Discussion fermée
Page 6 sur 11 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 313

Aimant et calcaire



  1. #151
    CRAZYFROG

    Re : Aimant et calcaire


    ------

    Bon.....Ben ça marche pas...J'ai dus détartrer les 2 chasses d'eau de la maison, entre autre.Au moin j'aurai éssayé...

    -----

  2. Publicité
  3. #152
    obi76
    Modérateur*

    Re : Aimant et calcaire

    En tous cas, merci du retour, ça confirme nos soupçons
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  4. #153
    JG27

    Re : Aimant et calcaire

    Les surfactants de lave-[linge ou vaisselle] ne moussent pas, la mousse ne nettoie pas...
    Pahta/C (20kg max, 78kWh, 1,6t) - Hte Normandie

  5. #154
    I-had-it

    Re : Aimant et calcaire

    Bon je tombe sur ce fil par hasard et j ai déja vu ce truc a propos des aimants pour des économiseur de carburant, les aimants seraient donc partisans d'un nouveau marché ^^
    Mais bon, il y a quand meme un petit avantage, si vous perdez vos clés ou votre montre dans l évier, vous saurez ou les retrouver (en espérant que ce soit une montre digitale )

  6. #155
    phuphus

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par I-had-it Voir le message
    (en espérant que ce soit une montre digitale )
    C'est donc foutu pour moi, je la porte au poignet

  7. #156
    ulysse26120

    Cool Re : Aimant et calcaire

    bonjour à tous!

    je viens de me taper la lecture de 10 des 15 p de la discussion : beaucoup de positions antinomiques et un grand intérêt sur ce sujet.

    Je viens faire part de mon expérience et de mes réflexions sur un des anti-tartres électromagnétiques.
    J'ai bien conscience que ce ne peut être considéré comme probant.
    Pour être transparent, je suis ingénieur en électronique de mesure dans un domaine qui n'est pas industriel ou grand public.
    C'est mon premier post ici et vous pouvez toujours douter de la sincérité ou l'exactitude de mes propos.

    Je vais vous résumer l'essentiel.

    Appareil acheté env 300 EUR en 2003; tombé en panne début 2011 - société commercialisant n'existe plus depuis 3 ans
    Dureté de mon eau : moyennement dure : 27 °f
    Pourquoi je l'ai acheté : pour tenter de "prévenir" le retour du tartre sur mes canalisations cuivre de baignoire (détartré par plombier en 2001 avec circulation d'acide).

    Qu'est ce que j'ai constaté :

    - lentement (8 à 10 semaines) une diminution notable des perturbateurs (à ma grande surprise) : Pour moi, c'était :
    Plus d'éclats de calcaire coincés dans filtre à air du nez de robinet de cuisine
    plus de trace calcaire sur les extrémités du robinet (là où se trouve la dernière goutte ...)
    très peu de trace calcaire sur les parois verticales de douche
    Nota : rien de changé quand on fait bouillir de l'eau dans une casserole (trace au niveau du liquide)
    Nota : rien de changé pour la chasse d'eau : la cuve garnie de calcaire qui se coince parfois sous le joint qui libère l'eau d'un coup.

    - plusieurs fois par an, j'ai oublié de rebrancher mon appareil dans le garage après avoir utilisé la prise pour la tondeuse ou la perceuse.
    CHAQUE FOIS, je m'en suis aperçu par hasard en constatant le retour des éclats de calcaires sur mes nez de robinets (environ 1 semaine après ...)

    - lorsque mon appareil est tombé en panne en ce début d'année , je ne m'en suis pas rendu compte immédiatement ;
    une lampe "tension présente" restait allumée, par contre la LED verte "opérationnel" était désormais éteinte.
    C'est en voyant le retour des éclats de calcaire que j'ai cru que j'avais oublié de le rebrancher et que j'ai découvert la panne

    --> je cherche désormais quel appareil peut le remplacer ... et je les trouve tous trop cher pour ce que c'est (même au prix de mon ancien appareil)
    Et je vais casser mon appareil moulé ( ce sera dur) pour tenter de voir ce qu'il y a dedans et le partager (dans combien de temps?...).

    Les infos trouvées sur le principe (c'était en 2003 et je n'ai pas gardé les sources, désolé) :
    - les champs magnétiques mobiles (donc pas aimants permanents !) auraient un effet sur les ions en déplacement (quand on tire de l'eau)(Laplace) . Ils précipiteraient une portion d'entre eux en aragonite solide (moins entartrant que calcite) entrainée comme un sable jusqu'à la sortie.
    En baissant la quantité dissoute, il permettrait de dissoudre peu à peu d'autres amas de calcite le long du tuyau.
    - le solide "aragonite" ne serait pas stable; 1/2 heure dans l'eau et il se re-dissoudrait ou se re-transformerait en calcite.
    Ce serait une explication pourquoi les WC d'une part, les cumulus électriques d'autre part ne bénéficierait pas de l'amélioration de l'eau : elle y stagne en moyenne 5 heures.. Ce serait aussi pour cette raison que les traces autour des robinets se constituent encore si l'eau y stagne la fameuse demi-heure....
    On peut penser que la bouilloire exerce un niveau d'énergie qui ne favorise pas non plus le maintien de cet état "aragonite" : rien d'amélioré changé pour le tartre à ce niveau!

    Petite énergie , effet notable ?
    en effet, l'eau ne reste pas très longtemps dans le champ magnétique qui est faible : peu de collisions Ca+ CO3-- auront lieu et donneront naissance à l'aragonite.
    Je pense que dès que quelques atomes d'aragonite seront créés, l'absence de ces ions Ca+ et CO3-- "utilisés" va permettre une dissolution d'autres dépôts de calcite. D'où une explication possible du "nettoyage au long cours" des canalisation.
    Il est aussi possible que des collisions (et redissolutions) aient lieu en permanence dans l'eau "dure" produisant des atomes de calcites qui se redissolvent un instant après dans un équilibre permanent .
    La présence du champ magnétique ferait que les atomes se combineraient préférentiellement en aragonite et resteraient ainsi un peu plus longtemps à l'état solide, tout en n'étant pas incrustant le long des tuyaux : un sorte de sable fin transporté par l'eau...

    Le Prix :
    Que l'appareil soit efficace ou non, son prix est exorbitant.
    composants main d'oeuvre etc... sont d'une complexité équivalente au transformateur de votre ordinateur portable.
    Un prix de l'ordre de 40 EUR serait justifié ou même 80 EUR, car les quantités série sont faibles et dispersées.
    Dans mon travail, je vois des montages de cette complexité en petite série et je connais les couts d'achat de ce genre d'ensembles.
    Mais 300, 800 ou même 2000 EUR , c'est aberrant, sauf pour les bénéfices du vendeur.

    Voilà, voilà.
    On verra la suite quand j'aurai démonté mon appareil (mais j'ai des doutes sur la faisabilité du démontage non destructif !).
    Bonne nuit !

    Ulysse

  8. Publicité
  9. #157
    obi76
    Modérateur*

    Re : Aimant et calcaire

    Bonjour et bienvenue sur le forum.

    Citation Envoyé par ulysse26120 Voir le message
    Le Prix :
    Que l'appareil soit efficace ou non, son prix est exorbitant.
    composants main d'oeuvre etc... sont d'une complexité équivalente au transformateur de votre ordinateur portable.
    Un prix de l'ordre de 40 EUR serait justifié ou même 80 EUR, car les quantités série sont faibles et dispersées.
    Dans mon travail, je vois des montages de cette complexité en petite série et je connais les couts d'achat de ce genre d'ensembles.
    Mais 300, 800 ou même 2000 EUR , c'est aberrant, sauf pour les bénéfices du vendeur.
    Ca, c'est valable pour énormément de choses : les adaptateurs secteur/prise USB, allume cigare USB... En tout et pour tout il y en a pour 1€ d'électronique et c'est vendu 20€. Ne parlons même pas des cables spécifiques USB/téléphone ou autre (samsung est très fort pour ça) ou pour deux prises et 4 fils, facturent ça 50€.... Ca ne m'étonne pas qu'un truc anti calcaire avec un malheureux 555 avec 3 condos et 2 transistors soit facturé 100€.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  10. #158
    calculair

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par ulysse26120 Voir le message
    bonjour à tous!

    n'ai pas gardé les sources, désolé) :
    - les champs magnétiques mobiles (donc pas aimants permanents !) auraient un effet sur les ions en déplacement (quand on tire de l'eau)(Laplace) . Ils précipiteraient une portion d'entre eux en aragonite solide (moins entartrant que calcite) entrainée comme un sable jusqu'à la sortie.
    En baissant la quantité dissoute, il permettrait de dissoudre peu à peu d'autres amas de calcite le long du tuyau.
    - le solide "aragonite" ne serait pas stable; 1/2 heure dans l'eau et il se re-dissoudrait ou se re-transformerait en calcite.
    Ce serait une explication pourquoi les WC d'une part, les cumulus électriques d'autre part ne bénéficierait pas de l'amélioration de l'eau : elle y stagne en moyenne 5 heures.. Ce serait aussi pour cette raison que les traces autour des robinets se constituent encore si l'eau y stagne la fameuse demi-heure....
    On peut penser que la bouilloire exerce un niveau d'énergie qui ne favorise pas non plus le maintien de cet état "aragonite" : rien d'amélioré changé pour le tartre à ce niveau!

    Bonjour,

    Voila peut être un debut d'explication..., un chimiste pourrait il valider ce type d'explication?
    Dernière modification par obi76 ; 03/09/2011 à 14h34. Motif: quote
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  11. #159
    MarioB

    Re : Aimant et calcaire

    Bonsoir,

    que ce soit la calcite ou l'aragonite, qui est une forme de calcaire qu'on rencontre surtout dans le monde animal, la formation du calcaire est réglée par une loi simple, qui se démontre à partir de considérations sur l'énergie cinétique et son opérateur, qui peut se mettre sous une forme ou l'on peut faire apparaitre un produit scalaire entre un boson de spin h / 2pi du champ magnétique et un fermion qui est représentatif de la liaison chimique du calcaire entre le Ca+ et CO3--;

    cette règle montre que de l'énergie Er = - 1/2 Me v c se forme dans l'eau dure, au niveau de la liaison chimique de la molécule ou v est le vecteur vitesse instantanée de la molécule de calcaire (donc de la liaison chimique en question) dans le champ magnétique B et c, le vecteur vitesse d'un boson du champ magnétique;

    Me est la masse des électrons de liaisons; || v || est de l'ordre de quelques centaines de m / s;

    avec cette relation, l'énergie Er est du meme ordre de grandeur que celui de l'énergie de liaison positive, mais est de signe opposée et la sommation des deux énergies que produit l'interaction de la liaison de la molécule de calcaire et du champ, produit simplement une énergie totale presque nulle;

    c'est la raison pour laquelle la formation de la liaison chimique du calcaire va dépendre aussi de l'angle que va faire, le vecteur vitesse v avec le vecteur c des bosons du champ !

    Si l'angle a = ( v, c) est proche de 0 rad, le calcaire ne se forme que peu; et si l'angle a est proche de Pi / 2, alors le calcaire se formera, meme en présence de champ magnétique car alors Er # 0 !

    Voila qui peut expliquer la raison pour laquelle, les avis sont si partagés en ce qui concerne la formation ou non du calcaire, en présence d'un champ magnétique !!

    A+

  12. #160
    dantrente

    Lightbulb Re : Aimant et calcaire

    bonsoir à tous,

    Ben voila, je viens d'avoir des problèmes avec un chauffe eau de 4 ans (dans une maison achetée il y a 4 ans & 1/2).
    Lorsque nous avons emménagé ici, je me suis aperçu que l'eau était au max de calcaire (dixit véolia), j'avais récupéré dans
    mon ancienne maison les aimants que j'avais installé sur le plymout d'arrivée,il s'agit de 4 aimants de forte puissance,
    rectangulaires d'environ 40x15x8 récupérés sur un vieux truc qui en comportait 8 et qui servait à nettoyer les vitres dans
    les immeubles ou les fenêtres ne s'ouvraient pas suffisamment. En bref, c'est en lisant ce forum que j'ai réalisé que je n'ai
    jamais eu de problème de nez de robinets, cafetière, machine à laver, toilette etc ..., coïncidences ? mes aimants sont installés
    dans le sens du tuyau et autour , polarités alternées, 2 dans un sens et les 2 intermédiaires dans l'autre. je dois dire que lors de
    la première installation j'étais curieux et lors de la deuxième j'ai accédé à la demande de ma femme, c'est suite à une discution
    aujourd'hui à propos du chauffe eau (discution contradictoire, elle était pour les aimants et moi contre) que j'ai fait des recherches
    sur le net, du coup je ne sais plus quoi penser, l'expérience passée (et les observations évoquées dans ce forum) me font dire
    en vous lisant qu'il semblerait qu'il y ai quelque chose.

  13. #161
    Sudiste06

    Re : Aimant et calcaire

    En ce qui me concerne, avec ma configuration , c'est à dire un réseau de plomberie tout plastique, il y a clairement un résultat au niveau des dépôts de calcaire.
    Ça fait plusieurs mois que je n'ai pas nettoyé ou remplacé les mousseurs des robinets qui gardent toute leur efficacité. Idem pour la cuvette des WC qui reste exempte de calcaire. Par contre pas de changement au niveau des traces présentes dans les casseroles après ébullition.
    Mes tuyaux doivent être sensibles à l'effet placebo...

  14. #162
    calculair

    Re : Aimant et calcaire

    Bonjour marion

    Ton explication n' est pour
    Oi très claire.....

    Me est la masse de l' électron
    V est la vitesse de la molécule, je pense qu' on peut la confondre avec la vitesse de l' eau dans les tuyaux.
    Quand a " c " j' avoue que je n' ai pas compris.
    Il faut que tu m' expliques le boson du champ magnétique et comment tu évalues sa vitesse ??

    Ensuite même si on imagine un effet au passage des ions au niveau du champ magnétique, comment expliquer, les effets a grande distance au niveau des robinets.... Faut il limiter cette distance, ou le temps de passage de l' eau au niveau du champ B et sa sortie hors des canalisations ?

    Ce début d' explication mérite d' être explicitée pour que des non spécialistes en chimie puissent te suivre. En tous les cas merci d' être plus détaille et peut être un peu pédagogue pour que je puisse me mettre a ton niveau de connaissance.
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  15. Publicité
  16. #163
    babib

    Re : Aimant et calcaire

    Je suis ingénieur mais la théorie m’a toujours un peu gonflé (des mauvais souvenirs de Math Spé), alors à chaque fois que je peux je privilégie l’expérience.
    Pour les appareils à aimants permanents, j’ai un doute sur l’efficacité maximale (voir sté Jatech) car le champ magnétique n'est pas tournant.
    Pour les systèmes alimentés en 220V avec champs magnétiques tournants, je peux dire que ça marche:
    En tant qu’ingénieur, j’en ai utilisé plusieurs, pendant plus de 4 ans, sur des dessaliniseurs d’eau de mer par osmose inverse ; le TH de l’eau de mer et de 30 et pour protéger les membranes du calcaire et du fouling, cet appareil était très performant pour protéger l’osmoseur.
    A l’époque nous achetions un appareil appelé Calcairator, protégé par un brevet de Mr Riera qui a gagné le 1er prix du concours Lepine avec cette invention.
    Maintenant, je crois qu’une société R Cube a repris le brevet.
    Depuis, je ne suis plus dans ce domaine, mais je recommence à m’intérresser au sujet car venant d’acheter une maison ou l’eau de la ville est très dure, je ne souhaite pas mettre un adoucisseur à résine pour saler mon eau domestique et faire le choux gras des vendeurs d’adoucisseurs à résine.
    Je trouve aussi que les anti tartres magnétiques du commerce sont chers (bien que en comparaison de ceux à résine …) et donc je vais fabriquer le mien ;
    C’est en fait un circuit RLC (pour faire tourner le champ) avec 4 bobines de machine à laver. On met le tout dans un bac en résine pour maintenir l’ensemble en place.
    Aux ingénieurs et à bon entendeur !

  17. #164
    calculair

    Re : Aimant et calcaire

    Bonjour babib,

    Je pense qu' en qualité d' ingénieur, vous devez maitriser aussi le cote théorique des choses tout en ayant le sens pratique.
    Maintenant en tant qu' ingénieur comment dimensionner les bobines, le courant, en fonction du débit d' eau et de la dureté de l'eau, et de l'efficacité recherchée.

    Pour dimensionner correctement le système, et c'est le role de l'ingenieur, il faut faire un peu de théorie et des maths...
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  18. #165
    obi76
    Modérateur*

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Je pense qu' en qualité d' ingénieur, vous devez maitriser aussi le cote théorique des choses tout en ayant le sens pratique.
    Malheureusement, beaucoup d'écoles d'ingénieur ne le voient plus comme ça. Maintenant, elles sont sponsorisées, donc même si les ingé qui sortent de ces écoles s'apparentent plus à des techniciens qu'à des ingé, ils seront de toutes façons embauchés, quitte à n'être capables de rien.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  19. #166
    calculair

    Re : Aimant et calcaire

    Bonjour orbi 76,

    Si la formation d'ingénieur se confond avec celles des techniciens, alors ils auront beaucoup de mal a s' adapter aux évolutions des besoins et de la technologie.

    Le rôle de l'ingénieur est de maitriser le système, de le quantifier,de l'adapter aux besoins tout en l'optimisant et de le faire réaliser par des techniciens.
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  20. #167
    obi76
    Modérateur*

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Si la formation d'ingénieur se confond avec celles des techniciens, alors ils auront beaucoup de mal a s' adapter aux évolutions des besoins et de la technologie.
    Pour certaines écoles (que je ne nommerai pas), c'est déjà le cas depuis longtemps... mais ils roulent quand même sur l'or grâce au "prestige"...
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  21. #168
    phuphus

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par babib Voir le message
    Je suis ingénieur mais la théorie m’a toujours un peu gonflé (des mauvais souvenirs de Math Spé), alors à chaque fois que je peux je privilégie l’expérience.
    Pour les appareils à aimants permanents, j’ai un doute sur l’efficacité maximale (voir sté Jatech) car le champ magnétique n'est pas tournant.
    Pour les systèmes alimentés en 220V avec champs magnétiques tournants, je peux dire que ça marche:
    En tant qu’ingénieur, j’en ai utilisé plusieurs, pendant plus de 4 ans, sur des dessaliniseurs d’eau de mer par osmose inverse ; le TH de l’eau de mer et de 30 et pour protéger les membranes du calcaire et du fouling, cet appareil était très performant pour protéger l’osmoseur.
    A l’époque nous achetions un appareil appelé Calcairator, protégé par un brevet de Mr Riera qui a gagné le 1er prix du concours Lepine avec cette invention.
    Maintenant, je crois qu’une société R Cube a repris le brevet.
    Depuis, je ne suis plus dans ce domaine, mais je recommence à m’intérresser au sujet car venant d’acheter une maison ou l’eau de la ville est très dure, je ne souhaite pas mettre un adoucisseur à résine pour saler mon eau domestique et faire le choux gras des vendeurs d’adoucisseurs à résine.
    Je trouve aussi que les anti tartres magnétiques du commerce sont chers (bien que en comparaison de ceux à résine …) et donc je vais fabriquer le mien ;
    C’est en fait un circuit RLC (pour faire tourner le champ) avec 4 bobines de machine à laver. On met le tout dans un bac en résine pour maintenir l’ensemble en place.
    Aux ingénieurs et à bon entendeur !
    Bonjour babib,

    cela fait beaucoup d'arguments d'autorité en une intervention ! Pourrais-tu simplement parler de ton expérience personnelle, qui sera prise en tant que telle ? Je pense qu'auprès des habitués de ce forum, l'effet sera le même, que tu précises ou non tes qualités professionnelles.
    A propos de ton intervention :
    - un ingénieur est avant tout un homme, et n'échappe pas aux biais de confirmation et autres effets placebo. J'ai eu l'occasion de faire de la psychoacoustique dans un BE, et les tests subjectifs menés sur des ingénieurs ne montraient pas plus d'objectivité que ceux faits sur les clients.
    - un brevet ne prouve rien. On trouve bien des brevets sur des machines surunitaires jamais construites, sans parler de l'excellent exemple de John Keogh, avocat australien qui a breveté la roue pour démontrer que les administrations des offices de brevets n'étaient pas infaillibles.
    - tant qu'à utiliser des arguments d'autorité, autant éviter le concours Lepine, il n'y a rien de bien sérieux dans ce concours.

    Pour en revenir aux anti-calcaires, pourrais-tu nous décrire un peu plus le système Calcairator ? Valeur du champ, vitesse du fluide, fréquence du champ, moyens que tu as mis en oeuvre pour constater que cela fonctionnait bien, etc. Si les champs générés par ce système sont de plusieurs T (ce qui n'est pas impossible), alors son effet n'a rien à voir avec celui d'aimants permanents ou même de simples bobines de machine à laver.

    Citation Envoyé par Obi76
    Maintenant, elles sont sponsorisées
    Différence de vécu, différence d'opinion... Pour ma part, depuis la disparition des cadres ENSAM dans le corps enseignant des écoles d'ingé, je trouve plutôt que l'on dérive vers un système universitaire qui est de plus en plus théorique et de moins en moins pratique, mettant de côté les relations avec les industriels (indispensables dans ce genre de formation). Certes, du coup certaines fac ont noué des liens avec les industriels, mais globalement je trouve que ces liens ont reculé à l'échelle nationale. Je le déplore. Peut-être est-ce juste une vision des choses biaisée, issue de ma seule petite expérience, et que les statistiques me donneraient tort.
    Dernière modification par phuphus ; 17/09/2011 à 14h37.

  22. Publicité
  23. #169
    Sudiste06

    Re : Aimant et calcaire

    Entre la théorie scientifique, l'étude, la conception et la réalisation il y a quand même plusieurs mondes à franchir...
    Si on constate que les aimants ont une action dans certains cas, et pas du tout dans d'autres, il y a quand même un intérêt. Plutôt que de jeter le bébé avec l'eau du bain, même si ca ne marche que dans 1% des cas, ca signifie que SI des conditions sont réunies il y a un effet constatable. Reste simplement à déterminer qu'elles sont les variables importantes : pression, température, vitesse et dureté de l'eau, matière des canalisations, champs et polarité des aimants, distance entre aimants et points d'utilisation, etc... pour pouvoir reproduire l'expérience et essayer d'en tirer une (des) théorie(s).

  24. #170
    obi76
    Modérateur*

    Re : Aimant et calcaire

    Re,

    Citation Envoyé par phuphus Voir le message
    Différence de vécu, différence d'opinion... Pour ma part, depuis la disparition des cadres ENSAM dans le corps enseignant des écoles d'ingé, je trouve plutôt que l'on dérive vers un système universitaire qui est de plus en plus théorique et de moins en moins pratique, mettant de côté les relations avec les industriels (indispensables dans ce genre de formation). Certes, du coup certaines fac ont noué des liens avec les industriels, mais globalement je trouve que ces liens ont reculé à l'échelle nationale. Je le déplore. Peut-être est-ce juste une vision des choses biaisée, issue de ma seule petite expérience, et que les statistiques me donneraient tort.
    je fais certainement quelques raccourcis, mais c'est bien pour ça que je parle bien de certaines écoles d'ingé. Il y en a de très bonnes, il y en a des catastrophiques. Ce que je veux dire c'est que malheureusement, "grâce" à ce type d'école -- qui s'apparente plus à une fumisterie qu'à une école -- le diplôme d'ingé ne veut plus dire grand chose...
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  25. #171
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Aimant et calcaire

    Ces précisions étant données on peut peut-être arrêter là le hors sujet sur la formation des ingénieurs.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  26. #172
    mach3
    Modérateur

    Re : Aimant et calcaire

    le diplôme d'ingé ne veut plus dire grand chose...
    c'est une tendance qui se généralise, pour n'importe quel diplome malheureusement, mais pas toujours pour les mêmes raisons.
    Le bac, parce que le niveau demandé est en baisse constante depuis 30 ans, on en demande de moins en moins aux élèves
    Les diplômes universitaires types licence ou master, se retrouvent bradés en conséquences (il faut bien s'adapter au niveau des nouveaux bachelier qui arrivent chaque année), mais aussi parce que n'arrivant pas à remplir leur rang, baissent leurs critères d'admission (je pense à certains master recherche notamment, qui recrutent de plus en plus au Maghreb où le niveau est souvent plus faible) et baissent donc aussi leurs niveaux parce que n'avoir qu'un diplomé sur une promo de 20, ça le fait pas vraiment.
    Finalement le doctorat aussi est dévalorisé, surtout depuis la suppression des mentions dans certaines universités : on ne peut plus reconnaitre un bon docteur d'un mauvais docteur, surtout qu'en général, une fois entré en thèse, on fini toujours docteur, même si on est trop nul et que c'est finalement l'encadrant qui rédige le manuscrit...

    pardon pour le hors-sujet, je propose qu'on arrête là, surtout que croisement avec JPL qui dit d'arrêter

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  27. #173
    curieuxdenature

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par Sudiste06 Voir le message
    Entre la théorie scientifique, l'étude, la conception et la réalisation il y a quand même plusieurs mondes à franchir...
    Si on constate que les aimants ont une action dans certains cas, et pas du tout dans d'autres, il y a quand même un intérêt. Plutôt que de jeter le bébé avec l'eau du bain, même si ca ne marche que dans 1% des cas, ca signifie que SI des conditions sont réunies il y a un effet constatable. Reste simplement à déterminer qu'elles sont les variables importantes : pression, température, vitesse et dureté de l'eau, matière des canalisations, champs et polarité des aimants, distance entre aimants et points d'utilisation, etc... pour pouvoir reproduire l'expérience et essayer d'en tirer une (des) théorie(s).
    Bonjour

    les scientifiques n'attendent pas après nous pour appliquer ce principe, de telles études ont été faites sérieusement et les conclusions sont qu'il faut remplir des conditions très éloignées de ce que prétendent faire ces petits aimants ridicules. (il suffit de relire l'enfilade, j'ai donné quelques liens, il me semble)

    Je pense qu'on est là en plein dans l'exploitation de données scientifiques réelles* dans le but de vendre de la marchandise pour les gogos.

    *Un peu comme l'alchimiste cherchait la pierre philosophale et qui refait surface avec l'expérience nucléaire qui fabrique de l'or, il y a encore des gogos qui y voient une preuve de la pertinence de leurs lubies pour n'avoir pas saisi l’échelle des valeurs entre les deux prétentions.
    L'electronique, c'est fantastique.

  28. #174
    stefjm

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    *Un peu comme l'alchimiste cherchait la pierre philosophale et qui refait surface avec l'expérience nucléaire qui fabrique de l'or, il y a encore des gogos qui y voient une preuve de la pertinence de leurs lubies pour n'avoir pas saisi l’échelle des valeurs entre les deux prétentions.
    Salut,
    As-tu étudié un peu d'alchimie?
    Quel ouvrage conseillerais-tu?
    @+
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  29. Publicité
  30. #175
    Sudiste06

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par curieuxdenature Voir le message
    Bonjour

    les scientifiques n'attendent pas après nous pour appliquer ce principe, de telles études ont été faites sérieusement et les conclusions sont qu'il faut remplir des conditions très éloignées de ce que prétendent faire ces petits aimants ridicules. (il suffit de relire l'enfilade, j'ai donné quelques liens, il me semble)

    Je pense qu'on est là en plein dans l'exploitation de données scientifiques réelles* dans le but de vendre de la marchandise pour les gogos.

    *Un peu comme l'alchimiste cherchait la pierre philosophale et qui refait surface avec l'expérience nucléaire qui fabrique de l'or, il y a encore des gogos qui y voient une preuve de la pertinence de leurs lubies pour n'avoir pas saisi l’échelle des valeurs entre les deux prétentions.
    Interessant ! Ayant eu l'opportunité de travailler dans un domaine scientifique quelques années (dans les biotech) je ne doute pas que de telles études aient fait l'objet de publications, plus ou moins accessibles au domaine de compétences du lecteur lambda que je suis. Où peut-on trouver ces conclusions détaillant les conditions nécessaires à l'obtention du résultat supposé ainsi que leur protocole d'application ?
    Concernant la partie commerciale, je vous suivrais volontier , sauf peut être à relativiser le prix des aimants qui, dans mon expérience, ne m'ont guère coûté que le prix d'un plat du jour au bistrot du coin, remplit bien évidemment de gogos je vous l'accorde.

  31. #176
    MarioB

    Re : Aimant et calcaire

    Bonne nuit,

    @ calculair:

    l'astuce que j'ai trouvée est qu'une molécule de calcaire CaCO3 qui est en formation possède une vitesse instantanée v dans le champ magnétique et le champ magnétique B peut etre représenté dans le formalisme de l'énergie cinétique de la molécule en formation, par un boson h/2PI, qui se comporterait comme une onde se propageant à la vitesse c / n telle que c / n = v ou n est un indice de réfraction un peu particulier mais qui doit donc s'écrire n = c / v associé à la liaison chimique ;

    dans le meme formalisme de l'énergie cinétique, un fermion représente la liaison chimique; le boson du champ et le fermion, forment une sorte de produit de deux spins et leur valeur propre se multiplient et est multipliée par l'opposé du cosinus de l'angle qui sépare les deux spins; (c'est explicable en théorie de commutation des opérateurs de l'équation de Schrodinger.); par ce procédé, on fait apparaitre aussi un moment d'inertie Me L² ou L est la longueur de la liaison chimique.

    cet angle est aussi l'angle a = ( c , v ) que fait le vecteur vitesse v instantanée de la molécule de calcaire en formation avec le vecteur vitesse c associée au spin du champ;

    on peut ainsi représenter l'énergie cinétique par un quantum d'énergie Ec = hF ou F est une fréquence que l'on calcule à partir de la valeur propre du fermion divisée par 2PI et le moment d'inertie Me L² ou la masse Me est la masse des électrons de la liaison chimique et L est la longueur de la liaison chimique;

    on peut donc faire l'hypothèse que cette onde de fréquence F = f . || ( - cos a ) || va subir une réfraction associée à la présence de la liaison chimique de la molécule de calcaire en formation dans le champ B;

    dans ce cas, une énergie Er associée à cette réfraction va etre telle que: Er = - c / v . ( hF ) = - c / v . ( 1/2 . Me . v² ), qui est négative car libérée lors de l'interaction de la liaison chimique en formation dans le champ B;

    Er = - 1/2 Me c v est de meme ordre de grandeur que l'énergie de liaison de CaCO3 mais de signe opposé pour a = 0 et de la valeur de l'angle a = ( c , v ) va dépendre la valeur de Er qui va s'additionner à l'énergie de liaison E !

    Si Er est suffisament négative, alors le CaCO3 se formera peu : E + Er # 0 et si Er est proche de 0 Joule, CaCO3 se formera beaucoup car la somme des énergies E + Er # E.

    La norme de v est surtout la vitesse instantanée de la molécule de CaCO3 en formation qui est de l'ordre de quelques centaines de m / s. La vitesse de l'eau dure circulante a surement une influence aussi. || Er || est de l'ordre de 10^21 Joule à 10^19 Joule pour des vitesses instantanée allant de quelques dizaines de m / s à quelques centaines de m / s .

    A+

  32. #177
    MarioB

    Re : Aimant et calcaire

    Bonjour,

    l'énergie || Er || est bien de l'ordre de 10 ^ -21 à 10 ^ -19 Joule et non 10^ 21 à 10 ^ 19 Joule !

    Merci de rectifier l'oubli du signe - dans les exposants.

  33. #178
    MarioB

    Re : Aimant et calcaire

    Bonjour,

    petit ERRATUM:

    il faut lire: Er = - hF = - c / v . ( 1 / 2 . Me . v² ) = - 1 / 2 . Me . c . v

    j'ai voulu trop bien faire et je dois rectifier l'erreur qui s'est glisser dans l'exposé du calcul.

  34. #179
    curieuxdenature

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Salut,
    As-tu étudié un peu d'alchimie?
    Quel ouvrage conseillerais-tu?
    @+
    Bonjour stefjm

    oui un peu, comme la voyance, l'astrologie et toutes les autres superstitions, et je n'y suis pas tombé.
    L'electronique, c'est fantastique.

  35. #180
    curieuxdenature

    Re : Aimant et calcaire

    Citation Envoyé par Sudiste06 Voir le message
    Où peut-on trouver ces conclusions détaillant les conditions nécessaires à l'obtention du résultat supposé ainsi que leur protocole d'application ?
    Bonjour

    je pensais avoir donné des liens mais non, j'ai quelques documents au format pdf dans un coin de mon PC et je n'ai pas pris la peine d'enregistrer la page qui y mène, dommage.
    Sinon, tu fais une recherche avec
    Formes allotropiques du Carbonate de Calcium,
    Vaterite, Calcite, Aragonite
    Il y a de quoi faire.

    Il faut savoir que les prétentions des vendeurs d'aimants tournent autour de la prétendue transformation du calcite en aragonite, moins 'accrochante' selon eux, mais bon, l'argument est assez vaseux, l'aragonite est instable au dessus de 40°C et se retransforme en calcite.
    Sauf erreur, l'aragonite ne peut être stable à 100°C qu'avec une pression au moins égale à 3600 atm.
    Bref, tout ça sent fortement l'argument publicitaire des vendeurs de frigos au pôle Nord (à +4°C ça vous servira de radiateur messieurs-dames ).
    L'electronique, c'est fantastique.

Page 6 sur 11 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Calcaire = calcium ?
    Par Ilovebirds dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 14
    Dernier message: 12/12/2007, 13h59
  2. Aimant vs Electro-aimant
    Par Ravaner dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/04/2007, 11h43
  3. Calcaire bleu
    Par artemisia dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/03/2006, 19h54
  4. Calcaire de Cambrai
    Par Lola22730 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/02/2006, 18h26
  5. Effervescence du calcaire
    Par ThomasR dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/11/2005, 20h35