Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 41

Géométrie non commutative de Alain CONNES



  1. #1
    salamanca

    Arrow Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par Gabriel Voir le message
    Dans la revue "sciences et vie" de Avril 2005, il y a un article relatant les travaux de Alain CONNES en vue d'établir une théorie quantique de la gravitation.
    Ses travaux s'appuient sur des travaux de Isrël GELFAND qui avait démontré en 1940 que les formes géométriques sont équivalentes à des algèbres commutatives.
    Alain CONNES démontre que dans un espace-temps partiellement discret et non commutatif, aparraissent des particules de matière et l'opérateur de DIRAC est équivalent à un tenseur d'espace-temps.
    En outre, la renormalisation est équivalente à l'action d'opérateurs masqués d'un groupe de GALOIS cosmique.

    Un mathématicien pourrait-il m'en dire un peu plus sur ces travaux de Alain CONNES ?
    Bonjour tout le monde, je fais remonter ce vieux post car j'ai pas mal de questions sur la géometrie non commutative dont je ne trouve pas les réponses sur le site d'Alain CONNES .
    Je ne suis pas du tout scientifique mais j'ai été frappé par l'interview de ce mathématicien : http://www.arte.tv/fr/connaissance-d...e/1350636.html.
    Au milieu d'autres considérations, et si on s'attache aux paragraphes 7, 17, 18 et 22 on peut je pense se faire une toute petite idée de ce qu'il veut dire et de son travail sans rentrer dans des considérations mathématiques imbuvables.

    Voici mes questions :

    1/il presente une simple feuille A4 où sur le seul recto il y'a une formule physique tres compliquée mais qui d'apres lui résume toute la physique théorique du modèle standard hormis la gravitation...connaissez vous cette formule? je trouve déjà épatant qu'il puisse exister un résumé de la sorte.

    2/lui arrive à condenser et donc d'apres lui "expliquer" cette page, en incorporant la gravitation, en une formule d'un 1/4 ligne quelle est cette formule?
    si c'est le cas et qu'il a raison elle va devenir aussi celèbre qu' e=mc2, non ?

    3/Il indique aussi que tout est spectral dans le paragraphe 22, et que ça remplace les unités de longueur, est il vrai que les physiciens ont généralisé cette façon de mesurer?

    4/Une théorie n'est intéressante que si elle fait des prédictions: il parle de 4 prédictions mais n'en cite que 2 la masse du boson de higgs et la masse du quarck top, où en est on pour ces 2 mesures de masse (découverte dans un avenir proche ou non)?

    5/quelles sont les 2 autre prédictions que sa théorie fait et qu'il ne cite pas

    6/L'interview date d'automne 2006 quels sont les derniers développements récents de sa théorie et marque t'il des points dans la communauté scientifique dans son "combat" contre la théorie des cordes...

    Voila je m'arrete là pour aujourd'hui si une ame charitable s'interesse à ce sujet et veut bien répondre je lui en serais tres reconnaissant

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Gabriel

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Bonjour Salamanca. Je ne suis qu'un physicien amateur du dimanche, un peu poète. Pour répondre à tes nombreuses questions, tu peux déjà lire l'excellent article "énergie noire et effet casimir" de Laurent SACCO en page d'acceuil.

    Je sens que les démarches géométrie non-commutative d'Alain CONNES et géométries des cordistes fusionneront un jour, comme Heisenberg et méca quantique.

  4. #3
    Gabriel

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    .../... suite
    La mécanique quantique nous dit que l'énergie est discontinue : les quanta.
    En est-il de même pour l'espace ? Je pense que oui.
    Lavoisier disait :"Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme".
    J'en déduis que l'espace est strictement équivalent à l'énergie, donc l'espace est discret. Il y a des quanta d'espace.
    C'est là que la géométrie non commutative d'Alain CONNES prend toute sa valeur.
    .../... suite

  5. #4
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    ah merci d'avoir répondu.En fait j'ai posté car si tu as vu les paragraphes cités dans l'interview il n'a pas l'air tres chaud pour la théorie des cordes.
    Il parait si convaincu et convaincant d'avoir trouvé quelque chose de magnifique que je suis tout pret à le croire (surtout vu la pointure du bonhomme) mais je suis impatient de savoir s'il va être contredit par l'experience d'où toutes mes questions...

  6. #5
    Barmecides

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Bonjour salamanca,

    je viens de regarder la video que tu as mis en lien. Tres interessante. Je vais te dire ce que j'ai compris et le peu que je connais de la theorie d'A. Connes.

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    1/il presente une simple feuille A4 où sur le seul recto il y'a une formule physique tres compliquée mais qui d'apres lui résume toute la physique théorique du modèle standard hormis la gravitation...connaissez vous cette formule? je trouve déjà épatant qu'il puisse exister un résumé de la sorte.
    Il s'agit du lagrangien du Modele Standard. Dire que toute la physique se resume a cette formule est je pense un peu demagogique et dans le but d'impressionner le telespectateur car derriere ce lagrangien, il y a un corpus theorique (theorie des champs, theories de jauge,...) et de nombreuses hypotheses.

    2/lui arrive à condenser et donc d'apres lui "expliquer" cette page, en incorporant la gravitation, en une formule d'un 1/4 ligne quelle est cette formule?
    Je crois qu'il s'agit de l'algebre qu'il choisit qui fait en particulier intervenir son espace non-commutatif. Il ne reduit le nombre de parametres libre que de 3/19 !

    si c'est le cas et qu'il a raison elle va devenir aussi celèbre qu' e=mc2, non ?
    Oui mais elle se comprend peut-etre encore moins bien que e=mc2. En tout cas, je n'ai pas les connaissances mathematiques suffisantes pour la comprendre maintenant.

    3/Il indique aussi que tout est spectral dans le paragraphe 22, et que ça remplace les unités de longueur, est il vrai que les physiciens ont généralisé cette façon de mesurer?
    Pour l'instant, je n'ai pas compris. D'autres auront probablement un avis. Fait il allusion a la gravite quantique en boucles ?

    4/Une théorie n'est intéressante que si elle fait des prédictions: il parle de 4 prédictions mais n'en cite que 2 la masse du boson de higgs et la masse du quarck top, où en est on pour ces 2 mesures de masse (découverte dans un avenir proche ou non)?
    La masse du top est actuellement mesuree avec une precision inferieure a 2%. On espere l'ameliorer fortement ces prochaines annees avec le demarage du LHC. Quant au boson de Higgs, il est activement recherche au Tevatron aux USA et bientot au LHC en Europe. On espere en savoir beaucoup plus d'ici trois-quatre ans (en tout cas sur son existence dans le cadre du modele standard). La theorie de A Connes prevoit une masse du Higgs de 170 GeV et cette prediction devrait donc etre facilement verifiable au LHC.

    5/quelles sont les 2 autre prédictions que sa théorie fait et qu'il ne cite pas
    Je ne sais pas. Apparament sa theorie prevoit un proton stable et des couplages de jauge (nombres qui decrivent les interactions dans le Modele Standard) lies entre eux, mais je ne sais pas si c'est de cela qu'il parle.

    6/L'interview date d'automne 2006 quels sont les derniers développements récents de sa théorie et marque t'il des points dans la communauté scientifique dans son "combat" contre la théorie des cordes...
    Pas que je sache. La communaute "theorie des cordes" est beaucoup plus large (surtout chez les physiciens). Et la gravite quantique a boucles semble plus a la mode que sa geometrie non-commutative.
    Maintenant il est le seul a proposer un modele dans le cadre de sa theorie qui predit des effets que l'on peut bientot tester experimentalement, ce qui est quand meme un plus.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    merci beaucoup de ta réponse détaillée.

    Je suis d'accord avec ta conclusion : "Maintenant il est le seul a proposer un modele dans le cadre de sa theorie qui predit des effets que l'on peut bientot tester experimentalement, ce qui est quand meme un plus."

    On devrait savoir dans pas trop longtemps alors patientons.

  9. Publicité
  10. #7
    Rincevent

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    bonsoir,

    une remarque rapide en passant : même dans le cas où il aurait pas eu tout bon, il est probable qu'au moins une partie de ses idées soient dans La Réponse : dans le cadre de la théorie des cordes des trucs de géométrie non-commutative sortent naturellement...

    cf par exemple :
    http://arxiv.org/abs/hep-th/9908142
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  11. #8
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    effectivement, je lis mal l'anglais,mais apparemment des résultats joindraient les 2 théories.Ca va pas être de la tarte tout ça vu la difficulté d'apprehender chacune séparement si en plus il faut les meler, ça va épuiser des generations de chercheurs, non?

    Pour ma part, sans aucun fondement scientifique, je ne crois pas aux cordes qui vibreraient avec n dimensions, ça me semble être tres exposé pour essayer de combler desesperement un vide theorique tandis que affirmer "on ne trouve pas car on n'a pas cherché avec les bons outils mathématiques" mais sans trop déranger la physique actuelle me parait plus plausible.

    C'est juste une intuition et puis je suis un peu chauvin j'aimerais bien qu'un français apporte une contribution décisive dans la résolution de ces problèmes ...

    Si quelqu'un a d'autres arguments sur mes questions du départ je suis preneur.L'actualité sur l'effet casimir sur futura sciences est tres bien fait je m'y replonge dedans pour essayer de comprendre un peu les cordes...

  12. #9
    invité576543
    Invité

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    C'est juste une intuition et puis je suis un peu chauvin j'aimerais bien qu'un français
    Met "francophone", ça fera mieux sur ce forum...

    Cordialement,

  13. #10
    Rincevent

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    Ca va pas être de la tarte tout ça vu la difficulté d'apprehender chacune séparement si en plus il faut les meler, ça va épuiser des generations de chercheurs, non?
    possible... surtout qu'il existe apparemment aussi une tendance à devoir/vouloir rapprocher les cordes et la gravité quantique à boucles (LQG)... et je parle même pas des twistors de Penrose qui ont eux aussi des intersections non-nulles avec les cordes... bref... parfois j'ai un peu peur qu'en dehors de Witten, des chats et de quelques autres, ça ne devienne bientôt un domaine un peu réservé tant qu'un résumé à la portée de la majorité n'aura pas été trouvé...

    C'est juste une intuition et puis je suis un peu chauvin j'aimerais bien qu'un français apporte une contribution décisive dans la résolution de ces problèmes ...
    des Français qui ont apporté des trucs notables dans tout ça, y'en a pas mal... en particulier, la supergravité à 11 dimensions qui est revenue au premier plan récemment via les cordes est née en France... sans oublier de nombreuses contributions de Joël Scherk qui est malheureusement mort assez jeune et est (avec John Schwarz) derrière la découverte du possible rôle des cordes pour la gravitation quantique...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  14. #11
    Gabriel

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Je conseille aussi la lecture d'un petit livre "Université de tous les savoirs ; Les Mathématiques", editeur : Odile Jacob, 2002.
    Il y a un article de 19 pages, écrit par Alain CONNES, présentant la géométrie non commutative.
    Un petit extrait : "L'une des pierres angulaires de la géométrie non-commutative est la découverte due à M.F. ATIYAH qui permet d'interpréter les cycles en K-homologie comme des représentations de l'algèbre des coordonnées dans la scène quantique décrite plus haut. En particulier toute trace du commutatif a disparu et de nombreux résultats, en particulier en topologie des variétés non simplement connexes, ont amplement montré que le cadre non-commutatif était idéal pour traiter de la K-homologie. Il restait à comprendre comment adapter le ds de Riemann et c'est ici qu'il suffisait à nouveau de feuilleter des ouvrages de physique contemporaine pour y trouver la répose."

  15. #12
    G13

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Je n'y connais pas grand chose, mais pour la question des mesures de longueur, il me semble que dans la geometrie d'Alain Connes, pour mesurer la distance entre deux points, en gros, on envoie une onde d'un point à l'autre.
    On peut dire qu'une onde est comme une vague (ou un relief). Si la pente du relief est plus petite que 1 (cad 45°) , la difference de hauteur entre deux points sera inferieur à la distance "à vol d'oiseau" . On peut alors definir la distance "à vol d'oiseau" entre deux points comme le maximum des differences de hauteur à l'aplomb des deux points, le maximum etant pris parmi les ondes de pente partout plus petite que 45°.
    Naturellement, la hauteur est "immaterielle", le vrai espace est la "carte".
    Si A est l'algebre (ici commutative) des ondes, la carte est appelée le spectre de A.

  16. Publicité
  17. #13
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par Barmecides Voir le message
    Bonjour salamanca,

    La theorie de A Connes prevoit une masse du Higgs de 170 GeV et cette prediction devrait donc etre facilement verifiable au LHC.


    Maintenant il est le seul a proposer un modele dans le cadre de sa theorie qui predit des effets que l'on peut bientot tester experimentalement, ce qui est quand meme un plus.
    Je viens de lire sur le site "techno sciences" :

    Physique Posté par Michel le Mardi 5 Août 2008 à 00:00:34


    Physique des particules: nouveaux résultats sur le boson de Higgs

    Les physiciens des expériences CDF et DZero du Fermilab (Etats-Unis), dont un groupe du Service de physique des particules du CEA et du CNRS/IN2P3, ont fait un nouveau pas vers la mise en évidence du boson de Higgs. Cette particule est le chaînon manquant tant recherché du "modèle standard" (1), cadre théorique de la physique des particules.

    Les physiciens des expériences CDF et Dzero, expériences conduites sur le Tevatron, collisionneur de protons du Fermilab, viennent d'annoncer que l'analyse combinée de leurs données exclut que la masse du boson de Higgs se situe autour de 170 GeV/c2 (2), soit environ 170 fois la masse du proton.

    Bon ben c'est justement ce que prevoyait Connes ça parait mal embarqué pour la géométrie non commutative, non?

  18. #14
    humanino

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Bonjour
    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    Les physiciens des expériences CDF et Dzero, expériences conduites sur le Tevatron, collisionneur de protons du Fermilab, viennent d'annoncer que l'analyse combinée de leurs données exclut que la masse du boson de Higgs se situe autour de 170 GeV/c2 (2), soit environ 170 fois la masse du proton.
    Il s'agit d'une mauvaise lecture : la masse n'est pas de 170 GeV : il ne s'agit donc pas d'une decouverte, mais de l'exclusion d'une zone de masse pour une decouverte
    Bon ben c'est justement ce que prevoyait Connes ça parait mal embarqué pour la géométrie non commutative, non?
    A verifier mais ce n'est pas le chiffre que j'avais en tete.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  19. #15
    humanino

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Voila, je crois que la valeur donnee plus haut de ~ 180 GeV correspond a cette version :
    Noncommutative Yang-Mills and Noncommutative Relativity: A Bridge Over Trouble Water
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  20. #16
    mtheory

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    BonjourIl s'agit d'une mauvaise lecture : la masse n'est pas de 170 GeV : il ne s'agit donc pas d'une decouverte, mais de l'exclusion d'une zone de masse pour une decouverte
    A verifier mais ce n'est pas le chiffre que j'avais en tete.
    Si....dans l'état la théorie de Connes part à la poubelle comme il le reconnait lui-même.

    http://noncommutativegeometry.blogsp.../08/irony.html

    Il va avoir du mal à critiquer les cordistes maintenant.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  21. #17
    humanino

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Si....dans l'état la théorie de Connes part à la poubelle comme il le reconnait lui-même.
    Je trouve ton jugement un peu dur, et a vrai dire peu honnete intellectuellement.

    La masse du Higgs dans le modele de Connes a pour interpretation physique la distance entre les deux feuillets d'univers, et cette partie de la geometrie est commutative. La contrainte non commutative permettant de fixer la masse provient des relations entre constantes de couplage sous l'hypothese (comme il le souligne) du "grand desert" et utilise le flot de renormalisation ordinaire. Personellement, j'interprete cela comme l'echec de l'hypothese du "grand desert", ce qui en soit ne signe certainement pas "l'arret de mort" des techniques issues de la geometrie non commutative.

    A dire vrai, j'ai l'impression desagreable qu'il s'agit d'une remarque portee par un sentiment personel lie a une mise en opposition des differentes approches (cordes, boucles, jauge, ncg...). Or je crois qu'une position un peu plus raisonnable consiste a imaginer que ces approches ne sont pas necessairement contradictoires, et que les debats socio-politiques ne font pas du bien a la communication scientifique. D'apres ce que je comprend, c'est une position que ne rejeterais pas Witten par exemple, et que soutien clairement Smolin. Motl en revanche est peu etre un bon scientifique, mais son aspect humain me revolte toutes les semaines un peu plus.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  22. #18
    mtheory

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    Je trouve ton jugement un peu dur, et a vrai dire peu honnete intellectuellement.

    La masse du Higgs dans le modele de Connes a pour interpretation physique la distance entre les deux feuillets d'univers, et cette partie de la geometrie est commutative. La contrainte non commutative permettant de fixer la masse provient des relations entre constantes de couplage sous l'hypothese (comme il le souligne) du "grand desert" et utilise le flot de renormalisation ordinaire. Personellement, j'interprete cela comme l'echec de l'hypothese du "grand desert", ce qui en soit ne signe certainement pas "l'arret de mort" des techniques issues de la geometrie non commutative.

    A dire vrai, j'ai l'impression desagreable qu'il s'agit d'une remarque portee par un sentiment personel lie a une mise en opposition des differentes approches (cordes, boucles, jauge, ncg...). Or je crois qu'une position un peu plus raisonnable consiste a imaginer que ces approches ne sont pas necessairement contradictoires, et que les debats socio-politiques ne font pas du bien a la communication scientifique. D'apres ce que je comprend, c'est une position que ne rejeterais pas Witten par exemple, et que soutien clairement Smolin. Motl en revanche est peu etre un bon scientifique, mais son aspect humain me revolte toutes les semaines un peu plus.
    Je te rassure, j'ai bien dis dans l'état
    Il était parfaitement clair pour moi que ça n'était ni une réfutation en bloc de la théorie de Connes ni une condamnation des approches avec géométrie non commutative...pour la bonne raison que ce que propose Connes est une variante de Kaluza-Klein et que la théorie des membranes implique elle aussi une structure non-commutative pour l'espace-temps.

    Je n'ai donc jamais vu une opposition entre la théorie de Connes et la théorie des cordes qui sont pour moi des approches complémentaires. D'ailleurs comme le soulignait Connes dans une interview, on lui avait dis que Witten avait été vu en train de lire son livre dans une des pièces de Princeton.

    Ceci dis, Connes a fait quelques remarques dérogatives sur la théorie des cordes, c'est donc normal que je mentionne qu'il va avoir des problèmes pour soutenir ses idées chez les cordistes, c'est à dire non pas la géométrie non-commutative que les cordistes investiguent eux-aussi mais bien son modèle et les variantes autour. D'après Connes lui-même visiblement, sa prédiction est assez contraintes par son modèle il me semble, ça n'est pas une simple question de distance entre deux feuillet de l'espace-temps. Ceci dis, j'avoue mon ignorance quasi complète sur la théorie de Connes même si j'ai qq aperçus sur son contenue.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  23. Publicité
  24. #19
    humanino

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Tout de meme, la K-dimension dans son modele = 10 + une dimension transverse... il l'a dit que c'etait troublant.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  25. #20
    mtheory

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    Tout de meme, la K-dimension dans son modele = 10 + une dimension transverse... il l'a dit que c'etait troublant.
    Ben oui, regarde bien mes explications, j'ai pas dis que l'approche de Connes était complètement à mettre à ma poubelle.
    On réfute rarement une théorie en bloc...ex les trous d'Young et la théorie corpusculaire de la lumière.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  26. #21
    Spinfoam

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    De combien de théories prédisant une masse du Higgs à 170 GeV/c² cette annonce signe t-elle la mort ? En supposant qu'un taux de confiance de 95% est très fiable, est-ce le cas d'ailleurs ? Une chance sur vingt de se tromper, ce n'est pas si négligeable que ça.

  27. #22
    mtheory

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par Spinfoam Voir le message
    De combien de théories prédisant une masse du Higgs à 170 GeV/c² cette annonce signe t-elle la mort ? En supposant qu'un taux de confiance de 95% est très fiable, est-ce le cas d'ailleurs ? Une chance sur vingt de se tromper, ce n'est pas si négligeable que ça.
    Bonjour,
    Difficile à dire...en tous cas je ne serais pas étonné que Connes finisse par trouver une modification de sa théorie qui soit libre de ce problème mais, comme je l'ai dis, en l'état, sa théorie est falsifiée.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  28. #23
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Je fais remonter ce vieux sujet car j'ai lu sur "techno sciences" : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6402 : "Le domaine de masse possible où se cache le boson de Higgs se rétrécit. Les dernières analyses de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose,...) des expériences CDF et DZero, réalisées auprès de l'accélérateur Tevatron du Fermilab (1) aux États-Unis et dans lesquelles sont impliqués le CNRS/IN2P3 et le CEA/Irfu (2) , excluent désormais une partie du domaine de masse possible du boson de Higgs, déterminé par les expériences antérieures. Celles-ci contraignaient la masse du boson de Higgs à se situer entre 114 et 185 GeV/c2. Les nouveaux résultats de CDF et DZero excluent une partie de ce domaine, de 160 à 170 GeV/c2, ce qui implique que le boson de Higgs, s'il existe, a une masse qui se situe soit entre 170 et 185 GeV/c2, soit, plus probablement, entre 114 et 160 GeV/c2."
    Finalement tout cela s'affine et les 170 gev/c² sont apparemment encore possibles pour la masse du boson de higgs.La géométrie non commutative dans cette prédiction là ne serait pas totalement discréditée.
    En me promenant sur le web je vois que celle ci a l'air de se généraliser et de s'internationaliser ex : http://poncelet.sciences.univ-metz.fr/~gncah/ voir les mini cours :J. L. Heitsch, professeur émérite, Illinois University et Northwestern university, Chicago.
    V. Mathai (à confirmer), Professeur, Université Adélaide, Australie.
    D. Perrot, maître de conférence, Institut Camille Jordan, Université Lyon 1.
    P. Piazza, professeur, Université La Sapienza di Roma, Rome.
    H. Stetkaer, professeur, Aarhus University, Danemark.
    Est ce le cas?

  29. #24
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    Je fais remonter ce vieux sujet car j'ai lu sur "techno sciences" : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6402 : "Le domaine de masse possible où se cache le boson de Higgs se rétrécit. Les dernières analyses de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose,...) des expériences CDF et DZero, réalisées auprès de l'accélérateur Tevatron du Fermilab (1) aux États-Unis et dans lesquelles sont impliqués le CNRS/IN2P3 et le CEA/Irfu (2) , excluent désormais une partie du domaine de masse possible du boson de Higgs, déterminé par les expériences antérieures. Celles-ci contraignaient la masse du boson de Higgs à se situer entre 114 et 185 GeV/c2. Les nouveaux résultats de CDF et DZero excluent une partie de ce domaine, de 160 à 170 GeV/c2, ce qui implique que le boson de Higgs, s'il existe, a une masse qui se situe soit entre 170 et 185 GeV/c2, soit, plus probablement, entre 114 et 160 GeV/c2."
    Finalement tout cela s'affine et les 170 gev/c² sont apparemment encore possibles pour la masse du boson de higgs.La géométrie non commutative dans cette prédiction là ne serait pas totalement discréditée.
    En me promenant sur le web je vois que celle ci a l'air de se généraliser et de s'internationaliser ex : http://poncelet.sciences.univ-metz.fr/~gncah/ voir les mini cours :J. L. Heitsch, professeur émérite, Illinois University et Northwestern university, Chicago.
    V. Mathai (à confirmer), Professeur, Université Adélaide, Australie.
    D. Perrot, maître de conférence, Institut Camille Jordan, Université Lyon 1.
    P. Piazza, professeur, Université La Sapienza di Roma, Rome.
    H. Stetkaer, professeur, Aarhus University, Danemark.
    Est ce le cas?
    Est ce que c'est parce que j'ai cité un autre forum de sciences que personne ne repond à ma question?? c'est dommage cet ostrascisme

  30. Publicité
  31. #25
    philou21

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    Est ce que c'est parce que j'ai cité un autre forum de sciences que personne ne repond à ma question??
    C'est vraiment ce que tu penses ?
    c'est dommage cet ostrascisme
    Ben oui...tu penses vraiment ça...

  32. #26
    mariposa

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    Est ce que c'est parce que j'ai cité un autre forum de sciences que personne ne repond à ma question?? c'est dommage cet ostrascisme
    Bonjour,

    C'est quoi la question?

  33. #27
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Bonjour,

    C'est quoi la question?
    ben en fait 2 questions :-"les 170 gev/c² sont apparemment encore possibles pour la masse du boson de higgs.La géométrie non commutative dans cette prédiction là ne serait pas totalement discréditée" oui ou non ?
    2e : La GNC a l'air de se généraliser et de s'internationaliser est ce encore tres specifique et ne concerne que quelques chercheurs ou bien est elle déjà entrée dans un cycle d'etudes pour etudiants du supérieur.
    J'avais parlé d'ostrascisme à tort car à l'ouverture du sujet les reponses avaient été rapides et là je n'avais aucun retour, j'étais donc un peu déçu, je m'excuse si j'ai froissé des susceptibilités et je retire le mot d'ostrascisme à l'encontre d'autres forums de sciences .
    Je remercie encore les auteurs des reponses

  34. #28
    salamanca

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    finalement pas de réponses sans doute mauvaises questions ...

  35. #29
    chaverondier

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    Finalement pas de réponses. Sans doute mauvaises questions ...
    Pas sûr. Répondre (correctement) aux questions posées dans ce fil exige (me semble-t-il) un niveau de connaissance professionnel en physique théorique. Ca réduit le nombre de personnes qui peuvent répondre (mais il n'y a qu'à voir le nombre de consultations pour voir que le fil intéresse). Pour des questions aussi techniques, si vous voulez avoir un plus grand nombre de réponses, il vous faut passer à un forum scientifique anglophone modéré comme sci.physics.research par exemple.

  36. #30
    humanino

    Re : Géométrie non commutative de Alain CONNES

    Citation Envoyé par salamanca Voir le message
    "les 170 gev/c² sont apparemment encore possibles pour la masse du boson de higgs.La géométrie non commutative dans cette prédiction là ne serait pas totalement discréditée" oui ou non ?
    Avant toute chose : la geometrie non-commutative en elle-meme est purement mathematique. Elle n'a a priori que faire des applications physiques que l'on peut lui imaginer. En particulier, il existe une liste de choses qu'Alain Connes suppose dans son modele, qui n'ont rien a voir avec la geometrie non-commutative en particulier mais portent essentiellement sur le modele standard et la physique des particules, et il faut bien garder cela a l'esprit. D'une certaine facon, Alain Connes ne s'est engage dans cette voie que parce qu'elle s'est averee prometteuse. Par exemple, les travaux d'Alain Connes nous ont fourni une assise mathematique serieuse pour les diagrammes de Feynman en theorie quantique des champs et les methodes de renormalisation associees. En soit, c'est deja une valeur inestimable.

    Cela dit...

    Les 170 GeV ne sont pas totalement exclus, mais deviennent tres peu probables. Approchons donc la question de l'autre cote : laquelle des hypotheses d'Alain Connes dans son modele devient tres probablement fausse ? Personellement (pour ce que cela vaut...), je dirais son hypothese de "grand desert" : qu'il n'existe aucune nouvelle physique entre la brisure electrofaible et l'echelle de grande unification. Par exemple, entre l'echelle moleculaire ou atomique (disons 1 eV pour etre genereux) et l'echelle de brisure electrofaible (disons 100 GeV) on a 11 ordres de grandeurs, dont l'exploration a fortement occupe les physiciens et change profondement notre comprehension de l'Univers. Selon l'hypothese du grand desert, on n'apprendra rien de neuf pendant les 15 prochains ordres de grandeurs.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Interview Alain Connes
    Par G13 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/08/2007, 18h13
  2. Alain Connes et grande unification
    Par Thwarn dans le forum Physique
    Réponses: 34
    Dernier message: 28/02/2007, 17h00
  3. Géométrie non-commutative
    Par Hervhélium dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/10/2005, 21h09
  4. Géométrie non commutative de Alain CONNES
    Par Gabriel dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 12
    Dernier message: 09/05/2005, 10h34
  5. géométrie non commutative
    Par ChiLenO dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/02/2005, 22h39