Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

en equilibre energétique dans le vide ??



  1. #1
    quetzal

    en equilibre energétique dans le vide ??


    ------

    bonjours, j'ai quelques question/reflexion a vous posez..

    dans la désintégration naturelle du neutron, celui se transforme en proton + 1 electron et antineutrino.. peut-on dire que l'electron est necessaire a l'equilibre energétique du proton, l'electron (en général) pouvant-etre compris comme une sorte de "tampon energétique variable" necéssaire a la stabilité du proton en fonction du millieu ??

    il me semble que dans le cas des atomes radioactifs, plus l'on refroidit ces atomes et plus ceux-ci deviennent instable et rejète leur alpha, donc change de niveau energétique.. le millieu(niveau d'energie) pourrait-il expliquer la désintégration de l'atome radioactif, donc par-là aussi celle du neutron ?

    a avoir lu quelque post précédant, les niveaux d'energies accéptable pour le proton semble etre quantifié, comme si il y avait des "plages" d'equilibre pour ces niveaux d'energie. il y a t-il une sorte de ligne de stabilité maximale, un pivot de contruction de la table de mendeleiv ainsi que de des isotopes ??

    dernière question
    si ce pivot existe, il y a t-il une "raison" a cet ordonancement régulier, un pattern, un algorythme de dévellopement de cette table.. le millieu (espace-temps/vide quantique pourrait-il jouer un role dans cet "ordonancement")

    merci beaucoup d'avance pour vos réponses.(désolé pour le nombre)

    -----

  2. #2
    A. Bouquet

    Re : en equilibre energétique dans le vide ??

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    bonjours, j'ai quelques question/reflexion a vous posez..

    dans la désintégration naturelle du neutron, celui se transforme en proton + 1 electron et antineutrino.. peut-on dire que l'electron est necessaire a l'equilibre energétique du proton, l'electron (en général) pouvant-etre compris comme une sorte de "tampon energétique variable" necéssaire a la stabilité du proton en fonction du millieu ??
    Non, l'électron est là "pour" compenser la charge électrique du proton, et l'antineutrino "pour" compenser le nombre leptonique de l'électron. Je mets des guillemets à "pour" car, selon la théorie actuelle de l'interaction faible, tout ce que l'on peut vraiment dire c'est qu'il existe d'une part un couplage entre le proton, le neutron (ou leurs quarks) et le boson W, et d'autre part un couplage entre ce même W et une paire électron-antineutrino, et que la désintégration du neutron est 1) énergétiquement possible et 2) peut se faire par ce canal.

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    il me semble que dans le cas des atomes radioactifs, plus l'on refroidit ces atomes et plus ceux-ci deviennent instable et rejète leur alpha, donc change de niveau energétique.. le millieu(niveau d'energie) pourrait-il expliquer la désintégration de l'atome radioactif, donc par-là aussi celle du neutron ?
    L'activité des noyaux est indépendante de la température (tant que celle-ci ne se situe pas au-delà de quelques millions de degrés). Les refroidir ne change rien. Peut-être la confusion vient-elle de ce que les neutrons interagissent mieux avec les noyaux quand leur énergie est plus faible, et que l'on parle parfois de "neutrons refroidis".

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    a avoir lu quelque post précédant, les niveaux d'energies accéptable pour le proton semble etre quantifié, comme si il y avait des "plages" d'equilibre pour ces niveaux d'energie. il y a t-il une sorte de ligne de stabilité maximale, un pivot de contruction de la table de mendeleiv ainsi que de des isotopes ??
    Les niveaux d'énergie dans le noyau sont quantifiés comme ceux dans l'atome (pour la même raison: le volume est limité). Quant à la ligne de stabilité, c'est simplement le fond de la "vallée de stabilité" correspondant aux isotopes les plus sables des différents éléments.

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    dernière question
    si ce pivot existe, il y a t-il une "raison" a cet ordonancement régulier, un pattern, un algorythme de dévellopement de cette table.. le millieu (espace-temps/vide quantique pourrait-il jouer un role dans cet "ordonancement")

    merci beaucoup d'avance pour vos réponses.(désolé pour le nombre)
    Je ne vois pas de lien direct entre le vide ou l'espace-temps, et le fait que pour chaque valeur Z du nombre de protons il existe une ou deux valeurs du nombre N de neutrons qui minimisent l'énergie du noyau (Z,N).

    Cordialement

  3. #3
    quetzal

    Re : en equilibre energétique dans le vide ??

    grand merci pour vos réponses, mes proposition tenait sur le fait que je pensais que les noyau radioactifs etait sensibles au fait d'être refroidit, et que ceux-ci émétait plus facilement leur alpha..

    quand a la relation au vide, juste une question de symétrie entre proton et ces fameux anti-proton que l'on ne trouve plus dans la nature.. le vide me parraissant etre un champs "neutre" fluctuant, géniteur neutre des particule(voir expérience de casimir), enfait je lui(le vide) aurait simplement bien vu une "action réelle sur les propriétés des particules, dans le sens ou par exemple la masse serait l'effet de la présence de particule positive ou negative dans ce champs neutre. comme des sorte d'inclusion dans du verre..

    merci pour le temps pris a me répondre..
    bien amicalement..

Discussions similaires

  1. Exploitation énergétique des potentiels électrostatiques présents dans la nature
    Par nightflight77 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 20
    Dernier message: 17/05/2010, 17h52
  2. Gravitation dans le vide
    Par bigarreau dans le forum Archives
    Réponses: 15
    Dernier message: 19/12/2007, 11h43
  3. Disque epais en equilibre dans un tambour fixe
    Par fredos dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 13/07/2007, 17h01
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 13/04/2005, 20h23