courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie? - Page 2
Répondre à la discussion
Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 155

courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?



  1. #31
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?


    ------

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Justement non... La pression influée à la surface de l'eau (même à quelques cms sous la surface) va propulser notre sprinter vers le haut, et pas vers le bas...
    Ha ? Comment tu obtiens une telle conclusion ?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Si tu fais un crowl très très rapide à la surface, tu vas te mettre à n'avoir que les bras et le bas du corps qui toucheront l'eau (un peu comme "l'aile sous-marine" des nouveaux prototypes de trimarans qui fait s'élever le bateau au fur et à mesure qu'il prend de la vitesse. Dans ce cas on a l'impression que le bateau "vole"...).
    Ben, j'ai jamais vu qu'un nageur de crowl décollait lorsqu'il nageait vite. Désolé de te le dire, mais meme le plus rapide des nageurs ne pourra pas faire ce que tu affirmes, a savoir que seuls ses bras et le bas du corps restent au contact de l'eau.

    Quand au voilier qui décolle de la surface de l'eau, l'explication vient de plusieurs choses, et ton parallele est vite fait. Je connais pas la conception d'un voilier, mais a mon avis, le décollage dépend du profil aérodynamique, du fait que les matériaux pesent moins lourds, et des socles sur lesquels s'appuie le voilier (et notamment de l'incidence et de leur surface). Ca dépend de plusieurs choses et pas uniquement de la vitesse comme tu sembles le dire.

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Il faut imaginer également qu'il marche sur un élément qui "durcit" au contact d'une très forte pression... Le nez d'un avion en chute libre qui touche la surface se disloque en partie du fait du choc...
    Si le nez de l'avion se disloquait (et encore je sais pas d'ou tu tiens cet info), c'est que la surface du nez est assez importante, et d'ailleurs c'est ce que l'on voit sur les gros avions. Si le nez était fait de maniere a etre aussi pointu que possible, ca se disloquera pas.

    -----

  2. #32
    invitea20bed5c

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par bardamu
    Salut,
    si la surface pour ses pieds est arbitraire, cela revient à calculer la surface de "skis" ou plutôt le volume de petits bateaux à se mettre aux pieds pour que la poussée d'archimède compense les 70 kg.
    Il faudrait un volume d'environ 70 litres = 70 000 cm3, soit 35 000 cm3 par bateau, ce qui correspondrait par exemple à un bateau-chaussure de 1 mètre de long sur 35 cm de large s'enfonçant de 10 cm.
    Par contre, je ne sais pas comment on fait pour calculer l'enfoncement d'un bateau et donc le volume d'eau déplacé qui fournira la poussée d'Archimède.

    Je crois que ce genre d'engin existe mais je n'ai pas trouvé d'image.
    Je pense que James31 voulait parler d'une surface arbitraire mais à peu près normale (genre 10 cm X 20 cm) et ainsi déduire une vitesse.

    Sinon on peut aussi se demander à partir de quelle vitesse de battement de bras un homme peut décoller du sol, avec ou sans mains géantes

    J'ai édité l'article sur le lézard, je vais essayer de comprendre qqchose.

  3. #33
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Ha ? Comment tu obtiens une telle conclusion ?
    L'intuition...
    Citation Envoyé par zapple
    Ben, j'ai jamais vu qu'un nageur de crowl décollait lorsqu'il nageait vite. Désolé de te le dire, mais meme le plus rapide des nageurs ne pourra pas faire ce que tu affirmes, a savoir que seuls ses bras et le bas du corps restent au contact de l'eau?
    On est dans la la théorie ou la pratique ? Tu n'as jamais vu de nageurs faire ça, bizarre... Je parle évidemment d'un nageur doté d'une très très grande force !
    Si le nez de l'avion se disloquait (et encore je sais pas d'ou tu tiens cet info), c'est que la surface du nez est assez importante, et d'ailleurs c'est ce que l'on voit sur les gros avions. Si le nez était fait de maniere a etre aussi pointu que possible, ca se disloquera pas.
    Si l'on fait un rapport entre la taille du nez de l'avion et l'avion lui-même, la différence est bien flagrante... Parcontre cela n'est pas le cas entre la taille des pieds (le plat du pied) et du corps (tu ne cours pas sur les pointes, rassure-moi )...

  4. #34
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    L'intuition...

    On est dans la la théorie ou la pratique ? Tu n'as jamais vu de nageurs faire ça, bizarre... Je parle évidemment d'un nageur doté d'une très très grande force !
    Faut arreter les dessins animés et les films d'animation.

    Si l'on fait un rapport entre la taille du nez de l'avion et l'avion lui-même, la différence est bien flagrante... Parcontre cela n'est pas le cas entre la taille des pieds (le plat du pied) et du corps (tu ne cours pas sur les pointes, rassure-moi )...
    La course humaine passe par des étapes ou on se trouve quasiment sur la pointe des pieds.

    Pour finir, je vois plus l'utilité de continuer a discuter sur un sujet qui dérive de plus en plus vers du "non-scientifique". Je m'arreterai la sur des spéculations harsardeuses. D'ailleurs quant a en faire, je vais faire une grande : le coureur avait une super vitesse, il a maintenant une super force, le mieux c'est qu'il puisse voler, et le problème se pose plus.

  5. #35
    invite0ad4995a

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Imaginons que l'individu est toutes les qualites physiques recquises pour le faire. Mais lorsqu'on marche ne pousse t on pas plus sur la pointe pour pouvoir avancer (d'ou l'utilite des orteils pour une marche optimale vers l'avant)? De ce fait la pression exerce sur l'eau est maximum sur une tres petite surface ceci n'entrenerait donc t il pas le corps a couler (si il n'y a pas de plat c'est dur quand meme non)?Courir super vite c est bien mais si on peut pas avancer a quoi ca sert de le faire sur l'eau?

  6. #36
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Faut arreter les dessins animés et les films d'animation.
    Vas-y, montre des équations qui offrent de meilleures résultats que des réflexions...

  7. #37
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    La physique explique comment marche le réel, pas comment superman fait pour voler.

  8. #38
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    La physique explique comment marche le réel, pas comment superman fait pour voler.
    Bah alors, sers-toi de la physique pour résoudre ce problème (qui n'en est plus un pour toi apparemment)...

  9. #39
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Bah alors, sers-toi de la physique pour résoudre ce problème (qui n'en est plus un pour toi apparemment)...
    Réponse :
    La physique explique comment marche le réel, pas comment superman fait pour voler.
    Le mot réel est important ici.

  10. #40
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Le mot réel est important ici.
    Merci pour la précision... Et cette physique, ces explications alors ?

  11. #41
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    T'as toujours pas compris à ce que je vois. On va mettre les points sur les i dans ce cas. Tu veux une réponse pour savoir comment un personnage d'un film d'animation fait pour courir sur l'eau ? Je te propose d'aller demander ca sur des forums qui traitent de la science fiction, voir même ceux des dessins animés, ou sinon écrire à Stan Lee comment ses super héros font pour avoir tous ces pouvoirs. Je pense que tu auras ta réponse. Quant à moi, je n'ai pas la capacité d'écrire des équations mathématiques pour expliquer quelque chose de totalement irréel.

  12. #42
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    T'as toujours pas compris à ce que je vois. On va mettre les points sur les i dans ce cas. Tu veux une réponse pour savoir comment un personnage d'un film d'animation fait pour courir sur l'eau ? Je te propose d'aller demander ca sur des forums qui traitent de la science fiction, voir même ceux des dessins animés, ou sinon écrire à Stan Lee comment ses super héros font pour avoir tous ces pouvoirs. Je pense que tu auras ta réponse. Quant à moi, je n'ai pas la capacité d'écrire des équations mathématiques pour expliquer quelque chose de totalement irréel.
    Tu as bloqué sur un détail de l'un de mes messages ou quoi ? Tu fais une fixation sur le film d'animation que j'ai cité on dirait... Pour ta gouverne, c'était un exemple, afin de visualiser l'effet d'une personne courant sur l'eau. Maintenant tu me lâches avec ce "film d'animation", on a compris !!!

    Je te rappelle quand même le sujet du fil au cas où tu l'aurais oublié :

    En prennant par exemple, un Homme de 1m80 et 70 kilos, et en donnant une surface arbitraire pour ses pieds (lieu de contact entre l eau et son corps), comment estimer une vitesse pour laquelle il puisse courrir sur l'eau sans couler?

    Faire que sa masse soit compenssée par sa vitesse...
    Alors, si tu n'as pas la capacité d'écrire des équations mathématiques pour expliquer quelque chose de totalement irréel, as-tu la capacité d'écrire des équations pour expliquer le fait que quelle que soit la vitesse du sprinter, la course sur l'eau est impossible ?

    P.S. : ce forum me convient très bien...

  13. #43
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    J'ai pas besoin. L'expérience me confirme.

  14. #44
    invite0ad4995a

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Je me permet de m'immiscer dans la discussion entre zapple et karmastuff pour mieux situer les choses. Le fait que l'individu qui court puisse le faire tres vite est plutot du domaine theorique de la biologie. Maintenant en se basant sur le fait qu'il puisse le faire la question ici etudie est bel et bien du domaine de la physique...et non plus alors de la fiction puisqu'on admet certaines hypotheses comme vrai. C'est certes un raisonnement par l'absurde mais les conclusions qui en decoulerait serait juste dans le reel...

  15. #45
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    J'ai pas besoin. L'expérience me confirme.
    Ah oui, j'avais oublié les tentatives ratées au M.I.T. !

  16. #46
    invite09c180f9

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    J'ai pas besoin. L'expérience me confirme.
    Salut à tous les deux, je sens une certaine tension entre vous, il ne faut pas..!!!
    J'ai l'impression de revoir dans votre dialogue un discours entre un certains Simplicio et un certains Salviati (et Sagredo à ne pas oublier biensûr !! )...!!!
    [Dialogues sur les deux principaux systèmes du monde, 1632, Galilée], (pour ceux qui n'aurait pas situé la scène... )...!!

  17. #47
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par physastro
    Salut à tous les deux, je sens une certaine tension entre vous, il ne faut pas..!!!
    J'ai l'impression de revoir dans votre dialogue un discours entre un certains Simplicio et un certains Salviati (et Sagredo à ne pas oublier biensûr !! )...!!!
    [Dialogues sur les deux principaux systèmes du monde, 1632, Galilée], (pour ceux qui n'aurait pas situé la scène... )...!!
    Salut

    Je ne sais pas qui des deux est l'investigateur réfléchi à l'esprit analytique, sans toutefois déployer de conclusions déterminées... J'avoue ne pas posséder les qualités scientifiques nécessaires afin d'émettre une réponse définive à la question de ce fil. Je me contente donc de proposer une hypothèse basée purement et simplement sur l'intuition...

    zapple affirme que la Physique permettrait aisément de prouver ses dires, et que l'expérience confirmerait ses propos.
    Personne ne conteste le fait que la Science est capable de résoudre ce problème, mais encore faut-il qu'il puisse le prouver, et qu'il donne des références relatives aux expériences effectuées...

  18. #48
    invite0190fadb

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Bonjour,

    Tout d'abord La question n'est pas ici de savoir si cela est possible (on sais tous que ca ne l'est pas) mais a quelle condition cela le serais. L'etude de la locomotion de ce lézard dont le lien est donné plus haut explique bien les phénoménes mis en jeu.

    Le principe viens effectivement de la "viscosité" de l'eau qui fait que plus celle-ci est heurtée avec une vitesse importante plus elle oppose une force de réaction opposée a la direction de l'impact (ou du déplacement comme la main immergée d'un nageur).

    Le probléme est donc de savoir a quelle vitesse (VERTICALE) les pieds devront heurter la surface pour générer une force équivalente a la masse du coureur. Bien sur cela tiens compte de nombreuses simplification comme par exemple le fait qu'il faut générer une force transversale en plus pour entretenir la vitesse du coureur, a l'effet de "sussion" qui va se produire lors du retrait du pied de la surface qui va générer cette fois une force tendant a enfoncer le coureur...
    Dans l'obsolu la vitesse latérale n'a rien avoir et on pourrait imaginer que la personne reste immobile simplement en tappant (TRES) fort des pieds !

    Le probléme de la course d'un humain est que cellui-ci a un mouvement des jambes/pieds qui fait tout pour minimiser (amortir) l'impact (vertical) au sol pour entre-autre ne pas se disloquer les articulations. Si vous regardez la vidéo du lezard on voit que les pattes de celui-ci ont un mouvement circulaire. Ainsi les "pieds" de celui-si heurtent la surface de l'eau a une vitesse importante. Pour q'un homme puisse se maintenir a la surface il faudrait deja qu'il adapte son mouvement (c'est pourquoi je pense intuitivement qu'il serait plus facile qu'il reste statique en tappant des pieds car la "Mecanique" humaine (articulations) se prette mieux a l'obention d'une vitesse verticale des pieds importante que la course.

    On va donc rester dans un cadre trés simplificateur de course. Il nous faux donc connaitre la vitesse (verticale) d'impact d'un pied de sprinteur au sol. Bon ensuite on va supposer qu'il frappe l'eau avec les pieds plats (sans le mouvement d'amortissement du pieds avec la pointe de celui-ci). Je pense que certaines personnes sur le forum pourraient nous fournir un ordre de grandeur trés approximatif de cette vitesse.
    Ensuite ayant déterminé la vitesse (verticale toujours) necessaire a compenser le poids du corps (en fonction de la surface des pieds et de la "viscosité" de l'eau) on pourra déterminer la vitesse de course approximative que ce supper coureur devra atteindre. Bon la encore c'est plein de simplification comme de supposer que la vitesse verticale d'impact des pieds au sol est proportionnelle a la vitesse de course de celui-ci...
    L'idée ici est simplement d'avoir des ordres de grandeur.

    Voila a peu prés le schéma de données/simplification necessaire a la resolution de notre probléme. Il est bien sur trés simplificateur et on pourra le complexifier/completer a volontée.



    Maintenant pour répondre a ZAPPLE sur l'analogie des najeurs ils semble que tu n'ai pas vu souvent des najeurs de haut niveau. Bien que l'analogie sois la meme qu'avec le crawl (compare comme leur corps est "au dessus" de l'eau par rapport a un najeur quelconque) je pense que c'est encore plus parlant avec le papillon.
    Si tu ne sais que moyenenent nager et que tu t'essaye au papillon tu n'arrivera a faire que quelques metres avant d'etre complétement epuisé. En effet tu n'arrivera pas a sortir tes épaules de l'eau et tu aurra une résistance a l'avancement trés grande (sans meme parler du fait que tes bras ne serons pas hors de l'eau quand tu les rammenera vers l'avant ce qui te fera faire du quasi sur-place avec une dépense d'energie énorme). Pour etre efficace il faut que le najeur sorte au maximun de l'eau. Et bien sur sans que ce soit par un effet de frottement dues a la vitesse comme pour les "ailes" des "bateaux volants". Cela ne ferais que lui faire dépenser une enorme quantité d'energie pour un maigre résultat (de plus les vitesses des najeurs, meme des meilleurs, restent relativement faibles comparées a celle des bateaux ou d'un skieur nautique). Il utilise donc, et c'est la ou l'on se rapproche de la question posées, une poussées verticale des mains/bras et du buste/jambes.
    C'est pourquoi la technique du papillon est la plus dure de toutes les nages car elle demande un mouvement trés complexe et une synchronisation parfaite pour etre efficace.
    Bon on pourrait continuer a développer la technique de cette nage longtemps, mais pour en revenir a des analogies parlantes compare un nageur moyen et un bon nageur de papillon et tu verra tout de suite la différence. Le najeur moyen semblera complétement enfoncé dans l'eau comme s'il avait une enclume attachée a la taille. En revanche le bon najeur semblera "voler" au dessus de l'eau. Et comme expliqué plus haut cela n'a rien a voir avec la vitesse relative d'avancement de ceux-ci.
    Pour conclure, ZAPPLE va faire un tour a la piscine et on en reparle.

    La question posée dans ce fil peut parraitre stupide a certains mais elle souleve de nombreux problémes intéressants.

  19. #49
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    zapple affirme que la Physique permettrait aisément de prouver ses dires, et que l'expérience confirmerait ses propos.
    J'ai dit ca ? J'aimerai bien que tu m'indiques ou j'ai pu dire ca. Je dis que la science s'occupe des choses réelles, non des choses qui appartiennent à la science fiction.

  20. #50
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par click
    Bonjour,

    Tout d'abord La question n'est pas ici de savoir si cela est possible (on sais tous que ca ne l'est pas) mais a quelle condition cela le serais. L'etude de la locomotion de ce lézard dont le lien est donné plus haut explique bien les phénoménes mis en jeu.

    Le principe viens effectivement de la "viscosité" de l'eau qui fait que plus celle-ci est heurtée avec une vitesse importante plus elle oppose une force de réaction opposée a la direction de l'impact (ou du déplacement comme la main immergée d'un nageur).

    Le probléme est donc de savoir a quelle vitesse (VERTICALE) les pieds devront heurter la surface pour générer une force équivalente a la masse du coureur. Bien sur cela tiens compte de nombreuses simplification comme par exemple le fait qu'il faut générer une force transversale en plus pour entretenir la vitesse du coureur, a l'effet de "sussion" qui va se produire lors du retrait du pied de la surface qui va générer cette fois une force tendant a enfoncer le coureur...
    Dans l'obsolu la vitesse latérale n'a rien avoir et on pourrait imaginer que la personne reste immobile simplement en tappant (TRES) fort des pieds !

    Le probléme de la course d'un humain est que cellui-ci a un mouvement des jambes/pieds qui fait tout pour minimiser (amortir) l'impact (vertical) au sol pour entre-autre ne pas se disloquer les articulations. Si vous regardez la vidéo du lezard on voit que les pattes de celui-ci ont un mouvement circulaire. Ainsi les "pieds" de celui-si heurtent la surface de l'eau a une vitesse importante. Pour q'un homme puisse se maintenir a la surface il faudrait deja qu'il adapte son mouvement (c'est pourquoi je pense intuitivement qu'il serait plus facile qu'il reste statique en tappant des pieds car la "Mecanique" humaine (articulations) se prette mieux a l'obention d'une vitesse verticale des pieds importante que la course.

    On va donc rester dans un cadre trés simplificateur de course. Il nous faux donc connaitre la vitesse (verticale) d'impact d'un pied de sprinteur au sol. Bon ensuite on va supposer qu'il frappe l'eau avec les pieds plats (sans le mouvement d'amortissement du pieds avec la pointe de celui-ci). Je pense que certaines personnes sur le forum pourraient nous fournir un ordre de grandeur trés approximatif de cette vitesse.
    Ensuite ayant déterminé la vitesse (verticale toujours) necessaire a compenser le poids du corps (en fonction de la surface des pieds et de la "viscosité" de l'eau) on pourra déterminer la vitesse de course approximative que ce supper coureur devra atteindre. Bon la encore c'est plein de simplification comme de supposer que la vitesse verticale d'impact des pieds au sol est proportionnelle a la vitesse de course de celui-ci...
    L'idée ici est simplement d'avoir des ordres de grandeur.

    Voila a peu prés le schéma de données/simplification necessaire a la resolution de notre probléme. Il est bien sur trés simplificateur et on pourra le complexifier/completer a volontée. :
    Tout ce que tu dis c'est de la pure spéculation. Si tu penses que le problème peut etre résolu, j'attends la réponse concrete et pas purement spéculative. Toutes ses simplifications sont faciles, j'irai plus loin meme en disant qu'"elles sont toutes faites pour que cela marche". Lorsque l'évolution aura doté de l'homme des caractéristiques physiques adéquats pour le faire, on pourra peut-etre en reparler.

    Maintenant pour répondre a ZAPPLE sur l'analogie des najeurs ils semble que tu n'ai pas vu souvent des najeurs de haut niveau. Bien que l'analogie sois la meme qu'avec le crawl (compare comme leur corps est "au dessus" de l'eau par rapport a un najeur quelconque) je pense que c'est encore plus parlant avec le papillon.
    Si tu ne sais que moyenenent nager et que tu t'essaye au papillon tu n'arrivera a faire que quelques metres avant d'etre complétement epuisé. En effet tu n'arrivera pas a sortir tes épaules de l'eau et tu aurra une résistance a l'avancement trés grande (sans meme parler du fait que tes bras ne serons pas hors de l'eau quand tu les rammenera vers l'avant ce qui te fera faire du quasi sur-place avec une dépense d'energie énorme). Pour etre efficace il faut que le najeur sorte au maximun de l'eau. Et bien sur sans que ce soit par un effet de frottement dues a la vitesse comme pour les "ailes" des "bateaux volants". Cela ne ferais que lui faire dépenser une enorme quantité d'energie pour un maigre résultat (de plus les vitesses des najeurs, meme des meilleurs, restent relativement faibles comparées a celle des bateaux ou d'un skieur nautique). Il utilise donc, et c'est la ou l'on se rapproche de la question posées, une poussées verticale des mains/bras et du buste/jambes.
    C'est pourquoi la technique du papillon est la plus dure de toutes les nages car elle demande un mouvement trés complexe et une synchronisation parfaite pour etre efficace.
    Bon on pourrait continuer a développer la technique de cette nage longtemps, mais pour en revenir a des analogies parlantes compare un nageur moyen et un bon nageur de papillon et tu verra tout de suite la différence. Le najeur moyen semblera complétement enfoncé dans l'eau comme s'il avait une enclume attachée a la taille. En revanche le bon najeur semblera "voler" au dessus de l'eau. Et comme expliqué plus haut cela n'a rien a voir avec la vitesse relative d'avancement de ceux-ci.
    Pour conclure, ZAPPLE va faire un tour a la piscine et on en reparle. :
    Les mouvement de lancé des bras dont tu parles font parcourir une distance aux bras et avec la vitesse lui donne une force d'impulsion. Cela n'a rien a voir avec le problème d'appui sur l'eau.

  21. #51
    invite0190fadb

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Tout ce que tu dis c'est de la pure spéculation. Si tu penses que le problème peut etre résolu, j'attends la réponse concrete et pas purement spéculative. Toutes ses simplifications sont faciles, j'irai plus loin meme en disant qu'"elles sont toutes faites pour que cela marche". Lorsque l'évolution aura doté de l'homme des caractéristiques physiques adéquats pour le faire, on pourra peut-etre en reparler.


    Si tu lis ce que j'ai ecrit au debut tu verra que je ne dis pas que c'est possible mais que je cherche a savoir ce qu'il FAUDRAIT a l'homme en terme de performance/force donc "vitesse" pour que cela soit possible. On sais bien que ca n'est l'est pas sinon on le verrait tous les jours.

    Citation Envoyé par zapple
    Les mouvement de lancé des bras dont tu parles font parcourir une distance aux bras et avec la vitesse lui donne une force d'impulsion. Cela n'a rien a voir avec le problème d'appui sur l'eau.


    Au niveau physiqe il s'agit exactement de la meme chose. On s'appui sur la "viscosite" de l'eau qui va s'opposer a tous déplacement. Qu'il s'agissement d'un mouvement comme le bras ou d'un impact. C'est exactement la meme chose.
    Pour le nageur le but est de produire une force dans deux directions. Verticale pour sortir au maximun de l'eau et latérale pour produire le déplacement. C'est ce qui rend la nage papillon si technique.

  22. #52
    invite0190fadb

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Tout ce que tu dis c'est de la pure spéculation
    ....
    Toutes ses simplifications sont faciles, j'irai plus loin meme en disant qu'"elles sont toutes faites pour que cela marche"
    Lit l'analyse sur le déplacement du lézard et on en reparle.
    Toutes ces simplifications ne sont pas la pour que cela marche mais pour que l'on puisse avoir un schéma "modélisable" dont on puisse tirer les équations pour obtenir un ORDRE de GRANDEUR des caractéristiques que devrait avoir ce super coureur. Et accesoirement a ce que tu arrive a comprendre le principe.

  23. #53
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par click


    Si tu lis ce que j'ai ecrit au debut tu verra que je ne dis pas que c'est possible mais que je cherche a savoir ce qu'il FAUDRAIT a l'homme en terme de performance/force donc "vitesse" pour que cela soit possible. On sais bien que ca n'est l'est pas sinon on le verrait tous les jours..
    Si on n'en voit pas tous les jours, c'est qu'il y a peut etre une raison, et qu'il n'y a pas que la vitesse qui joue. Dans la nature, combien d'exemples d'animaux font ce que fait le lezard jesus christ ? Et meme dans la famille des lezard, il est le seul a le faire. Les animaux qui peuvent courir vite, il n'en manquen pas... Si ce n'etait qu'une question de vitesse, je suis d'accord que le problème serait intéressant a etudier. Mais, le problème, c'est qu'il faut des caractéristiques physiologiques adéquats pour le faire. Et si on fait tout pour doter de l'homme ses caractéristiques, alors effectivement ca marchera.

    Au niveau physiqe il s'agit exactement de la meme chose. On s'appui sur la "viscosite" de l'eau qui va s'opposer a tous déplacement. Qu'il s'agissement d'un mouvement comme le bras ou d'un impact. C'est exactement la meme chose.
    Pour le nageur le but est de produire une force dans deux directions. Verticale pour sortir au maximun de l'eau et latérale pour produire le déplacement. C'est ce qui rend la nage papillon si technique.
    La différence est que tu ne te sers pas de la vitesse pour t'appuyer réellement sur l'eau, meme si il existe un minimum d'appui, mais plus imprimer plus d'impulsion qui fait parcourir plus loin. Et le fait qu'il fasse sortir de l'eau pour que ca marche mieux c'est que l'air oppose moins de résistance que l'eau, et donc il faut imprimer une impulsion pour sortir de l'eau et vers l'avant.

  24. #54
    invitef87b7d1f

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Salut,
    Peut-être en courrant à quatre pattes, ça augmenterait les points d'apui sur l'eau

    @+

  25. #55
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par karmastuff
    zapple affirme que la Physique permettrait aisément de prouver ses dires, et que l'expérience confirmerait ses propos.
    Citation Envoyé par zapple
    J'ai dit ca ? J'aimerai bien que tu m'indiques ou j'ai pu dire ca.
    -------------------------------------------------------------
    Citation Envoyé par karmastuff
    Vas-y, montre des équations qui offrent de meilleures résultats que des réflexions...
    Citation Envoyé par zapple
    La physique explique comment marche le réel, pas comment superman fait pour voler.
    Si tu évoques la Physique pour affirmer qu'elle explique comment "marche le réel", c'est pour apporter de l'eau à ton moulin. Elle prouverait donc l'impossibilité de courir sur l'eau, selon tes convictions, quelles que soient les conditions particulières proposées et mises en cause... Alors prouve tes dires via la Physique...

    -------------------------------------------------------------
    Citation Envoyé par karmastuff
    (...) as-tu la capacité d'écrire des équations pour expliquer le fait que quelle que soit la vitesse du sprinter, la course sur l'eau est impossible ?
    Citation Envoyé par zapple
    J'ai pas besoin. L'expérience me confirme.
    L'expérience ! Quelle expérience ?

  26. #56
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    -------------------------------------------------------------


    Si tu évoques la Physique pour affirmer qu'elle explique comment "marche le réel", c'est pour apporter de l'eau à ton moulin. Elle prouverait donc l'impossibilité de courir sur l'eau, selon tes convictions, quelles que soient les conditions particulières proposées et mises en cause... Alors prouve tes dires via la Physique...

    -------------------------------------------------------------
    Y'a une différence à dire que la physique n'explique que ce qui est possible, et affirmer qu'elle peut expliquer pourquoi un superman capable de voler, lancer des rayons lazers de ses yeux, n'existe pas. Un superman n'existe pas parce qu'on en a jmais vu. Une personne qui court sur l'eau n'existe pas parce qu'on en a jamais vu, point. Quand on aura vu une personne capable de courir avec ses propres jambes à une super-vitesse, la physique pourra se pencher pour expliquer. En attendant, faut pas inverser les roles. Ca consiste pas a dire : bon j'ai imaginé un monde ou des gens sont capables de voler, courir super-vite, prouvez moi que ca n'existe pas. C'est l'inverse qu'il faut faire : trouves moi d'abord un tel monde.

    L'expérience ! Quelle expérience ?
    L'expérience de tous les jours. A ma connaissance, on n'a jamais vu personne courir sur l'eau sans couler.

  27. #57
    inviteba0a4d6e

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Y'a une différence à dire que la physique n'explique que ce qui est possible, et affirmer qu'elle peut expliquer pourquoi un superman capable de voler, lancer des rayons lazers de ses yeux, n'existe pas. Un superman n'existe pas parce qu'on en a jmais vu. Une personne qui court sur l'eau n'existe pas parce qu'on en a jamais vu, point. Quand on aura vu une personne capable de courir avec ses propres jambes à une super-vitesse, la physique pourra se pencher pour expliquer. En attendant, faut pas inverser les roles. Ca consiste pas a dire : bon j'ai imaginé un monde ou des gens sont capables de voler, courir super-vite, prouvez moi que ca n'existe pas. C'est l'inverse qu'il faut faire : trouves moi d'abord un tel monde.
    Là tu mélanges tout ! Evidemment que personne n'a jamais vu quelqu'un courir sur l'eau (banalité, quand tu nous tiens... ).
    L'idée de ce fil est de savoir s'il est THEORIQUEMENT envisageable de courir sur l'eau, à condition de disposer des moyens physiques adéquats...

    L'expérience de tous les jours. A ma connaissance, on n'a jamais vu personne courir sur l'eau sans couler.
    .oO(Mais il le fait exprès ?!)

  28. #58
    invitebfbf094d

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Libre a toi d'imaginer un super-homme, capable de faire des prodiges. Théoriquement, on peut faire tout ce qu'on veut, sauf qu'en réalité, ca marche pas. Ca rejoint ce que j'ai dit sur l'autre post sur les personnes qui ont tout un tas de théories plus jolies et spéculatives les unes que les autres, mais faut confronter au réel.

    J'en ai fini avec ce débat.

  29. #59
    princessleila

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    Citation Envoyé par zapple
    Libre a toi d'imaginer un super-homme, capable de faire des prodiges. Théoriquement, on peut faire tout ce qu'on veut
    Il se pourrait qu'il soit impossible, pour un animal de 70 Kg disposant d'une force et d'une rapidité infinie, muni de pied géants, de courir sur l'eau, même en théorie.
    Un lézard peut le faire, mais peut-être existe-t-il une masse limite?
    je pencherai plutot pour que ce soit possible, mais la réponse n'a rien d'évident à priori.

    Evidement, l'homme est et sera à tout jamais incapable de courir sur l'eau, ce n'est pas la question.

  30. #60
    invite8ef93ceb

    Re : courrir sur l eau, impossible en pratique mais en théorie?

    D'après wikipedia, il est possible de courrir sur l'eau.

    Il y est dit que pour pouvoir marcher sur l'eau, un homme de 150 lbs doit avoir une vitesse d'environ 35 miles à l'heure. Si la vitesse n'est pas maintenue (par exemple s'il n'y a pas de bateau qui tire), alors l'humain de 150 livres peu couler.

Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Equation simple mais impossible...
    Par invite13b423f5 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 14
    Dernier message: 14/03/2010, 00h45
  2. De la théorie à la pratique : les chantiers
    Par ofmika dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 26
    Dernier message: 25/10/2008, 13h32
  3. théorie et pratique de mesure du vent
    Par invite2790fdb2 dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/05/2007, 06h50
  4. La théorie et la pratique en électronique
    Par invitea250c65c dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 30/07/2005, 19h13