Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

mur de planck



  1. #1
    sebpoirrier

    mur de planck


    ------

    Bonjour
    je viens de lire "avant le big bang" des freres bogdanov ,
    et je n'arrive pas a comprendre comment ils ont fait pour trouver tout ça ? mur de planck ? singularité initiale ?
    et j'aimerai savoir si d'autres personnes l'ont lu et si c'est une bonne source de connaissance ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    glevesque

    Re : mur de planck

    Salut

    Il y a plusieurs fil de discution a propos des frères bogdanov, fait une petite recherche (en haut) sur le forum. Ils semblerait que les frères ont perduent de leurs crédibilité avec le temps !!!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  4. #3
    sebpoirrier

    Re : mur de planck

    ok merci je vais faire une recherche !

  5. #4
    mtheory

    Re : mur de planck

    Citation Envoyé par sebpoirrier
    Bonjour
    je viens de lire "avant le big bang" des freres bogdanov ,
    et je n'arrive pas a comprendre comment ils ont fait pour trouver tout ça ? mur de planck ? singularité initiale ?
    et j'aimerai savoir si d'autres personnes l'ont lu et si c'est une bonne source de connaissance ?

    look here:
    http://forums.futura-sciences.com/sh...light=bogdanov

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    PHENIXian

    Re : mur de planck

    En tout cas j'en connais un qui devrait pas tarder à venir sur ce forum

    Non pour faire plus sérieux, les Bogdanov ont profité de leur couverture médiatique pour faire croire (à tout le monde en parle par exemple, je l'avais vu en direct) qu'il venaient de révolutionner la physique moderne, mais évidemment en vulgarisant leur thèse pour les non physiciens ils sont immédiatement passés pour des dieux. C'est si facile de faire croire à quelqu'un que ce que tu dis est vrai si il ne conait rien à ton domaine.

    Après des vrais scientifiques se sont mis sur leurs travaux et ont démontés leurs arguments points par points. J'avais suivi un peu le débat à l'époque, et je crois me rappeller qu'il remettaient en question l'un de leurs détracteurs pour son manque de connaissance alors que justement cette personne était la sommité mondiale dans le domaine.....

    Bref, autant regarder "C'est pas sorcier", au moins eux ils expliquent bien des choses vraies et se vantent pas de choses qu'ils ne savent pas en fait....
    "All your base are belong to us"
    OLFQJTLM

  8. #6
    neutrinoman

    Re : mur de planck

    Citation Envoyé par PHENIXian
    En tout cas j'en connais un qui devrait pas tarder à venir sur ce forum
    On parle de moi !?

    En effet, je ne suis vraiment pas fan des Bogdanov, il ne faut pas acheter leur livre (120 000 exemplaires vendu quand même ! )

    Bon ce débat a été fait des millions de fois je ne vais pas revenir dessus, mais je trouve honteux que ces ... (je ne sais même le terme qui convient) puissent prétendre aux titres de docteurs en maths et physiques.
    La preuve que les extra-terrestres existent est qu'ils ne sont jamais venus nous voir !
    [OLFQJTLM]

  9. Publicité
  10. #7
    sebpoirrier

    Re : mur de planck

    ok merci maintenant je connais leur fiabilité !

  11. #8
    neutrinoman

    Re : mur de planck

    J'espère juste que le livre ne t'a pas couté trop cher !
    La preuve que les extra-terrestres existent est qu'ils ne sont jamais venus nous voir !
    [OLFQJTLM]

  12. #9
    Defractator
    Invité

    Re : mur de planck

    Et ne regardez pas "Rayons X" sur France 2, ils sont trop optimistes, et irréalistes...

  13. #10
    sebpoirrier

    Re : mur de planck

    ok mais j'ai DpenC 20 € pour d mensonges !

  14. #11
    PHENIXian

    Re : mur de planck

    Pour moi la grosse honte c'est qu'ils soient docteurs de l'Ecole Polytechnique...

    Apres comment je peux faire croire au gens que mon école elle est crédible ???????
    "All your base are belong to us"
    OLFQJTLM

  15. #12
    mtheory

    Re : mur de planck

    Citation Envoyé par PHENIXian
    Pour moi la grosse honte c'est qu'ils soient docteurs de l'Ecole Polytechnique...

    Apres comment je peux faire croire au gens que mon école elle est crédible ???????
    Ils ne sont pas docteur de Polytechnique.
    Ils sont docteurs de l'Université de Bourgogne.
    Le bouquin est certes critiquable avec quelques erreurs et approximations,ils l'ont écrit à la bourre, mais il y a aussi des choses correctes.
    Je ne les monte pas aux nues mais on ne peut pas non plus les descendre plus bas que Terre.

    Vous êtes trop jeunes pour savoir ce que les frangins ont apporté à ma génération.
    Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'ils disent dans leur théorie mais il y a des choses tout à fait crédibles et rationnelles.
    Bon j'arrête là parce que je ne tiens pas à faire redémarrer la polèmique ici.
    Par contre on peut discuter des idées liées au temps imaginaire et aux instantons.

  16. Publicité
  17. #13
    neutrinoman

    Re : mur de planck

    Bon moi non plus je ne veux pas repartir dans le débat. Mais pour moi le problème tiens plus du fait que ce qu'ils écrivent n'est pas d'eux ! Ils se sont appropriés des idées d'autres personnes.

    Je confirme aussi qu'ils ne sont pas docteurs de polytech, ils ont juste soutenu à polytech avec des ministres et tout ça ... (sans commentaire). Et c'est bien l'université de Bourgogne Dijon qui a pris la responsabilité d'accepter des thèses qui avaient déjà été soutenues et refusées !
    La preuve que les extra-terrestres existent est qu'ils ne sont jamais venus nous voir !
    [OLFQJTLM]

  18. #14
    chaverondier

    Re : mur de planck

    Citation Envoyé par mtheory
    On peut discuter des idées liées au temps imaginaire et aux instantons.
    C'est aussi un peu mon sentiment. J'avais essayé de démarrer une discussion allant dans ce sens dans http://minilien.com/?R0xZakOx9H .

    En fait, physiquement, je verrais bien le temps imaginaire comme un temps selon lequel se déroule une dynamique impliquant l'ensemble de l'univers et ne laissant donc aucune marque irréversible de son passage entre le début et la fin de cette dynamique (même si je n’ai pas de lien logique rigoureux pour justifier cette idée (1)). Or l’observateur ne peut se souvenir que d’informations enregistrées. Cette dynamique lui apparaît donc comme un saut brutal entre un état initial et un état final, sans étape intermédiaire (du fait de l’absence d’état stable créé entre le début et la fin du phénomène mémorisant les étapes intermédiaires de son déroulement). Une telle dynamique présente donc à ses yeux un caractère instantané et non local dans le temps observable (celui qui laisse des traces observables de son passage).

    C'est un peu comme un spectateur assistant à un film mais pendant lequel aucun des phénomènes chimiques irréversibles lui permettant de mémoriser les différentes étapes de son déroulement n’aurait le temps ou la possibilité de se produire. Rien ne lui permettrait alors de savoir ce qui s'est passé entre le début et la fin du film. Il ne se rappellerait que le début et la fin du film. Le film lui semblerait donc se dérouler en un temps observable nul selon une direction du temps inobservable que l'on pourrait dès lors considérer comme un temps imaginaire (perpendiculaire au temps observable).

    Pour moi, une analogie (qui est peut-être un peu plus que cela) c'est celle de la dynamique qui régit l'évolution d'un système thermodynamique. Tant que l'état macroscopique du système évolue (ie tant que l’entropie de Boltzmann du système augmente), son évolution se déroule dans un temps réel car cette évolution laisse des traces macroscopiquement observables de son passage (des enregistrements, ie des informations qui sont mémorisées). Quand le système atteint son état d'équilibre thermodynamique, le système continue à évoluer à une échelle microscopique inobservable pour l’observateur macroscopique car ne laissant pas de trace macroscopique stable. Le temps, gelé à l'échelle macroscopique, continue pourtant "à tourner" à une échelle microphysique.

    Comme cette évolution ne laisse plus de traces observables macroscopiques stables, un tel système (s’il englobe aussi l'observateur) évolue dans un temps "imaginaire" car aucune trace de cette évolution ne donne lieu à des enregistrements permettant à l’observateur macroscopique de conserver la mémoire d’étapes intermédiaires de cette évolution microscopique.

    Maintenant, dans un univers de plus en plus chaud, cassant sans arrêt les états stables servant de mémoire, les phénomènes sembleraient se dérouler de plus en plus vite (la part observable du temps, liée à la fréquence des enregistrements stables, étant de plus en plus faible). En particulier la lumière et toutes les interactions sembleraient se propager de plus en plus vite dans le temps observable. On se rapprocherait donc petit à petit d’interactions instantanées dans le temps observable.

    C'est d’ailleurs un peu comme cela que j'ai tendance à voir l'achèvement de la décohérence quantique par la réduction instantanée et spatialement étendue du paquet d’onde. Mon sentiment c'est que la réduction instantanée du paquet d'onde est un phénomène objectif qui met en jeu l'ensemble de l'univers (via les liaisons EPR) dans un temps observable nul car il ne laisse pas de trace observable de son déroulement entre son début et sa fin (du moins à une échelle d'observation technologiquement accessible à ce jour). Voilà qui me semblerait expliquer le caractère à la fois instantané et non local de la réduction du paquet d'onde qui achève le phénomène de mesure quantique.

    Je me demande par ailleurs s'il n'y aurait pas possibilité d'établir un lien entre cette notion de temps imaginaire et la 5ème dimension de Kaluza-Klein ainsi qu’avec l'approche déterministe de la mécanique quantique (et impliquant un processus de dissipation d'information à l'échelle de Planck) proposée par Gerard 't Hooft http://arxiv.org/abs/hep-th/0003005 et
    http://www.physics.brown.edu/physics...esis_Morey.pdf

    Bernard Chaverondier

    (1) A mon sens, un lien logique comprenant de nombreuses étapes de raisonnements entre une cause et une conséquence supposée ne peut pas toujours s’établir avant qu’on ait envisagé (sur la base de raisons physiques solides ou vagues, d’analogies fortes ou au contraire faibles et non rigoureusement justifiées, de principes physiques solides ou au contraire de régularités faiblement vérifiées etc, etc) entre quoi et quoi il faudrait peut-être établir un lien. On doit donc (à mon avis) d’abord s’efforcer de deviner intuitivement (dans la mesure du possible) un éventuel lien logique avant de l’établir rigoureusement. Voilà qui contraint parfois à accepter de n’avoir qu’une assez petite chance qu’un lien envisagé soit valide lorsque l’on recherche un chemin logique allant d’une hypothèse à une conclusion sur la base d’une vague intuition. A mon avis, l’approche est d’autant plus fructueuse qu’elle fait appel à une base de connaissances et compétences plus vaste que celle d’une personne enfermée dans la limite de ses connaissances et compétences personnelles.

  19. #15
    PHENIXian

    Re : mur de planck

    Ils sont pas docteurs de l'X ????
    alors même ardisson m'aurait menti ????

    Et oui, moi aussi temps X j'ai trouvé ça énorme...
    "All your base are belong to us"
    OLFQJTLM

  20. #16
    Floris

    Re : mur de planck

    Bonjours, j'aimerais connaitre la relation qui calcule la fréquence de Planck, j'ai essyer de la trouver moi même mais je ne suis pas certain!!! J'ai trouvé un truc de l'ordre de 45*10^-27cm mais bon je croi que je suis à coté de la plaque!!! J'ai utilisé la constante de la vitesse de la lumière.

    Merci encore

  21. #17
    byeinstein

    Question Re : mur de planck

    bonsoir voila j'ai trouver cette definition sur le net du mur de planck : "Le mur de Planck (du nom du physicien Max Planck) est le nom donné au concept physique de l'univers situé à l'instant où ce dernier avait un âge de 10-43 secondes, avant lequel toutes les lois actuelles de la physique classique et quantique et des connaissances modernes ne sont plus valables. Il constitue la limite actuelle de notre savoir quant à « ce qu'il y avait avant ». Avant que la Théorie des cordes ne fasse son apparition, on pensait que la température, la pression, la vibration, étaient infinies... A tel point que la courbure même de l'espace-temps était infinie. Donc, les grandeurs sont totalement déformées. A côté de vous, on peut être en 200 avant JC alors que derrière vous on est projeté mille ans dans le futur et il se passe exactement la même chose avec l'espace. Il est la frontière entre le monde physique et les extravagances mathématiques.

    Sources: L'Univers élégant de Brian Green'
    mais je ne comprend pas quelque chose est-ce que dans l'espace comme le dit la definition:"A côté de vous, on peut être en 200 avant JC alors que derrière vous on est projeté mille ans dans le futur et il se passe exactement la même chose dans l'espace " est ce que cela est veritable? ou était ce une hypothèse qui a été déclaré fausse par la théorie des cordes
    ( pour faire simple : est-ce comme ceci dans l'espace ou c'était une hypothèse qui a existait jusqu'a la théorie des cordes )
    voila merci pour vos réponses

  22. #18
    Floris

    Re : mur de planck

    Citation Envoyé par chaverondier
    C'est d’ailleurs un peu comme cela que j'ai tendance à voir l'achèvement de la décohérence quantique par la réduction instantanée et spatialement étendue du paquet d’onde. Mon sentiment c'est que la réduction instantanée du paquet d'onde est un phénomène objectif qui met en jeu l'ensemble de l'univers (via les liaisons EPR) dans un temps observable nul car il ne laisse pas de trace observable de son déroulement entre son début et sa fin (du moins à une échelle d'observation technologiquement accessible à ce jour). Voilà qui me semblerait expliquer le caractère à la fois instantané et non local de la réduction du paquet d'onde qui achève le phénomène de mesure quantique.
    Bonjour, mon niveau est très loin de pouvoir comprendre la MQ. Cela dit, si je comprend bien, vous imagineriez une seconde composante temporel dans le quel des événements qui nous aparaisse instantanée se réaliserai dans une composante imaginaire? Je dois étre sans doute à coté de la plaque
    flo
    Seul les imbéciles sont bourrés de certitudes !

  23. Publicité
  24. #19
    byeinstein

    Re : mur de planck

    quelqu'un pourrez répondre c'est assez urgent svp

  25. #20
    fderwelt

    Re : mur de planck

    Bonjour,

    Je n'interviendrai pas sur les Bogdanoff, ils sont loin d'être aussi compétents que leur dossier de presse le laisse entendre, mais ils ne sont quand même pas totalement débiles... Stop.

    Je recommanderais le bouquin d'Alain Connes, "Géométrie non-commutative", où il considère le temps comme une observable bi-dimensionnelle. Remplacer la variable par où T est la température thermodynamique. Je ne suis pas d'accord, mais je serais bien incapable de dire pourquoi. Ça ne me plaît pas, c'est tout.

    Au fait, un pote à moi (Richard Sünder) a pondu un bouquin aussi intitulé "Avant le Big Bang". À pisser de rire. Quand on connaît le bonhomme, on n'est pas surpris, mais sinon...

    -- françois
    Les optimistes croient que ce monde est le meilleur possible. Les pessimistes savent que c'est vrai.

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 19/07/2007, 00h35
  2. Réponses: 25
    Dernier message: 14/07/2007, 21h25
  3. le mur de planck
    Par astrophysics dans le forum Archives
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/03/2006, 13h56
  4. mur de planck
    Par carcasbur dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/01/2006, 16h32
  5. mur de Planck
    Par syl dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/04/2005, 10h05