Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 60

Théorie de l'énergie cinétique



  1. #1
    parousky

    Théorie de l'énergie cinétique


    ------

    Bonjour, j'ai réfléchi à propos de l'énergie cinétique et j'ai fini par pondre cette théorie (dsl, les schémas passent pas, si vous voyez des phrases pas finies, c'est normal ; pourriez-vous me donner votre avis ?[ si vous pouviez éviter les avis du genre "le titre est déjà utilisé ou autre de ce genre svp, parlez moi plutôt du contenu, MERCI]) :

    La théorie de l’énergie cinétique


    L’interaction gravitationnelle est décrite par de nombreuses théories et sous différentes formes. Dans ma théorie, je propose un nouveau modèle, usant principalement des concepts relativistes. La relativité prévoit que le temps s’écoule plus lentement pour un corps en mouvement. Permettant à des rayons lumineux émis dans le sens du mouvement et dans le sens inverse de posséder la même vitesse. Ce principe relativiste ne s’applique que lorsque le rayon lumineux étudié est confondu avec l’axe de déplacement du corps. Mon modèle se base sur le principe d’après lequel les corps émettent leur masse sous forme de rayonnements énergétiques. Ces rayons peuvent être déviés de leur direction initiale si le corps qui les émet est en mouvement. Ce principe est similaire à un concept relativiste. Le fait que les corps émettent leur masse impose que celle-ci varie au cours du temps, ce qui s’oppose à la mécanique de Newton qui voit la masse comme une propriété invariable de la matière.
    Cette mécanique de Newton démontre qu’un corps pseudo-isolé ou isolé est en mouvement rectiligne uniforme : le principe d’inertie. La déviation des rayons énergétiques permet d’expliquer le principe d’inertie. Principe qui n’est vérifiée que si le corps considéré est pseudo-isolé, donc si les forces qui s’exercent sur lui se compensent. Le modèle qui je présente permet également de comprendre la notion de gravitation, qui est expliquée comme une déviation des rayons énergétiques émis par le corps considéré, entraînant alors une modification de la trajectoire.

    I - L’émission d’énergie


    Le modèle présenté ici s’appuie sur un principe démontré, celui d’après lequel les corps cherchent à posséder une énergie minimale. La relativité ayant déjà prouvé que la matière est énergie, ce modèle prédit que la matière émet son énergie sous forme de rayonnements énergétiques pour posséder une énergie minimale. La matière émet son énergie sur 360°.
    Cette émission est responsable du déplacement ou de l’immobilité de la matière. En effet, l’émission d’un rayon énergétique provoque un mouvement de même direction et de sens opposé à l’émission de ce rayon. La matière émettant des rayons énergétiques sur 360°, chaque rayon possède son opposé, le corps considéré est donc immobile.
    La disposition des rayons énergétiques émis par un corps est propre à chaque niveau d’énergie. Donc, lorsqu’un corps se déplace, son énergie totale est égale à la somme de son énergie massique et de son énergie cinétique. Ce modèle prévoit que lors du déplacement d’un corps, il n’y a aucun gain d’énergie, seul la disposition des rayons énergétiques est modifiée. Ce changement de disposition nous donne l’impression que l’énergie totale du corps considéré est modifiée.
    Dans le cas d’une particule de masse nulle, il n’y a aucune émission, ce modèle ne peut donc prévoir une quelconque émission d’énergie de la part de cette particule. Seulement, la relativité dit qu’un corps se déplaçant à la vitesse de la lumière possède une masse nulle. Une masse nulle correspond à une certaine disposition des rayons énergétiques, mais dans cet exemple il y a une émission d’énergie. En effet, cette masse nulle est acquise par un corps possédant une masse non nulle initialement. Dans cet exemple, seuls les rayons émis parallèlement à l’axe de déplacement sont émis, induisant une masse nulle au corps se déplaçant. En effet, si un corps possède une masse non nulle, il peut engendrer un champ de pesanteur. Or, un seul rayon énergétique ne peut créer un tel champ. Ce rayon étant émis, il ne peut dévier qu’un seul rayon énergétique émis par un second corps, ce qui n’est pas suffisant à la création d’un champ de pesanteur. Un corps se déplaçant à la vitesse de la lumière possède donc une masse nulle malgré une émission.




    II - La déviation des rayons énergétiques

    Les corps émettent leur masse sous forme de rayonnements du fait de l’interaction gravitationnelle qu’ils engendrent.


    Et ces rayons peuvent être déviés si le corps qui les émet est en mouvement :



    Sur ce schéma figure le rayon énergétique droit (représenté par le segment [A]), émis lorsque le corps présent n’est pas en mouvement. Le segment [B] représente le rayonnement émis lorsque le corps est en mouvement. Le segment [V] représente la vitesse. Le point G représente le centre de gravité du corps considéré. Les trois segments forment un triangle rectangle, mais un triangle quelconque permettrait d‘obtenir des résultats similaires à ceux ci-dessous :

    a = Sin-1[V/Vr ] x b/90

    Avec : a : l’angle de déviation des rayons énergétiques émis par le corps considéré, en degrés ; Vr : la vitesse d‘émission des rayons énergétiques (égale à la vitesse de la lumière dans les éléments considérés, exemple ; si le corps considéré est dans le vide, la vitesse d‘émission des rayons énergétiques est égale à la vitesse de la lumière dans le vide, soit 299 458 792 mètres par seconde) ; V : la vitesse du corps considéré, en mètres par seconde ; b : l’angle formé par le rayon énergétique émis lorsque le corps considéré est au repos, et par l’axe de déplacement, en degrés.

    Démonstration :

    Lorsque la vitesse du corps considéré augmente, l’altitude par rapport à l’axe de déplacement est plus petite. Comme la longueur d’un rayon énergétique ne peut diminuer, l’altitude ne peut diminuer par une simple diminution de longueur des rayons. Pour que l’altitude soit plus petite, les rayons énergétiques doivent être déviés. Ainsi, pour des rayons de même longueur, ceux déviés permettront une altitude plus petite que ceux droits. La longueur des rayons énergétiques est égale à la vitesse de la lumière dans le vide multiplié par la variation de temps. La vitesse est indiquée sur le premier schéma comme étant parallèle à l’axe de déplacement. La longueur du segment [V] est égale à la vitesse multiplié par la variation de temps. Grâce aux règles de trigonométrie, on peut dire que :

    Sin(a) = v x Dt = v
    c x Dt c

    L’angle a est proportionnel à l’altitude par rapport à l’axe de déplacement. L’altitude initiale (lorsque le rayon émis perpendiculairement à l’axe de déplacement est droit) est égale à c. L’altitude finale (lorsque ce même rayon est dévié, représenté sur le premier schéma par les segments [do] et [da]) est égale à da.

    Plus l’angle b (formé par le rayon énergétique non dévié et par l’axe de déplacement) est petit, et plus l’angle a est petit. En considérant un angle b =90 égal à 1, on peut dire que l’angle b correspondant est égal à b/90 d’après la règle de trois.

    L’angle a est alors :

    a = Sin-1[V/Vr] x b/90


    Cette relation est utilisée principalement pour décrire une déviation de rayons énergétiques de par une accélération. Mais, l’accélération et la gravitation présentant des effets similaires, on peut retrouver une relation similaire dans le cas d’une force gravitationnelle entrant en jeu. En effet, lorsqu’un corps est placé dans un champ de pesanteur, ses rayons énergétiques sont déviés par les rayons énergétiques émis par le corps créant ce champ de pesanteur. Les rayons énergétiques émis par ce corps sont similaires à un vent gravitationnel, emportant les rayons énergétiques émis par le corps placé dans le champ de pesanteur. Lorsqu’un corps est placé dans un champ de pesanteur, ses rayons énergétiques sont autant déviés que si ce corps était en mouvement. La vitesse égale à la vitesse gravitationnelle peut se calculer grâce aux seuls lois de la trigonométrie :


    .a = Tan-1 [V x Cos(a’) /Vr] x b/90

    Démonstration :



    Le schéma suivant aidera à la démonstration suivante :



    Sur ce schéma, on retrouve comme sur le premier schéma, les segments [A] et [V] à la seule différence que le segment [V] est dévié par un angle a’, correspondant au mouvement du corps créant le champ de pesanteur considéré. Un second triangle rectangle est présenté sur ce schéma avec le segment [D]. On peut utiliser les règles de trigonométrie avec l’angle a’ tel que :

    Sin(90 - a’) = Cos(a’) = D/V = D/(a x Dt) Û D = a x Dt x Cos(a’)

    Le second côté adjacent du triangle rectangle créé dans ce schéma est nommé [E], on a :

    Cos(90 - a’) = Sin(a’) = E/V = E/(a x Dt) Û E = a x Dt x Sin(a’)

    On peut alors écrire une relation faisant intervenir l’angle a tel que :

    a = Tan-1[D/(A + E)] = Tan-1[a x Dt x Cos(a’) / 1 - [a x Dt /Vr]² + a x Dt x Sin(a’)]


    L’angle b intervenant également dans cette relation et, cette présence étant déjà démontrée, on a :


    a = Tan-1[a x Dt x Cos(a’) / 1 - [a x Dt /Vr]² + a x Dt x Sin(a’)] x b/90






    III - L’énergie cinétique


    L’énergie cinétique est une énergie dite fictive, ce qui signifie que lorsqu’un corps entre en mouvement, il n’y a aucun gain d’énergie. Seuls ses rayons énergétiques changent de disposition, imitant une énergie plus importante. L’énergie totale (énergie massique et énergie cinétique [fictive]) d’un corps en mouvement est égale à :

    Ek = Eo/Cos(a)

    Démonstration :

    Pour les explications qui suivront, on considérera que le rayon énergétique considéré est émis perpendiculairement à l‘axe de déplacement, ainsi, b = 90, donc b/90 = 1. Ce choix de rayon permet de ne pas faire intervenir l’angle b dans la relation correspondante.
    La relativité permet de dire :

    Ek = gmc² = gEo avec :

    g = 1/Ö[1 - (v/c)²]

    Le modèle présenté nous dit :

    Sin(a) = v/c Û Sin²(a) = (v/c)²

    Donc :

    g = 1/Ö[1 - Sin²(a)] = 1/Ö[Cos²(a) = 1/Cos(a)

    Ainsi :

    Ek = Eo x g
    Û
    Ek = Eo/Cos(a)



    Cette relation rejoint entièrement la relation énoncée en relativité et ne permet que d’adapter celle-ci au modèle présenté.

    Grâce à la relation permettant d’obtenir l’énergie totale, on peut définir une relation décrivant l’énergie cinétique. En effet, la relativité dit :

    Ec = (g - 1)mc²

    Et les relations précédentes permettent d’écrire :

    g - 1 = [1/cos(a)] - 1

    Ainsi :

    Ec = Eo([1/cos(a)] - 1)

    L’énergie cinétique est acquise par un corps lorsqu’il est en chute libre dans un champ de pesanteur. En effet, il y a conversion de l’énergie potentielle de pesanteur en énergie cinétique. Plus l’énergie cinétique est grande, et plus la vitesse du corps considéré est grande, donc, plus l’angle a est grand. Cet angle est acquis par le champ de pesanteur qui impose une vitesse gravitationnelle au corps considéré. Et, comme ceci est indiqué précédemment, un champ de pesanteur crée par un corps en mouvement impose une vitesse gravitationnelle plus faible, donc une énergie cinétique plus faible, et donc une énergie potentielle de pesanteur plus faible. L’énergie potentielle de pesanteur est décrite dans ce modèle par la relation suivante :

    Epp = m x g x z x Cos(a’)

    Démonstration :

    L’énergie potentielle de pesanteur est proportionnelle à l’altitude z. Une certaine altitude correspond à un niveau d’énergie. Lorsque le corps impliquant le champ de pesanteur est en mouvement, le niveau d’énergie est plus faible pour une altitude donnée. Le schéma suivant permet une meilleure compréhension de la démonstration. Ce schéma montre l’altitude réelle z (la distance droite reliant les deux centres de gravité des deux corps) ainsi que l’angle a’ illustrant la déviation des rayons énergétiques du corps imposant le champ de pesanteur. Le schéma montre également l’altitude engendrée par l’angle a’ : z’.
    Grâce aux lois de trigonométrie, on peut dire :

    Sin(90 - a’) = Cos(a’) = z’/z Û z’ = z x Cos(a’)

    Epp = m x g x z x Cos(a’)

    Ce modèle permet donc de dire que l’énergie potentielle de pesanteur dépend du mouvement du référentiel, donc, que l’énergie cinétique dépend également du mouvement du référentiel.






    IV - Le principe d’inertie

    La mécanique de Newton énonce sa première loi comme étant le principe d’inertie. Ce principe prévoit qu’un corps isolé ou pseudo-isolé reste immobile ou entre dans un mouvement rectiligne uniforme.
    Le modèle proposé ici permet de comprendre autant la notion de force que le mouvement uniforme engendré. Le fait que le mouvement soit uniforme peut se comprendre grâce à la déviation des rayons énergétiques émis par le corps considéré.
    En représentant les vecteurs forces correspondant à l’émission d’énergie sous forme de rayonnements, pour un corps au repos, ces deux vecteurs se compensent, le corps considéré est donc au repos.
    Si les rayons énergétiques sont déviés, la somme des deux vecteurs forces est égale à un vecteur non nul, le corps considéré est donc en mouvement. Comme le représente le schéma ci-dessous, les vecteurs étudiés doivent composer un couple. C’est-à-dire, être symétrique par rapport au centre de gravité du corps considéré (seuls les rayons émis parallèlement à l‘axe de déplacement ne peuvent être utilisés pour former un couple).


    + = -2

    Les vecteurs CA et CB correspondent au couple de vecteurs déviés. Lorsque le corps considéré entre en mouvement, ses rayons énergétiques sont déviés. Ceux-ci engendrent un mouvement selon la relation ci-dessus. Ainsi, le mouvement engendre une déviation qui engendre un mouvement. D’après ce principe, un corps isolé ou pseudo-isolé initialement en mouvement conserve ce mouvement à l’infini. L’émission de rayons énergétiques n’est pas considéré comme une force, ce qui signifie qu’il n’y a pas de force nécessaire à la conservation du mouvement d’un corps isolé ou pseudo-isolé.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Salut,
    Je n'ai pas lu. C'est trop long et j'ai bien peur que ce soit totalement inintéressant.
    À toi de me convaincre : quels sont les problèmes que ta "théorie" essaye de résoudre ? Quelles sont les prédictions expérimentales permettant de la falsifier ? Est-elle compatible avec la relativité générale ?
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Cette théorie est entièrement en accord avec la relativité et voici l'idée principale qu'elle défend :

    Imaginons un corps central autour duquel tu gravites. Lorsque ce corps est immobile, tu "ressents" sa force de gravité tel un corps de masse M, soit sa masse propre. Lorsque ce corps entre en mouvement, sa masse augmente, mais sa force de gravité est plus faible. En effet, imagine deux sources énergétiques : toi qui gravites et le corps, lorsqu'il se déplace, il ya une énergie supplémentaire, mais celle-ci ne peut se rendre aux deux sources, elle se rend donc vers le corps (cet exemple ne figure pas dans ma théorie, c'est juste pour t'expliquer). Donc, malgré l'augmentation de masse du corps, la force de gravité qu'il engendre est plus faible qu'initialement.

  5. #4
    Astérion

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Bonsoir,

    J'ai eu le courage de lire le post...
    ...je reste dubitatif:

    Le modèle présenté ici s’appuie sur un principe démontré, celui d’après lequel les corps cherchent à posséder une énergie minimale. La relativité ayant déjà prouvé que la matière est énergie, ce modèle prédit que la matière émet son énergie sous forme de rayonnements énergétiques pour posséder une énergie minimale. La matière émet son énergie sur 360°.
    Cette émission est responsable du déplacement ou de l’immobilité de la matière. En effet, l’émission d’un rayon énergétique provoque un mouvement de même direction et de sens opposé à l’émission de ce rayon. La matière émettant des rayons énergétiques sur 360°, chaque rayon possède son opposé, le corps considéré est donc immobile.
    Si je te suis dans la démarche en prenant deux voitures allant l'un vers l'autre à la même vitesse par rapport au sol.
    Suivant que je me trouve dans l'une ou l'autre, c'est celle que je regarde qui ne "rayonne" pas de manière isotrope...
    en répétant l'expérience en changeant de voiture, je n'ai pas la même conclusion... ta théorie ne semble pas identique suivant le référentiel galiléen dans lequel je me trouve...
    il faut au moins (c'est le minimum) que ton modèle respecte celà.

    A plus et bon courage.
    "The more is different" P.W Anderson.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Citation Envoyé par parousky Voir le message
    La relativité prévoit que le temps s’écoule plus lentement pour un corps en mouvement. Permettant à des rayons lumineux émis dans le sens du mouvement et dans le sens inverse de posséder la même vitesse.
    Ah bon ? La Terre se déplace a (de mémoire) 30km/s autour du soleil, on devrait donc avoir un temps ralenti ?

    Lire des magazines de vulgarisation n'est pas une bonne chose pour apprendre les sciences....

    Tout est dans le nom de la théorie d'Einstein : relativité. La définition de relatif est : Qui n'a d'importance que si on le compare à quelque chose. Il faut au moins 2 référentiel pour pouvoir faire de la relativité.

    Ce n'est pas le fait que le temps ralenti qui induit une vitesse de la lumière constante dans tous les référentiels, mais plutôt l'inverse !

    En fait pour reprendre depuis le début les équations de Maxwell permettent d'arriver a la conclusion suivante (dans le vide): . Or pour un espace vide, qu'il soit en mouvement ou au repos ne change strictement rien, cela reste un espace vide et quelque soit l'observateur. On en déduit que pour tous les observateur c² doit avoir la même valeur, c'est donc une constante universelle. Mais si cette vitesse est la même pour chaque observateur cela signifie que pour pouvoir rester cohérent, des choses doivent changer d'un référentiel a un autre et ce sont le temps et l'espace.
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  8. #6
    erik

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    La relativité prévoit que le temps s’écoule plus lentement pour un corps en mouvement. Permettant à des rayons lumineux émis dans le sens du mouvement et dans le sens inverse de posséder la même vitesse. Ce principe relativiste ne s’applique que lorsque le rayon lumineux étudié est confondu avec l’axe de déplacement du corps.
    Première nouvelle !!!

  9. Publicité
  10. #7
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    SVP, pourriez-vous préciser à quel moment dans ma théorie j'ai violé ces lois ?

  11. #8
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Jackyzgood, la relativité est formelle sur ce point, le temps s'écoule plus lentement pour un corps en mouvement.

  12. #9
    Coincoin

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Plus lentement que quoi ?

    Si A bouge par rapport à B, alors B bouge par rapport à A. Quel temps passe le moins vite ?
    Encore une victoire de Canard !

  13. #10
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Citation Envoyé par parousky Voir le message
    Jackyzgood, la relativité est formelle sur ce point, le temps s'écoule plus lentement pour un corps en mouvement.
    Je répète que non, car ta phrase n'a aucun sens !
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  14. #11
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Plus lentement que le temps qui s'écoule lorsque le corps considéré est immobile.

  15. #12
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Je vais essayer de t'expliquer en te posant une question, et j'espère avoir une réponse de ta part.

    Quel est la différence entre un lapin ?
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  16. Publicité
  17. #13
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Tu veux di que je n'ai pas préciser le référentiel. Il me semble pourtant avoir vu un problème de ce genre, le paradoxe des jumeaux.

  18. #14
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Ca ne répond pas a ma question....
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  19. #15
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Ta question, quelle est la différence entre un lapin et le vide :
    le lapin n'a pas de vide et le vide n'a pas de lapin.

  20. #16
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Non non, la question est bien : quel est la différence entre un lapin ?

    Et si tu ne trouve pas de réponse c'est normal car il manque un élément, celui de comparaison !

    Quand tu dis que dans un référentiel en mouvement le temps s'écoule plus lentement c'est pareil ! Qu'est ce que ça veut dire que le temps s'écoule plus lentement ? Personnellement ça ne me donne aucune information !!

    Imaginons que le temps s'arrête dans tout l'univers, le remarquerait on ? Bien sur que non car après cette mise en pause, chaque élément de l'univers aurait conservé sa place et c'est comme si le temps ne s'était pas arrêté ! Exactement comme pour un film !

    Une seconde mesuré sur Terre, sera toujours une seconde sur Terre, même si elle s'arrête ! Par contre du point de vu du soleil, ou même des satellite qui tourne autour de la Terre ce n'est pas la même chose ! Par exemple si on ne faisait pas de correction pour connaitre la différence de temps entre la terre ferme et un satellite nos GPS ne pourrait pas être précis.

    C'est une différence de temps ! Et de ce fait il faut la comparer a quelque chose, a un autre temps dans un autre référentiel !
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  21. #17
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Citation Envoyé par parousky Voir le message
    Ta question, quelle est la différence entre un lapin et le vide :
    Comment détermines tu si le lapin tout seul dans le vide est en mouvement inertiel ou au repos ?

    A moins que tu considère l'univers empli d’un substrat immobile qui constituerait l’unique référentiel absolu ? Ce qui est la notion d’éther plus en cours depuis la relativité restreinte.


    Patrick

  22. #18
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Il est vrai que j'ai déposé cette théorie un peu prématurément. Mais si ce qui vous pose problème vient juste des erreurs de langage, alors je suis quand même assez content !

  23. Publicité
  24. #19
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Citation Envoyé par parousky Voir le message
    Mais si ce qui vous pose problème vient juste des erreurs de langage, alors je suis quand même assez content !
    Elle est pas mal


    La suite de mon énigme était de rajouter un second lapin en mouvement inertiel par rapport au premier.

    Si on ne précise pas le référentiel comment réponds-tu à ces questions :
    Lequel est au repos ? lequel est en mouvement inertiel ?

    Patrick

  25. #20
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    J'ai essayé de lire jusqu'au bout mais j'ai du mal a voir de quoi tu parles...

    Pour les schémas tu pourrais les uploader sur un autre site et nous donner un lien.

    Souvent tu écris : l'énergie. Mais c'est quoi ? Parce que je connais l'énergie cinétique, potentiel de pesanteur, chimique, électrique ... Mais simplement énergie ... je vois pas du tout ce que c'est.
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  26. #21
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    L'énergie dont je parle correspond à un rayon, une émission de particules, comme un rayon lumineux. Et par rapport aux référentiels, excusez-moi, je n'ai pas assez parlé de ceci dans ma théorie. Je vous remercie de me l'avoir montré. Et pour les schémas, je vais faire ce que je peux.

  27. #22
    vaincent

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Citation Envoyé par parousky Voir le message
    Il est vrai que j'ai déposé cette théorie un peu prématurément. Mais si ce qui vous pose problème vient juste des erreurs de langage, alors je suis quand même assez content !
    oulaaaa! attend ne t'emballes pas ! ça ne prouve absolument pas si ta "théorie" est pertinente. Lorsque l'on propose une nouvelle théorie scientifique, elle doit être la réponse(ou du moins un élément de réponse) à un problème rencontré au cours de l'élaboration d'un pan plus ou moins large de la science, à une contradiction avec de nouvelles données expérimentales(ce qui arrive assez souvent) ou une incohérence théorique(beaucoup plus rare ou anecdotique car les scientifiques ne laissent rien passer).

    Donc dans un premier temps, quel problème(connue bien entendu) a suscité ta curiosité pour que tu puisses avoir envie de le résoudre ?

  28. #23
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Ce qui est magnifique, c'est que je "résouds" un problème, sans qu'il ne se soit posé. Autrement dit, je prédis, et je ne guéris pas. Sinon, il y a juste un tout petit bout de ma théorie qui explique pourquoi les planètes gravitent toutes dans le même sens que le sens de rotation du Soleil pour citer notre système.

  29. #24
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Le seul problème, c'est que je l'ai pas encore mis, attends, ça vient :

    Les corps se déplacent du fait de la gravité. Celle-ci, représentée par un vent gravitationnel, engendre une déviation des rayons énergétiques émis par le corps considéré. Comme expliqué précédemment, si le corps créant le champ de pesanteur est en mouvement, le corps considéré tombera différemment et dans le sens du mouvement de ce champ. C'est pour cela par exemple que les planètes gravitent toutes dans le sens de rotation du Soleil.

  30. Publicité
  31. #25
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Moué .... On a l'impression que tu sous entends que les planètes on été "posées" et qu'on les a laissé à elle même...

    Mais le système solaire c'est formé différemment. Au début c'était un nuage de gaz et de poussières, comme pour la météo ça dépend de ce qu'on appel la théorie du chaos (mais a plus grande échelle de temps et de distance). On va donc parler de probabilité. Il est plus que probable pour que tous les composants de ce nuage possède une vitesse non nulle. De ce fait les différentes particules commencent a tourner autour du centre du nuage. On peut considérer que le nuage a une faible vitesse de rotation sur lui même car il est peu probable que la somme des vitesses de toutes les particules soit strictement égal a 0. Comme le nuage se contracte, sous l'effet de la gravité, sa vitesse de rotation va s'accélérer pour garder un moment cinétique constant (comme pour une patineuse sur glace).

    De mon point de vue, les planètes (ou du moins leur composants) avaient déjà une vitesse initiale, qui pouvait être très faible mais qui s'accéléra avec la contraction du nuage.

    Je ne pense pas que les vents gravitationnels, qui doivent être équivalents aux ondes gravitationnelles, puissent générer un tel phénomène. Un onde gravitationnelle est extrêmement difficile à détecter, on en conclue qu'elle interagi très peu avec son environnement.
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  32. #26
    pepejy

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Citation Envoyé par parousky Voir le message
    Ce qui est magnifique, c'est que je "résouds" un problème, sans qu'il ne se soit posé. Autrement dit, je prédis, et je ne guéris pas. Sinon, il y a juste un tout petit bout de ma théorie qui explique pourquoi les planètes gravitent toutes dans le même sens que le sens de rotation du Soleil pour citer notre système.
    Bonjour,

    Moi aussi je sais pourquoi

    J'ose espérer que conservation du moment cinétique est une expression qui vous parle
    Dernière modification par pepejy ; 04/09/2009 à 13h22. Motif: j'avais oublié une lettre!!!
    be seeing you, number 6!

  33. #27
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Mais Jackyzgood, quelque chose m'échappe dans ton explication : le fait que le nuage de poussières qui a engendré les planètes tournent sur lui-même n'explique pas pourquoi il a tourné dans un sens et non dans un autre.

  34. #28
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Pourquoi ? il y a un sens privilégié ? La chose importante a retenir c'est que si c'est le nuage entier qui est en rotation au commencement alors forcément toutes les planètes qui vont se former par la suite tourneront dans le même sens que le nuage.
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  35. #29
    parousky

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Et le nuage tourne dans un sens précis. Ce que je veux dire, c'est que toutes les particules du nuage tourne dans le même sens, pourquoi ?

  36. #30
    Jackyzgood

    Re : Théorie de l'énergie cinétique

    Non, tu n'as pas suivis. En fait imaginons que la somme des vitesses de toutes les particules du nuage soit nulle, dans l'absolue il suffirait d'une seule particule, provenant de l'extérieur du nuage pour que cette somme ne soit plus strictement égale a 0 . Par la suite la vitesse de rotation augmente pour garder ce moment cinétique constant au fur et a mesure que le nuage se contracte.

    Après on peu imaginer que des objet célestes comme des astéroïdes ou des comètes ait traversé le nuage et de ce fait l'ont suffisamment perturber pour amorcer un mouvement de rotation.

    Ce qu'il faut se dire c'est que si la somme des vitesses (ou plutôt des quantités de mouvement ) est strictement nulle alors le nuage se contractera sans tourner.
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le 1/2 de l'energie cinetique
    Par ABN84 dans le forum Physique
    Réponses: 25
    Dernier message: 03/01/2019, 10h41
  2. L'énergie cinétique du photon
    Par lovebilly dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 14/06/2009, 23h21
  3. L'energie cinétique
    Par CIM dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/12/2008, 16h27
  4. L'énergie cinétique
    Par choucette dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 25/05/2008, 13h55
  5. L'énergie cinétique
    Par kéko78 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/02/2006, 15h35