Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 42

la nouvelle physqiue de l'information et Einstein



  1. #1
    Draune

    la nouvelle physqiue de l'information et Einstein


    ------

    Bonjour,

    Ayant lu récemment dans Science & Vie un article sur la physique fondamentale et la nouvelle interprétation du monde grâce à l'information, je me suis demandé si finalement Einstein n'avait pas raison quand il refusait de croire à l'indéterminisme qu'engendre la mécanique quantique. Peut-être visait-il encore plus haut que la mécanique quantique?
    En fait, à ca que j'ai compris, ce sur quoi travaille quelques physiciens aujourd'hui [à savoir une réinterprétation du monde grâce à l'information, à ses transfert, ses propriétés...] pourrait à therme surmonter l'incompréhension du monde quantique, et éradiquer certaines propriétés qui semblent imcompréhensible à l'être humain.
    Êtes-vous de mon avis? Ou est-ce que je fais un complet contre-sens?
    Draune

    P.S : l'article dont il est question est paru dans le Science & Vie de ce mois d'octobre (n°1057)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Bonsoir
    Personnellement, je ne comprend le sens de "information" dans le contexte ou tu l'emploies; d'autre part, j'ai pris la facheuse habitude de ne plus ouvrir "science et vie"..
    Pour moi, l'information est une donnée, que nous interpretons ensuite. L'interpretation du monde ne se fait pas selon moi grace a l'information, mais a nos grilles de lecture de ces donnees.
    La physique est par exemple une branche des sciences qui nous donne de l'information sur la nature (pitetre me trompe-je, mais je serai alors corrigé).
    Pour moi ce n'est donc pas les proprietes de l'information qui sont importantes, mais plutot les proprietes de notre regard sur celle-ci, ce qui fait nous lisons ces informations d'une certaine maniere et pas d'une autre..
    Manu

  4. #3
    Draune

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Hum... apparemment c'est pas trop ça : justement on veut changer la conception que tu as en une nouvelle conception qui place l'information au coeur de la physique. Et emps, espace, matière se redéfiniraient à partir de la seule notion d'information!
    Draune

  5. #4
    Tofu

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    C'est le numéro de ce moi-ci ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Bonjour,

    J’ai également lu les articles en question.
    Sans être certain d’avoir tout compris, il m’a semblé, que le propos était le suivant :
    Nous n’avons accès au réel qu’à travers les représentations que nous nous en faisons.
    S&V souligne que l’idée serait assez ancienne, puisqu’elle aurait été suggérée par Kant.

    En d’autres termes, que ce soit au niveau macroscopique ou non, nous ne travaillons pas sur le réel lui-même, mais sur les seules informations qu’il veut bien nous livrer.

    Au niveau macroscopique, nous ne nous en rendons pas compte, parce que l’expérimentation sensible directe vient corriger en continu et en temps réel nos hypothèses.
    La contrepartie, c’est que nous prenons volontiers ces hypothèses pour la réalité elle-même, ce qui peut parfois se révéler extrêmement dangereux.
    Il suffit simplement que l’autre soit dans une perception différente de la nôtre, pour que nous pensions qu’il n’est plus dans le réel, et donc qu’il se trompe, jusqu’à menacer notre propre réalité. De là à s’autoriser son élimination (sans culpabilité, puisque de toute manière il n’est pas réel), il n’y a qu’un tout petit pas, qui fut tristement trop souvent franchi…
    (Précision : Les trois dernières lignes sont miennes et ne faisaient pas partie des articles de S&V, mais elles me paraissent en cohérence avec le reste)

    En revanche, dans les univers quantiques, plus question de s’en remettre à l’observation intuitive et sensible.
    Le principe reste cependant le même :
    - Le réel n’est toujours pas directement accessible,
    - Il continue à transiter par les représentations que nous nous en faisons,
    - Nous persistons à penser que ces représentations sont son expression "réelle."
    (heureusement, les paradoxes que cela génère, sont nettement moins meurtriers que les conflits des univers macroscopiques humains !)

    Hélas, pas moyen de réguler quoi que ce soit de manière sensible pour le vérifier.
    Nous sommes condamnés à travailler sur les seules représentations du réel, en devant nous résoudre à voir se réduire à chaque fois davantage la possibilité de vérifications expérimentales.

    Avec pour constat, que le champ exploratoire s’élargit à la mesure de celui de nos connaissances, probablement sans espoir de jamais pouvoir atteindre un horizon qui "recule au fur et à mesure que l’on avance…"

    Amicalement,

    Aigoual.

  8. #6
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Citation Envoyé par Tofu
    C'est le numéro de ce moi-ci ?
    Yes.......

  9. Publicité
  10. #7
    chaverondier

    Re : la nouvelle physique de l'information et Einstein

    Citation Envoyé par Draune
    Je me suis demandé si finalement Einstein n'avait pas raison quand il refusait de croire à l'indéterminisme qu'engendre la mécanique quantique. Peut-être visait-il encore plus haut que la mécanique quantique?
    Il me semble que la question d'un éventuel déterminisme [1] et d'une éventuelle réversibilité de la mesure quantique reste d'actualité (il n’y a ni indéterminisme ni irréversibilité hors la mesure quantique).

    Toutefois Einstein souhaitait le déterminisme ET la localité. Ca par contre, eu égard à la violation des inégalités de Bell dans l'expérience d'Alain Aspect et compte tenu de l'expérience de pensée de Greenberger Horne et Zeilinger (mettant en évidence une non localité quantique ne reposant pas sur des questions d’interprétation des probabilités) ce n'est pas possible (2).
    Citation Envoyé par Draune
    En fait, à ce que j'ai compris, ce sur quoi travaillent quelques physiciens aujourd'hui [à savoir une réinterprétation du monde grâce à l'information, à ses transferts, ses propriétés...] pourrait à terme surmonter l'incompréhension du monde quantique, et éradiquer certaines propriétés qui semblent imcompréhensibles à l'être humain.
    Les travaux d'Anton Zeilinger
    (http://www.quantum.univie.ac.at/research/theory/), ainsi que plusieurs thèses publiées par le Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée de l'école Polytechnique (thèses de Alexei Grinbaum
    http://tel.ccsd.cnrs.fr/documents/ar...l-00007634.pdf et de Nicolas Couchoud par exemple) visent à faire reposer la mécanique quantique sur une base informationnelle. Ca semble intéressant. D'ailleurs, il semble assez difficile de donner un sens physique, à des notions telles que le passé, le présent, le futur, la flèche du temps, l'irréversibilité, l'indéterminisme quantique, la causalité, l'écoulement du temps, l'entropie, si on ne les relie pas à la notion d'information et d'observateur.

    S'il s'avère, à terme, que ça marche bien pour la mécanique quantique (les travaux d'Anton Zeilinger vont dans ce sens) il ne semble pas absurde, a priori, d'avoir l'ambition de donner à une bonne partie de la physique une base informationnelle.

    Bernard Chaverondier
    [1] Subquantum Mechanics : The sub-quantum (deterministic) theory of Micho Durdevich, Universidad Nacional Autonoma de Mexico, “Physics Beyond the Limits of Uncertainty Relations”. A picture of physical reality which is based on individual physical systems, completely causal, and statistically compatible with quantum mechanics http://www.matem.unam.mx/~micho/subq.html

    (2) Sauf interprétation dite des mondes multiples avec toutefois un déterminisme inobservable (mais cependant censé être réel) et un indéterminisme observable (mais cependant censé être une illusion).

  11. #8
    manu_mars

    Re : la nouvelle physique de l'information et Einstein

    Bonsoir
    Je me souviens etant petit avoir vu un tableau de Magritte, le fameux "Ceci n'est pas une pipe"... Et me souviens d'etre aller encore plus loin en me disant: "Ceci n'est pas un tableau de Magritte".
    Plus tard, j'étais emerveillé par la science physique en ce sens ou, justement, elle me donnait une représentation du monde; mais je n'ai jamais pensé qu'elle donnait a voir le réel...
    Enfin, je vais m'envoyer les 220 pages de la thèse si judicieusement donnée par Bernard, et je verrais bien si les savants d'aujourd'hui brisent l'enfance d'hier....
    manu

  12. #9
    Draune

    Re : la nouvelle physique de l'information et Einstein

    Ah vivement que je sorte de l'enfer dans lequel je me suis fouré (à savoir les classes préparatoires, deuxième année) pour avoir le temps moi aussi de lire ce genre de travaux qui sont bien plus intéressant que la théorie de l'intégration de Riemann dont ça fait déjà 2 fois qu'on me redémontre des trivialités! Bref...
    Si quelqu'un lit une des thèses, pourrait-il me faire part en gros de ce qu'il a retenu? Merci
    Draune

  13. #10
    manu_mars

    Re : la nouvelle physique de l'information et Einstein

    Bah si tu veux, je te donnerai un avis théorico-informationnel
    Manu

  14. #11
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Salut Manu,

    Je compte sur toi pour m’en faire une synthèse que je puisse comprendre.
    Car c’est toujours mon problème sur ce genre de sujet.
    Je n’ai pas les compétences techniques pour suivre.
    Je suis contraint à d’autres représentations, d’autres structures de cohérences, nécessairement dépendantes de ceux qui savent.
    Ce qui est une difficulté pour celui qui veut malgré tout "penser par lui-même"

    Cela dit, si j’ai bien compris, je te rassure, ton rêve d’enfant ne sera pas brisé :
    Ce que disent les physiciens, c’est précisément qu’ils ne sauront jamais l’en-soi de la pipe de Magritte…
    En revanche, ils sembleraient qu’ils sachent de mieux en mieux dire en quoi ils ne savent pas dire.

    Et rien que ça, c’est déjà un sacré savoir !

    Amicalement,

    Aigoual.

  15. #12
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Ah, merci!
    Je vais donc entamer cette lecture, mais attention: je vais prendre mon temps, et je risque d'avoir des soucis techniques, justement. Je vous propose d'experimenter la relativité du temps:
    -Soit Deux groupes : Vous impatients et moi, plongé dans cette lecture.
    Donnez une représentation graphique de l'évolution du temps commun aux deux groupes, en introduisant une variable psychologique tenant compte de l'écart-type du temps ordinairement vécu.
    Huhu.
    Amicalement,
    manu
    PS: ca me fait plaisir pour mon reve!

  16. Publicité
  17. #13
    Draune

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    OUi heu enfin... c'était une discussion sérieuse au départ!!
    Et en fait personne n'a vraiment répondu à ma question de départ (Einstein avait-il quelque part raison de ne part croire en la mécanique quantique?).
    Manu, quand t'auras lu cette thêse tu pourras nous donner ton avis? (ou même avant que tu l'ai fini!)
    Draune

  18. #14
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Regarde le post #7, il ya des elements de reponses pour ta question...
    manu

  19. #15
    Draune

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    OUi bien sûr : mais je voudrais d'autres avis!
    Draune

  20. #16
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Je crois humblement que tu peux deja creuser celui-ci, en cherchant deja POURQUOI Bernard te dis ca: ya du travail!
    manu

  21. #17
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Salut Draune,

    Mais nous sommes sérieux.

    Si tu reviens aux articles de S&V, la question posée est bien de savoir ce que l’on observe.
    Est-ce le réel ou les informations qui témoignent du réel ?

    C’est exactement ce que signifie la pipe de Magritte.
    Si tu ne connais pas le tableau de ce peintre, celui-ci représente une pipe, avec l’inscription suivante rédigée en dessous : "Ceci n’est pas une pipe."
    Ce qui contraint le spectateur à s’interroger en abîme sur l’en-soi de ce qu’il contemple, l’image d’un objet n’étant pas l’objet lui-même, tout en en témoignant comme s’il s’agissait de lui-même…

    Et c’est exactement le type d’interrogation que se posent très sérieusement les physiciens de la matière, lorsqu’ils sont confrontés à des paradoxes insolubles, du type :
    Je "vois" une particule, mais j’ignore sa position.
    Je "vois" une particule, mais j’ignore son énergie.
    Que "vois-je", en fait ?

    Citation Envoyé par Draune
    Einstein n'avait-il pas raison quand il refusait de croire à l'indéterminisme qu'engendre la mécanique quantique ?
    Sur ce point, je ne pense pas qu’Einstein s’exprimait en termes de "croyance."
    Auquel cas, il se serait trompé, puisque la MQ est, malgré ses paradoxes, vérifiable et opérationnelle.

    Je pense plutôt qu’il ne voulait pas assimiler "indéterminable" et "indéterminé."
    Ce en quoi il n’avait alors pas tort, et nous renvoie précisément à notre sujet qui est de savoir déterminer ce que l’on observe.

    Mais je préfère passer la main à plus compétent que moi sur la pensée d’Albert.

    Amicalement,

    Aigoual.

  22. #18
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Bsoir
    Je suis allé au chapitre 7 de la these, precisement a la section 7.3, qui pose la thermodynamique comme metatheorie d'une teorie quantique informationnelle donc.
    Mais une chose me tracasse: Je n'ai vu nulle part de definition de la temperature, qui, sommes toutes, est en quelque sorte une convention de representation de la manifestation d'un corps (gazeux, atomique, matiere, etc..).
    Or, il me semble que dans un travail comme celui-ci, il est necessaire d'avoir une definition des conventions employées; de plus, la temperature ne se represente pas ici comme quantité discrete.
    Comment une notion telle que celle-ci s'inscrit dans leur travail de demonstration?
    Il ya enormement de notions qui m'echappent dans ce travail, et j'aimerai que Bernard ( au hasard ) donne un avis eclairé.
    Merci
    manu

  23. Publicité
  24. #19
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Citation Envoyé par manu_mars
    -Soit Deux groupes : Vous impatients et moi, plongé dans cette lecture.
    Donnez une représentation graphique de l'évolution du temps commun aux deux groupes, en introduisant une variable psychologique tenant compte de l'écart-type du temps ordinairement vécu.
    Salut Manu,

    Soit T l’axe du temps en abscisse.
    Soit P la variable psychologique d’impatience.
    Soit C la variable de connaissance qui t’est nécessaire.

    On considère que P décroit d’un facteur x à chaque unité de temps t sur l’axe T.
    On considère que C croit d’un facteur y à chaque unité de temps t sur l’axe T.

    Constat :
    Plus C sera élevé, plus la réponse sera intéressante.
    Mais, plus P sera faible, moins le fil aura de chance de survivre.

    Conclusion :
    Plus ta réponse sera intéressante, moins le fil aura de chance de survivre…
    C’est désagréablement paradoxal !

    Bon, j’arrête là, sinon je vais fâcher Draune , et on va se faire modérer…

    Amicalement quand même…

    Aigoual.

  25. #20
    cyberlux

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Aigoual, je vois que tu as bien compris le message véhiculer à travers l'article de science et vie.

    Pour ceux qui lirons cet article, je trouve que c'est un fameux coup de pied dans la fourmillière de la physique.

    Bienvenue dans la Matrice...., il n'y a pas de monde réel, nous sommes quelque chose de vivant, la vie se résume à percevoir et analyser des informations que nous trouvons dans notre entourage, ces informations sont traitées par notre cerveau et celui-ci cré une image virtuelle d'un monde dans lequel nous évoluons. Ce monde est une représentation virtuelle de l'information que l'on percoit, rien ne dit que ce monde est réel, supposons un autre être vivant ayant une faculté de perception et d'analyse différente de la nôtre, il se représentera un monde tout à fait différent de celui que notre cerveau percoit.

    L'article parle d'une réunion des plus grand physiciens actuels, ceux-ci s'interrogent sur notre perception du monde au travers les théories de la physique. Tiens, tout d'un coup les philosophes sont mis à l'honneur... Reprenons une maxime philosophique.
    > l'univers existe par ce que l'homme existe, si l'homme n'existe pas, l'univers n'existe pas car il n'y aura personne pour le constater ( se le représenter).
    Cette philosophie est bien juste et colle admirablement bien avec la notion d'information, l'univers est une représentation de notre cerveau, tant qu'il existera des cerveaux "intelligent" l'univers existera sinon c'est le néant.

    Allons plus loin....

    Pour que les galaxies, étoiles, planetes existent lors du big bang il à fallu que des conditions bien précises soient réunies, elles l'ont étées, pour que l'univers prenne forme, il a fallu que des forces y joue un rôle bien précis, cela à été, pour que la vie existe sur la terre, il a encore fallu que des conditions bien précises soient réunies, elles l'ont étées, pour que la vie microscopique se développe .. idem, pour que la vie évolue.. idem et j'en passe.

    Pour ceux qui réfléchisse, l'univers que nous percevons est infiniment immense, le but de cet immensité c'est nous, nous sommes le fruit de l'univers car nous pouvons le constater. Le contenu de cet univers nous echappe, des lois le régisse, ces lois ( forces ) sont fixées, nous sommes bien dans une "Matrice" qui possède des régles, la matière est son contenu, et nous sommes au millieu de tout cette virtualité, ces informations prenne sens dans notre cerveau seulement si nous y ajoutons des notions non palpables donc virtuelle comme nos 4 dimensions.

    De plus nous sommes apte à prendre des décisions, à analyser, à réfléchir et tout cela pour un temps bien déterminé, le temps que durera notre existance. Alors tout cela pourquoi ? toutes cette complexité qui nous a engendré ne dure qu'un certain temps.

    On peut encore se poser des milliers questions sur notre existance, en sachant que celle-ci est notre capacité à percevoir et représenter des informations qui nous sont fournies, par qui ? pourquoi ?


    Bienvenue dans la Matrice.... la seule réponse plausible est que nous sommes des "créatures" d'une force, intélligence supérieure : DIEU

    Les acquis scientifiques de notre évolution, ne nous permet pas maintenant de répondre à nos questions posées, et l'humanité devra évoluée pendant encore des milliers d'années pour apporter des début de réponses à toutes ces questions, entre temps notre existance propres s'achevera, nous devons donc accepter Maintenant une réponse ( non prouvée ) par rapport à tout cela et la seule c'est que nous sommes créé par Dieu, alors dans quel but ? nous avons sûrement une mission.... Messieurs les scientifiques remettez-vous à Dieu, et parallèlement, faites des recherches dans ce sens.

    Il y a qu'une seule religion ou DIEU n'est pas un être mais la "force" qui régis l'univers, dieu est interdit d'être représenté en tant que être, il y a qu'une seule religion qui dit dans ces textes avant que l'homme n'ai eu pu le découvrir que la terre est ronde, qu'elle tourne autour du soleil, que d'autres dimensions existent..., il y a aussi qu'une seule religions qui met le savoir à l'honneur et qui vous demande d'accumuler des connaissances, faites vos propres recherches vous découvrirez alors le ....( je ne le cite pas sinon vous penserez que je suis ici pour prècher) Ne lisez pas les articles qui traite des aspect et des diverses interprétations de la religion, allez directement à la source et analysez les textes avec votre esprit scientifique

    Les plus grands physiciens mettent à l'honneur les philosophes bientôt se sera les religions.

    Je m'attend à des nombreuses critiques sur ce sujet, les scientifiques en général veulent apporter des preuves aux éléments avancés, voilà vos plus grands représantants ont donnés un fameux coup de pied dans tous cela, il acceptent maintenant que notre monde n'est qu'une illusion, nous percevons que des informations qui prennent forme en tant qu' images virtuelle dans notre cerveau et la virtualité ne se prouve pas.

    Si vous désirez commenter à mes propos, je vous demanderais de d'abord lire l'article dans Science & Vie afin que vous puissiez comprendre le sens de mes dires.

    Désolé d'avoir introduit la religion dans vos débats scientifiques, je sais que cela rebute certain, mais je trouve que l'article dont fait sujet ce post parle de Dieu sans le citer explicitement

  26. #21
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Priere d'eviter de melanger les torchons et les serviettes.
    Si tu veux ouvrir un fil sur la religion, pas de probleme, mais evite de polluer les autres fils avec des questions d'ordre religieux...
    Meme si tu as de bonnes raisons de le faire, ce que je respecte, il vaut mieux pour la clarté du debat que les choses soient bien rangees.
    Merci

    Manu.

  27. #22
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Idem.

    Tu en es où, Manu, dans tes lectures ?

  28. #23
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Je rame, pourquoi?

  29. #24
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Ben, si toi tu rames…
    … je vais couler !

    J’ai essayé de lire l’intro.
    Complexe ou pas, c’est bien du langage X !
    A mon avis, on devrait pouvoir reformuler beaucoup plus simplement, sans perdre l’essence.

    Je fais ça au boulot, avec les indigestes productions des Andersen et autres Ernst.
    On parvient parfois à réduire le nombre de page d’un facteur 10…
    Cela m’est facile, parce que c’est ma partie.
    Mais, hors de mon domaine, c’est une autre paire de manche…

    Bon courage quand même,

    Aigoual.

  30. Publicité
  31. #25
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Merci
    Oui, je me rends compte effectivement que lorsque des physiciens parlent, ils emploient un langage de physiciens; il faut donc s'efforcer de decoder et decrypter pour le transcrire dans un langage de non-initié. Et les ecueils apparaissent!
    Il faut alors que j'essaie d'apprehender au mieux les concepts, et j'essaie de lire entre les lignes, de voir le langage pseudo-intellectuel qui camoufle une réalité parfois (trop?) simpliste.
    Pardon, mais j'ai parfois la dent dure contre les gens qui emploient "technicienne de surface" au lieu de "femme de menage"...
    manu

  32. #26
    chaverondier

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Citation Envoyé par manu_mars
    Il ya énormement de notions qui m'échappent dans ce travail [la thèse d'Alexei Grinbaum sur le rôle de l'information dans la théorie quantique], et j'aimerais que Bernard ( au hasard ) donne un avis éclairé.
    Je préfère proposer un lien présentant plus synthétiquement l'objectif de reconstruction (et non pas d'interprétation) de la Mécanique Quantique sur une base informationnelle, objectif présenté par A. Grinbaum (et quelques autres thésards du CREA de l'X) dans la lignée des idées d'Anton Zeilinger, John Wheeler, Christopher A Fuchs, Carlo Rovelli et quelques autres sur ce même sujet.

    Elements of information-theoretic derivation of the formalism of quantum theory. Auteur : Alexei Grinbaum

    http://arxiv.org/abs/quant-ph/0306079

    L'idée générale c'est que :

    Initially formulated by John Wheeler 1,2, the program of deriving quantum formalism from information-theoretic principles has been receiving lately much attention. Thus, Jozsa 3 promotes a viewpoint which ”attempts to place a notion of information at a primary fundamental level in the formulation of quantum physics”.

    A noter que, pour bien suivre, il faut un peu connaître la notion de réseau orthomodulaire (orthomodular lattice), un aspect important de la théorie de l'information quantique.

    Bernard Chaverondier
    Dernière modification par chaverondier ; 05/10/2005 à 14h28.

  33. #27
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Merci bien pour ces conseils et pistes!

    En premiere approche, ce texte presente d'une maniere synthetique le travail des thesards, sans aborder,si j'ai bien lu la diagonale l'aspect metatheorique de la thermodynamique.
    Ca a l'air du reste nettement plus a portée au niveau du langage employé.
    manu
    Dernière modification par manu_mars ; 05/10/2005 à 15h05.

  34. #28
    Aigoual

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Bon...
    ...y a plus qu'à.

    Bon courage, Manu !

  35. #29
    bardamu

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Citation Envoyé par Aigoual
    (...)
    S&V souligne que l’idée serait assez ancienne, puisqu’elle aurait été suggérée par Kant.
    (...)
    Salut,
    on peut sans doute dire que les premières suggestions sur une distance entre réel et idées du réel datent des débuts de la philosophie ne serait-ce qu'avec Platon, il y a 2500 ans.

    Kant (1724-1804) a insisté sur les conditions de possibilité de connaissance a priori, en mettant notamment en avant le conditionnement de toute connaissance par le Sujet, par sa manière d'interagir avec l'objet des idées, l'objectif.

    Il en ressort que toute connaissance expérimentale, dont la connaissance scientifique, est conditionnée par les sens et leurs extensions (les instruments) mais aussi par notre manière d'appréhender le résultat des interactions.
    Autant on peut facilement oublier cette analyse kantienne dans le cas de la physique classique où l'objectif est facilement séparable du subjectif, autant elle devient importante en quantique où les résultats dépendent plus fortement de l'action de l'expérimentateur, de sa sélection de l'événement pertinent par exemple.
    Grinbaum, dans sa thèse, parle du cercle de Wheeler selon lequel toute théorie physique est équivalente à une théorie de l'information.
    Cela semble assez évident puisque le formalisme est un traitement d'information expérimentale.

    Ce qui semble intéressant est qu'on puisse distinguer dans l'expérience ou la théorie, ce qui dépend de concepts "informatiques" c'est-à-dire de contraintes liées uniquement à la nécessité d'obtenir en sortie des instruments une information utilisable. Les "téléportations" quantique sont par exemple des "téléportations" d'état, ce qui pourrait être considéré comme la "téléportation" d'une qualification, d'une information (valeurs propres) d'un système.
    Ce serait détecter une boule bleue à l'entrée d'une machine à peindre et envoyer l'information à l'autre bout pour dire de peindre une autre boule en bleu. On ne "téléporte" pas une boule bleue mais on transmet l'information nécessaire pour faire du bleu dans la machine adéquate.
    Cela met en avant les conditions nécessaires pour faire une "téléportation", notamment la nécessité d'une transmission classique d'information, et enlève le côté "physique magique".

  36. #30
    manu_mars

    Re : la nouvelle physqiue de l'information et Einstein

    Salut
    Puisqu'il est question d'information a transferer dans le but de "recopier" un peu plus loin, j'en profite pour sauter sur l'occasion...
    Je me suis posé la question de la téléportation, en lisant les differents fils du forum physique.
    On sait decrire par des fonctions d'onde l'etat probable d'une particule, voire d'un atome "simple"; on imagine alors un ensemble "vibratoire" capable de decrire les informations de l'atome ou de la particule en question. Jusque la, je ne pense pas faire d'erreurs d'interpretation; tout au plus, je me meprend peut etre sur l'etat des connaissances de ce modele vibratoire.
    Je me demande s'il n'est pas possible de mettre au point un appareillage envoyant par differents orifices d'une boite des frequences sinusoidales de maniere a les faire interferer en un point particulier.
    En admettant que l'on soit capable de fournir l'energie necessaire a ce genre de generateurs, est-il concevable d'imaginer que la combinaison de ces frequences puisse creer un modele tres proche des frequences que rayonne une particule ou un atome?
    Par analogie, on peut comparer cela avec le son: on fait vibrer plusieurs sons ensembles: pris separement, ils ont une "couleur" propre, une hauteur, mais lorsqu'ils vibrent ensemble, nous ne discernons alors que la résultante de l'ensemble: accord ou "cluster"...
    Cette approche est certainement naive en regard des reelles connaissances actuelles, mais je souhaiterai savoir jusqu'a quel point... Merci !
    manu

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. L'information quantique
    Par Gabriel dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/07/2012, 21h56
  2. Poids de l'information
    Par Yoh8512 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/11/2007, 19h03
  3. la theorie de l'information
    Par EEW dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2005, 18h23
  4. Vitesse de l'information...
    Par hyperionZ dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/11/2004, 14h54
  5. L'information
    Par Le Noob dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/07/2004, 21h26