Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Capillarité et tension superficielle.



  1. #1
    ZenOli

    Question Capillarité et tension superficielle.


    ------

    Bonjour,

    J'ai fait quelques recherches, mais je n'arrive pas vraiment à comprendre la capillarité et la tension superficielle. Le but serait de comprendre la façon dont remonte l'eau dans les sols crayeux de champagne.
    Donc si quelqu'un est en mesure de m'éclairer sur le sujet, ce serait très gentil

    D'avance merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    chwebij

    Re : Capillarité et tension superficielle.

    bonjour
    avez-vous auparavant fait une recherche sur un moteur de recherche, il y a de la documentation pour tout niveau sur ce sujet et ca sera sans doute un peu plus pédagogique pour vous. Si vous avez des points à éclaircir, sans doûte plus précis, n'hésitez pas à posez des questions
    AH NON! au moment où la petite flûte allait répondre aux cordes. Vous êtes ODIEUX!!

  4. #3
    ZenOli

    Re : Capillarité et tension superficielle.

    Oui, je me suis renseigner, j'ai compris la notion de tension superficielle en surface des liquides avec les attractions de Van der Waals, mais je n'arrive pas à comprendre la capillarité, avec l'interface eau/verre dans un tube capillaire par exemple.

    S'il existe une forte cohésion entre les molécules d'eau, est-ce que il en existe aussi une entre l'eau et le verre, et dans le cas des sols crayeux, entre l'eau et les roches sédimentaires de la craie ?

    Merci

  5. #4
    chwebij

    Re : Capillarité et tension superficielle.

    en fait c'est à cause d'une différence de pression entre les deux côtés de l'interface liquide-gaz du fait de la courbure.Si on reprend la loi de Laplace

    et qu'on prend une bulle. Ainsi plus la bulle est petite (R petit), plus la pression à l'intérieur est grande. Ca revient à dire que si tu diminues l'énergie de surface, , alors tu augmentes l'énergie mécanique de ton système.
    La pression est plus forte dans le liquide si la surface est convexe(bombée) et plus faible si elle est concave.
    Pour une surface plan, R tend vers l'infini, la pression s'équilibre de chaque cotée de la surface liquide gaz.

    Dans le cas du capillaire, le mouillage de ton liquide avec la paroie va créer une courbure de la surface. On voit bien qu'un liquide qui ne mouille pas une surface, se forme en goutte dessus (importante courbure) et inversement un liquide qui mouille bien la surface s'étale dessus et n'a pas de courbure.

    Pour le cas de l'eau, le mouillage provoque une courbure concave (d'autant plus forte que le capillaire est petit) de la surface et ainsi une dépression qui fait monter ce liquide.
    Pour le mercure, c'est le contraire, il se forme un ménisque convexe et le niveau du mercure dans le capillaire est en dessous du niveau du mercure hors du capillaire.
    AH NON! au moment où la petite flûte allait répondre aux cordes. Vous êtes ODIEUX!!

  6. #5
    ZenOli

    Re : Capillarité et tension superficielle.

    Donc si l'eau monte par capillarité dans le capillaire ou dans la craie, c'est tout simplement dû à une différence de pression, la pression qu'exercent les molécules d'eau vers le haut est plus forte que celle qu'exerce l'air sur l'eau ?

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Tension superficielle
    Par jolique dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/12/2008, 13h43
  2. Tension superficielle
    Par dradra dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/01/2008, 18h40
  3. tension superficielle
    Par dradra dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/10/2007, 22h46
  4. Tension superficielle
    Par Calamity dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/02/2007, 08h20
  5. tension superficielle
    Par uuu dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/10/2004, 23h03