Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Décongélation et consommation d'énergie



  1. #1
    invité576543
    Invité

    Décongélation et consommation d'énergie

    Bonjour,

    En préalable, je ne suis pas sûr du forum le plus adapté. Le forum
    environnement pourrait l'être plus.

    La question est comment décongeler (i.e., amener à la température
    ambiante de l'habitation) des aliments qui sortent du congélateur,
    en consommant le moins possible d'énergie. Exemples de stratégies
    dans l'ensemble des options (non exhaustif, ne vous gênez pas pour
    en proposer d'autres, en restant dans le pratique, ce qui est
    disponible dans un habitat occidental "normal"):

    1) Mettre au micro-onde, puissance max, jusqu'à obtention de la
    température désirée;

    2) Laisser à l'air libre dans l'habitation le temps qu'il faut;

    3) Mettre au réfrigérateur, compartiment de température max,
    attendre l'égalisation de température, puis finir au micro-onde;

    4) Mettre dehors jusqu'à égalisation, puis au micro-onde;

    Quelques données complémentaires:

    C'est l'hiver, la température extérieure est de 4°C.

    La température de l'habitation est de 19°C, maintenue par un système
    thermostaté de chauffage au fuel;

    L'optimisation portera sur le coût, en considérant le coût du Joule
    électrique (micro-onde, réfrigérateur, ...) égal à deux fois le coût
    du Joule de chauffage au fuel;

    On modélise le besoin comme suit: le passage du machin de -18°C à
    19°C demande 200 kJ, et le besoin est linéaire avec la différence de
    température.

    Si des hypothèses manquantes sont nécessaires (rendement du
    réfrigérateur, perte de chaleur due à l'ouverture d'une porte vers
    l'extérieur, ...) ceux qui en ont besoin les proposeront.

    Si on arrive, grâce à la puissance de la science physique, à se
    mettre d'accord sur la meilleure stratégie, cela donnera une
    information clé pour promouvoir un comportement éco-citoyen quand à
    la décongélation, une œuvre d'intérêt général, nul n'osera en
    disconvenir.

    Cordialement,

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    GillesH38a

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    bonjour

    je ne sais pas si la question est sérieuse pour les économies d'énergie, mais c'est au moins un probleme amusant, qui ressemble à celui de Feynmann ( faut-il mettre le lait froid dans le café des le départ ou juste avant de le boire si on veut qu'il reste le plus chaud possible en l'emportant dans l'amphi? )

    Une petite remarque préliminaire : la phase de transition de phase (glace-eau) demande nettement plus d"énergie que le réchauffement proprement dit, 80 cal/g si mes souvenirs sont bons, ça triple le besoin par rapport à un simple réchauffement de -18 à +19 °C

    sinon il me semble (pas fait de calcul) que l'optimum devrait etre une solution non proposée : mettre au frigo pour économiser la consommation du frigo équivalente au froid dégagé, jusqu'à égalisation, puis terminer dans la pièce non?

    cordialement

    Gilles

  4. #3
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Une petite remarque préliminaire : la phase de transition de phase (glace-eau) demande nettement plus d"énergie que le réchauffement proprement dit, 80 cal/g si mes souvenirs sont bons, ça triple le besoin par rapport à un simple réchauffement de -18 à +19 °C
    Oui. J'ai proposé une relation linéaire avec la différence de température pour ne pas s'embêter avec le passage du 0...

    sinon il me semble (pas fait de calcul) que l'optimum devrait etre une solution non proposée : mettre au frigo pour économiser la consommation du frigo équivalente au froid dégagé, jusqu'à égalisation, puis terminer dans la pièce non?
    Effectivement, la solution que j'ai en tête n'est pas proposée. Proposes-tu la partie la plus froide du frigo, ou la plus élevée? Ou autre chose?

    Ensuite, où dans la pièce? (quitte à optimiser, allons le plus loin possible )

    Michel

    PS: Le problème est sérieux, au sens où ça vient d'une discussion familiale sur le thème qu'organiser à l'avance peut faire des économies (le plus rapide c'est le micro-onde, seule solution si on s'y prend trop tard...). Moins sérieux au vue de l'économie obtenue (et le débat éco-citoyen est toujours le même: qu'il y ait un coût énergétique à un confort supplémentaire -ici, celui d'être libre quand organiser le repas- n'a rien d'étonnant, et le rapport "qualité/prix" -surplus de confort/énergie- est impossible à discuter objectivement...).

  5. #4
    invité6543212033

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Salut !

    Moi je propose la technique suivante : Sachant que l'on parle d'aliments congelés à -18°C il ne faut pas avoir un gradient de température trop important sinon, il y a risque de prolifération bactérienne !
    Donc on sort l'aliment du congèle et on le met dehors puisque c'est l'hiver à 4°C comme çà on arrive à décongélation en consommant la chaleur latente de décongélation grâce à l'énergie gratuite de l'environnement (mais faut faire gaffe à la météo au cas ou un blizzard frappe momentanément l'aliment et le recongèle, ce qui n'est pas bon bactériologiquement parlant, donc on aura quand même consommé l'énergie de regarder la TV 5 min pour voir la météo ! )
    Lorsque l'aliment est décongelé, donc eau à état liquide à 4°C, la prolifération bactérienne devrait à peine avoir commencé, donc là et comme le microonde permet de cuire rapidement l'aliment (puisque l'eau est à l'état liquide) on se permet de l'utiliser 30 s pour arriver à 19°C et avoir un aliment sain prêt à être dégusté !

    Conclusion on aura dépensé dans l'ordre :
    _ 5 min de TV pour la météo donc toujours utile !
    _ 2 ouvertures de portes intempestives (mais si l'on en profite pour le faire en temps masqué, alors çà ne compte pas, genre aller couper du bois dehors ou aérer sa salle d'ordinateur enfumée par toutes ses satanées clops ! )
    _ Véritablement environ 30 s de microonde à puissance max (çà varie selon la taille de l'aliment ! lol à prévoir donc) pour avoir un aliment sain sans développement prolifique de bactéries pouvant être potentiellement pathogènes ! (bonjour l'ulcère sinon ! )

    Voilà qu'en pensez-vous ?

    Cordialement

  6. #5
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message

    Voilà qu'en pensez-vous ?
    Que ce n'était pas le forum physique le bon! Je ne pensais que physique et économie d'énergie; si on ajoute biologie, principe de précaution, coût de la sécurité sociale (pour les soins) et des assurances (pour décider qui paye les conséquences du non respect de précautions évidentes), faut mettre ça dans débats "scientifiques"(1). (Les guillemets parce que se mettre d'accord par méthode scientifique sur la pondération des coûts énergétiques et ceux conséquents à la prolifération bactérienne me semble du domaine de l'illusoire...).

    Autre pensée: il ne faut pas faire de la physique sur des sujets concrets

    En tout cas merci, c'est un excellent argument pour les discussions sur les économies d'énergie de bout de chandelles: ça complique bien plus la recherche de compromis de parler santé, espérance de vie et trou de la sécu, que de parler de bête confort égoïste comme je l'ai fait!

    Cordialement,

    Michel

    (1) Si un modo estime que c'est mieux, pourquoi pas?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GillesH38a

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    Oui. J'ai proposé une relation linéaire avec la différence de température pour ne pas s'embêter avec le passage du 0...



    Effectivement, la solution que j'ai en tête n'est pas proposée. Proposes-tu la partie la plus froide du frigo, ou la plus élevée? Ou autre chose?

    Ensuite, où dans la pièce? (quitte à optimiser, allons le plus loin possible )
    ouh là ça se complique !!

    j'aurais tendance à dire : perturber le réfrigérateur le moins possible (si il est plus froid, ça augmentera la quantité de chaleur entrant dedans, donc surconsommation temporaire du frigo ET du chauffage...) , donc dans la partie la plus froide (c'est aussi là que la décongélation est la plus lente....)

    et également dans la partie la plus froide de la pièce pour la perturber le moins possible !


    PS: Le problème est sérieux, au sens où ça vient d'une discussion familiale ...
    c'est effectivement très sérieux alors !

    cordialement

    Gilles

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    j'aurais tendance à dire : perturber le réfrigérateur le moins possible (si il est plus froid, ça augmentera la quantité de chaleur entrant dedans, donc surconsommation temporaire du frigo ET du chauffage...) , donc dans la partie la plus froide (c'est aussi là que la décongélation est la plus lente....)
    Intuitivement, j'ai pensé à le mettre d'abord au plus froid, puis le déplacer petit à petit vers la partie la moins froide (disons une ou deux étapes, l'ouverture du frigo n'est pas bénigne; sans compter qu'une application pratique est le petit déjeuner, ça rajoute de l'éclairage s'il faut se lever la nuit trop souvent ). Idée pour un frigo écolo: compartiment spécial décongélation avec automate faisant monter progressivement la température (si tant est que ce soit la bonne approche, les bactéries vont certainement être utilisées comme argument contre )

    et également dans la partie la plus froide de la pièce pour la perturber le moins possible !
    Ca j'arrive pas à me faire une idée. Déjà, si la consigne est d'atteindre la température moyenne, mettre au plus froid n'est pas une solution! Je me suis demandé surtout si mettre près de la partie émissive de chaleur du frigo n'était pas ce qu'il y a de mieux: en aidant à refroidir le radiateur arrière du frigo, est-ce qu'on diminue sa consommation énergétique? Si oui, ce serait au plus près de l'arrière du frigo...

    Cordialement,

    Michel

  11. #8
    mach3

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Ca j'arrive pas à me faire une idée. Déjà, si la consigne est d'atteindre la température moyenne, mettre au plus froid n'est pas une solution! Je me suis demandé surtout si mettre près de la partie émissive de chaleur du frigo n'était pas ce qu'il y a de mieux: en aidant à refroidir le radiateur arrière du frigo, est-ce qu'on diminue sa consommation énergétique? Si oui, ce serait au plus près de l'arrière du frigo...
    grrr je venais d'avoir l'idée pendant la lecture du fil, et voilà, doublé

    Je pense que c'est le mieux en effet, le radiateur du congélateur ne demande qu'à être refroidi (c'est pour ça qu'il chauffe, il se débarrasse de sa chaleur ). Si on évacue plus vite la chaleur, le fluide nécessitera moins de travail pour être refroidi (ou il refroidira plus pour un même travail).

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  12. #9
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    grrr je venais d'avoir l'idée pendant la lecture du fil, et voilà, doublé

    Je pense que c'est le mieux en effet, le radiateur du congélateur ne demande qu'à être refroidi (c'est pour ça qu'il chauffe, il se débarrasse de sa chaleur ). Si on évacue plus vite la chaleur, le fluide nécessitera moins de travail pour être refroidi (ou il refroidira plus pour un même travail).
    Pas si doublé que ça! J'avais pensé au frigo, tu parles du congélateur! En effet, si l'idée pour le frigo est la bonne, le congélo ça doit être mieux!!!

    Donc ce serait d'abord dans le frigo, et ensuite près de l'arrière du congélo!

    Cordialement,

  13. #10
    mach3

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Donc ce serait d'abord dans le frigo,
    donc l'aliment congelé aide le frigo à refroidir le temps qu'il atteigne sa température (donc le frigo va moins consommer : il a moins de calories à évacuer pour maintenir sa température

    et ensuite près de l'arrière du congélo!
    et il aide le congélateur à refroidir son circuit de refroidissement.

    On pourrait pas mettre direct l'aliment congelé derrière le congélateur? gradient de température trop fort donc bactéries?? je n'ai toujours pas bien saisi cette histoire de prolifération, faudra que je poste en bio un jour.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  14. #11
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    On pourrait pas mettre direct l'aliment congelé derrière le congélateur?
    Bon point. Faudrait faire une comparaison quantitative à base de formules de thermodynamique, ça se complique!!!

    Cordialement,

  15. #12
    invité6543212033

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    gradient de température trop fort donc bactéries??
    Oui ... en fait c'est un raccourci que j'ai utilisé ...
    En fait si l'on a une source très chaude à côté d'un milieu nutritif très froid on aura un gradient thermique fort et une interface liquide décongelé en progression dans le milieu se qui sera favorable aux bactéries pour une certaine limite de température dépendant du type de bactérie et il faut que l'eau soit liquide pour accentuer la prolifération !

    N'en déplaise à Michel, c'est de la biophysique ! lol !

    Cordialement

    PS : Moi je m'en fout de vos histoire de frigo/congelo, je mange que des conserves ! Na !

  16. Publicité
  17. #13
    pmdec

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Bonsoir,

    Décongeler dans la pièce ou dans le frigo ne changera pas grand chose au fait que, de toute(s) façon(s), les frigories du truc congelé se retrouveront forcément dans la maison. En le mettant dans le frigo, on ne fait qu'économiser sur le fonctionnement du moteur du frigo.
    Pour moi, c'est clair, d'un point de vue énergétique, le mieux c'est dehors, tant qu'il ne gèle pas. Eventuellemnt dans un carton pour que ça ne décongèle pas trop vite.
    Comme tu précises que tu te chauffes au fuel, je suppose que tu attends aussi un calcul sur un optimum de température avanr mise dans le cro-onde . Là, ça devient complexe ! Ca doit dépendre de la période de l'expé : selon que + ou - de centrales thermiques sont à l'oeuvre sur le réseau EDF ... car la chaleur générée par le cro-onde se retrouvera aussi dans la maison !

    Cordialement,
    PM

  18. #14
    GillesH38a

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    vous avez pensé à toutes les calories dépensées en plus dans le cerveau pour résoudre ce problème????

  19. #15
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par pmdec Voir le message
    Bonsoir,

    Décongeler dans la pièce ou dans le frigo ne changera pas grand chose au fait que, de toute(s) façon(s), les frigories du truc congelé se retrouveront forcément dans la maison.
    Salut,

    Le frigo participe au chauffage, mais à partir de l'électricité. Si on fait moins fonctionner le frigo on remplace une partie du chauffage à l'électricité par du chauffage au fuel.

    Pour comparer avec mettre dehors, il faudrait faire le bilan entre la consommation thermique supérieure et l'économie sur la source de chauffage.

    En fait je ne suis pas bien sûr si la première phase est mieux dans le frigo ou dehors.

    Là, ça devient complexe ! Ca doit dépendre de la période de l'expé : selon que + ou - de centrales thermiques sont à l'oeuvre sur le réseau EDF ... !
    Cordialement,

  20. #16
    pmdec

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Quelques hypothèses supplémentaires :
    Température dans le frigo = température extérieure = +4
    COP du frigo = 3
    Cp de l'air = 1,3kJ/m³.°C

    Echange d'air d'air pour une ouverture de la porte du frigo : F=0,05 m³

    Echange d'air avec l'extérieur de la maison pour une ouverture de la porte : E m³. Très variable en fonction ... du vent. Sans vent, on peut considérer qu'on échange au moins le débattement de la porte, soit 2x0,8x0,8/2 = 0,64m³. Ordre de grandeur des "pertes" (E=1) 19-4)x1,3x1 ~ 20 kJ

    Réchauffement du "machin" de -18 à +19 (37°C) : 200 kJ
    Hypothèse linéaire : de -18 à +4 : 120 kJ et de +4 à +19 : 80kJ
    [Pour info ("hypothèse non linéaire") : les 200 kJ se partagent entre 37 parts de delta T et 80 parts de changement d'état (avec 200/117 kJ la part). Dans ces conditions, la répartition est : de -18 à +4 : 184 kJ et de +4 à +19 : 26 kJ]



    Réchauffage à +4 dehors.
    Si on ouvre 2 fois la porte pour sortir et rentrer le machin, le coût est d'environ 40 kJ de chauffage fuel.

    Réchauffage à +4 dans le frigo.
    - Si on met le machin dans le bas du frigo, ça ne va que très peu influencer le thermostat. Le frigo va donc fonctionner comme d'hab : même résultat énergétique que s'il avait été laissé dans la pièce. Coût du réchauffement à +4 : 120 kJ fuel (184 dans l'hypothèse + réaliste non linéaire).
    - Si on met le machin à proximité de la sonde (ou si c'est un frigo à froid ventilé ...), on peut "économiser" jusqu'à 120kJ de transfert du frigo, soit une
    économie d'environ 40kJ électriques. Résultat global : 120kJ fuel - 80kJ équivalent fuel. Coût du réchauffement à +4 : 40kJ fuel.(184-61~120 dans l'hypothèse non linéaire).
    - Influence des ouvertures de la porte du frigo : 2 fois 0,05m³ d'air, qui, avec un delta T de 15, "contiennent" 1,95 kJ. Il faut donc que le frigo échange avec la pièce environ 2kJ, soit un coût de 2/3 kJ électriques soit environ 1,3kJ fuel. Négligeable

    Réchauffage de +4 à +19.
    - Dans la pièce, coût de 80 kJ fuel. (26 hypothèse non linéaire).
    - Dans le micro-onde, 80 kJ électriques, soit 160 fuel (52 hypothèse non linéaire).

    Coût total (de-18 à +19).
    - Dehors, puis cuisine : 40 + 80 = 120kJ fuel. Mais l'hypothèse de linéarité joue contre cette solution. Si on considère qu'il ne restait qu'à dépenser 26 kJ pour atteidre +19, le coût total n'est que de 66 kJ.
    - Dehors puis micro-onde : 40 + 160 = 200 kJ fuel : c'était pas la peine de faire tout ça ! Laisser le machin dans la pièce était équivalent ! Mais dans l'hypothèse non linéaire, on obtient 40 + 52 = 92 kJ fuel.
    - Bas du frigo puis cuisine : 120 + 80 = 200 kJ fuel. Dans l'hypothèse non linéaire, 184 + 26 = 200.
    - Bas du frigo + micro-onde : 120 + 160 = 280 kJ fuel. Dans l'hypothèse non linéaire, 184 + 52 = 236.
    - Haut du frigo puis cuisine : 40 + 80 = 120 kJ fuel. Dans l'hypothèse non linéaire, 120 + 26 = 146.
    - Haut du frigo puis micro-onde : 40 + 160 = 200 kJ fuel. Dans l'hypothèse non linéaire, 120 + 52 = 172.

    Mais il faudrait prendre d'autres choses en considération : par exemple, si le thermostat du chauffage est "éloigné" de la cuisine, le transfert thermique chauffage vers cuisine ne va pas être "complet" : il fera un peu moins chaud dans la cuisine, ce qui en diminuera les pertes vers l'extérieur ...

    Et surtout, s'il y a une VMC simple flux, le meilleur endroit pour réchauffer le machin est juste sous la bouche d'aspiration : aucune "perte" (sauf rayonnement et augmentation de la densité de l'air dans la gaine entraînant un travail plus grand pour la turbine d'aspiration ). Plutôt que de fabriquer une boi-boîte qui monte et qui descend dans le frigo, il vaudrait un petit placard "en série" sur la VMC et réservé à la décongélation

  21. #17
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Voilà une excellente pièce au dossier!

    Executive summary (plus une suggestion):

    Mettre dehors jusqu'à équilibre, puis à température ambiante dans l'habitat

    En fabriquant un p'tite porte rotative bien isolée, juste adaptée à ce qu'on veut décongeler, on limite la perte due à l'ouverture d'une porte vers l'extérieur!

    Dispositif à proposer donc pour les maisons éco-citoyennes (à moins que bannir le congélateur soit préférable, octanitrocubane suggère indirectement de manger des conserves...)

    Cordialement,

  22. #18
    SK69202

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Bonsoir,

    La masse et la chaleur massique des "aliments congelés" doivent aussi compliquer l'affaire, ce qui est valable pour l'un peut ne pas être pour d'autre.

    Pour la décongélation extérieure attention à faune aviaire, goélands dans mon cas.

    Question indiscrète: sans compter qu'une application pratique est le petit déjeuner, qu'a t'on besoin de décongeler au petit déjeuner et qui ne peut pas subire une décongélation de 24 H ?

    Une autre solution de réchauffage, manger le produit congelé, l'énergie est prise sur les stocks adipeux abdominaux, quasiment inépuisable.
    S'en servir pour refroidir la bière en est une autre.


    Pas mal comme question, personnellement je décongèle (mes aliments) en zone basse du réfrigérateur.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  23. Publicité
  24. #19
    invité576543
    Invité

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Question indiscrète: sans compter qu'une application pratique est le petit déjeuner, qu'a t'on besoin de décongeler au petit déjeuner et qui ne peut pas subire une décongélation de 24 H ?
    Si l'anecdote t'intéresse, la question originelle a été posée suite à la récolte très importante de mirabelles de 2007. Plutôt que faire des confitures, on en a congelé des kilos sous forme de semi-compote (fruits dénoyautés non écrasés, un peu de sucre, cuisson minimale pour faire une sauce qui enrobe les fruits) en portions individuelles, que nous mangeons au petit déjeuner pendant l'hiver. Pas adapté à être mangé congelé...

    Je ne sais pas si ça peut ou ne peut pas subir une décongélation de 24h. Quelle est l'importance de ce dernier point?

    Cordialement,

  25. #20
    SK69202

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Bonjour,

    Je ne sais pas si ça peut ou ne peut pas subir une décongélation de 24h. Quelle est l'importance de ce dernier point?
    Pas énorme, c'était pour éviter les manoeuvres d'adaptations à la température ambiante en cours de nuit (évoquées dans les différents post), si elles peuvent être mises en oeuvre avant le couché, c'est parfait.


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #21
    pmdec

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    .../...Dispositif à proposer donc pour les maisons éco-citoyennes .../...
    Oui ... bon ... En supposant utiliser cette porte tous les jours***, l'économie ne sera effective que, disons, 200 jours par an. Soit 8000kJ, ou encore 2,2kWh ! 15 centimes d'euro dans ton optique "coût". Un peu plus de 4 ans pour économiser un litre de fuel ... Faudrait pas qu'elle coûte trop cher, l'Ecoporte® !
    Mais c'est vrai que le problème était sympa !

    Cordialement,
    PM

    *** Les mirabelles, c'est bon, mais 400g tous les jours

  27. #22
    corentin meheust

    Re : Décongélation et consommation d'énergie

    Heu, bonjour, désolé de déterrer un post, mais il s'avère que la décongélation rapide fait partie des impératifs des hommes modernes qui ont oublié leur cerveau le matin, et il serait intéressant d'y contribuer.. Le 'cro-onde est pas top car la viande prend une odeur bizare et la décongélation n'est pas homogène et même il arrive souvent que la viande par exemple "cuise" par endroits..
    alors bon, deux idées opposées, la première est de suivre l'idée de l'utilisation des émissions de chaleur du radiateur du frigo, mais en l'industrialisant sous la forme d'une plaque de décongélation abattable en métal fournie avec le frigo pivotant sur le côté ou l'arrière de l'appareil et fonctionnant comme radiateur auxiliaire ou supplémentaire.

    Mais il y a un problème : cela chauffe et c'est pas bon d'un point de vu bactérien.
    .

    Donc pour rester à l'intérieur de la maison, (on peut être frileux) il faut un système qui accélère les échanges thermiques entre l'aliment et le milieux ambiant (qui peut être un frigo en fait) le mieux est de loin d'optimiser un contact matériel avec l'aliment, avec une (grosse) limitation de rester sain : pas question de tremper le gigot dans une bassine (quoique emballé dans une matière souple, conductrice et étanche avec par exemple un système de vide d'air cela soit possible..... va trouver la matière). Le plus conducteur : cuivre il me semble. admettons donc une plaque métallique recouverte d'une couche de cuivre, j'imagine de l'alu pour la plaque, un dessous de plaque en forme de radiateur, et je crois qu'on a là une solution passive dégivrant en moins de deux heures (sauf les cadavres), et si l'on ajoute sous la plaque la possibilité d'insérer un ventilo-radiateur optionnel inversé (type zalman pour processeur d'Ordi) alimenté par du 12V (consommation très faible) pour les décongélations expresses, on a quelque chose qui a vu de nez pourrai faire passer à Moins d'une heure une décongélation sans utiliser de chauffe.
    Avis aux amateurs de calculs de thermo, moi, ça fait on bout de temps que je sais plus en faire..
    On peut même imaginer un ventilo sur pile pour décongeler au frigo..

    avis aux bricoleurs..

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Décongélation...
    Par jpsfrance dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/01/2007, 01h56
  2. Réduction de la consommation d'énergie dans la production du papier
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 14
    Dernier message: 18/08/2006, 15h55
  3. Consommation d'énergie
    Par kNz dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/04/2006, 11h25
  4. Problème de consommation d'énergie
    Par Geb dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/02/2006, 11h24
  5. consommation globale d'énergie
    Par grhum dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/11/2005, 11h08