Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Définition lissage



  1. #1
    citron_21

    Définition lissage


    ------

    bonjour,
    je voulais savoir la définition d'un lissage concernant les diodes... et éventuellement l'intêret pratique.
    merci d'avance

    -----
    "Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double", Isaac Newton

  2. Publicité
  3. #2
    stefjm

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par citron_21 Voir le message
    bonjour,
    je voulais savoir la définition d'un lissage concernant les diodes... et éventuellement l'intêret pratique.
    merci d'avance
    Dans les redresseurs à diodes?

    Coté continu :
    C'est pour obtenir une tension la plus continue possible (avec un condensateur en //) ou un courant le plus continu possible (avec une inductance en série).
    Souvent, on associe les deux. (filtrage)
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  4. #3
    citron_21

    Re : définition lissage

    tension la plus continue possible à partir d'un signal d'entrée sinusoidal j'imagine ?
    "Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double", Isaac Newton

  5. #4
    LPFR

    Re : définition lissage

    Bonjour.
    Je suppose que votre question concerne les alimentations (diodes plus condensateurs de "lissage") plus que les diodes seules.
    Quand vous redressez un signal alternatif avec une diode ou un pont de diodes, vous obtenez en sortie les alternances positives (par exemple) de sinusoïdes. Une ou deux par cycle suivant le circuit.
    Mais cette tension change de valeur tout le temps. Beaucoup de montages ont besoin d'une tension en permanence et qui ne change pas beaucoup. Ce pour cela que l'on fait un "lissage".
    Si on met un condensateur à la sortie du circuit redresseur, le condensateur se chargera à la tension maximale des sinusoïdes et il restera chargé pendant que la tension des sinusoïdes diminue ou reste à zéro.
    Pendant ce temps c'est le condensateur qui va fournir le courant (et la tension) à la sortie. Donc, il va se décharger partiellement entre deux crêtes de sinusoïde. Si le condensateur est trop faible il se déchargera beaucoup et la tension chutera entre les deux crêtes. S'il est suffisamment grand, la chute sera petite.
    Suivant les besoins: le courant débité par la charge et la fluctuation de tension que celle-ci peut admettre, il faudra mettre un condensateur plus ou moins gros.
    La "définition" vous pouvez la déduire de ce que je viens de vous raconter.
    Au revoir.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par citron_21 Voir le message
    tension la plus continue possible à partir d'un signal d'entrée sinusoidal j'imagine ?
    Pas forcément, beaucoup de mauvaises tension continu laisse une tension alternative, souvent avec des valeurs très faible (20mV) mais on peut vouloir la lisser.

    le lissage d'une tension peut se faire sur toutes sortes de signaux.

  8. #6
    citron_21

    Re : définition lissage

    Alors, selon ce que vous venez de dire, je définierais le lissage de cette manière :
    tout signal ayant une forme sinusoidale, et étant le signal de sortie d'un circuit de diodes (par exemple redressement simple ou double alternance) peut être "lissé", c'est-à-dire rendu le plus constant possible en ajoutant un condensateur au montage. La charge du condensateur fait qu'il se charge à chaque maximum, et se décharge plus ou moins vite, en attendant le maximum suivant. La tension aux bornes du condensateur, ressemblera donc à des courbes de décharge de condensateur, mais tronquées.
    Si on choisit un condensateur à très grande constante de relaxation, il se chargera lentement, et le signal obtenu sera presque constant (lissage important).
    C'est correct ?
    "Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double", Isaac Newton

  9. Publicité
  10. #7
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    Si on veut une tension "parfaite" on mettra un condensateur de grosse capacité et un de petite capacité en parallèle (le gros pour les basse fréquence, et le petit pour les hautes fréquence). Et pourquoi pas une self en série ensuite.

  11. #8
    citron_21

    Re : définition lissage

    Pourquoi ne pas enlever tout ça, et mettre tout simplement un génrateur de tension continue ? Si on veut une tension parfaite ...
    "Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double", Isaac Newton

  12. #9
    LPFR

    Re : définition lissage

    Re.
    Petite leçon de préhistoire:
    Ce qui a dit Iceman n'est pas une simple blague. Ça se faisait au temps des dinosaures. On mettait une capa plus une self suivie d'une autre capa. On trouvait même des condensateurs électrochimiques doubles pour cette application. À l'époque, ajouter une self d'un kilo, n'alourdissait pas de beaucoup un appareil.

    Et même ce que vous avez dit, Citron, de mettre un générateur de courant continu, je l'ai vu dans un altimètre radio de surplus américain. Un moteur-générateur transformait le 400Hz alternatif de l'avion en courant continu. Vous voyez, même quand on croit être original, il y a quelqu'un qui a déjà eu la même idée.

    Revenons au présent.
    Par contre le condensateur ne se charge pas lentement. Il suit la courbe de la sinusoïde pour se charger et décroche pour la décharge qu'il fait lentement. La tension est plutôt en "dent de scie" avec des courtes montées suivies de descentes jusqu'à la prochaine alternance.
    A+

  13. #10
    citron_21

    Re : définition lissage

    d'accord, mais entre chaque crête, il peut se décharger plus ou moins lentement. Voir même entièrement si sa constante de relaxation est suffisamment faible, et si les crêtes sont assez éloignées les unes par rapport aux autres ?
    "Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double", Isaac Newton

  14. #11
    LPFR

    Re : définition lissage

    Re.
    Oui. Nous sommes d'accord.
    A+

  15. #12
    stefjm

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Par contre le condensateur ne se charge pas lentement. Il suit la courbe de la sinusoïde pour se charger et décroche pour la décharge qu'il fait lentement. La tension est plutôt en "dent de scie" avec des courtes montées suivies de descentes jusqu'à la prochaine alternance.
    A+
    Avec un pic de courant lors de la mise en conduction de la diode car on réalise à ce moment là une opération illégale en électronique de puissance :
    La mise en relation directe de deux sources de tension! (le générérateur de tension et le condensateur.)
    Ce qui explique pourquoi, on ne peut pas faire cela pour de fortes puissances : On détruirait la diode à coup sûr avec l'impulsion de charge du condensateur.

    En électronqiue de puissance, on met en relation des sources de nature différente : tension avec courant.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  16. Publicité
  17. #13
    stefjm

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par citron_21 Voir le message
    Pourquoi ne pas enlever tout ça, et mettre tout simplement un génrateur de tension continue ? Si on veut une tension parfaite ...

    En montage d'agregation, j'ai vu un candidat alimenter un moteur de 2kW avec un montage à amplificateurs opérationels de gain 230 avec 1 V en entrée!
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  18. #14
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    Ce qui a dit Iceman n'est pas une simple blague. Ça se faisait au temps des dinosaures. On mettait une capa plus une self suivie d'une autre capa. On trouvait même des condensateurs électrochimiques doubles pour cette application. À l'époque, ajouter une self d'un kilo, n'alourdissait pas de beaucoup un appareil.

    Heyyyy !!!! j'ai 19 ans !!!!

    lol !

    C'est tout simplement mes souvenirs de mes cours d'électroniques.

    On a eu (et c'est très bien) un prof assez agé ^^. Analogique powaa.

    On avait à rendre avec une tension sinusoïdale de 24V en tension de 0V à 12V ajustable. Comme pont de diode on a utilisé 4 diodes ^^. Deux condo de 2200uF, ça tiens : lorsqu'on demande du courant, il vient et la tension chute pas. Ils faisaient des choses fiables avant !!!


    ----> de nos jours un simple régulateur suffit, avec à la limite un seul condo "léger" à la sortie !

    Mais ça sert de savoir comment enlever une sale fréquence résiduelle, allez hop, une self ^^

  19. #15
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par citron_21 Voir le message
    Pourquoi ne pas enlever tout ça, et mettre tout simplement un génrateur de tension continue ? Si on veut une tension parfaite ...
    il y aura surement une résiduelle de 2mV

    Prenez des piles aussi

  20. #16
    LPFR

    Re : définition lissage

    Re.
    Citation Envoyé par - Iceman - Voir le message
    Heyyyy !!!! j'ai 19 ans !!!!
    lol !
    C'est tout simplement mes souvenirs de mes cours d'électroniques.
    On a eu (et c'est très bien) un prof assez agé ^^. Analogique powaa.
    Même avec votre age, on vous demande de savoir ce qui se passait dans l'ancien Égypte. C'est bien de savoir ce qui se passait avant et comment les gens arrivaient à faire des choses sans calculettes, oscilloscopes ou Internet.

    En électronique, les besoins et les moyens ont beaucoup changé. Actuellement il n'est pas envisageable de mettre une self de lissage. Par contre on a des condensateurs avec des capacités inimaginables à l'époque des selfs et qui permettent d'obtenir le même résultat à moindre coût et à moindre poids.
    A+

  21. #17
    f6bes

    Re : définition lissage

    Bsr à tous,
    Hum,Condo et self de filtarge en 12 /24 V et plusieurs AMPERES, c'est vrai que c'est pas commum.
    Mais dés qu'on "titille" les 250 v et au delà sous qq centaines de millis (ampli à lampes) les voilà de retour Mr Condo et Mme Self.
    Pas si dinausore que ça.
    Bon WE

  22. #18
    citron_21

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message

    En montage d'agregation, j'ai vu un candidat alimenter un moteur de 2kW avec un montage à amplificateurs opérationels de gain 230 avec 1 V en entrée!
    quel interet ?
    "Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double", Isaac Newton

  23. Publicité
  24. #19
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    Hum,Condo et self de filtarge en 12 /24 V et plusieurs AMPERES, c'est vrai que c'est pas commum.

    Pas plusieurs ampères, mais 1.5A max ^^

  25. #20
    LPFR

    Re : définition lissage

    Bpnjour.
    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bsr à tous,
    Hum,Condo et self de filtarge en 12 /24 V et plusieurs AMPERES, c'est vrai que c'est pas commum.
    Mais dés qu'on "titille" les 250 v et au delà sous qq centaines de millis (ampli à lampes) les voilà de retour Mr Condo et Mme Self.
    Pas si dinausore que ça.
    Bon WE
    Les amplis à lampes sont comme les coelacanthes: on en voie encore en activité, mais ils viennent du temps de dinosaures. Et il en a même des tout récents.

    Citation Envoyé par citron_21 Voir le message
    quel interet ?
    Précisément: aucun. C'était une absurdité. (Stefjm est parti et ne peut pas répondre).

    Au revoir.

  26. #21
    f6bes

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bpnjour.

    Les amplis à lampes sont comme les coelacanthes: on en voie encore en activité, mais ils viennent du temps de dinosaures. Et il en a même des tout récents.


    .
    Bjr LPFR,
    Je te le concéde !!
    Mais il y a des applications qui ne se contentent pas de basse tension et qui demandent qq centaines millis !

    Iceman: meme 1.5 A c'est déjà BEAUCOUP pour une self de filtrage digne de ce nom.

    Bon WE

  27. #22
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr LPFR,
    Je te le concéde !!
    Mais il y a des applications qui ne se contentent pas de basse tension et qui demandent qq centaines millis !

    Iceman: meme 1.5 A c'est déjà BEAUCOUP pour une self de filtrage digne de ce nom.

    Bon WE
    on la pas réaliser, on la juste étudier comme ça.

    Tu peux quand même m'expliquer ?


  28. #23
    LPFR

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par - Iceman - Voir le message
    on la pas réaliser, on la juste étudier comme ça.

    Tu peux quand même m'expliquer ?

    Bonjour.
    On peut voir la self et le second condensateur comme un pont diviseur de tension (alternative). Si la composante alternative de la tension aux bornes du premier condensateur est V1, sur es bornes de la seconde on aura:

    La composante alternative de plus basse fréquence dans un redresseur double alternance est de 100 Hz.
    Si vous utilisez un condensateur de 50μF et une self de 10 H, vous trouverez que le pont atténue cette composante de 200 fois. Les composantes de fréquences plus élevées sont encore plus atténuées.
    Il est cher et lourd de faire des selfs de grande inductance capables de fonctionner avec des courants élevés. La raison est que la composante continue a tendance à saturer le fer et diminuer sa perméabilité, ce qui diminue l'inductance. Pour éviter cela il faut utiliser des noyaux de fer de section plus élevée, ce qui augmente la dimension et la masse des selfs. De plus, il faut que le fil de cuivre soit plus gros, ce qui va dans le même sens.
    Au revoir.

  29. #24
    f6bes

    Re : définition lissage

    Bjr à toi,
    Une self de filtrage a généralement une inductance de l'ordre d'une dizaine d'Henry.
    Ce qu'il fait tout de meme qq spires de fil !
    Avec des tensions élevées sous qq centaines de millis, la section du fil n'est pas énorme.
    Et la résistance de la bobine est relativement élevée.
    C'est pas trés génant d'avoir une self de 50 ohms de résisatnce sous 200 millis avec 250/300 v.
    On ne perd que 10 volts de chute de tension. 240/290v. Ce qui représente environ 0.05%
    Pas méchant.
    Par contre sous 12 ou 24 v on n e peut se permettre de perdre des VOLTS.
    Disons MAXI 1 v tout au plus.Ce qui fait tout de meme 8% en 12v.
    Il faut donc que la R de la self ne dépasse pas 0.7 ohms sous 1.5 A.
    Ce qui donne DEJA une chute de 1.5x0.7=1.05 v.
    Pour avoir 0.7 ohms de résisatnce et une inductance de 10 henry, faut du fil (pour arriver à 10 H) et de grosse section (pas dépasser 0.7 ohms).
    Ce qui améne un beau "bloc" de cuivre à bobiner avec ..........8% de chute de tension.
    Si tu veux faire mieux, passer de 8 à 1% , te faut une section 8 fois plus importante.
    C'est pas irréalisable,mais c'est lourd et couteux.
    Amuse toi à calculer une self de 10 H, passant 1.5 A et ne perdant que 1%.
    A+
    Dernière modification par f6bes ; 03/08/2008 à 08h06.

  30. Publicité
  31. #25
    - Iceman -

    Re : définition lissage

    okay je vois le truc. Ma mémoire doit me jouer des tours car c'étais un schéma "pro" donc il ne devait pas y avoir une grosse charge derrière. Merci !

  32. #26
    f6bes

    Re : définition lissage

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    On ne perd que 10 volts de chute de tension. 240/290v. Ce qui représente environ 0.05%
    Pas méchant.
    Bjr à tous,
    Bon personne n'a relevé l'erreur (0.05% !!!)
    Iceman, tu corriges: c'est 4%

    A+

Discussions similaires

  1. lissage du courant
    Par TaRiKq dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/11/2009, 21h54
  2. lissage de tension
    Par skyjet169 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/07/2008, 14h45
  3. Bellman, conditions de lissage
    Par guikkom dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/09/2007, 12h41
  4. Convertisseur F/T ou lissage ??
    Par Spotlessmind50 dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 18/03/2007, 19h41
  5. lissage tension
    Par jbo dans le forum Électronique
    Réponses: 17
    Dernier message: 24/03/2004, 19h37