Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Scarification : rechute



  1. #1
    flo-géo

    Scarification : rechute


    ------

    Bonjour.je suis actuellement en classe de seconde. En quatrième, je me scarifiais très profondément mais j'ai arrêté fin quatrième.
    Je vais voir un psy...

    Mais je voudrais savoir si le fait de m'ouvrir des entailles peut par exemple faire rentrer une bactérie et qu'on me coupe un membre par exemple? Parce que hier soir je l'ai refait aux chevilles et j'ai peur que quelque chose rentre....

    Aidez moi s'il vous plaît.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    spoltibrun
    Invité

    Re : Scarification : rechute

    Bonjour, je passe par hasard sur ce forum et ton message me deconcerte
    Je n'ai aucune aptitude psy
    Aucune formation de médecine
    Mais il est évident que le fait de s'entailler comme cela va tot ou tard entrainer en infection plus ou moins grave

  4. #3
    flo-géo

    Re : Scarification : rechute

    je l'ai déjà fait et je n'ai jamais eu de problème... Mais que faire pour empêcher une infection? Je ne veux pas qu'un scafilocoque doré ou un truc dans le genre me fasse perdre un membre pour une bêtise. AIDEZ MOI

  5. #4
    rafale_b1

    Re : Scarification : rechute

    Tu peux utiliser un désinfectant pour nettoyer la plaie, type povidone iodée (betadine pour ne pas la citer). Puis couvrir la plaie (sans faire un truc hermétique) avec une compresse pour éviter qu'elle ne soit souillée par quoi que ce soit.
    Mais ceci ne va pas résoudre le probleme. Et ça ne veut pas dire non plus qu'il n'y aura jamais d'infections, mais du moins ça les limites.
    Surtout, continue les séances avec le psy, car le seul moyen d'eviter toute infections (en ce qui te concerne bien sûr) est de ne pas s'infliger de plaies.
    Courage pour la suite

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    spoltibrun
    Invité

    Re : Scarification : rechute

    Quelqu'un à l'air de vouloir te faire peur non ?

  8. #6
    flo-géo

    Re : Scarification : rechute

    DE quoi parles-tu spoltibrun???

  9. Publicité
  10. #7
    kinette

    Re : Scarification : rechute

    Citation Envoyé par flo-géo Voir le message
    Bonjour.je suis actuellement en classe de seconde. En quatrième, je me scarifiais très profondément mais j'ai arrêté fin quatrième.
    Je vais voir un psy...

    Mais je voudrais savoir si le fait de m'ouvrir des entailles peut par exemple faire rentrer une bactérie et qu'on me coupe un membre par exemple? Parce que hier soir je l'ai refait aux chevilles et j'ai peur que quelque chose rentre....

    Aidez moi s'il vous plaît.
    Bonjour,
    Le danger est je pense identique à ce qu'on a pour toute plaie (non nul, même si faible).
    Déjà tout dépend avec quoi a été fait la coupure, si la peau était propre, et si il y a eu désinfection après.

    Enfin prends soin de toi: la peau c'est un jolie enveloppe, elle rend plein de service, elle protège... elle n'a pas mérité ça

    Cordialement,
    K
    PS: discutes-en de toute façon avec ton psy (s'il est psychiatre, il a de plus une formation de médecine, et pourra t'expliquer plus précisément le risque que tu prends...).
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #8
    spoltibrun
    Invité

    Re : Scarification : rechute

    J'ai l'impression que quelqu'un cherche à te faire peur en te disant que tu risque l'amputation si tu continue
    J'ai raison ou pas ?

  12. #9
    Corazon

    Re : Scarification : rechute

    ...même si dans la majorité des cas il n'y a aucune conséquence, une simple égratignure peut mener à l'amputation voire à la mort. Ça arrive.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  13. #10
    Saint-Sandouz

    Re : Scarification : rechute

    Citation Envoyé par flo-géo Voir le message
    Bonjour.je suis actuellement en classe de seconde. En quatrième, je me scarifiais très profondément mais j'ai arrêté fin quatrième.
    Je vais voir un psy...
    Je viens de lire ce post de toi dans Scarification : rechute que je trouve inquiétant.
    Premier point : bien sûr n’importe quelle plaie peut s’infecter que tu l’aies ouverte volontairement ou non. De plus même sans infection un plaie laisse une cicatrice qui reste visible pratiquement à vie.
    Deuxième point : je t’ai dit dans ma réponse qu’il faut se demander pour tout ce qu’on fait a) si ça nuit à autrui et b) si ça nuit à soi-même.
    On n’a pas le droit de nuire à autrui et il ne faut pas non plus se nuire à soi-même, surtout si les conséquences peuvent être à long terme.

    Fais donc très attention de ne pas t’abîmer, en particulier tes organes génitaux et tes seins. D’une certaine manière le plaisir sexuel ressemble à une déchirure. N’en fais donc pas une vraie.
    Il est possible que la première fois tu déchires pour de bon ton hymen, autrement dit ton pucelage, et que ça saigne. Tu ne seras donc plus « vierge » en ce sens. En ce qui me concerne ça n’a aucune importance. Je n’y accorde aucune valeur. La virginité peut aussi se concevoir comme le fait de ne pas avoir eu de rapports sexuels avec un garçon, au même titre qu’on dit d’un garçon qu’il est puceau bien qu’il n’ait pas de pucelage physique.
    Ce point est une question de morale personnelle. Je n’ai donc rien à te dire en la matière.

    Par contre je dois insister sur l’importance de préserver ton intégrité physique. L’hymen est destiné à être déchiré de toutes façons à moins de vouloir rester vierge à tous points de vue (c’est donc toi qui vois). Il ne faut surtout pas que tu t’abîmes par des scarifications aussi bien sur le court terme par le risque d’infection que sur le long terme par les cicatrices ou les mutilations que tu risques de faire. Cela peut entrainer des dommages irréparables !
    C’est d’ailleurs curieux que j’aie pensé à ce problème en te répondant hier mais je n’en ai pas parlé parce que c’est un risque assez rare.
    Dans ton cas il me semble majeur.

    Prends donc bien garde en te masturbant que ça ne devienne pas automutilant. N’utilise donc que tes mains sans les ongles (ou coupe-les)

    D’ailleurs il me semble possible que si tu parviens à l’orgasme tu n’aies plus envie de te mutiler puisque la scarification symbolise la pénétration sexuelle et la déchirure de l’hymen. Le fait que tu aies créé ces discussions coup sur coup me semble aller dans ce sens.

    Parles-en avec ton psy.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  14. #11
    bardamu

    Re : Scarification : rechute

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    (...)
    Fais donc très attention de ne pas t’abîmer, en particulier tes organes génitaux et tes seins. D’une certaine manière le plaisir sexuel ressemble à une déchirure. (...)
    D’ailleurs il me semble possible que si tu parviens à l’orgasme tu n’aies plus envie de te mutiler puisque la scarification symbolise la pénétration sexuelle et la déchirure de l’hymen. Le fait que tu aies créé ces discussions coup sur coup me semble aller dans ce sens.

    Parles-en avec ton psy.

    ND
    Bonjour,
    Plutôt que s'autoriser une "psychanalyse" à partir de 2 messages, le mieux est sans doute d'en rester au dernier conseil : "parles-en avec ton psy".
    Je ne doute pas de tes bonnes intentions mais la gestion du corps est une affaire complexe à l'adolescence et même si jouer avec les symboles fait joli, il n'est pas recommandé d'induire telle ou telle idée à partir de vagues relations qui sembleraient "logiques".
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  15. #12
    off22

    Re : Scarification : rechute

    Bonjour, je crois pouvoir te dire que la scarification est en effet dangereuse car les bactéries colonisent plus facilement l'organisme car elles arrivent plus rapidement dans le sang et donc on plus rapidement accès aux organes. Le staphylocoques doré n'est pas si dangereux que ca, elle ne cause généralement que des petites gastros. Une amputation en général n'intervient que lorsque tu es atteint de maladie qui provoque par exemple la mort des tissus et heuresement ce type de maladie ne court plus vraiment les rues
    Je ne pense pas que tu es à t'inquiétée pour une amputation.
    Je me scarifie moi aussi depuis l'age de 14ans, j'ai essayée de nombreuse fois d'arréter mais je n'y arrive pas, aujourd'hui j'ai 18 et je n'ai jamais eu de problème particulier mis a part l'apparition de grosse douleur dans mes bras.
    Cela dit, même si je sais que c'est extrèmement difficile, essai de t'arreter.

  16. Publicité
  17. #13
    etoile64

    Re : Scarification : rechute

    Dire que le staph doré n'est pas si dangereux que ça est complètement faux.
    Il faut faire très attention avant de dire des choses sur un forum sur un sujet qu'on ne connaît pas.
    Le staph doré peut donner de graves infections cutanées ou même des infections du sang (septicémies) qui sont extremement graves.

  18. #14
    off22

    Re : Scarification : rechute

    Je persiste et assume: le staphylocoque doré n'est pas si dangereux que ca ! Environ 30% de la population sont des porteurs sains (j'en fait moi même partie !). Ils sont dangereux surtout dans les hopitaux ou ils deviennent plus résistants et aussi car ils sont au contact de personne immunodéprimé. Les cas de speticémies sont rares et la plupart des bactéries peuvent provoqués des septicémies.
    Le risque est là mais il n'est pas si important que ca.

  19. #15
    Hazel

    Re : Scarification : rechute

    Moi aussi je persiste et assume, le staph doré est dangereux, c'est une véritable plaie dans tous services de soin, et le portage chronique qui ne pose pas de problème en temps normal (quoique, les panaris a répétitions ne sont pas toujours sans risques chez certains porteurs ) peut rapidement donner des problèmes graves si le porteur concerné est justement un personnel soignant, ou si le porteur doit subir une intervention invasive quelle qu'elle soit ( ce qui peut arriver a tout le monde ).

    C'est une des principale bête noire des infectiologues, être porteur d'un staph doré ne te rend pas expert en staph doré... comme ça a été dit évite de juger de la dangerosité d'un germe dans la pratique courante si tu n'as pas de qualification pour ce faire.
    Banaliser ce germe est une erreur, surtout dans un topic comme celui-ci.

  20. #16
    etoile64

    Re : Scarification : rechute

    Citation Envoyé par off22 Voir le message
    Je persiste et assume: le staphylocoque doré n'est pas si dangereux que ca ! Environ 30% de la population sont des porteurs sains (j'en fait moi même partie !). Ils sont dangereux surtout dans les hopitaux ou ils deviennent plus résistants et aussi car ils sont au contact de personne immunodéprimé. Les cas de speticémies sont rares et la plupart des bactéries peuvent provoqués des septicémies.
    Le risque est là mais il n'est pas si important que ca.
    Et bien vous feriez mieux de vous abstenir. être porteur d'un staph aureus sur la peau de façon chronique peut certes se révéler sans grave danger, l'inoculer directement dans l'organisme par une scarification, si.

    Je ne comprends pas trop le but de vos interventions ici.

  21. #17
    off22

    Re : Scarification : rechute

    Le staph doré est dangereux en milieu hospitalier principalement ! Et que je sache peu de personne vont, mis à part si ils sont soudain pris d'une pulsion, aller se scarifier à l'hopital. Sérieusement, sur le nombre de personne qui se scarifie je doute que le nombre d'infection du à un staph doré soit suffisament important pour que les personne qui se scarifie s'en inquiète !
    Je ne me considère pas experte en staph doré, et surtout pas parce que je suis porteuse saine. J'ai seulement suivi une formation de 2ans en techniques de laboratoire ou nous utilisions en cour de TP des staph doré, et que même si tout le monde ne se scarifie pas (on est cependant jamais à l'abri d'une petite coupure !!) je n'ai vu aucun cas de septicémies. Je me scarifiais à l'époque et certaines de mes connaissances (ami est un trop grand mot) se scarifiais aussi et n'ont pas eu de problème... Après le hasard fait peut être bien les choses mais je crois qu'il ne faut pas faire peur pour faire peur.
    Si j'interviens ici c'est tous simplement parce qu'à chaque fois que j'ai voulu parler de mon problème on m'a immédiatemment répondu qu'il fallait que j'arrète et que c'était dangereux, or c'est quelque chose de réellement difficile et qu'y je crois n'est pas aussi simple que ca peut le paraitre à beaucoup de personne qui interviennent dans ces forums (ou même qui en parle dans la vie courante). Ca me fesait me sentir encore plus mal, parce que je savais qu'il ne fallais pas le faire mais que j'en avais besoin et que lorsque l'on recommence on se sent bien avant de commencer à culpabiliser vis à vis de se que vont penser les autres.
    Si j'intervient c'est parce que je pense que mon "expérience" (même si ej trouve que le mot est mal choisi) dans la scarification me permet d'avoir une autre vision sur le sujet et que mes connaissances en microbiologie me permmettent de dire ce que je dis !

  22. #18
    etoile64

    Re : Scarification : rechute

    Le staph n'est pas dangereux juste parce qu'il est à l'hopital.
    Les souches hospitalières sont plus volontiers multi-résistante que les souches classiques, ce qui fait qu'il est plus difficile de les traiter, mais une infection à staph reste une infection à staph.

    Tiens, un rapport sur les piercings et tatouages (certes ce n'est pas de la scarification mais le type de geste s'en rapproche) : http://www.academie-medecine.fr/User...11dec_2007.doc

    Tu verras que les principales complications sont des infections cutanées, dont à staph.

    Alors certes, ce n'est peit-être pas très agréable à entendre, mais cette jeune fille demande un renseignement, on ne va pas lui mentir juste pour éviter qu'elle culpabilise si?

  23. Publicité
  24. #19
    myoper
    Modérateur

    Re : Scarification : rechute

    Citation Envoyé par off22 Voir le message
    Si j'intervient c'est parce que je pense que mon "expérience" (même si ej trouve que le mot est mal choisi) dans la scarification me permet d'avoir une autre vision sur le sujet et que mes connaissances en microbiologie me permmettent de dire ce que je dis !
    ...Si j'interviens ici c'est tous simplement parce qu'à chaque fois que j'ai voulu parler de mon problème on m'a immédiatemment répondu qu'il fallait que j'arrète et que c'était dangereux...
    Il y a des gens sur ce forum qui ont une expérience supérieure a deux ans (et pas en seulement "en techniques") et qui ont vu plus d'un cas de scarifications ainsi des cas de septicémie : ce n'est pas parce vous n'en avez pas vu qu'il y en a pas ou peu.
    Je connais plein de gens qui boivent et prennent le volant qui n'ont pas eu d'accidents mais a force d'insister ça va arriver ...

    Il y a peu de gens également de gens qui pensent a ce titre que "ce ne soit pas dangereux" ce qui sous entend qu'il faille continuer les scarifications ou que ce soit un bon prétexte pour le faire.
    C'est dangereux dans le sens ou le risque d'infection (donc de septicémie) est réel et présent a chaque fois.
    Il n'y a pas besoin d'aller le faire en hopital pour ça, il suffit que la cicatrisation se passe mal, la désinfection soit insuffisante, etc...

    Ces auto-mutilations ne relèvent pas "d'une vision" mais de la psychiatrie et ces complications physiques de l'infectiologie qui nessecitent plus que l'éxpérience de la chose et deux ans de formation technique.

  25. #20
    Saint-Sandouz

    Re : Scarification : rechute

    Citation Envoyé par off22 Voir le message
    Je persiste et assume: le staphylocoque doré n'est pas si dangereux que ca ! Environ 30% de la population sont des porteurs sains (j'en fait moi même partie !). Ils sont dangereux surtout dans les hopitaux ou ils deviennent plus résistants et aussi car ils sont au contact de personne immunodéprimé. Les cas de speticémies sont rares et la plupart des bactéries peuvent provoqués des septicémies.
    Le risque est là mais il n'est pas si important que ca.
    Je suis cette conversation de loin et je la trouve surréaliste.
    À titre de comparaison, il y a eu une discussion sur la dangerosité de la fellation pour la transmission du VIH où certains intervenants, vu la faible proportion de gens infectés par ce biais, en concluaient que le risque était minime.
    Remettons les choses à plat : la question n’est pas de savoir combien de gens ont attrapé le VIH en pratiquant une fellation mais de savoir si le risque est nul ou non nul pour celui ou celle qui la pratique.
    De même pour le staphylocoque doré, ou toute infection, tu ne sauras s’il est « dangereux » pour toi que lorsque ton système immunitaire aura montré qu’il n’avait pas les défenses suffisantes et que tu seras obligé de subir un traitement avant qu’il soit trop tard.

    Comme le risque est non nul la seule recommandation valable est :
    * ne rien faire pour provoquer une infection si minime soit-elle, donc ne pas faire de lésion (ou de scarification) ;
    * en cas de lésion, même petite, désinfecter aussitôt et pas seulement quand l’infection commence à se voir.
    Toute autre considération est de la foutaise.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  26. #21
    CorpsTech

    Re : Scarification : rechute

    Pfou, je me rend compte que j'ai pas pu faire bref... Et désolé , j'ai du faire fausse manip, le message est posté 2 fois !
    Mon site pro : www.corpstech.fr - Mon side-project : deepinapnea.over-blog.com

  27. #22
    etoile64

    Re : Scarification : rechute

    L'étude que j'ai postée n'avait en aucun cas pour but de jeter le discrédit sur les piercings et tatouages, mais pour montrer à mon interlocutrice précédente que le staph doré était dangereux lors d'une inoculation directe et pouvait entraîner des infections cutanées graves, puisque ce n'était pas le cas d'après elle.

    Rien de plus.

Discussions similaires

  1. Rechute de maladie de Hodgkin
    Par colt17 dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 84
    Dernier message: 09/11/2011, 14h34
  2. Suicide-scarification
    Par casse tete dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/09/2006, 22h47
  3. Enfin un espoir de prévenir la rechute d'un accident vasculaire cérébral ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/05/2005, 13h22
  4. La mémoire du sevrage pourrait entraîner la rechute du toxicomane
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/03/2005, 13h06