Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 94

Sup'biotech



  1. #1
    booba7

    Sup'biotech


    ------

    Bonjour à tous.

    Je suis en Terminale S (option physique chimie) et je souhaiterais l'année prochaine intégrer une école d'ingénieurs en biotechnologies. Et mon choix s'est posé sur l'école Sup'Biotech cependant elle délivre un diplôme non reconnu par l'école. Et je ne sais pas comment prendre en compte cette considération.
    C'est une école récente (2004) ce qui explique pourquoi elle n'est pas encore reconnue par l'Etat (il faut 3 promotions de sortie pour faire la demande) & de plus l'école préfère avoir ainsi plus de liberté sur le programme.

    J'hésite beaucoup du coup parce que je sais que j'ai largement mes chances d'y entrer mais c'est une école qui a un prix (6440 euros l'année) et je veux donc m'assurer d'y réussir & d'avoir par la suite un avenir.

    Merci d'avance pour ceux qui pourront me renseigner !

    PS : voilà le site de l'école si jamais ça peut servir http://www.supbiotech.fr/

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    popolito

    Re : Sup'biotech

    Il existe d'autres écoles, d'autres voies pour devenir ingénieur en biotechnologies si c'est cela qui t'intéresse.
    Regarde du côté de l'INSA Lyon, EBI, Polytech' Clermont-Ferrand, renseigne-toi aussi sur les prépas BCPST et les IUT génie biologique, tu auras une formation reconnue et peut-être moins coûteuse.
    Votre processeur s'ennuie ? Aidez la science, cherchez BOINC sur le forum.

  4. #3
    booba7

    Re : Sup'biotech

    Non ce n'est pas d'autres écoles que je cherche mais je veux savoir le "risque encouru" de faire une école qui délivre un diplôme non reconnu par l'Etat.

  5. #4
    weakheart

    Re : Sup'biotech

    le risque ?
    tu le connais..

    Pas forcément des emplois , ou alors pas forcément à la hauteur de ton diplôme.

    master en ingéniérie c'est différent du titre d'ingénieur.

    En matière de salaire , ce sera surement différent aussi.
    Après je te conseille d'aller aux journées portes ouverte pour t'en faire une idée par toi même , tout en gardant un peu de distance vis à vis de ce qu'on te dira et la façon dont on te présentera les choses.
    Les gens là bas , et d'ailleurs dans toutes écoles , aux JPO , manqueront forcément d'un peu ( beaucoup pour certains) d'objectivité et te présenteront leur truc comme le futur eldorado.

    Il y a pas mal de postes sur ce forum qui parle de cette école , plus en mal qu'en bien , certes , mais ça te donnera une idée, utilise la fonction recherche et tu auras déjà pas mal d'informations et notamment sur la question que tu poses.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    booba7

    Re : Sup'biotech

    Merci beaucoup pour ta réponse weakheart.
    Justement j'étais aux JPO & le sujet du diplôme délivré non reconnu par l'Etat a été abordé. Mais comme tu l'as suggéré ce n'était pas forcément objectif.

    J'ai donc consulté quelques posts sur l'école & les avis sont tellement opposés que je n'arrive pas vraiment à me décider.

    "Après renseignement, il me semble que Sup'Biotech bénéficie d'un réseau professionnel paradoxalement plus développé que les autres. Ils misent beaucoup sur les relations entreprises et adapte tout le temps le programme aux besoins des pros. Apparemment supbiotech n'est pas coincé par la CTI qui est un truc très contraignant. J'ai vu ailleurs que la CTI c'était un truc bien français qui n'intéresse que quelques français. A l'étranger un bac+5 est un niveau ingénieur, donc on accède à des postes d'ingé. Il y a aussi le côté anglophone qui fait la différence. Les biotech c'est un domaine mondial avec des grosses boites partout dans le monde, donc c'est un plus. "

    "Sur le titre d'ingénieur, il ne faut pas rêver, ça n'intéresse que les français de France qui pensent encore à l'ancienne. à l'étranger ils s'intéressent à la polyvalence et au niveau bac +5 donc ça me fait bien marrer ceux qui disent "attention y a pas le titre d'ingénieur" mdr !"

    "Le titre d'ingénieur, c'est un gage de sérieux, de qualité de la formation.
    En l'occurrence, si Supbiotech n'a pas encore l'aval de la CTI, c'est parce que ses cours ne sont pas encore d'une qualité suffisante pour délivrer des diplômes d'ingénieurs.
    C'est tout à fait normal pour une école jeune, mais au prix où elle coûte, perso je conseille systématiquement d'aller voir ailleurs."

  8. #6
    popolito

    Re : Sup'biotech

    Ben teste, tu nous diras dans 5 ans ce qu'il en est si t'as envie de jouer avec le feu
    Votre processeur s'ennuie ? Aidez la science, cherchez BOINC sur le forum.

  9. Publicité
  10. #7
    Guillaume69

    Re : Sup'biotech

    Citation Envoyé par booba7 Voir le message
    Merci beaucoup pour ta réponse weakheart.
    Justement j'étais aux JPO & le sujet du diplôme délivré non reconnu par l'Etat a été abordé. Mais comme tu l'as suggéré ce n'était pas forcément objectif.

    J'ai donc consulté quelques posts sur l'école & les avis sont tellement opposés que je n'arrive pas vraiment à me décider.

    "Après renseignement, il me semble que Sup'Biotech bénéficie d'un réseau professionnel paradoxalement plus développé que les autres. Ils misent beaucoup sur les relations entreprises et adapte tout le temps le programme aux besoins des pros. Apparemment supbiotech n'est pas coincé par la CTI qui est un truc très contraignant. J'ai vu ailleurs que la CTI c'était un truc bien français qui n'intéresse que quelques français. A l'étranger un bac+5 est un niveau ingénieur, donc on accède à des postes d'ingé. Il y a aussi le côté anglophone qui fait la différence. Les biotech c'est un domaine mondial avec des grosses boites partout dans le monde, donc c'est un plus. "

    "Sur le titre d'ingénieur, il ne faut pas rêver, ça n'intéresse que les français de France qui pensent encore à l'ancienne. à l'étranger ils s'intéressent à la polyvalence et au niveau bac +5 donc ça me fait bien marrer ceux qui disent "attention y a pas le titre d'ingénieur" mdr !"
    Première remarque : c'est déjà pas mal, "juste" les Français, si tu veux faire ta carrière en France
    Seconde remarque : les Grandes Ecoles, c'est typiquement Français et c'est reconnu dans le monde entier... normal que la CTI soit uniquement française.

    Concernant le réseau plus développé de supbiotech par rapport aux autres... J'aimerais savoir d'où tu tiens ça et comment l'importance du réseau est évalué.


    Autres écoles non mentionnées : ESTBB (bordeaux), ESBS (Strasbourg) et ESIL (marseille) qui recrutent après concours majoritairement BCPST.
    Et elles sont publiques, donc des frais de scolarité de 1000 - 1500€ par ans maxi...

    Privée, très jeune non reconnue par la CTI d'un côté ; publiques, connues et reconnues de l'autre. Pour moi, il ne faut pas hésiter !

  11. #8
    tatou04

    Smile Re : Sup'biotech

    Bonjour,

    Tout d'abord je tiens à presciser que si supbiotech n'est pas reconnu par la cti c'est parce que la plupart des cours à partir de la troisième année sont dispensés en Anglais.De plus la plupart des enseignants sont des intervenants issue de cabinet d'entreprises.C'est pourquoi supbiotech ne veut pas etre accrédité par la CTI. Ensuite la reconnaissance de l'état se fera dans 2 ans puisque la première promo vient de sortir.D'après l'intranet de l'ecole 70% ont trouvé un emploi,et la moyenne des salaires est de l'ordre de 30ke
    Je suis objectif car l'administration de cette école laisse à désirer et pour moi le coût êst bien trop cher,pour ce que je sais.

  12. #9
    tatou04

    Re : Sup'biotech

    ah oui compte au moins 990+6500 euros jusqu'a la troisième année ensuite c'est 990+7150 euros pour les 2 dernieres ...

  13. #10
    Vanessa P

    Re : Sup'biotech

    On comprend tout à fait que la jeunesse d'une école et, corollairement son absence de validations officielles, puisse susciter questions et hésitations. Cette question n'est pas sans rappeler, d'ailleurs, ce que l'on reproche aux employeurs qui, devant un jeune diplômé, hésitent à s'engager parce qu'il n'a pas encore fait toutes ses preuves...

    Supbiotech est une école très axée entreprises, c'est vrai : elle a pour visée le monde professionnel et non l'horizon universitaire ou la recherche. Pourquoi ? Parce qu'il existe déjà d'excellentes formations en université dans ce domaine. En revanche, les entreprises manquent d'ingénieurs dans le domaine des biotechnologies, en pleine évolution et demandeuse de cadres nouvellement qualifiés, avec une culture plus ouverte sur d'autres domaines que la seule technique. La "jeunesse" de l'école a permis d'orienter les programmes vers les besoins de demain et non vers ceux d'hier. Elle a été la première école de biotechnologies, il y a 5 ans, à faire par exemple de l'anglais une compétence indiscutable pour une carrière nécessairement internationale : aussi en effet les deux dernières années du cursus sont en anglais, un semestre à l'étranger dans une université partenaire est obligatoire. Elle a pu le faire parce qu'étant une école jeune, elle était libre. De même, la grande majorité des intervenants appartient au monde professionnel. De très nombreux projets relient l'enseignement au réel et la pédagogie inductive (remontant du réel vers la théorie) est intégrée à de nombreuses matières. Cette pédagogie, moderne dans son orientation et étroitement corrélée à l'entreprise a pu être mise en place parce que l'école est jeune. De même que les programmes peuvent évoluer rapidement en fonction des évolutions des biotechnologies (introduction récente des "biotechnologies bleues" à nos programmes, par exemple).

    Contrairement à ce qui est dit dans ce forum, il n' y a rien d'incompatible entre Supbiotech et les exigences de la CTI. Simplement cette validation sérieuse et éprouvée, demande que l'école soit d'abord bien assise pour qu'elle puisse développer de solides arguments. La CTI n'a rien de franco-français et a su étendre sa réputation et sa notoriété dans le monde. En revanche, un titre CTI n'est pas indispensable pour intégrer l'entreprise dans de bonnes conditions. Nous avons ainsi dans le groupe des écoles dont le diplôme est habilité CTI (ESME et EPITA), d'autres dont le titre ne l'est pas (EPITECH), mais cela n'affecte ni le délai d'intégration, ni le type de fonctions, ni le type d'entreprises, ni le niveau de salaire. Le délai d'intégration de la première promotion de Supbiotech, sortie en pleine période de crise mondiale, a été de moins de trois mois pour un premier salaire moyen de 33 000 €, niveau plus qu'honorable dans ce secteur.

    Enfin, en ce qui concerne le prix, c'est un vieux débat : Supbiotech vit des seules scolarités, elle doit tout organiser avec cela. Les formations gratuites, universitaires pour la plupart, ne peuvent l'être que parce que leurs moyens leur sont dévolus par l'Etat. Consultez les enquêtes de coût de fonctionnement dont la plupart n'intègrent pas l'immobilier, souvent domaine d'Etat, vous y constaterez que les frais de scolarité demandés par les écoles privés sont plus que raisonnables, même s'ils restent évidemment un lourd investissement pour les familles. Mais c'est bien un investissement dont nous parlons : les débouchés sont assurés et les carrières à l'avenant. Si ce n'était pas le cas d'ailleurs, nos écoles ne pourraient tout simplement pas exister."

    L'école doit avoir quelques points de conviction puisque les promotions sont arrivées, en 5 ans, à l'objectif que nous nous étions fixé : 120 élèves, contre 30 à l'ouverture. Ceux qui veulent en juger peuvent venir à l'école rencontrer les élèves, l'administration et consulter nos documents de référence.

    Vanessa Proux
    Directrice Sup'Biotech

  14. #11
    Guillaume69

    Re : Sup'biotech

    Bonjour,

    Juste une chose : l'argument "c'est jeune donc c'est tourné vers demain" et très beau publicitairement parlant...
    Mais chacun sait que ce n'est pas parce qu'une école est jeune qu'elle est "tournée vers demain", pas parce qu'elle est vieille qu'elle est "has been".
    Exemples : l'école polytechnique, l'ENS, les ponts, les mines, agroparis tech, ... sont à la pointe de leurs domaines et pourtant anciennes (voire très anciennes).

    Pour le reste, en tant qu'ancien élève des classes préparatoires, je confirme ma vision des choses : supbiotech est postbac, moins élitiste, 5 à 6 fois plus chère, sans validation CTI, sans données à long terme.
    Et concernant l'anglais, l'ESTBB et L'ESBS exigent un excellent niveau au toeic (ou toefl je ne sais plus), comme toutes les écoles d'ingénieurs reconnues. L'ESBS fait même sortir des élèves trilingues français, anglais, allemand, avec des cours en anglais et allemand (ce qui ne la prive néanmoins pas du titre de la CTI).

    Il n'y a donc pas de raison de viser supbiotech avant les autres, si on en a la possibilité bien sûr.
    Dernière modification par Guillaume69 ; 20/01/2010 à 14h05.

  15. #12
    tatou04

    Re : Sup'biotech

    tu fais quoi toi comme école guillaume69?

    J'ai l'impression que tu as une dent contre supbiotech.Bien sur je ne dit pas ca contre toi car ce que tu dis est totalement vrai

  16. Publicité
  17. #13
    Guillaume69

    Re : Sup'biotech

    Bonjour,

    Je n'ai pas de dent contre supbiotech ^^ Je n'ai jamais été en contact avec l'école ; donc il n'y a pas de vieille rancoeur à chercher

    Pour mon cursus, je suis à la fac (cf. mon profil).

  18. #14
    booba7

    Re : Sup'biotech

    Merci à tous pour vos réponses que je n'ai pas encore eu le temps de bien étudier ! ^^'
    Je vais aux JPO de l'EBI le 6 février et je vais sûrement déposer une demande de candidature.
    & si je suis accepter dans les deux écoles, je m'accorderais une longue période de réflexion en prenant en compte vos remarques !
    Merci encore.

  19. #15
    weakheart

    Re : Sup'biotech

    Mon avis personnel :

    ####
    Le problème que j'ai avec cette école (et je suis sur que d'autres pensent comme moi ) c'est d'abord son prix exorbitant.
    En fait on a l'impression que cette école n'a pas de fondations solides au sens où elle est jeune , peu connue des jeunes(ou alors en mal ) et non homologuée CTI.

    "C'est un peu comme partir à l'aventure en fait , c'est soi le nirvana soi Montluçon " .

    Et c'est bien cela le problème, on ne sait pas trop où on met les pieds , on a peur du privé, et ce malgré le magnifique design des brochures/plaquettes et le site web également très réussi.

    On a l'impression (peut être à tort) de tomber dans le faux et que tout est déguisé pour attirer le pauvre étudiant richard qui n'a pas été pris ailleurs et parce que biotechnologies ça sonne bien et on dirait que c'est à la mode.


    Ou peut être est ce un effet de masse type boule de neige , un ou plusieurs avis négatifs ont été écris sur le net et au final , un aspect négatif ressort. C'est dommage.

    @ la directrice :

    Je ne suis pas totalement convaincu par vos propos ; vous faites passer la CTI comme quelque chose de pas obligatoire.
    C'est vrai ! la preuve.
    En attendant , je suis quasiment sur que vous aimeriez beaucoup être habilité à délivrer un vrai diplôme d'ingénieur et pas un master en ingénierie.
    De la même façon que l'EPITA il y a quelques années qui s'est arrachée pour enfin être homologué.
    Car l'homologation se traduit inévitablement par une certaine qualité.
    Dernière modification par Yoyo ; 22/09/2010 à 13h45. Motif: propos effacés par la modération

  20. #16
    tatou04

    Re : Sup'biotech

    Tu as totalement raison,il te font des couleurs,des belles brochures masi tout ca ne vaut pas grand choses.Madame Proux vos parlez de 70% d'étudiants mais avez vous présciser que pour la plupart ce ne sont que des CDD.
    Avez vous aussi presciser qu'étudier dans une école partenaire ne fait pas abstraction des couts de scolarité de Supbiotech?
    A l'heure d'aujourdh'ui combien d'étudiants peuvent se le permettre?

  21. #17
    Guillaume69

    Re : Sup'biotech

    A propos du prix : si tout est privé, il se justifie : locaux, matériel, personnels administratifs, profs ; tout ça coûte cher. S'ils n'ont pas d'aides de l'Etat et peu des entreprises, fatalement ce qui doit être payé l'est par les étudiants.
    7000€ c'est cher, mais c'est loin d'être une exception pour une école privée. Toutes les écoles privées sont en gros à ce prix.
    Regarde également le prix des business school : 15 000 à 20 000 euros pour un MBA à HEC.

    Pour le reste, attention quand même aux diabolisations... L'histoire des notes données aux élèves qui font taire les sujets, pardonne moi mais c'est quand même ridicule ^^
    Il n'y a pas besoin de note à donner pour que des étudiants défendent leur école : s'ils s'y sentent bien, ils le feront d'eux même. De plus, si les élèves sont présents non loin des encadrants lors des JPO, ils auront spontanément tendance à ne pas "descendre" leur propre école.
    Donc s'il y a des sujets à éviter, ils s'évitent de manière tacite, ou à la limite par quelques recommandations avant les JPO. Mais imaginer des pressions à coup de notes, c'est vraiment grotesque ; je n'y crois pas.

    De plus, lors des JPO, les futurs étudiants/parents d'étudiantes doivent très certainement poser leurs questions ; et je ne doute pas qu'on leur réponde les arguments (contestables) donnés par Vanessa Proux.

    Attention donc, aux "il semblerait que", "on a vu que", ... C'est de la diabolisation gratuite.
    Ce sont les arguments rationnels qu'il faut développer pour conseiller ou déconseiller une école, ce qu'on fait ici.

  22. #18
    tatou04

    Re : Sup'biotech

    Les locaux sont partagés avec épita et de plus il y a aussi des préfabriqués..donc question cout je ne vois pas le rapport..
    Ensuite les profs il sont payés au lance-pierre pour ceux issus d'un cursus facs ..seuls les intervenants sont bien payés...
    Ce qui est à refaire c'est l'organisation et l'administration
    Moi je ne diabolise pas gratuitement, j'ai vu de mes propres yeux..

  23. Publicité
  24. #19
    alpg84

    Re : Sup'biotech

    D'autant que je ne suis pas non plus pour les écoles payantes quand on peut éviter, mais je pense que beaucoup ne se rendent pas compte du coût réel d'une année d'étude et de ce qui est supporté par l'état dans les écoles publiques!

  25. #20
    booba7

    Re : Sup'biotech

    Merci à tous ceux qui m'ont apporté des réponses aux questions que je me posais. Finalement j'ai décidé de ne plus candidater pour la Supbiotech mais plutôt pour l'EBI. & de m'ouvrir aussi aux autres écoles d'ingénieurs dans d'autres secteurs que je trouve aussi intéressant
    Et pendant un moment je voyais plus la CTI comme une contrainte mais je me rends compte au final que c'est le reflet d'une certaine qualification.
    Enfin dans tous les cas merci à tous!

  26. #21
    Tiny-fairy

    Re : Sup'biotech

    Bonjour!
    Booba7 je constate que tu a finalement choisit l'EBI. Je suis également intérésée par la formation et je me demandai si tu comptais aller au JPO (aujourd'hui lol)? Si oui pourait tu me donner tes impressions sur l'école car, résidant à Toulouse, je ne pourrait hélas pas y assister...

    Si d'autre personne on des avis à partager sur l'EBI (et éventuellement les débouchés dans le domaine des cosmétiques) je suis preneuse )

  27. #22
    booba7

    Re : Sup'biotech

    Je n'ai pas pu aller à la JPO finalement =$ & du coup j'avais prévu d'y aller à celle du mois de mars mais elle tombe durant un voyage scolaire ! =(
    Donc tout comme toi j'ai besoin de quelques personnes me donnant leurs impressions. Je vais ouvrir un autre post pour celà

  28. #23
    francois75011

    Re : Sup'biotech

    Bonjour,

    Je vais parler de faits concrets puisque c'est demandé plus haut. Je suis Docteur en Bio et travaille dans une boite privée. En tant que chef de labo, j'ai eu à encadrer de nombreux étudiants de nombreuses écoles et université. J'ai eu l'occasion de voir de prêt 1 étudiant de sup'biotech pour un stage de 3 mois. Le stagiaire était supervisé techniquement par un ingénieur de 10 ans d'expérience et par moi pour les aspects théoriques. Mon opinion est que cet étudiant était d'un niveau vraiment très faible. Il y avait des lacunes rares dans les bases.

    Alors dois-je généraliser? Oui car le rapport et la présentation étaient des documents qui n'aurait même pas eu la moyenne en 1ere et pourtant... Cet étudiant a été noté 18/20.

    Ma conclusion est donc que le niveau d'enseignement de cette école est en dessous de tout. Que les étudiants qui ont fait des stages en entreprises n'y ont pas laissé une bonne image de leur formation. Que je n'embaucherai pas de salariés issus de cette école et refuse maintenant en stage tous les étudiants qui en viennent.

    Vous voulez faire des biotechno ou de la recherche en tant qu'ingénieur. Les ordres de choix sont :

    1- Classes prépa en bio puis écoles d'ingé du concours
    2- Université / Master
    3- Ecoles Privées au titre reconnue

    Et pour ceux qui critiquent le soi-disant côté franco-français du système ils ont qu'à aller au japon, Canada ou aux USA avec leur diplôme Sup'biotech... Ils verront bien. J'ai personnellement discuté avec un des cadres de direction de Toyota dans les années 90. Il connaissait très bien la valeur de l'ENS ULM, Polytechnique, Centrale, Ecole des mines... Alors pensez y avant de perdre votre temps et votre argent dans une école comme Sup'Biotech...

  29. #24
    booba7

    Re : Sup'biotech

    et bien, j'ai eu raison de pas avoir pris le risque de m'engager dans une telle époque ! merci beaucoup pour vos réponses ! j'espère que ça aidera les autres étudiants qui voulaient s'y inscrire aussi, à y voir plus clair

  30. Publicité
  31. #25
    Flu

    Re : Sup'biotech

    J'ai personnellement perdu 3 ans sur mon année d'obtention de Bac+5 (originellement 2009, finalement 2012) en passant par Sup'Biotech, je dirai qu'au point où tu en es le mieux serait probablement de recommencer avec un niveau Bac, quelque soit tes notes, les erreurs d'orientations sont très fréquentes juste après le bac et je pense que la plupart des personnes qui s'occupent des admissions en DUT ou BTS en sont conscientes.

    Pourquoi je parle de DUT ou de BTS? Et bien, parce que selon ce que j'ai pu voir à Sup'Biotech ou dans ma nouvelle école, ce sont de très bon tremplin vers les écoles qui décernent des Bac+5. SI tu veux rester dans la bio je te conseillerai un DUT Génie Biologique puis ensuite de postuler dans des écoles type ESBS (Strasbourg), l'école de Bordeaux (dont j'ai oublié le nom, mais dont il est question dans plusieurs threads sur le même sujet), l'ESIEE Management (Région Parisienne), ou même des écoles qui ont elles aussi leur prépa intégrées (EBI, UTC / UTT...). M'est d'avis que si tu veux sortir de Sup'Biotech, il ne faut surtout pas que tu ai peur de devoir reconnaitre avoir perdu une année (faire des erreurs ça arrive, le reconnaitre c'est bien) et que le mieux est de postuler dans autant d'école que tu peux (à savoir que les DUT et BTS sont liés à des établissements, tu peux postuler aux mêmes DUT / BUT dans plusieurs établissements différents). Et un dernier conseil, fait attention aux différentes dates de rendus, certaines écoles offrent plusieurs session d'inscriptions d'autres non.

  32. #26
    Flu

    Re : Sup'biotech

    Autre avantages des formations BTS et DUT, les stages; tu en fais en 2 ans de formation ce qui est totalement absent à la fac (à ce niveau d'étude là en tout cas). Et parfois il est possible d'effectuer ces formations en alternance ou apprentissage ce qui donne une certaine plus-value à ton profil (meilleur connaissance du milieu professionnel, salaire...)

    En ce qui concerne les DUT, j'ai récemment entendu parler de DUT axés biotechnologies, je ne connais pas les noms exacts de ces formations mais il semblerait que cela commence à voir le jour.

    Si je me souviens bien lorsque tu remplis un dossier pour un DUT il faut que des professeurs mettent des commentaires sur ton dossier, dans ton cas je penses que le mieux serait de demander si tu dois voir ça avec les professeurs de ton lycée ou ceux de Sup'Biotech où si tu peux laisser blanc (je pense que la réponse dépendra des établissements et de si la personne qui te réponds est bien lunée ou pas ^^).

    Bon courage
    Dernière modification par Flu ; 02/03/2010 à 17h46.

  33. #27
    karim92

    Re : Sup'biotech

    Jte remercie de ta reponse ca confirme cke jpensais cad aller en DUT puis integrer une ecole d'inge ensuite, ou aller directement a EBI maintenant cke jaimerais savoir c'est en ce qui concerne le niveau pour les DUT ou EBI car j'ai pas telement des super notes a ISBP ( bien que je penses que c'est dut a leur methode d'apprentissage ) et ca mfrai mal de rater encore une annee... En sachant biensur qui ya pire que moi...

  34. #28
    Flu

    Re : Sup'biotech

    Je penses qui si tu t'orientes vers un DUT peut être qu'il serait encore possible pour toi d'utiliser ton dossier de terminal, après tout il ne date que de l'année dernière. Ensuite c'est comme tout, les IUTs sont comme les Facs, il y a un classement et plus l'établissement est haut classé plus il fait la fine bouche. Si tu n'es pas originaire de Paris, je te conseillerai de regarder à la fois dans ta région d'origine (j'entends celle où tu as eu ton bac) et sur Paris, sachant que postuler en DUT ne coûte rien (ou très peu), on est très loin des frais de dossier de 60€ et parfois plus des écoles. Et surtout si tu à l'occasion d'aller dans un IUT pour demander des renseignements, n'hésite pas et fait le; les gens dans ces établissements (comme dans les écoles) ont tendances à se souvenir de qui est venu demander des renseignements, surtout s'ils sont assez précis et peu communs.

    Je sais aussi d'après les étudiants que je côtoie et qui sortent de DUT, qu'il y a un entretien portant sur la motivation lors des sélections, ce qui est un bon moyen de contre-balancer un dossier qui peut paraître léger sur le papier.

  35. #29
    karim92

    Re : Sup'biotech

    Je suis originaire de paris... Je pense aller a l'IUT de creteil pour le genie biologique puis integrer EBI par la suite ( ce ne sont que des hypotheses), maintenant la seule question qui persiste c'est celle du niveau... Est ce que t'avais des problemes de note a l'ISBP? Est ce que tu a trouver le niveau de l'ISBP difficile ? A tu reussi a t'adapter facilement au DUT ? A tu pu integrer une ecole d'ingenieur '' facilement '' par la suite ? Et est ce que t'as reussi a t'inserer dan le monde du travail ? ( je sais ca fai beaucoup de questions dsl )

  36. #30
    Flu

    Re : Sup'biotech

    J'ai pas été en DUT, j'ai intégré l'ESIEE Management qui prend à partir du Bac +2. Perso j'ai trouvé le niveau de Sup'Biotech très... comment dire.... aléatoire, certaines années une matière semble avoir un bon niveau et l'année suivante c'est la catastrophe (en ce qui concerne les matières où il y a un enseignement à proprement parlé); par contre dès que tu arrive en 3° année, les cours ne sont en réalité composés qu'en grande partie des projets des élèves et c'est encore pire niveau aléatoire, surtout quand le prof ne corrige pas sur le moment les erreurs faîtes par ceux qui sont en charge de la leçon du jour. Le pire a été atteint pendant que j'étais en fin de 4° année, la même semaine on a eu le droit à 3 cours sur la..... suspens.... PCR, par 3 profs différents, dans 3 matières différentes alors que c'est une technique qu'on a vu et revu, pratiqué en TP et même parfois en stage, c'est désolant de voir qu'a un pseudo niveau Bac+4 le contenu des cours soit si loin de ce qu'il devrait.

    Il se trouve que j'ai quelques lacunes en bio et en maths dans ma nouvelle école, mais rien d'insurmontable (en même temps je n'ai été accepté qu'en 1ère année, avec mon équivalence Bac+2 et non mon Bac+4... merci la "renommée" de Sup'Biotech). Par contre j'ai de sérieux avantages sur la conduite de projets et la lecture / analyse d'articles scientifiques vu que c'est 80% du travail à faire chez soi une fois en 3° année.

    Quoi qu'il en soit concernant le monde du travail, mes 2 stages se sont biens passés (mes évaluateurs professionnels m'ont mis une note de 17 à mon premier stage et 16 au second). Je dois cependant avouer que j'ai eu énormément de chance pour le second stage, on m'a confié un projet qui était en suspens depuis près de 4 ans et dont personne n'avait le temps de s'occuper, j'ai travaillé de manière très autonome avec des interactions fréquentes mais pas trop avec mes 2 maîtres de stage et j'ai fini par partir seul à l'étranger tester une solution proposé par un fournisseur (je pense que cela suffit à prouver que mon intégration dans l'entreprise ainsi que la confiance que me faisaient mes maîtres de stage était de bonne voire très bonne qualité).

    En espérant que cela réponde à ta question.

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Test d'entrée 1er année, sup'biotech
    Par Rigou dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 31
    Dernier message: 12/11/2012, 13h53
  2. Sup'Biotech??
    Par flux laminaire dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/03/2010, 01h05
  3. Sup'biotech
    Par 0vikxy0 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/03/2009, 09h47