Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Quantique

  1. #1
    nay.e

    Quantique

    Bonjour à tous,

    les posts à propos de Phy quantique doivent être nombreux, mais ma question est je pense originale, je ne comprend pas le problème que je vois dans certains magasines (ex sience et vie) à propos de la quantique.

    Le problème du Chat de Schrödinger, il est ou ? le chat dans la boite est mort et vivant : bien sur ! puisque on ne le sait pas, de même pour une particule, on ne sait pas ou elle est si on ne l'a pas mesuré.

    En fait je suis perplexe, je ne pense pas saisir l'étendue de la quantique, j'aimerais savoir ou ça coince par rapport à la logique tangible

    merci de m'éclairer

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mythe

    Re : quantique

    Le problème est justement dans le et . Habituellement on aurait dit mort ou vivant, et bien sur tant que tu ne le sais pas tu ne peux pas déterminer. Mais dans le cas de la méca Q c'est mort et vivant. C'est la ou ça coince

  4. #3
    Cassano

    Re : quantique

    Justement, Schrodinger avait inventé l'histoire de son chat a une epoque à laquelle il ne "croyait" pas la physique quantique, pour en démontrer la stupidité. Je ne vois pas en quoi il est logique de penser qu'un chat est à la fois mort et vivant, simplement parce qu'on en sais rien.

    Justement, cette spécificité de la physique quantique n'est pas transposable dans notre monde. On sait avec une certitude de 100% que le chat est OU mort, OU vivant. Et qu'il ne peut en aucun cas être les deux à la fois.

    En revanche, dans le "monde quantique" les particules peuvent présenter une superposition d'état, c'est à dire être à la fois "mort et vivant"
    "Vous qui entrez, laissez toute espérance" Dante

  5. #4
    humanino

    Re : quantique

    Bonjour,
    Citation Envoyé par nay.e Voir le message
    Le problème du Chat de Schrödinger, il est ou ? le chat dans la boite est mort et vivant : bien sur ! puisque on ne le sait pas, de même pour une particule, on ne sait pas ou elle est si on ne l'a pas mesuré.
    En mecanique classique, les portes sont ouvertes OU (exclusif) fermees mais pas dans un etat superpose (ouvert + ferme). Les objets quantiques peuvent etre dans des etats superposes que notre intuition classique qualifierait d'incompatibles.

    Autre exemple : un photon qui passe par deux fentes d'Young sauf si l'on regarde par ou il est passe...
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  6. #5
    triall

    Re : quantique

    Bonsoir
    Il y a bien pire comme expérience que les fentes d'Young , celle de l'expérience à choix retardé http://www.amessi.org/Choix-retarde-quand-la-mecanique là par exemple ou ici même ,
    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...e-passe_10413/
    Incompréhensible le dessin de Wikipédia , dommage,car.Ps l'expérience du choix retardé a eu lieu Wikipédia n'a pas l'airde le savoir(faire une modif?)
    plus précis quelqu'un aurait une traduction du dessin ou des tuyaux ...
    J'aime bien qu'on vulgarise mais en donnant le plus de détails..
    je n'ai pas compris le fonctionnement, on choisit d'bserver ou de laisser les photons interférer bien après le passage OK, mais comment pratiquement .
    L'auteur dit que cela peut s'appliquer aux lentilles gravitationnelles , où un photon aurait le choix aussi de passer à droite ou à gauche, et en l'observant c'est nous qui déciderions par où il passe ! distance 4milliards d'années lumière...!!!
    1max2mov

  7. #6
    nay.e

    Re : quantique

    ok ok donc le pb c'est le "et"

    Mais pour les photons dont il est ici question, les mesures se font comment ? Pour observer qqch ne faut il pas l'éclairer un minimum ?

  8. #7
    curieuxdenature

    Re : quantique

    Citation Envoyé par nay.e Voir le message
    ok ok donc le pb c'est le "et"

    Mais pour les photons dont il est ici question, les mesures se font comment ? Pour observer qqch ne faut il pas l'éclairer un minimum ?
    Bonjour

    sans aller bien loin, les fentes de Young mettent en évidence des interférences même avec des rafales de photon unique, ce qui est évidemment contre-intuitif.
    En clair en envoyant un à un des photons au travers de ces fentes, on observe des franges au bout d'un certain nombre d'envoi (et donc d'un certain temps).
    Tout se passe comme si chaque photon 'savait' qu'il lui fallait n'apparaitre sur l'écran témoin qu'à tel endroit et pas à tel autre.
    Cette approche est differente de l'explication qu'on pourrait tenter de donner en disant que deux photons interfèrent car on les envoie un à un, il ne peut passer que par l'une ou par l'autre fente et une fois l'atome d'argent de la photo activé, le photon n'a plus la possibilité de revenir en arrière.

    En mécanique classique c'est comme si le photon passait par les 2 fentes en même temps ou pire, qu'il passait par une fente, marquait sa place, revenait en arrière, repassait par l'autre fente pour interferer avec lui-même. D'où le problème. Mais bon, ça date de +/- 80 ans ce constat, ce n'est plus nouveau, un certain nombre d'expériences ont été faites et c'est toujours le même constat.
    L'electronique, c'est fantastique.

  9. #8
    humanino

    Re : quantique

    Citation Envoyé par nay.e Voir le message
    Pour observer qqch ne faut il pas l'éclairer un minimum ?
    En theorie, il n'y a pas de difficulte pour faire des interferences photon par photon. Si vous savez detecter un seul photon, evidemment vous avez besoin de repeter l'experience un grand nombre de fois pour obtenir le schema d'interference. Comme le dit curieuxdenature, il n'y a pas grand chose de neuf. Tout depend de la qualite des donnees que l'on exige.

    A. J. Dempster and H. F. Batho, "Light Quanta and Interference", Phys. Rev. 30, 644 - 648 (1927)
    Interference experiments were carried out in which the source was so faint that effects could be attributed to separate quanta of radiation. The energy radiated in the helium line 4471A from a glow discharge was measured by comparison with a black body, and from the known decay constant of the atomic radiation process, the separation of atomic radiations in time was deduced. With an echelon diffraction grating the characteristic double order pattern was photographed when each quantum of light passed separately through the instrument. Under these conditions it gave rise to a pattern due to simultaneous passage through several steps. With an air film between two parallel plates, interference fringes were photographed in 4471, when the quanta emitted from the volume of the source used were completely separated in time, showing that a single quantum obeys the classical laws of partial transmission and reflection at a half silvered mirror and of subsequent combination with the phase difference required by the wave theory of light.
    Exemples de references uterieures :

    S. Parker, "A Single-Photon Double-Slit Interference Experiment", Am J Phys 39, 420-424 (1971); S. Parker, Am J Phys 40, 1003-1006

    P. Grangier, G. Roger and A. Aspect, "Experimental Evidence for a Photon Anticorrelation Effect on a Beam Splitter: A New Light on Single-Photon Interferences", Europhys. Lett. 1 173-179 (1986)

    S. Varró, "Correlations in single-photon experiments", Fortschritte der Physik 56 91 (2008)
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

Discussions similaires

  1. Quantique
    Par rima185 dans le forum Physique
    Réponses: 25
    Dernier message: 30/01/2009, 08h45
  2. Information quantique et gravité quantique ?
    Par Mataka dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/08/2008, 12h53
  3. mecanique quantique, electrodynamique quantique
    Par bashad dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 10
    Dernier message: 13/08/2007, 09h03
  4. Quantique
    Par CacaUète dans le forum Chimie
    Réponses: 17
    Dernier message: 02/01/2007, 23h03
  5. Quantique anti Quantique
    Par ClaudeH dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/04/2005, 18h28