Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Délire des programmes scolaires...



  1. #1
    merou

    Délire des programmes scolaires...


    ------

    Bonjour,

    Comment ose t-on parler à un élève de seconde de la notion de force au sens du second principe de la dynamique et du principe d'inertie alors qu'il ne sait pas ce qu'est une dérivée ? quelque soit la pédagogie à suivre, on arrive jamais à expliquer à un élève de seconde ces trucs , bien au contraire on ne fait que semer le trouble dans sa tête. Vous connaissez des profs qui militent pour suprimer ces trucs du programme de seconde ? je suis sûr qu'il viendra un jour où on le fera !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    slater74

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Déjà de mon temps (année scolaire 90-91), on utilisait les équations différentielles en physique AVANT de les étudier en mathématiques. Là aussi, bonjour la confusion! Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir mon Bac avec 16/20 en math, dont le sujet était justement... les équations différentielles.
    Mais quand on sait que les programmes scolaires sont établis par un ramassis d'incompétents que personne ne va contrôler alors que EUX ne se gènent pas pour s'assurer que les profs suivent leurs programmes à la lettre.
    REVOLUTION!

    Signé: un ex-prof de SVT dégouté à vie du système scolaire.

  4. #3
    invite19431173

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Ce débat n'est pas inintéressant, bien que presque hors-charte.

    Merci de modérer tout de même vos propos.

    Pour la modération.

  5. #4
    slater74

    Re : Délire des programmes scolaires...

    D'accord, je modère, je modère.

  6. #5
    claude27

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Vaste débat , et combien d' actualité .
    On ne leur apprend même plus à lire , écrire , et compter au primaire , alors , les équations différentielles !!!!!
    Réapprenons à commencer par le début !!!

    claude

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Penelope20k

    Re : Délire des programmes scolaires...

    lors de ma seconde (15 ans deja), on me parlait des forces et du deuxieme principe ... version allegée ...au debut
    pis ca se corsait , on avait au programme les trajectoire parabolique..

    mais le pire c 'est que des la 6 eme et oui !!! on me parlait de vitesse ..de trains qui se croise, qui se deplace en un temps donner .. bien sur ce n'etait pas des trajectoire .. mais on avait quand meme des distance diviser par des temps .;et ca c est presque des dérivées....


    Par contre je voudait dire une petite chose a tout ceux qui ne supportent pas que l'on utilise des outils mathematiques sans les avoir demontrer..

    CA NE SERT A RIEN DE DEMONTRER QUELQUE CHOSE, IL SUFFIT JUSTE DE LES COMPRENDRE....



    Pour preuve:

    La plupart des personne utilise le théoreme de pythagore.. par contre il sont tres peu a savoir le demonter ....

  9. Publicité
  10. #7
    matthias

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Citation Envoyé par Penelope20k
    CA NE SERT A RIEN DE DEMONTRER QUELQUE CHOSE, IL SUFFIT JUSTE DE LES COMPRENDRE....



    Pour preuve:

    La plupart des personne utilise le théoreme de pythagore.. par contre il sont tres peu a savoir le demonter ....
    Ils ne sont peut-être pas si nombreux que ça à le comprendre alors.
    Savoir utiliser n'est pas comprendre.

  11. #8
    enderalartic

    Re : Délire des programmes scolaires...

    oui , de plus ils ne sont pas si nombreux que ca a l'utiliser, utiliser n'a rien a voir avec comprendre, regarde les comment les physiciens font des maths ou moi qui utilise ma voiture

  12. #9
    Penelope20k

    Re : Délire des programmes scolaires...

    j ai pas ecrit utiliser ...

  13. #10
    slater74

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Le problème est que l'on se retrouvait avec des cours de physiques incompréhensibles pour qui ne savait pas résoudre une équation différentielle (le principe en est simple mais impossible à trouver par soi-même. On parle quand-même d'un mélange de primitives, dérivées et exponentielles).

  14. #11
    Penelope20k

    Re : Délire des programmes scolaires...

    En fait, je suis pas du tout d'accord a merou ...

    JE suis sur qu'un eleve de seconde serait capable de comprendre, calculer, dimensionner des poutres metallliques (RDM) sans avoir besoin de faire des doubles integrales ..

    Je suis sur qu'un forgeron a plus de connaissance sur les alliages et comprend mieu les alliages, qu'un matheux en maitrise ...

    Je ne voit pas pourquoi l'on n'oserait pas parler de trajectoire parabolique à des eleves tant qu'ils n'ont pas appris les derivées..


    Pour ma part, si l'on commence a raisonner de la sorte, on en arrivera un jour ou l'autre à calculer le volume d'une bouteille en calculant une intergrale , plutot que de la plonger dans l'eau..

    Je trouve que les maths pourrissent des notions simples.

    Pour ma part, j'aimerait bien que des eleves de seconde a terminale arretent de regarder leur cahier, ou lorsque l'on leur pose une question simple arretent d'essaye de l'expliquer avec une equation plutot qu'une phrase.

  15. #12
    phuphus

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Chuis d'accord avec Penelope20k. La puissance des outils d'abstraction ne doit pas occulter l'esprit pratique (j'ai pas dit que c'était incompatible, hein). Et ça aussi, ça s'apprend, l'esprit pratique. Or ce même esprit pratique est en train de se perdre en France. Ben oui, apprendre de belles mathématiques abstraites ça coûte moins cher que de mettre des lycéens sur des tours ou devant une paillasse.

    Mais chuis aussi d'accord avec Merou et Slater74. Tant que les postes clés des ministères pour l'établissement des programmes seront monopolisés par des gars d'Ulm et de Nanterre, et tant que les idéologies en vogue parmi les profs qui ont du poids seront ce qu'elles sont (explications plus bas), faudra pas s'attendre à ce que les choses s'améliorent. Quelques extraits choisis...

    Tiré d'un livre de mathématiques en maternelle à l'usage des instits, chapitre sur la numération : "... la représentation mentale de l'apprenant doit être corrélée avec le cardinal de l'ensemble d'objets uniques répétés...".

    Tiré de réunions syndicales de profs dans le supérieur : "l'école est juste là pour développer le potentiel intellectuel des élèves, elle n'a pas pour but d'apprendre un métier. Nous ne sommes pas à la solde des patrons, tout de même !"

    Tiré de réunions syndicales dans l'industrie : "l'entreprise doit s'adapter à l'employé, et faire en sorte d'utiliser tout son potentiel. Un ingénieur en méca qui fait une formation couture, ça doit pouvoir se valoriser".

    (je tiens à préciser que tout ceci est véridique...)

    Alors certes, tout ça se tient : l'école qui développe le potentiel intellectuel des gamins, auxquels l'entreprise s'adaptera plus tard... Mais c'est complètement aberrant ! Même une utopie, c'est réaliste à côté de tout ça.

    Sans compter que pour respecter le potentiel de chacun (ben oui, maintenant, selon les programmes, l'école n'est plus là pour éduquer les enfants mais pour révéler leurs talents naturels, bien gentiment enfouis au fond d'eux et qui ne demandent qu'à sortir), il faut de sacrés moyens. Avec de magnifiques concepts comme la pédagogie différenciée, les instits s'arrachent les cheveux : allez apprendre au cas par cas dans une classe de 30... Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'adapter, mais y'a tout de même des limites. Le juste milieu entre le prof qui doit aller vers l'élève et le contraire, quoi.

    Enfin bon, tout ceci est un peu condensé et résumé, mais je pourrais en parler des heures... En attendant, on ne forme pas à des métiers, et les patrons, eux, non seulement ils trouvent moins cher mais aussi plus compétents ailleurs, donc...
    Dernière modification par phuphus ; 28/11/2005 à 20h11.

  16. Publicité
  17. #13
    Floris

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Bonjour, en effet, je constate hélas que dans le système scolaire qui concerne les écoles primaire et secondaire et particulièrement don le lycée, on ne fais pas de différences entre savoir et comprendre. On ne motive pas beaucoup les jeunes à vouloir comprendre les choses profondément, c'est d'ailleur une des raison pour la quel mon parcoure scolaire est quelque peut défférent. Le coté conceptuel des notions enseigné sont mise complètement àl'eccart, enfin ceci concerne mon expérience, je dois avouer que je pourrai en écrire des pages sur cette questions.

    Citation Envoyé par Penelope20k
    La plupart des personne utilise le théoreme de pythagore.. par contre il sont tres peu a savoir le demonter ....
    Oui c'est d'ailleur un sujet sensible entre moi une personnes sensé m'enseigner les mathématiques. Je comprend que le théorem de pytagore et sa généralisation peut s'écrire comme ceci: (u+v)² Mais j'iniore totalement le fais que ceci puisse s'apliquer à notre metrique sans l'agout d'une constante quelque part. j'aimerais bien parler ce cela ci possible, si des personne se porte volontaire sa serais super.


    Citation Envoyé par Penelope20k
    Pour ma part, j'aimerait bien que des eleves de seconde a terminale arretent de regarder leur cahier, ou lorsque l'on leur pose une question simple arretent d'essaye de l'expliquer avec une equation plutot qu'une phrase.
    Je ne serais pas aussi radicale au niveau des cachiers mais ceci dit cela rejoint ce que je viens d'exprimer précédement. En effet, la chompréhension conceptuel est mis de coté que ce soit aussi bien pour la physique que les maths. Concernant la physique, comprendre ce qui se passe est fondamentale pour pouvoir ensuite décrir lce qui se passé en langage mathématique. Faire de la physique sans savoir ce qui se passe derièrene n'est pas dela physique. Concernant les mathématiques, je vois souvent des démos faites par certains qui effectivement ne sont pas réelement des démonstration mais une sorte de procédé pas très rigoureux iniorant beaucoup sur la nature du concept étudier.
    Seul les imbéciles sont bourrés de certitudes !

  18. #14
    invite19431173

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Citation Envoyé par Floris
    Je comprend que le théorem de pytagore et sa généralisation peut s'écrire comme ceci: (u+v)² Mais j'iniore totalement le fais que ceci puisse s'apliquer à notre metrique sans l'agout d'une constante quelque part. j'aimerais bien parler ce cela ci possible, si des personne se porte volontaire sa serais super.
    (Je fais un rapide hors sujet, on en a discuté en maths, mais je ne sais pas si c'est exactement ce que tu cherches.)

  19. #15
    tartampion

    Re : Délire des programmes scolaires...

    Le débat est très intéressant et j'ai aimé les anecdotes de Puphus.

    En fait la question est trop rapidement posée par Merou au départ il me semble.

    Il s'agit en effet de l'incongruité de parler d'un formalisme mathématiques en Physique alors qu'il n'a pas été abordé en cours de Maths justement.

    Il n'est pas question de ne PAS parler d'Inertie ou encore de forces car on peut très bien le faire sans se lançer immédiatement dans des calculs de dérivées.

    Je crois que parfois certains manuels introduisent le concept de dérivée mais sans aller très loin (juste pour sentir que le concept va aider).

    J'ai bien aimé ce que disais Pénelope20k
    "Pour ma part, si l'on commence a raisonner de la sorte, on en arrivera un jour ou l'autre à calculer le volume d'une bouteille en calculant une intergrale , plutot que de la plonger dans l'eau.."

    Cela me rappelle une anecdote (qui peut être qu'une légende) et c'est peut-être à cela que Penelope20k se réfère. Il s'agit d'Edison qui demande justement à un de ses ingénieurs de trouver pour le lendemain le volume d'une ampoule. Devant la forme hyper complexe, l'ingé planche toute la nuit sur des équations mortelles et ne peut donner qu'une approximation grossière le lendemain. Alors, Edison sourit devant les cernes de son ingé, saisit son bécher gradué et ouvre le robinet...

  20. #16
    Penelope20k

    Re : Délire des programmes scolaires...

    je connaissait pas cette anecdote ..

    mais apres une math sup, j'ai vu certaine personne calculer des volumes de liquide avec une precision d'une demie molecule d'eau ..

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Désinstaller des programmes sans CD original ?
    Par argan dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/07/2006, 20h46
  2. Démarrage des programmes...
    Par Sushi dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 12
    Dernier message: 01/02/2006, 16h33
  3. L'inarrêtable chute dans l'abîme des programmes scolaires
    Par BioBen dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 30
    Dernier message: 10/12/2005, 16h56
  4. Réponses: 8
    Dernier message: 08/07/2004, 16h10