Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée



  1. #1
    Romain-des-Bois

    Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée


    ------

    Bonjour à tous, et plus particulièrement aux profs de maths et/ou physique, puisque je souhaite leur poser une question...
    pour être prof en lycée, il faut le CAPES ou l'Agreg, ce qui demande 3 ou 4 ans minimum d'études en maths-physique post-bac. Je me suis rendu compte que le niveau post-bac dans ces matières n'a strictement rien à voir avec le lycée (et je ne suis qu'en MPSI). Alors, (et vu que de plus en plus se présentent à ces concours avec un bac+5), comment les profs abordent-ils les cours en face de lycéens (et pire de collégiens) ?
    Pour faire 3, 4, 5 ans d'études en maths, il faut aimer les maths, et quand on en a vu à un certain niveau, ce n'est plus intéressant d'en faire à un niveau en dessous (comme si je faisais des exos de bac...).
    Alors, comment les profs enseignent-ils ces matières ? qu'est-ce qui les décide à se diriger vers l'enseignement ? et avec quel état d'esprit vont-ils au bahut, devant des élèves qui n'aiment pas leur matière bien souvent ?
    Vous considérez vous comme mathématicien (ou physicien) ou comme enseignants (ou les deux) ?


    Merci de vos réponses.

    Romain

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    anonymus

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Salut.
    L'amour d'enseigner ? Transmettre ses connaissances peut être ? :P
    Mais sinon c'est une bonne question ! J'aimerai bien savoir ce qu'en pensent les profs
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  4. #3
    Ptitseb

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Peut être que simplement, chaque prof n'aspire pas à la même chose..
    Pour moi, il y a deux "catégories":

    --> Ceux qui veulent enseigner leur matière à haut niveau et qui sont déçu de se retrouver en collège voir lycée, ils auraient voulu enseigner en prépa, à la fac.. faire de la recherche.. Bref.. passion de l'enseignement.. mais à haut niveau..

    --> Et puis il y a ceux qui tout comme les autres, aiment leur matière, mais dont le but est de motiver les élèves... Où est le défi d'enseigner en prépa? Tous les élèves (ou presque) sont motivés et aiment les matières (quelques impasses et exceptions.. faut dire que ca a de quoi dégouter pendant un moment de certaines matières la prépa..) Au lycée ou au collège il y a un autre défi: captiver des élèves qui a priori, pour beaucoup, soit n'en ont rien à foutre soit ne sont pas passionés mais viennent parce que bon.. c'est comme ca faut venir.. Je trouve, et cela n'engage que moi (il faut de tout dans la vie), plus intéressant d'essayer de partager cette enthousiasme pour une matière, ou simplement l'envie d'apprendre qui peut se perdre lorsqu'un prof n'est pas intéressant..
    Un mec bon peut vous intéresser à quelque chose qui, a priori, ne vous captive pas mais alors pas du tout.. Un mec pédagogue et qui maitrise son métier pourrait m'intéresser au macramé ou au variation de la pratique de la belotte dans les foyers d'Auvergne entre mai 1993 et Juin 1994!

    Et puis il y a une troisième catégorie: ceux qui n'en ont rien à foutre de leur métier (ca existe, chez les profs comme dans les autres professions, pas d'hypocrisie..), qui font ca parce qu'on leur a dit qu'il y avait des vacances et qu'ils avaient la sécu de l'emploi (ce qui peut se comprendre en période "difficile" pour l'emploi (cf la recrudescence de postulants pour devenir instit!).. Certains prennent une claque dans la gueule en réalisant que le métier n'est pas si facile qu'il n'en a l'air, qu'il peut peter épuisant, et que les vacances sont au final, peut être méritées..

    En espérant faire partie de la deuxième catégorie dans quelques années... (j'suis en première année de prépa bio pour le moment.. encore 3,4 ou 5 ans à tirer.. )..

    Désolé pour le témoignage que tu n'attendais peut etre pas.. je ne suis ni prof, ni spécialement attiré par les maths ou la PC (surtout après gavage intensif! )

  5. #4
    LoLo-31

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Bonjour,

    Professeur de physique-chimie un peu par hasard et sans passé par l'iufm ou un concours, je te donne mon avis. Cela restera mon point de vue et rien d'autres.
    Je rejoins le point de vue de PetitSeb. Le monde de l'enseignement est un concentré du monde et l'on trouve de tout.
    Dans l'enseignement, j'ai retrouvé la différence que j'ai observé lors de présentations scientifiques. Certains sont heureux en faisant des trucs très compliqués et quand la majorité ont rien compris et sortent en disant c'est très compliqué ce qu'il fait j'ai rien compris. Les autres préfèrent simplifier leur présentation pour que les gens sortent en ce disant j'ai compris ce qu'il fait, cela semble simple mais je sens que derrière c'est très compliqué.

    En tant que prof, je suis confronté à un public très diversifié bac S à Bac SMS et il faut leur faire avaler un programme de première année de fac par moment. Ben si c'est vrai que c'est plaisant de pouvoir aller au limite du programme avec des élèves doués. C'est aussi très agréable de voir un élève qui au début de l'année a annoncé clairement ne pas aimer la physique-chimie, en cours d'année s'intéresse de plus en plus à la matière, et finir avec une des meilleures notes de la classe.

    Pour moi enseigner c'est transmettre sont savoir et sa passion. Cela demande un investissement important mais le retour sur investissement est rapide et parfois très agréable.
    Franchement, je me rends à l'école avec plaisir (sauf le lundi, le programme de CAP et de BP est trop chiant), car même si les élèves ne sont pas toujours motivées (et c'est un euphémisme par moment), elles sont sympas.
    Le problème de niveau peut se poser si on est obligé de rester trop bas, pour moi c'est le problème avec les CAP. Mais n'oublies pas que tu ne fais pas les exos pour toi, mais tu transmets quelques choses.

    Les premières années, tu t'aperçois que le métier de profs n'est pas de tout repos, car il faut mettre en place tes cours ...

    En conclusion, je dirai que l'enseignement comme tout métier devrait fait par conviction et passion et non comme voie de garage.

    Amicalement
    Laurent

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Romain-des-Bois

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Merci de vos témoignages et avis sur la question.

    C'est très intéressant.

    Vous deux vous considérez plus l'enseignant comme enseignant que comme acteur dans sa discipline. (je ne critique pas, je constate). Mais j'ai entendu des profs se considérer comme "mathématiciens" : donc plus de maths que d'enseignement (en gros).
    J'aimerais avoir les avis de ceux-là aussi.

    Laurent, ton parcours m'intrigue.
    Tu dis que l'enseignement ne doit pas être une voie de garage, mais tu dis être devenu prof "par hasard".

    Merci bien

    Romain

  8. #6
    Ptitseb

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    "Mais j'ai entendu des profs se considérer comme "mathématiciens" : donc plus de maths que d'enseignement (en gros)."

    Mouais.. Enfin ces mêmes profs avoueront ne rien comprendre lorsqu'un chercheur leur parlera de math.. Et il n'y a pas de honte à ca.. Excellent prof ou non, doué ou non, prof en prépa ou ailleurs, il n'y a pas de honte à être quelque peu largué quand un mec qui a passé peut être 10 ans sur UN sujet vous parle de ce sujet..

    Peut être se considérent ils mathématiciens, biologiste, linguiste, artiste, physicien, chimiste parce qu'en étudiant intensément l'une de ces matières, on pénètre dans son histoire, ses méthodes, ses modes de pensées, on acquiert des réflexes, des démarches propres à cette matière.. (cf la rigueur du matheux face à celle du phsycien qui ne se sert des maths que comme outil..)..
    Le fait d'avoir étudié une matière, compris les rouages de tel ou tel mécanisme change ton regard sur le monde inévitablement, en bien ou en mal peu importe, mais tu ne vois plus les chsoes de la me^me manière, tu essais de relier tel phénomène à un autre.. et le "biologiste" (physicien.. matheux.. etc..) (ou prof de bio, math.., ou aide soignant ayant fait auparavant un docorat en sociologie (sisi ca existe..!!)) ne vivent pas dans le même monde.. tous.. Chacun voit le monde en fonction de ses attentes, de ses espoirs, de ce qu'il attend y trouver.. de ses connaissances préalables..

    De là à dire que des élèves de première ou term S ou des élèves de premier cycle en sciences sont des Scientifiques je trovue ca franchement gonflant et exagéré.. (mais je m'égare du sujet.. jsute une remarque qui me venait..)

    Bref.. en attendant le témoignage d'autres profs j'te propose le mien, en tant que futur prof.. il vaut ce qu'il vaut!
    Ciao =)

  9. Publicité
  10. #7
    Alstar

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Citation Envoyé par Romain29
    Bonjour à tous, et plus particulièrement aux profs de maths et/ou physique, puisque je souhaite leur poser une question...
    pour être prof en lycée, il faut le CAPES ou l'Agreg, ce qui demande 3 ou 4 ans minimum d'études en maths-physique post-bac. Je me suis rendu compte que le niveau post-bac dans ces matières n'a strictement rien à voir avec le lycée (et je ne suis qu'en MPSI). Alors, (et vu que de plus en plus se présentent à ces concours avec un bac+5), comment les profs abordent-ils les cours en face de lycéens (et pire de collégiens) ?
    Pour faire 3, 4, 5 ans d'études en maths, il faut aimer les maths, et quand on en a vu à un certain niveau, ce n'est plus intéressant d'en faire à un niveau en dessous (comme si je faisais des exos de bac...).
    Alors, comment les profs enseignent-ils ces matières ? qu'est-ce qui les décide à se diriger vers l'enseignement ? et avec quel état d'esprit vont-ils au bahut, devant des élèves qui n'aiment pas leur matière bien souvent ?
    Vous considérez vous comme mathématicien (ou physicien) ou comme enseignants (ou les deux) ?


    Merci de vos réponses.

    Romain
    Je suis pas prof, mais j'aimerai quand même donner mon avis puisque je passe par là ^^
    Je pense que l'interet de faire prof dans un collège ou lycée, c'est pas le fait de faire des maths, mais c'est plus le fait d'enseigner cette matière aux élèves, le fait d'essayer de leur faire aimer, de leur faire comprendre des choses, le fait d'essayer de trouver des moyens pédagogiques pour qu'ils progressent etc. Je pense que le plus important c'est pas le niveau des maths, mais plutot cette histoire de pédagogie...
    Moi perso, quand je vois mon prof de prépa qui ne faisait que réciter son cours au tableau et qui n'expliquait rien (et qui ne savait pas expliquer d'ailleurs), et mon prof en terminale qui passait du temps avec les élèves pour les aider à progresser, qui essayer de trouver des astuces pour qu'ils comprennent, ça me donne plus envie d'etre prof de lycée ^^

  11. #8
    Gwyddon

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Un post un peu inutile, mais bon...

    Je vous donne rendez-vous à l'année prochaine, où à la suite de mon stage pédagogique en lycée je vous donnerai mes impressions
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  12. #9
    LoLo-31

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Citation Envoyé par Romain29
    Laurent, ton parcours m'intrigue.
    Tu dis que l'enseignement ne doit pas être une voie de garage, mais tu dis être devenu prof "par hasard".
    Romain, je comprends que cela semble contradictoire.
    Mais tu oublies de préciser que dans mon post originel, je dis un peu par hasard.
    L'objectif de mes études était un poste de chercheur ou de maître de conférence (recherche+enseignement). Actuellement, je suis un sortie du monde de la recherche, même si j'ai envie d'y retourner.
    Donc, même si l'option professeur n'était pas ma voie principale, elle n'a jamais totalement fermé.

    Je suis d'accord avec Alstar, c'est une bonne définition d'un prof. Par contre, quand le prof a un trop gros bagage (style doctorat), par moment c'est épuisant de se battre pour faire rentrer des notions toutes simples.

    Amicalement
    Laurent

  13. #10
    Romain-des-Bois

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Bonjour, c'est encore moi

    merci Lolo pour ces précisions.

    avec les vacances je retrouve le PC et le net, et je me pose une question :
    pour être prof, il faut le CAPES ou l'Agreg. D'après ce que j'ai lu, il faut une licence pour présenter le CAPES. N'y a-t-il pas moyen de faire autrement ? C'est à dire sans avoir de licence de maths, tenter le CAPES de maths ?

    je dirai pourquoi quand j'aurai eu ma réponse !

    merci

  14. #11
    aaricia8

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Bonjour,
    pour être prof, il faut avoir un niveau bac +3...mais tu peux avoir une licence d'histoire et faitre CAPES de maths! C juste que t'as du boulot derrière pour avoir le niveau!
    A+

  15. #12
    Romain-des-Bois

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    ça d'accord,

    mais est-ce que sans licence (avec le bac par exemple) on peut tenter le concours ? c'est à dire est-ce que quand on s'inscrit on est obligé de donner le papier attestant qu'on a une licence ou est-ce qu'il n'y a à justifier d'aucunes études supérieures ?

    merci quand même

  16. Publicité
  17. #13
    La grenouille

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    bien sûr qu'il faut justifier de son niveau d'étude
    (il doit y avoir des dérogations aussi non?)

  18. #14
    alamanda

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    Citation Envoyé par Romain29
    ça d'accord,

    mais est-ce que sans licence (avec le bac par exemple) on peut tenter le concours ? c'est à dire est-ce que quand on s'inscrit on est obligé de donner le papier attestant qu'on a une licence ou est-ce qu'il n'y a à justifier d'aucunes études supérieures ?
    il existe des derogations comme mere de famille avec 3 enfantsou sportifs de haut niveau militaire aussi. tu peux passer le concours sans avoir le diplome.

  19. #15
    Romain-des-Bois

    Re : Sur l'état d'esprit des profs de maths et physique en lycée

    je ne suis aucun des trois

    merci de vos réponses.

    J'en profite pour poser quelques questions sur le CAPES :
    je précise que j'ai éplucher les sites officiels du gouvernement, je n'ai rien trouvé... (faut dire qu'il y a tellement d'articles !)

    comment est faite la distinction entre prof collège et prof lycée ? sur le classement au CAPES ?

    comment se fait le choix de la première académie ? le premier (au capes) fait son choix et le dernier se retrouve avec les banlieues sensibles ?

    merci

Discussions similaires

  1. Question sur le programme en maths du lycée
    Par Gwyddon dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 11
    Dernier message: 27/02/2007, 22h17
  2. Besoin de renseignements et de conseils pour étude de physique dès le lycée
    Par Jérôme_aka_Dreamer dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/03/2006, 22h24
  3. Besoin de conseils sur des ouvrages de maths et physique en anglais
    Par Bloud dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/09/2005, 14h03
  4. Forum de profs de physique
    Par Raph dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/11/2003, 02h19
Trouvez votre professeur parfait de soutien scolaire grâce à SuperProf !