Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Le soleil est il vraiment un corps chaud ?



  1. #1
    tlecoz

    Le soleil est il vraiment un corps chaud ?


    ------

    Bonjour,

    J'ai eu l'occasion de lire récemment le livre 'La Matière' de George Lakhovsky (un ingénieur/chercheur francais d'origine russe qui s'est beaucoup intéressé aux rayonnements cosmique, dans les années 30). Au début du livre, deuxième chapitre je crois, il s'attarde un peu sur le soleil et le présente comme un corps froid...

    Pour expliquer son point de vue, il prend l'exemple d'un thermos pour lequel un couche de vide de 5mm d'épaisseur permet d'isoler (presque) parfaitement le récipient de la chaleur (du moins ca l'isole suffisement pour qu'on puisse prendre un thermos dans la main aprés l'avoir remplie d'eau bouillante...). De fait, pourquoi les quelques cent millions de kilomètre de vide spatial (et glacial) qui nous sépare du soleil n'agissent pas comme un isolant ?

    D'autre part, si le soleil brule, que brule t il ? Pourquoi ne s'est il pas transformé en tas de cendre depuis le temps ? Qu'est ce qui alimente cette combustion sans dégradation apparente ?

    Pour G. Lakhovsky, le soleil serait une sorte de planète "froide" doté d'un sol composé de différent métaux et matériaux isolant provoquant, sous l'action de rayon cosmique, une activité electrique intense dont on percevrait les radiations qui, au contact de la terre, par friction, se transformerait en chaleur.

    Il conclut, en plaisantant (ou pas), qu'on estime la température du soleil à partir de sa couleur (ce n'est sans doute plus vrai aujourd'hui) et que si ce raisonnement était viable, la température d'un vers luisant serait de 1200°C

    Qu'en pensez vous ?


    Merci d'avance !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Bonjour,

    J'ai eu l'occasion de lire récemment le livre 'La Matière' de George Lakhovsky (un ingénieur/chercheur francais d'origine russe qui s'est beaucoup intéressé aux rayonnements cosmique, dans les années 30). Au début du livre, deuxième chapitre je crois, il s'attarde un peu sur le soleil et le présente comme un corps froid...

    Pour expliquer son point de vue, il prend l'exemple d'un thermos pour lequel un couche de vide de 5mm d'épaisseur permet d'isoler (presque) parfaitement le récipient de la chaleur (du moins ca l'isole suffisement pour qu'on puisse prendre un thermos dans la main aprés l'avoir remplie d'eau bouillante...). De fait, pourquoi les quelques cent millions de kilomètre de vide spatial (et glacial) qui nous sépare du soleil n'agissent pas comme un isolant ?

    D'autre part, si le soleil brule, que brule t il ? Pourquoi ne s'est il pas transformé en tas de cendre depuis le temps ? Qu'est ce qui alimente cette combustion sans dégradation apparente ?

    Pour G. Lakhovsky, le soleil serait une sorte de planète "froide" doté d'un sol composé de différent métaux et matériaux isolant provoquant, sous l'action de rayon cosmique, une activité electrique intense dont on percevrait les radiations qui, au contact de la terre, par friction, se transformerait en chaleur.

    Il conclut, en plaisantant (ou pas), qu'on estime la température du soleil à partir de sa couleur (ce n'est sans doute plus vrai aujourd'hui) et que si ce raisonnement était viable, la température d'un vers luisant serait de 1200°C

    Qu'en pensez vous ?


    Merci d'avance !
    Bjr à toi et bienvneue sur FUTURA,
    Faut commencer par définir les " définitions" que TU donnes au mot .
    Définir : c'est QUOI un corps "dit" froid ? ( la définition " scientifique")
    Définir :c'est quoi QUOi un corps "dit "chaud ? (........dito................. ..)
    Que brule le Soleil ?: une rapide recherche sur Google indique.....de l'Hydrogéne!
    Pourquoi il ne s'est pas en transformùer en tas de cendres.....probablement ..qu'il y a BEAUCOUP , BEAUCOUP à...bruler sur le Soleil.
    Ca prend un certain temps. D'autre part c'est pas parce que tu ne discernes pas la "dégradation" qu'elle n'a pas lieu !!
    Le tas de "bois est suffisamment important pour tenir encore qq milliards d'années !

    J'aborde pas l'effet de synthése quifait que le Soleil finira en fer.

    Isolant SANS définir quel degré d'isolation, cela ne veut rien dire.
    Entre une partie du Soleil à qq milleirs de degrés et d'autres NETTEMENT( mais nettement) plus élevées, on peut effectivement parler ..d'isolation.
    On détermine la température à PARTIR des couleurs ! C'est TOUJOURS d'actualité, astronomiquement parlant.

    Bonne journée

  4. #3
    LPFR

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Bonjour.
    Si ce que vous dites est bien écrit dans le livre, c'est un tas d'énormes conneries.
    Le soleil ne brule pas comme le croyaient les anciennes civilisations. On connait la nature de l'énergie dégagée par le soleil et les étoiles et on connait le nombre de millions d'années approximatif qu'il va continuer à briller.
    Si vous vous êtes exposé au soleil en été ou en hiver, vous pouvez sentir son rayonnement vous chauffer la peau. Donc il faut être un crétin fini, pour dire que c'est un corps froid.
    Et on connait le spectre du soleil et sa température de surface.
    Bref, vous avez gaspillé votre argent en achetant le livre et votre temps en le lisant. Vous auriez mieux fait de lire un polar.
    Au revoir.

  5. #4
    Deedee81

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Salut,

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Qu'en pensez vous ?
    Encore un drame de la vodka

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    De fait, pourquoi les quelques cent millions de kilomètre de vide spatial (et glacial) qui nous sépare du soleil n'agissent pas comme un isolant ?
    Car il n'isole pas. Des tas de choses peuvent le traverser (justement parce que c'est du vide) : rayonnements, particules. Le rayonnement étant proportionnel à la puissance quatrième de la température (ça augmente TRES vite) on comprend que le vide isole bien un thermo mais pas le Soleil.

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    D'autre part, si le soleil brule, que brule t il ? Pourquoi ne s'est il pas transformé en tas de cendre depuis le temps ? Qu'est ce qui alimente cette combustion sans dégradation apparente ?
    C'est la fusion de l'hydrogène qui alimente la machinerie solaire. Il se transforme progressivement en hélium. Lorsque le cœur du soleil sera constitué essentiellement d'hélium, il commencera à fusionner ce dernier (et l'hydrogène plus en périphérie du cœur). A ce stade (dans environ cinq milliards d'années) le Soleil va gonfler (stade géante rouge) jusqu'à atteinte l'orbite terrestre (la Terre sera réduite en cendre).

    A la décharge de Lakhovsky, lorsqu'il a écrit son bouquin, il ne connaissait probablement pas ce mécanisme (je ne sais plus de quand date la découverte de la fusion thermonucléaire). Pendant longtemps, la longévité du Soleil a été un mystère.

    On peut donc comprendre que Lakhovsky se soit laissé tenté par des hypothèses hasardeuses. Je ne les qualifierai pas de stupides. Après tout, on vit la même chose maintenant. On a certains phénomènes dont on ignore la nature exacte (par exemple la matière noire) et il existe des dizaines et des dizaines d'hypothèses (certaines ayant déjà été invalidées). Il est fort probable qu'au vingt-deuxième siècle, un étudiant lisant un livre de notre époque dise : "oh ils croyaient que c'était ça ? Mais qu'ils étaient bêtes."

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Il conclut, en plaisantant (ou pas), qu'on estime la température du soleil à partir de sa couleur (ce n'est sans doute plus vrai aujourd'hui) et que si ce raisonnement était viable, la température d'un vers luisant serait de 1200°C
    Le rayonnement d'un ver luisant n'est pas un rayonnement thermique, cela se voit clairement sur le spectre.
    Dernière modification par Deedee81 ; 08/11/2011 à 09h02.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  6. #5
    coussin

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Y a 3 modes de transfert de chaleur : diffusion, convection et radiation. Le vide isole de la diffusion et de la convection (bien évidemment…). Il reste le transfert radiatif. (c'est pour ça que l'intérieur d'un thermos est réfléchissant : pour limiter le transfert radiatif)
    Dernière modification par coussin ; 08/11/2011 à 09h06.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Deedee81

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Je précise qu'il y a eut croisement avec LPFR.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  9. Publicité
  10. #7
    LPFR

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Je précise qu'il y a eut croisement avec LPFR.
    Bonjour DeeDee81,
    Nous nous sommes tous croisés mais avec les mêmes opinions et les mêmes raisonnements: C'est une conspiration.
    Cordialement,

  11. #8
    calculair

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    bonjour,

    j'ai lu que les astronomes anciens, quand ils ne connaissaient pas l'energie nucleaire, mais avaient une bonne idée de la masse du soleil, ont envisagé que le soleil etait une grasse boule de carbone qui brulait.

    Le hic est que cette combustion aurait consommé toute la masse de carbone depuis trés trés longtemps, alors l'energie du soleil etait encore un mystère....
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  12. #9
    tlecoz

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Bonjour

    Bjr à toi et bienvneue sur FUTURA,
    Faut commencer par définir les " définitions" que TU donnes au mot .
    Définir : c'est QUOI un corps "dit" froid ? ( la définition " scientifique")
    Définir :c'est quoi QUOi un corps "dit "chaud ? (........dito................. ..)
    Que brule le Soleil ?: une rapide recherche sur Google indique.....de l'Hydrogéne!
    Pourquoi il ne s'est pas en transformùer en tas de cendres.....probablement ..qu'il y a BEAUCOUP , BEAUCOUP à...bruler sur le Soleil.
    Ca prend un certain temps. D'autre part c'est pas parce que tu ne discernes pas la "dégradation" qu'elle n'a pas lieu !!
    Le tas de "bois est suffisamment important pour tenir encore qq milliards d'années !

    J'aborde pas l'effet de synthése quifait que le Soleil finira en fer.

    Isolant SANS définir quel degré d'isolation, cela ne veut rien dire.
    Entre une partie du Soleil à qq milleirs de degrés et d'autres NETTEMENT( mais nettement) plus élevées, on peut effectivement parler ..d'isolation.
    On détermine la température à PARTIR des couleurs ! C'est TOUJOURS d'actualité, astronomiquement parlant.
    Merci pour votre réponse, même si je ne comprend pas bien pourquoi vous me prenez de haut alors que je ne fais que me poser des questions...

    Si ce que vous dites est bien écrit dans le livre, c'est un tas d'énormes conneries.
    Le soleil ne brule pas comme le croyaient les anciennes civilisations. On connait la nature de l'énergie dégagée par le soleil et les étoiles et on connait le nombre de millions d'années approximatif qu'il va continuer à briller.
    Si vous vous êtes exposé au soleil en été ou en hiver, vous pouvez sentir son rayonnement vous chauffer la peau. Donc il faut être un crétin fini, pour dire que c'est un corps froid.
    Et on connait le spectre du soleil et sa température de surface.
    Bref, vous avez gaspillé votre argent en achetant le livre et votre temps en le lisant. Vous auriez mieux fait de lire un polar.
    Merci pour cet accueil chaleureux, je me sens déjà comme chez moi sur ce forum

    G.Lakhovsky a inventé un bon panel d'outil à son époque, de la création de chemin de fer à la création d'appareil médicale électromagnétique, en passant par la bonification du vin par le rayonnement cosmique et l'étude des taches solaire... Il a écrit plus d'une vingtaine de livre , et plusieurs centaines de livres parlent de ces travaux à travers le monde. Oui c'est certain, il faut vraiment être un crétin fini pour penser que le soleil est froid...
    Einstein pensait que l'univers était parfaitement sphèrique, était il aussi un crétin fini selon vos critère ?

    J'ajouterai quand même, pour répondre à votre argument "Si vous vous êtes exposé au soleil en été ou en hiver, vous pouvez sentir son rayonnement vous chauffer la peau" , si vous escaladez une montagne et que vous vous rapprochez donc du soleil, pourquoi avez vous plus froid ? Et pourquoi, d'une manière générale, plus on se rapproche du soleil (en restant dans le référentiel terrestre, donc en altitude) et plus il fait froid.
    Cela ne parait pas immédiatement logique pour le crétin fini que je suis (je ne doute pas qu'il existe une explication cela dit)


    Merci (un vrai merci cette fois ci ^^) à Deedee81 et coussin

    Car il n'isole pas. Des tas de choses peuvent le traverser (justement parce que c'est du vide) : rayonnements, particules. Le rayonnement étant proportionnel à la puissance quatrième de la température (ça augmente TRES vite) on comprend que le vide isole bien un thermo mais pas le Soleil.
    Dans ce cas, pourquoi fait il aussi froid dans l'espace, si le vide n'isole rien on devrait sentir la chaleur du soleil de manière exponentielle entre notre position sur Terre et la position du soleil ?
    J'ai l'impression (mais je n'y connais rien, j'ai fait des études littéraire...) que c'est seulement au contact de la matière (ou plutôt, en rentrant en résonance avec la matière) que la chaleur se créé, par condensation en quelque sorte. Si telle est le cas, alors la chaleur ne se déplace pas (?) mais est "produit" directement au niveau des corps matériels.

    C'est la fusion de l'hydrogène qui alimente la machinerie solaire. Il se transforme progressivement en hélium. Lorsque le cœur du soleil sera constitué essentiellement d'hélium, il commencera à fusionner ce dernier (et l'hydrogène plus en périphérie du cœur). A ce stade (dans environ cinq milliards d'années) le Soleil va gonfler (stade géante rouge) jusqu'à atteinte l'orbite terrestre (la Terre sera réduite en cendre).
    Là pour le coup, je sens que je vais dire une idiotie, mais combien de temps faudrait il à la terre ou à n'importe quelle planete du systeme pour exploser / être réduit en poussière si on lancait dessus une infinité de bombe H en continue ? Je n'ai aucune idée du temps que ça prendrait, mais certainement pas 1 milliard d'année.
    Comment le soleil peut il avoir une pareille durée de vie alors qu'il brûle en continue et sur tout les fronts ? L'helium ne brule pas (c'est une vraie question, je ne sais pas) ?


    A la décharge de Lakhovsky, lorsqu'il a écrit son bouquin, il ne connaissait probablement pas ce mécanisme (je ne sais plus de quand date la découverte de la fusion thermonucléaire). Pendant longtemps, la longévité du Soleil a été un mystère.

    On peut donc comprendre que Lakhovsky se soit laissé tenté par des hypothèses hasardeuses. Je ne les qualifierai pas de stupides. Après tout, on vit la même chose maintenant. On a certains phénomènes dont on ignore la nature exacte (par exemple la matière noire) et il existe des dizaines et des dizaines d'hypothèses (certaines ayant déjà été invalidées). Il est fort probable qu'au vingt-deuxième siècle, un étudiant lisant un livre de notre époque dise : "oh ils croyaient que c'était ça ? Mais qu'ils étaient bêtes."
    Merci d'avoir pris en considération le fait que le livre date des années 30 et de ne pas t'être braqué pour autant

    Bonne journée !

  13. #10
    LPFR

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    ...
    J'ajouterai quand même, pour répondre à votre argument "Si vous vous êtes exposé au soleil en été ou en hiver, vous pouvez sentir son rayonnement vous chauffer la peau" , si vous escaladez une montagne et que vous vous rapprochez donc du soleil, pourquoi avez vous plus froid ? Et pourquoi, d'une manière générale, plus on se rapproche du soleil (en restant dans le référentiel terrestre, donc en altitude) et plus il fait froid.
    Cela ne parait pas immédiatement logique pour le crétin fini que je suis (je ne doute pas qu'il existe une explication cela dit)
    ...
    Re.
    L'explication existe, évidement. Mais je ne vous la donnerai pas. Ni celle-là ni aucune autre.
    Adieu.

  14. #11
    tlecoz

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Re.
    L'explication existe, évidement. Mais je ne vous la donnerai pas. Ni celle-là ni aucune autre.
    Adieu.
    Waow , on dirait qu'on gagne mutuellement à ne pas se connaitre
    Adieu !

    Et merci encore pour votre la qualité de vos interventions

  15. #12
    Deedee81

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Dans ce cas, pourquoi fait il aussi froid dans l'espace, si le vide n'isole rien on devrait sentir la chaleur du soleil de manière exponentielle entre notre position sur Terre et la position du soleil ?
    Au Soleil, dans l'espace, il fait loin d'être froid ! Au niveau de l'orbite terrestre on peut même dire que c'est plutôt chaud les marrons.

    Par contre, en l'absence de gaz et la plus part des corps étant mauvais conducteurs de la chaleur (sauf les métaux et quelques autres), un corps dans l'espace à tendance à cuire coté Soleil et geler de l'autre coté !

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    J'ai l'impression (mais je n'y connais rien, j'ai fait des études littéraire...) que c'est seulement au contact de la matière (ou plutôt, en rentrant en résonance avec la matière) que la chaleur se créé, par condensation en quelque sorte. Si telle est le cas, alors la chaleur ne se déplace pas (?) mais est "produit" directement au niveau des corps matériels.
    Non, comme expliqué par coussin, il existe trois modes de transmission de la chaleur :
    - par conduction (vibration des atomes dans les solides et liquides et transfert de proche en proche). C'est relativement inefficace (pas trop mauvais avec les métaux).
    - par convection : déplacement de la matière chaude. C'est évidemment surtout les gaz et les liquides. C'est un mode très efficace.
    - par rayonnement : d'autant plus efficace que la température est élevée (si la température (en Kelvin) double, pour un corps noir, le rayonnement est multiplié par seize).

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Là pour le coup, je sens que je vais dire une idiotie, mais combien de temps faudrait il à la terre ou à n'importe quelle planete du systeme pour exploser / être réduit en poussière si on lancait dessus une infinité de bombe H en continue ? Je n'ai aucune idée du temps que ça prendrait, mais certainement pas 1 milliard d'année.
    Ca dépend de la puissance des bombes H mais je n'en sais fichtre rien. A mon avis, ce n'est pas si facile (rien qu'une tempête implique l'énergie de plusieurs bombe atomique. C'est plus facile de tout péter à la surface que de faire péter la planète entière : c'est vraiment un gros truc).

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Comment le soleil peut il avoir une pareille durée de vie alors qu'il brûle en continue et sur tout les fronts ? L'helium ne brule pas (c'est une vraie question, je ne sais pas) ?
    Parce que la transformation (fusion) de l'hydrogène en hélium est un processus extrêmement énergétique. Largement suffisant pour alimenter une petite étoile (hé oui, le Soleil est une petite étoile ) pendant une dizaine de milliards d'années.

    Il ne s'agit pas de "combustion" au sens chimique mais de fusion thermonucléaire (fusion du noyau des atomes).

    Je ne sais plus les chiffres, faudrait aller voir Wikipedia, mais le Soleil "brule" l'équivalent de la masse de la Terre en quelques secondes (minutes ? heures ? A vérifier). Heureusement le Soleil a de la réserve
    Dernière modification par Deedee81 ; 08/11/2011 à 15h39.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  16. Publicité
  17. #13
    tlecoz

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Merci pour vos réponse !

    Au Soleil, dans l'espace, il fait loin d'être froid ! Au niveau de l'orbite terrestre on peut même dire que c'est plutôt chaud les marrons.
    Je comprend ce que vous dites, pourtant si je tape "temperature du vide spatial" sur google, je tombe sur une discution sur ce forum ou tout les participants semblent d'accord pour dire que la temperature du vide spatial et plus ou moins égale au 0 absolu

    http://forums.futura-sciences.com/as...ture-vide.html

    Comment cela est il possible puisqu'il existe une infinité de soleil dans l'univers, qu'on se trouve dans un univers comptant au moins 3 dimensions, et que le rayonnement des différents soleils devraient se faire (theoriquement) dans toutes les directions.

    Par contre, en l'absence de gaz et la plus part des corps étant mauvais conducteurs de la chaleur (sauf les métaux et quelques autres), un corps dans l'espace à tendance à cuire coté Soleil et geler de l'autre coté !
    Certes, mais quelle température fait il juste à coté de ce corps, dans une zone de "vide" ?
    si la réponse est le 0 absolu, pourquoi ne serait il pas juste de dire que le phénomène de la chaleur a besoin de la matière pour se former ?

    Non, comme expliqué par coussin, il existe trois modes de transmission de la chaleur :
    - par conduction (vibration des atomes dans les solides et liquides et transfert de proche en proche). C'est relativement inefficace (pas trop mauvais avec les métaux).
    - par convection : déplacement de la matière chaude. C'est évidemment surtout les gaz et les liquides. C'est un mode très efficace.
    - par rayonnement : d'autant plus efficace que la température est élevée (si la température (en Kelvin) double, pour un corps noir, le rayonnement est multiplié par seize).
    Dans le cas qui nous interesse, la chaleur du soleil perçu sur Terre, il s'agit du rayonnement (?)
    Je viens de consulter le wikipédia pour avoir davantage d'info sur le rayonnement thermique, voilà ce que j'ai trouvé

    Définition : Le transfert se fait par rayonnement électromagnétique (par exemple : infrarouge). Le transfert peut se réaliser dans le vide sans la présence de matière. L'exemple caractéristique de ce type de transfert est le rayonnement du soleil dans l'espace.
    Exemples de transfert par rayonnement : système de chauffage dit par radiant ; le soleil.
    Ce qui va tout a fait dans votre sens

    pourtant, juste après on peut lire
    Si le corps récepteur réfléchit certaines longueurs d'ondes ou est transparent à d'autres, seules les longueurs d'onde absorbées contribuent à son équilibre thermique. Si par contre le corps récepteur est un corps noir, c'est-à-dire qu'il absorbe tous les rayonnements électromagnétiques, alors tous les rayonnements contribuent à son équilibre thermique.
    Autrement dit, si je comprend bien le sens de ces phrases (mais ce n'est sans doute pas le cas), la transmission de la chaleur dépend des propriétés matérielles de l'objet récepteur. Si la chaleur passe au travers de tout les corps qui n'absorbent pas les ondes équivalente, il est donc nécessaire de disposer d'un corps adéquat pour profiter de la chaleur ( ? ).

    Je vais sans doute , encore une fois , tout mélanger, mais je viens de regarder comment on obtient de la chaleur dans un four micro-onde et le wikipédia nous dit (en autre, car il y avait des phrases qui ne m'arrangeaient pas ^^)
    Lorsqu'un aliment est soumis à un rayonnement de micro-ondes, il n'en absorbe qu'une partie. La partie absorbée est transformée en énergie calorifique et c'est grâce à elle que l'aliment chauffe. La partie non absorbée est appelée l'onde réfléchie.
    Ici aussi, si je comprend bien, c'est l'aliment qui génère la chaleur sous l'action des ondes et non les ondes qui chauffent directement l'aliment.
    Cette remarque est elle pertinente, ou (comme je le crains) pas du tout ?



    Excusez moi de vous embêter, ce n'est pas (que) de l'entêtement mais pour l'instant tout ne me semble pas logique...

    Merci en tout cas d'avoir pris le temps de me répondre.

  18. #14
    Amanuensis

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Citation Envoyé par tlecoz Voir le message
    Comment cela est il possible puisqu'il existe une infinité de soleil dans l'univers, qu'on se trouve dans un univers comptant au moins 3 dimensions, et que le rayonnement des différents soleils devraient se faire (theoriquement) dans toutes les directions.
    Même s'il y a une infinité d'étoiles dans l'Univers, l'âge fini de l'Univers et la vitesse limitée de la transmission de la lumière fait qu'on ne reçoit (ne voit) que l'énergie d'un nombre fini d'étoiles. (Cf. paradoxe d'Olbers.)

    Par ailleurs la lumière (un rayonnement en général) ne peut pas chauffer le "vide", elle chauffe les objets qui l'absorbent.

    Si on est dans le vide dans le Système Solaire, on est chauffé essentiellement par soi-même et par l'absorption de lumière solaire.

    Et on se refroidit par émission infrarouge. La température d'équilibre dépend de pas mal de facteur, dont la géométrie, les propriétés des matériaux de surface, la possibilité de circulation de chaleur entre la face au Soleil et la face à l'ombre, etc.

    Certes, mais quelle température fait il juste à coté de ce corps, dans une zone de "vide" ?
    Cela n'a pas de sens en fait. Si on y met un thermomètre, il va s'équilibrer avec le rayonnement.

    C'est très différent du cas de l'atmosphère, où le thermomètre s'équilibre par conduction avec l'air ambiant.

    si la réponse est le 0 absolu, pourquoi ne serait il pas juste de dire que le phénomène de la chaleur a besoin de la matière pour se former ?
    C'est le cas. La chaleur est une forme d'énergie de la matière.

    Dans le cas qui nous interesse, la chaleur du soleil perçu sur Terre, il s'agit du rayonnement (?)
    Oui et non. La chaleur est celle du corps exposé au rayonnement du Soleil. Un caillou noir sera plus chaud qu'une vitre au même endroit, le premier absorbe l'autre non.


    Ici aussi, si je comprend bien, c'est l'aliment qui génère la chaleur sous l'action des ondes et non les ondes qui chauffent directement l'aliment.
    Cette remarque est elle pertinente, ou (comme je le crains) pas du tout ?
    C'est pertinent. L'aliment absorbe le rayonnement et le "thermalise", c'est à dire le transforme en chaleur.
    Dernière modification par Amanuensis ; 08/11/2011 à 17h32.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  19. #15
    Deedee81

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Salut,

    Un petit détail : la température du vide, ça n'a pas vraiment de sens. On pourrait la poser théoriquement égale à zéro mais je n'en vois pas trop l'intérêt. D'une part la température est une notion macroscopique : elle correspond à un état d'agitation des molécules.... quand il y en a des milliards bougeant dans tous les sens (ou du moins quelque milliers). Dans le vide, on ne peut pas dire qu'il y a beaucoup de molécules De plus, pour la même raison, le vide ne peut stocker ni fournir de chaleur (à part le rayonnement qui ne fait que passer), sa capacité calorifique est zéro.

    La seule chose qui est intéressant c'est la température des objets (ou gaz, ou ...) éventuellement présent dans le vide.

    On voit clairement la distinction dans l'exemple d'Amanuensis du thermomètre plongé dans le vide ou dans l'air.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  20. #16
    obi76

    Re : Le soleil est il vraiment un corps chaud ?

    Bonjour,

    soulever une idée c'est bien, mais on est sur un forum scientifique, pas sur un forum d'illuminés.

    Je ferme pour éviter de continuer le déterrage.

    Pour la modération,
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

Discussions similaires

  1. Actu - Il n'y a peut-être pas vraiment de point chaud sous Hawaï
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/03/2014, 12h59
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 01/07/2011, 09h51
  3. Transfert Thermique d'un corps froid vers un corps chaud??
    Par 2357111317 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/03/2010, 18h50
  4. Réponses: 14
    Dernier message: 03/12/2008, 23h39
  5. Chaud ! le Soleil
    Par vanos dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/11/2004, 10h06