Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 39

Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?



  1. #1
    pepinou

    Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Bonjour à tous

    Il y a quelque chose qui me chiffone depuis assez longtemps à propos des prépas, et vu le nombre impressionant de posts à ce sujet, je me décide enfin à faire part de mes idées... Et attention je suis pas content !!

    Bon ce qui me gêne, c'est le manque d'informations objectives aux lycéens quant à leur orientation post-bac. Pour tous, maintenant, profs ou proviseurs soucieux des stats de leur établissement, la prépa est la seule voie de la réussite, la voie de l'élite. Dans la tête dans lycéens, il n'y a que la prépa dans la vie. Et la prépa devient une fin en soi : si tu vas en prépa, c'est que tu as réussi. Et plus la prépa est prestigieuse, plus tu réussis et plus tu feras partie de l'élite de la nation.

    Je peux parler de ce que j'ai connu au cours de mes années lycée. J'étais dans un lycée de banlieue parisienne, pas un H4 ou un LLG mais un "bon" lycée. Jusqu'à la 1ère, je pensais légitimement aller en prépa, parceque de toutes façons dans mon environnement socio culturel rien d'autre n'était envisageable. Pas que le reste soit forcément nul à mes yeux, mais la prépa était tout simplement la seule voie pour réussir ! Alors au lycée, tout le monde parle de prépa, veut un bon dossier pour avoir la meilleure prépa possible, c'est super. Et les profs nous renforcent complètement dans cette idée : si tu t'en sors, tu dois aller en prépa. Tu vas quand même pas aller gâcher tes capacités ailleurs en DUT, BTS ou pire prépa intégrée (je parle même pas de la fac). Donc en terminale, au moment de remplir les dossiers, tout le monde veut une prépa, la meilleure possible, si tu cartonnes tu vas dans une super parisienne, si tu luttes tu vas dans une prépa moisie de classe 18. Mais de toute façon si tu peux y aller pourquoi faire autre chose ? Ce que tu veux faire dans la vie, tout le monde s'en fout, et toi aussi. Quoique tu veuilles faire, la prépa c'est le mieux de toute façon. Alors là je ne sais pas ce qu'il ma pris, mais j'ai réalisé que ce que je voulais faire c'était aller à la fac, c'était ce qui m'intéressait et ce qui me convenait. Et bien sous prétexte que j'avais des bons résultats, et que la physique c'était "mon truc", et bien mes profs ont vraiment tenté de me convaincre d'aller en prépa, en me forçant presque à remplir au moins un dossier. Et à la fin de l'année, après le bac, je sentais bien le regard empli de pitié de mes camarades partant en prépa "c'est dommage il aurait pu réussir..."

    Le problème que j'essaye de mettre en évidence, c'est l'orientation prépa quasi systématique après le bac. Les profs sont convaincus que c'est mieux pour tout le monde, les proviseurs s'en foutent parceque comme ça ils ont des bonnes stats, et les conseillers d'orientation ne conseillent bien souvent rien... Personne ne se préoccupe de ce que veut faire l'étudiant, ou bien de savoir si la prépa est adaptée pour lui !!! Beaucoup vont se casser les dents en prépa, et la prépa ça peut sérieusement abimer. Et même quand on s'en sort parfois...

    Donc je pense qu'on envoie trop d'étudiants en prépa, tant pis pour ceux pour qui ce n'est pas adapté, il faut bien en sacrifier quelques uns pour que d'autres réussissent non ? Alors que s'ils avaient été informés qu'il existe beaucoup d'autres voies par lesquelles on peut réussir tout aussi bien, ils auraient probablement choisi quelque chose d'adapté, et s'en seraient certainement sortis 1000 fois mieux. Pour ma part, j'aurais certainement été un élève correct de prépa, mais le choix d'aller à la fac m'a permis de réussir 10000 fois mieux que ce que j'aurais fait dans n'importe quelle prépa. Autant scolairement que personnellement, ce qui n'est pas à négliger non plus.

    On voit maintenant trop de lycéens en terminale S pour qui la classe prépa est une fin en soi, qui ne savent pas ce qu'ils veulent faire, s'en contrefichent, mais par contre ils savent qu'il veulent être ingénieur... Ce qui ne veut strictement rien dire.

    En gros, je pense que l'information prodiguée aux lycéens devrait être plus objective, plus personnalisée même si c'est peut-être délicat, mais surtout qu'il faut absolument bannir de la pensée des jeunes la vision "élitiste" qu'ils ont de la prépa et qui en fait la seule voie possible. La recrudescence de posts de lycées avec leurs notes parcequ'il sont en panique de ne pas avoir la prépa la plus réputée est un signe je pense de cette mauvaise information. Ce n'est pas de leur faute, il est dur de s'extirper des préjugés...

    Juste pour l'exemple, ce post http://forums.futura-sciences.com/thread62241.html est un exemple flagrant de ce que je raconte... (Je n'ai rien contre toi GreatYamato qui est l'auteur de ce sujet, ce n'est pas toi que je critique !!)

    Donc voilà j'aimerais savoir ce qu'en pensent certains experts en la matière, profs conseillrs d'orientation ou toute autre personne ayant un avis sur la question. Peut-être que c'est juste moi qui fait une parano...

    Bravo à tosu ceux qui auront réussi à aller jusqu'au bout et désolé pour la longueur !

    ++

    PS : pas de "c pcke t jalou tu voulé fR 1 prépa et ta pa éT pri t tro nul Dgaj".
    Et je sais je fias parfois des généralités, et pour certais la prépa c'est génial et pour d'autres ils ont eu un super prof de terminale qui les a bien conseillé. là n'est pas la question, je parle d'un contexte global.

    -----

    Dernière modification par pepinou ; 29/01/2006 à 15h16.

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Salut,
    T'inquiète pas, tu es loin d'être le seul à penser ainsi. Personnellement, j'ai fait une prépa parce que c'était la voie royale. Je ne savais même pas ce qui se faisait à la fac, ce qu'il y avait comme écoles après la prépa, etc... Simplement, je faisais partie des meilleurs de la classe, donc je pouvais avoir une prépa sans problème. Je me suis posé mes premières questions sur mon orientation seulement au moment de remplir ma liste de voeux d'écoles pour les concours.
    Les lycéens n'ont quasiment aucune information sur les études post-bac : les conseillers d'orientation sont débordés et on se dit qu'un bon élève n'a pas besoin de les voir, les seules infromations qu'on a sont dans les salons où chaque école cherche à recruter et où on n'a aucune information objective, etc...
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    pat7111

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par pepinou
    Personne ne se préoccupe de ce que veut faire l'étudiant, ou bien de savoir si la prépa est adaptée pour lui !!!
    Tout à fait d'accord !
    On pourrait même se poser la même question plus tôt, dès la troisième, avant d'envoyer vers un bac général des cohortes de gens dont l'envie et, osons le dire, l'aptitude de mener des études supérieures longues sont toutes relatives. C'est pourtant bien la finalité du bac, ce me semble...
    Plutôt appliquer son intelligence à des conneries que sa connerie à des choses intelligentes...

  5. #4
    piwi

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    C'est marrant. Quand j'etais au lycée je n'avais pas du tout cette impression du besoin de chaque lycéen à trouver une prepa. Cette idée ne m'a d'ailleurs jamais effleuré l'esprit.
    Est ce qu'un prof peut me dire si cette tendance est récente (moins de dix ans) ou pas?

    La fac est si discréditée que cela?

  6. #5
    Nosferaziel

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Je suis d'accord avec toi, d'ailleurs c'est
    assez rigolo de voir le nombre de personnes
    de ma MP*à SL qui ne veulent pas faire "ingénieur".
    A mon avis le plus gros porblèeme du système est
    qu'une majorité de jeunes en Tale ne savent pas ce qu'ils veulent faire plus tard.
    Or il se trouve que les chiffres du chomage sont la et qu'un
    diplome d'ingénieur protège mieux du chomage qu'une license donc je pense que les profs qui voient des élèves bien réussir préfèrent les aguiller vers la filière de la prépa.
    Attention je ne dis pas que la fac mène au chomage mais il faut reconnaitre que quand on est indecis, la prepa a l'avantage de laisse 2 ans de plus pour réfléchir et surtout les résultats aux concours ont un peu tendance à déterminer le choix de métier.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    maxex

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Bonjour,

    Etant moi-même passé par la prépa, je rejoins en partie Pepinou : beaucoup d'élèves y arrivent par défaut, parce qu'ils étaient simplement les premiers de leur classe, et que le cursus "prévu" pour ce type d'élèves ne passait pas par la fac...

    Toutefois, cette orientation dépend aussi des profs de secondaire. J'étais dans un petit lycée de province, plutôt bon, où je ne ressentais pas du tout cette pression. Certes, les profs présentaient la prépa aux élèves, mais sans passion ! Quelques uns essayaient même de parler avec chaque élève pour déterminer ensemble le type de cursus qui lui conviendrait le mieux.

    Même si j'apprécie ton point de vue, que je ne suis pas loin de partager, il faut préciser que ce manque d'information des lycéens est, à mon avis, relatif.
    Dernière modification par maxex ; 29/01/2006 à 16h38.

  9. Publicité
  10. #7
    Zhù

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    La faute aux statistiques.
    C'est elles qui nous prouvent que les ingénieurs ont de bien meilleurs perspectives que les universitaires.

  11. #8
    pepinou

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par Zhù
    La faute aux statistiques.
    C'est elles qui nous prouvent que les ingénieurs ont de bien meilleurs perspectives que les universitaires.
    pffffff..... et une victime une....

    Qu'entends-tu par meilleures perspectives ? Meilleur salaire ? C'est une chose. Quoique. Et donc bien sur pour toi université et ingénieur ce n'est pas compatible ? Une filière universitaire mène aussi bien à une école d'ingénieur qu'une prépa. Et en quoi est-ce mieux d'être ingénieur que chercheur, prof, agregé, quoique ce soit d'autre ? C'est l'avis de chacun. Il n'y a pas de réponse objective. D'ailleurs je me fais curé avec un troupeau de mouton dans le vercors si tu sais ce que c'est qu'un ingénieur.

  12. #9
    Alstar

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Je suis tout à fait d’accord avec toi pepinou…
    quelque part ça en devient presque du bourrage de crane, au point que l’élève finit par croire lui-même qu’il veut aller en prépa, qu’il veut faire ingénieur, alors que parfois il ne sait même pas ce que c’est qu’etre ingénieur, et il sait encore moins s'il y a des domaines qui pourrait l'intéresser … Pire encore, parfois il a d’autres projets, mais tlm fait tout pour l’en dissuader… Moi c’était mon cas, je voulais faire de la psycho mais bon ça n’entrait pas dans les projets normaux d’une bonne élève de terminale S alors je me suis retrouvé en prépa à janson de sailly, avant de changer finalement d’orientation et de faire de la psycho ; et je regrette pas mon choix, je me sent mille fois mieux dans mes pompes maintenant…
    En prépa j’ai rencontré pas mal de gens qui étaient là par défaut et j’ai meme entendu des discours du genre « moi j’aurais bien voulu faire telles ou telles études, mais bon il vaut mieux aller en prépa! »
    Enfin je généralise peut etre, on ne trouve pas forcément tout le temps ce genre de pression, mais ça reste très présent chez les bons élèves !

  13. #10
    anonymus

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Dans ma classe, je connais qu'une fille qui veut faire prépa, et encore elle en est pas sûre, c'est juste une idée... en fait, la mode c'est plutôt la fac de médecine...

    Mes profs nous ont parlés de prépa que 2 fois (1 fois le prof parlait à moi, 1 autre fois, ce même prof n'a pas du tout fait de jugement sur la prépa, il a juste donné les possibilités post-BAC).

    [QUOTE=pepinou]
    Personne ne se préoccupe de ce que veut faire l'étudiant, ou bien de savoir si la prépa est adaptée pour lui !!![QUOTE]

    Je trouve cette "reflexion" sans sens.
    C'est à l'élève de choisir, en fonction de ses goûts etc...
    Mais si il est trop facilement influencé par les autres, c'est son problème.
    Si il hésite, il a qu'à faire des recherches.

    En outre, c'est pas parce que sur un forum d'orientation à la base SCIENTIFIQUE il y a beaucoup de post concernant la prépa que l'ensemble des lycéens en S veulent une prépa. (cf: mon premier paragraphe + post d'autres membres)
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  14. #11
    ilie

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    je suis assez d'accord avec toi pépinou
    je suis en terminale et je prépare mon orientation et c'est difficile pour tout le monde, quel que soit notre niveau
    pour ma part je me débrouille toute seule , avec l'aide de ma mère qui me soutient plus qu'elle ne me conseille , elle me laisse libre de mes choix et tant mieux
    j'ai rencontré la conseillère d'orientation : elle ne m'a absolument pas aidée, j'en savais autant qu'elle sur les prépas, sur les écoles d'ingé, elle s'est contentée de sortir le bouquin que j'avais déjà chez moi (revue onisep) sur les prépas et ecole d'ingé... elle a dû consulter le sommaire pour aller chercher les infos qu'elle ne connaissait pas... donc j'ai perdu mon temps, mais comme je suis bien élevée je l'ai quand meme remerciée
    dans ma région le salon de l'orientation a été tout simplement supprimé : ça coute trop cher à la région, donc pas de rencontre avec les professionnels...; alors que je l'attendais ce salon pour aller papoter avec un ingénieur... je reste sur ma faim et me contente de ce que je peux lire sur internet... la région prèfère construire un nouveau stade de foot pour une équipe qui monte en 1ère division... les priorités c'est le fric avant toute chose, c'est bien connu... donc les jeunes et leur avenir... tout le monde s'en fout
    quant à mes profs, à part mon prof de maths qui ne voit que par la prépa, les autres n'ont jamais cherché à savoir ce que nous allions faire après le bac, je crois qu'ils s'en fichent.
    mais je pense qu'avant de se précipiter en prépa, faut quand meme se demander ce qu'on veut faire de sa VIE, parce que si la prépare conduit au métier d'ingénieur, est ce que ça doit etre une fin en soit ???? est ce qu'il n'y a pas des choses plus importantes dans la vie que de devenir ingénieur??? et ensuite avec mon diplome je vais passer ma vie à bosser comme une malade pour avoir un bon salaire ???? peut etre que je vais passer à coté de l'essentiel si je m'engage là dedans, quand je vois le nombre de gens qui tombent malade parce qu'ils passent tout leur temps à bosser comme des dingues, obligation de résultats sinon t'es viré... tout ça me fait peur et je ne sais plus du tout ce que je vais faire.
    je me dis qu'on peut très bien réussir en passant par l'iut, le bts ou la fac, on trouvera du travail et on pourra faire autre chose de sa vie que de bosser, bosser, bosser encore
    à réfléchir sérieusement avant de se lancer je pense, mais je suis assez d'accord avec toi

  15. #12
    Meta-babar

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    pepinou, j'aurais pu ecrire à ta place, j'aurais dis exactement la même chose au mot près! Ca me fait plaisir de lire ça, et encore plus que finalement pas mal de gens pensent à peu près la même chose.
    Je pense de toutes façons que les prépas ne sont pas le seul sujet sur lequel se gourrent les profs du secondaire. Quand j'étais en terminale, j'ai du penser moins de 5 minutes à faire une prepa, parce que je savais que j'allais y peter un cable, et je pense aussi avoir très bien réussi à la fac. Comme j'avais les idées bien arrêtées les profs n'ont pas insisté, mais ils ont quand même essayé.
    A l'inverse, un ami qui se debrouillait moins bien que moi était pour ainsi dire la "tête de turc" de pas mal de profs qui le rabaissaient sans cesse en lui disant qu'il n'arriverait jamais à rien dans la vie. Sauf qu'un an et demi après il se faisait embaucher en CDI dans une boite d'info à 400 bornes de chez lui, sur un poste interessant et avec un salaire correct.
    Cette anecdote abonde dans la nécessité de prendre en compte la personnalité des gens en plus des notes dans les conseils d'orientation. J'ai eu des echos des programmes d'iufm et je ne suis vraiment pas sur que ceci fasse parti de la formation d'un prof. Le grand problème c'est que je ne suis pas sur que ce soit quelquechose qui puisse s'apprendre, c'est pour ça que je n'en veux pas au profs.
    Il faudrait qd meme militer pour un "minimum syndical" !

  16. Publicité
  17. #13
    Zhù

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Tout est fait pour qu'on pense comme ça.

    Pour l'admission parallèle :

    http://v4.orientation.fr/article-325...ngenieurs.html
    "Les classes préparatoires restent la voie royale pour accéder aux écoles d'ingénieurs."
    "D'autre part, l'étudiant doit être placé dans le trio de tête pour avoir une chance de passer les sélections au niveau des écoles d'ingénieurs"

    http://www.onisep.fr/national/orient...tudes/inge.htm
    "Les admissions parallèles après un diplôme universitaire permettent d'éviter de passer par une classe prépa. Ce mode de recrutement est très répandu dans les écoles d'ingénieurs. La sélection sur dossier ou sur concours est très sévère : chaque école a sa politique de recrutement particulière. Il est nécessaire d'avoir un très bon niveau.
    (...)

    Elle n'a donc pas l'air de mener, "aussi bien", aux écoles d'ingénieurs.


    Ensuite, au niveau du chômage, j'aimerai bien croire le contraire, mais effectivement le bourrage de crâne est tellement intense (sur le site d'orientation.fr "Le diplôme d'ingénieur est extrêment bien reconnu sur le marché du travail et les ingénieurs ont assez peu de difficultés à trouver un emploi", cf. les sites des écoles d'ingénieurs qui affichent fièrement leur taux d'insertion ou encore http://www.amue.fr/Actu/Actu.asp?Id=355 ).
    Même mon conseiller financier ( ) m'a dit qu'il vallait mieux faire une formation généraliste plutôt que s'enfoncer dans quelque chose de trop pointu, exeption fait de Médecine.

    Par perspectives, j'entendais perspectives d'embauches.

    Pour finir :
    On peut être ingénieur ET chercheur.
    Et dieu merci je sais ce qu'est un ingénieur.

    J'aurai du préciser "à métier visé équivalent" (notament pour la recherche, justement), les diplômes d'ingénieurs offrent de meilleurs perspectives.
    C'est pas moi qui le dit. C'est les stats (en même temps on mets souvent en doute leur objectivité, :s). (edit: et une chercheurse du CHU de l'hôpital St-Louis à Paris)

    Maintenant si t'as de nouveaux arguments... je reste ouverte et prête à me faire démolire

  18. #14
    Alstar

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    [QUOTE=anonymus]
    [QUOTE=pepinou]
    Personne ne se préoccupe de ce que veut faire l'étudiant, ou bien de savoir si la prépa est adaptée pour lui !!!

    Je trouve cette "reflexion" sans sens.
    C'est à l'élève de choisir, en fonction de ses goûts etc...
    Mais si il est trop facilement influencé par les autres, c'est son problème.
    Si il hésite, il a qu'à faire des recherches.
    Malheureusement c'est plus simple à dire qu'à faire; c'est pas toujours évident d'exprimer ses propres choix quand il y a une véritable pression, voir un véritable bourrage de crane de la part des profs, et parfois des parents;

  19. #15
    Elessar

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Je suis d'accord avec ce que tu peux dire pepinou. La fac souffre actuellement ( en tout cas pour mon lycée ) d'un terrible discrédit ; elle est devenue la voie de garage des élèves qui, n'ayant été pris dans aucune prépa, se disent, la mort dans l'âme, et le rouge au front- j'exagère? A peine...- " je vais à la fac". La faculté est devenue dans l'imaginaire collectif le repaire des glandeurs, des médiocres : c'est tout juste si ses diplômes ont une crédibilité.. De toute facon, on sait bien qu'ils sortiront tous chomeurs et qu'ils occuperont des emplois pour lesquels ils sont sur-qualifiés... C'est à peu près les échos que j'ai dans mon univers, à part quelques personnes...

    Je suis actuellement en classe prépa, et je fais partie de ces gens qui sont la parcequ'ils avaient les résultats pour y être. Je voudrais faire du comportement animal, notamment sur toutes les questions tangentes au comportement humain, qui me permettraient d'approcher la psychologie et la philosophie. Autant dire que je n'aurais jamais de job... D'ou la CPGE.J'aimerais retourner en fac à l'issue des deux ans, mais je me laisserai surement piéger par la sécurité du travail d'ingénieur (il faut être raisonnable, c'était un joli rêve...) : j'ose espérer que non toutefois.
    Je crois que la CPGE apporte de nombreuses choses très positives sur la gestion du travail, sur la rapidité de la compréhension et de l'assimilation, sur l'acquisition de méthodes efficaces. Mais je sais aussi, ce que beaucoup oublient je crois, qu'il faut énormément de motivation pour travailler en prépa, et que sans objectif précis au bout, sans concours visé, c'est très difficile. Il ne faut pas entrer en prépa parceque "cela fait bien", mais bien parceque l'on veut décrocher une école ; quant à ceux qui aiment apprendre pour apprendre et non pas pour avoir un concours, ce peut etre très décevant..
    Sur ce, je retourne limiter mes fonctions (snif....)

  20. #16
    Zhù

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    " Malheureusement c'est plus simple à dire qu'à faire; c'est pas toujours évident d'exprimer ses propres choix quand il y a une véritable pression, voir un véritable bourrage de crane de la part des profs, et parfois des parents "

  21. #17
    anonymus

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    J'vais pas faire de généralités parce que bon...

    MON CAS PERSONNEL EST :
    moi, tous mes amis qui sont dans d'autres lycées (que ce soit Colbert, Paul Valéry ou Chaptal...) , on a jamais vu de "bourrage de crâne" ou je sais pas quoi encore...
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  22. #18
    pepinou

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par anonymus
    Je trouve cette "reflexion" sans sens.
    C'est à l'élève de choisir, en fonction de ses goûts etc...
    Mais si il est trop facilement influencé par les autres, c'est son problème.
    Si il hésite, il a qu'à faire des recherches.

    En outre, c'est pas parce que sur un forum d'orientation à la base SCIENTIFIQUE il y a beaucoup de post concernant la prépa que l'ensemble des lycéens en S veulent une prépa. (cf: mon premier paragraphe + post d'autres membres)

    Ouais et puis si il se plante il avait qu'à bien choisir sa voie et si il se fait virer il avait qu'à bosser plus et si il se fait écraser par une voiture il avait qu'à pas être là. Quel humanisme...
    Pour le reste, cf le PS de mon post d'origine, t'as eu du bol tant mieux pour toi ! Mais c'est pas le cas de tout le monde.


    Citation Envoyé par ilie
    [...]peut etre que je vais passer à coté de l'essentiel si je m'engage là dedans[...]
    Très très juste (comme tout le reste )


    Citation Envoyé par Zhù
    On peut être ingénieur ET chercheur.
    Et dieu merci je sais ce qu'est un ingénieur.
    Euh la je te contredis, on peut pas faire les 2. Ingénieur : Bac +5, chercheur bac +8. C'est pas le même boulot...
    Et quand je disais que tu ne savais surement pas ce qu'était un ingénieur, c'était pas contre toi hein . C'est juste que ingénieur, c'est pas un boulot c'est un statut. Personne ne sait ce que fait un ingénieur. Même des gens en école d'ingé et même tous les autres. Donc je pense raisonnablement qu'à 15 ans a fortiori, tu ne peux pas vraiment savoir (aucune connotation péjorative vis-à-vis de ton âge, j'en ai 21 et j'en sais surement pas plus que toi).
    Pour le reste, c'est vrai tout est fait pour que l'on pense comme ça. C'est justement ça le problème. Et je t'affirme la fac mène tout aussi bien à une école d'ingé que la prépa (je dirai même que c'est beaucoup plus facile) et je parle en connaissance de cause. Mais dis toi qu'un diplôme universitaire c'est reconnu aussi. C'est sur, quand on parle diplôme d'ingénieur on pense Centrale, X, Mines et ça fait rever (peut-être) mais crois-tu réellement qu'un diplôme d'une école moins reconnue soit d'égale valeur ? Donc un master pro (ex DESS) dans un domaine spécilisé à l'université te donne autant de chances dans la vie. Et les formations généralistes, c'est les grandes je te rappelle...


    Citation Envoyé par Elessar
    quant à ceux qui aiment apprendre pour apprendre et non pas pour avoir un concours, ce peut etre très décevant..
    Sur ce, je retourne limiter mes fonctions (snif....)
    Le snif me fait dire que tu serais mieux à la fac

  23. Publicité
  24. #19
    GreatYamato

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Il y a certainement du vrai dans ce que tu as dit, mais je n'ai pas encore assez de recul pour m'en rendre compte. Dans mon cas à moi, je sais que la prépa est une voie qui pourra me stimuler, alors pourquoi pas? Et de plus, je serais certainement encore plus perdu ailleurs...

    Mais c'est vrai qu'en général (je veux dire dans mon lycée en tout cas), la logique c'est 'tu travailles bien, tu vas en prépa, t'es nul, tu vas à la fac'... Face à ça, le 'bon' élève a deux choix :
    1) Il fait ce qu'on lui conseille (à savoir la prépa bien entendu)
    2) Il joue les originaux.
    Seulement dans ce cas-là, il se dit que si tout le monde lui a conseillé la prépa, c'est qu'il y a bien une bonne raison, non? En plus, tout le monde dit que les ingénieurs gagnent bien leur vie... Alors le 'bon élève' normal, il va pas se compliquer la vie : il choisit prépa. Mais là, il lui sur un forum que les prépa, c'est pas forcément la bonne solution, et même parfois, il a impression que prendre une prépa, c'est le suicide assuré...

    Alors là, je vois vraiment pas pourquoi les lycéens sont inquiets...

  25. #20
    pepinou

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    La réussite sociale et professionnelle qui accompagne une réussite en prépa et aux concours (ce qui est loin d'être le cas pour tous ceux qui vont en prépa) est une chose, l'épanouissement personnel qui accompagne une activité professionelle qui te plaira et saura te passioner en est une autre.
    Entre deux personnes ayant fait chacune l'un de ces choix, je pense pouvoir prédire à 99% lequel sera le plus heureux dans la vie. Maintenant c'est une question de priorité. Le paraitre c'est beau, mais tu vis pour toi.

    Encore une fois, tant mieux pour toi si tu peux t'épanouir pleinement dans ce que tu veux faire, dans ce cas fonce !

  26. #21
    anonymus

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par pepinou
    Ouais et puis si il se plante il avait qu'à bien choisir sa voie et si il se fait virer il avait qu'à bosser plus et si il se fait écraser par une voiture il avait qu'à pas être là. Quel humanisme...
    Comment discuter avec quelqu'un réagissant ainsi ?

    L'élève est bien conscient que c'est son avenir qui est en jeu !!!
    Il a le choix, il écoute ce qu'il se dit à côté de lui, puis il se renseigne par lui même !
    UN POINT C'EST TOUT .

    Ton analogie avec la voiture (blablabla) c'est aussi un non-sens.
    Dans le cas discuté (élève; prépa), c'est à l'élève qu'incombe la décision.
    On me dit qu'il peut être gravement influencé, soite, mais qu'on me dise pas qu'il ne peut pas aller se renseigner pour voir réellement de quoi il en retourne.
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  27. #22
    Meta-babar

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par anonymus
    Comment discuter avec quelqu'un réagissant ainsi ?

    L'élève est bien conscient que c'est son avenir qui est en jeu !!!
    Il a le choix, il écoute ce qu'il se dit à côté de lui, puis il se renseigne par lui même !
    UN POINT C'EST TOUT .

    Mais justement, tout le monde est bien conscient que c'est de l'avenir de l'élève dont il est question. Il va être d'autant plus sensible aux sirènes des fanas des débouchés, du statut et du salaire. Se renseigner "par soi même" (ça veut dire quoi ?), c'est bien beau, mais si on se retrouve face à un unique discours, le résultat est le même.

  28. #23
    parendélève

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    A la louche, ce phénomène n'est pas récent, car il existait déjà lorsque j'étais au lycée en 1975!! J'étais bonne élève, donc je me suis retrouvée en terminale "C" (l'équivalent de S).
    Du coup, moi qui voulait initialement être avocate, il m'a été dit : "c'est dommage, avocat, c'est bien pour les bacs littéraires, mais toi, tu peux faire "mieux"...
    J'ai donc rempli mon dossier de prépa (j'ai été acceptée à Charlemagne à Paris).

    Je me suis réveillée juste après le bac et j'ai renoncé à la prépa pour entrer à la fac de médecine.
    Je suis donc médecin, mais contre l'avis des profs et d'ailleurs également celui de mon père ...

  29. #24
    anonymus

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Se renseigner par soi même ?

    - Internet (forum comme celui ci ou autres, etc...)
    - Contact personnel
    - Journées portes ouvertes




    Oh et puis vous avez raison, moi et les lycéens que je connais sommes des chanceux qui n'ont jamais subi un bourrage de crâne à propos de la prépa................
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  30. Publicité
  31. #25
    pepinou

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par anonymus
    Mes profs nous ont parlés de prépa que 2 fois (1 fois le prof parlait à moi, 1 autre fois, ce même prof n'a pas du tout fait de jugement sur la prépa, il a juste donné les possibilités post-BAC).
    C'est pas moi qui l'ai dit !

    Sur ce bonne nuit

  32. #26
    ginkoTA

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par pepinou
    Euh la je te contredis, on peut pas faire les 2. Ingénieur : Bac +5, chercheur bac +8. C'est pas le même boulot...
    ???
    Non...
    Ingénieur = titre délivré à bac +5
    Docteur = titre délivré à bac +8
    Chercheur = métier (enfin... un peu plus)
    Et pour savoir si on peut faire de la recherche (id est, etre chercheur) tout en etant ingenieur ( en etant passe par une ecole) il suffit de se demander si des statuts comme "ingenieur chercheur" ou "ingenieur de recherche" existent.
    En principe, surtut pour le premier, il faut poursuivre par une these apres l'ecole, je te l'accorde.

    Quant au matraquage pour la prepa, je suis d'accord pour dire que ca depend des lycees (j'en ai fait deux, dont un ou la logique etait de dire qu'il fallait preferer la prepa integree à la prépa, et placer BTS ou IUT avant, dans une loique de plus d'humanite. Pour l'autre etablissement, il n'y avait en effet pas grand chose en scientifique en dehors de medecine et prepa.)

  33. #27
    ugn

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Le problème, c'est justement que les lycéens ne sont pas poussés à faire les mêmes études selon leur milieu social/leur lycée.
    Les lycées (et les parents d'élèves) des milieux favorisés mettent la pression pour envoyer un maximum d'élèves en prépa, y compris ceux qui n'en ont pas envie ou qui n'en ont pas les moyens intellectuellement. Au contraire, les lycées "ordinaires" et à l'extrême les ZEP ne font pas de l'orientation des bons élèves une priorité, considérant qu'ils sont déjà tirés d'affaire. Statistiquement, presque aucun élève issu de ZEP ne va en prépa, même ceux qui ont de bonnes notes. Parce que souvent leurs parents ne savent pas ce que c'est ou ne voient pas l'intérêt, les profs non plus ou alors ils ont autre chose à faire que se soucier de leur premier de la classe quand il y en a 30 derrière qui rament. idem pour les conseillers d'orientation.
    L'inégalité dans l'accès aux classes préparatoires (et la pression mise sur les élèves) entre lycées favorisés et ZEP s'est beaucoup creusée depuis 25 ans.
    Ce qui explique les différentes expériences dont témoignent les participants à ce forum.

    La justice serait que tous les lycéens recoivent la même information sur les différentes filières et leurs débouchés, et choisissent (librement !) en connaissance de cause. En pratique, cette information dépend beaucoup du contexte social de l'élève. Par information j'entend non seulement les faits et statistiques mais aussi toute une vision culturelle (un père ouvrier pensera peutêtre sincèrement que des études longues sont inutiles; un père cadre sup jugera dégradante une orientation vers un métier manuel... et aussi beaucoup de cas et de visions culturelles plus subtiles). Et l'éducation nationale a beaucoup de mal à corriger ces disparités d'influence que "subissent" les élèves ; au contraire, en général elle les renforce.

    Ce que je livre à votre réflexion.
    Cordialement,

  34. #28
    Bételgeuse

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Je me demande quand même une chose : l'un de vous a-t'il déjà vécu l'orientation côté "prof" ?
    Parce que je vois beaucoup de lieux communs dans vos réflexions, mais qui ne témoignent pas beaucoup de la réalité du terrain...
    Moi je suis ingénieur (sortie de la fac...) mais mon mari, qui était ingénieur aussi (sorti de la fac également) est professeur de physique depuis maintenant 10 ans. Il enseigne à des secondes et à des terminales, les 2 classes où l'on parle justement d'orientation.
    Le seul discours qu'il tient vis-à-vis des études post-bac (comme d'ailleurs ses collègues de physique), c'est celui-ci : "tu te sens d'attaque pour faire 8 ans d'études supérieures ? 5 ans ? 2 ans ?"
    En fonction de la réponse de l'élève, ses conseils ne seront pas du tout les mêmes...

    Il garde en plus des contacts avec ses anciens élèves pendant environ 2 ans après le bac, pour avoir un retour d'expérience, afin de pouvoir proposer (ou déconseiller) telle ou telle formation (y compris des prépas réputées qu'il a déconseillées à certains de ses excellents élèves, non pas à cause de leur niveau mais à cause de la compétition féroce voire barbare qui s'y déroule...).

    Sinon, pour ce qui est de la renommée des écoles ou de la fac, moi je constate une chose : nous recevons à la maison quantité de magnifiques brochures de tout un tas de prépa et d'écoles d'ingé (mon mari remplit les dossiers d'élèves et fait passer le bas chaque année et à ce titre, je suppose qu'il est recensé dans pas mal d'établissements d'études post-bac), vantant les mérites de leur formation, décrivant les cursus proposés et les diplômes correspondants.
    Jamais une fac ne nous a rien envoyé : il n'y a vraiment aucun effort de communication de ce côté-là pour informer les professeurs (et je parle bien des profs, pas des élèves)...
    Donc, mon mari pêche quand il a le temps ses infos à droite et à gauche, dans le journal officiel ou les sites des facs, ce qui n'est pas simple du tout. Les facs pourraient peut-être se vendre un peu mieux, non ?

    (Et je ne dis pas ça pour casser la fac, j'en sors, j'y ai été très heureuse et s'il fallait refaire un choix, je repasserai par la fac !)

  35. #29
    ginkoTA

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Citation Envoyé par ugn
    un père ouvrier pensera peutêtre sincèrement que des études longues sont inutiles,
    Ou au contraire il sera fier que son enfant fasse ce qu'il n'a pas fait.
    A mon avis, cela depend bien plus d'un facteur culturel que social (bien sûr, les deux sont très souvent corrélés...)

  36. #30
    GreatYamato

    Re : Les profs, de mauvais conseil vis-à-vis des prépas ?

    Je suis d'accord, parfois, pour ce genre de parents, études longues = avenir assuré... J'en connais beaucoup qui veulent devenir médecin parce que ça signifie de longues années d'études et donc forcément, ça veut dire que tu es intelligent... Il y a les deux extrêmes on dirait ^^

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ponts thermiques des vis en acier.
    Par emmanuel30 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 51
    Dernier message: 27/01/2016, 11h36
  2. Pourquoi les vis se dévissent-elles?
    Par azoth dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 12
    Dernier message: 04/01/2015, 22h54
  3. couleur des vis normalisee
    Par harrisMacken dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/10/2005, 10h30
  4. Temoignage edifiant sur le comportement de l'etat vis à vis de l'electricité solaire
    Par Quisit dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/09/2005, 09h08