Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

dilatation du temps



  1. #1
    raptor77

    dilatation du temps


    ------

    Bonjour a tous et a toute. Voilà j'ai 17 ans et depuis quelques temps je m'interresse a la relativité restreinte : je voudrais savoir pourquoi le temps se dilatait a de très grandes vitesses (proches de celle de la lumière) j'ai lu plusieurs exemples sur ca mais j'ai toujours pas comprit. Merci d'avance pour vos explications

    -----
    Dernière modification par raptor77 ; 10/06/2006 à 18h55.

  2. Publicité
  3. #2
    paradoxdu74

    Re : dilatation du temps

    voilà un lien vers une explication super simple :

    http://www.al.lu/physics/Downloads/P...s/Einstein.pdf

    tchu
    salut !

  4. #3
    Plasma

    Re : dilatation du temps

    Bonjour,

    En relativité restreinte, il y a deux postulats : le principe de relativité (simplement : toutes les lois de la physique sont les mêmes peu importe le référentiel inertiel choisit) et l’invariance de la vitesse de la lumière ( simplement : la vitesse de la lumière est la même dans n’importe quel référentiel inertiel).

    Premièrement, un référentiel inertiel peut être décrit comme un référentiel en mouvement rectiligne uniforme , soit bougeant en ligne droite et sans variation de vitesse.

    Imagine deux miroirs parallèles distants d’une distance l de l’un desquels un rayon lumineux est envoyé perpendiculairement, sur un axe y, aux miroirs (il est à noté que les miroirs, qu’on nommera « horloge », est immobile actuellement), de sorte qu’un aller-retour du rayon prennent une seconde (temps noté t). On note le parcours du rayon comme r.

    À présent, l’horloge est mise en mouvement sur l’axe x à une vitesse v. Tu remarqueras que le rayon n’est plus perpendiculaire aux miroirs, mais décrit un genre de triangle (les trajectoires d’aller et de retour ne sont plus confondues). Par contre, la distance entre les deux miroirs reste la même, soit l. La lumière parcourt donc une plus grande distance (notée r’) de ton point de vue lorsque l’horloge est en mouvement que lorsqu’elle est immobile. Cependant, étant donné le postulat d’invariance de la vitesse de la lumière : c = r/t = r’/t’ où r’ > r, donc t’ > t . La lumière met plus de temps à faire un aller-retour dans une horloge en mouvement qu’immobile.

    Par contre, pour quelqu’un voyageant dans le même référentiel que l’horloge, la lumière parcourt toujours une distance r en un temps t . On notera donc qu’à une vitesse v, une seconde pour le voyageur revient à plus d’une seconde pour toi. Tu en déduiras que le temps est dilaté dans un référentiel en mouvement.

    Plasma

  5. #4
    raptor77

    Re : dilatation du temps

    mais pourquoi le rayon n'est-t-il plus perpendicualire au miroirs?

  6. #5
    Mumyo

    Re : dilatation du temps

    Considère 2 voitures qui roulent dans des directions opposées :

    L'une roule à V1=50 km/h, l'autre à V2=60 Km à l'heure...Je te pose la question : A quelle, vitesse vont-elles se croiser ?

    Si tu es logique, tu vas certainement penser qu'elles se croiserons à V1+V2 = V3 =110 km/h

    Je serai d'accord avec toi !

    Suppose maintenant que la première voiture soit à l'arrêt, et qu'on dirige vers elle un rayon de lumière,
    Tu sais que la vitesse lumière est de Vc=300 000 Km/s,
    Donc le gars de la voiture, va "voir" passer ce rayon,à la vitesse Vc=C.

    Si maintenant tu supposes que la voiture, démarre et atteint la vitesse V1 de toute à l'heure...A quelle vitesse croisera t-elle le rayon lumineux ? Si tu es logique tu vas faire le même raisonnement que précédemment à savoir :
    V3=V1+Vc : 300 050 km, tu as appliquer le principe d'additivité des vitesses...

    Hors les expériences de ce type ont toutes montré, que le bon résultat est V3=Vc, quelque-soit la vitesse V1...Quelque-soit la vitesse de la voiture, elle croisera toujours le rayon lumineux à 300 000 Km/s, vitesse qui est invariante....
    on a V3=V1+Vc = 300 000km/s quelque-soit V1
    La conclusion logique qui s'impose alors, c'est que si la vitesse lumière, reste la même alors que la vitesse de la voiture varie, c'est que le temps lui-même varie, et que les distances varient également...

    Si tu accéléres, le temps se dilate, les distances se contractent...
    Dernière modification par Mumyo ; 11/06/2006 à 11h46.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invité576543
    Invité

    Re : dilatation du temps

    Citation Envoyé par Mumyo
    Considère 2 voitures qui roulent dans des directions opposées :

    L'une roule à V1=50 km/h, l'autre à V2=60 Km à l'heure...Je te pose la question : A quelle, vitesse vont-elles se croiser ?

    Si tu es logique, tu vas certainement penser qu'elles se croiserons à V1+V2 = V3 =110 km/h

    Je serai d'accord avec toi !

    Suppose maintenant que la première voiture soit à l'arrêt, et qu'on dirige vers elle un rayon de lumière,
    Tu sais que la vitesse lumière est de Vc=300 000 Km/s,
    Donc le gars de la voiture, va "voir" passer ce rayon,à la vitesse Vc=C.

    Si maintenant tu supposes que la voiture, démarre et atteint la vitesse V1 de toute à l'heure...A quelle vitesse croisera t-elle le rayon lumineux ? Si tu es logique tu vas faire le même raisonnement que précédemment à savoir :
    V3=V1+Vc : 300 050 km, tu as appliquer le principe d'additivité des vitesses...

    Hors les expériences de ce type ont toutes montré, que le bon résultat est V3=Vc,
    Bonjour,

    Je me permet une fois de plus d'intevenir sur une petite subtilité qui, si elle n'est pas bien vue ou expliquée, rend ce genre d'explication incompréhensible.

    Si on voit (observateur A) une voiture B aller à 50 km/h et une autre C aller à 60 km/h dans la direction opposée, l'observateur A voit les voitures s'approcher l'une de l'autre à 110 km/h.

    Si A voit une voiture B aller à 50 km/s (gare aux radars!) et un rayon lumineux D aller à 300000 km/s dans la direction opposée, l'observateur A voit les deux s'approcher l'un de l'autre à 300050 km/s.

    Et c'est correct, et aucune mesure ne viendra dire le contraire. Il y additivité normale des vitesses.

    Par contre, B verra la voiture C s'approcher de lui à un poil négligeable près 110 km/h, et le rayon lumineux d'approcher de lui à 300000 km/s; cette dernière valeur étant indépendante de la vitesse de B par rapport à A (ou par rapport à quoi que ce soit!).

    Le point important n'est pas l'addition des vitesses pour un même observateur, mais comment relier les mesures de vitesse faites par A et les mesures de vitesse faites par B. Là, la simple correction par la vitesse relative ne marche pas.

    Le point fondamental est que A et B n'utilise pas les mêmes étalons. Quand B a une horloge et un mètre étalon, et qu'il accélère avec eux, B ne voit aucun changement dans les mesures de quoi que ce soit qui reste immobile par rapport à lui et ses étalons, mais A voit que les unités de B sont devenues différentes. Pas vraiment surprenant qu'on ne puisse pas additionner les vitesses pour passer de ce que mesure A à ce que mesure B, puisqu'ils n'ont pas les mêmes unités!

    Le point fondamental de la RR est qu'on ne peut pas transporter un système d'unité de temps et d'espace de manière triviale (en les pensant inchangés) d'un référentiel à un autre allant à une vitesse relative non nulle...

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 12/06/2006 à 10h15.

  9. Publicité
  10. #7
    Mumyo

    Re : dilatation du temps

    A quelle vitesse croisera t-elle le rayon lumineux ? Si tu es logique tu vas faire le même raisonnement que précédemment à savoir :
    V3=V1+Vc : 300 050 km, tu as appliquer le principe d'additivité des vitesses...

    Hors les expériences de ce type ont toutes montré, que le bon résultat est V3=Vc,
    Merci Mmy,

    Oui mon exemple, s'analyse du point de vue de l'automobiliste....
    Au lieu d'écrire :" A quelle vitesse croisera t'elle le rayon lumineux ?"

    J'aurai du écrire :

    "A quelle vitesse le conducteur verra t-il passer le rayon lumineux ?" , pour respecter le bon référentiel...

  11. #8
    Gwyddon

    Re : dilatation du temps

    Bonjour,

    Je vous renvoie à une discussion très intéressante où un problème similaire (sinon identique) avait été soulevé : http://forums.futura-sciences.com/thread81166.html
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  12. #9
    tchana

    Re : dilatation du temps

    salut
    quant je vous entend parler de la délataions du temps
    , je me rappelle , le vouyage dans le temps , et d'aprés
    la délataions , le voyage est possible théoriquement,
    pratiquement on peut pas avoir une vitesse qui ateind celle de la limière .

  13. #10
    Mumyo

    Re : dilatation du temps

    Oui c'est l'histoire des jumeaux de Langevin...

    Tout un programme !

Discussions similaires

  1. Dilatation de l'espace et du temps
    Par Passant dans le forum Archives
    Réponses: 21
    Dernier message: 17/12/2006, 20h07
  2. Dilatation du temps...
    Par KarmaStuff dans le forum Physique
    Réponses: 36
    Dernier message: 05/05/2006, 09h03
  3. Dilatation du temps
    Par jcmag dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/10/2005, 01h20
  4. [RG] Dilatation du temps
    Par Sephi dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/08/2005, 22h07
  5. Dilatation du temps...
    Par KarmaStuff dans le forum Physique
    Réponses: 75
    Dernier message: 27/01/2005, 09h04