Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

HELP : Reconversion professionnelle



  1. #1
    Marc7484

    HELP : Reconversion professionnelle


    ------

    Bonjour,


    J'ai effectué une formation de 8 ans dans le domaine de l'environnement (déchet, eau) (DUT, MST, DEA et doctorat), j'ai 5 ans d'expérience professionnelle. Mais cela ne suffit pas apparemment car j'ai beaucoup de mal à trouver un nouveau poste malgré une recherche exhaustive (350 candidatures à ce jour). Je suis au chômage depuis 6 mois.

    Un résumé rapide de mon « histoire » afin d’obtenir des réponses plus ciblées par rapport à ma situation :

    J'ai terminé ma thèse (dans le domaine de l’environnement, plus particulièrement dans le secteur des déchets) en 2003. Bien avant la fin de ma thèse, j'ai anticipé ma sortie en démarrant mes recherches d'emploi en dehors de la recherche scientifique car (1) je me suis très vite rendu compte des faibles opportunités d'emploi et (2) je voulais revenir à un travail plus appliqué (travail de consultant ou d'ingénieur) dans le domaine de l'environnement.

    Mes recherches n'ayant pas porter leurs fruits avant la fin de ma thèse, j’ai du me résoudre à effectuer un post-doc toujours dans le secteur de l’environnement (secteur des « déchets »).

    J’ai multiplié les démarches (candidatures spontanées, annonces, salons, …) pour trouver un poste de cadre dans l’environnement (en dehors de la recherche scientifique) pendant mon post-doc. Malgré des entretiens, mon étiquette « docteur » a fait fuir les entreprises du privé. Pourtant, j’ai effectué un travail avec l’association Bernard Grégory (« valorisation des compétences ») me permettant de valoriser ma thèse dans une structure privée.
    J’ai aussi multiplié les démarches auprès des administrations publiques (dont la fonction publique territoriale) m’ont juste notifier que j’avais le niveau pour passer les concours (je n’ai pas réussi non plus à avoir de poste de contractuel)! Pour être honnête je n’ai pas le courage de repasser des concours après 8 ans d’études, surtout que dans le cadre de la fonction publique territoriale, on n’es pas sur d’avoir un poste après.
    J’ai lu aussi dans le forum que beaucoup préconisent le passage du capes ou de l’agreg, mais je n’ai vraiment pas la vocation pour enseigner dans le secondaire.

    Deuxième problème = le secteur de l’environnement est très peu porteur. La situation de ce secteur depuis le début de ma formation (1995) n'a pas évolué = peu d'emplois pour de plus en plus de personnes formées.
    Je suis donc confronté à deux grandes difficultés : peu d’emploi dans mon secteur auquel s’ajoute mon étiquette de chercheur (je passe donc après les profils classiques « type école d’ingénieur » lors des processus de recrutement).

    A la sortie de mon post-doc je me suis donc retrouvé au chôimage. Après 3 ans de recherche d’emploi (même si je n’ai que 6 mois de chômage au compteur), je désire donc me reconvertir dans un autre secteur professionnel car je sens bien que la situation n’est pas prête de bouger dans mon secteur de prédilection.

    J'aimerais savoir si des personnes ont déjà effectué une reconversion professionnelle de ce type?
    Pourraient t'elles m'indiquer leur démarche (à qui s'adresser..., moyens d'investigation)?

    J'ai de mon côté sollicité l'ANPE et l'APEC mais la réactivité de mes interlocuteurs est faible... J'ai pensé à réaliser un bilan de compétences approfondi pour identifier des compétences transférables à d’autres secteurs. J'ai formulé ma demande et j'attends actuellement une réponse (que j'espère positive).

    Merci d'avance pour les informations que vous pourrez m'apporter.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par Marc7484
    J'ai terminé ma thèse (dans le domaine de l’environnement, plus particulièrement dans le secteur des déchets) en 2003. Bien avant la fin de ma thèse, j'ai anticipé ma sortie en démarrant mes recherches d'emploi en dehors de la recherche scientifique car (1) je me suis très vite rendu compte des faibles opportunités d'emploi et (2) je voulais revenir à un travail plus appliqué (travail de consultant ou d'ingénieur) dans le domaine de l'environnement.

    Salut Marc,

    Je me reconnais dans ton parcour Je sais exactement quel est ton état d'esprit! Sauf que pour moi tu remplaces SEQ (environnement qualit&#233 par biotechnologie. On a vanté l'avenir de ces filières qui devaient il y a quelques années être la source de nombreux débouchés! On nous aurait menti

    Comme toi, mon problème est que mon doctorat fait peur et on va me préférer un ingénieur voire un DUT plutôt que mes compétences!
    On ne peut rien y faire, c'est comme ca!


    Citation Envoyé par Marc7484
    J’ai aussi multiplié les démarches auprès des administrations publiques (dont la fonction publique territoriale) m’ont juste notifier que j’avais le niveau pour passer les concours (je n’ai pas réussi non plus à avoir de poste de contractuel)! Pour être honnête je n’ai pas le courage de repasser des concours après 8 ans d’études, surtout que dans le cadre de la fonction publique territoriale, on n’es pas sur d’avoir un poste après.
    Une amie justement après un doctorat bio moléculaire, des galères de postdoc s'est reconvertie en master SEQ et en ce moment elle est à fond dans les postes d'ingénieur de la fonction territoriale! Elle prépare à fond les concours et doit passer l'oral très bientôt! Donc c'est la voie que je t'aurais conseillée mais apparement tu as déjà exploré cette possibilité! Tu devrais perséverer quand même dans ces concours en les multipliants! D'après ce qu'elle m'a dit, les concours IT c'est une mécanique très particulière qu'il faut pratiquer encore et encore (culture générales, note de synthèse...).

    Hier soir justement j'ai vu que la région languedoc payait entierement un DU environnement sécurité environnement qualité à l'IUT, gratuit pour les chômeurs que nous sommes? Alors, inadéquation des formations ou pas? Ca commence en mars pour ceux que ca intéresse!

    Citation Envoyé par Marc7484
    J’ai lu aussi dans le forum que beaucoup préconisent le passage du capes ou de l’agreg, mais je n’ai vraiment pas la vocation pour enseigner dans le secondaire.
    Pareil!! l'éducation ne me tente pas mais alors pas du tout même si j'ai bien aimé enseigner à la fac! J'ai un problème avec les ados des lycées

    Citation Envoyé par Marc7484
    Deuxième problème = le secteur de l’environnement est très peu porteur. La situation de ce secteur depuis le début de ma formation (1995) n'a pas évolué = peu d'emplois pour de plus en plus de personnes formées..

    Je suis assez surpris car justement je pensais que c'était assez porteur comme domaine en ce moment!
    C'est sans doute toujours la même histoire: quelques personnes prédisent que les biotechno vont exploser dans 10 ans, les filières se multiplient (DUT, BTS, école doctorale, etc...), les gens se forment et finalement des consultants te disent pour une grosse somme d'argent pourquoi ces nouvelles technologies n'ont pas émergées


    Citation Envoyé par Marc7484
    Je suis donc confronté à deux grandes difficultés : peu d’emploi dans mon secteur auquel s’ajoute mon étiquette de chercheur (je passe donc après les profils classiques « type école d’ingénieur » lors des processus de recrutement).

    C'est le GROS problème des docteurs: nous n'avons (à tort) pas de légitimité au niveau des employeurs qui préfèreront toujours un ingénieur!


    Citation Envoyé par Marc7484
    Après 3 ans de recherche d’emploi (même si je n’ai que 6 mois de chômage au compteur), je désire donc me reconvertir dans un autre secteur professionnel car je sens bien que la situation n’est pas prête de bouger dans mon secteur de prédilection.

    Bienvenu au club

    Le bilan de compétence est une excellente idée à condition qu'il soit fait par des gens qualifiés, donc ni l'ANPE, ni l'APEC... qui n'ont pas du tout l'habitude de nos profils. Tu peux essayer de te le faire financer.

    Les temps sont durs et l'ANPE, le conseil général, régional, etc.... sont de plus en plus réticent à financer des études pour des reconversions. Mais c'est possible, heureusement, si tu présentes de manière cohérente ton projet. C'est sûr qu'ils financeront d'autant plus que la formation sera courte et professionalisante dans un secteur porteur (fournir des annonces ANPE.fr comme preuves qu'il y a moult débouchés dans ton dossier, ca aide).

    Attention, tu seras confronté à la connerie des responsables de ces organismes qui ne comprennent pas pourquoi tu veux encore te former! Moi on me dit régulièrement "mais monsieur pourquoi ne partez-vous pas en Suisse?" parfois c'est en allemagne selon les mois? Souvent c'est parcequ'ils ont entendu la veille au JT ou à Capital sur M6 que des chercheurs français travaillaient en suisse! Tu vois le niveau!

    Courrage, tiens nous informé des ton avancement!
    Dernière modification par RMIste ; 18/01/2006 à 13h17.

  4. #3
    zarkis

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par Marc7484
    Je suis donc confronté à deux grandes difficultés : peu d’emploi dans mon secteur auquel s’ajoute mon étiquette de chercheur (je passe donc après les profils classiques « type école d’ingénieur » lors des processus de recrutement).
    Pour rappel : C'est scandaleux, mais purement français. A l'étranger et notament dans les pays du nord de l'Europe les écoles n'existent pas et les bac + 8 sortant de fac trouvent un boulot dans l'industrie aussi facilement qu'un ingénieur d'école chez nous.

    Pourquoi ne pas tenter l'étranger ? la Grande-Bretagne, l' Allemagne, les EU, le Canada ?

  5. #4
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Je discutais avec un prof la semaine derniére qui me disait que pas mal de professionnels QSE avaient des oportunités d'emplois dans la vinification/oenologie etc...! Je ne sais pas si c'est réaliste ou pas mais cela pourait être une possibilité?

    RMIste

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    actuarius

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Salut, peut-être que tu vises des profils trop ciblés ?

    Tu as essayé michael page pour te faire connaitre ?

    Parfois quand on passe par des cabinets de recrutement on a des surprises.

    Il se passe des choses bizarres en recrutement : j'étais cinq ans dans une boite et j'ai été à un entretien à Paris, mais ils voulaient que je "triche" un peu sur la durée de mon expérience. Je n'ai pas voulu mais ils ne m'en ont pas voulu et l'entretien s'est terminé correctement même s'ils ne pouvaient pas donner suite. Curieusement j'ai été contacté deux semaines après par un cabinet de recrutement que je n'avais jamais contacté. D'ailleurs j'étais en poste et je ne cherchais pas vraiment...La personne a même négocié mon salaire à ma place et je peux te dire qu'ils n'ont pas du tout les mêmes arguments que toi quand tu es seul...

    Donc tente quand même des cabinets de recrutement même si ça peut sembler ne pas déboucher direct sur qqch.

  8. #6
    Yoyo
    coresponsable des forums

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Merci d'eviter de faire de la pub (relire la charte SVP). Messages effacés. Merci.
    Yoyo

  9. Publicité
  10. #7
    Marc7484

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Merci pour vos réponses.

    Concernant une possible expatriation , je ne suis pas tenté du tout car ma femme est institutrice en france, et je n'ai pas envie de lui demander de gros sacrifices alors qu'elle a bataillé pour gagner sa place. Elle débute et ne pourra demander son expatriation que dans 5 ans, donc "no way ", je ne pars pas seul.

    En tout cas je suis tout à fait d'accord pour les différences en terme de recrutement en france et dans les pays anglos-saxons.

    en résumé, en france, on recrute suivant des critères fixes (une fiière, une école, une expérience type, une couleur de chemise ...) quitte à laisser sur la touche des gens compétents... Mais bon les mentalités évoluent peu...

    dans les pays anglos-saxons (attention tout n'est pas rose non plus), on insiste plus sur la valeur réelle du candidat (mise en situtation, etc...), on se fout un peu de savoir que le candidat n'a pas fait l'école XXXX de paris

    Pour les cabinets de recrutements, j'ai déjà tenté.. Même tout tenté Mais j'ai un énormé défaut pour toutes les entreprises ...

    Lequel?

    JE SUIS DOCTEUR (une sorte de "peste" pour les gens du privé)

    Au plaisir de vous lire,

    Marc.

    P.S: Pour info et pour répondre à RMiste je laisse tomber la filière environnement (0 débouché) et je vais réaliser un bilan de compétences approfondi (3 mois d'attente pour obtenir cette prestation de l'APEC). Et après ... et ben pour tout dire c'est le flou total.

  11. #8
    actuarius

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    OK Marc : tu as bien fait de demander un bilan : perso j'ai trouvé ça plutôt naze mais bon ça te permet d'eviter l'immobilisme.

  12. #9
    Marc7484

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Oui je confirme le bilan de compétences c'est naze. Je viens de le terminer et c'est vraiment bas de gamme...

    Est ce que quelqu'un aurait des infos sur l'oral du concours d'ingénieur d'études sanitaires? ou plus généralement sur les oraux de la fonction publique pour les concours d'ingénieur (type de questions posées, choses à faire, ne pas faire , etc ...)

    Merci d'avance,

    Marc.

  13. #10
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par Marc7484
    Oui je confirme le bilan de compétences c'est naze. Je viens de le terminer et c'est vraiment bas de gamme...

    Est ce que quelqu'un aurait des infos sur l'oral du concours d'ingénieur d'études sanitaires? ou plus généralement sur les oraux de la fonction publique pour les concours d'ingénieur (type de questions posées, choses à faire, ne pas faire , etc ...)
    Marc,

    J'ai pas mal trainé sur le forum des concours administratif de la fonction publique. C'est très enrichissant et il y a de nombreuses interventions sur de nombreux thèmes comme la fonction publique territoriale (j'étais intéressé par ingénieur fonction territoriale).

    http://www.concours.mobilite-territoriale.net/forum/

    Perso, je laisse tomber car il y a vraiment très peu de concours auxquels je peux postuler. J'ai une amie (docteur en science au chômage -encore un!!!- qui a refait une formation SEQ) qui a tenté les concours déchetterie sans succés!

    Courrage camarade, un jour on aura du boulot

    RMIste

  14. #11
    Marc7484

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Salut Rmiste,

    Merci pour le conseil sur le forum, je vais aller y faire un tour.
    Je suis retourné hier à l'apec pour faire le bilan du BCA (bilan compétences) et ben y a rien à dire ... Le consultant m'a quand même dit que l'on cherchait actuellement des ouvriers agricoles et des maçons !!!

    Pour les concours je crois aussi avoir fait le tour. En tout cas si ça ne marche pas pour le dernier que j'ai passé, je ne vois pas lesquels passer.

    Allez, ne désespérons pas, on va s'en sortir!

    Marc7484 (futur ouvrier agricole ou maçon!)

  15. #12
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par Marc7484
    Je suis retourné hier à l'apec pour faire le bilan du BCA (bilan compétences) et ben y a rien à dire ... Le consultant m'a quand même dit que l'on cherchait actuellement des ouvriers agricoles et des maçons !!!

    Pour les concours je crois aussi avoir fait le tour. En tout cas si ça ne marche pas pour le dernier que j'ai passé, je ne vois pas lesquels passer.
    J'ai eu pareil ou la prétendue conseillère m'a suggéré en tout et pour tout de faire un CAP pisciculture car selon ses tests (2 pages polycopiées de questions niveau tests des 3 jours de l'armée tu vois le genre, ou style test magazine Biba) j'aimais bien les activités en plein air. De plus cela conciliait mes compétences scientifiques! No comment

    J'ai aussi eu droit au DUT génie civil: un prof de l'IUT me l'a conseillé, ce qui est loin d'être une bêtise car ca recrute à tour de bras et les chefs de chantier/conducteur de travaux gagnent assez bien leur vie. J'ai juste pas vraiment de goût pour le BTP!

    La médiocrité de ces bilans ne me dérange pas plus que ça (des incompétents il y en a partout), c'est juste que cela soit facturé sans doute très cher à l'ANPE. Argent qui pourrait être utilisé de façon plus consctructive pour les chômeurs.

    Il ne faut compter sur personne, que sur toi même. En ce moment je me bat pour conserver mon RMI pour retourner faire des études.

    Les concours fonction territoriales c'est vraiment la jungle déjà pour obtenir les infos (quels concours à quels dates) et sur les sujets... Bon courrage.

    RMIste

  16. Publicité
  17. #13
    Marc7484

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    [QUOTE=RMIste]

    La médiocrité de ces bilans ne me dérange pas plus que ça (des incompétents il y en a partout), c'est juste que cela soit facturé sans doute très cher à l'ANPE. Argent qui pourrait être utilisé de façon plus consctructive pour les chômeurs.

    Je suis tout à fait d'accord avec toi. Ils dépensent un frix max pour ces bilans nazes et à côté ils t'annoncent qu'ils financent de moins en moins les formations (via les AsSEDCIS) faute d'argent! C'est le comble...

    Il ne faut compter sur personne, que sur toi même. En ce moment je me bat pour conserver mon RMI pour retourner faire des études.

    J'espèrais il y à encore peu ne pas avoir à dire ça aussi mais je pense malheureusement comme toi. L'ANPE et l'APEC sont là pour archiver ton nom et ton CV, point barre . A près on ne peut compter que sur soi...

    Les concours fonction territoriales c'est vraiment la jungle déjà pour obtenir les infos (quels concours à quels dates) et sur les sujets... Bon courrage.
    Ces concours sont très flou. Pour le dernier concours que j'ai passé, impossible d'avoir des infos même en contactant le ministère, pas d'accès possible aux rapports des jury. J'ai réussi à obtenir 2 annales après de multiples relances. ça à un peu le goût des concours MCF tout ça

    Bon courage à toi aussi,

    Marc

  18. #14
    Finraïl

    Wink Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Bonjour.

    Avez vous essayé les boites se lançant dans les nanotechnologies. Vos différentes formations recouvrent des domaines où celles-là peuvent percer, et vous avez peut être des chances.

    Maintenant, je mettrai tout de même un bémol, car c'est pas facile d'accès (je galère moi même alors que je suis dans les nanos, mais je n'ai pas de PhD).

    Mais peut être qu'avec de bons contacts, ça peut passer. Je vais illustrer mon propos. Mon directeur d'études affirment que les nanobiotechnologies vont se développer, que c'est une question de temps, blablabla. Plusieurs personne de notre promo ont essayé d'avoir un stage dans une des boîtes nanobio de la région Grenobloise, et rien, nada. 0 stage décroché. A Dresden, en octobre, se tenait un salon de nanotech où se trouvait un représentant du CEA LETI, et nous lui avons posé la question: développement des nanobiotech, oui ou non? Il nous as sorti cash: "Il existe des jobs dans le milieu à Grenoble, mais pour rentrer, faut passer par l'Université J.Fourrier de Grenoble. Un contact au secrétariat vous donnera des coordonnées des recruteurs[...]"

    Personnellement, cette voie ne me tente pas vraiment, mais n'est pas vraiment impossible.
    En fait, le CEA verrouille la plupart du secteur Grenoblois, si vous avez des contacts avec eux, peut être que...


  19. #15
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par Finraïl
    Mon directeur d'études affirment que les nanobiotechnologies vont se développer, que c'est une question de temps, blablabla. Plusieurs personne de notre promo ont essayé d'avoir un stage dans une des boîtes nanobio de la région Grenobloise, et rien, nada. 0 stage décroché. A Dresden, en octobre, se tenait un salon de nanotech où se trouvait un représentant du CEA LETI, et nous lui avons posé la question: développement des nanobiotech, oui ou non? Il nous as sorti cash: "Il existe des jobs dans le milieu à Grenoble, mais pour rentrer, faut passer par l'Université J.Fourrier de Grenoble. Un contact au secrétariat vous donnera des coordonnées des recruteurs[...]"
    Le discours disant: les biotechno (on peut remplacer biotechno par bioinformatiques, nanotechnologie, protéomique, thérapie génique, ou autre.... c'est déclinable à l'infini selon la mode du moment) vont exploser dans quelques années, soyez les premiers sur le marché pour être les précurseurs, cela fait 15 ans que je l'entends. Mais je ne vois rien venir et je peux parier un bras que l'on pourra attendre longtemps.

    Je l'entends encore ces jours ci (la fac où j'ai bossé comme ATER fait la tournée des classes de terminale pour tenter d'augmenter le nombre d'étudiants en science qui a sérieusement tendance à fuir, et pour cause). Il faut faire du chiffre, pour créer des filières, recevoir des crédits!
    Les effectifs en science sont en chute libre car on commence à réaliser la vacuité des études en fac de science, dieu merci! J'ai entendu hier sur France 3 régional (je ne précise pas la région mais c'est dans le sud) un représentant de l'université de science dire sans rire qu'il voulait (comme c'est le cas pour l'ENA ou polytechnique) ouvrir sa fac aux populations défavorisées des banlieues
    D'abord sa fac est ouverte à tout le monde et c'est déjà ca le problème, d'autre part faire croire aux jeunes défavorisés qu'ils auront un brillant avenir en passant par la fac de science, c'est se préparer de belles émeutes dans nos banlieues. Voilà jusqu'où va l'irresponsabilté des universitaires. Il faut se diversifier donc on va séduire une nouvelle clientèle!

    Ne pas faire de plans sur la comète, ne pas s'orienter sur un marché potentiellement prometeur, ne pas croire les profs de fac qui souvent n'ont pas de connaissances du monde de l'entreprise (et pour cause, ils n'ont jamais quitté l'académique) et qui souvent ne veulent que monter leur petit master, DUT ou autres...

    RMIste

  20. #16
    Finraïl

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par RMIste
    Je l'entends encore ces jours ci (la fac où j'ai bossé comme ATER fait la tournée des classes de terminale pour tenter d'augmenter le nombre d'étudiants en science qui a sérieusement tendance à fuir, et pour cause). Il faut faire du chiffre, pour créer des filières, recevoir des crédits!
    +1, les crédits sont le centre d'intérêt de beaucoup de directeur d'études. Le mien, avec les crédits du master, s'est offert un nouveau portable pour son bureau.

    Citation Envoyé par RMIste
    Les effectifs en science sont en chute libre car on commence à réaliser la vacuité des études en fac de science, dieu merci!
    +1, c'est la désertion. Les effectifs s'écroulent.


    Citation Envoyé par RMIste
    J'ai entendu hier sur France 3 régional (je ne précise pas la région mais c'est dans le sud) un représentant de l'université de science dire sans rire qu'il voulait (comme c'est le cas pour l'ENA ou polytechnique) ouvrir sa fac aux populations défavorisées des banlieues
    D'abord sa fac est ouverte à tout le monde et c'est déjà ca le problème, d'autre part faire croire aux jeunes défavorisés qu'ils auront un brillant avenir en passant par la fac de science, c'est se préparer de belles émeutes dans nos banlieues. Voilà jusqu'où va l'irresponsabilté des universitaires. Il faut se diversifier donc on va séduire une nouvelle clientèle!
    C'est n'importe quoi. Les populations des banlieues n'ont en général pas le niveau pour suivre des études en fac. Qui plus est, ces populations s'en fichent, elles ont d'autres chats à fouetter, comme trouver un travail, même d'une semaine, pour pouvoir manger (non, je n'éxagère pas)


    Citation Envoyé par RMIste
    Ne pas faire de plans sur la comète, ne pas s'orienter sur un marché potentiellement prometeur,
    Ca reste à voir quand même. Sinon, comment faire avancer les technologies?


    Citation Envoyé par RMIste
    ne pas croire les profs de fac qui souvent n'ont pas de connaissances du monde de l'entreprise (et pour cause, ils n'ont jamais quitté l'académique) et qui souvent ne veulent que monter leur petit master, DUT ou autres...
    +1, voir 1ère quote.


    Il n'empêche qu'il reste des secteurs attractifs qui sont capables de débloquer des fonds. Même si le secteur académique n'est pas glorieux, le reste n'est pas forcément aussi noir partout.

  21. #17
    actuarius

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Bonjour tlm,

    J'espère que vous allez bientôt trouver une solution.

    Je ne sais pas pour vous mais en ce moment je trouve qu'on nivelle par le bas:

    -on parle de l'immigration pour les professions haut de gamme alors que nous avons des chômeurs surdiplômés : ne serait-ce pas pour casser les prix du marché ?

    une question ouverte ... comme ça.

    -deuxième question : maintenant on termine les études à 25 ans voire 28 ce qui fait une retraite au minimum à 65.

    Pourquoi me suis-je dis ? en effet pour bosser un bac+2 suffit la majeure partie du temps sauf des professions comme chirurgien ou chercheur : ne pousse-t-on pas les jeunes à faire des études afin qu'ils prennent leur retraite plus tard et que cela diminue la longueur de la période d'inactivité à payer ?

    autre question comme ça ...

    à+

  22. #18
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par actuarius
    -on parle de l'immigration pour les professions haut de gamme alors que nous avons des chômeurs surdiplômés : ne serait-ce pas pour casser les prix du marché ?

    une question ouverte ... comme ça.
    L'immigration choisie me fait bien rigoler! Faire venir des diplômés d'ailleurs et laisser crever ceux qu'on a ici!

    Pour casser les prix cela existe déjà: un bon nombre de nos medecins urgentistes, anesthesistes, etc... sont étrangers et sont moins bien payés que les médecins français! Les obstétriciens vont arriver aussi en masse (désertion de cette discipline pour tout un tas de raisons)
    Ils font les gardes, les boulots ingrats...

    En ce moment je passe le concours infirmier: il y a le même problème. Ce ne sont pas les plombiers polonais mais les infirmières espagnoles ou bulgares qui cassent les prix!

    Citation Envoyé par actuarius
    -deuxième question : maintenant on termine les études à 25 ans voire 28 ce qui fait une retraite au minimum à 65.

    Pourquoi me suis-je dis ? en effet pour bosser un bac+2 suffit la majeure partie du temps sauf des professions comme chirurgien ou chercheur : ne pousse-t-on pas les jeunes à faire des études afin qu'ils prennent leur retraite plus tard et que cela diminue la longueur de la période d'inactivité à payer ?
    Je ne sais pas! Moi j'ai 36 ans et quasiment jamais travaillé en France (sauf mon contrat de thésard, mon ATER et quelques petits boulots). Je devrais travailler jusqu'à 75 ans j'imagine

    C'est sûr que si j'avais fait un DUT, j'aurais pu bosser depuis 15 ans!

    RMiste

  23. Publicité
  24. #19
    Yoyo
    coresponsable des forums

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Attention pas de dérive vers de la politique sinon ces propos seront effacés. Yoyo

  25. #20
    Anthonaille

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par actuarius
    -deuxième question : maintenant on termine les études à 25 ans voire 28 ce qui fait une retraite au minimum à 65.

    Pourquoi me suis-je dis ? en effet pour bosser un bac+2 suffit la majeure partie du temps sauf des professions comme chirurgien ou chercheur : ne pousse-t-on pas les jeunes à faire des études afin qu'ils prennent leur retraite plus tard et que cela diminue la longueur de la période d'inactivité à payer ?
    Peut-être mais il ne faut pas oublier qu'il y plusieurs année d'ecart entre l'esperance de vie de quelqu'un qui travaille dans un bureau et celle de quelqu'un qui fait un travail manuel. Certes quelqu'un qui a un CAP pourra bosser dès ses 16 ans et donc prendre une retraite plusieurs années avant un ingé/docteur, mais il risque aussi de mourir plus tôt





    Ne pas faire de plans sur la comète, ne pas s'orienter sur un marché potentiellement prometeur,
    Ca reste à voir quand même. Sinon, comment faire avancer les technologies?
    Pas faux, quand l'informatique commençait à poindre personne n'a réagit, resultat il n'y avait que très peu codeur en France pendant le boom de l'info. Ensuite il y a eu l'eclatement de la bulle informatique juste au moment ou les filières info étaient les plus demandées lançant des milliers de personnes sur un marché qui n'avait plus besoin d'eux. La situation s'est certes ameliorée depuis mais c'était juste pour dire qu'un peu d'adaptabilité ça fait du bien.



    C'est n'importe quoi. Les populations des banlieues n'ont en général pas le niveau pour suivre des études en fac. Qui plus est, ces populations s'en fichent, elles ont d'autres chats à fouetter, comme trouver un travail, même d'une semaine, pour pouvoir manger (non, je n'éxagère pas)
    J'aime les prejugés et les généralisations.
    C'est toi qui dit n'importe quoi, faut arreter le delire sur les banlieues. D'accords les ZEP sont presque toutes en banlieues et l'académie de Creteil est toujours celle qui a les plus mauvais resultats, mais il ne faut pas exagerer pour autant. La banlieue (parisienne ou non) ce n'est pas les bidonvilles de São Paulo. Une très grande majorité des élèves des lycées de banlieues va poursuivre des études post bac (BTS, DUT, prepa/ecole ou fac) et pour les trop nombreux qui ont des difficultés financières, ils travaillent pour essayer de payer leurs etudes, c'est plus dure c'est vrai et certains ne peuvent pas tenir le rythme mais il ne faut pas considerer que la banlieue est une immense machine à broyer les vocations...

    Un fils d'immigrés qui vit dans un cité HLM et qui va faire prepa.

  26. #21
    scubacastor

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    L'immigration choisie me fait bien rigoler! Faire venir des diplômés d'ailleurs et laisser crever ceux qu'on a ici!
    Encore faut-il que les diplomes etrangers veulent venir car je ne pense pas qu'on parle de chercheurs permanents mais plutot de post-doc, bref du CDD.

    Quand on sait que les contrats de post-doc en France sont tres courts, qu'il n'y a pas d'aide au demenagement international, que les salaires ne sont pas excessivmeent avantageux, je ne pense pas que les flux vont changer sensiblement. La Science francaise est un casse-tete pour les francais, je doute qu'elle le soit moins pour les ressortissants etrangers. Pour moi ca ne changera pas grand chose. On fera un reportage sur un "jeune chercheur" (ie un post-doc) qui bosse dans la recherche nucleaire ou a l'inserm et on dira que la science est attractive pour les etrangers. Ici, en Californie, la plupart de mes collegues n'ont pas vraiment envie de venir en FRance autrement que pour le tourisme. On est soit insignifiant soit pas interessant.
    Dernière modification par scubacastor ; 25/05/2006 à 00h46.

  27. #22
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par scubacastor
    la Science francaise est un casse-tete pour les francais, je doute qu'elle le soit moins pour les ressortissants etrangers. Pour moi ca ne changera pas grand chose. On fera un reportage sur un "jeune chercheur" (ie un post-doc) qui bosse dans la recherche nucleaire ou a l'inserm et on dira que la science est attractive pour les etrangers. Ici, en Californie, la plupart de mes collegues n'ont pas vraiment envie de venir en FRance autrement que pour le tourisme. On est soit insignifiant soit pas interessant.
    Il y avait un postdoc étranger pendant ma thèse qui était venu pour des raisons plus touristiques que scientifiques. C'était la galère car mal payé par une bourse ARC il n'avait aucune couverture sociale (libéralités de la bourse, donc à toi de te débrouiller).

    Il y a bien sûr qq bons financements (EMBO, Human frontier...) mais très difficile à obtenir. En général c'est pour aller dans de très bons labo (Heidelberg par exemple).

    Je ne sais pas si les choses se sont améliorées pour les postdoc étrangers aujourd'hui?

    RMIste

  28. #23
    Marc7484

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Je pense tout comme vous tous que c'est actuellement un immense gachis dans notre cher pays: un tas de gens très diplômés qu'on laisse de côté après les avoir formé (money, money)... Où est la logique dans tout ça?
    Et après on va aller démarcher des collègues plus abordables dans tel ou tel pays...

    Pour reprendre ce qu'a dit RMsite, dans mon secteur (l'environnement) c'est un peu comme dans les biotechno: on dit depuis 15 ans que ça va décoller et rien ne se passe mais en même temps l'offre de formation explose. Tout ça pour arriver à l'APEC où on vous prends pour un moins que rien .... Parait qu'il y a 2 ans d'attente pour faire plombier au CFA de Nimes maintenant, les jeunes ont compris pas besoin de pousser loin les études... et que fait t'on de tous ceux qui ont de brillants parcours (études bac+X + expérience professionnelle), et ben on les laisse croupir... tant pis pour eux...

    je ne peux avoir qu'un gout amer dans la bouche en me disant que je fais parti d'un lot (important) de surdiplomés sacrifiés . Maintenant c'est tout le monde vers l'artisanat, et pour les autres et bien tant pis pour vous démmerdez vous...
    C'est un peu le jeu des extrêmes....
    Dommage d'être acteur de ce jeu de massacre comme beaucoup d'autres...

    En tout cas faut maintenir le cap et ne pas se décourager. Moi, je finis par rire en sortant de l'APEC ("vous savez monsieur qu'on recherche actuellement des ouvriers agricoles, et des maçons!").


    Allez, bon week-end à tous,

    Bon courage à toi Rmiste pour ton concours d'infirmier.
    En tout cas , très sinsèrement bravo pur ta persévérance!
    Prends ton dico de bulgare, ou d'espagnol au cas où

    Marc.

  29. #24
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par Marc7484
    je ne peux avoir qu'un gout amer dans la bouche en me disant que je fais parti d'un lot (important) de surdiplomés sacrifiés . Maintenant c'est tout le monde vers l'artisanat, et pour les autres et bien tant pis pour vous démmerdez vous...
    C'est un peu le jeu des extrêmes....
    Dommage d'être acteur de ce jeu de massacre comme beaucoup d'autres...

    En tout cas faut maintenir le cap et ne pas se décourager. Moi, je finis par rire en sortant de l'APEC ("vous savez monsieur qu'on recherche actuellement des ouvriers agricoles, et des maçons!"). .
    L'APEC et l'ANPE, rien de tel pour une bonne tranche de rire

    Citation Envoyé par Marc7484
    Bon courage à toi Rmiste pour ton concours d'infirmier.
    En tout cas , très sinsèrement bravo pur ta persévérance!
    Prends ton dico de bulgare, ou d'espagnol au cas où
    Marc.
    Merci! L'écrit s'est bien passé, mais c'est l'oral qui m'inquiète: Monsieur vous avez 36 ans, un doctorat en biologie moléculaire, vous avez travaillé comme chercheur aux USA, prof à la fac de science... et vous voulez recommencer des études au niveau bac avec des petites nénettes de 18 ans pour 3 ans!!! Expliquez nous ça!

    Va falloir être convainquant!
    RMIste

  30. Publicité
  31. #25
    scubacastor

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    je ne peux avoir qu'un gout amer dans la bouche en me disant que je fais parti d'un lot (important) de surdiplomés sacrifiés
    C'est une idee qui revient souvent. D'un autre cote, je suis partie a l'etranger sans grand espoir ni volonte de retour. Le manque d'ambition et la sclerose de la recherche francaise m'ont dans un sens fouttu a la porte. Dans l'autre, ca me permet de mener tres correctement ma vie a l'etranger (fini les apparts pourri, j'ai une petite maison sympas), de rencontrer des gens d'une autre culture. Je ne suis pas parti a l'etranger parce que c'est mieux pour pouvoir postuler. DE toute facon vue que bcp font des post-docs, le post-doc se devalorise de lui meme. Je suis parti parce que je voulais changer d'air et l'air est plus sain ici.

    Depuis que j'ai quitte le pays, j'ai pu constate comment les directeurs de these peuvnet manquer d'ethiqe, j'ai vu mes collegues restes au pays vivoter ou arreter la science qu'ils soient docteur ou meme parfois technicien mais lasses par l'ambiance locale. A l'inverse, les gnes sont enthousiastes ici et on ne me dit pas non quand je demande du fric quand dans mon ancien labo faire une commande etait un casse-tete alors qu'il y avait toujours du fric pour monter un buffet pour une pointure de passage...

  32. #26
    zarkis

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par scubacastor
    Depuis que j'ai quitte le pays,
    Bonjour, tu es dans quel pays et dans quel domaine ? si celà n'est pas trop indiscret

  33. #27
    scubacastor

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Je suis en Californie en oceanographie. Les USA c'est pas parfait non plus pour la science. Y'a aussi des derives avec la pression du rendement mais globalement les etudiants que je rencontre ici n'ont pas l'air aussi moroses que les etudiants francais. Ils croient en l'avenir meme s'ils enchainent post-doc sur post-doc pendant longtemps.

  34. #28
    RMIste

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Citation Envoyé par scubacastor
    Je suis en Californie en oceanographie. Les USA c'est pas parfait non plus pour la science. Y'a aussi des derives avec la pression du rendement mais globalement les etudiants que je rencontre ici n'ont pas l'air aussi moroses que les etudiants francais. Ils croient en l'avenir meme s'ils enchainent post-doc sur post-doc pendant longtemps.
    A San Diego ???

    RMiste

  35. #29
    scubacastor

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Non, Monterey

  36. #30
    Marc7484

    Re : HELP : Reconversion professionnelle

    Merci! L'écrit s'est bien passé, mais c'est l'oral qui m'inquiète: Monsieur vous avez 36 ans, un doctorat en biologie moléculaire, vous avez travaillé comme chercheur aux USA, prof à la fac de science... et vous voulez recommencer des études au niveau bac avec des petites nénettes de 18 ans pour 3 ans! Expliquez nous ça! ]

    Peut être peux tu aborder le sujet en disant que finalement c'est le domaine dela santé qui te convient le mieux et que ton expérience dans la recherche t'en as convaincu (bref, leur dire que si tu es là c'est le résultat d'un long cheminement intérieur ).

    D'après une connaissance (qui travaille en école d'nfirmières), les personnes en reconversion professionelle sont actuellement très nombreuses, donc tu ne seras pas le seul..

    Bon courage,
    Marc

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Reconversion agricole: travailler moins pour gagner plus ?
    Par Démostène dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 10/12/2007, 23h16
  2. Reconversion professionnelle
    Par MrSolo12 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/11/2007, 10h31
  3. Poele en bois reconversion
    Par joker450 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/11/2007, 12h08
  4. Reconversion
    Par tize dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 26/12/2006, 23h41