Répondre à la discussion
Page 4 sur 4 PremièrePremière 4
Affichage des résultats 91 à 116 sur 116

Chances de création de la vie sur une autre planète



  1. #91
    AMATY

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète


    ------

    Comment s'explique-t-on l'évolution ou l'adaptation de la vie à de grandes profondeurs près des cheminées magmatiques ou sources chaudes...
    Malgré des conditions extrêmes (pour nous), T° basse, obscurité, taux d'oxygène très faible, pression élevée, la vie a évoluée quand même...

    Ces conditions sont-elles, comment dirais-je, admissibles pour une Zone Habitable?

    -----
    ....

  2. Publicité
  3. #92
    invité6543212033

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Et pis habitable çà dépend pour qui, c'est une notion que je trouve très anthropocentrique ...

    @ +

    DarkOctani !

  4. #93
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonsoir octanitrocubane,

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Et pourquoi pas la température interne comme sur Europe ???
    Faudra que tu m'expliques !

    La vie n'est pas qu'en surface et doit sont extraordinaire résistance aux catastrophes grâce aux bactéries intra-souterraines !
    La difficulté n’est pas de te répondre, il y a des dizaines de façon de résoudre le problème que tu soulèves. Le plus difficile sera de faire en sorte de cerner le problème.

    La Zone Habitable est un concept établi par une définition simple sur une base logique. Le concept est la base de toute réflexion quelque peu rigoureuse.

    Celui de Zone Habitable lui, attire l’attention sur l’importance d’un solvant comme milieu privilégié des réactions chimiques qui ont permis la naissance de la première cellule. Le solvant le plus adapté est bien l’eau (dans l’état actuel de nos connaissances et jusqu’à preuve expérimentale du contraire). Enfin, si j’ai donné les formules pour les limites de la Zone Habitable, c’est bien pour montrer qu’elle est facilement calculable à partir de sa définition.

    L’importance des concepts en exobiologie (comme dans tous sujets très vastes qui ne peuvent être jugés d’emblée dans leurs globalité) est de poser les bases d’un problème. Ce qui permet éventuellement d’aller plus loin. Je me permets de réécrire ce dont j’ai déjà parlé :

    - étoile stable
    - eau liquide (zone habitable)
    - magnétosphère
    - atmosphère
    - tectonique des plaques
    - Lune (système dit de planète double)
    - Jupiter (sujet à controverse)
    - pas de supernova ou de nuage interstellaire à proximité
    Tous les chercheurs qui travaillent sur un de ces domaines (et bien d’autres) contribuent, plus ou moins consciemment d’ailleurs, à faire avancer la compréhension du vaste problème de l’apparition de la vie sur Terre, et partant, sur d’autres planètes.

    Ces conditions semblent nécessaires (quoique peut-être pas suffisantes) pour mener à la vie complexe comme nous la connaissons sur Terre (remarquer que la Zone Habitable y est présente).

    Mais on pourrait par exemple imaginer une vie moins complexe, beaucoup plus résistante, qui n’aurait pas besoin de tous ces critères pour survivre (comme les bactéries). Bien que, mêmes les bactéries ne peuvent être formées ex nihilo. Elles ont besoin d’eau pour passer des molécules organiques à l’ensemble complexe qu’est une cellule… du moins c’est la théorie prédominante aujourd’hui.

    Là est tout le problème. La vie a évoluée. Avant de parler de vie, il faut mentionner le niveau d'évolution auquel on fait référence sous le terme générique de vie ("simples" briques de la vie, monocellulaire, pluricellulaire, végétal, animal...).

    L'important est en définitive le rôle des conditions susmentionnées comme accélérateur de la pensée. On pourra toujours essayer de retirer unes ou plusieurs conditions de cette liste ou imaginer d'autres conditions (en tenant compte du stade d'évolution de la vie auquel on s'intéresse). Mais ce sera souvent en partant de cette fameuse liste "logique", qui représente une sorte de paradigme.


    Cordialement

  5. #94
    invité6543212033

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    (...)

    Je ne suis pas d'accord avec ta liste : la tectonique des plaques n'a rien à foutre là ou alors prouve-le et de plus sur Europe on sait qu'il y a de l'eau salée à foison, si par tectonique des plaques tu voulais dire énergie interne les marées de Jupiter se charge de ce problème sur Europe !

    Pas Cordialement,

    *DarkOctani¤ !

  6. #95
    Dansteph

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Et pis habitable çà dépend pour qui, c'est une notion que je trouve très anthropocentrique ...
    Pas forcément, scientifiquement on pourrait définir "l'habitabilité" comme des conditions propice à la survie du vivant basé sur le cycle du carbone puisque toute vie sur terre obéi à cette condition.

    Il existe des théories sur du vivant basé sur d'autres processus (silicium?) mais même dans les niches chimique les plus extrème nous n'avons aucun exemple.

    Le carbone est une molécule très spéciale donc on ne peut envisager n'importe quelle autre base pour le vivant.

    Dan

  7. #96
    Tawahi-Kiwi

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Je ne suis pas d'accord avec ta liste : la tectonique des plaques n'a rien à foutre là ou alors prouve-le et de plus sur Europe on sait qu'il y a de l'eau salée à foison, si par tectonique des plaques tu voulais dire énergie interne les marées de Jupiter se charge de ce problème sur Europe !
    Salut,

    En effet, la tectonique des plaques est un terme assez geocentrique. De maniere plus generale, il est sans doute probable que pour favoriser l'apparition et l'evolution de la vie, des transfers de masses soient necessaires. Une planete completement solidifiee au comportement entierement cassant (donc un bon -200*C) ou seul quelques gaz restent liquides...reste un environnement peu propice a la vie...quelque soit son origine.

    Donc, a la place de "tectonique des plaques", un terme plus general evoquant des transfers de masse a l'echelle planetaire serait plus approprie puisque l'on recouvre ainsi beacoup d'astre du systeme solaire comme les planetes telluriques, les geantes gazeuses, certains satellites de taille importantes et planetes naines mais on exclu les asteroides, planetes naines congelees du fin fond du systeme solaire etc.

    Je pense egalement que la presence d'un satellite important, de la presence de geantes gazeuses en positions joviennes etc sont assez geocentriques. Bien sur, c'est notre cas, mais est-ce vraiment predominant pour permettre a la vie de se developper ou cela ne joue t'il que pour 0.1% des conditions ?

    Que la zone d'habitabilite soient basee sur la presence d'eau liquide. Je veux bien, pour une vie carbonee proche de la notre et pour la vie en general, cela augmente probablement de beaucoup la probabilite de trouver la vie. Pour le reste, j'estime que l'on ne connait pas suffisamment de choses pour pouvoir modeliser quoique ce soit. Il peut y avoir des milieux qui semblent plus favorables pour developper une vie complexe mais en aucun cas ces conditions ne me semblent absolument necessaires.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  8. Publicité
  9. #97
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonsoir octanitrocubane,

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Je ne suis pas d'accord avec ta liste : la tectonique des plaques n'a rien à foutre là ou alors prouve-le
    La liste de Science et Vie, un peu comme le fait de situer la zone habitable quelque part entre Vénus et Mars, s’intéresse à la présence d’une vie complexe à la base d’une planète. C’est-à-dire similaire à celle qu’on observe sur la Terre en ce moment même. S’il est question uniquement de micro-organismes extrêmophiles, la Zone Habitable n’a plus aucune raison d’être. Il en est de même pour la liste de Science et Vie.

    Je n’ai pas écrit cette liste. Pas la peine de s'énerver. Comme je l’ai déjà dit, elle est présentée ainsi dans le Science et Vie Hors-série n°245. Par contre, je ne comprends pas votre scepticisme à propos de la présence de la tectonique des plaques dans cette liste. Bien sûr, c’est toujours discutable. Comme je l’ai dit, cette liste agit comme un accélérateur de pensée : en gros, tout avis est fait pour être critiqué, et c’est bien le rôle de cette liste.

    Mais à la vue de certains articles de Futura, je crois comprendre que la tectonique des plaques est très importante pour la présence d’une vie complexe (encore une fois, je ne parle pas ici de bactéries) sur une planète tellurique (mais je peux me tromper).

    Je vais vous donner quelques exemples d’articles de Futura, et ensuite la façon dont je les interprète :

    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...de-mars_16872/


    Si la Terre n’avait pas été assez massive que pour garder un semblant d’activité tectonique, elle aurait peut-être perdu son atmosphère. On voit ici une sorte d’interdépendance très intéressante entre la masse d’une planète, la présence d’une magnétosphère, d’une tectonique des plaques et d’une atmosphère.

    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...oxygene_16303/

    C’est l’érection des chaînes de montagnes, et donc la tectonique des plaques qui aurait favorisé l’oxygénation de l’atmosphère. Lui-même gage d'une complexification des formes de vie (dans l'état actuel de nos connaissances et jusqu'à preuve expérimentale du contraire).

    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...-la-vie_13013/

    Encore une autre relation entre la masse d’une planète, les mouvements de convection du manteau, le brassage de l’écorce terrestre et la présence d’une atmosphère riche en oxygène.

    Il y a plein d’autres articles de Futura à ce sujet. Je n’ai repris que ceux que j’ai trouvé en premier. Selon moi, la tectonique des plaques semble primordiale à l’apparition d’une vie complexe similaire à celle présente sur Terre. En tout cas, c’est comme ça que j’interprète ces articles…


    Bien cordialement

  10. #98
    Dansteph

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Il y a plein d’autres articles de Futura à ce sujet. Je n’ai repris que ceux que j’ai trouvé en premier. Selon moi, la tectonique des plaques semble primordiale à l’apparition d’une vie complexe similaire à celle présente sur Terre. En tout cas, c’est comme ça que j’interprète ces articles…
    Je n'ai pas spécialement d'avis sur la tectonique (il est tard et je n'ai pas étudié cela ) mais sur le sujet une chose qui revient souvent pour l'apparition de la vie c'est quand même un faisceau de coïncidences et d'enchainement d'événements exceptionnels.

    Sans lune par exemple (exceptionnellement grosse) pas de stabilité de l'axe et climat chaotique peu favorable au maintien et évolution sur le long terme.

    ça milite pour une probabilité rare (mais non nul) d'apparition de la vie ou du moins d'un développement complexe de celle-ci.

    Les conditions d'apparition de la vies peuvent être réunies en de nombreux endroits, il faut encore qu'elles ce maintiennent et évoluent favorablement sur des milliard d'années pour l'apparition de forme de vie complexe.

    Dan

  11. #99
    Tawahi-Kiwi

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Par contre, je ne comprends pas votre scepticisme à propos de la présence de la tectonique des plaques dans cette liste.
    En fait, mais bon, c'est du S&V donc il faut pas trop demander, ce que je reproche c'est bien le terme "tectonique des plaques"...qui est un phenomene tres terrestre. Dans la suite de ton message, tu utilises le terme activite tectonique...c'est bien mieux car de l'activite tectonique est un terme bien moins restrictif que "tectonique des plaques" La Terre n'en possedait pas vraiment en tant que tel lors de l'Hadeen et l'Archeen; Venus, malgre un volcanisme intense a certaines periodes de son histoire, n'a pas de tectonique de plaques mais possede une activite tectonique intense. Et toute les planetes de composition legerement superchondritique ou qui ont eu une histoire legerement differente de la Terre (sans la Lune notamment) peuvent tres bien avoir une croute continentale trop epaisse pour permettre la tectonique des plaques que l'on a sur Terre et se limiter a des systemes de refroidissement style panache mantellique, corona venusiennes, overturn mantellique, tectonique de micro-plaques etc etc. Je pense donc que c'est un peu trop restrictif que d'imposer cette theorie comme une condition pour la vie evolulee.

    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...de-mars_16872/

    En fait, les articles de FS refletent des etudes recentes publiees pour la communaute scientifique et orientee pour rendre cela comprehensible, abordable et interessant pour l'ensemble du lectorat de FS. Il faut neanmoins savoir que beaucoup de ces etudes (et plus particulierement la science de Nature & Science) sont un peu le showbiz de la Science, ca a l'air super excitant parce que c'est "exotique" mais la plupart des ces etudes sont malheureusement refutees dans les 2-3 ans qui suivent lorsque des donnees supplementaires nous parviennent ou que l'on se penche davantage sur le sujet.
    Dans ce cas-ci, on ne sait toujours pas si Mars a un noyau solide ou liquide meme si des etudes serieuses et des sondes (notamment Spirit) commence a essayer de resoudre la question.

    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...oxygene_16303/
    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...-la-vie_13013/

    Le coup de la majorite qui a enrichi l'atmosphere en oxygene me fait un peu rire. Car c'est tres bien d'amener du materiel en surface et de diminuer les polyedres de coordination des mineraux et augmenter la fugacite en O2 etc etc mais....il faut faire l'inverse pour le materiel descendant sinon, le systeme n'est pas a l'equilibre et le manteau devrait avoir une composition qui evolue avec l'atmosphere terrestre....y'a un gros probleme a ce niveau la...rien ne montre cela.

    De plus...meme dans le cas ou cela serait vrai, le meilleur mecanisme pour cette reaction est le volcanisme intraplaque, pas la tectonique des plaques. Meme chose pour l'article du RSES (Campbell & Allen), tectonique ne veut pas absolument dire tectonique des plaques. C'est le cas sur Terre mais que dire du massif de Maxwell (21km de haut) sur Venus qui lui s'est forme sans tectonique des plaques a proprement parler.

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    En tout cas, c’est comme ça que j’interprète ces articles…
    Sans aucune animosite envers ta maniere d'interpreter, c'est un peu ce que je reproche a l'exobiologie.
    Dans le cas de l'article de l'uni de bonn, on dirait que Chris (Ballhaus), auteur de cette recherche, etait en manque de fonds . Il suffit donc d'evoquer un sujet que l'on connait bien et l'appliquer a l'evolution de la planete et a l'exobiologie. Personne n'est capable de refuter cela donc pourquoi sans priver . C'est donc vraiment sur ce point que j'ai du mal avec l'exobiologie. Chacun y va de sa petite idee et on ne voit que tres rarement des recherches multi-contraintes qui ont un peu de sens. Dans la plupart des cas, c'est une recherche valable appliquee a un champ de recherche sans contrainte, qui s'avere tres efficace pour obtenir du financement (un autre dans le meme genre est d'invoquer le climat). Les seuls recherches "exobiologiques" que auquel je prette un interet scientifique sont l'astrobiologie (detection de molecules organiques) et la paleontologie precambrienne car ce sont deux branches qui ont une demarche scientifique valable et qui peuvent etre refutees par des analyses plus poussees. Le reste, c'est un peu du blabla sans grande consistance, dont les hypotheses ne seront refutees que lorsque l'on aura trouver de la vie un peu partout dans l'univers et que l'on pourra faire un modele general pour l'apparition d'une vie complexe.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  12. #100
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonjour,

    Merci de relativiser l’importance de la tectonique des plaques. A mes yeux, les 3 articles que j’ai cité n’était qu’un reflet du « paradigme » représenté par la liste établie par Science et Vie. Je vais me risquer à faire une comparaison un peu périlleuse… C’est un peu comme Peter Higgs, qui propose l’idée de son boson en 1964. Au début on l’a pris pour un rigolo, mais aujourd’hui nombre de spécialistes pensent qu’il est indispensable, même s’il faudrait au moins le LHC pour vérifier l’hypothèse (que ce soit dans son affirmation ou son infirmation).

    J’avais entendu dire que Science et Vie n’était pas choyé par les spécialistes, mais j’ai un peu l’impression que beaucoup de chercheurs s’imaginent que la tectonique joue un rôle primordial dans le développement d’une vie complexe, sans pour autant avoir les moyens expérimentaux de vérifier cette hypothèse.

    La cosmochimie en est un bel exemple. Il y a quelques décennies à peine, personne n’aurait osé imaginer la synthèse massive d’acides aminés dans l’Espace. Du moins, d’après ce que j’ai pu en lire.

    Citation Envoyé par reno84 Voir le message
    (...) une des question les plus passionnante de la planéto est de savoir si d'autres planète ont pus abriter la vie si elle l'ont fait et sinon pourquoi.
    C’est bien par exemple, par l’absence d’éléments de cette liste, comme la magnétosphère et par l’évaporation de l’eau liquide (due à la proximité de Vénus au Soleil) que l’on pourrait expliquer aujourd’hui l’absence de vie sur Vénus.

    A ce propos, la compréhension des phénomènes de la liste (par l’hypothèse et l’expérience) participe à l’évolution de nos connaissances sur l’apparition de la vie et le développement de la vie complexe (au moins jusqu’aux organismes hétérotrophes basées sur la glycolyse à partir d’oxygène).


    Cordialement

  13. #101
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonjour,

    Moi aussi je vais ressortir un vieux post. Pour changer un peu d'approche sur le sujet.

    Citation Envoyé par vpharmaco Voir le message
    (...) On a eu beau faire barboter ensemble toutes les briques de la vies (eau, sels, acides aminés, bases azotées, sucres, lipides, energie....) dans les meilleurs conditions possibles dans des milliers de laboratoire de bio à travers le monde depuis des dizaines d'années, aucun n'a jamais observé la formation d'une nouvelle forme de vie à partir de rien.
    Bref, avant d'envisager de chercher la vie dans des contrées lointaines, n'aurait t'on pas intérêt a essayer de démontrer que l'on peut créer la vie sur Terre au moins une deuxième fois ?
    Aujourd'hui, on s'accorde à penser que les bases chimiques de la vie (comme les acides aminés), dont on imaginait qu'elles avaient été produite sur la Terre primitive (cfr, expérience de Miller-Urey), viendraient en réalité de l'espace. Ce serait également le cas d'une grande partie du phosphore, composants les phospholipides à la base des membranes cellulaires.

    Ce n'est pas parce que les molécules organiques semblent répandues dans tous l'Univers que la vie bactérienne est à priori répandue dans toute la Galaxie. La bactérie est déjà une espèce très évoluée du vivant. C'est pourquoi la survie de bactéries extraterrestres dans les conditions régnant sous la surface glacée d'Europe est si intéressante.

    Les exobiologistes qui pensent que la vie bactérienne est courante dans l'Univers partent du principe que quelques ingrédients placés dans de bonnes conditions conduisent inéluctablement à des structures chimiques relativement simples et capable à la fois d'auto-reproduction et d'évolution au fil des générations : des embryons de vie (toutefois encore très éloignée de la cellule vivante).

    La transition structures chimiques/cellules vivantes fait toujours l'objet de recherche intenses, notamment à travers les expériences sur :

    - les rybosymes
    - les mitochondries et les chloroplastes (théorie endosymbiotique)
    - les capacités enzymatiques de l'ARN
    - le passage de l'ARN à l'ADN
    - des théories plus spéculatives comme l'ATN
    - les organismes extrêmophiles
    - ...

    Ces voies de recherches sont toutes aussi intéressantes que de vouloir retrouver les conditions (qu'on imagine voisines de celles de la Terre) permettant à la vie complexe d'évoluer dans un environnement planétaire... Avant de s'intéresser à sa distribution dans l'Univers.


    Cordialement

  14. #102
    Paminode

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonsoir,

    Dans La Recherche n° 437 de janvier dernier, un article sur les tentatives de fabriquer de l'ARN artificiel à partir d'éléments supposés de la terre primitive.

    Paminode

  15. Publicité
  16. #103
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonjour,

    Après un petit tour sur Wikipédia, je me permets de faire une petite remarque.

    L’un des problèmes majeurs de l’apparition de la vie est de type « l’œuf ou la poule ? » :

    1) Comment l’ARN, enchaînement de nucléotides, a-t-elle pu exister sans les protéines nécessaires à sa production, et à sa reproduction (notion de réplication).

    2) Comment les protéines, enchaînements d’acide aminés, ont-elles pu exister sans ARN pour en coder la composition ?

    De ce point de vue, ce travail sur les nucléotides est passionnant. Merci Paminode.

    Voilà le résumer sur le site du magazine La Recherche (janvier 2010) :

    http://www.larecherche.fr/content/re...ticle?id=25842

    J’ai aussi trouvé sur le site du New York Times (en anglais) un autre article (mai 2009) qui relate cette découverte (voir le schéma de la réaction proposé sur le site) :

    http://www.nytimes.com/2009/05/14/sc...pagewanted=all

    Un autre schéma : http://www.dhushara.com/book/bchtm/suth/sutherland.htm

    Tout cela prouve bien, pour répondre à vpharmaco, que l’on avance à grands pas dans la compréhension de l’apparition de la vie sur Terre.


    Cordialement

  17. #104
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    2) Comment les protéines, enchaînements d’acide aminés, ont-elles pu exister sans ARN pour en coder la composition ?
    En ce qui concerne cette deuxième partie du problème, à propos des protéines, j’ai fait ma petite recherche personnelle…

    En 1995, un procédé de synthèse des peptides (autrement dit, de courtes protéines), dans des conditions prébiotiques a été imaginé et testé par Auguste Commeyras, alors directeur du laboratoire de chimie organique de l’Université Montpellier II, et ses collaborateurs : Jacques Taillades, Hélène Collet, Louis Mion et Sylvie Benefice.

    Une première phase d’évolution chimique vers la vie serait partie de trois substances clés : le formaldéhyde (CH2O), l’acide cyanhydrique (HCN) et l’ammoniac (NH3). Dans l’eau et sous l’effet du rayonnement solaire, ces trois produits réagissent pour former :

    - de la cyanhydrine (99,9 %),
    - de l’alpha-aminonitrile (0,1 %),

    Seulement, depuis les travaux du géochimiste américain Chang, on pense que dans l’océan primitif, l’ammoniac produit en continu, n’est présent que sous forme de traces.

    Une première possibilité, afin de sortir de l’impasse, émane du formaldéhyde. Utilisé comme catalyseur, il transforme les traces d’alpha-aminonitrile en alpha-aminoamide (presqu’un acide aminé), puis il est libéré. L’équilibre de la réaction initiale se rétablit et produit de nouvelles traces d’alpha-aminonitrile, qui sont, elles aussi, transformées en alpha-aminoamide, etc.

    Une deuxième possibilité exploite le dioxyde de carbone (très abondant dans l’atmosphère primitive). La réaction, bien plus rapide, transforme la quasi-totalité de l’alpha-aminonitrile et de la cyanhydrine en acides aminés carbamoylés. Ce sont des molécules réputées très stables.

    Source : Science & Vie d’août 1995 (mensuel n°935)

    Mais, mis en présence d'un mélange gazeux NO/O2, ces acides aminés carbamoylés perdent leur stabilité et se transforment quantitativement en acides aminés N-carboxyanhydrides.

    Source : http://www3.interscience.wiley.com/j...03774/abstract

    Les NCA en milieu acide s'hydrolysent en alpha-amino-acides ; en milieu neutre ou légèrement basique, ils donnent des peptides.

    Les cyanates recyclent les alpha-aminoacides en N-Carbamoylamino-acides. L'ensemble de ces réactions libère de l'eau, du diazote et du monoxyde de carbone. Le monoxyde d'azote apparaît ainsi comme le carburant de ce moteur initial.

    Source : http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n24a4.html

    Un autre article intéressant à ce sujet :

    http://www.larecherche.fr/content/re...ticle?id=19969

    Le professeur Commeyras y explique sa théorie à l’un de ses détracteurs.

    Enfin, ce fichier pdf :

    http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n389/pdf/n389a05.pdf

    … qui nous montre à quel point ces études sur la chimie prébiotique est parfois synonyme d’applications industrielles.


    Cordialement
    Dernière modification par Geb ; 04/03/2010 à 13h54.

  18. #105
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Enfin, ce fichier pdf :

    http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n389/pdf/n389a05.pdf

    … qui nous montre à quel point ces études sur la chimie prébiotique est parfois synonyme d’applications industrielles.
    Je tiens à attirer votre attention sur le contenu de ce pdf.

    Dans le scénario élaboré par les scientifiques de Montpellier, ce n’est qu’au-delà d’un certain régime que ce moteur moléculaire organise la matière (acides a-aminés) et l’énergie (chimique et thermique). S’il tourne trop lentement, sa production (peptides) retourne à l’équilibre (acides a-aminés). Si sa vitesse est au contraire suffisante (plus d’un cycle tous les dix ans), sa production devient de plus en plus élaborée et complexe.
    Pour que ce moteur ait pu fonctionner sur la Terre primitive, le réacteur planétaire doit avoir réuni certaines conditions minimales, c’est-à-dire :

    - la possibilité d'alternances de phases humides et sèches, ceci impliquant l'existence de continents émergés et d’eau à l’état liquide ;
    - la présence de molécules (acides a-aminés, acide isocyanique, gaz carbonique, monoxyde d’azote et traces d’oxygène) dans de bonnes proportions.
    Des travaux réalisés par le laboratoire en collaboration avec des géologues et astrophysiciens montrent que ces conditions ont pu être réunies sur la Terre pendant la période comprise entre – 4,3 et – 3,9 milliards d’années au cours de laquelle la vie est apparue.
    Les molécules nécessaires au fonctionnement de ce moteur moléculaire ont plusieurs provenances. Une part découle de l’activation des molécules élémentaires terrestres (azote, hydrogène, méthane, gaz carbonique, eau,...) par les UV solaires, les éclairs d’orages et les impacts météoritiques. Une autre part a directement été apportée par des météorites, micrométéorites et comètes.
    Et un peu plus loin :

    Les premiers organismes vivants sont nés dans un environnement riche en molécules énergétiques (acide cyanhydrique, aldéhydes, nitriles…), qu'ils ont utilisées dans leur métabolisme. Partant de la double hypothèse que les premiers systèmes vivants sont nés en présence de nitriles et les ont utilisés comme nutriments, et que certains organismes actuels ont gardé cette faculté, les chercheurs de Montpellier ont découvert des bactéries possédant effectivement cette activité dite « nitrilasique », dont personne ne soupçonnait l’existence.
    Bien sûr, le scénario (déja très élaboré et contraignant) proposé n’est peut-être pas celui qui a conduit aux embryons de vie cités plus haut (auto-reproductibles et capables d’évolution). Mais cela aurait très bien pu se passer ainsi.


    Cordialement

  19. #106
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Au-delà des travaux fondateurs d’Alexandre Oparine (1924) sur l’évolution chimique et de Stanley Miller et Harold Urey (1953), il y a eu depuis, des avancées significatives :

    Stanley Fox parvint à synthétiser des membranes cellulaires rudimentaires capables de se diviser. Préfiguration des premières cellules, certaines possèdent une double membrane comme celles des bactéries.

    En 1979, Manfred Eigen (qui avait obtenu le prix Nobel en 1962), en collaboration avec Peter Schuster, conçut la théorie dite « des hypercycles » : la liaison cyclique de cycle de réactions comme explication à l'auto-organisation des systèmes prébiotiques.

    En 1982 Thomas Cech découvrit les propriétés catalytiques de l’ARN en étudiant le protozoaire cilié tetrahymena thermophila. Découverte pour laquelle il obtint le prix Nobel de chimie en 1989 conjointement avec Sidney Altman.

    Dans les années 90, Le type de ribose présent dans l’ARN a été synthétisé dans des conditions prébiotiques par Albert Eschenmoser, alors chercheur à l’école polytechnique de Zurich.

    Aujourd’hui, et avec cette synthèse de 2 (les plus difficiles à obtenir selon Sutherland lui-même) des 4 nucléotides de l’ARN, ont approche du moment où le temps et le processus évolutif (autrement dit, du hasard en grande partie) est le principal facteur qui entre en jeu.

    Nous avons en effet plus ou moins compris :

    - la synthèse des acides aminés (cosmochimie),
    - la synthèse des nucléotides,
    - la synthèse des protéines,
    - la synthèse de membranes.

    Tous ces éléments, rassemblés à l’intérieur des membranes primitives (les microsphères de Fox), ont permis à la chimie de la vie de gagner en efficacité, et d’évoluer dans un milieu protégé. Jusqu’à atteindre le niveaux, des centaines de millions d'années plus tard, des premiers organismes unicellulaires complets exploitant les diverses sources d’énergie disponibles (nitrile, sulfure d’hydrogène, énergie solaire…).


    Cordialement

  20. #107
    Carcharodon

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Salut TK,

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Les seuls recherches "exobiologiques" que auquel je prette un interet scientifique sont ... et la paleontologie precambrienne
    Les recherches exobiologiques dans la paléontologie précambrienne ?
    Tu veux dire les apports éventuels d'éléments prébiotiques ET (acides aminées je suppose) dans la constitution des briques initiales du vivant terrestre ?
    Si tu avais quelques éléments pour faire le point la dessus je ne dirais pas non
    merci, si t'as le temps.
    ... et si je t'ai bien compris ...
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  21. #108
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonsoir Carcharodon,

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Les recherches exobiologiques dans la paléontologie précambrienne ?
    Je ne suis pas mieux placé que Tawahi-Kiwi pour répondre mais voilà une définition de l'exobiologie, donnée par André Brack, lorsqu'il était directeur de recherche au CNRS, au centre de biophysique moléculaire d'Orléans (il l'est peut-être toujours) :

    L'exobiologie est l'étude des origines, de l'évolution et de la distribution de la vie dans l'Univers. La vie sous toutes ses formes et tout ce qui a contribué à son émergence : de la simple molécule constituant les organismes aux créatures intelligentes.
    Si on se base sur cette définition, la paléontologie précambrienne a bien sa place en exobiologie. Notamment dans l'étude de l'évolution de la vie terrestre entre les protozoaires unicellulaires et sans noyaux, en passant par les stromatolithes et jusqu'à la faune de Burgess (qui date du début du Cambrien).

    C'est comme ça que j'interprète les dires de T-K. Mais il pourra s'exprimer par ailleurs sur ce qu'il a voulu dire.


    Cordialement

  22. Publicité
  23. #109
    Tawahi-Kiwi

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Si on se base sur cette définition, la paléontologie précambrienne a bien sa place en exobiologie. Notamment dans l'étude de l'évolution de la vie terrestre entre les protozoaires unicellulaires et sans noyaux, en passant par les stromatolithes et jusqu'à la faune de Burgess (qui date du début du Cambrien).
    Oui, c'est bien cela que je voulais exprimer. Les decouvertes des 10-15 dernieres annees sur la vie du Precambrien et la biogeochimie ont considerablement affines nos idees sur les proprietes de la vie primitive sur Terre. Sur cette base, j'estime que l'on peut extrapoler legerement a un systeme exo-terrestre dans le sens ou la Terre de l'Archeen et du Proterozoique n'a que peu de choses a voir avec notre Terre actuelle.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  24. #110
    invité6543212033

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    n'a que peu de choses a voir avec notre Terre actuelle.

    T-K
    Et à qui la faute ...

    DarkOctani pour la Vie !

  25. #111
    marcoarsenic

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par magic cat Voir le message
    Si on se base sur nos connaissances des planètes hebergeant la vie les probabilités sont de 0
    Ils nous manque encore trop de paramètres, on est même pas foutu de savoir les critères suffisant de pourquoi y a de la vie sur la notre alors de là à extrapoler pour une autre.
    Quand a donner des chiffre de probabilité !!!

    Maintenant si tu demandes si il y a des chances qu'il y ait de la vie ailleurs dans l'univers, je dirais qu'il y a des chances.
    Combien, personne le sait
    La probabilité est de 1 tu nous as pas compté!!!

  26. #112
    Cephide

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par marcoarsenic Voir le message
    La probabilité est de 1 tu nous as pas compté!!!
    Déterrage de vieux topic...
    Une probabilité de 1 correspond à l'évènement certain. Ce n'est assurément pas le cas... A la limite, on pourrait tenter environ un 1/500 (planètes extrasolaires + système solaire) et encore, c'est un chiffre qui n'a pas beaucoup de sens.
    Dimitri

  27. #113
    pseudo*

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Il s'agit moins de gagner à la loterie ou de faire des probabilités sur la comète que de cerner un potentiel de nature céleste à créer de la vie en abondance et en diversité.

  28. #114
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Bonjour,

    Que sait-on de la chronologie des évènements au cours du premier milliard d'années d'existence de la planète Terre, soit entre sa formation et les premières traces de vie sur Terre ?

    Si je résume sommairement tout ce que j'ai pu en apprendre, on pense que la vie est apparue peu après la fin de la période de bombardement, entre 3,9 et 3,8 milliards d'années (analyses controversées d'Isua au Groenland), en un laps de temps que certains imaginent aussi court que 50 millions d'années.

    Le bombardement météoritique intense, a enrichi considérablement les composés organiques sur Terre, avec les autres sources de carbone (éruptions volcaniques, synthèse dans les conditions d'un impact, sources hydrothermales, failles océaniques, poussières micrométéoritiques, synthèse à partir des éclairs dans l'atmosphère...).

    Avant cette époque, les océans avaient déjà eu le temps de se former. La pression atmosphérique à la surface de la Terre était peut-être de plus de 200 bars. Cependant, pendant la phase intense de bombardement, les océans terrestres auraient vraisemblablement pu s'évaporer entièrement. A la fin de cette phase survient une formidable condensation atmosphérique avec d'intenses précipitations.

    Passer l'époque du bombardement, les terres émergées sont issues de pics de volcan, formant de petits archipels et peut-être des îles comme l'Irlande actuelle. Les terres sont composées de cendres volcaniques, comme ces terres noires qu'on trouve aujourd'hui aux abords des volcans. La température de l'océan est très élevée (entre 70 et 80°C selon les estimations).

    La composition de l'atmosphère, il y a 3,5 milliards d'années, consistait principalement en dioxyde de carbone, du monoxyde de carbone, de la vapeur d'eau, peut-être 2% d'azote et moins de 0,2% d'oxygène.

    Le ciel est gris, empli de poussière des éruptions, la pluie est acide, le rayonnement UV intense (peut-être 1000 fois son niveau actuel). Le jeune Soleil, qui ne produit que 70% de sa luminosité actuelle, est caché par l'épaisse atmosphère dont la pression s'élève toujours à à plusieurs dizaines de bars de pression au niveau du sol vers 3,5 milliards d'année avant le présent.

    Peu de certitude quant à la date de l'émergence du champ magnétique terrestre, mais on pense que certains planétésimaux ayant constitués les briques de la Terre étaient déjà différenciés et possédaient un champ magnétique propre que l'on estime à 40% de l'intensité du champ magnétique terrestre actuel.

    La vie durant les premiers centaines de millions d'années de son émergence, aurait subi plusieurs changements notables, comme des endosymbioses (mitochondries, chloroplastes...), l'apparition d'organismes photosynthétiques... autre chose ?

    Si quelqu'un pouvait partager ses connaissances, nuancer ce que j'ai déjà écrit, nous parler de ses lectures à ce sujet, je le remercie d'avance.

    Cordialement

  29. Publicité
  30. #115
    Geb

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    La vie durant les premiers centaines de millions d'années de son émergence, aurait subi plusieurs changements notables, comme des endosymbioses (mitochondries, chloroplastes...), l'apparition d'organismes photosynthétiques... autre chose ?
    Désolé pour le double post. J'aimerais simplement ajouter cet article très intéressant sur une théorie proposant les étapes de l'évolution du ribosome à partir d'un simple brin d'ARN :

    Deconstructing the Ribosome


    Cordialement

  31. #116
    el_ukreniano

    Re : Chances de création de la vie sur une autre planète

    il ne faut pas penser que l'environnement propice à la vie de notre planete soit le seul pour tout l'univers, l'eau peut ne pas etre nécessaire pour une forme de vie comme le poison ne l'est pas non plus pour nous, avec toutes ces galaxies il doit y avoir au moins une forme de vie, qu'elle soit intelligente ou bien débile comme l'être humain mais elle doit exister!

Sur le même thème :

Page 4 sur 4 PremièrePremière 4

Discussions similaires

  1. La vie sur une planéte en rotation synchrone ?
    Par Mark_Green dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 28/12/2010, 00h53
  2. Réponses: 24
    Dernier message: 06/11/2009, 05h48
  3. Une autre forme de vie
    Par padu17 dans le forum Archives
    Réponses: 48
    Dernier message: 06/07/2009, 15h18
  4. De la vie sur une autre planète !!
    Par Percevalgui dans le forum Archives
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/04/2008, 15h51
  5. Une autre forme de vie
    Par nooodles dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 35
    Dernier message: 21/12/2007, 21h31