Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Future ingénieur pas convaincue, à l'étranger, besoin de conseils !!



  1. #1
    carolcica

    Future ingénieur pas convaincue, à l'étranger, besoin de conseils !!


    ------

    Bonjour,

    Petit tour des grandes étapes de ma vie étudiante :
    1) 1 an de prépa PCSI.
    2) intégration des Mines de Nantes (EMN) pour suivre son cursus en 4 ans. Sans grande ambition mais bon, en me disant que ça me mènera à quelque chose de sympa.
    3) Fin de 2e année de l'EMN, choix de l'option "Gestion des Opérations en Logistique et Transport".
    4) 3e année en Espagne en Erasmus.
    5) Là je suis en train de finaliser ma 4e et dernière année, avec la réalisation de mon projet de fin d'études.

    Je n'ai jamais été spécialement attirée par le métier d'ingénieur dans une entreprise, voire même par le fait de bosser dans une entreprise tout court (idéologie personnelle ou manque de conviction ?), et les divers stages que j'ai pu faire, tout comme les interventions de professionnels (en dernière année plus de la moitié des cours étaient impartis par des ingénieurs en activité, soit pour nous présenter leur boulot, soit pour nous donner des cours d'achats (berk) ou de stratégie (reberk) par exemple) n'ont fait que me dégoûter chaque fois un peu plus de ce milieu.
    J'ai fait mon stage de 3e année non pas en entreprise mais dans une ONG, au département logistique, et là je fais mon stage de fin d'études non pas en entreprise mais au département "méthodes statistiques" de la fac d'ingénieurs de Saragosse, c'est un stage recherche où je fais de l'analyse de données, simulation et implémentation d'un programme d'aide à la décision.

    Pourquoi cette orientation ? Plus ça allait plus j'aimais les matières un peu théoriques d'optimisation et de recherche opérationnelle, et moins j'appréciais celles plus pratiques de logistique pure etc.
    Du coup en fin de 3e année je commence à me demander ce que je vais faire après le diplôme et l'enseignement me trottait dans la tête depuis pas mal de temps, j'avais plusieurs expériences de cours particuliers et d'interventions dans des écoles et j'aimais vraiment bien la sensation de transmettre aux autres ce que toi tu connais, d'autant plus quand c'est quelque chose qui te passionne. On me dit alors pourquoi pas une thèse ? Pour après pouvoir faire de la recherche et de l'enseignement par exemple en école d'ingé (même si c'est pas gagné d'avance).
    Donc je me renseigne, et là depuis octobre la machine était en route, j'avais un projet sérieux et appuyé : faire une thèse en cotutelle entre l'EMN et la fac de Saragosse, le sujet de thèse est là, les deux co-directeurs aussi... Bref super. Sauf qu'il y a apparemment peu de chances que je décroche une bourse, pour des raisons indépendantes de ma part (jalousies entre départements, complexités administratives dues au fait que le système éducatif européen unique c'est pas encore gagné...).
    Du coup voilà je suis un peu démotivée , j'avais un beau projet qui m'intéressait, qui allait me permettre de faire tout ce qui me plaisait, et il y a de fortes chances pour que je ne puisse pas le réaliser.
    Du coup je suis en train d'établir un plan B, et plusieurs possibilités s'offrent à moi.
    Pour l'instant ma vie est en Espagne, mais peut-être pas jusqu'à tout jamais, donc les projets immédiats doivent prendre en compte un futur peut-être en France... mais peut-être pas... C'est compliqué... Conseillez moi...

    -Chercher un boulot d'ingénieur, en R&D en recherche opérationnelle, ce qui me permettrait de continuer dans ce qui me plaît MÊME SI ça veut dire bosser pour un patron qui s'en mettra plein les poches... peut-être que je tomberai sur une petite boîte sympa et que ça me plaira ?
    -Chercher un poste de prof de sciences (=maths, technologie, physique) (dans l'absolu ça me plairait plus je crois que la 1ere solution), ce qui est possible ici (en Espagne) car si il faut passer un concours pour le public, pour le privé c'est pas la peine. Mais dans ce cas je n'aurais jamais travaillé comme ingénieur, et si un jour je retourne en France, j'aurais l'air très con car j'aurais pas de CAPES ni rien, et pour bosser comme ingénieur (faut bien vivre) sans expérience dans le milieu depuis la fin des études, selon moi c'est IMPOSSIBLE... Ceci dit je pourrais toujours être caissière au pire mais bon.
    -Passer CAPES ou Agreg rapidement ? Mais avec mes études d'ingénieur je sais pas si j'aurais le niveau...
    -Acheter une ferme et faire du fromage dans les Pyrénées ? Ouvrir une crêperie en Espagne ?
    -...

    Bon je sais pas je suis un peu perdue et je pense beaucoup (trop) à tout ça en ce moment, c'est chiant et déprimant et en plus ça m'empêche de me concentrer sur mon boulot... Donc si vous avez des conseils à m'apporter ils seront plus que bienvenus !!! Merci merci merci merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    carolcica

    Re : Future ingénieur pas convaincue, à l'étranger, besoin de conseils !!

    Aidez Moiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!

  4. #3
    genecod

    Re : Future ingénieur pas convaincue, à l'étranger, besoin de conseils !!

    Hola,

    Bon pour le CAPES/Agreg, c'est une année de prépa donc c'est du boulot !

    Tu ne veux pas travailler en entreprise, mais tu n'as pas parlé de la fonction publique (à part prof)...Je suis ingénieur de l'industrie et des mines (ministère économie et écologie). Il y a des postes très divers en environnement, économie, métrologie, contrôle des véhicules etc.
    C'est une piste à ne pas négliger. Prochain concours : début 2009.

  5. #4
    Gawel

    Re : Future ingénieur pas convaincue, à l'étranger, besoin de conseils !!

    si la seule chose qui t'empeche de faire une these de recherche est l'impossibilité d'avoir une bourse... tu peux t'investir dans une these CIFRE !

    le principe :
    tu fais ta these en collaboration avec une entreprise
    l'entreprise de paie à hauteur de 23 500euros/an environ
    l'état finance l'entreprise à hauteur de 17000euros...

    tu travailles de 50% à 80% du temps pour l'entreprise
    et de 20% à 50% pour ton sujet de these

    Gagnant pour le doctorant qui capitalise trois années d’expérience professionnelle, en tant que chef de projet, créateur d’innovation, « go-between » entre son entreprise et son laboratoire de recherche publique ;
    Gagnant pour l'entreprise qui se dote d’une double dynamique : celle du jeune, très impliqué dans la réussite de son projet, celle du laboratoire de recherche qui met à sa disposition les dernières connaissances, les derniers outils ;
    Gagnant pour le laboratoire de recherche publique qui offre à ses chercheurs un contexte de développement et de transfert de technologies.


    à la fin de cette these, possibilité de valider un statut "maitre de conference" et ainsi de devenir prof

    bref, si c'est "juste" un probleme de fric, ya des solutions


    plus d'info ici : http://www.anrt.asso.fr/fr/espace_cifre/accueil.jsp
    Ing.Dr en Conception Mécanique, Secteurs Horloger, Automobile, Biomédical

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. conseils 1 an à l'étranger avant prépa maths sup
    Par aurelie_v dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/03/2008, 12h47
  2. à l'étranger : accepté ou pas ?
    Par pimsa dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/01/2008, 14h28
  3. Conseils pour future maison
    Par Milkapo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 19/11/2007, 18h31