Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Comment aimer les Maths ?



  1. #1
    AnonymousG

    Comment aimer les Maths ?


    ------

    Bonjour ou bonsoir en fonction de votre horaire. Alors, je suis un banal élève en 1ère S qui rencontre certaines difficultés dans les matières scientifiques. En réalité, je présente un aspect plutôt littéraire mais ma réelle ambition c'est de pouvoir faire des Maths une passion plutôt que la considérer telle une dure tâche. Mais le fait est que je n'ai aucune base et de ce fait aucun réflexe mathématiques. Je tique sur des choses basiques. Mais ce qui me sidère le plus, c'est que je ne comprends rien de ce qu'on nous apprends. On nous demande tout simplement d'apprendre nos leçons par cœurs et de faire beaucoup d'exercices. Toutefois, lors de devoirs ou tests, les élèves qui savent et comprennent totalement leurs cours de façon à comprendre leurs raisonnements et leurs références axiomatiques finissent toujours avec les bonnes notes et généralement sont ceux qui adorent les Mathématiques. Ma question à l'air un peu bancale mais je voudrais savoir comment faire pour améliorer mes bases ou développer mon amour envers les Mathématiques de sorte que ça soit une matière que je consent à travailler tel l'Anglais ou autre et de m'y consacrer pleinement. J'ai surtout besoin de reconsidérer mes bases et de prendre un coup d'avance sur le programme que ce soit de Première ou de Terminale, c'est vraiment l'objectif recherché.

    J'accepte et je lirais avec attention tous vos conseils. Merci d'avance !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    minushabens

    Re : Comment aimer les Maths ?

    A mon humble avis ta question restera sans réponse. Comment aimer une personne? il n'y a pas de règles. Si cet amour ne s'impose pas à toi tu ne peux pas le provoquer.

  4. #3
    Deedee81

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Salut,

    Tu dis :

    Citation Envoyé par AnonymousG Voir le message
    ma réelle ambition c'est de pouvoir faire des Maths une passion plutôt que la considérer telle une dure tâche
    Mais le titre est "comment aimer les maths"
    ????

    Il me semble que si on veut en faire une passion il faut d'abord aimer, non ? Comment vouloir en faire une passion si tu n'aimes pas !!!!!!

    Donc :
    - est-ce que tu veux vraiment aimer les maths ?
    - ou est-ce que tu veux des conseils sur la manière d'apprendre, de maîtriser... ?

    Pour la première question, comme le dit minushabens, ça ne se commande pas. On ne pourra pas faire grand chose.
    Par contre, pour la deuxième, ce n'est pas facile mais il y a ici des profs et de bons pédagogues en maths, qui pourront certainement te conseiller.
    Keep it simple stupid

  5. #4
    gg0

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Bonjour.

    Drôle de message, où la réponse est dans la question : "Toutefois, lors de devoirs ou tests, les élèves qui savent et comprennent totalement leurs cours de façon à comprendre leurs raisonnements et leurs références axiomatiques finissent toujours avec les bonnes notes et généralement sont ceux qui adorent les Mathématiques."
    On aime ce qu'on réussit. Donc il te suffit de "savoir et comprendre totalement tes cours de façon à comprendre leurs raisonnements et leurs références axiomatiques".

    Bon travail pour y arriver.

  6. #5
    Noress

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Bonjour jeune lycéen,

    Et si on commençait par visionner cette belle petite présentation.
    Dernière modification par Noress ; 11/02/2020 à 09h15.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ansset

    Re : Comment aimer les Maths ?

    bjr,
    il est évident que de bons résultats entraînent un plus grand intérêt ( cercle vertueux ).
    pour ma part, j'"aimais" les maths comme on aime les jeux de réflexion/stratégie, (voire les énigmes) , même les plus simples.
    bref le même type d'aspect ludique.

    ensuite, si effectivement comprendre son cours est indispensable, il n'y a pas tant de chose à apprendre par coeur.
    quand aux exercices, par contre, il faut parfois se creuser un tout petit peu la tête ( mais pas trop au Lycée ) pour trouver la(les) partie(s) du cours qu'il convient d'utiliser.
    ensuite, c'est une question de rigueur de raisonnement et présentation.

    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  9. Publicité
  10. #7
    raymolk

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Tu dois avoir divers souvenirs d'enseignement des maths depuis le collège, voire le primaire : tel prof / instit avec lequel tu aimais plus les maths, et réussissais plus en maths, qu'avec tel autre ?
    Ça peut être une base de départ, ou au moins un élément de réponse, pour savoir quelle approche des maths adopter de préférence dans ton cas : essayer de te souvenir ce qui différenciait cet enseignement des autres, et recréer les mêmes conditions lorsque tu travailles seul.
    Et travailler, c'est pratiquer : faire des exercices est le plus important, c'est là que tu trouveras, si tu dois la trouver, une lueur d'intérêt pour les maths.
    Lorsque tu lis un cours, fais le crayon en main, en essayant de répondre à toutes les questions que tu peux te poser (ce qui revient à faire tes propres exercices).
    Apprendre son cours par cœur sans faire d'exercices ne vaut rien ; faire des exercices sans apprendre suffisamment son cours vaut quelque chose ; apprendre correctement son cours, faire ses propres exercices et ceux qui sont demandés est le mieux.

  11. #8
    C163

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Si tu veux les aimer, il est important de t’approprier les mathématiques. En aucun cas elles ne doivent rester un objet étranger et obscur, sans aucun lien avec ce qui forme ta conscience. Et en parlant de liens, cela tombe bien : plus tu créeras de connexions entre les mathématiques et les connaissances qui font à la fois tes pensées, tes goûts et ta sensibilité, plus il te sera facile d’apprendre et de retenir. Sans aller jusqu’à un amour passionnel, au moins te seront-elles plus faciles à emmagasiner. La passion viendra si tu as un déclic au moment de ton apprentissage.

    Si tu prends une formule seule, alors elle ne pourra reposer sur rien d’autre qu’elle-même, une inconnue difficile d’approche et effrayante, car elle ne fait pas partie de ton cercle et n’a visiblement rien de commun avec toi. Pire, son utilité restera très discutable en dehors d’une note sur ton bulletin.

    Commence à t’intéresser à l’entourage de cette formule mathématique, remonte aux bases s’il le faut, jusqu’à ce que tu trouves ce que vous pourriez avoir en commun. Un théorème grec a une histoire, la vidéo proposée plus haut est très intéressante pour créer des connexions entre les math et d’autres éléments. Ça peut être une époque, une philosophie, un conte ou même une tragédie. Les mathématiques antiques sont parfaites pour cela, rares étaient les hommes à être uniquement mathématiciens, ils étaient savants et philosophes, explorateurs et prosateurs. Cherche en eux un point d’accroche, identifie-toi à ces personnes, fais de leur histoire (celle de l’humanité) ton histoire. Et si ce n’est en eux que tu trouves l’accroche, alors peut-être cela pourrait être leur culture. Leur mythologie par exemple. Trouve des connexions et adjoins-y les mathématiques pour en faire une seconde nature.

    Tu n’as pas besoin de faire d’effort pour compter jusqu’à 10 n’est-ce pas ? C’était le cas à une époque lointaine ou tu apprenais sur tes doigts. Mais depuis tu as associé ce savoir avec tellement de choses que c’en est devenu une seconde nature : lorsque tu fais tes courses, ou bien que tu penses aux jours de la semaine, que tu joues aux cartes ou que tu lis des histoires. Si je te dis le chiffre 7 et que tu laisses tes pensées vagabonder entre les connexions qui existent dans ton cerveau, tu penseras peut-être... aux 7 nains ? Aux 7 merveilles du monde ? Aux 7 péchés capitaux ? Cela te demande-t-il un effort de relier toutes ces choses ? Maintenant si je te dis Thalès, pense à tout ce qui peut faire sens, tout ce qui a un lien avec son théorème. Même les choses les plus lointaines t'aideront à augmenter les connexions et donc à rendre ta pensée plus fluide. Thalès ce n'est pas qu'un mathématicien, c'est aussi un philosophe et la philosophie grecque, c'est le stoïcisme, les épicuriens, c'est l'empereur Marc-Aurèle, Cicéron, ce sont des guerres, des Dieux, des royaumes. Ne sépare pas les mathématiques de l'histoire, de la philosophie, ni même du français. Les connaissances sont une grande fresque passionnante ou tout est lié et où chaque nouvel apport ajoute une connexion entre ce que tu sais déjà.

    Le prisme par lequel l’on observe notre environnement est influencé par nos connaissances. On peut imaginer qu’il s’agit de lentilles successives qui viennent se superposer pour transformer notre regard sur le monde. Si tu vas au musée sans aucune connaissance de la technique liée à la peinture ni de l’histoire de l’art, de ses courants et des influences qui l’ont marqué, tu ne pourras pas aimer un tableau. Bien sûr tu pourras apprécier la peinture, les jolies couleurs ou l’impression et les interprétations que tu te ferras d’une œuvre. Mais ce ne sera jamais de l’amour véritable. Tout au plus un amour volage et superficiel. Il te sera très difficile de rester subjugué plusieurs heures devant un même tableau, à en parler avec cette sorte de passion qu’induit le savoir.

    Il en va de même pour les mathématiques. Le problème, c’est qu’il s’agit là de connaissances que l’on ne confronte pas souvent à l’épreuve du quotidien. Alors, si le but est de stimuler l’intérêt pour la chose, il me semble qu’il faille forcer le destin. Se créer ses propres défis ou en trouver sur internet par exemple. Les exercices scolaires peuvent être redondants, prévisibles et ennuyeux, le cerveau déteste ce qui est ennuyeux, il retient l’exception qui le surprend et le stimule, pas l'habitude qui l'endort. Débattre avec tes professeurs et tes camarades passionnés de mathématiques. Résoudre des énigmes. Fait de toute chose un jeu ou tout le moins une raison de s’émerveiller et de sortir de l'ordinaire et du banal. Après tout, n’utilisons-nous pas des techniques de calcule élaborés des années, des siècles voir des millénaires auparavant ? Des formules servant dans la construction, dans l’ingénierie spatiale ou sous-marine. Quels calculs ont permis la fondation des pyramides de Gizeh ? Sers-toi de tout ce que tu peux pour sortir tes exercices quotidiens du cadre morne et stérile de la scolarité. Cultive-toi au passage et stimule-toi. Si tu as un calcul à faire en utilisant une formule particulière, essaie de voir quelles furent ses applications dans l'histoire ! Le récit de sa création ! Tente de suivre les pas de son théoricien et de comprendre pourquoi et comment il en est arrivé à ses calculs et ses résultats. Partage tes découvertes avec ton entourage !

    À vrai dire, l’on considère généralement et peut-être un peu trop facilement que les mathématiques ne servent pas à grand-chose dans la vie courante. Pourtant les bâtiments autour de nous ont été pensés grâce à des calculs et des formules. Même chose pour la corbeille en papier ou pour n’importe quel outil ayant été usiné avec précision, la machine même qui permet cet usinage a été pensée en termes de mathématiques. L’univers lui-même peut-être vu en calculs ! À toi de trouver l’angle qui te convient. Les mathématiques sont universelles et t’influenceront énormément si tu décides de leur en donner l’occasion.

    PS. À vrai dire, je n’y connais rien, ou alors très peu, en mathématiques. J’étais venu ici en me disant qu’il fallait que je me mette à comprendre les math un jour ou l’autre. Ta question a peut-être fait naître en moi l’ébauche d’une passion en devenir. Je crois que mon message cherche plus à me persuader moi-même qu’à vraiment t’aider. J’espère qu’il te sera tout de même utile. En tout cas, si les mathématiques me semblent un sujet d'intérêt, à moi qui ai quitté les bancs de l'école, je suis sûr que tu pourras toi aussi trouver un intérêt pour cette matière qui te pose problème. Tu as d'ailleurs l'avantage de l'ambition scolaire pour ajouter un enjeu à ton apprentissage. N'oublie cependant pas une chose : l'école n'est pas là pour t'offrir un diplôme, mais pour t'instruire. Si tu t'arrêtes aux intérêts immédiats et pratiques, tu auras plus de mal à apprendre et ce que tu assimileras aura une plus grande tendance à disparaître dès lors que tu ne seras plus étudiant. Apprends pour ton propre intérêt, pas pour tes profs et encore moins pour les notes. Vise ton propre épanouissement au travers de l'apprentissage, cela sera toujours bien plus gratifiant et agréable que d'apprendre pour les autres ou pour un but lointain.

  12. #9
    duduch74

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Alors, je suis un banal élève en 1ère S
    La 1ère S n'existe plus en France depuis cette année.

  13. #10
    Liet Kynes

    Re : Comment aimer les Maths ?

    Citation Envoyé par AnonymousG Voir le message
    Ma question à l'air un peu bancale mais je voudrais savoir comment faire pour améliorer mes bases ou développer mon amour envers les Mathématiques de sorte que ça soit une matière que je consent à travailler tel l'Anglais ou autre et de m'y consacrer pleinement. J'ai surtout besoin de reconsidérer mes bases et de prendre un coup d'avance sur le programme que ce soit de Première ou de Terminale, c'est vraiment l'objectif recherché.

    J'accepte et je lirais avec attention tous vos conseils. Merci d'avance !
    Ben tu as deux chemins qui mènent l'un vers l'autre, le pourquoi et le comment, si tu poses la question de la poule qui fait l’œuf ou l'inverse tu restes sur place.
    Quand tu étais enfant tu ne te posais pas la question du comment, tu demandais pourquoi ceci ou cela, avec la scolarité, il ne t'ai jamais totalement demandé comment résoudre tel ou tel problème en fait il t'es toujours demandé de continuer à demander pourquoi,ceci pour un jour être capable de trouver de nouvelles questions qui commencent par pourquoi.
    Question de math: la résolution du problème est dans la question "c'est quoi le problème?" si tu prends le temps d'associer la question qui commence par pourquoi à celle du comment qui t'es posée alors tu vas commencer à chercher, tu vas prendre ce que l'on te donne dans les cours et accepter d'utiliser ce comment offert dans l'attente d'une nouvelle question qui te sera peut-être déjà venue à l'esprit et que tu pourras formaliser en pourquoi.
    Donc, tu es dans un sujet: tu te poses les questions suivantes; c'est quoi le problème? Pourquoi on le pose? c'est à ce moment là que tu va aimer réfléchir et te motiver pour intégrer la manière de solutionner en sachant que tes profs t'accompagnent vers le monde adulte qui est pleins de pourquoi"s"
    Voilà, fais confiance aux problèmes que l'on te présente car ceux d'avant toi on beaucoup de pourquoi"s" à t'offrir pour rendre tes réflexions futures et passionnantes.. fonces dans le brouillard et ne doutes pas de toi, tu trouveras ainsi de quoi un jour passer aux plus jeunes ces mêmes passions.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 15/02/2020 à 20h44.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Ecole d'ingénieur sans aimer les maths ?
    Par incomplete9 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 15
    Dernier message: 18/11/2011, 23h35
  2. vais-je aimer le droit ?
    Par Edouardpech dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/01/2008, 21h43
  3. Aimer, est-ce tellement beau ?
    Par Hugo_Ap dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 73
    Dernier message: 02/07/2004, 12h01
  4. Aimer c'est écrire...
    Par coco dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 17
    Dernier message: 24/01/2004, 21h37