Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Dépression post partum



  1. #1
    johanna2470

    Dépression post partum

    Bonjour tout le monde !

    Je m'appelle Johanna, j'ai 24 ans et depuis que j'ai accoucher de mon deuxième enfant je fais de la dépression. Le docteur ma donner des anti-dépresseurs mais je ne voulais pas les prendres. Je me rend malade grave, la j'ai la diarrhée et la nausée. Bref, résultat j'ai pris sur moi et j'ai commencer les anti-dépresseurs. Sa s'appelle séroplex. Si quelqu'un connait, j'aimerais être rassurer car j'ai peur des éffets secondaires et d'être dépendante. Merci a tous

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    syndelle

    Re : dépression post partum

    bonjour Joanna,

    je crois que tu es vraiment très inquiète sur ton état de santé. tu penses d'abord à une MICI et là tu parles de ton inquiétude quant aux anti dépresseurs. tu devrais peut être faire confiance à ton médecin. ton corps réagit à toute cette inquiétude par des symptômes tel que des diarhées et autres... il faut d'abord que tu essaies de ne pas t'inquiéter sur ton état de santé physique te le moral suivra. tout est lié tu sais! cesse de t'en faire. n'hesite pas à parler à ton medecin de tes inquiétudes mais n'en rajoute pas qui ne soient pas nécessaires!

    bon courage à toi!

  4. #3
    kinette

    Re : dépression post partum

    Bonjour Johanna,
    Pour les antidépresseurs, pas de panique: il n'y a pas de dépendance, et les effets secondaires sont faibles.[edit: j'ai pas dit "nuls", et donc il faut vraiment discuter avec ton médecin pour vous mettre d'accord sur la marche à suivre].

    Je pense que tu peux discuter avec ton médecin pour voir comment gérer la dose: certains médecins proposent de commencer avec une dose faible et c'est (en accord avec le médecin) le patient qui augmente lui-même très progressivement et lentement la dose jusqu'à se sentir mieux (donc le patient garde un contrôle sur la prise du médicament, et le médicament n'est là que pour soulager ce passage à vide, et il est bien entendu que c'est un traitement provisoire).

    J'imagine que c'est pas facile de déprimer après une naissance (même si c'est super courant) car les gens sont toujours là pour te culpabiliser en te disant que tu devrais plutôt te réjouir d'avoir un enfant...

    Bref, tu traverses une période pas facile, et il va falloir que tu prennes soin de toi, malgré un entourage qui ne te comprend pas nécessairement

    Autre chose à comprendre aussi: la dépression peut être influencée par l'état hormonal (de même d'ailleurs que l'intestin ): essaie de voir avec ton médecin s'il n'y aurait pas quelque chose à faire de ce côté.

    Bon courage et n'hésite pas à repasser par ici!
    Bises!
    K
    Dernière modification par kinette ; 17/02/2007 à 23h58.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    Jiav

    Re : dépression post partum

    Si tu ne souhaite pas utiliser les anti-dépresseurs, il y a d'autres approches à tenter avant.

    http://www.cmha.ca/bins/content_page...6-87-88&lang=2
    http://www.phac-aspc.gc.ca/dca-dea/p.../smpf06_f.html

    DÉPRESSION POSTNATALE

    Dix à vingt pour cent des femmes vivent une dépression durant la première année après avoir donnénaissance. D'habitude, cela commence de deux semaines à six mois après la naissance. Bien qu'il s'agisse d'une forme de dépression clinique, elle n'est pas de nature psychotique. Parmi les symptômes communs, on note les suivants : la mère est constamment au bord des larmes, lesquelles jaillissent souvent; elle manifeste des sentiments d'abattement et de culpabilité, une labilitéémotionnelle, de l'anorexie, de l'insomnie, le sentiment de ne pas être à la hauteur; elle a une piètre image de soi, est incapable de s'adapter, effectue un retrait social'et s'inquiète de « ne pas aimer le bébé». Parmi les nombreux symptômes physiques, on constate une faiblesse de concentration, de l'irritabilité, une perte de mémoire et de la fatigue (Pearce, 1997; Stewart et Robinson, 1993; Robinson et Stewart, 1986).

    Bien des femmes se donnent beaucoup de mal pour cacher leur dépression à leur famille et à leurs proches, parce qu'elles estiment que cela ne convient pas à une « vraie » mère ou n'est pas acceptable socialement. Jusqu'à présent, aucune anomalie hormonale n'a pu être déterminée, et ce même si l'on attribue depuis longtemps la responsabilitéde cet état aux changements hormonaux. Les femmes les plus à risque sont celles qui ont déjà souffert d'une dépression ou qui ont connu une grossesse difficile accom-pagnée de problèmes affectifs. Des relations familiales ou conjugales difficiles et différentes épreuves peuvent également contribuer à la dépression. Les publications savantes font souvent état de l'utilitédes instruments de dépis-tage pour aider à reconnaître les femmes qui risquent d'avoir ou qui font déjà une dépression postnatale (Beck, 1995b; Schaper et coll., 1994; McIntosh, 1993; Cox, 1989).

    L'orientation vers un professionnel de la santémentale et le traitement professionnel de la dépression postnatale sont des composantes importantes des soins. La dépression peut avoir des effets graves et prolongés sur la mère et sur le développement de sa relation avec son nouveau bébé(Beck, 1995a). Les traitements de soutien comprennent les groupes d'entraide, les services de relève, l'aide à domicile, le counseling et l'encadrement de la mère dans sa relation avec son enfant. En outre, la psychothérapie peut aider la femme à résoudre ses conflits quant à son rôle de mère. Certaines femmes ont besoin d'information sur le rôle parental; d'autres, de counseling matrimonial'et d'aide domestique. Souvent, une dépression grave qui ne se résout pas rapidement par la psychothérapie peut être soulagée par des antidépresseurs. Les nouveaux antidépresseurs ne causent habituellement pas de somnolence, permettant à la femme de participer pleinement aux soins de son bébé (Stewart et Robinson, 1993). Par contre, l'usage d'antidépresseurs chez la femme qui allaite fait l'objet de controverse, et la plupart des inscriptions avertissent de les « utiliser avec prudence ». (Lignes directrice nationales sur l'allaitement maternel à l'intention des intervenants et intervenantes en soins de la santé, ICSI, 1996.) Le pronostic est bon pour la plupart des femmes qui sont traitées adéquatement pour une dépression postnatale : environ 65 p. 100 se rétablis-sent en moins d'un an. Les recherches indiquent qu'il arrive souvent que la dépression postnatale ne soit pas décelée en dépit des contacts fréquents des femmes avec les professionnels de la santé durant la première année postna-tale (Beck 1995a et b; Misri 1993; Cox et coll., 1987). On recommande aux professionnels de la santéd'utiliser des instruments de dépistage, comme l'inventaire de dépression postnatale d'Edinbourg (Cox et coll., 1987), pour aider à repérer les femmes qui risquent d'avoir une dépression postnatale (Schaper et coll., 1994).
    L'été vient.

  6. #5
    jeunemaman

    Re : dépression post partum

    salut. j ai 19 ans et je viens d avoir mon premier bébé. je crois que je suis en depression post-partum et j aimerais avoir de plus amples renseignements. je voudrais surtout savoir comment vous vous en etes sortie.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile

    Re : dépression post partum

    Je pense qu'une partie non négligeable de la dépression post-partum est liée à l'état d'intense fatigue de la mère : porter un enfant fatigue le corps, et après la naissance, ça ne s'arrange pas tellement il y a de boulot et de nuits hachées.
    En plus des traitements médicaux possibles (je ne suis pas apte à en parler), essaie de te faire aider le plus possible par ton compagnon, par ta famille ou celle de ton compagnon... bref, ne reste pas toute seule à porter la responsabilité et la fatigue dues à ce bébé.
    Et bon courage.

  9. Publicité
  10. #7
    jeunemaman

    Re : dépression post partum

    d accord mais il se trouve qu il y a que mon chum d au courant.

  11. #8
    Cécile

    Re : dépression post partum

    Je ne suis pas sûre d'avoir compris (chum, c'est joli, ça veut dire ton copain ?). Ni tes parents ni les siens ne le savent ? Evidemment, ce n'est pas simple comme situation, car la naissance est un moment où on a souvent besoin de sa famille, et pas uniquement d'un point de vue matériel (aide) : ça remue tellement de trucs psychologique sur notre propre rapport à nos parents !

  12. #9
    jeunemaman

    Re : dépression post partum

    chum veut egalement dire copain .... oui oui ils tous au courant de l existance du petit, c est du fait que je crois etre en depression post-partum...

  13. #10
    Cécile

    Re : Dépression post partum

    Tu n'es pas obligée de leur dire. Tu peux juste dire que tu as besoin d'eux en ce moment.

  14. #11
    mistigri78

    Re : Dépression post partum

    je suis un trés vieux papa mais mon épouse a parfaitement eu cette état aprés accouchement !aujourd'hui auusi on voudrait que la femme sois d'un coup comme avant c'est pafois difficile !ça dépend ... il faut attendre qu'elle se remette tranquilou c'est plus ou moins long il faut l'aimer l'assister la soutenir !

  15. #12
    yolande buyse

    Re : Dépression post partum

    Bonjour Johanna, pour être en forme rapidement : porte ton bébé, ne te sépare pas de lui, allaite le quand il en a besoin, communique beaucoup avec lui, va promener tous les jours avec lui au grand air. L'oxygène va te remettre vite d'aplomb. Mange des aliments crus, de bons oeufs, du poisson qui vit en banc, genre maquereaux, sardines, harengs, des graines germées, des farineux sans gluten, prends tous les jours un peu d'algues, et si tu le trouves du krill. Evite de manger des aliments où il y a des additifs alimentaires de synthèse, ne chauffe pas les huiles et le beurre que tu utilises, mange très peu de fromage et uniquement au lait cru. Jouis beaucoup de ton bébé. C'est le plus beau métier d'être maman. Pour le moment, c'est lui et toi, les personnes les plus importantes du monde.

  16. Publicité
  17. #13
    yolande buyse

    Re : Dépression post partum

    Citation Envoyé par johanna2470 Voir le message
    Bonjour tout le monde !

    Je m'appelle Johanna, j'ai 24 ans et depuis que j'ai accoucher de mon deuxième enfant je fais de la dépression. Le docteur ma donner des anti-dépresseurs mais je ne voulais pas les prendres. Je me rend malade grave, la j'ai la diarrhée et la nausée. Bref, résultat j'ai pris sur moi et j'ai commencer les anti-dépresseurs. Sa s'appelle séroplex. Si quelqu'un connait, j'aimerais être rassurer car j'ai peur des éffets secondaires et d'être dépendante. Merci a tous
    Bonjour Johanna,
    Porte ton bébé, ne te sépare pas de lui, allaite le quand il en a besoin. Mange de bonnes choses : des graines germées, des oeufs naturels, un peu de fromage au lait cru, mange des farineux sans gluten, prends du krill. Promène toi dans le bon air au moins une heure par jour, fais toi aider dans ton ménage. Rencontre les gens que tu aimes uniquement.
    Le métier de maman est le plus beau métier, c'est le bébé et toi qui êtes les plus importants.
    Sois heureuse.
    Yolande

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La dépression
    Par Yoyo dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 74
    Dernier message: 04/08/2015, 08h52
  2. Dépression
    Par ANGEROUX dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/07/2008, 19h02
  3. Dépression post-thesis
    Par Keroppi78 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/01/2006, 13h28
  4. Finlandaise cherchant post de post doc en France
    Par cyrilleV dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/04/2005, 13h36
  5. dépression
    Par ingridc dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/04/2004, 00h29