Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .



  1. #1
    Maxix4

    Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .


    ------

    Bonjour à tous ,
    Je vais faire court car le bac français n'est plus que dans quelques jours maintenant et les révisions se font vivement attendre...
    Voilà , je viens de passer une année catastrophique à tous points de vue , que ce soit dans ma scolarité ou dans ma vie privée , et cela s'est fait ressentir dans mes résultats. Autrefois bon voir très bon élève , je ne foutais vraiment pas grand chose pour décrocher régulièrement félicitations et tout le tralala jusqu'en seconde où j'ai fini avec 17 en maths , 15 en pc et 16 en svt dans un lycée Parisien très strict.
    Puis 2,3 évènements ont chamboulé ma vie et j'ai entamé ma 1ère dans les pires conditions. N'ayant pas su m'en remettre , j'ai passé une année déprimante pendant laquelle je n'ai pas fourni une seule once de travail , notant mes cours sans chercher à comprendre , attendant juste le soir pour me débarrasser de mon sac où pourrissaient bon nombre de feuilles volantes depuis de longs mois ... Enfin voilà , j'épargne les détails peu glorieux.

    Je réalise maintenant entièrement mes erreurs , je le regrette , même si je savais que ça arriverait si je ne me bougeais pas , et je me retrouve face à un embranchement dans ma vie assez peu enviable.. Pour vous donner une idée de la catastrophe , j'avoisine les 0,75 de moyenne en maths , 3 en physique , et 6 en svt , que j'ai remonté de justesse bien heureusement ce trimestre ( je partais de 1.25 coeff 3 ops: ) . Quant à l'année dans ces matières , mes moyennes ont commencé vers 10-9 pour subir la chute libre que vous voyez là ..

    Enfin voilà , le conseil approche ( demain ) , et je sais déjà ce qu'il va se passer . Mon prof de maths me connait très bien et sait qu'avec une grande force de volonté je peux rattraper mes lacunes actuelles durant l'été , pareil en bio , mais peut être pas en physique .

    Le passage pourrait donc être envisageable , mais est-ce vraiment sérieux , surtout par rapport à mon dossier , moi qui envisageait une bonne prépa parisienne , je me doute que les espoirs sont des plus infimes maintenant . Je n'ai plus d'autres choix qu'une fac non , même les écoles intégrées me fermeront leurs portes ? Et y'a cette opportunité , de repartir de zéro , tout refaire , comme si de rien n'était , jusqu'à ce que j'apprenne que les programmes changent completement l'an prochain ...

    Cela veut-il dire que je vais me retrouver au même point que ceux qui passent en 1 ère ? Peut être même plus bas encore puisqu'ils ont sans doute abordé des notions en seconde ( les programmes ont changé pour eux en début d'année ) que je n'ai jamais vu ... J'ai jeté un coup d'oeil aux communiqués officiels dans les 3 matières , et ca fait pas plaiz' , peu de choses vont revenir , à part peut être la base de la base ...
    Et le bac d'histoire en fin de première aussi , quelle galère !

    J'aimerais donc avoir vos conseils sur ce point , si je ne vous dérange pas , me refarcir un TPE , un bac fr + un autre en bonus ..
    J'aurai peut etre pas fait si court finalement , désolé !

    Merci à vous

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Loulau67

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Bonsoir !

    Bon, alors, en tant que terminale je peux répondre à quelques-unes de tes questions.

    1- Le bac français, bosse à fond les textes pour l'oral, l'écrit t'as rien à réviser (j'y suis allé au feeling: 14, pour l'oral en ayant bossé pas mal: 14...) donc concentre-toi sur tes textes d'oral !

    2- Pour les connaissances de première: en Maths, là c'est impératif de tout rattraper, surtout tout ce qui concerne les fonctions (le reste est peu utilisé en terminale, le produit scalaire un peu mais on fait des rappels); limites de suites, tout ça, c'est à connaître par coeur pour la terminale ! En Physique, là, sérieusement, j'ai été surpris de voir que le cours de première est réellement inutile en terminale, sauf pour quelques notions genre "travail d'une force". En effet, on voit quasi que de nouvelles choses, et même si on fait par exemple de l'électricité, on utilise quasiment pas les notions de première. Résultat, en bossant uniquement ton cours de terminale, tu t'en sors haut la main au bac. En chimie, pour la terminale, faut maîtriser les concepts de base genre acide/base, oxydo-réduction, les formules types C=n/V, n=m/M, C1V1=C2V2 etc... Et en SVT, on fait un programme tout beau tout neuf, sans aucune notion de première sauf pour la géologie (connaitre l'histoire des dorsales océaniques).
    Pour les langues, no comment, si t'as des lacunes penses à t'occuper avec des émissions/films/radio en langue étrangère

    En conclusion, si tu bosses bien les maths et que tu relis un peu tes cours de sciences naturelles, ça passe A CONDITION DE BOSSER en terminale !

    D'après mon prof de phy/chimie, le programme de la réforme n'est pas génial, enfin, peut-être que tu peux le trouver sur internet et comparer pour voir si ça peut t'intéresser plus que l'actuel (surtout pour la terminale).

  4. #3
    jOw83

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Si tu es réellement motivé, alors je pense que tu peux passer en Terminale S, vu ton "potentiel" (càd. tes très bonnes notes en 2nde obtenues sans réellement bosser).

    Comme l'a dit Loulau67, bosse à fond pour ton oral de français (ça fera la différence entre tes notes en français sur l'année, et ta note au bac : si tu as 5 en français toute l'année mais que tu te retrouves avec 15 au bac, ça ne peut être que bénéfique pour ton dossier à mon avis !).

    Cet été, revois bien ton programme de maths, les notions de base en Sciences physique & la géologie en SVT.
    Et n'oublie pas de continuer sur ta lancée l'année prochaine pour la TS hein, sois à fond aux 2 premiers trimestres : une foooorte progression dans tes notes et dans tes appréciations par rapport à la 1èreS sera un bon point, la commission d'admission en prépa se doutera peut-être que tu as eu un "accident de parcours" en 1èreS (peut-être hein, je ne garantis rien) et de toute façon c'est surtout le dossier de TS ET les notes à l'EAF qui sont regardées pour l'admission en prépa !

    N'oublie pas que ce ne sont pas les notes qui font tout, une bonne participation est appréciée. Et les profs qui s'occupent des admissions en prépa regardent surtout les appréciations afin de juger ton niveau, donc n'oublie pas ce point là non plus (ça fait beaucoup de choses, eh oui...) !

    Si l'idée de redoubler ne te plaît vraiment pas, surtout après avoir regardé le contenu des nouveaux programmes, alors ne le fais pas, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée (mais ce n'est que mon avis, car mon frère a redoublé et la réforme ne lui plaît pas trop...).

    En tout cas, bonne chance pour l'année prochaine, tes chances d'intégrer une prépa ne sont pas "infimes", ne t'inquiètes pas !

  5. #4
    LAZAR

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Salut,
    à mon humble avis ce que tu envisages n'est pas sérieux.

    Ton projet se résume schématiquement a sauter une classe, celle de première, que d'après tes dires, tu n'as pas vraiment faite.

    Je veux pas être méchant, mais vouloir passer en Terminale S avec 0 en maths, 3 en physique et a peine plus en svt, ça relève du suicide intellectuel...
    C'est bien beau de dire, je referai tout pendant les vacances, mais combien de fois on a entendu ça.

    Pour les argument "vas y le programme est totalement différent de celui de 1ère", c'est du pipeau. Faut pas déconner, pourquoi faire une classe de 1ère dans ce cas? La dérivée en maths faut bien l'apprendre à un moment ou un autre, faut bien voir les bases de mécanique, les notions de vecteurs etc

    Le bac français, bosse à fond les textes pour l'oral, l'écrit t'as rien à réviser (j'y suis allé au feeling: 14, pour l'oral en ayant bossé pas mal: 14...) donc concentre-toi sur tes textes d'oral !
    Le "feeling" mon grand tu verra ça marche pas toujours, aussi doué sois tu.

    Cela veut-il dire que je vais me retrouver au même point que ceux qui passent en 1 ère ? Peut être même plus bas encore puisqu'ils ont sans doute abordé des notions en seconde ( les programmes ont changé pour eux en début d'année ) que je n'ai jamais vu ... J'ai jeté un coup d'oeil aux communiqués officiels dans les 3 matières , et ca fait pas plaiz' , peu de choses vont revenir , à part peut être la base de la base ...
    Et le bac d'histoire en fin de première aussi , quelle galère !

    J'aimerais donc avoir vos conseils sur ce point , si je ne vous dérange pas , me refarcir un TPE , un bac fr + un autre en bonus
    Le principe du redoublement, c'est de refaire une année, réforme ou pas, en terme d'apprentissage, t'es plus ou moins au même point que les nouveaux.
    "La base de la base" c'est ce qui est enseigné au lycée de toute façon...
    Le bac d'histoire, tu l'aurais passé en terminale l'année d'après de toute façon.

    En conclusion, même si tu as des capacités, y'a un moment faut savoir reconnaitre qu'on s'est égaré en chemin, problème personnel ou autres. Faut se remettre les yeux en face des trous, ça fait jamais plaisir de prendre un an de retard, mais c'est parfois bénéfique.

    dsl d'être un peu dur, mais c'est ce que je pense.

    lazar

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    dubdub

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Entièrement d'accord avec Lazar.
    Tu n'auras aucune poursuite d'étude intéressante avec un dossier aussi mauvais en première : les poursuites d'études se jugent sur les résultats des 3 trimestres de première et des deux premiers trimestres de terminale.
    La réforme des secondes n'aura rien apportée de plus aux élèves : elle s'est souvent mise en place dans l'urgence, et ce ne sont plus que des enseignements d'exploration, normalement non noté, destiné à aider l'élève dans son choix d'orientation. Tu avais un excellent niveau en seconde, tu pourras reprendre ta première à égalité avec les autres.
    La réforme du bac n'a aucune importance, tu partiras à égalité avec les autres élèves.

    Croire que tu vas réussir en terminale alors que tu as planté complètement ta première, c'est illusoire.
    Évidemment redoubler implique des contraintes, mais il fallait y penser avant...

    Tu auras certainement une excellente note en TPE, ayant déjà une expérience de cette épreuve. Essaie de bien bosser ton bac français, peut-être est-il possible de conserver tes notes pour l'an prochain. Et ce que tu auras appris ne sera plus à apprendre.

    Vois les choses le plus positivement possible : redoubler, ça peut te permettre de rebondir et de poursuivre ensuite tes études dans le domaine qui t'intéresse.

  8. #6
    jOw83

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par dubdub Voir le message
    Entièrement d'accord avec Lazar.
    Tu n'auras aucune poursuite d'étude intéressante avec un dossier aussi mauvais en première : les poursuites d'études se jugent sur les résultats des 3 trimestres de première et des deux premiers trimestres de terminale.
    La réforme des secondes n'aura rien apportée de plus aux élèves : elle s'est souvent mise en place dans l'urgence, et ce ne sont plus que des enseignements d'exploration, normalement non noté, destiné à aider l'élève dans son choix d'orientation. Tu avais un excellent niveau en seconde, tu pourras reprendre ta première à égalité avec les autres.
    La réforme du bac n'a aucune importance, tu partiras à égalité avec les autres élèves.

    Croire que tu vas réussir en terminale alors que tu as planté complètement ta première, c'est illusoire.
    Évidemment redoubler implique des contraintes, mais il fallait y penser avant...

    Tu auras certainement une excellente note en TPE, ayant déjà une expérience de cette épreuve. Essaie de bien bosser ton bac français, peut-être est-il possible de conserver tes notes pour l'an prochain. Et ce que tu auras appris ne sera plus à apprendre.

    Vois les choses le plus positivement possible : redoubler, ça peut te permettre de rebondir et de poursuivre ensuite tes études dans le domaine qui t'intéresse.
    Après lecture des 2 messages précédents, je pense aussi que dubdub et Lazar ont raison... Mon premier message pouvait paraître optimistre quant à ton passage en Terminale S, mais il est vrai que le plus important n'est pas de passer, mais surtout de réussir...

    La poursuite d'études se juge sur les 3 trimestres de 1ère, oui mais surtout sur les 2 premiers de Terminale et les notes de l'EAF, mais c'est sûr qu'avec un dossier de 1ère aussi faible, ça va pas être gagné.
    Même si tu penses que ton redoublement te fermerait les portes des plus grandes prépas parisiennes, de toute façon, si tu n'avais pas redoublé, c'est ton dossier de 1ère S qui aurait empêché ton admission...

    Et j'y repense, revoir le programme de Maths tout seul (ou même avec des camarades de classe) tout l'été ne remplacera jamais une année scolaire entière avec les explications d'un prof, des entraînements (exos, applications) et des DS pour évaluer ton niveau... En revanche, redoubler en 1ère S te permettrait de repartir à zéro, et sur de bonnes bases (ça concerne également la Physique-Chimie et la SVT).

    Donc tente de décrocher la meilleure note possible à l'EAF, et essaye de réussir au mieux ton année de 1ère S ainsi que ta Terminale (cf. mes conseils dans mon 1er message) !
    Bon courage pour la suite, j'espère que tu réussiras, tiens-nous au courant !

  9. Publicité
  10. #7
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Merci à tous !
    Après mûr réflexion j'ai finalement fait mon choix et ce sera celui du redoublement. Il n'y avait pas vraiment d'autres solutions envisageables malheureusement , c'aurait vraiment relevé du pur suicide que de passer avec cet état d'esprit en TS . Je ferai tous les efforts possibles et imaginables pour me remettre à niveau cet été , j'espère simplement que mes efforts paieront et que je serai en mesure de redevenir l'élève sérieux que j'étais jadis. Merci à vous , je vous donnerai vite de mes nouvelles , ca me motivera à ne plus rien lacher dorénavant !
    Bonne continuation à tous

  11. #8
    LAZAR

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Je pense que c'était la meilleure solution.
    Bon courage pour la suite.

    lazar

  12. #9
    jOw83

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Bonjour,

    Je pense également que c'est une décision plus "sage" et réaliste de ta part.
    J'espère que tu réussiras à bosser correctement cet été, ça te servira sûrement pour ta nouvelle année de 1ère S !

    Bonne chance !

    Joanna.

  13. #10
    cathy78100

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    bonjour,
    2 ans après je voudrais savoir si ceux qui ont choisi de redoubler leur 1ère S ont, au final, réussi leur bac ?
    et où en sont-ils de leurs études..ma fille est dans le même questionnement..
    elle voudrait être orthophoniste...merci à ceux qui répondront
    bon courage à tous

  14. #11
    Jake75

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Votre fille est censé déjà avoir passé la réforme,non?

    Car j'ai eu le bac l'année dernière, et j'avais la réforme juste derrière moi ^^.
    Cependant, pendant mon année de terminale les prof n'arrêtaient pas de nous rabâcher : "Ne redoublez pas,le programme va beaucoup trop changer" etc...
    Malgré que j'ai eu mon bac, un ami à moi à dû redoubler sa terminale S, et il s'en sort plutôt pas mal cette année. Mais beaucoup de matières lui ont semblés différentes, comme la physique chimie qui avait un tout nouveau visage (moins de calculs,demande d'explication d'un texte etc...)

    Si elle travaille un minimum,et cherche à réussir elle arrivera à décrocher son bac sans problème

  15. #12
    cathy78100

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Merci de votre réponse..je pense donc lui conseille lz terminale
    je vous tiendrai au courant. Et vous où en êtes vous?
    Pas trop galèrer/&

  16. Publicité
  17. #13
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Bonjour Cathy,
    je suis l'auteur du sujet, je vais essayer de vous répondre.

    Malgré les propos que je tins il y a 2 ans (cela semble déjà très loin), je suis finalement passé en Terminale par orgueil, témérité, je ne sais pas... J'avais obtenu de bonnes notes au Bac de français, et sur (mauvais) conseil de ma proviseur, j'ai décidé de forcer le passage en Terminale - quel enchantement de découvrir qu'ils tenaient plus à leurs résultats qu'à la réussite individuelle de leurs élèves ! Bref, avec une honnête motivation je partis en vacances armé de mes livres de maths et de physique, une calculette Collège " au cas où ". Je vous laisse deviner la suite.

    1er Septembre, j'allais aborder une Terminale S sans n'avoir absolument rien acquis de la classe de première, puisque le soleil et la nonchalance estivales l'avaient bien vite emporté sur ma frêle envie d'aller combattre Thalès. J'avais beaucoup de points d'avance (si mon correcteur de Français me lit, merci d'avoir apprécié mes métaphores dernier cri), et j'étais surtout beaucoup trop sûr de moi. J'ai alors complètement laissé tomber les matières scientifiques (en S spé maths voyez-vous) pour cultiver mes lettres - en apparence seulement - dans l'espoir d'intégrer un grand établissement que la presse relaie souvent ces temps-ci.

    1 en maths, 3 en physique, 4 en SVT. De septembre à Mai. Voilà à quoi se résumait mon année de Terminale S ! Pire encore, j'étais tombé dans un dédain absolu qui me poussait à ignorer jusqu'aux matières littéraires qui auraient pu sauver mon objectif.

    J'ai réalisé a posteriori que le Lycée Français d'aujourd'hui avait bien des qualités, sauf celle de conserver sa légitimité... Oui, avec ces notes là, j'ai eu mon bac ! (7 coefficient 21, sans les rattrapages). Une fois de plus les lettres (Philo/anglais) arrivaient à remonter le tout, sans pour autant les avoir travaillées, cherchons l'erreur... Mon concours me passa sous le nez avec une logique implacable et je n'avais plus ni le choix, ni les idées claires pour m'orienter dans le supérieur. Sans m'en rendre compte, je venais de gâcher les 2 années les plus structurantes de ma scolarité.

    Actuellement je termine ma 1ère Année de Droit, j'ai repris les sentiers du travail, et vous ne pouvez pas savoir ô combien JE REGRETTE de n'avoir pas redoublé. Primo, car toutes les portes d'une réorientation me sont fermées, et secundo, car après une dure année de labeur je me suis rendu compte des matières et des valeurs que je voulais privilégier; et le droit y est bien étranger ! Mon plus grand souhait à l'heure où je vous écris serait de tout reprendre à zéro pour m'ouvrir des portes qui me laissent rêveur, mais voilà une chose qui parait compromise.

    Je ferai surtout 2 constats, très importants à votre égard : le lycée et la filière S peuvent s'avérer très frustrants pour un élève qui décroche, et dans mon entourage, le redoublement n'a très souvent pas été bénéfique, sauf pour ceux réellement destinés à des prépas scientifiques. Au sujet de votre fille, j'ai fait des recherches et me suis aperçu que le concours d'Orthophonie était fait d'épreuves de logique et de compréhension, essentiellement littéraires. Or c'est un concours, les places y sont chères. C'est paradoxal, mais je vous conseille de faire passer votre fille en Terminale, car elle semble déjà déterminée dans son choix (contrairement à moi, je n'avais absolument aucune idée préétablie du métier que je voulais faire..).

    Vous lui permettrez d'accéder plus rapidement aux études supérieures, bien plus épanouissantes et concrètes que ne peuvent l'être des tableaux de variation. Le bac, à défaut d'être donné, est offert par pochette surprise à 90% des "non-travailleurs". Aussi, si la motivation y est, votre fille devrait s'en sortir sans problèmes !
    La réelle étape pour elle sera ce concours, et mieux vaut qu'elle y consacre 2 voire 3 années de sa vie au risque d'échouer une première fois plutôt que de perdre son temps dans une première S ô combien rébarbative lorsque l'on y prend pas goût. Demandez lui de bien travailler son bac de Français, et surtout de bien s'accrocher en maths, ça lui sera d'une aide précieuse au niveau de la logique plus tard (c'est sans doute de ce coté que j'ai le plus grand des remords).
    Quant aux histoires de nouveaux programmes, ce sont des choses bien dérisoires à coté des études qu'elle souhaite poursuivre. Je vous conseille de bien vous renseigner sur les modalités du concours d'orthophonie, ça la motivera énormément.

    J'espère avoir pu vous apporter mon aide, et si vous avez la moindre question, n'hésitez pas ! Bon courage à vous, et à votre fille.

    Max
    Dernière modification par Maxix4 ; 07/06/2013 à 00h40.

  18. #14
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Le commentaire de Lazar un peu plus haut (passage forcé comme "suicide intellectuel") était fondé à mon égard. Mais pour ceux qui ont trouvé leur voie, peut-être cela sera-t-il différent.

  19. #15
    cathy78100

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    bonjour et merci de votre réponse fort intéressante et pertinente...au final après bien des interrogations et
    en sachant pertinemment que ce choix serait crucial pour sa scolarité...
    j'ai opté pour la terminale...(ce qu'elle préférait..)

    En ce moment , je lui mets la pression pour son bac français et Histoire...ce sera déjà cela de fait!!
    je compte évidemment lui faire bosser d'autres matières cet été
    genre bachotage (je vais voir ce qu'il existe...mais je ne suis pas fortunée..si vous avez des infos..car je pense que dans l'immédiat elle a besoin
    d'une sorte coach..)...mais je me doute bien que cela va être chaud..
    Tout se tiendra sur sa détermination..

    Ce soir je lui montrerai votre réponse , et peut-être voudra -t-elle vous poser des questions..?

    J'espère pour vous que vous allez réussir..et ne perdez pas courage...Vous avez fait des choix à un moment et
    on ne peut plus revenir en arrière...en revanche vous êtes encore très jeune
    Tout n'est pas joué et peut-être pouvez vous encore changer de voie dans quelque chose qui vous plaît plus?

    Vous avez déjà le bac s (même si c'est avec des matières plutôt littéraires..)
    Vous avez encore plein de portes ouvertes..;
    Encore merci de votre témoignage , nous restons en contact?
    Amicalement

  20. #16
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Oui c'est important qu'elle réussisse ses épreuves anticipées ! Pour la motivation cela viendra petit à petit, d'autant plus que la Terminale lui semblera moins oppressante que la Première. Comment a-t-elle vécu cette année ? Et se sent-elle réellement motivée pour l'an prochain ? Je répondrai volontiers à ses questions si elle en a !
    Petit conseil pour l'été : 1H30 à 2H de travail par jour pour rester dans le bain, si elle arrive à s'y tenir ce serait parfait. Qu'elle ne se fixe pas des objectifs inatteignables, sinon elle finira comme moi la veille de la rentrée ce que je ne lui souhaite pas
    Je reste à votre disposition, bon courage pour son bac !

  21. #17
    Jake75

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Petit conseil pour l'été : 1H30 à 2H de travail par jour pour rester dans le bain, si elle arrive à s'y tenir ce serait parfait
    Je ne suis pas d'accord avec vous...déjà que l'année de première S est assez difficile niveau rythme, il ne faut pas qu'elle "gâche" ses vacances d'été dans ses livres...
    1h30 - 2h00 par semaine,pourquoi pas,mais pas par jour...
    La S est largement faisable, même avec un "break" en été, il faut juste qu'elle fournisse un travail régulier pendant l'année de terminale

  22. #18
    Dr. Zoidberg

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par Jake75 Voir le message
    Je ne suis pas d'accord avec vous...déjà que l'année de première S est assez difficile niveau rythme, il ne faut pas qu'elle "gâche" ses vacances d'été dans ses livres...
    1h30 - 2h00 par semaine,pourquoi pas,mais pas par jour...
    La S est largement faisable, même avec un "break" en été, il faut juste qu'elle fournisse un travail régulier pendant l'année de terminale
    Désolé, mais c'est du grand n'importe quoi !!! Quand un élève a les notes qu'avait Maxix4, c'est clairement que les bases ne sont pas du tout acquises pour le programme de 1ère mais aussi pour le programme de 2nde (un élève qui maitrise correctement le programme de l'année précédente n'a pas 1 en maths). Dans ce cas, ce n'est pas avec 2 heures par semaine (une vingtaine d'heures au total pendant les vacances ) qu'un élève peut remonter la pente et repartir en Tale sur de bonnes bases.
    Fournir un travail régulier en Tale, c'est bien beau, mais si les bases des années précédentes ne sont pas un minimum maitrisées, ça n'ira pas loin (d'ailleurs, le cas de Maxix4 le montre bien). Et les mauvaises notes vont souvent vite venir à bout de la motivation de début d'année.

    Je l'ai déjà dit sur ce forum et je le répète, il y a une énorme différence entre réussir à passer dans la classe suivante (que ce soit 1ère ou Tale) et réussir son année suivante. C'est bien gentil de forcer le passage contre l'avis du conseil de classe, mais dans la très grande majorité des cas, ça va tout droit au casse-pipe (dossier pour le post-bac catastrophique et/ou échec au bac). Si les profs conseillent un redoublement, c'est qu'ils pensent que ça sera bénéfique pour l'élève.

    Quant au cas de la fille de Cathy, difficile de dire quoi que ce soit car on ne connait pas ses notes. Cependant, si elles sont du même ordre que celles qu'avait Maxix4, je déconseille très fortement de forcer le passage. Le fait qu'elle sache ce qu'elle veut faire et que la sélection se fait sur concours n'est en aucun cas une raison valable pour forcer un passage. Sans les bases de 1ère, l'année de Tale sera très difficile, et même si elle obtient le bac, elle va se retrouver au concours face à d'autres candidats qui eux maitriseront les bases du lycée, et elle partira avec un très gros handicap, ce qui signifie probablement qu'il lui faudra retenter le concours et perdre une ou plusieurs années (seulement 10% d'admis si mes souvenirs sont bons, et comme il n'y a pas de limite d'âge elle va aussi devoir faire face à des candidats avec déjà une licence voire un master...). Pourquoi ne pas tout simplement accepter de redoubler (ce n'est en aucun cas une punition, mais une 2ème chance) et repartir dès maintenant sur de bonnes bases (en plus, si elle change d'avis, elle se fermera beaucoup moins de portes que si elle se retrouvais en fin de Tale avec un dossier catastrophique après avoir forcé le passage).

  23. Publicité
  24. #19
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Cher Docteur Zoidberg > je reprends déjà votre 1ère remarque : Quiconque se rend à un contrôle (type science "dure") sans la moindre connaissance sur le sujet, quand bien même était-il Dieu l'année précédente, n'a aucune chance de dépasser le 1/20

    Ensuite, on ne connait toujours pas ses notes, mais si elles sont de l'ordre de 6-7 je l'encourage à passer pour sortir du système du lycée qui ne permet pas à mon sens un épanouissement complet. Dans mon entourage, tous ceux qui ont redoublé dans l'espoir de redresser leur dossier l'année suivante n'ont malheureusement pris que quelques petits points... Certains n'ont même pas continué dans des filières scientifiques. Or le cas de cette demoiselle est atypique : elle veut tenter un concours qui n'accorde qu'une légère importance aux matières scientifiques
    Pensez-vous cela judicieux de la faire redoubler sans grande motivation (elle même souhaite passer) alors qu'elle pourrait acquérir des méthodes de travail plus solides dans le supérieur (prépa pour le concours ou licence comme vous dites) ? Je doute qu'elle se découvre un autre projet d'avenir après une seconde première S si cette filière lui déplaît.
    Enfin pour revenir au concours, je pense sincèrement que ceux qui "maîtrisent les bases du lycée" ne font pas forcément partie des 10%... Des gens motivés peuvent rattraper celles-ci avec une grande rapidité si le cadre y participe, ce qui dans une classe de Lycée infantile ne risque pas d'être un exemple.
    je vous citerai mon cas : Il ne me reste qu'une épreuve, mais au vu des premiers résultats, j'ai mieux réussi ma L1 de droit que beaucoup de "mention très bien au bac".

  25. #20
    Dr. Zoidberg

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par Maxix4 Voir le message
    Cher Docteur Zoidberg > je reprends déjà votre 1ère remarque : Quiconque se rend à un contrôle (type science "dure") sans la moindre connaissance sur le sujet, quand bien même était-il Dieu l'année précédente, n'a aucune chance de dépasser le 1/20
    Désolé, mais dans un devoir de maths, il y a toujours des petites questions qui permettent de grapiller quelques points à partir de connaissances antérieures. Par exemple, tracez un graphique... Avoir 1 sur un devoir, OK, un gros plantage est possible, mais 1 de moyenne sur un trimestre révèle de très grosses lacunes et pas seulement sur l'année en cours.

    Ensuite, on ne connait toujours pas ses notes, mais si elles sont de l'ordre de 6-7 je l'encourage à passer pour sortir du système du lycée qui ne permet pas à mon sens un épanouissement complet. Dans mon entourage, tous ceux qui ont redoublé dans l'espoir de redresser leur dossier l'année suivante n'ont malheureusement pris que quelques petits points... Certains n'ont même pas continué dans des filières scientifiques.
    Réussir son redoublement est tout à fait possible, mais il faut savoir se remettre en question. Il faut identifier les lacunes et les combler, ce qui nécessite parfois de revoir des choses des classes précédentes. C'est sûr que si l'élève se contente de travailler normalement ses cours pendant l'année, la progression ne va pas être phénoménale. En général, des notes autour de 6-7 ou moins montrent des lacunes importantes (et souvent provenant des classes antérieures) et sans travail sur ces bases manquantes, les notes ne vont pas beaucoup monter. Des notes vers 9-10 sont en général plutôt signe de problèmes avec les cours de l'année, et là, la répétition du programme peut plus facilement permettre de combler les trous.
    Et attention, je ne dis pas que le redoublement est forcément bénéfique, cela dépend beaucoup de la réaction de l'élève. Dans un certain nombre de cas, le redoublement peut ne pas servir à grand chose, voire à strictement rien.

    Or le cas de cette demoiselle est atypique : elle veut tenter un concours qui n'accorde qu'une légère importance aux matières scientifiques
    D'expérience, son cas n'a rien d'atypique, et est même plutôt commun. Sans ses notes, impossible de savoir si ses lacunes ne touchent que les matières scientifiques ou pas (et il y a quand même de la bio dans les épreuves).

    Pensez-vous cela judicieux de la faire redoubler sans grande motivation (elle même souhaite passer) alors qu'elle pourrait acquérir des méthodes de travail plus solides dans le supérieur (prépa pour le concours ou licence comme vous dites) ? Je doute qu'elle se découvre un autre projet d'avenir après une seconde première S si cette filière lui déplaît.
    Enfin pour revenir au concours, je pense sincèrement que ceux qui "maîtrisent les bases du lycée" ne font pas forcément partie des 10%... Des gens motivés peuvent rattraper celles-ci avec une grande rapidité si le cadre y participe, ce qui dans une classe de Lycée infantile ne risque pas d'être un exemple.
    je vous citerai mon cas : Il ne me reste qu'une épreuve, mais au vu des premiers résultats, j'ai mieux réussi ma L1 de droit que beaucoup de "mention très bien au bac".
    Désolé, mais je pense qu'il faut bien prendre en compte que c'est un concours très sélectif. Le pourcentage de réussite est du même ordre que celui de la première année de médecine. D'après les résultats des concours 2010, le taux de réussite pour les bacheliers ayant obtenu une mention TB au bac est de 16%, alors que pour ceux qui l'ont obtenu sans mention, il n'est plus que de 3%... Bien sûr, il y a des exceptions, je ne le nie pas, mais il ne faut pas vouloir en faire à tout prix des généralités.
    L'avantage d'un redoublement, est de rattraper les bases dès maintenant, alors que forcer le passage nécessitera de toute façon un énorme travail de remise à niveau à un moment ou à un autre.

    De toute façon, n'ayant aucune info sur les notes ou la motivation de la fille de Cathy, il n'y a pas grand chose à dire, mais je trouve que conseiller de forcer le passage avec si peu de données n'est pas une bonne idée.

  26. #21
    Azby

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Et bien, merci à tous pour ces témoignages ô combien instructifs!

    Je sors personnellement d'une année de 1re S désastreuse (moins que celle de Max, mais 5 en maths, 8 en Phys, ce genre de trucs). J'aurais pu forcer le passage mais mes profs/parents m'ayant dépeint un tableau assez réaliste et décourageant de l'orientation avec APB avec ces résultats, je retape.

    Et finalement, en lisant le commentaire de Max, je me dis que c'est pas une mauvaise chose!

    Bref, je laisse ce petit post pour remercier les gens ayant donné leur avis sur la question (et me félicite intérieurement d'avoir choisi le redoublement).

    Allez, bonne chance à tous, quelles que soient vos études

    Azby

  27. #22
    Dr. Zoidberg

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par Azby Voir le message
    Bref, je laisse ce petit post pour remercier les gens ayant donné leur avis sur la question (et me félicite intérieurement d'avoir choisi le redoublement).
    N'hésitez surtout pas à retravailler les cours des années précédentes (2nde voire éventuellement collège) qui vous posent problème (pas trop la peine de se prendre la tête avec ceux de première, vous aurez le temps l'année prochaine), ça vous permettra de partir sur de bonnes bases dès le début. Bon courage

  28. #23
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par Azby Voir le message

    Je sors personnellement d'une année de 1re S désastreuse (moins que celle de Max, mais 5 en maths, 8 en Phys, ce genre de trucs). J'aurais pu forcer le passage mais mes profs/parents m'ayant dépeint un tableau assez réaliste et décourageant de l'orientation avec APB avec ces résultats, je retape.

    Et finalement, en lisant le commentaire de Max, je me dis que c'est pas une mauvaise chose!

    Bref, je laisse ce petit post pour remercier les gens ayant donné leur avis sur la question (et me félicite intérieurement d'avoir choisi le redoublement).

    Azby
    Si tu es content de ton choix, alors c'est une très bonne chose Tu auras tout le loisir de t'orienter vers une filière qui te plait vraiment si tu t'investis à fond l'an prochain. Accroche toi, et bon courage !

  29. #24
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Dr Zoidberg > Je suis d'accord avec vous sur beaucoup de points mais pas sur le redoublement comme étape obligatoire. De mon passage forcé je retire beaucoup de points négatifs, mais d'autres encore très positifs :
    - Avoir mûri plus vite que des bacheliers tout auréolés de leurs 17/20 au bac, qui dans le supérieur perdent presque toute leur signification. C'est plus qu'un fait : les méthodes, la quantité, la difficulté, tout change. Quand d'excellents élèves de lycée de mon entourage se sont découragés en médecine (c'est bien beau d'exploiter toutes ses capacités pour décrocher une mention, mais ca ne suffit plus face à un concours), d'autres plus modestes au Lycée ont persévéré, y ont pris goût : 650/2400, j'ai bon espoir pour eux l'an prochain.
    - j'ai économisé une année qui me sera TRES précieuse plus tard, dans le contexte d'aujourd'hui (2 bons Master 2 sur le Dossier me semblent plus utiles qu'un redoublement de 1ereS; ou même pour des passerelles, je ne serai pas le "Dino" de la promo).
    - Et puis surtout cela m'a permis de m'émanciper de la tutelle d'une administration/règles lycéennes plus que méprisables/contraignantes (comme l'obligation de passer une journée entière en permanence pour avoir eu 10 petites minutes de retard le matin, ou des conneries autoritaires dans le genre).

    En définitive, j'ai encore beaucoup de choses à rattraper de mes années de Lycée, et je le reconnais. Mais cela se fera au fil de ma Licence, avec l'espoir intime de me découvrir une vocation dans mon domaine, voire jouer d'un Master mérité pour compléter ma formation dans une de ces "Grandes écoles" qui font rêver jeunes et parents, sans avoir eu à subir l'élitisme controversé chèrement Français des classes épuratoires, appelons un un

  30. Publicité
  31. #25
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par Dr. Zoidberg Voir le message
    Désolé, mais dans un devoir de maths, il y a toujours des petites questions qui permettent de grapiller quelques points à partir de connaissances antérieures. Par exemple, tracez un graphique... Avoir 1 sur un devoir, OK, un gros plantage est possible, mais 1 de moyenne sur un trimestre révèle de très grosses lacunes et pas seulement sur l'année en cours.
    PS : ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui, mais je tiens à vous contredire (pour ceux qui partageraient cette situation). Il n'y a que des nouvelles notions en 1ère/Tale; prenons une brute en probas/analyse niveau 2nde, mettons la face à une dérivée/suite. Vous en connaissez beaucoup des gens qui devinent des formules de dérivation/la récurrence ?

    D'où une chose que je n'oublierai plus jamais : NE JAMAIS COMPTER SUR SES ACQUIS. Il faut aller toujours plus loin, se surpasser, même avec des impressions de facilité. C'est bien là une des clés de la réussite, que malheureusement la Jeunesse oisive prise de Twitter fever oublie de plus en plus...

  32. #26
    Dr. Zoidberg

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Citation Envoyé par Maxix4 Voir le message
    - Avoir mûri plus vite que des bacheliers tout auréolés de leurs 17/20 au bac, qui dans le supérieur perdent presque toute leur signification. C'est plus qu'un fait : les méthodes, la quantité, la difficulté, tout change. Quand d'excellents élèves de lycée de mon entourage se sont découragés en médecine (c'est bien beau d'exploiter toutes ses capacités pour décrocher une mention, mais ca ne suffit plus face à un concours), d'autres plus modestes au Lycée ont persévéré, y ont pris goût : 650/2400, j'ai bon espoir pour eux l'an prochain.
    Et encore une fois, vous tirez de quelques cas des généralités qui sont nettement contredites par les statistiques. Regardez l'origine des candidats admis aux concours de médecine ou d'orthophoniste puisqu'on en parlait, le taux de réussite des élèves ayant eu le bac avec mention TB est très nettement supérieur à celui des mentions passable. Il y a bien de nombreuses exceptions (on connait tous quelqu'un qui avait de mauvaises notes au lycée et qui a fait de très bonnes études post-bac), mais il ne faut pas se voiler la face en prenant ces exceptions pour des généralités. Dire à quelqu'un de forcer le passage contre l'avis de ses profs juste parce que dans votre cas personnel ça n'a pas trop mal marché, ce n'est pas leur rendre service.

    - j'ai économisé une année qui me sera TRES précieuse plus tard, dans le contexte d'aujourd'hui (2 bons Master 2 sur le Dossier me semblent plus utiles qu'un redoublement de 1ereS; ou même pour des passerelles, je ne serai pas le "Dino" de la promo).
    Une année de retard dans le supérieur, c'est très fréquent et pas un handicap.

    - Et puis surtout cela m'a permis de m'émanciper de la tutelle d'une administration/règles lycéennes plus que méprisables/contraignantes (comme l'obligation de passer une journée entière en permanence pour avoir eu 10 petites minutes de retard le matin, ou des conneries autoritaires dans le genre).
    Ah bah oui, c'est vrai, quand tu auras un boulot, ton patron sera super content que tu ais pu dormir 10 minutes de plus et t'offrira une belle promotion avec doublement du salaire et des vacances au soleil... Que vous n'ayez pas apprécié votre scolarité au lycée est votre problème, mais ça ne justifie pas tant d'aigreur. Et puis, une journée en permanence pour 10 minutes de retard, vous ne me ferez jamais croire que ces 10 minutes sont la seule cause...

    En définitive, j'ai encore beaucoup de choses à rattraper de mes années de Lycée, et je le reconnais. Mais cela se fera au fil de ma Licence, avec l'espoir intime de me découvrir une vocation dans mon domaine, voire jouer d'un Master mérité pour compléter ma formation dans une de ces "Grandes écoles" qui font rêver jeunes et parents, sans avoir eu à subir l'élitisme controversé chèrement Français des classes épuratoires, appelons un un
    Donc en gros, vous conseillez aux autres de ne pas redoubler parce que vous, vous avez forcé le passage et vous êtes retrouvé coincé dans des études qui ne vous plaisent pas vraiment car vous n'avez pas pu faire ce que vous vouliez, n'ayant pas eu un assez bon dossier... Tout ça pour "mûrir plus vite"... Vous m'avez surtout l'air très aigri ("administration méprisable", clichés moisis sur les prépas... allez donc tester le système anglo-saxon, vous m'en direz des nouvelles point de vue élitisme). Si vous n'avez pas été pris en prépa, ou dans la filière avec sélection que vous vouliez, vous ne pouvez que vous en prendre à vous même qui avez refusé de redoubler.

    PS : ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui, mais je tiens à vous contredire (pour ceux qui partageraient cette situation). Il n'y a que des nouvelles notions en 1ère/Tale; prenons une brute en probas/analyse niveau 2nde, mettons la face à une dérivée/suite. Vous en connaissez beaucoup des gens qui devinent des formules de dérivation/la récurrence ?
    Non mais ne me prenez pas pour un idiot, il y a toujours dans un devoir de maths des petites questions auxquelles on peut répondre sans connaitre le cours sur lequel porte le devoir (un graphique à tracer ou autre). Bien sûr ça n'ira pas très haut, mais plus que 1 en tout cas. Les nouvelles notions ne sont pas totalement indépendantes de ce qu'on voit en seconde que je sache !!! Pour avoir de telles moyennes, il ne faut pas venir en cours, ne rien écouter, ne rien réviser,... ce qui pourrait peut-être expliquer les sanctions évoquées précédemment...

    D'où une chose que je n'oublierai plus jamais : NE JAMAIS COMPTER SUR SES ACQUIS. Il faut aller toujours plus loin, se surpasser, même avec des impressions de facilité. C'est bien là une des clés de la réussite, que malheureusement la Jeunesse oisive prise de Twitter fever oublie de plus en plus...
    Euh, normalement, c'est se reposer sur ses acquis qu'il ne faut pas faire... Pour se surpasser justement, il va bien falloir vous servir de vos acquis pour pouvoir aller plus loin... Einstein n'a pas mis au point la théorie de la relativité sans se baser sur les travaux de ses prédécesseurs.

  33. #27
    sidonie86

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Bonjour,
    J'interviens dans votre dicussion pour constater que chaque cas et chaque expérience est particulière et qu'on ne sait jamais à l'avance si notre choix est judicieux. Je vous apporte donc mon témoignage au sujet du redoublement de première.
    Mon fils, qui avait baissé au cours de sa 1ère environ de 12 à 9,80, pouvait passer, mais se sentait fragile. Après les résultats de français, qui étaient catastrphiques, il a demandé le redoublement. Et grand bien lui en a pris, déjà il a profité de ses vacances, détendu, alors qu'il avait prévu autrement de travailler à fond, et il s'est beaucoup mieux épanouï et a profité de ces deux années de lycée si importantes dans la construction de la personnalité. ça n'a pas été tout rose, mais il a pris confiance en lui et il n'a eu aucune inquiétude pour son voeu post-bac qui était unique et précis. Deux autres camarades ont fait la même chose et ont eu leur bac avec mention bien. Et deux autres ont redoublé la première et louper leur bac. Un autre, du même niveau en 1ère, est passé, en ayant travaillé tout l'été, chaque jour, en se levant à 8h et a finalement échoué au bac. Comme quoi ça dépend de chacun, de la maturité, des objectifs, et je dirais aussi des résultats aux épreuves anticipées.
    Attention, en tout cas, à l'importance du dossier pour l'orientation. Les sélections sont souvent très rudes.
    Et pour le travail pendant l'été, sans compter que ce n'est franchement pas drôle pour un jeune, je me suis toujours demandé comment il pourrait mieux comprendre en deux mois, ce qu'il n'a pas compris en une année scolaire avec des cours réguliers. Une année passe vite et je trouve qu'on n'a pas le droit de "bâcler" ces années lycée, dont dépend souvent l'avenir.
    Bon courage à tous.

  34. #28
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Dr.Zoidberg > Je vois que vous avez pris un malin plaisir à démonter chacun de mes arguments, et je ne compte pas m'éterniser là-dessus, on dépasserait le cadre de la discussion. Je veux vous faire comprendre une chose, statistiques à part (en aucun cas les stats ne refléteront le potentiel individuel de chacun d'entre nous), c'est que le redoublement peut nuire autant que renforcer. Dans mon cas, il aurait été bénéfique (je m'apprêtais déjà à changer de lycée grâce à mes résultats aux EA, pour éviter un bain de sang l'année suivante avec certains membres de l'administration), mais je n'ai pas opté pour et j'en assume les conséquences. Ma filière me plait beaucoup, sans doute moins que celle que j'aurais aimé faire (ECS), mais les débouchés sont généralement tout aussi riches si l'on s'investit; et puis mes matières privilégiées (Culture et langues) resteront accessibles par mes propres moyens.

    Nuire enfin, en ayant fait perdre à des élèves intelligent une année entière dans un Lycée qui ne MENE à rien sans motivation. J'en ai quitté certains qui redoublaient désaxés/drogués jusqu'à la moelle, 2 ans plus tard, à quelques jours du bac, ils sont toujours au même point. La faute à quoi ? De la physique et des maths qui ne les inspirent guère et les entretiennent dans leur mal-être. Ils auront peut-être leur bac avec une petite mention mais leur dossier n'a rien pris de nouveau d'une année sur l'autre. Pourquoi y a-t-il selon vous tant de débats sur le redoublement, dont les conclusions sont en sus très négatives ? Pour moi il s'agit d'une apparence pour camoufler l'élitisme pathogène du système scolaire français, et plus particulièrement de la filière S. Il suffit qu'un bon élève décroche pour des raisons personnelles et dés lors il n'a plus aucune chance d'assurer les notes, de manière homogène et constructive, malgré un redoublement, pour présenter une classe prépa dans laquelle il pourrait réellement s'épanouir.

    Vous me parlez d'aigreur mais j'ai plutôt l'impression d'avoir dû combattre un système mal approprié dans lequel il s'agirait moins de se construire une identité que de lutter pour sa survie.. (quand je voyais les tensions entre les 3 premiers de ma classe lors de la remise des copies de contrôle de maths pour se situer, je m'en trouvais bien effaré). Bref, à bien y regarder, les gens qui étaient sérieux dans ma classe de 1ereS/TS (c'était la même) sans présenter une intelligence exceptionnelle, qui n'ont pas fait de prépas, me semblent complètement perdus dans le supérieur (échecs en médecine, semestres non validées, école intégrées mal supportées etc...). Qu'est-ce donc que le lycée à l'heure où la culture se perd et les programmes avec ? Une entité à perpétuer une élite "bourdieusienne" d'une part, et des faibles d'autre part ? C'est ainsi que je le perçois, et je comprends l'initiative de la réforme du supérieur. Instituer des filières généralistes en 1ère année serait une bonne chose; une année de perdue dans le supérieur étant chose commune comme vous le dites, cela permettra à des gens intéressés de réellement trouver leurs affinités hors de tout cadre pré-établi, de commencer à se construire, et surtout de penser leurs études en dehors des DST hebdomadaires du Samedi matin, vecteurs de pressions, mal être, et j'en passe.

    La question plus épineuse de la suppression des classes prépas me laisse perplexe : je pense qu'il faut les conserver pour ceux qui auraient su tenir le rythme, lesquels pourraient s'ennuyer à l'université. La France y a formé nombre d'élites, et à court terme leur légitimité reste de marbre. Un défaut pourrait les déclasser à plus long terme : de plus en plus de très bons élèves (fortunés) se rendent à l'étranger dés la 1ère année du supérieur, comme s'il se cachait un tabou derrière tout ça. L'étranger envahissant... Reste à savoir combien de temps elles résisteront !

    Un petit détail qui m'avait fait sourire il y a quelques temps : d'un point de vue comparatiste, il y a quand même de grandes incohérences entre notre système et celui des pays Anglosaxons... Mes cousins étant natifs des USA, ils ont fait ces "private schools" dont la renommée traverse parfois l'Atlantique, et lorsque je leur disais qu'ici en Première, l'on étudiait maths/PC/Svt/histoire/français/3 langues vivantes/latin, sans parler du volume horaire, ils ne me croyaient pas. 8h-18h presque tous les jours, 8h-11h de DS tous les samedis matins; à part si le cadre suit derrière, je n'en referai en aucun cas l'expérience.
    Chez eux : 14H, les cours sont terminés, allons au sport ! Le soir, on étudie. Et le samedi, vu que l'épanouissement y est primordial, libre à eux de vaquer aux occupations qu'ils jugent utiles. Je vois là une très nette différence entre nos deux systèmes, contrairement à ce que vous soutenez... Certes, l'élitisme y est présent, mais il n'y a pas en plus de ça à subir le rouleau compresseur caractéristique de la France contemporaine.

    Pouvez-vous me donner votre avis sur cette question : comment expliquez-vous, que statistiquement, le bac S provoque une telle dispersion dans la poursuite des études ? N'est-il pas à l'origine sensé former ingénieurs, médecins, et scientifiques de manière plus générale ?

    Je m'égare, et la fatigue me rattrape, je voulais simplement vous faire partager mon point de vue. Je ne suis pas spécialement progressiste dans la vie quotidienne mais j'ai du mal à admettre qu'un tel système puisse perdurer sans essuyer quelques critiques. Quand j'en parle à mes parents (qui ont quand même fait plus de 10 ans d'études) ou à cette tante outre-atlantique (diplômée du MIT), ils partagent unanimement mon point de vue et s'en réduisent à un constat : il faut lutter et survivre. Et cela, dés avant l'entrée sur le marché du travail. Je trouve que c'est fichtrement dégradant pour notre image et notre pays.

    Peut-être que mon point de vue, très négatif je l'avoue, aura évolué d'ici quelques années, mais compte tenu de mes observations, je remarque avec tristesse le clivage qui oppose la prétention bien gardée de beaucoup de préparationnaires (Merci à Papa et Maman d'avoir été là pour le souper/le cadre de principe) à l'humilité d'un élève de fac, sérieux, parfois travaillant à coté, qui n'aurait pas démérité dans une filière très sélective. Or, il lui a manqué quelque chose au Lycée pour pouvoir l'intégrer; ou bien c'est le Lycée, qui ne lui en a pas donné les moyens. Une auto sélection face aux méthodes trop péremptoires du secondaire ?

  35. #29
    Maxix4

    Re : Redoubler ma 1ère S , malgré la réforme .

    Ps : j'entends par méthodes trop péremptoires la manière dont sont organisées les études ne laissant que peu de place à la réflexion: c'est à celui qui aura le meilleur potentiel à bachotage qui obtiendra la plus grosse part du gâteau. Seules les matières un peu moins axées sur l'exactitude des résultats s'en démarquent (Lettres), et je témoigne un profond respect à ceux qui réussissent à concilier les deux.

Discussions similaires

  1. Redoubler 1ere ES ou passer ?
    Par krokrette dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 21/04/2010, 23h58
  2. 1ère année de Médecine : inscription, organisation, réforme..?
    Par tikiyurii dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/06/2009, 16h02
  3. redoubler ou pas ? 1ere S SI
    Par drg972 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/10/2008, 20h37
  4. Passer en Tle S ou redoubler pour une 1ere ES ?
    Par remshart dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/05/2007, 12h53
  5. continuer ma èere S ou redoubler en 1ere SMS???
    Par Char-12 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/01/2007, 19h16