Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 19 à 33 sur 33

Question sur l'immortalité de l'électron



  1. #19
    scientist

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron


    ------

    N'hésitez pas à critiquer!

    -----

  2. Publicité
  3. #20
    humanino

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Citation Envoyé par scientist
    N'hésitez pas à critiquer!
    puisque tu y tiens...

    Citation Envoyé par scientist
    Eh bien si on isole un électron (donc tout seul au milieu de l'univers...), il est soumis à sa gravité et aux interactions fortes de ses "sous-particules" qui l'empêchent de se disloquer ; mais aussi à qq chose qui l'empêche d'imploser : le rayonnement (pourquoi ne rayonnerait-il pas ) qui semble proche d'un effet de gradien. (et peu-être d'autres choses que je connais pas).
    l'electron est ponctuel.

    Citation Envoyé par scientist
    D'après certain, il est immortel donc il est autonome et si on l'isole, il "vit". Mais alors si on lui fournit de l'énergie, il exploserait...
    si tu lui fournis de l'energie, il ira plus vite. Tu ne peux pas exciter un electron, il n'a pas de sous-strucure.


    Citation Envoyé par scientist
    Donc l'électron n'est pas immortel.
    si l'electron n'etait pas immortel, il faudrait abandonner les theories de jauge. C'est pas demain la veille. En effet, il n'y a pas de particule plus legere chargee, et il faudrait abandonner la conservation de la charge.


    Citation Envoyé par scientist
    soit la conservation de l'énergie n'est pas rigoureusement exact (ce que bon nombre vont me reprocher : attaquer le seule principe indémontrable si ce n'est par une expérience à 10^-x près)
    ce principe est demontrable : la conservation de l'energie resulte de l'invariance de la physique sous les translations, c'est a dire les lois sont les memes sur Terre et ailleurs.

    Citation Envoyé par scientist
    soit l'électron n'est que la forme produite par une machine qui s'appelle Nature physique.
    comprend pas

    Citation Envoyé par scientist
    Bon alors pour soutenir mon propos qui pour l'instant n'est pas étayé : En optique, il existe des paradoxes avec des énergies qui doivent être négative si l'on veut constater ce que l'on observe.
    seules les differences d'energie comptent.

    Citation Envoyé par scientist
    Dans la Nature, rien n'est éternel.
    ma religion : les lois sont eternelles et immuables a nous de les decouvrir : c'est la science.

    Citation Envoyé par scientist
    mais souvent il existe sous nos yeux des représentations de ce qui peut exister à des échelles différentes.
    voila une remarque tres interessante. Appelons Nottale pour savoir ou il en est
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  4. #21
    mach3
    Modérateur

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Citation Envoyé par humanimo
    l'electron est ponctuel.
    c'est pas plutot un bout corde de 10-33 metres de long?

  5. #22
    mtheory

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    On n'en sait rien si l'électron est ponctuel ou pas.

  6. #23
    humanino

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Jusqu'a preuve du contraire l'electron est ponctuel. Experimentalement aujourd'hui, les physiciens trouvent tres pratique que l'electron soit ponctuel et sans sous-structure.

    Quant au theories des cordes.... qu'ont-elles apporte a la physique ? Elles ont predit la gravite. Ce n'est pas negligeable : les theories de cordes requierent la gravite. Les theories des cordes sont d'une elegance diaboliques. Je cite juste une seule chose : une fois que vous avez la theorie libre, pas besoin d'ajouter les interactions : elles sont deja determinees. Cela est du au fait qu'il n'y a pas de vertex defini dans l'espace-temps. Bon j'ajoute autre chose : a chaque ordre de perturbation, il y a un seul diagramme.

    Neanmoims, plusieurs physiciens connus et reconnus (parmi lesquels notamment Smolin et Rovelli, ainsi que John Baez) soutiennent que les theories des cordes sont superflues parce que la theories de la gravite en boucle est sur le point de quantifier la gravite sans faire d'hypothese supplementaire du type objet etendu (cordes), dimensions supplementaires, ou symetries nouvelles (supersymetries/supergravite)... bref sans faire de nouvelle hypothese physique. Soyons donc prudent avant de faire des affirmations. Les theories des cordes ont produits de nombreux resultats mathematiques, et c'est une excellente chose. Dans mon domaine (QCD), l'espoir initial pour ces theories de decrire les systemes fortement lies (hadrons) grace au cordes semble renaitre grace a la conjecture de Malcadena, qui postule l'equivalence d'une theorie Yang-Mills avec une theorie des cordes. Neanmoins, la theorie yang-Mills dans ce contexte necessite au moins une supersymetrie, ce n'est donc pas QCD. Mais on n'en est pas loin. Et puis la conjecture de Malcadena est formidablement plus vaste encore. Donc : OK les cordes c'est joli et moi aussi j'adore ca, mais s'il vous plait n'affirmez pas que les particules sont des cordes parce que aujourd'hui ce n'est qu'une elecubration (certes elegante et pleine de ressources) de theoricien
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  7. #24
    humanino

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Pour vous simplifier la tache si vous cherchez Rovelli :
    sa page contenant un lien pour obtenir gratuitement son bouquin sur la gravite quantique, qui paraitra chez Cambridge University Press !!! gratuitement et c'est une mine de renseignements, d'une qualite... n'hesitez surtout pas

    Maestro Rovelli : if you ever come across this page : merci merci merci (parmi vos illustres talents vous parlez francais n'est-ce pas), gracie ringraziamenti
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  8. Publicité
  9. #25
    scientist

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Au dernières nouvelles, l'électron n'est pas un point : toutes les particules sont issues de l'association de plusieurs briques élémentaires (le photon, le gluon, le graviton, et je sais plus le dernier(quark peut-être)).

    C'est pas parce que c'est "pratique" que la particule soit ponctuelle qu'elle l'est!!!

  10. #26
    deep_turtle

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Au dernières nouvelles, l'électron n'est pas un point : toutes les particules sont issues de l'association de plusieurs briques élémentaires (le photon, le gluon, le graviton, et je sais plus le dernier(quark peut-être)).
    Non. Les particules que tu cites sont celles qui assurent lé transmission des interactions fondamentales entre les particules élémentaires (les briques élémentaires) qui forment la matière : quarks, électrons (et d'autres). L'électron est bien une de ces particules élémentaires et est décrit comme un point dans le modèle standard.

  11. #27
    scientist

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Bon alors pardon et faisons de même avec un proton, ça change pas grand chose.

  12. #28
    humanino

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Je ne suis pas sur de bien comprendre ce que tyu veux dire avec le proton : le proton est composite, c'est trivial. On en connait les etats excites ! On l'a vu vibrer ca ne peut-etre un point.

    L'interet que l'electron soit ponctuel, c'est pour les gens qui sondent le proton avec par exemple. C'est pas qu'il est pratique de le decrire comme un point. Quoi que tu fasses, il apparait comme un point.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  13. #29
    scientist

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Peut-on vraiment isoler un point?

    Bon à part ça, pouvez-vous rappelez les briques et les forces élémentaires parce que j'ai un peu oublié et un peu mélangé.

    Déjà, vous avez rappelez comme brique élementaire : le quark et l'électron.

  14. #30
    deep_turtle

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    OK, c'est parti :

    Les quarks, qui existent dans le catalogue en 6 saveurs : u,d,s,c,b,t. Ils ont une charge électrique qui les rend sensibles à l'interaction électromagnétique, et aussi une "charge" de couleur (un autre type de charge que la charge électrique, qui les rend sensibles à l'interaction forte. Ils sont aussi sensibles à l'interaction faible.

    Les leptons, sensibles seulement à l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : les électrons, les muons et les taus.

    Les neutrinos, sensibles seulement à l'interaction faible. 3 sortes aussi, électronique, muonique et tauique...

    A chacune de ces particules est associée une antiparticule, ce qui double le nombre de pages du catalogue...

    La matière qui nous entoure n'utilise que les quarks u et d (qui constituent les neutrons et les protons) et les électrons.

  15. #31
    neutrinoman

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Hello,

    Je voulais juste préciser que les neutrinos font partis de la famille des leptons.
    (On a ainsi deux familles, leptons et quarks, de trois doublets)

    J'aurais également parlé d'une troisième famille : les bosons qui sont les messagers des interactions. Il y a le photon pour l'interaction électromagnétique. Les bosons vecteurs Z , W et W pour l'interaction faible. Le gluon pour l'interaction forte. Et le graviton (toujours pas mis en évidence) pour la gravité.

  16. #32
    humanino

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    attention, neutrinoman pourrait se vexer

    travailles-tu sur l'interaction faible ? Je travaille sur l'interaction forte
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  17. #33
    neutrinoman

    Re : Question sur l'immortalité de l'électron

    Citation Envoyé par humanino
    attention, neutrinoman pourrait se vexer
    Oui quand même!

    Oui j'ai travaillé cette année, pendant plusieurs mois, sur la physique du neutrino et la violation de la charge leptonique (en tant que petit stagiaire) !
    Je suis effectivement plus intéressé par les leptons et l'interaction électrofaible.
    Aujourd'hui je suis sur les muons (encore en stage).

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. L'électron
    Par CASA13 dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 31/01/2007, 17h51
  2. L'immortalité
    Par Great Teacher Onizuka dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/09/2006, 13h39
  3. l'électron sur l'orbite
    Par mayedi roland franck dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/08/2006, 14h37
  4. L'immortalité grace au Machines ?
    Par Vénone dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/03/2006, 14h32