Discussion fermée
Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 95

Contre le SIDA, idée saugrenue




  1. #61
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonjour,

    Personnellement, je me suis coltiné la référence suivante :

    http://crystal.harvard.edu/lib-sch/H...i-282-1669.pdf

    cette référence sert en partie à justifier la notion de résistance à l'action de l'AZT.

    Une des mutations retrouvées est la T215F (ou T215Y), qui nécessite la modification de deux bases adjacentes.

    L'auteur étudie une "poche" dans laquelle le OH en 3' de la thymidine va s'insérer pour permettre ensuite la liaison avec le groupement phosphate du nucléotide suivant.

    Je lis p 1673 :
    " The pocket can probably accommodate two or three water molecules in addition to the 3'-OH, and it clearly has room for the azido group of AZTTP."

    Soit : la poche peut probablement accepter deux ou trois molécules d'eau en plus du OH en 3', et il y a clairement la place pour le groupement azoture de l'AZTTP.
    Ceci étant donc possible avant la mutation. A remarquer que la mutation remplace la thréonine (hydrophile) par la phénylalanine ou la tyrosine (cycle aromatique hydrophobe).

    Après mutation, voilà l'explication proposée pour montrer que l'AZT ne peut plus pénétrer dans la poche :

    p 1674
    "Second, the sites of mutations conferring resistance to the dideoxy
    class of inhibitors (including 3TC) nearly all impinge on the dNTP
    from the "front" (Fig. 6A), whereas sites for resistance to AZT (with
    a 3' substituent larger than a hydroxyl group) impinge on the 3'
    pocket from the "rear" (Fig. 6B)."

    Je remarque simplement ici que l'azoture en 3' est devenu un substituant plus encombrant que le OH en 3'.
    Or, la solvatation par liaison H du OH en 3' demeure toujours plus forte que celle du N3 (voir les densités électroniques de O et de N : http://www.colby.edu/chemistry/webmo/ ). Ce qui ne doit pas changer l'environnement de ce OH et en faire toujours une structure plus encombrante que N3.

    Il y a donc contradiction flagrante entre ces deux propositions, d'autant plus que les interactions de Van der Waals sont plus fortes entre un N3 (linéaire et possédant un système pi conséquent) et un cycle aromatique, qu'entre OH et un même cycle aromatique.
    En toute logique, le remplacement de la thréonine par la phénylalanine devrait favoriser au contraire la fixation préférentielle de l'AZTTP plutôt que celle la la TTP.

    Cette étude est souvant citée comme référence dans le but d'expliciter le phénomène de résistance à l'AZT. Il me semble clair que l'on y a "tordu" les règles classiques de la chimie pour parvenir à tout prix à une explication "rationnelle".

    Ceci est un exemple qui montre que les publications "mainstream" elles-mêmes peuvent présenter des conclusions erronées.

    Il faut donc plus d'humilité de part et d'autre, et rechercher la vérité à tout prix.

    Cordialement

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    Jarod

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Dr Jag est-il encore en vacances ?
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  4. #63
    Dr Jag

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Non je suis rentré depuis quelques temps. J'ai d'ailleurs déjà commenté un peu plus haut. Je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup à rajouter sur ce site que je qualifierai volontiers de "révisionniste".

    Dans la mesure où je m'occupe quotidiennement de personnes infectées par le VIH, mon point de vue est forcément un peu orienté.

  5. #64
    Yoyo

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonsoir,

    diazomethane, j'aimerai que tu nous donnes tes explications que tu estimes valables pour expliquer pourquoi ces mutations conferent une resistance a l'AZT ?


    Yoyo

  6. #65
    Jarod

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Citation Envoyé par Dr Jag
    Non je suis rentré depuis quelques temps. J'ai d'ailleurs déjà commenté un peu plus haut. Je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup à rajouter sur ce site que je qualifierai volontiers de "révisionniste".

    Dans la mesure où je m'occupe quotidiennement de personnes infectées par le VIH, mon point de vue est forcément un peu orienté.
    Oui...nan mais s'était pour savoir ce que vous pensiez du message de diazométhane...parce que ça me dépasse complètement ce qu'il dit...
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  7. #66
    Dr Jag

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Le commentaire de diazométhane me semble très pointu mais demande des connaissances en biochimie organique que je ne possède pas.

    J'en comprend le sens général ... à savoir que, selon l'article cité en référence, la mutation T215 provoquerait une modification conformationnelle qui ne permet plus l'insertion de l'AZT à la place de la thymidine dans le récepteur. Mais pour un chimiste confirmé, l'explication proposée de ce mécanisme de résistance à l'AZT ne tient pas la route.

  8. #67
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonjour,

    En attendant une réponse un peu plus complète de ma part, mais qui demeurera hypothétique, je voudrais vous faire part de la difficulté que l'on a vraiment à vérifier l'impact de cette mutation dans le risque de résistance.
    Ainsi, dans la publication suivante :

    Efficacy of Zidovudine Compared to Stavudine, Both in Combination with Lamivudine and Indinavir, in Human Immunodeficiency Virus-Infected Nucleoside-Experienced Patients with No Prior Exposure to Lamivudine, Stavudine, or Protease Inhibitors (Novavir Trial)
    Véronique Joly,* Philippe Flandre, Vincent Meiffredy, Françoise Brun-Vezinet, Jean-Albert Gastaut, Cécile Goujard, Gérard Remy, Diane Descamps, Annick Ruffault, Agnès Certain, Jean-Pierre Aboulker, and Patrick Yeni for the Novavir Study Group,
    Agence Française de Recherche sur le SIDA, Paris, France

    on lit dans le paragraphe "Discussion":

    "Unexpectedly, we found that the presence of the T215Y/F mutation was associated with a reduction in the risk of virological failure."

    http://aac.asm.org/cgi/content/full/46/6/1906

    En fait, est-ce bien cette mutation qui provoque en partie l'apparition de la résistance au traitement ?

    A plus (il me faut analyser un grand nombre de documents)

  9. Publicité
  10. #68
    Dr Jag

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Il faut comprendre que certaines mutations sont favorables au virus mais que d'autres lui sont défavorables.

    C'est à dire que certaines mutations qui confèrent une résistance à certaines molécules anti-rétrovirales, diminuent aussi la capacité du virus à répliquer et sont donc un obstacle à la croissance virale. Celà introduit la notion de "fitness", ou capacité de réplication virale.

  11. #69
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    C'est encore un interprétation, communément admise. Mais est-ce la réalité?

  12. #70
    Dr Jag

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Qu'est-ce que la réalité ?

    Ou plutôt, poser ainsi le problème de la démarche des sciences médicales ne nécessite-t'il pas au préalable de définir ce qu'est la réalité ?
    Dernière modification par Dr Jag ; 18/09/2004 à 18h46.

  13. #71
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonsoir,

    J'ai été "accroché" récemment par les propos et le travail actuel du professeur Montagnier qui se penche sur les cofacteurs avorisant l'actiondu vih :

    Je cite :

    Rôle des co-facteurs dans la pathogénie du SIDA

    Le stress oxydatif qui est observé après l'infection à VIH est à la fois dû à un rôle propre du virus ou de protéines virales, et à des infections opportunistes. Un traitement prolongé par des antioxydants (N-acétyl-cystéine) a permis de diminuer l'apoptose et le stress oxydatif chez des patients infectés par le VIH. Le stress oxydatif a des effets délétères non seulement sur les membranes cellulaires, mais aussi sur les protéines des lymphocytes : en collaboration avec G. Piedimonte (Universités de Parme et de Messine), ce groupe a montré chez les patients séropositifs une dégradation rapide des protéines lymphocytaires liée à leur oxydation. Ce phénomène peut également contribuer à l'apoptose et à la disparition des lymphocytes CD4+.

    http://www.pasteur.fr/recherche/RAR/RAR96/Oncvir.html
    Je me suis étonné que dans une telle maladie, où le virus et les infections opportunites créent un milieu oxydant, l'AZT, dont le groupement azoture est oxydant, puisse agir sans effets secondaires négatifs.
    Par exemple, le couple rédox HN3/NH4(+) a un potentiel de 0, 6V, ce qui lui permet d'oxyder les S (-II) et Se (-II) au degré + II, +IV voire + VI .

    J'ai donc recherché des publications où l'AZT était étudié, non pas cliniquement, mais dans ses propriétés biochimiques.

    Tout d'abord, plusieurs publications montrent clairement qu'il participe à l'augmentation des concentrations d'oxydants cellulaires :

    Azidothymidine promotes free radical generation by activated macrophages and hydrogen peroxide-iron-mediated oxidation in a cell-free system.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/q..._uids=15062877
    En 1994, Reardon et al. étudient l'action de l'AZT sur un dithiol, et montrent que la réaction est totale à 25°C au bout de quelques heures. On retrouve essentiellement du d4T et de l'aminothymidine. Par contre, il n'y est pas indiqué le résultat de l'oxydation des thiols.

    On retrouve bien cette propension à la réduction de l'AZT in vivo, comme le montre l'étude suivante :

    http://www.aidsonline.com/pt/re/aids/fulltext.00002030-200303070-00011.htm;jsessionid=BN9OgapTZ eAyyJvlJjagTlgdxNCDe21gGtJSqtg 8nAMB8MvUJjLQ!2025540881!-949856032!9001!-1

    Où on retrouve la formation de 30% de d4T environ, du même ordre de grandeur que ce qui est formé par réduction chimique directe
    L'AZT est donc bien un oxydant, l'azoture libérant facilement un nitrène électrophile et donc oxydant par perte d'azote.

    Voici deux articles où l'on rertouve les effets de ces oxydants sur l'ADN :

    Endogenous generation of reactive oxidants and electrophiles and their reactions with DNA and protein

    http://www.jci.org/cgi/content/full/111/5/583

    Azidothymidine causes functional and structural destruction of mitochondria, glutathione deficiency and HIV-1 promoter sensitization

    http://www.blackwell-synergy.com/lin....02954.x/full/
    On y lit en particulier :

    GSH deficiency caused by AZT-treatment
    Impairment of ATP production in AZT-treated cells
    Destruction of mitochondrial DNA
    Si l'AZT détruit l'ADN mitochondrial, il doit, en plus de ses propriétés antirétrovirales, pouvoir détruire certaines parties de l'ARN ou de l'ADN proviral, provoquant l'apparition de mutations, comme la T215Y. Celle-ci ne seraient donc pas un procédé du virus pour se défendre, mais une résultante de l'action mutagène de l'AZT

    Comment pourrait apparaître alors la résistance à l'AZT?
    Comme l'on montré très nettement Herzenberg, De Rosa et Roederer :

    http://www.pnas.org/cgi/content/full/94/5/1967

    Glutathione deficiency is associated with impaired survival in HIV disease
    il y a une relation entre la déficience en glutathion et la survie des malades du Sida.
    Correlation ne signifie pas causalité.
    Cependant, on peut penser que l'AZT va diminuer progressivement le taux de glutathion (et d'autres composés important du système antioxydant tels la sélénocystéine intégrée à la glutathionperoxydase) jusqu'à ce que ce taux soit insuffisant et pourrait permettre une augmentation de la réplication virale. Il y a à ce moment résistance.

    Cela pourrait aussi expliquer en partie la reprise de l'action de l'AZT en présence de Lamivudine ou d'Emtricitabine, qui sont tous deux des thioxolanes. J'en ai touché un mot au forum de chimie, et Shaddock pense qu'il est possible que ces composés puissent être hydrolysés partiellement dans l'estomac en aldéhyde et surtout en thiol. Ainsi, ces thiols (de même que la lamivudine non hydrolysée, dont le principal métabolite est un sulfoxyde) pourraient atténuer l'action toxique de l'AZT sur l'ADN viral ainsi que sur le taux de glutathion.
    Ceci pourrait expliquer que le combivir soit une des combinaisons les plus efficaces.

    Bon, ce ne sont que des hypothèses, avec sans doute des erreurs d'interprétation. Je vois les choses du point de vue du chimiste, bien sûr.
    Excusez-moi pour la longueur du texte

    cordialement

  14. #72
    Jarod

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Y'a pas un moyen de faire muter ce virus un max de fois pour qu'il devienne completement innofensifs ?
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  15. #73
    Narduccio

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Citation Envoyé par Jarod
    Y'a pas un moyen de faire muter ce virus un max de fois pour qu'il devienne completement innofensifs ?
    Ou qu'il devienne 100 000 000 x plus virulent ?

    Puis comment faire muter un virus dans une personne ?
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  16. #74
    Jarod

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Oui...le risque est là...

    C'est juste une idée comme ça, elle ne vaut peut etre rien...
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  17. #75
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonjour,

    Ne serait-il pas possible que quelqu'un critique l'exposé que j'ai fait il y a quelques mois ?

  18. #76
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Puisqu'il n'y a pas de critique, cela voudrait-il dire que ce type d'explication tient la route, et que la notion de mutation du vih n'est qu'une hypothèse entre autres?

  19. #77
    Dr Jag

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonsoir, diazométhane,

    A dire vrai, j'ai un peu du mal à comprendre où votre réflexion de chimiste nous entraîne.

    Plusieurs remarques pour tenter de mettre ces données en perspectives.

    1) A l'heure actuelle, il y a 20aine de molécules antirétrovirales qui ont obtenu une Autorisation de Mise sur le Marché en France. Ces molécules appartiennent à 4 familles différentes (inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse, inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse, inhibiteurs de la protéase et inhibiteurs de fusion). Ces 4 familles différent au niveau de la structure chimique et du mode d'action sur le VIH. L'AZT est le chef de file (première molécule développée) d'une de ces familles (inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse).

    2) Le gold standart en terme de traitement antirétroviral est depuis 8 ans une association de plusieurs de ces molécules (au moins 3), car il a été démontré qu'une monothérapie voire une bithérapie entraînait dans la plupart des cas l'émergence de résistance virale. Il semble donc difficile à l'heure actuelle de recueillir de nouvelles données sur une monothérapie par AZT.

    3) La zidovudine ou 3'-azido-34-déoxythymidine (AZT) est un analogue structural de la déoxythymidine : le groupe OH en 3' du déoxyribose ayant été remplacé par le groupe azido N3. En raison de cette absence de groupe OH en 3', la zidovudine inhibe la transcriptase inverse et empêche l'élongation de la chaîne de DNA, réplique du RNA viral.
    La transcriptase inverse est l'enzyme responsable la synthèse de DNA à partir du RNA des virus de l'immuno-déficience humaine de type 1 et 2. A partir d'un simple brin de RNA viral, se forme un double brin de DNA, lequel, grâce à la machinerie de la cellule hôte, sera à l'origine de la synthèse du RNA viral.
    La zidovudine n'est active qu'après sa phosphorylation en AZT triphosphate. L'AZT triphosphate est à la fois substrat et inhibiteur de la transcriptase inverse.
    La zidovudine a plus d'affinité pour la transcriptase inverse virale que pour la DNA polymérase humaine.

    4) La toxicité mitochondriale de l'AZT (par le biais d'une inbition de la gamma DNA polymérase humaine qui ne se trouve que dans la mitochondrie) est également bien connue. C'est une toxicité de classe qui existe également pour tous les autres inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (lamivudine, didanosine, zalcitabine, stavudine, abacavir et plus récemment emtricitabine). Les travaux cités par diazométhane semblent aller plus loin dans le décryptage du mécanisme de la toxicité. Je n'ai pas la compétence pour les commenter.

    5) Comme je l'ai écrit plus haut, la survenue d'une mutation du génome viral peut avoir des effets dans un sens ou dans l'autre : soit être défavorable au virus en réduisant sa capacité de réplication (c'est probablement rare); soit être favorable au virus qui a acquis ainsi la capacité à ne plus être sensible à telle ou telle molécule réputée antirétrovirale.

  20. #78
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bien. Ici vous nous dites ce que vous avez appris.
    Comme vous êtes clinicien, la seule chose dont vous êtes sûre, c'est l'amélioration clinique des personnes, ainsi que l'amélioration de leurs constantes biochimiques (charge virale, etc...) sous l'effet de ces médications.
    Mais êtes-vous sûr que le mécanisme d'action de ces substances est bien celui-là. Car enfin, si on a retrouvé dans l'ADN mitochondrial le CH3 tritié d'un AZT marqué au préalable, qu'est-ce qui nous dit que l'azoture demeure sous cette forme. Bien plus, puisqu'on n'a jamais isolé le génome d'un vih contenant une molécule d'AZT, comment peut-on être sûr que cet AZT s'est bien inséré dans l'ADN lors de la rétrotranscription?
    Ce ne sont que suppositions, non?
    C'est pourquoi il me semble qu'un mécanisme chimique d'oxydoréduction est bien plus apte à expliquer ce qui se passe chez le malade traité par ces substances.
    J'ai d'ailleurs devant les yeux l'Usuel de chimie générale et minérale de Maurice Bernard, où il indique, p 186, que le couple HN3/NH4+ a un potentiel rédox de 1,96 V (bizarre comme les données concernant ce couple varient des EU à la France), ce qui indique que le couple RN3/RNH3+ doit avoir un potentiel rédox supérieur à celui du permanganate/ion manganeux.
    L'AZT ne peut être autre chose qu'un oxydant très puissant.

  21. #79
    jcm

    Révisionnisme

    la seule publication de l'article de jarod serait suffisante pour lui valoir une interdiction définitive sur les sites tels que sida-info-service, doctissimo, et la plupart des sites soi disant de lutte contre le sida.

    De nombreux séropositifs qui ont soutenu ces thèses ont été exclus ainsi de droit à la parole et ont été marginalisés, disposant à chaque fois d'un espace restreint de moyens d'expression.

    je n'accorde pas la moindre once de crédit aux thèses "révionnistes" : il est extremement facile de donner un aspect scientifique à quelque chose qui ne l'est aucunement, comme par exemple les prévisions astrologiques appuyées d'une impressionante logistique d'ordinateurs et de calculs de positions des astres qui vont diront si vous allez rencontrer le grand amour.
    je n'ai jamais vu le moindre atome au microscope électronique donc les atomes n'existents pas, et la représentation qu'on donne dans les manuels scientifiques n'est-elle pas absolument fausse, puisque l'électron gravitant autour du noyau est tellement loin du petit rond central qu'il faudrait s'éloigner de 20 kms pour representer ce petit satellite gravitant autour du noyau ? donc les manuels sont remplis d'erreurs.
    De fil en aiguille, on vous persuadera de même que le VIH n'existe pas etc... L'obscurantisme revient en force, là où l'attend le moins parfois ( débat sur darwin aux USA ).

    Quelle que soit l'erreur des "négationnistes" du VIH, bien plus grande est la faute de sida-info-service et de cette abomination qu'est devenu le milieu associatif de lutte contrele sida, qui a exclus la majeur partie des séropositifs , en général pour des raisons idéologiques et d'occultation des problèmes de fond. Je soutiens totalement les séropositifs qui disent que le VIH atteint désormais bien plus les esprits que les corps, et pour moi, sida-info truc, Aides, act-up, ne représentent non seulement rien de significatifs, mais je les considère comme des adversaires "personnels" contre lesquels je déploie tous mes efforts.


    ************************

    Pour en revenir au débat soulevé, je laisse tomber le VIH ici et préfère aborder la question de la PREUVE en général.

    La science a explosé en vol. Elle est victime de son succès. Les philosphies des Lumières, en définitives maladroites, et plus totalitaires qu'on ne le croit ( de l'universel au totalitaire, il n'y a qu'un pas ! ), ont littéralement déifié la science. Trop d'attentes ont engendré trop de déception. On brûle ce que hier on adorait. Mais la nature bienfaisante qui remplacerait la science maléfique fera très vite long feu. Quelque tsunamis supplémentaires rappeleront vite à l'homme que son aventure est une lutte permanente contre la nature et non sa soumission aux catastrophes. Ce qui est inquiétant, c'est l'apparition de phénomènes complètement régressifs comme ce qui se passe aujourd'hui autour du débat sur darwin, ou des erreurs prouvées ont en définitive droit de citer avec l'appui des autorités légales : oui, là ça devient très grave ! Il y a vraiment une rupture et une dérive du religieux, incapable de gérer sa temporalité. La preuve, l'expérience, la méthode expérimentale, n'ont même plus droit de citer chez une partie très importante de la population occidentale, ce qui m'interpelle bien plus que les hallucinations d'islamistes désespérés. La croyance n'est pas un substitut de preuve. Les deux se complètent sans se détruire.

    Comment attaque-t-on la preuve aujourd'hui ?
    le négationnisme autour du VIH est peu dangeureux. Il utilise la science elle-même, croyant l'infirmer, mais en reprend finalement la méthode. Il utilise des illusions logiques, des images, il raisonne faux, mais il raisonne, et confronte ses théories à des expériences, sujettes à caution, mais néanmoins, il sauvegarde le principe scientifique. Le problème de la science face à ces attaques , c'est l'explosion des connaissances. Il y a trop à savoir désormais : aucun scientifique n'a les moyens de démontrer toutes ses connaissances : le scientifique est obligé de se spécialiser, d'abandonner des pans entiers de la science, des disciplines entières, il est obligé de faire confiance à un collège qui lui seul aura démontré un théorème ou une connaissance. D'où la possibilité à l'avenir de mettre en doute les vérités démontrées, au titre qu'elles ne l'auront été que par une poignée d'individus.

    Bien plus grave est la négation de la necessité de la preuve et de l'expérimentation dans la confrontation au réel : c'est exactement ce qui apparait aux etats-Unis.

  22. #80
    Narduccio

    Re : Révisionnisme

    Citation Envoyé par jcm
    l Pour en revenir au débat soulevé, je laisse tomber le VIH ici et préfère aborder la question de la PREUVE en général.
    Il aurait mieux valu ouvrir un nouveau fil de discussion puisque le sujet est différent de celui de dapart et dépasse largement la problématique du sous-forum "santé". Celui-ci aurait plus sa place dans "Débats scientifiques". Il serait dommage de poluer un débat intérressant en voulant en créer un autre aussi intérressant.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  23. #81
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Bonjour,

    Voici par ailleurs une publication qui pose le même problème, d'une façon plus expérimentale :

    http://www.journals.uchicago.edu/JID...534/30534.html

    Disturbed Glutathione Metabolism and Decreased Antioxidant Levels in Human Immunodeficiency VirusInfected Patients during Highly Active Antiretroviral TherapyPotential Immunomodulatory Effects of Antioxidants

    Pål Aukrust,1,2 Fredrik Müller,2 Asbjørn M. Svardal,3 Thor Ueland,2 Rolf K. Berge,4 and Stig S. Frøland1,2

    1Section of Clinical Immunology and Infectious Diseases, 2Research Institute for Internal Medicine, Medical Department, Rikshospitalet, Oslo, and Departments of 3Pharmacology and 4Clinical Biology, Division of Clinical Biochemistry, Haukeland Hospital, Bergen, Norway



    Oxidative stress has been implicated in the pathogenesis of human immunodeficiency virus (HIV) infection. We examined the effect of highly active antiretroviral therapy (HAART) on plasma levels of several antioxidants and intracellular glutathione-redox status in CD4+ T cells, in 20 HIV-infected patients. HAART was accompanied by both an improvement of glutathione-redox status and an increase in levels of antioxidant vitamins, without full normalization. Glutathione supplementation in vitro increases T cell proliferation and suppresses the spontaneous release of tumor necrosis factor from peripheral blood mononuclear cells, in HIV-infected patients receiving HAART. Our findings suggest that therapeutic intervention aimed at normalization of oxidative disturbances in HIV infection could be of interest, in addition to HAART.
    Si on lit un peu plus loin, dans le texte complet, on constate que la lamivudine est omniprésente dans tous les types de traitement proposés. On lit dans l'abstract : la trithérapie (HAART) est accompagnée d'une amélioration du statut rédox lié au glutathion et une augmentation du niveau des vitamines antioxydantes (ici l'acide ascorbique), mais sans normalisation complète.

  24. #82
    L'Hérétique

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Salut,
    Donc, à te lire, l'idée qui avait été lancée plus haut dans le fil, d'hyperoxygénation ne serait pas si "folle" que ça?
    ( je crois me souvenir que ça a été aussi utilisé comme traitement de la coqueluche, par le passé)

    A+

  25. #83
    diazométhane

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    une hypothèse parmi d'autres est que le stress oxydant serait lié à la présence excessive d'oxydants azotés, contenant des liaisons NO et NN, capables d'oxyder entre autres le fer de l'hème. L'hyperoxygénation pourrait éviter cette oxydation, et peut-être permettre la transformation de ces oxydants azotés en excès en nitrates facilement éliminables.
    Mais ici, je suis vraiment dans le domaine de l'hypothèse,...à vérifier.

  26. #84
    Jarod

    Re : Révisionnisme

    Citation Envoyé par jcm
    la seule publication de l'article de jarod serait suffisante pour lui valoir une interdiction définitive sur les sites tels que sida-info-service, doctissimo, et la plupart des sites soi disant de lutte contre le sida.
    Bon, le petit jarod va se rattraper en donant ce lien : http://membres.lycos.fr/intoxsida/.J'attends tes félicitations !Et je propose aussi d'excomunier le Groupe de Perth...
    Meme plus le droit d'etre naif dans ce monde !Pfff
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  27. #85
    Jarod

    Re : Révisionnisme

    Mais le symptome sida,càd avoir une immunité à 0, peut-il avoir une autre origine que le vih ?
    Y'a que lui qui peut détruire le système immunitaire ?
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  28. #86
    Neutrino

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    En effet, Syndrome d'Immunodéficience acquise, c'est très pas très spécifique comme terme...
    Des tableaux d'immunosuppression il en existe plein, radiations, maladies...
    Neutrino

  29. #87
    triban

    Re : Révisionnisme

    Citation Envoyé par Jarod
    Bon, le petit jarod va se rattraper en donant ce lien : http://membres.lycos.fr/intoxsida/.J'attends tes félicitations !Et je propose aussi d'excomunier le Groupe de Perth...
    Meme plus le droit d'etre naif dans ce monde !Pfff
    Bonjour JAROD

    J'ai été voir le lien, j'ai beaucoup aimé, surtout le lien avec un autre forum, il rappelle d'autres discussions sur ce forum malheureusement les conséquences peuvent être bien plus grave.
    merci

  30. #88
    Jarod

    Re : Révisionnisme

    Ca rassure hein !
    J'éspère que tu as aussi vu ce post sur le forum du site concerner : http://membres.lycos.fr/intoxsida/fo...ca36c8c0a2b809

    J'ai lu des témoigages de gens qui disaient avoir des T4 en dessous de 200 et ces gens pétaient la forme, selon eux...alors comment ça se fait ?
    C'est des sur-Hommes ?
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  31. #89
    Jarod

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Citation Envoyé par Neutrino
    En effet, Syndrome d'Immunodéficience acquise, c'est très pas très spécifique comme terme...
    Des tableaux d'immunosuppression il en existe plein, radiations, maladies...
    J'éspère que certains effets secondaires de certains médicaments préscrits lors des trithérapies ne peuvent pas etre immunosupprésseur.
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  32. #90
    apofla

    Re : Contre le SIDA, idée saugrenue

    Pour Jarod, si effectivement et cela est bien connu. Les thérapies anti-rétrovirales provoquent, entre autre, de graves problèmes au niveau de la moelle osseuse - lieu de "fabrication" des lymphocytes et sont très toxiques pour les mitochondries. Ces dernières sont indispensables pour toutes les fonctions du corps. La toxicité de ces médicaments sur les mitochondries provoques des acidoses lactiques très dangereuses.

    Les traitement santirétroviraux ne sont pas anodins!!! Mais comme tous médicaments !

    Je te citerais un seul article.

    Estaquier J, Lelievre JD, Petit F, Brunner T, Moutouh-De Parseval L, Richman DD, Ameisen JC, Corbeil J. Effects of antiretroviral drugs on human immunodeficiency virus type 1-induced CD4(+) T-cell death. J Virol 2002, 76(12):5966-73
    L'article entier est disponible là http://www.pubmedcentral.nih.gov/art...medid=12021329

    Voir aussi Metabolic Complications of HIV Therapy http://hivinsite.ucsf.edu/InSite?page=kb-03-02-10

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. TPE Sida : une idée d'experience
    Par matilly dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2007, 22h13
  2. vaccin contre le sida
    Par jeronimo88 dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/05/2006, 17h19
  3. essai vaccin contre le sida
    Par caroline dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2004, 17h15
  4. Aventis : Vaccin contre le SIDA en 2004 !
    Par Latyl dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/07/2004, 14h32
  5. Une protéine contre le virus du sida
    Par David29 dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2004, 22h29