Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Je souhaite devenir Paléontologue.



  1. #1
    Jeje2000

    Je souhaite devenir Paléontologue.

    Bonjour à tous,

    Donc voilà, il y a déjà pas mal de discussions sur ce qu'il faut faire, mais je n'ai pas réellement trouvé comment je pourrais faire, dans mon cas.
    Je suis passionné de paléontologie depuis tout petit. Tout à commencé dans les magasins de Jouets, quand j'étais p'tit, puis Jurassic Park, mais mes potes disaient que c'était un rêve d'enfant.
    Mais je continu à chercher.
    J'aime l'S.V.T, le monde, les dinosaures et espèces disparus, logiquement, mais pourtant, 'ya un Hic.
    J'ai lu qu'il fallait faire un BAC S. J'ai cherché comment m'en sortir, mais malheureusement, avec les maths à peut-près coeff 8-9, et vu mon niveau (10 maxi par trimestre) je doute fort pouvoir continué dans cette voie.
    Alors je vais plus me dirigé vers un BAC L, pour l'Histoire, le français où je m'en sort mieux.
    Alors voilà, est-il possible de devenir paléontologue (du moins, de faire les études sans être totalement à la rue) en faisant un Bac Littéraire.
    Merci d'avance pour vos réponses.

    Jéjé

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    lexovisaurus

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Bonjour,

    Je te conseilles quand même le bac S
    10 en math c'est pas la cata! Perso, j'avais une moyenne en math entre 10 et 12 en Première et terminal S (et 9 au bac....)
    Mais j'ai quand même eu mon bac du premier coup, et même si tu te ramasse en Math si tu prend l'option SVT avec un 18 coef 8 ou 9........ que t'as 12-14 en Physique chimie (coef 6-7 je sais plus) et la moyenne partout ailleurs (sauf math) ben ça passe très largement!

    Donc accroche toi en math, c'est un dur moment à passé, mais il le faut!
    Pour la suite, je te conseil de prendre une licence SVT voir une licence Bio (avec option géol ou pal si tu peux).
    En licence Géol ils ne le dise pas mais tu bouffera quasiment que des maths un peu à toutes les sauces et dans toutes les matières (à peine si on voit du cailloux de nos jours... du moins à Paris7).

    Et une fois ta licence bio SVT validé (+ de 12 si possible) tu pourra postulé à différent master de paléontologie en fonction de quel aspect de la paléontologie t'intéresse le plus (chaque Université a ses spécialité).

  4. #3
    Jeje2000

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Merci bien Lexovisaurus,

    Je vais beaucoup y réfléchir, voir si je m'en suis sortit grâce au brevet, mais bon, j'appréhende vraiment.
    Vu ton pseudo, je pense que tu es aussi passionné, est-ce que tu as fait des études de paléontologie avancé?
    Si oui, tu y est arrivé? (Pour savoir, car j'ai appris qu'il y a très peut de paléontologues en France!)
    Une dernière chose, en quoi consiste l'option PAL?
    Voilà, merci de ta réponse.

  5. #4
    lexovisaurus

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    J'ai fait un master2 de Paléontologie mais je n'ai pas continué en thèse.
    J'étais moyen en math et j'en ai eu une bonne dose durant ma licence de Géosciences Fondamentales (Paris 7), c'est un peu un miracle si j'ai réussi à m'en sortir (mais en bossant aussi tout de même). Puis après une fois en master, plus de math, juste des statistiques (ou la il faut surtout comprendre le mécanisme mais plus d'équation différentielle du 3ème degrés!) ça ressemble au math vu de loin, mais en fait c'est relativement différent.

    Quand je disait "option Pal" c'est pas le nom officielle d'une option, suivant les université elle existe ou non, elle est obligatoire ( Licence SVT souvent commune avec ceux qui prépare le concours du CAPES), ou non (Bio, Géol) sachant que dans certaine université (comme Paris 7) cette option de paléontologie n'est pas disponible pour ceux qui font géosciences...
    En générale ça consiste à des cours assez généraux sur la sédimentation, stratigraphie, datation, processus de fossilisation, paléoenvironnement, est découverte des principaux groupes fossiles (marins essentiellement), de leur histoire (les grandes lignes), leurs intérêts (indicateur de paléoenvironnement, de datation ect...) et savoir quelle sont leur caractéristique et pouvoir reconnaitre quelques espèces type.
    Mais si t'es gavé de documentaires, et livres (bien faits) sur la paléontologie, et que tu fais un peu de terrain, en général tu connais déjà la moitié avant de commencer les cours.

    Voila en gros ce que je pouvais en dire par rapport à mon expérience personnelle.

    PS : C'est vrai qu'en France la pal c'est un peu bloqué comme secteur, Faire une thèse y est difficile, mais trouvé un emplois de paléontologue après la c'est encore plus difficile! Si t'es doué en langue, n'hésite pas à partir à l'étranger pour la thèse.

  6. #5
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Salut !
    Je confirme les dires de Lexovisaurus : bac S c'est le must du must, et idem j'étais pas fortiche en maths (je dépassais pas le 8-10 de moyenne, 8 au bac). Actuellement, je suis en Master 2 paléontologie à Rennes, je suis passé par une licence Géoscience (Sciences du Vivant et Géosciences) à Angers, puis M1 en pal à Poitiers.
    Idem, la thèse n'est pas facile à obtenir (j'attends toujours les réponses à mes candidatures) après la thèse, il faut un emploi derrière (et ce n'est pas simple). En général, on fait quelques années de post-doc pour ensuite avoir un emploi stable. Après c'est vrai qu'en France la pal est assez restreinte, déjà parce que on est moins mordu de pal que d'autres dans le monde, et puis les postes se sont renouvelés pour les secteurs les plus connus (styles dino, mammif, vertébrés en général).
    Donc les maths faut les travailler, mais n'hésite pas à cartonner sur le SVT et la Physique-Chimie. Même sans avoir eu la moyenne à l'épreuve de maths au bac, j'ai eu une mention. Comme quoi, tout est possible (ou presque).
    N'hésite surtout pas à te documenter, à partir sur le terrain fouiller, et à prendre contact avec des paléontologues
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GuelaRouge

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Bonjour tout le monde, moi je suis en L3 archéologie et je souhaiterais me réorienter vers la paléontologie.
    Le hic, bien sûr, c'est que je n'ai pas de cursus scientifique...

    Actuellement, je suis en Master 2 paléontologie à Rennes, je suis passé par une licence Géoscience (Sciences du Vivant et Géosciences) à Angers, puis M1 en pal à Poitiers.
    Valentin49, toi qui as fait le M1 Paléonto à Poitiers (dont le M2 se trouve à Montpellier?), peux-tu me conseiller des ouvrages que je devrais lire afin d'acquérir des bases et faciliter mon acceptation ?
    Ce serait super si tu pouvais me parler de ton année passée là bas, ce que tu en as pensé (enseignement de qualité, difficultés rencontrées, ce qui t'as déçu et plu,...) pour que je puisse avoir une idée du niveau exigé.
    Parce que si je veux faire ma place et être acceptée, va falloir que je bosse dur et je veux mettre toutes les chances de mon côté !

  9. Publicité
  10. #7
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    @GuelaRouge :
    Alors une réorientation n'est pas toujours facile (c'est même tout le contraire), il faudra donc t'armer de courage !

    Depuis une licence archéo, perso je ne sais pas comment ça pourrait se passer à Poitiers. Personnellement (je vais pas m'étendre là-dessus car c'est mon avis perso, et que je ne veux pas dénigrer l'université), je retiens un très mauvais souvenir de mon année à Poitiers (c'était du "hard" en terme de cours et l'ambiance du labo n'était au plus beau fixe). Le M2 se passe bien à Montpellier (le 1er semestre sûr, le 2nd peut être sur Poitiers en fonction du stage que tu as). J'ai fait mon M2 paléo à Rennes où la relation avec les enseignant-chercheurs et l'ambiance du labo sont très bonnes.

    Mon conseil serait que tu fasses déjà ton M2 paléo à Rennes (qui est couplé avec un M2 archéo... tu peux même faire les 2 diplômes en parallèle, c'est cool !). Le M1 pal de Rennes, je pense que le directeur acceptera de manière sûr ta candidature (sans pour autant que tu ais des connaissances approfondies en paléo ou sédimento). Peut-être qu'à Poitiers ils pourraient faire de même, puisque la paléontologie générale est enseignée principalement au niveau du M1. Ce qui compte avant-tout à ce stade de recrutement, c'est ta motivation (travaille bien ta lettre) et ta volonté de vouloir te réorienter.

    Après pour ton choix :
    1/ Poitiers : très orienté systématique des vertébrés (surtout des mammifères), anatomie et paléobiogéographie.
    2/ Rennes : paléontologie axée sur des groupes fondamentaux (ammonites, vertébrés, trilobites... y'a de tout et pour tous les goûts !) et sédimentologie (la paléo ne peut se faire sans sédimento, c'est très important de travailler avec ces 2 axes, ce que Poitiers fait très peu à mon sens...).

    Ce que je peux te conseiller de bosser... Si j'y réfléchis ça donne des livres sur la sédimentologie générale, l'évolution de la vie et la Terre, un poil de systématique animale (à apprendre si tu vas sur Poitiers... ce que je trouve légèrement inutile de se bourrer autant le crâne là-dessus puisque la systématique est en perpétuel mouvement et que même les profs ne la savent pas aussi bien).

    Après pour des titres d'ouvrages précis, il faudrait me dire ce qui t'attire le plus vers la paléontologie (car c'est quand même assez différent de l'archéologie, contrairement à ce que la plupart des personnes croient).

    A bientôt !
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  11. #8
    GuelaRouge

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Je te remercie beaucoup de m'avoir répondu si vite et aussi sincèrement, Valentin49, c'est super sympa !
    Je pense en effet que je vais avoir du mal à gagner ma place en Masters aussi différents de mon cursus initial mais je tiens absolument à convaincre les responsables des formations auxquelles je postulerai.
    De mon côté, le M1 de Poitiers m’intéresse plus que celui de Rennes (que j'avais tout d'abord repéré) car ce sont particulièrement les vertébrés qui me passionnent. J'espère juste que les désagréments que tu as connus sont surmontables et pas trop handicapants pour valider son année !

    Le M2 se passe bien à Montpellier (le 1er semestre sûr, le 2nd peut être sur Poitiers en fonction du stage que tu as)
    Quels types de stages devez-vous faire en M1 à Poitiers (et même à Rennes) ? En quoi le stage effectué en M1 diffère-t-il de celui de M2 ? Devez-vous remplir une mission faisant l'objet d'un mémoire ? Quelles activités êtes-vous menés à faire, et quelles structures vous prennent en stage ?

    Après pour des titres d'ouvrages précis, il faudrait me dire ce qui t'attire le plus vers la paléontologie
    Que veux-tu dire par ce qui m'attire le plus ? D'une ère particulière, d'un groupe d'animaux précis (vertébrés, invertébrés, plantes), du milieu terrestre ou marin ou autre chose ?

    (car c'est quand même assez différent de l'archéologie, contrairement à ce que la plupart des personnes croient).
    C'est vrai que l'archéologie manque cruellement de fossiles =D

    Excuse-moi de te bombarder de questions, j'espère ne pas trop t'ennuyer^^'

    Bonne soirée tout le monde !

  12. #9
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Re GuelaRouge !

    Citation Envoyé par GuelaRouge Voir le message
    ce sont particulièrement les vertébrés qui me passionnent.
    Oui c'est sûr que les vertébrés sont les plus intéressants ! Le problème (même un gros) c'est que tout le monde veut se lancer là dedans, et très (trop) peu d'emplois se libèrent. Il faudra être prudent et avoir des cordes de secours (au cas où). Les questions à se poser sont les suivantes : 1/ Serais-je à la hauteur d’accéder au master et de le réussir (je pense que la réponse est oui), 2/ Aurais-je une thèse financée ensuite ? (là ce n'est pas aussi facile qu'on le croit), 3/ Quelles sont les offres d'emplois possibles en France (voir à l'étranger) ?


    J'espère juste que les désagréments que tu as connus sont surmontables et pas trop handicapants pour valider son année !
    La preuve que c'est surmontable : vu que j'ai été 5ème sur 20 au 1er semestre du M1 et 11ème au 2ème (oui... on sent bien qu'il y a eu des difficultés), et en M2 à Rennes : major de promo. Les obstacles seront toujours surmontables c'est sûr. Après, je sais que j'ai parlé à beaucoup de personnes du milieu et la plupart me disent la même chose sur Poitiers. Et ce n'est pas que du positif.


    Quels types de stages devez-vous faire en M1 à Poitiers (et même à Rennes) ? En quoi le stage effectué en M1 diffère-t-il de celui de M2 ? Devez-vous remplir une mission faisant l'objet d'un mémoire ? Quelles activités êtes-vous menés à faire, et quelles structures vous prennent en stage ?
    > Au semestre 2 du M1 à Poitiers, tu as un travail encadré de recherche (TER). Tu as un sujet ou un fossile à étudier avec un tuteur attitré, et tu dois faire ton rapport dessus. C'est à faire en parallèle avec les cours. A Rennes, même topos (j'ai pu discuter avec les M1 de là bas... mais ça a peut-être changé cette année). Ces stages sont des sujets proposés par l'université où tu es.
    > Concernant le stage de M2, c'est différent. L'année de M2 est en 2 temps : 1/ 1er semestre avec des cours, 1 mini-stage et un mémoire bibliographique (pour Rennes en tout cas), 2/ 2ème semestre qui est uniquement consacré à un stage de recherche proposé soit par ton université, soit par d'autres, soit par des associations/musées... Il est de 3 mois minimum et rémunéré.
    > Les objectifs des stages sont simples : montrer que vous êtes capables de voler de vos propres ailes, chercher de la biblio, contacter des personnes (avec Poitiers il faut l'accord du chef du labo, sinon tu te fais lapider). Tu peux avoir que du laboratoire et informatique, ou avoir aussi du travail sur le terrain. Bien qu'une étude complète (terrain+labo) est souvent très bien vu par la suite.


    Que veux-tu dire par ce qui m'attire le plus ? D'une ère particulière, d'un groupe d'animaux précis (vertébrés, invertébrés, plantes), du milieu terrestre ou marin ou autre chose ?
    Exactement : un groupe particulier sur une période précise ou non ; une période précise ; une roche fossilifère précise ; une aire géographique précise ; etc... Tu peux en choisir plusieurs (c'est le mieux). Tu peux par exemple prendre (j'invente) : les dinosaures du tuffeau du saumurois (Anjou ; Crétacé sup); Evolution des coccolithophoridés de la Méditerranée pendant le Néogène ; L'impact de la crise Permo-Trias sur les patates de Papouasie du Sud (bien que ce dernier, j'aurai bien envie de le faire...).


    Excuse-moi de te bombarder de questions, j'espère ne pas trop t'ennuyer^^'
    C'est un plaisir !

    VP
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  13. #10
    Geb

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Citation Envoyé par Valentin49 Voir le message
    Oui c'est sûr que les vertébrés sont les plus intéressants ! Le problème (même un gros) c'est que tout le monde veut se lancer là dedans, et très (trop) peu d'emplois se libèrent.
    Il y a quelque temps déjà, j'ai regardé une courte conférence du célèbre paléontologue américain Peter Ward (co-auteur de "l'hypothèse de la Terre rare" en 2000). Il s'agissait cette fois de promouvoir une nouvelle hypothèse qu'il a développé, "l'hypothèse médéenne" (Medea hypothesis) :

    Peter Ward on mass extinctions (février 2008)

    Il m'a laissé l'impression (fausse ?) que l'avenir était à la recherche, non plus de fossiles de vertébrés, mais à celles de ce qu'il appelle des "biomarqueurs" dans les roches anciennes. Est-ce une des "cordes de secours" possibles que tu évoquais ?

    Cordialement.

  14. #11
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    @Geb :
    Ce qu'il faut savoir avec la paléontologie américaine, c'est qu'elle est différente de celle que l'on a en Europe. Je trouve ça très simpliste de ramener tout un domaine varié et complexe à la seule discipline des biomarqueurs (qui est très importante en soit, j'y consens).

    Puis son hypothèse (si j'ai bien lu et bien compris) s’appuie sur le fait que l'exemple de la Terre peut être applicable ailleurs dans l'espace. C'est joliment raconté, mais comment le prouver ? Et c'est cela même la paléontologie "à l'américaine", c'est de faire de belles histoires pas toujours vérifiables. Mais là ça traite donc plus de la vie possible ailleurs que sur Terre... Et je crois que tout le monde est quasiment d'accord aujourd'hui : oui il existe certainement une vie ailleurs que sur Terre, mais à quoi elle ressemble ? Cela restera un mystère (jusqu'à en voir !).

    Les biomarqueurs sont très importants pour comprendre l'évolution de la vie, les crise biologiques, la datation, le paléoenvironnement, etc... Mais le reste est toujours là et est aussi important, car il ne s'agit pas que de raconter une histoire évolutive de la planète, mais il s'agit aussi d'une partie de notre patrimoine (géologique, paléontologique et génétique). Sinon comment aurait-on pu savoir que les oiseaux sont des reptiles (même des dinosaures), ou que nous même dérivions de reptiles anciens ?

    En étudiant les proximités entre les différentes lignées, il est possible d'établir des liens. Cela apporte par exemple en médecine pour la fabrication de nouveaux médicaments.

    Il est évident qu'il y a plus d'emplois dans les microorganismes fossiles que dans les vertébrés, car : 1/ ça n'intéresse que très peu de gens, 2/ leur étude est utilisée en industrie pétrolière, 3/ ils couvrent une large spectre de domaine (datation, paléoenvironnement : salinité, température, hydrodynamisme...). Donc oui, si cela intéresse la personne concernée, il s'agit là d'une corde de secours potentiellement sûre.
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  15. #12
    Geb

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Bonsoir Valentin,

    Je pense qu'on s'est mal compris. Je ne pense pas que la paléontologie peut être résumée à la discipline qui s'occupe de l'usage et de la détermination des biomarqueurs. Je pense juste que ces une technique relativement nouvelle (comparé à l'étude des macrofossiles de vertébrés, qui existe depuis des siècles) et que par conséquent, il reste sans doute beaucoup de choses à découvrir à travers l'utilisation de cette technique en paléontologie.

    Les macrofossiles nous permettent d'étudier les extinctions massives (selon moi un des sujets les plus passionnant de la paléontologie) durant les 500 derniers millions d'années. Pour aller plus loin dans le passé, il faut étudier les microfossiles. Les biomarqueurs ont été utilisés par Ward et ses collègues pour vérifier l'hypothèse médéenne.

    L'hypothèse médéenne propose que lorsqu'il y a éruption d'un trapp, le taux de CO2 dans l'atmosphère augmentant drastiquement, la température globale augmente également (ainsi que la température moyenne des océans), l'eau devenant plus acide (à cause d'une forte concentration en dioxyde de carbone), le taux d'oxygène dans les océans diminue et il s'agit de conditions très favorables au développement des bactéries excrétant du sulfure d'hydrogène (H2S). Dans ces conditions, les populations de bactéries sulfato-réductrices explosent donc et elles produisent une grande quantité d'H2S dissout dans l'eau, ce qui fait baisser davantage le taux d'oxygène dans les océans. Finalement, la grande concentration d'H2S tue les organismes pluricellulaires.

    Les biomarqueurs sont utilisés par Ward et son équipe pour déterminer la présence de bactéries sulfato-réductrices en étudiant les roches anciennes, dans l'espoir de corréler leur présence avec une augmentation du taux de CO2 du aux éruptions massives formant des trapps. Dans ces conditions (je ne sais pas si tu l'avais comprise comme ça), cette hypothèse est a priori parfaitement vérifiable et réfutable (pour reprendre la terminologie de Popper).

    Pour finir, en ce qui me concerne, je suis plus intéressé par les micro-organismes, même en tant que simple amateur de sciences. Les vertébrés sont certes très intéressants et très important à étudier puisqu'on en fait partie. Mais ils sont un épiphénomène, relativement récent dans l'histoire de la vie terrestre.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 07/11/2013 à 19h59.

  16. Publicité
  17. #13
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    En effet, c'est plus clair ainsi. Après l'étude de Ward est déjà bien poussée.

    Quand tu dis que l'étude des microorganisme est récente par rapport à celle des macrofossiles, c'est vrai. Mais l'étude des microfossiles est déjà présente dès le début des années 1900. Celle des nanofossiles est encore moins connue. "C'est ce que l'on voit le mieux, que l'on étudie en priorité". Ce qui évolue surtout, c'est l'évolution des techniques pour faire parler les fossiles. Avant nous nous contentions du nombre quantitatif des espèces, leurs populations, leurs formes ; aujourd'hui nous utilisons les rapports isotopiques, ce qui est très récent. Donc oui, je suis d'accord avec toi, les microfossiles vont encore faire parler d'eux un certain long moment, donc encore beaucoup de choses à y découvrir. Et on commence à faire de même avec les macrofossiles (dents de dinosaures, ...). Mais comme tu l'as souligné, les macrofossiles englobent une période relativement moins grande que celle des microfossiles.

    Chacun ses goûts, personnellement j'ai fait beaucoup de foraminifères et ça m'a suffit

    A bientôt

    La théorie de Ward est très intéressante, j'y manquerai pas d'approfondir un peu mes connaissances là dessus.
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  18. #14
    Geb

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Citation Envoyé par Valentin49 Voir le message
    Quand tu dis que l'étude des microorganisme est récente par rapport à celle des macrofossiles, c'est vrai. Mais l'étude des microfossiles est déjà présente dès le début des années 1900.
    À ma connaissance, les premiers microfossiles ont été découverts par hasard en 1953 dans la formation dite "du silex à fusil" (Gunflint Formation) située en Ontario (Canada), par le géologue Stanley A. Tyler (1906-1963) de l'Université du Wisconsin. L'année suivante, avec l'aide du paléobotaniste Elso S. Barghoorn (1915-1984), Stanley Tyler a publié un court papier dans Science rapportant sa découverte. Peut-être as-tu des publications antérieures en tête ?

    Citation Envoyé par Valentin49 Voir le message
    Celle des nanofossiles est encore moins connue.
    Tu penses aux hypothétiques "nanobactéries" prétendument découvertes dans la météorite martienne AHL84001 ? Ou plutôt aux travaux de la géologue sud-africaine Frances Westall et du virologue français Patrick Forterre sur la fossilisation artificielle des virus dans l'espoir de développer à l'avenir des techniques pour vérifier leur présence dans les roches anciennes ?

    Citation Envoyé par Valentin49 Voir le message
    La théorie de Ward est très intéressante, j'y manquerai pas d'approfondir un peu mes connaissances là dessus.
    Si ça t'intéresse, je peux te fournir quelques infos supplémentaires par message personnel (étant donné que ce n'est pas le sujet de cette discussion).

    Cordialement.

  19. #15
    Geb

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    À ma connaissance, les premiers microfossiles ont été découverts par hasard en 1953 dans la formation dite "du silex à fusil" (Gunflint Formation) située en Ontario (Canada), par le géologue Stanley A. Tyler (1906-1963) de l'Université du Wisconsin. L'année suivante, avec l'aide du paléobotaniste Elso S. Barghoorn (1915-1984), Stanley Tyler a publié un court papier dans Science rapportant sa découverte. Peut-être as-tu des publications antérieures en tête ?
    La publication de Tyler & Barghoorn dans Science (1954) représente les débuts de la micropaléontologie précambrienne. La micropaléontologie (tout court) aurait débutée en 1804, après une recherche rapide, avec le rapport (intitulé "Suite des mémoires sur les fossiles des environs de Paris") de l'observation des premiers fossiles de Foraminifères dans les environs de Paris par le naturaliste français Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829). Donc 1804, qui dit mieux ?

    Toutes mes excuses.
    Dernière modification par Geb ; 07/11/2013 à 21h55.

  20. #16
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Je pensais surtout à un papier sur les foraminifères des faluns que j'ai lu... qui date de 1908 je crois... Donc au moins cet âge pour les microfossiles, je ne suis pas étonné du 1804. Avant cette date ce serait assez étonnant... vu la place qu'avait la paléontologie ou la science à cette (sombre) époque Mais la paléontologie, c'est un peu comme tout : on ne peut pas savoir tout sur tout, c'est impossible.

    Pour les nannofossiles, je pensais plus aux dinoflagellés, coccolithophoridés et Cie... On commence vraiment à s'y intéresser depuis peu il me semble.

    Pour les infos, pourquoi pas. Je n'aurai pas le temps de lire les papiers pour le moment par contre.

    A bientôt
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  21. #17
    GuelaRouge

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Excusez-moi de vous interrompre messieurs, je prends juste le temps de répondre à l'ancien message de valentin49 =)

    Quelles sont les offres d'emplois possibles en France (voir à l'étranger) ?
    Alors durant mes études j'ai acquis un assez bon niveau d'anglais (B2) qui me donnerait la possibilité de travailler à l'étranger au cas où ça coince en France... ça devrait m'ouvrir quelques portes supplémentaires, non ?
    Et puis dans le pire des cas, on peut toujours devenir enseignant d'S.V.T. dans le secondaire si les postes de paléontologues boudent vraiment.

    Exactement : un groupe particulier sur une période précise ou non ; une période précise ; une roche fossilifère précise ; une aire géographique précise ; etc... Tu peux en choisir plusieurs (c'est le mieux).
    Les sujets de prédilections et ceux « de secours » que l'on choisit resteront-ils les seuls domaines sur lesquels on sera amené à étudier ou peut-on avoir l'occasion de toucher à d'autres sujets selon les opportunités ? Si par exemple je choisis les dinosaures du tuffeau du saumurois, je m'engage alors à n'étudier qu'eux ? Si c'est le cas, j'ai intérêt à être sûre de les préférer aux autres dino.^^
    (Oui, pas très original mais ce sont principalement les dinosaures qui motivent ma réorientation, cependant il me reste à déterminer quelle période je préfère et quels autres sujets je pourrais choisir en plus)

  22. #18
    Tawahi-Kiwi

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Citation Envoyé par GuelaRouge Voir le message
    Alors durant mes études j'ai acquis un assez bon niveau d'anglais (B2) qui me donnerait la possibilité de travailler à l'étranger au cas où ça coince en France... ça devrait m'ouvrir quelques portes supplémentaires, non ?
    Dans les pays anglophones, pour des etudes universitaires, les minimums requis peuvent etre de 5.0 ou 5.5 pour l'IELTS, mais generalement 6.0.
    Pour des etudes doctorales (et/ou master), ~6.5 est le plus souvent demande dans les branches scientifiques.

    Le TOEFL est un autre test dont les resultats sont generalement acceptes par les institutions anglophones.

    Pour la recherche, cela depend des pays et des universites, certains n'ont pas de regles fixes, d'autres ont des conditions internes ou de visa de travail qui necessite un niveau d'anglais approprie.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  23. Publicité
  24. #19
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Tu peux nous interrompre, si on devait continuer, ce serait par MP

    Pour le niveau d'anglais, ça dépendra des pays. Pour les pays anglophones, si ton niveau est bon, il est peut-être facile de rattraper le retard (s'immerger dans un pays est le meilleur moyen d'apprendre une langue et devenir bilingue). Je fais confiance à Tawahi-Kiwi, je connais pas grand chose là-dessus.

    Et puis dans le pire des cas, on peut toujours devenir enseignant d'S.V.T. dans le secondaire si les postes de paléontologues boudent vraiment.
    Effectivement, bien que les prioritaires soient ceux qui possèdent un CAPES SVT, car le SVT comprend (les chiffres varient) 25% de géologie, 75% de biologie (surtout de la génétique). Donc c'est possible, mais je recommanderai une mise à niveau biologie pure au cas où.

    Les sujets de prédilections et ceux « de secours » que l'on choisit resteront-ils les seuls domaines sur lesquels on sera amené à étudier
    Alors une fois que tu as ta thèse dans un domaine, normalement tu restes "expert" sur le sujet pendant un long moment. Par exemple si tu as fait une thèse sur les oursins du mésozoïque, tu vas à la limite te spécialiser dans les oursins de toutes les époques. Ce n'est qu'après de nombreuses publications, de nombreuses années de loyaux services que tu pourras t'intéresser à d'autres domaines de compétence.

    pas très original mais ce sont principalement les dinosaures qui motivent ma réorientation
    C'est un groupe vraiment passionnant. C'est ce qui m'a passionné depuis que je suis haut comme 3 pommes, et c'est ce pourquoi je suis diplômé "maître en paléontologie". Malheureusement, la paléontologie des dinosaures en France est très peu poussée et les experts sont jeunes. Il est possible que le temps que tu y arrives, des postes se libèrent, mais c'est un pari risqué. Pour ça que je te parle de "cordes de secours", car j'ai dû moi-même en utiliser. Et ne t'attends pas à étudier les dinosaures en long en large et en détail à Poitiers. On a fait que les survoler et leur spécialité reste vraiment les mammifères (du Cénozoïque). Donc admettons que en dehors des dinosaures d'autres sujets/groupes/roches t'intéresse, ne les mets pas de côté

    En plus, ça pourrait t'aider, les oiseaux sont des dinosaures (ce n'est un secret pour personne) et il me semble que la paléontologie aviaire en France est peut-être à renouveler =)
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  25. #20
    GuelaRouge

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Merci pour ces précisions Tawahi-Kiwi !
    Pour l'instant j'ai une reconnaissance de mon niveau grâce au T.O.E.I.C. mais c'est beaucoup trop axé sur les entreprises. La prochaine fois je passerai donc un test plus universitaire

    Je reviens à toi, Valentin :

    ne t'attends pas à étudier les dinosaures en long en large et en détail à Poitiers
    Tu sais quel master serait susceptible d'en parler plus ? Je n'ai pas l'impression qu'à Rennes ce soit plus le cas, si ? Leur programme a l'air plus centré autour de l'environnement, la stratigraphie, etc et sur des animaux vraiment particuliers (échinides, trilobites, ostracodes,...)

    C'est ce qui m'a passionné depuis que je suis haut comme 3 pommes,
    Ils me fascinaient aussi dès mon plus jeune âge mais venant d'un milieu littéraire je n'ai pas eu l'idée de me lancer sérieusement vers les sciences. De plus j'ai toujours eu un niveau très moyen en maths (pour ne pas dire mauvais) ce qui n'a pu m'ouvrir les portes vers un bac S. Je regrette de ne pas m'être lancée plus tôt pour réaliser ce vieux rêve, mais j'espère vraiment pouvoir me rattraper ! =)

    et c'est ce pourquoi je suis diplômé "maître en paléontologie".
    Puis-je te demander par simple curiosité si tu as fini tes études ou si tu es en doctorat pour passer ta thèse ?

    En plus, ça pourrait t'aider, les oiseaux sont des dinosaures (ce n'est un secret pour personne) et il me semble que la paléontologie aviaire en France est peut-être à renouveler =)
    J'y ai songé lors de nos précédents messages, tu confirmes mon idée et c'est une bonne chose ! x)

  26. #21
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Tu sais quel master serait susceptible d'en parler plus ? Je n'ai pas l'impression qu'à Rennes ce soit plus le cas, si ? Leur programme a l'air plus centré autour de l'environnement, la stratigraphie, etc et sur des animaux vraiment particuliers (échinides, trilobites, ostracodes,...)
    A Rennes malheureusement non. Ils sont plus axés paléoenvironnements et les dinosaures ne servent ps trop pour ça. Peut-être qu'à Lyon ils en parlent plus, sachant que Romain Amiot est dans ce secteur...

    De plus j'ai toujours eu un niveau très moyen en maths (pour ne pas dire mauvais)
    Je n'ai jamais eu la moyenne en maths dans les 3 années au lycée, et j'étais tout de même en S XD J'ai eu mon bac avec mention et 8 en maths.... Comme quoi même des miracles peuvent arriver !

    Puis-je te demander par simple curiosité si tu as fini tes études ou si tu es en doctorat pour passer ta thèse ?
    Je n'ai pas obtenu de thèse, techniquement j'ai fini mes études. Je vais tenter de repostuler aux thèses l'an prochain (sans grands espoirs hélas), sinon j'ai postulé à un emploi d'informatisation des collections paléontologiques dans un musée. J'ai également un projet patrimonial très important que je monte avec 2 autres personnes. SI tout ça n'aboutit à rien, je me lance dans une formation de soigneur animalier, pour travailler dans les zoos.

    J'y ai songé lors de nos précédents messages, tu confirmes mon idée et c'est une bonne chose ! x)
    Puis ça peut te mener jusqu'en des lointaines contrées, même jusqu'en Chine où les dinos à plumes sont regroupés. Franchement, je pense que tu pourrais avoir des opportunités, surtout à l'étranger. Renseigne-toi si en France il y a des gisements à oiseaux (Cénozoïque ou plus anciens), du matériel venant de telle ou telle région (je pense surtout aux plumes découvertes dans de l'ambre charentais, par exemple).
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  27. #22
    GuelaRouge

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Je n'ai pas obtenu de thèse, techniquement j'ai fini mes études. Je vais tenter de repostuler aux thèses l'an prochain (sans grands espoirs hélas), sinon j'ai postulé à un emploi d'informatisation des collections paléontologiques dans un musée. J'ai également un projet patrimonial très important que je monte avec 2 autres personnes. SI tout ça n'aboutit à rien, je me lance dans une formation de soigneur animalier, pour travailler dans les zoos.
    Ce qui m'étonne c'est qu'il n'y ait pas besoin d'assistants en labo ou sur le terrain pour aider les paléontologues. Ça nous ferait une autre roue de secours =(


    En tout cas, merci beaucoup pour tout tes conseils et infos, je sais mieux comment m'y prendre maintenant !! =D

  28. #23
    Valentin49

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    A la limite, peut-être qu'ils embaucheraient quelqu'un pour faire le tri, l'inventaire des collections. Un paléontologue (enseignant-chercheur) a assez de ses thésards et des étudiants. C'est malheureux.

    De rien GuelaRouge, si tu as d'autres questions n'hésite pas à me contacter ici, ou par messagerie

    Au plaisir de ta réussite prochaine !
    "Là où il y avait de la vie, il y a toujours de l'espoir."

  29. #24
    GuelaRouge

    Re : Je souhaite devenir Paléontologue.

    Merci, je te recontacterai si j'ai d'autres questions alors =)
    Bonne continuation à toi aussi !

  30. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Comment devenir paléontologue?
    Par Rozeen dans le forum Paléontologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/12/2012, 15h43
  2. Devenir paléontologue
    Par Violette63 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/08/2010, 17h10
  3. Devenir paléontologue (Marin)
    Par Lino83 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/06/2010, 20h42
  4. Devenir Paléontologue
    Par ankyl21 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/11/2009, 10h19
  5. [Formation] Devenir paléontologue...
    Par Valenten dans le forum Paléontologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2006, 09h21