Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

les accélérateurs de particules



  1. #1
    annapetitefleur

    Bonjour à tous
    J'ai une question à poser au sujet des accélérateurs de particules.L'accélérateur de particules éléctrostatique est il un genre d'accélérateur au même titre que les accélérateurs linéaires et les accélérateurs circulaires? .Je ne comprend pas trop car AGLAE (Accélérateur Grand Louvre d' Analyse Elementaire) est , selon certains sites un cyclotron (donc un accélérateur circulaire) alors que sur le site officiel d'AGLAE , AGLAE est un accélérateur de particules éléctrostatique de type tandem.Il en va de même avec la technique de la spéctrométrie de masse qui se fait à l aide d'un synchrotron selon certains sites (donc encore une fois un accélérateur circulaire).Ce que je ne comprend pas c'est que certains sites considèrent les accélératyeurs élécrostatiques de la meme facon qu un linéaire ou un circulaire.Je me squi demandée si en fait , l'accélérateur elecrostatique ne faisait pas partie des composants de l'accélérateur circulaire lmais je n'ai pas trouvé de réponse .Pour resumer :les accélérateurs circulaires sont ils des accélérateurs electrostatiques? ou vice versa? ou ils n ont rien a voir tous les 2 ????
    Merci pour vos réponses

    -----

  2. #2
    Patzewiz

    Un accélerateur de type tandem est bien un accélérateur de géométrie linéaire où la force d'accélération est d'origine électrostatique. Dans une première partie on accélère les particules ionisées négativement, quand elles arrivent au niveau de l'électrode positive elles sont "épluchées" en passant à travers un convertisseur et deviennent positives, elles poursuivent alors leur chemin en étant de nouveau accélerées.

    Le cyclotron et le synchrotron sont des accélérateurs circulaires dans lesquels ont fait tourner des particules chargées sous l'effet d'un champ magnétique. Ces deux appareils comportent des zones dans lesquels on peut accélérer les particules à l'aide d'un champ électrostatique. Selon la géométrie de l'appareil, on peut ainsi accélérer les particules une ou plusieurs fois à chaque tour.

    Dans un cyclotron, le champ magnétique est constant, les particules sont injectées au voisinage du centre et ont des orbites dont le rayon augmente à chaque accélération. L'énergie maximum est atteinte quand le rayon de la trajectoire est égal au rayon de l'appareil.

    Dans un synchrotron, le rayon de la trajectoire est constant et on augmente progressivement la valeur du champ magnétique pour s'adapter à l'augmentation de la vitesse des particules qui reste toujours d'origine électrostatique. Les synchrotrons sont les machines qui permettent d'obtenir les énergies les plus élevées soit dans le domaine de la physique des particules (CERN à Genève) soit dans celui de la production du rayonnemment synchrotron (ESRF à Grenoble et bientôt SOLEIL sur le plateau de Saclay)

    En résumé, que la machine soit linéaire ou circulaire, l'accélération est toujours d'origine électrostatique (force F = q E, où q est la charge de la particule et E l'intensité du champ électrostatique). Le champ magnétique permet de courber la trajectoire d'une particule chargée mais pas d'augmenter son énergie.

  3. #3
    annapetitefleur

    et bonne soirée

Discussions similaires

  1. Accélérateurs de particules
    Par dedou23 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/12/2007, 17h26
  2. accélérateurs de particules
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/12/2006, 17h09
  3. Accélérateurs à particules
    Par Sol-0 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 34
    Dernier message: 01/12/2005, 21h29
  4. concernant les accélérateurs de particules
    Par skim dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/01/2005, 22h22
  5. Systeme RF dans les accélérateurs de particules.
    Par Floris dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/06/2004, 21h02