Le Moller Atomic Hydrogen Generator
Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 65

Le Moller Atomic Hydrogen Generator



  1. #1
    invite219b87ff

    Question Le Moller Atomic Hydrogen Generator


    ------

    Bonjour,

    Voilà, j'ai trouvé sur Internet un site (de Jean-Louis Naudin) parlant du "Moller Atomic Hydrogen Generator" ( ici ).
    En gros si j'ai bien compris, en mettant de l'hydrogene dans un tube
    avec deux électrodes (cathode en filament de tungstène) et en appliquant un energie electrique donnée dans le tube, on récupère une energie thermique supérieure à l'energie entrée (rapport de 243 % semble t-il).
    L'"explication" donnée par Naudin me parait incorrecte : "In the MAHG, the hydrogen is merely dissociated and recombined and can therefore be recycled over and over again without consuming more hydrogen than the quantity used to start with"
    Pour moi, l'energie en surplus ne peut venir que de la "consommation"
    de quelque chose, soit de l'hydrogène (fusion ?) soit du tungstène ou autre.
    Bref, c'est quelque chose que je ne m'explique pas du tout, et comme je suppose Naudin honnête dans ses expériences, j'aimerai savoir comment vous expliqueriez ce 243 % (pendant deux heures)de rapport entre la puissance récupérée en sortie et la puissance injectée en entrée.


    -----

  2. #2
    toinou

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    En tout cas, si on trouvait un système qui fournirait plus d'énergie qu'il en consomme, on résoudrait la problème énergétique sur terre ! Je rêve de cela...

    Récemment, j'ai lu un article sur un japonnais, qui a fabriqué un moteur électrique qui fournit plus d'énergie mécanique qu'il en consomme ; il y a des rumeurs qui existe sur ce genres de machines, qui puiseraient une énergie inconnue, en capacité infini... Et vous, en avez-vous déjà entendu parler ?

    Evidemment, ce genre d'histoires n'intéressent pas, en général, les physiciens...

  3. #3
    deep_turtle

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Evidemment, ce genre d'histoires n'intéressent pas, en général, les physiciens...
    En effet. Les physiciens de ce forum sont des gens fermés, imperméables aux idées nouvelles et allergiques aux mouvements perpétuels. Tentez votre chance ici pour toute discussion de ce type...

    En clair, on peut discuter du dispositif spécifique décrit dans le premier message pour essayer de voir où ça cloche, mais on ne va pas re-re-re-recommencer à se demander si on peut inventer un système qui founit de l'énergie à partir de rien.

    Merci de votre compréhension,

    Pour la modération.

  4. #4
    toinou

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Citation Envoyé par deep_turtle
    En effet. Les physiciens de ce forum sont des gens fermés, imperméables aux idées nouvelles et allergiques aux mouvements perpétuels.
    Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire... Désolé si je me suis mal exprimé...

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    invite219b87ff

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Citation Envoyé par toinou
    En tout cas, si on trouvait un système qui fournirait plus d'énergie qu'il en consomme, on résoudrait la problème énergétique sur terre ! Je rêve de cela...
    L'optique est ici d'analyser une expérience qui ne me paraît pas evident à expliquer. L'expérience en question ne "montre" pas une quelconque création d'énergie à partir de rien (du genre mouvement perpétuel et autre théorie fumeuse d'énergie du vide...). Elle montre uniquement qu'on récupère de l'énergie quelque part dans le tube contenant de l'hydrogène, mais, en l'occurence, dans la manip présentée ici, je n'arrive pas à comprendre où et comment cette énergie est récupérée.
    Bref, tenons-nous en aux faits et oublions les théories pseudo-scientifiques de mouvement perpétuel.

  7. #6
    curieuxdenature

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Salut,
    il serait peut-être interressant de comptabiliser l'énergie dégagée par la combustion de l'electrode de graphite, C + O2 = CO2 + 393 400 Joules pour 12g de carbone.
    un simple 1/10eme de gramme donne tout de même 3280 Joules.
    soit 780 calories capable de faire monter la température de 100 g d'eau de 7,8°C !

    mais bof, ça et la fusion thermonucléaire froide, les esprits frappeurs...

  8. #7
    Ignotus

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par curieuxdenature
    il serait peut-être interressant de comptabiliser l'énergie dégagée par la combustion de l'electrode de graphite, C + O2 = CO2 + 393 400 Joules pour 12g de carbone.
    un simple 1/10eme de gramme donne tout de même 3280 Joules.
    soit 780 calories capable de faire monter la température de 100 g d'eau de 7,8°C !
    Electrode de carbone? Ou ça?

  9. #8
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Je ne suis pas persuadé de l'utilité d'un débat d'école entre les tenants de la physique "officielle" (qui sont en grande majorité des gens d'une grande ouverture d'esprit) et les défenseurs des systèmes dit "à sur-unité" qui produisent plus d'énergie qu'ils n'en consomment.
    Je constate basiquement que Monsieur NAUDIN expérimente (apparamment avec succès, en tous cas avec rigueur) des dispositifs à sur-unité qui paraissent fonctionner et que cela vaut la peine que la physique officielle s'y intéresse, même si les principes mis en oeuvre semblent échapper quelque peu aux dogmes.
    Les enjeux de la sur-unité sont tels que la moindre piste permettant d'espérer la fabrication d'une énergie moins chère et moins polluante devrait être considérée avec la plus grande attention par les décideurs (qu'ils soient politiques, scientifiques ou économiques).
    Il me paraît donc souhaitable que les démonstrateurs de J.L. Naudin (je dis LES démonstrateurs car il a exploré de multiples autres systèmes allant vers le même objectif) soient reproduits par d'autres laboratoires. Les résultats de cette reproductivité révèleront si le MAHG est fiable ou non. S'il est fiable, il faudra passer à l'échelle supérieure en terme de puissance produite pour en déduire l'applicabilité (en toute sécurité). Dans l'attente, je salue et respecte le travail de Monsieur NAUDIN.

  10. #9
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Les procédés dits "sur-unitaires" ne produisent vraisemblablement pas de l'énergie à partir de rien. Mais ils produisent de l'énergie ... Peut-être selon un ou plusieurs phénomène(s) physique(s) encore insuffisamment décrit(s) ou compris.
    En tous cas, j'invite les sceptiques et les dénonciateurs de canulars à se pencher sur les expérimentations de JL Naudin et sur le site de Quant'homme. JLN travaille sur les dispositifs à sur-unité depuis au moins 6 ans en publiant ses résultats sur internet. Si c'est un canular, ce garçon a de l'opiniâtreté. S'il se trompe, il montre beaucoup de constance dans l'erreur.
    Non, je crois en la valeur scientifique et technique de JLN ainsi qu'à la rigueur de ses raisonnements. Ce qui implique qu'il est en train de découvrir et de démontrer des choses auxquelles les physiciens auraient pu s'intéresser depuis longtemps. Et d'ailleurs, qui nous dit que certains physiciens ne s'y penche pas déjà ? La structure pyramidale et très hiérarchisée de la recherche fondamentale française ne favorise pas vraiment l'exploration de voies alternatives aux grandes thématiques validées par la commission parlementaire des choix scientifiques et technologiques.
    Et puis, quelles seraient les impacts d'une énergie quasimment gratuite sur notre système économique ? Est-ce qu'EDF, AREVA et les groupes pétroliers seraient prêts à redéployer leurs stratégies d'entreprise ? Est-ce que leurs investissements sont suffisamment amortis pour qu'ils puissent se permettre d'investir massivement dans une autre technologie ? A savoir, est-ce que notre société, notre économie occidentale, sont prêtes à un tel choc ? La question a peut-être déjà été tranchée au niveau mondial. On sait qu'existent des technologies capables de produire de l'énergie à moindre coût et à moindre impact environnemental, mais on ne les utilisera que le moment venu.
    Si vous pensez que cela sent trop le syndrome du complot planétaire, et que j'utopise, faites-vous une opinion par vous-même en vous documentant sur les sites de JLN et Quant'homme, notamment. Et si vous accordez le moindre crédit à ce que vous y verrez, vous vous demanderez comme moi pourquoi on ne fait pas plus de recherche et développement sur les procédés sur-unitaire. Pourquoi le gouvernement et ses ministères qui prêchent les économies d'énergie, la réduction des gaz à effet de serre, le respect du protocole de Kyoto, ne s'intéressent pas à la promotion des technologies visant à la sur-unité.

  11. #10
    toinou

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Je suis tout à fait d'accord ; il existe peut-être des solutions de ce genre depuis des lustres, mais volontairement étouffées pour des raisons sûrement très diverses... et touchant aux grandes institutions financières je suppose...
    Maintenant, s'il existait réellement ce type d'énergie, cela poserait évidemment de grands problèmes pour pouvoir l'intégrer à notre société sans la bouleverser.
    Vaste sujet d'éthique...

  12. #11
    invitea0046ad4

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    J'aime bien aussi la démarche de JL Naudin, mais il faut quand même reconnaitre que ses explications physiques sont souvent assez surréalistes et qu'il a dû rater quelques chapitres.
    C'est sûrement un très bon expérimentateur, il se peut qu'il arrive à quelque chose avec des dispositifs astucieux, ainsi que d'autres personnes, mais je bloque un peu quand il commence à parler de matérialisation de paires électrons-positrons ou de fusion dans un verre d'eau. Il ne semble avoir aucune idée des ordres de grandeur d'énergie auxquels ces phénomènes pourraient se manifester de façon mesurable.
    En tout cas, la NASA s'est bien intéressée à ces lifters, a fait pas mal d'expériences, et a finit par proposer une explication qui colle à l'expérience sans invoquer quelque énergie mystérieuse ou des matérialisations e+/e-.

  13. #12
    invite219b87ff

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    C'est vrai que les explications sont en général assez faibles, mais pour en
    revenir au MAHG, et aux expériences, il semblerait que JLN soit maintenant
    à un rapport puissance de sortie sur puissance d'entrée de plus de 1000 % ! (pour une expérience
    avec une alimentation pulsée, rapport cyclique faible : voir ici).
    Avec un tel rendement je me demande s'il est possible de reboucler le système (par exemple
    avec un couple turbine-alternateur) et le faire tourner indéfiniment jusqu'à ce que l'on consomme
    disparaisse totalement. On pourrait ainsi voir exactement ce qui est vraiment consommé dans ces
    experiences.

  14. #13
    Dindonneau

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Un tour sur:

    http://quanthomme.free.fr/

    et dès la première page:

    Quant’Homme n’organise ni stages, ni conférences et ne participe à aucune manifestation publique. Notre espace d’expression demeure toujours ce site où vous est confiée notre collecte d’informations pour le meilleur des usages.
    Eh oui c'est marrant mais ce genre de communautés sectaires ne veut jamais faire de démonstrations publiques de leurs expériences et ne partagent jamais leurs découvertes avec pesonne surtout lorsque ces dernières sont des chercheurs officiels. Ils se cantonnent à leurs sites internet comme ça ils sont sûr de ne jamais être réfutés. Moi je veux bien croire aux experiences de Jean Louis Naudin si il m'autorise avec quelques amis à venir communiquer sur son experience ainsi que bidouiller un peu pour bien tester le système. Ah oui c'est marrant il ne l'a jamais proposé à personne. Il préfère rester seul à tester ces trucs et nous on doit croire à son énergie gratuite, que tout ce qu'il dit est vrai comme l'Eglise nous a fait croire pendant 10 siècles que la science était une hérésie.
    Areuh!

  15. #14
    BioBen

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    de fusion dans un verre d'eau
    Oui sur son site il parle souvent de "cold fusion" mais je ne saias pas si c'est à traduire par "fusion froide" comme on l'entend en francais.

    Je dis ca parce qu'il publie aussi des résultats avec un compteur Geiger à coté qui montre qu'il n'y a aucun phénomène radiocatif, donc pas de fusion...

  16. #15
    Ignotus

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Bonjour,

    Avant que le débat ne soit sanctionné par un message écrit avec une police de caractères verts, je crois qu’il serait bien d’aborder la véracité des constatations d’Irving Langmuir qui je crois n’était pas le premier illuminé venu :

    http://jlnlabs.imars.com/mahg/article.htm

    Si ses théories et expériences sont vérifiées, celles de Jean Louis Naudin ne sont pas inconcevables non ?

    Les physiciens pourraient peut-être nous en dire plus sur le comportement de l’hydrogène, à basse pression, soumis à la haute température générée pas un filament de tungstène.

    Ignotus

  17. #16
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    A l'attention de DINDONNEAU :

    Est-il véritablement constructif de qualifier de "communauté sectaire" les gens qui diffusent des informations sur les procédés sur-unitaires et l'énergie libre ? Quant'homme recense, centralise et communique les informations sur ces thèmes pour que d'autres puissent les exploiter ou s'y intéresser, c'est l'objectif de ses animateurs et c'est déjà beaucoup.
    Si tenter de promouvoir des systèmes de production d'énergie à moindre coût et à moindre impact sur l'environnement relève du sectarisme, je veux bien être sectaire.
    Je crois que dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, il faut être pragmatique. JLN et Quant'homme nous informent, dans la mesure de leurs moyens et du temps dont ils disposent, qu'on peut produire de l'énergie avec le MAHG. Bien. Les enjeux sont tels, pour la planète et pour les individus que nous sommes, y compris sur ce forum, que l'on peut leur accorder le bénéfice du doute et chercher à en savoir plus sur la validité et l'applicabilité de ces systèmes. C'est la raison pour laquelle, avant de dénoncer d'emblée l'incongruité des procédés sur-unitaires, mieux vaut s'attacher à essayer de reproduire les démonstrateurs. Et si les chasseurs de canulars avaient aussi leur petite dose de sectarisme ?

  18. #17
    curieuxdenature

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Bonjour à tous,
    je ne sais pas si cela a été dit sur ce fil, mais la fusion thermonucléaire doit impérativement obéir à deux paramètres cruciaux : la pression et la température.

    Pour un mélange Deutérium-Deuterium le produit de l'un par l'autre doit atteindre 2. 10^24, c'est à dire que pour une température de 400 millions de degrés la pression du plasma doit être de 5.10^15 atomes / cm3, c'est très faible (22,4 litres de gaz = 6.10^23 molécules).

    Pour une température ordinaire de 400K, une pression d'un centième d'atmosphère serait suffisant pour amorcer la réaction...
    Le problème est qu'à 100°C et des poussières, la probabilité de voir se pointer des atomes doués de 35000 eV d'énergie cinétique devient vachement faible(E=kT), mais on peut espérer; ensuite faudrait encore qu'ils se rencontrassent les 2 atomes de deutérium de l'eau de la bouilloire...

    Si on réflechit aux pressions et aux températures du noyau terrestre, il me semble que cette éventualité ne serait pas en train de se discuter si elle était vraie, mais bon.
    Aucun physicien de nom ne se penche plus d'un quart de seconde sur cette réverie.

  19. #18
    Ignotus

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Bonjour,

    Curieuxdenature le «Atomic Hydrogen Blowtrch” de Langmuir, c’est un mythe ou ça fonctionne vraiment ?

  20. #19
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Vous pouvez aller voir la suite des tests du MAHG sur le site de JL NAUDIN. Mise à jour 24 Juin.
    Je ne sais pas si ça répondra à vos interrogations, mais lui, il continue.

  21. #20
    Dindonneau

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Tu vois THOMAS83, pour moi l'énergie GRATUITE (l'énergie libre est utilisée en thermodynamique et n'a rien à voir avec la "free energy" free se traduisant par "libre" ou "gratuit") est un peu ce que Dieu était pour Descartes. Ce grand philosophe avait la facheuse tendance à invoquer Dieu dès qu'il ne pouvait expliquer un phénomène physique (car il fût un grand physicien aussi!). Là c'est pareil, invoquer qu'il y a "création" miraculeuse (c'est le concept d'énergie gratuite) d'énergie avec tel ou tel phénomène montrerait qu'il n'y a tout simplement un manque de compréhension du phénomène.

    Pour moi ces gens là sont sectaires car ils ne cherchent pas tant que ça à diffuser leurs informations à part sur le net. Ils ne cherchent même pas à faire la moindre conférence, ne prennent jamais contact avec des scientifiques de renom pour expliquer qu'ils ont une experience "bizarre" et qu'il faudrait tenter de la reproduire dans d'autres labos (Il faut pas me faire croire que si ils envoient 1000 mails à des chercheurs il n'y en pas au moins un qui va s'interesser à la chose). Non ils restent seuls dans leur coin, comme par hasard, persuadés qu'ils sont des génies. Et par contre ils essayent de convaincre les gens crédules que leurs experiences sont formidables et revolutionnaires avec quelques photos et explications potentiellement bidons sur le net et utilisent des théories bidons, résumées en 10 lignes max, pour expliquer leurs experiences. C'est bien la première fois dans l'histoire que des chercheurs cherchent comme ça. Au bout d'un moment on publie ses résultats et on tente de prendre contact avec d'autres chercheurs pour essayer de reproduire ces résultats, les confirmer et ainsi crédibiliser l'experience (cf tous les grands scientifiques...).

    Maintenant peut-être que je suis de mauvaise fois et que JLN va tenter, quand il aura fini ses travaux, de prendre contact avec la communauté scientifique pour que son experience soit reproduite.
    Areuh!

  22. #21
    invite219b87ff

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Si j'ai lancé ce sujet sur le MAHG de Naudin, c'est d'une part parce que l'expérience est très surprenante et d'autre part parce que je pense que Jean-Louis Naudin est un expérimentateur honnête. Ses travaux sur les lifters ont été communiqué à la société (articles dans des journaux, démonstration en public, reproductions dans le monde entier par des labo ou par des particuliers). Les lifters, ça vole bien, il n'y a pas de canular. Tout le problème vient dans les explications qui vont vers le n'importe quoi très vite (effet gravito-electrique ou dans le genre). Je pense que pour le MAHG ou les autres manip de Naudin c'est pareil ; ça marche vraiment, mais les explications il n'y a en a pas vraiment, et à défaut d'une vraie théorie scientifique on a droit aux pseudo-théories de chez quant'homme (free energy, energie du vide). C'est regrettable certes, mais passons cela, et intéressons nous aux expériences !

  23. #22
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Merci GAÏUS. Voilà une position pragmatique et positive. Wait and see. Dès lors que le MAHG fonctionne et si d'autres chercheurs veulent bien s'attacher à le répliquer, l'élément nouveau, au regard d'autres tentatives antérieures de produire de l'énergie moins chère et moins polluante, c'est la diffusion de l'information par l'internet qui aidera à passer le barrage de la prise en considération officielle.
    Est-ce la pragmatisme ou la crédulité qui auront permis à des centaines d'expérimentateurs de répliquer le lifter ?
    D'accord toutefois avec DINDONNEAU qui se demande, comme beaucoup d'entre nous, pourquoi, s'il est valide, le principe théorique du MAHG ne fait pas l'objet d'une publication dans les revues scientifiques. Peut-être est-il trop tôt. Peut-être n'est-il pas si facile que cela de publier dans ce type de revue, sur des sujets de ce genre.
    La moindre suspicion de canular décourage ceux qui tiennent ces revues de faire passer l'article (question de sauvegarde de la crédibilité de la revue).
    De toutes manières, à la vitesse où vont les choses(les expériences de JLN), les probabilités augmentent pour que la vérité soit faite rapidement sur le MAHG.

  24. #23
    Garion

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Citation Envoyé par THOMAS83
    Est-ce la pragmatisme ou la crédulité qui auront permis à des centaines d'expérimentateurs de répliquer le lifter ?
    Sans rentrer dans le débat du MAHG, j'ai mal à comprendre l'interêt d'expérimenter quelque chose comme le lifter étant donné que ça a déja était fait sous toute les coutures depuis des années et que le principe de fonctionnement est parfaitement connu.

  25. #24
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    La question est moins d'expérimenter pour démontrer une nouvelle fois que les lifters hyper légers volent (avec un fil relié au THT posé sur la table), mais de passer à une phase de recherche et développement pour voir si on peut y trouver des applications utiles.

  26. #25
    Ignotus

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Bonjour,

    Pour en revenir à Langmuir, j’ai trouvé ce qui suit sur :

    http://membres.lycos.fr/flodav/chimie/hydrogene.html


    La distance interatomique au sein de la molécule H2 est de 0,074 nm. L’enthalpie de dissociation (431,9 kJ e mole-1) est relativement élevée : la stabilité thermique explique qu’à une pression d’un bar, un dix-millionième seulement des molécules soient dissociées à 1 000 K et 62 p. 100 à 4 000 K.
    Cette stabilité thermique permet de comprendre inversement le fonctionnement du chalumeau à hydrogène atomique de Langmuir : l’hydrogène dissocié à haute température par passage dans un arc électrique se recombine en entraînant une forte élévation de température. Le procédé est utilisé commodément pour effectuer des fusions nécessitant un milieu réducteur, celles de métaux réfractaires comme le tungstène et le molybdène, par exemple.

    Sont-ce des propos sans queue ni tête ou y a t’il une part de vérité qui expliquerait les résultats de JL Naudin ?

  27. #26
    curieuxdenature

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Citation Envoyé par Ignotus
    Bonjour,

    Curieuxdenature le «Atomic Hydrogen Blowtrch” de Langmuir, c’est un mythe ou ça fonctionne vraiment ?
    Bonjour Ignotus,
    Personnellement, je doute des résultats annoncés, ça fait tout de même plusieurs dizaines d'années que la "cold fusion" est brandie par ces pseudo scientifiques.
    Avec les possibilités d'aujourd'hui, comment expliquer ça:

    Dans un documentaire de 1994 produit par la BBC, Fleischmannn montrait une batterie à peine plus grosse qu’une bouteille thermos capable de produire 10 kW. Interrogé au sujet du rechargement, en riant sous cape, il répondit : tous les cinq ou dix ans ! En 1994, à ICCF4 à Maui, les deux chercheurs annonçaient pouvoir produire vers la fin de l’année jusqu'à 200 kW.
    Cela fait plus de 10 ans qu'on attend !
    Wait and see ?
    Toutes les sectes en font autant, ils disent attendez, vous verrez, c'est pour bientôt.
    Bein voyons...
    Attendons, mais sans y perdre son temps, il me semble que l'étude de la physique classique est déjà suffisament ardue comme ça pour ne pas perdre son temps dans de vagues spéculations d'huluberlus, au minimum de doux réveurs.

    A mon sens, si l'acceleration dûe à la gravitation, par exemple, se comportait de la même façon que la fusion froide, on attendrait encore l'invention du vélo.
    Mais bon, chacun ses rêves.

    «Atomic Hydrogen Blowtorch” ne me semble pas être un argument pour la fusion froide. Le chalumeau à hydrogène atomique n'à d'atomique que le terme. Il ne donne naissance qu'à des réactions de recombinaisons de radicaux libres pour provoquer des températures de 6 000 à 20 000°C.
    Il y a belle lurette que les chalumeaux à plasmas s'utilisent dans l'industrie pour découper les métaux, avec des puissances de plus de 500kW par cm2, on n'a jamais entendu dire qu'un tel chalumeau avait irradié ses utilisateurs par des neutrons apparus comme par magie...

    Je pense qu'aujourd'hui, ce n'était pas le cas il y a 40 ans, on atteint des T de 100 000 °C, c'est ce que laisse supposer la physique des plasmas. Mais on est bien loin des conditions de fusion dans une verre d'eau.

  28. #27
    invite73a28b73

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Pour ceux qui s'intéressent à la sur-unité et au MAHG en particulier, qu'ils soient curieux ou pourfendeurs de sectarisme : je les invite à aller faire un tour sur le site du GIFNET.
    www.gifnet.org
    Vous y verrez quelques thèmes de recherche et, incidemment, le compte rendu de la visite de Kofi ANAN, le SG des Nations Unies, qui est venu récemment en France soutenir et encourager ces recherches au GIFNET.
    A ma connaissance, le secrétaire général de l'ONU ne s'est jamais déplacé pour encourager les raéliens ou même les scientologues.
    Mais, après tout, on peut penser ce que l'on veut de la pertinence des implications de l'ONU.
    Dernière modification par Rincevent ; 04/07/2005 à 18h10.

  29. #28
    Rincevent

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Citation Envoyé par THOMAS83
    A ma connaissance, le secrétaire général de l'ONU ne s'est jamais déplacé pour encourager les raéliens ou même les scientologues.
    à ma connaissance Annan n'est pas le mieux placé pour juger du crédit scientifique à accorder à un groupe. L'histoire doit sûrement pouvoir se résumer en gros ainsi : y'a des gens à l'ONU qui sont censés repérer les associations qui prétendent faire des trucs pour l'utilisation des nouvelles énergies (à lire le titre de gifnet, ça semble être ça) et leur envoyer une lettre d'encouragement automatiquement. Ca ne s'est pas arrêté là car les gens de giftruc et ce genre de machins tiennent à fond à être vus, du coup ils ont répondu en proposant à Annan de venir (il est écrit sur le site que c'est eux qui l'ont invité). Celui-ci dont c'est le boulot de rendre visite aux gens y est allé...

    m'enfin, quand on regarde le site, y'a vraiment rien d'impressionnant... plein de belles images, mais rien de plus. Et quand on voit que Naudin est "directeur de recherche" là-bas...

    j'ai aussi adoré le fait que le lien "articles" donne rien du tout alors que le lien "donations" permet d'ores et déjà de faire des dons par virement ou chèque... on voit tout de suite les priorités...

    pour ce qui est de JLN, c'est amusant 5 minutes les lifters, mais faut arrêter de prendre les gens pour des cons en prétendant que ça va être le moyen écologique de transport du futur... sans parler de la synertruc et des autres énormités qu'on trouve sur son site....

  30. #29
    curieuxdenature

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    Bonjour,
    Par passion depuis mes 14 ans, l'electronique n'a pas beaucoup de surprises à me donner, je l'ai manipulé sous toutes ses coutures et quand je lis cette page:
    http://jnaudin.free.fr/html/atep1.htm
    je me demande comment JL Naudin peut prétendre arriver à récupérer plus d'énergie à la sortie qu'à l'entrée.
    Faut qu'on m'explique ou Lavoisier s'est mis le doigt dans l'oeil dans sa déclaration: "rien ne se perd rien ne se créé, tout se transforme."

    Son multivibrateur astable à base de NE555 est un classique de la maternelle de l'electronique. Il y a 30 ans, je m'en servais pour des allumages electroniques...

    Son montage est une version améliorée de la bobine de Ruhmkorff.(Physicien allemand, 1803-1877)
    Mise à part l'arrivée inopinée d'un rayon cosmique de haute énergie qui traverserait le noyau de la bobine, je ne vois vraiment pas comment il espère obtenir plus de sauce à la sortie par rapport à l'entrée ?
    En priant fortement la Madonne, peut être...
    J'suis d'humeur taquine, aujourd'hui


    http://jnaudin.free.fr/html/tbfrenrg.htm

    En faisant l'économie d'un interrupteur, il gagnerait déjà en mauvais contacts...
    Là, il nous prend vraiment pour des nez de boeufs (prononcez "né d'beu" : expression courante dans le nord de la France).
    Je ne resiste pas au plaisir de vous faire partager le discours digne d'une secte à base de pseudo-science:

    The Bearden's Collector is charged by using a Stepwise Charging method with a ramp voltage generator, this is commonly used in high efficiency and low power consumption CMOS systems which use an Adiabatic Charging method ( see Charge Recycling Clocking for Adiatbatic Style Logic by Luns Tee, Lizhen Zheng ). With this Stepwise Charging method very few energy is required for charging the Collector. If the Collector is a common capacitor the efficiency is nearly close to 100%. With the Bearden's Collector, this method is used only for transfering the potential. The ramp duration of the voltage must be less than the relaxation time of the Collector used. So, there is no current flow in the circuit ( dQ/dt ~ 0 ) during the charging sequence. When the Collector is fully charged, all the free electrons are "potentialized", they have their own kinetic energy gained by the potential only produced by the S-Flow. The next step is to use these "potentialized electrons "by switching the circuit on the Load, now, the Collector acts as a Free Source of Energy, it acts as a dipole energized by only the S-Flow of the original source ( V1 in the diagram below).....

    Le collectionneur de Bearden est chargé en employant la méthode de chargement Point par point avec un générateur de rampe, c'est généralement employé pour sa haute efficacité et la basse consommation électrique des systèmes CMOS qui emploient une méthode de chargement Adiabatique (voir le Chronométrage de Réutilisation de Charge pour la Logique de Style Adiatbatic par le Tee Luns, Lizhen Zheng). Avec cette méthode très peu d'énergie est exigée pour charger le Collectionneur. Si le Collectionneur est un condensateur commun l'efficacité est presque près de 100 %. Avec le Collectionneur de Bearden, cette méthode est employée seulement pour transférer le potentiel. La durée de rampe de la tension doit être moins que la relaxation le temps du Collectionneur employé. Ainsi, il n'y a aucun flux actuel dans le circuit (dQ/dt ~ 0) pendant le chargement. Quand le Collectionneur est entièrement chargé, tous les électrons libres sont "potentialisés", ils ont leur propre énergie cinétique gagnée par le potentiel seulement produit par le S-flux. Le pas suivant doit employer ces "électrons potentialisés" en commutant le circuit sur la Charge, maintenant, le Collectionneur agit comme une Source Libre(gratuite) d'Énergie, il agit comme un dipôle stimulé par seulement le S-flux du source d'original (V1 dans le diagramme ci-dessous).....
    Voilà l'explication de la preuve qu'il est possible de récuperer plus d'énergie qu'on en donne, notez le "presque 100%"...
    Si je ne crois pas celle là, je lui laisse 5 minutes, il m'en raconte une autre ?
    C'est de la science, ça ?

  31. #30
    invitea41c3b5d

    Re : Le Moller Atomic Hydrogen Generator

    J'avoue ne pas comprendre non plus comment on peut produire de l'énergie a partir de "rien"

    Je vais paraître adepte d'une philosophie ancestrale mais l'energie ne peut provenir que de phénomènes naturels observables et quantifiables. Il serait beaucoup plus interessant de faire des recherches sur la mécanique des marées, la géothermie, l'energie photovoltaïque etc ... que rechercher un utopique mouvement perpétuel.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Hydrogen atom - eigenstate/operator
    Par invite22bb543b dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/05/2006, 16h23
  2. New Atomic Physics ( NAP)
    Par nap01 dans le forum Physique
    Réponses: 135
    Dernier message: 11/04/2006, 21h24
  3. N-1 Homopolar Generator
    Par Sycan dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 30/03/2006, 14h05