Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Auteurs d'articles



  1. #1
    Campylo

    Auteurs d'articles


    ------

    Bonsoir,
    J'ai une petite question (peut être stupide ...mais bon, je me lance)
    Dans les bibliographies d'articles, on peut lire tous les noms d'auteurs de l'article ou le premier suivi de "et al.".....à quoi correspond ce al. ? Dans d'autres on peut lire le nom de l'auteur et coll., là j'imagine que c'est collaborateurs.

    Deuxième petite question : comment sont classés les auteurs dans les articles scientifiques?
    Dans le cas d'une publication dans une revue X avec un impact factor de Y, est-ce que tous les auteurs se verront attribuer cet impact factor?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : Auteurs d'articles

    "et al." signifie aussi "et collaborateurs" (je crois que c'est pour "et alter", "et les autres" en latin mais je ne suis pas sûr).

    Quant à l'ordre des auteurs, vaste sujets... Ca dépend des domaines, des communautés, des personnalités des auteurs... A cause de l'emploi du "et al.", il est plus intéressant pour quelqu'un d'être premier auteur car c'est alors son nom qui est cité. Du coup des fois il y a bagarre ! Certains font signer leurs étudiants en premier pour leur filer un coup de pouce, certains se mettent en premier sur les travaux de leurs étudiants pasque bon c'est moi le chef, certains adoptent l'ordre alphabétique, des fois c'est dans l'ordre décroissant d'importance de la contribution dans le travail présenté...

  4. #3
    Campylo

    Re : Auteurs d'articles

    OK
    Merci ...........(points de suspension parce qu'y me manque des caractères pour envoyer la réponse...étrange d'ailleurs ) Là le compte doit y être, allez, j'me lance...

  5. #4
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Oui, ça dépend beaucoup des labos.
    Pour les gros travaux avec des centaines de collaborateurs, comme au CERN, c'est systématiquement par ordre alphabétique, car on ne peut pas classer la contribution de chacun.
    Pour d'autres labos que je connais, le premier signataire est celui qui fait le plus de boulot. En chimie, par exemple, c'est souvent celui qui a fait la synthèse, tandis que les suivants ont étudié la molécule.
    Je connais aussi un autre labo où c'est celui qui a eu l'idée du sujet qui signe en premier, même s'il n'a pas fait le plus de boulot. C'est pour encourager les idées originales.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Auteurs d'articles

    Et on a le cas où le dernier signataire est le plus important, même s'il n'a rien fait. C'est le cas avec de très grosses pointures au niveau international dans le laboratoire duquel le boulot a été fait ou qui a "parrainé" le travail. Imagine la situation d'un jeune signant en premier et ayant en dernier, même si c'est en dixième position, un prix Nobel !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par JPL
    Imagine la situation d'un jeune signant en premier et ayant en dernier, même si c'est en dixième position, un prix Nobel !
    C'est une situation que je vois souvent. Dernièrement encore (Nature du 19 novembre), un article où Iijima, découvreur des nanotubes et prix Nobel de chimie 1996, signe en dernier. Le premier signataire n'est pas, ici, un petit jeune, mais j'ai déjà vu souvent de tels articles : le thésard signe en premier (il a fait tout le boulot de paillasse) et le Nobel en dernier (il a proposé le sujet et fait quelques suggestions).

  9. Publicité
  10. #7
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Auteurs d'articles

    C'est un sacré coup de pouce au petit jeune quand cela se produit.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #8
    invite73192618

    Re : Auteurs d'articles

    al. est certainement l'auteur le plus prolifique du monde

    Citation Envoyé par JPL
    C'est un sacré coup de pouce au petit jeune quand cela se produit.
    En neuroscience, c'est quasi systématique (peut-être est-ce un phénomène récent?): le premier est l'étudiant qui fait le boulôt de paillasse, le dernier est son directeur qui a la responsabilité de la recherche.

    Pour l'évaluation, les publications comme premier ou dernier auteur sont souvent séparées des autres, qui comptent beaucoup moins. Autre indice parfois utilisé: l'auteur de correspondance (souvent le dernier auteur).

  12. #9
    Campylo

    Re : Auteurs d'articles

    Et dans le même domaine :
    Les reviewers et referee (?) : qui sont-ils, comment sont-ils choisis, connaissent-ils vraiment les domaines traités par les articles......où habitent-ils, que mangent-ils ...??

  13. #10
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Ils sont choisis par les éditeurs de la revue.
    Ils connaissent bien le sujet. Le problème n'est pas tant leur compétence que leur impartialité... puisqu'ils sont spécialistes, c'est généralement qu'ils appartiennent à une équipe concurrente.
    Mais la très grande majorité est honnête, paraît-il.
    Ils ne savent même plus où ils habitent et bouffent de la science à toute heure

  14. #11
    Campylo

    Re : Auteurs d'articles

    OK
    Mais c'est leur job à 100% ou ils sont dans un labo et c'est un "petit extra" ?
    Est-ce qu'ils sont de plusieurs nationalités ou uniquement du pays de l'éditeur?
    Et une petite dernière : est-ce que ce sont des personnes fixes ou bien il y a un "roulement" ?

  15. #12
    deep_turtle

    Re : Auteurs d'articles

    Ce sont des (enseignants-)chercheurs, qui font ça sur leur temps de (enseignement-)recherche. Les revues essaient de faire tourner pour que ça ne soit pas toujours les mêmes, mais il y a des domaines ou deux personnes seulement se comprennent et chacun finit par référer les papiers de l'autre... Mais en gros, quand tu as publié plusieurs papiers dans une revue, tu as une bonne chance de te voir arriver une demande de référer le papier d'une équipe "concurrente" un de ces quatre...

  16. Publicité
  17. #13
    Campylo

    Re : Auteurs d'articles

    Vu que j'ai des réponses super rapides, MERCI, je continue ...
    Quand un labo décide de publier un article, est-ce qu'il le soumet à plusieurs revues ou uniquement à une seule ?
    Et sinon, qu'est-ce qui fait qu'un papier va être publié dans des revues du genre Nature, Science...est-ce qu'il y a tout le temps des choses super innovantes ?? Il doit bien y avoir des fois où ce n'est pas le cas??

  18. #14
    invite73192618

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Campylo
    Mais c'est leur job à 100% ou ils sont dans un labo et c'est un "petit extra" ?
    C'est le principe de la révision par les pairs: ce sont des chercheurs comme les autres, sauf que généralement ils sont plus capés que la moyenne (encore que ce soit pas rare que les vieux refilent ce genre de boulôt à leurs étudiants ou post-doc les plus compétents).
    Théoriquement, ce sont les plus aptes à juger le contenu des articles qui sont choisis (le nationalité ou l'origine ne rentre pas du tout en ligne de compte). Il n'est pas rare que les revues demandent une liste de referee potentiels avec leurs courriels, car de toute façon la liste des personnes compétentes dans ton sous-sous-domaine n'est pas si large. S'il y a conflit évident, récurent et persistant entre deux groupes, on peut demander d'exclure certaines personnes. Mais Cécile a raison: à la fin c'est l'éditeur qui choisit, et son opinion compte énormément -du coup les rêgles varient légèrement de revues en revues. Sur la question du roulement, hé bien ça roule -encore qu'il y ai probablement une assez bonne corrélation entre les revues et les referee.

    croisement avec deep. Une rêgle: tu n'as pas le droit de soumettre à plusieurs endroits en même temps, il fautchoisir et attendre la réponse. Pour les nature et science, je ferais mieux de réussir à publier dedans avant de tenter d'expliquer comment ça marche!
    Dernière modification par Gamma ; 02/12/2004 à 18h36.

  19. #15
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Auteurs d'articles

    Mais c'est leur job à 100% ou ils sont dans un labo et c'est un "petit extra" ?
    Ils ne sont pas payés pour ça.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #16
    riovas

    Re : Auteurs d'articles

    Bonjour,
    J’ai « quelques » question à poser.
    Quelles sont, selon les disciplines, les revues les plus prestigieuses? Faut-ils nécessairement publié en Anglais? Quels sont, selon les disciplines, les critères de sélection des articles? Est-ce qu'on prend en compte les études (au sens scolaire), réputation, publication antérieure, prix lorsque l'on décide de publier un article (en pratique et en théorie), et si oui à quel niveau? Est que les comité étudie tout ce que leur envoie (même les textes de "particulier", de "scientifiques" à la marge, ou ceux portant sur des sujets loufoques (machine temporel, mouvement perpétuel)) et y a t'il une présélection et ce sur quel critère? Combien de temps entre l'envoie des travaux et leur (éventuel) publications?Y a t'ils eu des scandales,par scandales j'entend corruption complaisance et pas erreur? Quel est-le rôle exact du comité de vigilance scientifique du site d'actu Futura, dans la mesure ou c'est pas un site de publication de travaux mais un site d'actu (je crois)? Est-ce que les journaux généralistes (le monde, le nouvel obs...et même les rédaction des chaînes de télé) ont un système équivalent pour leur actu scientifique?
    Et comme c'est un forum et qu'on est plus là pour donner son avis que des infos (euh...je n’en suis pas sur mais passons):
    Pensez vous que ces journaux devrait appliquer le même genre de règle a toutes leur infos (pas que les scientifiques donc)?
    Le système des revues scientifiques est-il assez rigoureux? Trop? Faut-il le modifier et si oui dans quelle direction?

    Désolé de faire autant d’un coup. Si je suis trop hors sujet ou qu’il y a déjà des discussion a ce sujet n’hésité pas à me le dire, j’ai pas trouvé mais j’ai pas beaucoup cherché non plus pour être honnêtes.
    Merci d’avance pour vous réponse et/ou commentaires.
    Dernière modification par riovas ; 02/12/2004 à 22h43.

  21. #17
    invite73192618

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par riovas
    Quelles sont, selon les disciplines, les revues les plus prestigieuses?
    Nature et Science sont les deux plus prestigieuses, peu importe la discipline. Après elles, ça dépend des matières. Lancet en médecine par exemple.

    Citation Envoyé par riovas
    Faut-ils nécessairement publié en Anglais?
    Il en existe dans d'autres langues, mais on tombe tout de suite à des impacts factors minables. A toutes fins pratiques, inutile de publier dedans si c'est pour améliorer son dossier.

    Citation Envoyé par riovas
    Quels sont, selon les disciplines, les critères de sélection des articles?
    Ca dépend des revues. Le plus simple est encore d'aller voir sur leur site, rubrique intruction aux auteurs.

    Citation Envoyé par riovas
    Est-ce qu'on prend en compte les études (au sens scolaire), réputation, publication antérieure, prix lorsque l'on décide de publier un article (en pratique et en théorie), et si oui à quel niveau?
    En théorie non (tu n'envois pas ton dossier quand tu soumets), en pratique oui le prestige personnel joue , surtout pour le haut niveau (les notes scolaires non!). Ca donne parfois lieu à des excès, où on se dit que tel papier ne serait jamais passé n'était-ce le prestige de l'auteur ou sa capacité à s'auto-citer, ce qui augmente l'impact factor de la revue. Plus scandaleux: des articles provenant d'un membre du comité éditorial, et qui visiblement ne sont jamais passés par le processus de révision.

    Citation Envoyé par riovas
    Est que les comité étudie tout ce que leur envoie (même les textes de "particulier", de "scientifiques" à la marge, ou ceux portant sur des sujets loufoques (machine temporel, mouvement perpétuel)) et y a t'il une présélection et ce sur quel critère?
    Chaque revue a une orientation spécifique auquelle les articles doivent correspondre (encore une fois, il faut aller consulter les sites des revues). Pour les sujets loufoques, il n'y a pas de revue avec révision par les pairs, tout simplement parcequ'il n'y a pas de pair qui travaillent la dessus! Pour les textes de particulier: c'est rare de voir un papier provenant de quelqu'un en dehors des institutions (écrire un article scientifique ne s'improvise pas, ça s'apprend et c'est dur à maitriser), mais ça arrive (Einstein, 1905 ). Pour la préselection: les grosses revues le font (environ 95% des articles envoyés à Nature sont rejetés avant même le processus de révision), et tu peux trouver cette info dans les instructions aux auteurs.

    Citation Envoyé par riovas
    Combien de temps entre l'envoie des travaux et leur (éventuel) publications?
    On commence à le savoir, ça dépend des revues. En général, la date de soumission et la date d'acceptation sont indiqués sur chaque article, et comme ça dépend en grande partie de la rapidité des reviewers, ça varie pour chacun. Nature et Science sont particulièrement rapides (2-3 mois). En général je dirais quelques mois, mais il y a certaines revues qui mettent... plusieurs années!

    Citation Envoyé par riovas
    Y a t'ils eu des scandales,par scandales j'entend corruption complaisance et pas erreur?
    Le vrai scandale est permanent: l'édition scientifique est plus rentable que l'industrie pharmaceutique, elle-même étant plus rentable que Microsoft. Pas besoin d'être un grand clerc pour comprendre que certains s'en mettent induement plein les poches.

    Citation Envoyé par riovas
    Est-ce que les journaux généralistes (le monde, le nouvel obs...et même les rédaction des chaînes de télé) ont un système équivalent pour leur actu scientifique?
    Non, le système de révision par les pairs est propre à la recherche. D'une certaine façon, ça répond autant a un besoin politique (dans le sens organisation de la recherche) et d'archivage que de communication des travaux.

    Citation Envoyé par riovas
    Pensez vous que ces journaux devrait appliquer le même genre de règle a toutes leur infos (pas que les scientifiques donc)?
    Tu veux couler le PAF ou quoi?

    Citation Envoyé par riovas
    Le système des revues scientifiques est-il assez rigoureux? Trop? Faut-il le modifier et si oui dans quelle direction?
    non oui oui je sais pas

  22. #18
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Salut,

    Citation Envoyé par riovas
    Quelles sont, selon les disciplines, les revues les plus prestigieuses?
    Nature et Science sont les plus connues, mais cela veut-il dire que ce sont les meilleures ? Ces deux journaux sont pluridisciplinaires, et publieront donc des résultats qui peuvent potentiellement intéresser tous les scientifiques. Elles préfèrent souvent les résultats sur des sujets touchant l'ensemble de la société (nanotechnologies, génétique...) à des résultats plus pointus. Donc certains scientifiques ayant d'excellents résultats ne proposeront pas à ces deux revues, mais à des revues de spécialistes (Physical Review Letters, par exemple).

    Faut-ils nécessairement publié en Anglais?
    J'ai entendu dire que certains mathématiciens (notamment un qui a eu la médaille Fields, mais je ne me souviens plus de son nom) publiaient systématiquement en français. Pour les autres disciplines, rien n'empêche de publier dans une autre langue que l'anglais, mais ça ne sera pas lu.

    Y a t'ils eu des scandales,par scandales j'entend corruption complaisance et pas erreur?
    J'ai un ami qui a connu ça : son équipe avait fait un très bon boulot en physique des particules, qui a été soumis à une revue (américaine). Celle-ci a gardé l'article sous le coude, le temps que l'équipe concurrente américaine parvienne aux mêmes résultats. L'équipe américaine a ainsi publié en premier, alors qu'elle avait trouvé après. Mais l'un des chercheurs américains, très honnête, a précisé dans un congrès devant tous les chercheurs de la discipline que c'était l'équipe française qui avait eu le résultat en premier, et il a critiqué sévèrement l'attitude de la revue.

    Est-ce que les journaux généralistes (le monde, le nouvel obs...et même les rédaction des chaînes de télé) ont un système équivalent pour leur actu scientifique?
    Non. En journalisme, ce qui compte n'est pas uniquement l'excellence d'un sujet, mais surtout le fait qu'il peut potentiellement intéresser le grand public. Ca n'empêche pas les journaux de vérifier leurs infos, du moins quand ils ont le temps.

    Le système des revues scientifiques est-il assez rigoureux? Trop? Faut-il le modifier et si oui dans quelle direction?
    Je pense qu'il faudrait pouvoir publier des résultats négatifs, afin que d'autres équipes ne perdent pas du temps dans la même direction.

  23. Publicité
  24. #19
    riovas

    Re : Auteurs d'articles

    Bon déjà MERCI, et comme conseillé j'irai faire un tour sur les sites des revues.
    Le vrai scandale est permanent: l'édition scientifique est plus rentable que l'industrie pharmaceutique, elle-même étant plus rentable que Microsoft. Pas besoin d'être un grand clerc pour comprendre que certains s'en mettent induement plein les poches.
    La j'aurais jamais cru!!! Qu'entend tu par plus rentable? Plus de bénéfices absolu (en $) ou relatif (en % du CA). Plus rentable que l'industrie pharmaceutique et plus rentable que Microsoft (au passage comment on fait pour comparer une entreprise à un secteur?) c'est....incroyable. C'était peut-être juste une formule?

  25. #20
    Rincevent

    Re : Auteurs d'articles

    salut,

    Citation Envoyé par Cécile
    Nature et Science sont les plus connues, mais cela veut-il dire que ce sont les meilleures ?
    loin de là... je connais pas mal de physiciens et/ou astrophysiciens qui ne regardent jamais ces revues pour voir des résultats véritablement intéressants... ce qui ne veut pas dire que s'ils pouvaient publier dedans ils le feraient pas : en physique et en astro, ce sont désormais avant tout des revues faites pour les administrations (je vais expliquer plus loin ce que je veux dire).

    en plus, faut énormément de politique (et pas uniquement de science) pour pouvoir publier dans ces revues...

    Donc certains scientifiques ayant d'excellents résultats ne proposeront pas à ces deux revues, mais à des revues de spécialistes (Physical Review Letters, par exemple).
    oui... en plus des raisons que j'ai mentionnées plus haut... mais en fait, PRL, c'est pas toujours beaucoup mieux... pour Nature et pour PRL, le mieux pour publier dedans, c'est... d'avoir déjà publié dedans....

    ça reste prestigieux, mais y'a des gens très bons qui n'enverront jamais un seul papier à une de ces revues...

    J'ai entendu dire que certains mathématiciens (notamment un qui a eu la médaille Fields, mais je ne me souviens plus de son nom) publiaient systématiquement en français. Pour les autres disciplines, rien n'empêche de publier dans une autre langue que l'anglais, mais ça ne sera pas lu.
    les maths restent un peu un truc à part... mais même en math, je crois pas qu'on puisse réellement échapper à l'anglais... le reste du monde est quand même plus grand que la France...

    J'ai un ami qui a connu ça : son équipe avait fait un très bon boulot en physique des particules, qui a été soumis à une revue (américaine). Celle-ci a gardé l'article sous le coude, le temps que l'équipe concurrente américaine parvienne aux mêmes résultats. L'équipe américaine a ainsi publié en premier, alors qu'elle avait trouvé après.
    dans le même genre tu as le coup du referee qui attend d'avoir fini son propre travail sur le même sujet avant de référer l'article des concurrents...

    Je pense qu'il faudrait pouvoir publier des résultats négatifs, afin que d'autres équipes ne perdent pas du temps dans la même direction.
    je pense pas que ça soit interdit... un résultat négatif résultant d'un travail original est évidemment en soi un résultat nouveau...

    Citation Envoyé par riovas
    La j'aurais jamais cru!!! Qu'entend tu par plus rentable? (...) C'était peut-être juste une formule?
    juste un exemple : je ne me souviens plus du prix exact, mais un ami avait une fois calculé que si tu veux publier un article dans Astrophysical Journal (un des plus connus en astro), ça te revient plus cher que d'imprimer toi-même le truc sur des feuilles d'or... et encore : ce calcul a été fait y'a 7 ou 8 ans maintenant...

    sans parler des prix faramineux qu'un labo doit payer pour avoir accès via le net à une revue à laquelle il est déjà abonné pour la version papier... il reste quelques revues gratuites, mais de moins en moins...

    m'enfin, tout n'est peut-être pas encore perdu : http://www.captaindoc.com/breves/breves08.html

    si le succès des serveurs de preprints (sites web ou les chercheurs peuvent déposer leurs articles qui sont vus par la communauté en temps réel et gratuitement) a explosé depuis leur apparition, c'est pas pour rien... aujourd'hui, si on publie dans des revues c'est avant tout pour des raisons administratives : le temps que les résultat soient publiés, grâce aux preprints et à internet, ils sont bien souvent connus et décortiqués (voire parfois dépassés) depuis longtemps...

    mais malheureusement, certaines administrations regardent parfois uniquement les "impact factors"... qui ne sont d'ailleurs pas toujours bien calculés... récemment y'a eu une étude sur le calcul du facteur d'impact de Astronomy & Astrophysics (une des revues les plus connues du domaine et qui était gratuite jusque très récemment). Les auteurs de l'étude ont démontré que ceux qui avaient fait le calcul du facteur d'impact s'étaient pas mal planté... l'article sur le sujet est là (sur un serveur de preprints ):

    http://fr.arxiv.org/abs/astro-ph/0403184

    Citation Envoyé par campylo
    Et sinon, qu'est-ce qui fait qu'un papier va être publié dans des revues du genre Nature, Science...est-ce qu'il y a tout le temps des choses super innovantes ?? Il doit bien y avoir des fois où ce n'est pas le cas??
    pour voir combien c'est pas spécialement innovant, suffit de se rappeler le scandale qu'il y a eu y'a quelques années avec Nature. Un Allemand (qui bossait p'têt aux usa, je me souviens plus très bien) avait réussi à publier 5 ou 6 articles dans Nature en faisant croire que chacun était une étude originale... jusqu'à ce que quelques mois plus tard, quelqu'un se penche sur ces articles, un peu intrigué par le fait que le gars avait réussi à obtenir autant de publis dans Nature alors que certains très grands chercheurs n'en auront jamais une seule (cf l'importance de la politique que j'ai mentionnée plus haut)...

    et v'là t'y pas que la personne a remarqué que le mec avait utilisé les mêmes données dans tous les papiers. C'était pourtant pas difficile à voir : il présentait des spectres censés venir de plusieurs expériences, mais le bruit de fond (truc aléatoire qui se rajoute par dessus les données physiques) était toujours le même... comme quoi le referee et l'éditeur avaient bien fait leurs boulots...

    bref, y'a plein d'histoires pas très jolies à raconter sur le monde de l'édition scientifique... ça fait pas très longtemps que j'ai eu l'occasio de voir comment ça marche, mais j'ai déjà accumulé plein de beaux contes pour les longues soirées d'hiver

    Citation Envoyé par Cecile
    Mais la très grande majorité (des referees) est honnête, paraît-il.
    je voulais juste conclure en signalant que je suis malgré tout mes propos précédents d'accord sur ça

    on parle plus des problèmes, mais y'a quand même une très grande majorité de cas sans problème...

    en plus, parfois le hic vient même pas des referees mais des éditeurs (car article accepté = pognon engrangé). J'ai un ami qui avait écrit (à la revue lui demandant de référer un papier) qu'il ne pouvait éthiquement pas car il connaissait très bien l'auteur du papier qui était quelqu'un de très bien mais avec qui il avait justement discuté de la très intéressante étude décrite dans l'article... bref, il expliquait que tout était bien dans le papier mais qu'il pouvait pas être referee pour des raisons de partialité. Plus de nouvelles pendant 6 mois, puis un jour il reçoit de la revue une copie de la version finale de l'article et une lettre de remerciement pour avoir accepté de référer le papier en question...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  26. #21
    invite73192618

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par riovas
    Qu'entend tu par plus rentable? Plus de bénéfices absolu (en $) ou relatif (en % du CA).
    En $ gagné par $ investi (pas de problème pour comparer entreprises et secteurs). L'édition en $ absolu gagne moins que Microsoft et les pharmaceutiques, mais plus par rapport à l'argent investi ("risqué").

    Citation Envoyé par riovas
    Plus rentable que l'industrie pharmaceutique et plus rentable que Microsoft (...) La j'aurais jamais cru!!! c'est....incroyable. (...) C'était peut-être juste une formule?
    Nonnon. J'ai eu la même réaction que toi au début.
    Le truc, c'est qu'ils vendent aux chercheurs (via les bibliothèques universitaires et abonnements) quelquechose qui leur arrive gratuitement (les articles fait par les chercheurs) avec un travail de sélection/validation (revue par les pairs, c'est à dire les chercheurs) qui ne leur coute rien (les chercheurs le font gratos comme l'a souligné JPL). Comme les chercheurs, toujours eux, dépendent viscéralement du nombre de publications dans des revues cotés, et que d'autre part établir une cote pour une nouvelle revue nécessite plusieurs années, hé bien on a pas vraiment le choix de se faire exploiter par ce système (et donc de gacher l'argent du contribuable -c'est lui qui paie en bout de ligne).

    Il y a quelques temps, une pétition a circulé où les chercheurs menaçaient de ne plus publier durant l'année si les revues ne donnaient pas (au moins!!) accès électronique gratuit aux publications de plus de deux ans. Comme beaucoup j'ai signé, mais bien sur c'est une menace en l'air. Il y a un dicton: "publish or perish". C'est très exactement ça la situation d'un chercheur, au moins jusqu'à ce qu'il soit bien établi (et donc proche de la retraite )

    Autre sujet:
    Citation Envoyé par Rincevent
    Citation Envoyé par Cécile
    Je pense qu'il faudrait pouvoir publier des résultats négatifs, afin que d'autres équipes ne perdent pas du temps dans la même direction.
    je pense pas que ça soit interdit... un résultat négatif résultant d'un travail original est évidemment en soi un résultat nouveau...
    Il y a une nouvellle revue dédiée à ça je crois... mais ça ne règle pas tous les problèmes Cécile soulève un bon point.

    Autre sujet II
    Citation Envoyé par Rincevent
    Citation Envoyé par Cecile
    Mais la très grande majorité (des referees) est honnête, paraît-il.
    je voulais juste conclure en signalant que je suis malgré tout mes propos précédents d'accord sur ça
    En allant sur les sites des revues, on peut trouver la liste des auteurs interdits, même s'il n'y a malheureusement pas le détail de chaque histoire. La longueur des listes est édifiante, mais je suis d'accord que la majorité est honnête. C'est bien grace à ça qu'on arrive à connaitre les histoires les plus croustillantes

  27. #22
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Rincevent
    je pense pas que ça soit interdit... un résultat négatif résultant d'un travail original est évidemment en soi un résultat nouveau...
    Ca n'est pas interdit, mais ça intéresse peu les journaux.
    pour voir combien c'est pas spécialement innovant, suffit de se rappeler le scandale qu'il y a eu y'a quelques années avec Nature. Un Allemand (qui bossait p'têt aux usa, je me souviens plus très bien) avait réussi à publier 5 ou 6 articles dans Nature en faisant croire que chacun était une étude originale... jusqu'à ce que quelques mois plus tard, quelqu'un se penche sur ces articles, un peu intrigué par le fait que le gars avait réussi à obtenir autant de publis dans Nature alors que certains très grands chercheurs n'en auront jamais une seule (cf l'importance de la politique que j'ai mentionnée plus haut)...
    Il s'appelle Jan Hendrick Schön. Il avait en effet bidouillé tous ses résultats, sans que ceux dirigeant ses étude ne s'en aperçoivent. Il avait publié près de 80 articles, dont plusieurs dans dans Nature et Science. Le pire, c'est que plusieurs referees avaient fait des réserves sur ces travaux, demandant certaines vérifications, et ils n'ont jamais été écoutés, car les deux revues se "tiraient la bourre".
    Dernière modification par Cécile ; 05/12/2004 à 14h27.

  28. #23
    Rincevent

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Cécile
    Ca n'est pas interdit, mais ça intéresse peu les journaux.
    c'est pas si simple que ça...

    en astro ou en physique des particules (et je suis certain que c'est le cas dans d'autres trucs que je ne connais pas), la non-observation d'un effet prédit par une théorie peut être un résultat très important qui sera évidemment publié sans la moindre difficulté...

    à part ça, merci pour les refs sur l'Allemand
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  29. #24
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Rincevent
    en astro ou en physique des particules (et je suis certain que c'est le cas dans d'autres trucs que je ne connais pas), la non-observation d'un effet prédit par une théorie peut être un résultat très important qui sera évidemment publié sans la moindre difficulté...
    Je me suis mal exprimée. On devrait pouvoir publier les échecs. Mais comme tu le soulignes, un résultat "négatif" peut être bien plus intéressant qu'un résultat "positif", car il remet en cause une théorie.
    Une copine chimiste bossant sur le Sida m'a dit qu'un labo ayant bossé dans une voie qui ne donne aucun résultat se gardera bien d'en informer les autres labos travaillant dans le domaine, pour qu'ils tombent dans le même écueil. C'est le résultat de la compétition acharnée entre labos : de la perte de temps, ce qui est grave dans le cas d'un sujet comme le sida.

  30. Publicité
  31. #25
    Rincevent

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Cécile
    C'est le résultat de la compétition acharnée entre labos : de la perte de temps, ce qui est grave dans le cas d'un sujet comme le sida.
    je suis évidemment entièrement d'accord... je donnais juste ces exemples pour rappeler qu'on ne peut pas parler de "la recherche en général" pour ce genre de raisonnements : y'a des domaines complètement inutiles (enfin, pour ceux qui ont l'argent, prennent les décisions et bien souvent ne savent pas réfléchir à longs termes) qui sont encore en grande partie épargnés par une lutte financière telle que celle que tu décris... et dans lesquels tu peux publier des résultats négatifs, la "concurrence" n'étant pas complètement acharnée (elle peut l'être pour certains car partout y'a des "natural born fighters"...)

    mais sur le genre de trucs que tu mentionnes, je pense malheureusement pas que ça s'arrangera un jour : pour bien des êtres humains leur porte-feuille est et sera toujours plus important que le bien-être du reste (ou d'une partie dans laquelle ils ne sont pas inclus) de l'humanité...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  32. #26
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Rincevent
    mais sur le genre de trucs que tu mentionnes, je pense malheureusement pas que ça s'arrangera un jour : pour bien des êtres humains leur porte-feuille est et sera toujours plus important que le bien-être du reste (ou d'une partie dans laquelle ils ne sont pas inclus) de l'humanité...
    Oui, je suis moi aussi assez pessimiste. Le problème, c'est que dans certains domaines, même ceux qui aimeraient partager des résultats ne le peuvent pas, car pourrait couler leur labo vu que le partage d'informations ne serait pas réciproque.

  33. #27
    meteor31

    Re : Auteurs d'articles

    Une petite question en passant.
    Concernant les sciences dont on n'est pas spécialistes une source d'info intéressante peut-elle venir d'internet?
    On voit de temps en temps des thèses "en libre service" sur internet ,qu'en pensent les spécialistes que vous êtes?
    Ou autrement dit, n'est-ce pas une solution pour des auteurs d'articles, n'ayant pas pignon sur rue ,de "publier" sur internet.
    mes excuses si cela a déjà été évoqué.

    à plus

  34. #28
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par meteor31
    Concernant les sciences dont on n'est pas spécialistes une source d'info intéressante peut-elle venir d'internet?
    Y'a plein d'infos intéressantes et dignes d'intérêt sur Internet :
    - Il y a bien sûr les revues scientifiques. Elles sont certes payantes, mais les résumés sont gratuits.
    - Les sites officiels des universités et des organismes de recherche sont assez sûrs, et parfois très fournis. Les pages perso de certains chercheurs sont de superbes oeuvres de vulgarisation, d'autres sont illisibles sauf par les spécialistes.
    - Pour une thèse "en libre service" , j'aurais tendance à me méfier. Il faut d'abord vérifier si la thèse est effectivement soutenue, ce qui doit être indiqué par l'auteur, et vérifiable dans l'université qui l'a délivrée. Puis il faut voir s'il y a des publications dans les revues avec referees (en général, l'auteur de la thèse les indique). Si ces deux conditions sont réunies, on peut commencer à faire confiance. Sinon, il est sûr qu'il existe de nombreux zozos qui publient leur dernière étude révolutionnaire sur le fait qu'on peut aller plus vite que la lumière, qu'on peut remonter le temps, que nos connaissances viennent des extra-terrestres, etc.

  35. #29
    Rincevent

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par meteor31
    Concernant les sciences dont on n'est pas spécialistes une source d'info intéressante peut-elle venir d'internet?
    perso, pour les domaines que je connais bien (astrophysique et physique fondamentales), je dirais qu'internet est très bien si l'on cherche des informations "classiques". On peut assez facilement trouver de bons (voire très bons) textes s'adressant à des niveaux très variés. Le problème est juste que l'on peut trouver encore plus facilement des textes "révolutionnaires" de génies autoproclamés et incompris qui se prétendent victimes de complots alors que leurs discours sont bourrés de fausses conceptions et/ou d'erreurs de raisonnement... sans vouloir jouer les vieux conservateurs...

    bref, selon moi, internet c'est très bien, mais comme partout, faut jamais se contenter d'une seule source d'information et il vaut mieux toujours vérifier ailleurs ce qu'on a lu quelque part.

    On voit de temps en temps des thèses "en libre service" sur internet ,qu'en pensent les spécialistes que vous êtes?
    en physique, c'est rare qu'une thèse apporte quelque chose à quelqu'un qui n'a pas un minimum de "bagage". On n'a pas toujours le temps d'y présenter de manière détaillée tout le contexte dans lequel le travail se place, on ne mentionne parfois pas certaines hypothèses de travail car elles sont évidentes pour les spécialistes du domaine, etc... En plus, faut pas oublier qu'une thèse est avant tout un "écrit à buts administratifs" (en tous cas dans les domaines où je navigue) dans lequel on est censé valoriser autant que possible son travail personnel.... donc je dirais que c'est à lire uniquement en sachant prendre du recul et ne pas oublier que souvent, certains sujets débattus dans une thèse sont encore spéculatifs...

    Ou autrement dit, n'est-ce pas une solution pour des auteurs d'articles, n'ayant pas pignon sur rue ,de "publier" sur internet.
    je ne vois pas le rapport avec les thèses en libre service... les thèses sont écrites par des gens qui ont déjà réussi à faire "leur trou" (même petit) dans le milieu. Quant aux auteurs n'ayant pas pignon sur rue, si leurs travaux sont vraiment si révolutionnaires que ça, ils n'ont pas besoin d'internet. C'est vraiment une fausse opinion (cependant pas mal répandue) de croire que les scientifiques sont des ultra-conservateurs qui refusent tous les changements et/ou les gens qui ne font pas partie de leur clan.

    Je connais quelqu'un qui a réussi seul et sans le soutien du moindre laboratoire à publier plusieurs articles de cosmologie relativiste dans une des revues les plus prestigieuses du domaine. Il n'a jamais cherché à publier ses articles (bons mais pas révolutionnaires) sur internet. Il les a soumis à des revues scientifiques. Et ils ont été acceptés même s'il n'appartenait à aucun labo. Je dis "appartenanait" car avec ses articles publiés, il a réussi à se faire une place et à trouver un labo d'accueil avec un chercheur prêt à l'accepter en thèse...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  36. #30
    Cécile

    Re : Auteurs d'articles

    Citation Envoyé par Rincevent
    Je connais quelqu'un qui a réussi seul et sans le soutien du moindre laboratoire à publier plusieurs articles de cosmologie relativiste dans une des revues les plus prestigieuses du domaine.
    Euh, il ne travaillait pas au bureau des brevets de Berne ?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La sécurité des messageries instantanées (recherche d'articles)
    Par Tom-Tom dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/04/2007, 14h23
  2. Recherche d'articles sur les fongicides strobilurines
    Par chrisgir dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/03/2007, 17h16
  3. Et les auteurs ?
    Par élithan dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/01/2007, 21h09
  4. recherche d'articles sur l'autisme
    Par leila22 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/10/2006, 19h33
  5. site des auteurs ...
    Par etronics dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/10/2003, 08h47