Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

L'infini dans l'algèbre



  1. #1
    Hachem

    L'infini dans l'algèbre


    ------

    Salut. Je me demande comment gérer l'infini algébriquement. Par exemple, si je divise 1 par l'infini, vais-je obtenir un nombre infiniment petit ou zéro? Aussi, si je divise l'infini par l'infini, le résultat est-il 1?

    Merci d'avance,
    Hachem

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    brixx

    Re : L'infini dans l'algèbre

    voila comment on peut définir l'infini, en introduisant la droite numérique achevée Rbarre : on appelle Rbarre la réunion R union {+infini,-infini}, et on prolonge l'ordre classique sur R à Rbarre en posant pour x et y dans Rbarre,
    x<=y <==> x<=y dans R si x,y sont dans R ou x=-infini ou y=+infini.
    On peut dire que 1/+infini=0, par contre l'infini divisé par l'infini ne fait pas 1 : tu prends par exemple x et 2x quand x vaut l'infini : 2x/x=2 et non pas 1. Tu peux également prendre x et x² : x²/x=x=+infini. On dit que +infini/+infini est une forme indéterminée

  4. #3
    Hachem

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Ah d'accord, je comprends
    Merci bien.

  5. #4
    space-kro

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Bonjour,

    Sinon il existe aussi l'analyse non standart. C'est pas de l'algèbre, mais je pense que ça permet d'avoir une bonne approche de l'infini grand et de l'infiniment petit.

    Concrêtement (je suis vraiment pas un expert), on rajoute des axiomes à l'axiomatique de base afin de supposer l'existence de nombre non standart, des nombres infiniment grand et des nombres infiniment petit.

    Il parait que ça simplifie énormément les démonstrations où l'ont doit "couper les epsilons en quatre" (enfin je sais pas si tu me comprend...) afin de calculer des limites.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    brixx

    Re : L'infini dans l'algèbre

    voici un lieu si tu veux quelques détails sur l'analyse non standard:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_non_standard

  8. #6
    GuYem

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Wahou ça fait peur l'analyse non standard !

    Mais ça a aussi l'air super intéressant
    Bravo jolie Ln, tu as trouvé : l'armée de l'air c'est là où on peut te tenir par la main.

  9. Publicité
  10. #7
    fderwelt

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Citation Envoyé par GuYem
    Wahou ça fait peur l'analyse non standard !
    Bonjour,

    Ya pourtant pas de quoi... En fait ça se dégonfle assez vite dès qu'on fait abstraction du vocabulaire un peu folklo, style "la partie standard de l'ombre est égale à l'ombre de la partie standard" (là je dis n'importe quoi de mémoire, c'est probablement faux).
    On s'en accomode très bien si on considère que c'est une manière astucieuse d'empaqueter tous les une bonne fois pour toutes.

    -- françois

  11. #8
    invite986312212
    Invité

    Re : L'infini dans l'algèbre

    j'avais suivi un cours d'analyse non standard en DEA et ce que j'en avais retenu c'est que c'est intéressant pour l'enseignement mais en tant qu'outil ça n'apporte pas énormément. Le prof avait eu quelque difficulté selon ses dires, à trouver un théorème non trivial qui ait été démontré pour la première fois à l'aide de l'analyse non standard (un théorème d'analyse fonctionnelle je crois). Et encore il avait été redémontré depuis avec des méthodes traditionnelles. Bon, ça date d'il y a vingt ans...

  12. #9
    martini_bird

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Salut,

    il faut dire que l'ANS souffre aussi du peu de monde qui l'utilise et la diffuse.

    Le jour où en effet l'ANS se révèlera indispensable pour démontrer certains théorèmes, alors on pourra peut-être oublier un peu l'analyse de Newton et Leibniz. Quoique...

    P'tite question en passant : l'ANS contient l'analyse classique mais ne lui est pas équivalente, n'est-ce pas ?

    Cordialement.
    « Angle éternel, la terre et le ciel, pour bissectrice, le vent. » Garcia Lorca

  13. #10
    fderwelt

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Citation Envoyé par martini_bird
    P'tite question en passant : l'ANS contient l'analyse classique mais ne lui est pas équivalente, n'est-ce pas ?
    Bonjour,

    "Contient"... si on veut! Dans la mesure où tout énoncé classique est un énoncé ANS valable, mais que la réciproque n'est pas vraie (à cause du prédicat "standard" qui vient en plus)...

    C'est un peu de l'arnaque . Et j'avoue que, si j'ai souvent vu des démonstrations (assez) grandement simplifiées par l'usage de l'ANS, je n'ai rien vu (du moins jusqu'ici) de vraiment convaincant qui ne soit pas démontrable autrement.

    Mais je reconnais volontiers que c'est souvent plus intuitif, surtout quand comme moi on rechigne à manipuler les epsilon et autres majorations.

    -- françois

  14. #11
    matthias

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Citation Envoyé par martini_bird
    Le jour où en effet l'ANS se révèlera indispensable pour démontrer certains théorèmes, alors on pourra peut-être oublier un peu l'analyse de Newton et Leibniz. Quoique...
    En même temps il me semble que tous les résultats standards démontrables avec ANS sont démontrables avec ZFC (je crois qu'on dit qu'IST est une "extension conservative" de ZFC). Il y aurait même un algorithme (du à Nelson) qui transforme une démonstration non standard d'un résultat exprimable de manière standard en une démonstration interne à ZFC.

    Si quelqu'un peut confirmer ...

  15. #12
    fderwelt

    Re : L'infini dans l'algèbre

    Citation Envoyé par matthias
    En même temps il me semble que tous les résultats standards démontrables avec ANS sont démontrables avec ZFC (je crois qu'on dit qu'IST est une "extension conservative" de ZFC). Il y aurait même un algorithme (du à Nelson) qui transforme une démonstration non standard d'un résultat exprimable de manière standard en une démonstration interne à ZFC.

    Si quelqu'un peut confirmer ...
    Exact. C'est dit (mais pas démontré) dans "Analyse Non-Standard", de F.Diener & G.Reeb, chez Hermann:

    Pour tout résultat démontré à l'aide des principes de IST ou de leurs conséquences, qui peut s'exprimer en termes classiques, il existe une preuve ne faisant pas usage des nouveaux principes.

    (citation un peu abrégée)

    Ça confirme que, tant qu'on ne s'intéresse qu'à des résultats classiques, l'ANS ne peut proposer mieux que des "raccourcis". Parfois spectaculaires, certes.

    -- françois

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. L'infini dans une équation?
    Par Étwel dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/09/2007, 07h06
  2. L'algèbre et le Groupe de Virasoro
    Par bashad dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/09/2007, 14h20
  3. Centre de l'algèbre Mn(C)
    Par Ayrawhsia Aathsir Tia dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 23
    Dernier message: 08/10/2006, 14h08
  4. mieux saisir l'Algèbre
    Par franc15 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/10/2006, 19h50
  5. question sur l'algèbre
    Par dupo dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 6
    Dernier message: 27/04/2004, 17h17