Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Argumentation viable pour l'ENS ?



  1. #1
    Meiosis

    Argumentation viable pour l'ENS ?

    Bonjour,

    Je suis en reconversion, après avoir arrêté une première année de thèse en biologie je souhaiterais devenir professeur de biochimie en lycée technologique et passer le concours de l'agrégation externe. Pour préparer le concours j'aimerais intégrer la prépa ENS (candidatures en avril).

    J'ai trouvé un stage d'observation en lycée technologique dans ma filière et que j'aurai normalement fini avant avril.

    Le but de ce sujet est de savoir si mon argumentation est viable pour la lettre de motivation/entretien pour l'ENS en avril, je préfère prendre de l'avance.
    Ce que j'écris ici n'est pas ma lettre de motivation, juste l'argumentation.

    ---

    J'ai mis fin à ma thèse pour deux raisons : la première étant l'hyperspécialisation des sujets étudiés en thèse, cela ne m'a plus convenu. Je préfère donc le métier de professeur car on touche à plus de domaines et c'est moins spécialisé (biochimie, chimie analytique, physiologie, microbiologie, bio cell/bio mol). Lors de la préparation du concours ce sera également moins spécialisé (plus de matières à étudier).

    La deuxième étant la frustration liée à une liberté de recherche limitée. Je suis conscient que notre directeur de thèse doit nous encadrer mais je pensais pouvoir faire n'importe quelle manipulation quand je le souhaitais (ou presque). Je me suis trompé, c'est en fait notre directeur de thèse qui s'impose la plupart du temps et nous dit quel champ étudier avant d'en passer à un autre. Je suis conscient que cela est nécessaire et donc je l'accepte, cela ne m'a plus convenu. J'aimerais donc plus de liberté et le métier de professeur le permet.

    Même si on est soumis à une certaine contrainte (un programme à suivre), je pense qu'il y a plus de liberté dans le métier de professeur et celle-ci peut se retrouver à plusieurs niveaux : dans le fond des cours (préparation des cours, ce qu'on y met, construction des diapos), dans la forme (à quelle fréquence donner des contrôles, comment organiser le suivi pédagogique des élèves, organisation des réunions parents-profs) bref je pourrai m'éclater.

    Quelques semaines après avoir quitté le labo j'ai justement rédigé une publication en biologie quantitative (biochimie) sur arxiv avec l'accord d'un professeur allemand. Je pense que j'ai exprimé ma créativité lors de la rédaction de ce papier, qui me manquait en thèse.

    Enfin je compte dire que je ne m'en suis pas rendu compte lors de l'année de M2 parce que premièrement les exigences ne sont pas les mêmes : on n'attend pas la même chose d'un thésard que d'un M2 (mémoire à rédiger d'un côté, thèse et "vraie" recherche de l'autre) donc je pensais qu'en thèse je serai plus libre, je me suis trompé.
    Deuxièmement sur la durée je pensais supporter l'hyperspécialisation des sujets mais cela n'a pas été le cas.

    ---

    Voilà, que pensez-vous de cette argumentation générale ? Je me détruis tout seul quelque part ou ça passe ?

    Je vous remercie pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Kemiste

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Bonsoir.

    Je trouve qu'une partie de ton argumentation est un peu "naïve", (il n'y a rien de méchant), quand tu dis que tu pensais faire ce que tu voulais quand tu voulais. Comme n'importe quel métier, il y a des règles à suivre. Que tu sois en thèse ou non, ton travail doit s'inscrire dans la thématique du labo selon des critères scientifiques et/ou économiques. Ce n'est donc pas vraiment un argument de dire que tu n'as pas aimé suivre les règles de ton supérieur. Cela peut ne pas rassurer d'avoir un candidat qui exprime son désir d'être libre et peu encadré.

    Attention également à la rédaction. Essaye de structurer ton discours (on revient sur de mêmes idées mais dans des paragraphes différents) et de faire attention à l'expression (évite le "bref je pourrai m'éclater"). Essaye plutôt de trouver des arguments concernant ton envie d'enseigner plutôt que de passer du temps sur ce que tu n'as pas aimé et que tu présentes de façon maladroite.

  4. #3
    agitateur

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    je ne suis pas sûr du tout qu'un prof de lycée soit plus "libre" qu'un thésard. La créativité n'est peut être pas celle que tu imagines, voir les débats sur le pédagogisme.

    Et sinon, la structure manque de l'approche tradi Vous / Je / Nous dans la succession des idées, ( ou approche du même ordre ) par paragraphes distincts ( déjà dit par Kémiste )

  5. #4
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Ok je vais donc enlever la partie "liberté" et laisser l'hyperspécialisation des sujets étudiés couplé à l'envie d'enseigner pour justifier l'abandon, en insistant bien sur le fait que le déclencheur de l'abandon a bien été la lassitude d'étudier des sujets trop restreints et non l'envie d'enseigner (ça ne le fait pas de partir juste parce qu'on veut faire autre chose, il faut y être "contraint").

    Est-ce que je peux parler de ma publi sur arxiv ? Ce n'est pas un journal avec comité de relecture et j'ai rédigé l'intégralité du document seul (j'ai eu l'accord d'un prof allemand pour pouvoir être parrainé). ça peut être un argument en disant que j'aime bien prendre des initiatives par moi-même mais ça peut aussi faire peur non ?

  6. #5
    minushabens

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    je ne pense pas qu'on ait plus de liberté dans l'exercice du métier d'enseignant que dans celui de chercheur. Je pense même juste le contraire: horaires imposés, programme imposé (élèves imposés aussi...). C'est pour toi que je le dis mais je pense que tu ne serais pas crédible si tu mets ce point en avant.

    je pense aussi que tu oublies de dire ce qui t'attire dans le métier d'enseignant. Je ne fais pas ce métier mais il me semble que je parlerais du désir de transmettre mes connaissances à un public large (alors qu'un chercheur s'adresse aux autres chercheurs de sa discipline). C'est sans-doute bateau mais je ne crois pas que tu puisses l'éviter totalement.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Kemiste

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Ok je vais donc enlever la partie "liberté" et laisser l'hyperspécialisation des sujets étudiés couplé à l'envie d'enseigner pour justifier l'abandon, en insistant bien sur le fait que le déclencheur de l'abandon a bien été la lassitude d'étudier des sujets trop restreints et non l'envie d'enseigner (ça ne le fait pas de partir juste parce qu'on veut faire autre chose, il faut y être "contraint").
    Je n'insisterai pas non plus sur l'hyperspécialisation. Si tu enseignes dans une matière c'est spécialisé et, à part quelques petites évolutions, tu enseignes la même chose tous les ans sans forcément tout approfondir, surtout au lycée. Il y a moins de liberté que dans un travail de recherche où le sujet peut évoluer et où tu peux changer de thématique. Sans être "contraint", tu peux très bien avoir envie de changer de carrière car ce que tu fais ne correspond pas vraiment à ce que tu imaginais et que tu préfères continuer dans une voie que tu avais envisagé plus tôt. Comme il a été dit, il faut vraiment que tu parles de ton envie d'enseigner. On ne sait pas pourquoi tu veux devenir enseignant.

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Est-ce que je peux parler de ma publi sur arxiv ? Ce n'est pas un journal avec comité de relecture et j'ai rédigé l'intégralité du document seul (j'ai eu l'accord d'un prof allemand pour pouvoir être parrainé). ça peut être un argument en disant que j'aime bien prendre des initiatives par moi-même mais ça peut aussi faire peur non ?
    Le fait de rédiger une publication dans la recherche ne montre pas vraiment une prise d’initiative puisque cela fait parti du travail de chercheur. Cela ne montre pas forcément non plus ta créativité comme tu le dis plus tôt car la rédaction d'un papier se fait selon des règles précises. C'est le travail présenté qui peut être original. C'est plus sur le côté rédaction et organisation des idées qu'il faut jouer.

    Tu parles de la rédaction d'un papier seul. Cela concernait tes travaux de thèse ? Cela a été fait en accord avec ton labo ?
    Dernière modification par Kemiste ; 13/01/2019 à 09h33.

  9. Publicité
  10. #7
    vep

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Oui, je rejoins kemiste, il manque toute une partie d'argumentation "positive" : pourquoi l'ens ? pourquoi l'enseignement ?
    Regarde le référentiel de compétence des professeurs, cela t'aidera à rédiger.

    http://www.education.gouv.fr/pid2553...l?cid_bo=73066
    http://www.education.gouv.fr/pid285/...l?cid_bo=87302
    https://www.reseau-canope.fr/savoirs...he1_302473.pdf

    Missions du professeur principal :
    http://www.education.gouv.fr/pid285/...?cid_bo=133784

  11. #8
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Ok je ne vais pas parler de l'hyperspécialisation.
    Par contre il faut vraiment que je trouve une raison de l'abandon, je suis parti pour faire ce que j'avais envie de faire depuis longtemps (le versant enseignant de l'enseignant chercheur) : j'ai pensé à l'enseignement à un public plus large. Mais là encore on pourrait me dire "vous auriez pu attendre d'avoir fini vos 3 ans, une thèse aurait été même un plus pour l'enseignement en prépa par exemple"...

    Pour l'argumentation "positive" (pourquoi je veux devenir enseignant) j'ai beaucoup moins de mal, merci aussi pour le lien pour le prof principal, je peux faire le lien avec ça : suivi des élèves etc.

    Pour arxiv non, j'ai rédigé seul après être parti du labo, c'est pas affilié à leur labo, ils n'ont pas donné leur accord car j'étais déjà parti. Cela ne concernait pas mes travaux de thèse mais de la biochimie, c'est pour cela que je parlais de prise d'initiative seul.
    Dernière modification par Meiosis ; 13/01/2019 à 10h54.

  12. #9
    Kemiste

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Ok je ne vais pas parler de l'hyperspécialisation.
    Par contre il faut vraiment que je trouve une raison de l'abandon, je suis parti pour faire ce que j'avais envie de faire depuis longtemps (le versant enseignant de l'enseignant chercheur) : j'ai pensé à l'enseignement à un public plus large. Mais là encore on pourrait me dire "vous auriez pu attendre d'avoir fini vos 3 ans, une thèse aurait été même un plus pour l'enseignement en prépa par exemple"...
    Si c'est le côte enseignant qui te plait, pourquoi être parti dans la recherche ? Un enseignant chercheur n'est pas aussi libre que ça pour le côté enseignement. Tu peux très bien te retrouver à enseigner les bases de ta discipline pour un public que ça n’intéresse pas forcément (exemple de la chimie en PACES). Tu peux peut être jouer sur ce côté enseignement qui te plait et qui t'a manqué lors de ta thèse.

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Pour arxiv non, j'ai rédigé seul après être parti du labo, c'est pas affilié à leur labo, ils n'ont pas donné leur accord car j'étais déjà parti. Cela ne concernait pas mes travaux de thèse mais de la biochimie, c'est pour cela que je parlais de prise d'initiative seul.
    Ce sont des travaux de recherche que tu as publié ? C'est quel type d'article ?

  13. #10
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Je suis parti dans la recherche car je pensais pouvoir être plus libre comme je l'ai dit, au niveau de la planification des manipulations. Mais on ne fait pas ce qu'on veut et c'est normal (coût des manips, temps etc) je me suis donc trompé. C'est pour cela que je voulais justifier l'abandon ainsi.
    Ensuite dire que j'ai eu l'occasion de faire une mission d'enseignement qui a confirmé mon souhait de me réorienter dans l'enseignement. Mais je ne peux pas dire que c'est seulement l'envie d'enseigner qui m'a fait partir, ce serait jeter un financement pour cette seule raison...

    Pour arxiv c'est un article type, avec abstract, introduction, développement (avec limites de ma méthode à la fin), conclusion et références. C'est un article théorique, il n'y a aucune manipulation, je me suis servi de la littérature pour imaginer un procédé hautement théorique pouvant potentiellement être utilisé pour un traitement (mais ça reste loin du possible actuellement, c'est un article très théorique avec un peu de biophysique).

  14. #11
    Kemiste

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Je suis parti dans la recherche car je pensais pouvoir être plus libre comme je l'ai dit, au niveau de la planification des manipulations. Mais on ne fait pas ce qu'on veut et c'est normal (coût des manips, temps etc) je me suis donc trompé. C'est pour cela que je voulais justifier l'abandon ainsi.
    Ensuite dire que j'ai eu l'occasion de faire une mission d'enseignement qui a confirmé mon souhait de me réorienter dans l'enseignement. Mais je ne peux pas dire que c'est seulement l'envie d'enseigner qui m'a fait partir, ce serait jeter un financement pour cette seule raison...
    Personnellement, je trouve que dire que le côté enseignement te plait plus comparé au côté recherche où tu ne t'est pas épanoui fait plus "sérieux" que de dire que tu n'as pas pu faire ce que tu voulais. Je ne suis pas sûr qu'ils aillent jusqu'à vérifier les financements perdus.

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Pour arxiv c'est un article type, avec abstract, introduction, développement (avec limites de ma méthode à la fin), conclusion et références. C'est un article théorique, il n'y a aucune manipulation, je me suis servi de la littérature pour imaginer un procédé hautement théorique pouvant potentiellement être utilisé pour un traitement (mais ça reste loin du possible actuellement, c'est un article très théorique avec un peu de biophysique).
    Ce n'est pas un article "classique". Je ne suis pas sûr qu'il faille en parler. Surtout qu'il n'a pas été publié dans un journal à comité de lecture.

  15. #12
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Mais si je dis que je ne me suis pas épanoui dans la recherche on risque de me demander ce qui ne me plaisait pas dans la recherche. Et là ça revient à dire que je n'ai pas pu faire ce que je voulais faire, non ?

  16. Publicité
  17. #13
    vep

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Mais si je dis que je ne me suis pas épanoui dans la recherche on risque de me demander ce qui ne me plaisait pas dans la recherche. Et là ça revient à dire que je n'ai pas pu faire ce que je voulais faire, non ?
    Il est parfois bon de savoir présenter la vérité sous un angle le plus flatteur possible, sans toutefois contrefaire la vérité.
    "Faire de ses défauts des qualités" en quelque sorte

  18. #14
    minushabens

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    A mon avis tu te fais des noeuds pour rien: les gens qui vont examiner ton dossier s'en fichent de pourquoi tu ne veux pas être chercheur. Ils voudront savoir pourquoi tu veux être enseignant. De plus, le fait que tu aies commencé une thèse est positif: il prouve que tu as fait un bon M2.

  19. #15
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    D'accord je vais suivre vos conseils.

    Merci à vous.

  20. #16
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Bonsoir,

    Je reviens pour une question, si on me demande "pourquoi tenter l'agrégation externe et pas le CAPET plus accessible, sachant qu'il est possible de passer l'agrégation interne après le CAPET ?"

    Est-ce que je peux dire que le CAPET de Lyon prépare en 2 ans (et l'agrég de l'ENS en un an, je gagne donc une année car c'est un M2).
    En passant le CAPET je ne serais peut-être plus aussi motivé pour ensuite préparer l'agrégation interne (déjà en poste etc).
    Et même si j'échoue à l'agrégation externe cela sera un atout pour la suite : CAPET et/ou agrégation interne.

    Cette réponse est-elle cohérente ?

  21. #17
    agitateur

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Il me semble que c'est parfaitement cohérent, et ça justifie CETTE formation.
    Il serait bon de rajouter une bricole ou 2, néanmoins, car l'argument est plus qu'évident et que le jury de la formation le sait trop bien.
    Mais déjà, c'est plus abouti que la première lettre.

    La question de l'échec et la préparation qui en découle quand même doit être réservée pour l'oral ( s'il existe ), mais n'a pas à figurer dans la lettre, AMHA.

  22. #18
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Ok merci. Je vais faire comme ça.

  23. Publicité
  24. #19
    Fred_D

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Ton argumentaire est étonnant.

    Dans l'encadrement d'une thèse, il y a de tout. Le patron de thèse derrière toi et le patron de thèse que tu vois 1 fois tous les 3 mois. Hormis cas vraiment atypique, c'est au thésard de s'adapter. Attention à ne surtout pas casser du sucre sur le dos de ton ex-responsable, ça ne le fait jamais, ou très rarement, dans un entretien. Je pense que tu devrais éviter de parler de cela. Tu t'es rendu compte que le travail de chercheur n'était pas ta tasse de thé, ni plus ni moins, en illustrant par des exemples qui ne te dévalorise pas pour le métier de prof.

    Je vois pas comment le métier d'enseignant au collège/lycée permettrait d'avoir plus de libertés, hormis en glandant et en étant un mauvais enseignant. Tu as un programme à suivre que tu enseigneras pendant 30 ans. Bonjour la liberté ! Pour ma part, j'aurais trouvé cela totalement sclérosant. Mais, ça doit le faire si tu privilégie le temps libre.

    Il faut surtout expliquer et démontrer pourquoi tu souhaites faire le métier d'enseignant. Pour pouvoir bien démontrer, il faut argumenter dans ce sens avec des exemples provenant de ton propre vécu.
    Dans le genre,
    - j'aime travailler avec des enfants et des ados cf mon bafa avec encadrement en colonie et centre aéré.
    - j'aime l'enseignement, j'ai donné des cours périscolaire pendant 5 ans.
    .
    .
    D'une manière générale, il ne faut pas être dans le déclaratif. Il ne faut pas déclarer "j'aime l’enseignement vers un public large".
    Il faut pouvoir dire pourquoi tu aimes l’enseignement vers un public large, en t'appuyant sur ton vécu.

    Tu n'es pas le premier, ni le dernier, à changer de parcours. Ce n'est donc pas un problème en soi. Mais, il faut de la cohérence et axer ton discours sur le métier d'enseignant en étant réaliste/cohérent sur ce métier.
    Des entretiens avec des enseignants devraient probablement t'aider.
    Dernière modification par Fred_D ; 20/01/2019 à 14h41.

  25. #20
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Quand je parle de liberté je parle de contraintes que j'avais durant la thèse (je pensais pouvoir planifier pratiquement n'importe quelle manip n'importe quand et être vraiment libre dans mes recherches etc) et que je n'aurai plus dans le métier d'enseignant. Donc je ne me suis pas épanoui. Lors de ma première mission d'enseignement j'ai vite compris que le côté enseignement m'attirait beaucoup plus. On est bien d'accord qu'il y a des contraintes dans les deux métiers mais celles du métier d'enseignant me gênent beaucoup moins que celles que j'avais en thèse, c'est donc subjectif.

    En tant qu'enseignant je serai plus libre au niveau de ce que je peux contrôler, c'est-à-dire le fond et la forme des cours (même si on doit respecter un certain programme il existe une liberté sur comment faire le cours, à quel moment dire ceci ou cela etc, à quelle fréquence donner des DS, ce qu'on met dans les DS, comment faire comprendre une idée, comment réaliser le suivi des élèves etc).
    Les contraintes (ne pas avoir le choix des classes, du programme) me gênent moins.

    Et justement tu parles de vécu, je compte parler des cours particuliers que j'ai donnés et de ma mission d'enseignement. La justification de l'arrêt de la thèse (contraintes sur la liberté) ne sera pas dans la lettre, éventuellement à l'oral si on me le demande. Je n'ai de toute façon pas d'autre justification.

  26. #21
    GLaG

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    Quand je parle de liberté je parle de contraintes que j'avais durant la thèse (je pensais pouvoir planifier pratiquement n'importe quelle manip n'importe quand et être vraiment libre dans mes recherches etc) et que je n'aurai plus dans le métier d'enseignant.
    Tu ne choisiras pas les programmes, ni ton établissement d'affectation, ni l'emploi du temps, ni les élèves.

    Ce n'est pas forcément un problème ; tu peux trouver ces contraintes moins contraignantes pour toi ; et il y a d'autres avantages. MAIS ce n'est pas crédible d'expliquer dans une lettre ou un entretien que, parce que tu n'as pas pu faire exactement ce que tu voulais en thèse tu choisis à la place le métier d'enseignant.


    Attention aussi à la manière de parler des cours particuliers : c'est une expérience d'enseignement, et elle est à valoriser dans ta lettre. Mais il ne faut pas non plus laisser penser que tu t'attends à trouver la même chose dans l'enseignement (cours individuels contre classes de 30, élèves "motivés" (cours non obligatoires, pour lesquels les parents paient) contre élèves là par obligation, ...).

  27. #22
    Meiosis

    Re : Argumentation viable pour l'ENS ?

    Pour le coup c'est ce qu'il s'est passé et qui a eu raison de ma thèse. Je n'ai pas d'autre justification car on m'a dit de ne pas trop parler de l'hyperspécialisation des sujets (on retrouve un peu aussi ce côté dans l'enseignement).

    Pour les cours particuliers ok je note.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Aides pour argumentation thèse FHS
    Par Debideb dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/01/2013, 14h25
  2. besoin d'aide pour une argumentation.
    Par Lingot dans le forum Archéologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/10/2010, 19h33
  3. L'argumentation
    Par invite9321657 dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/06/2008, 23h40