Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Récuperer l'énergie des vortex.



  1. #1
    jliresk

    Récuperer l'énergie des vortex.

    Bonsoir,

    Je suis toujours à la recherche d'un sujet intéressant pour mon TIPE ( je suis en maths spé PSI), et j'avais pensé, est-ce possible de récuperer l'énergie des turbulences de sillages lors du passage d'un avion ? Par exemple en installant un système sur le fuselage de l'avion parallèle aux ailes, qui viendrait récuperer cette énergie, (mais qui occasionnerai de la trainée supplémentaire du coup)Je n'ai rien vu de tel nulle part, je m'en remet donc à vous.

    Si vous avez d'autres sujets concernant l'aéronautique/aérodynamique/méca flux etc, je suis preneur, car le temps presse et ça commence à m'inquiéter...

    Merci beaucoup !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Zefram Cochrane

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Bonjour,
    sauf à mettre des éoliennes sur les bords de piste, tu n'a aucun moyen de récupérer l'énergie du au passage d'un avion.
    Car comme tout dispositif supplémentaire entraine une trainée supplémentaire. M'est d'avis que tu devrais te trouver un autre sujet.
    A moins peut être que le vortex entre dans le réacteur ce qui pourrait peut être participer à un meilleur rendement dans la propulsion et annulerait la traînée. Mais il faudrait pouvour guider la turbulence jusqu'au réacteur.

    Question donc

    Cordialement
    Zefram
    On the influence of gravitation on the propagation of light.

  4. #3
    LPFR

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Bonjour.
    Je suis d'accord avec Zefram. Changez de sujet.
    Si on pouvait faire quelque chose sur ces turbulences (les éviter, par exemple) ça serait déjà fait.
    Je ne comprends pas que l'on puisse imaginer que quelqu'un, dans son coin, sans expérience ni moyens, puisse améliorer des systèmes ou des dispositifs sur lesquels des dizaines de milliers de scientifiques et ingénieurs on travaillé et travaillent depuis des décennies. Je trouve cela très présomptueux.
    Et je trouve absurde aussi cette hystérie de vouloir récupérer de l'énergie d'un tic nerveux ou d'un chien qui fait sa crotte. On voit les conséquences négatives du lavage de cerveau sur l'énergie auquel sont soumis les jeunes.
    Au revoir.

  5. #4
    jliresk

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Hé non mais c'est mal de surinterpréter !
    Ai-je prétendu avoir un quelconque génie physique surnaturel pour pouvoir faire ce que des ingénieurs ultra qualifiés n'ont jamais fait ?

    Je posais juste une simple question, pour savoir si, avec mon modeste niveau de maths spé, ce que je proposai ici était réalisable. Je suis venu ici pour demander de l'aide à des personnes qui s'y connaissent certainement bien plus que moi en physique (C'est le but du/d'un forum non ?) et je préférai ça plutôt que de foncer tête baissée et de m'embarquer dans un étude totalement utopique et impossible. je n'ai jamais dit: " moi je vais faire ça ! "
    Vous parlez du lavage de cerveau des jeunes .. Quid de l'aigreur des "vieux" ?

    Au lieu de cracher inutilement votre venin, vous pourriez peut-être m'aider, au lieu de simplement me balancer "changez de sujet" sans aucun conseil derrière.

    Bref, si quelqu'un d'autre a des conseils, je suis preneur.

    Merci.

  6. #5
    obi76

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Bonjour,

    c'est assez complexe comme sujet. Initialement les tourbillons de sillage sont en majorité du à l'effet de borde des ailes, où on a une dépression au dessus et une surpression en dessous, d'où une mise en mouvement de l'air du dessous des ailes vers le dessus à ses extrémités.

    A cela, plusieurs solutions, plus ou moins efficaces :
    - la première c'est quasi systématique sur les avions de ligne, les winglet (http://fr.wikipedia.org/wiki/Winglet) qui "font barrage" et limite le passage du dessous vers le dessus. D'où une diminution de la turbulence de sillage
    - autre solution mais très dure à mettre en oeuvre, les ailes jointes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Configu...ou_ferm.C3.A9e).

    Ca, c'est pour limiter la turbulence de sillage.

    Récupérer de l'énergie de cette turbulence ne pourra se faire que derrière les ailes (si c'est possible) évidement, puisque les causes de la turbulences sont à cet endroit. Concernant la récupération de cette énergie, par conservation de cette dernière, ça induira nécessairement une baisse de performance, que ce soit en trainée ou en portance. Pas possible donc, autant récupérer cette énergie directement là où elle est récupérable, à la source, plutot que devoir fournir plus de poussée, transformer le surplus en énergie turbulente et reconvertir l'énergie turbulente en énergie exploitable. Ca fait un intermédiaire (et pas des moindres !) en plus.

    Comme l'a dit LPFR : même sur le fondement c'est inutile...
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ashrak

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Bonsoir,

    Je confirme, les turbulences on cherche plutôt à les réduire plutôt qu'à les faire travailler. Il arrive même qu'on en produise volontairement pour annuler d'autres qu'on le ne sait pas contrôler (aubes compresseurs des moteurs par exemple). Dans les trucs intéressant avec des phénomènes compliqués, il y a l'utilisation de la couche limite du fuselage pour alimenter un moteur. D'un point de vue technologique c'est encore totalement hors de portée mais bon ...

  9. Publicité
  10. #7
    jliresk

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Ah c'est intéressant ça, est-ce qu'on pourrait utiliser le phénomène d'interférences pour annuler certaines turbulences ou bien c'est trop compliqué ?

  11. #8
    obi76

    Re : Récuperer l'énergie des vortex.

    Ca serait possible si on savait à minima controler leurs phases, ce n'est pas le cas.

    Par contre il existe quelques labos de recherche (à Stanford il me semble, mais peut être d'autres aussi) qui travaillaient sur des systèmes asservis poru tenter de retarder au maximum le développement de la couche limite turbulente. Pour ça les plaques étaient en deux parties : une passive et une active Toutes deux piezzo électriques, les fluctuations de pression en amont étaient mesurées, traitées et l'excitation des piezzo en aval controlée de sorte à réduire le développement de ces fluctuations. Enfin technologiquement, ça reste encore parfaitement hors de portée de systèmes industriels.

    PS, et c'est encore plus difficile avec de la turbulence qu'avec de la lumière. Avec la lumière, si les phases sont en opposition, on n'a rien, sinon on a quelque chose. En mécanique des fluides, il y a des phénomènes transverses qui empêchent d'être aussi catégorique. Si on envoit deux tourbillons de même énergie contraroratifs, ça ne va pas s'annuler mais dégénérer en plusieurs petits tourbillons.

    PS2 :

    Citation Envoyé par ashrak Voir le message
    Je confirme, les turbulences on cherche plutôt à les réduire
    pas tout le temps, sur les ailes on essaye justement de la développer le plus près du bord d'attaque possible, une couche limite turbulente ayant une meilleure adhésion à la surface qu'une couche limite laminaire
    Dernière modification par obi76 ; 06/12/2012 à 07h57.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Projet : récupérer l'énergie des vagues avec un flotteur
    Par ikaruga dans le forum Technologies
    Réponses: 16
    Dernier message: 20/01/2011, 09h33
  2. Récupérer l'énergie des vagues, calcul de rendement
    Par scientist59 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/01/2011, 09h29
  3. récupérer l'énergie d'une chute
    Par hiwat dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/01/2011, 02h28
  4. Récupérer de l'énergie du secteur?
    Par jloup83 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/01/2011, 11h06
  5. Récupérer l'énergie cinétique de la Terre
    Par danyvio dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 96
    Dernier message: 15/08/2007, 21h54