Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 88

y a t-il un gène de l'homosexualité?



  1. #31
    uvdr

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par Narduccio
    Là, je ne comprend pas ou tu veux en venir. Tu es sur de ne pas avoir de problème, je sens percer une pointe d'agrésivité, tu devrais peut-être consulter un psy ...
    salut Narduccio,

    ben oui effectivement cette discussion m'a fait bondir,

    je remarque surtout que dés que l'on habille "scientifiquement" une discussion on perd vite tout sens critique. je force donc le trait pour illustrer mon propos.

    maintenant ce qui vaut pour moi vaut pour toi, et puisque tu me renvoies si promptement dans les cordes sur cette idée du gène de la connerie (qui à mes yeux à plus de valeur que celle du gène de l'homosexualité) pourquoi t'étonner que moi (ou d'autre) se mettent à aboyer sur ce genre de fil.

    cordialement.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Jiav

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    La discussion était pourtant argumentée jusqu'à récement. SVP faites un effort pour étayer vos affirmations, tel que requis par la charte que vous avez accepté de respecter en vous inscrivant.

  4. #33
    Baygon_Jaune

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par mmy
    En effet, des comportements sexuels, il y en a plein, plus ou moins acceptés par la société. Mais il me semble que l'homosexualité est le seul qui a amené un terme en "phobie".
    Probablement parce que c'est l'une des rares sexualités qui divise les gens en deux catégories conséquentes, et concerne une part non-négligeable de la population.
    L'hétérosexualité ne choque à peu près personne, et la nécrophilie, par exemple, à peu près tout le monde trouve ça anormal.
    On pourrait inventer un mot pour désigner les extrêmes minorités/majorités, m'enfin ...

    Une phobie, c'est une maladie psychique, ça c'est bien reconnu, non?
    Une phobie, oui. Un terme avec -phobe dedans, non ^^
    C'est peut-être plutôt cette maladie là dont il faudrait trouver le gène??
    Et d'une manière générale, de l'intolérance ...
    « L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui ! » Desproges

  5. #34
    invité576543
    Invité

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par Baygon_Jaune
    Probablement parce que c'est l'une des rares sexualités qui divise les gens en deux catégories conséquentes, et concerne une part non-négligeable de la population.
    Ce sont certainement des facteurs, mais qui n'expliquent pas tout. Il y a avait une division entre les chastes par voeux et les non-chastes, la première catégorie concernant une part non-négligeable de la population il y a un siècle ou plus. Et il n'y a pas eu de chastophobes.

    Une phobie, oui. Un terme avec -phobe dedans, non ^^
    C'était de l'ironie de ma part. Mais je continue à trouver curieuse la construction du mot homophobe. (Et claustrophobe, agoraphobe, et bien d'autres -phobe correspondent à des comportements classés comme névrotiques, sans ironie du tout.) Il montre au passage une absence ou presque de culture sur le grec et les racines grecques, puisqu'on obtient "qui à peur de son semblable", ce qui est assez ridicule. Mais c'est le côté "peur" qui m'interpelle. Parce que "phobe" c'est la peur, ce n'est pas "ne pas aimer". Il est vrai que xénophobe est passé vite de la peur de l'étranger à la notion d'hostilité, mais la connotation de "peur" reste acceptable. Qui a peur de l'homosexualité? Et pourquoi?

    Pour revenir au sujet, et la réaction de Jiav, je trouve personnellement ce genre de discussions, argumentées ou non, un aussi bon sujet à interdiction que les discussion sur le créationnisme, ou la religion. Allez donc proposer un sujet sur la question d'un gène de l'athéisme! Quitte à faire de la génétique sur des sujets bizarres, commençons par sujets moins glissants, comme la question de l'existence d'un gène qui prédispose à prèférer les chiens aux chats; ça aurait moins de risque de tomber dans des polémiques dangereuses à la bonne santé de ce forum. Ca n'intéresserait personne, mais n'est-ce pas par manque de polémique?

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 30/11/2005 à 18h21.

  6. #35
    quetzal

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    bon reprenons, les grecs et les romains ancient, avait un très fort taux de ce gène dans leur population... quel acident génétique leur est-il arrivé aux italiens et au grec pour que leur pratique change a se point??? grand mystère... peut-etre que le catholicisme est finalement un facteur de modification génétique, qui sait, je me demande si des etudes ont été faites... sans parler que l'homosexualité etais vecu par eux comme le summun de la masculinité, ou de la feminité, platon dans son explication des genres le met expréssement en avant... les plus virils sont souvant ceux qui seront attiré par ceux du même sexe, le sexe opposé etant trop loin de leur préaucupation... fait qui existe toujours aujourd'hui avec les muscle man au tendence trsè cuir et très viryle...
    etrangement, le cas de l'homosexualit féminine bien que mal vue, n'atteind pas les sommets que peut prendre l'homophobie masculine... il s'agit-là de trait purement conventionel, et normatif quand a la sexualité permise...
    de plus ormis les cas ou le jeune enfant est clairement psychologiquement du sexe comportemental opposé, la plupard des homosexuel se découvre a la puberté.. sans doute suite a une histoire personelle plus ou moins complexe, comme il y en a tant..

    pour finir, je dirais surtout que la séxualité est un fait humain qui ne connait qu'un seul l'assouvissement du desir... et dans cet ordre d'idée si l'on as pas accès a l'un, un autre moyen reste toujours possible... y'a toujours des solutions l'homosexulaité en est une.. et elle très présente dans des pays ou les femmes sont difficile d'accès hors mariage... le cas de la difficulté pour atteindre les hommes etant quand mêm moins difficile, l'homosexualité feminine a plus pour objet une cohabitation difficile avec certainne moeurs masculine, l'inverse est tout aussi vrais d'ailleurs avec certainne moeurs feminine...
    donc rien de bien grave tant que la société ne monte pas sur ses grand chevaux pour empecher deux individus d'epprouver ce certains penchant que l'on peux avoir envers quelqu'un d'autre... l'amour...

  7. #36
    Jiav

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Quetzal, quelles sont tes sources pour la prévalence de l'homosexualité chez les grecs et les romains, et les pays où "les femmes sont difficile d'accès hors mariage" STP?

    Citation Envoyé par mmy
    je trouve personnellement ce genre de discussions, argumentées ou non, un aussi bon sujet à interdiction que les discussion sur le créationnisme, ou la religion.
    Michel, je ne comprends pas cette réaction. Le créationnisme et la religion relève de la foi, mais au dernières nouvelles ce n'est pas le cas de la génétique. Si les discussions débordent à cause de participants qui ne font que scander leur croyance sans même lire les messages des autres intervenants, alors il faudra évidement qu'on fasse du ménage, mais de là à supprimer toute discussion d'emblée, ça me paraît un peu sec.

    Autres points en vrac: pour la très grande majorité des généticiens du comportement, la question intéressante n'est pas "est-ce que c'est génétique?" (bah oui, en partie, comme tout le reste) mais plutôt comment les facteurs génétiques et épigénétiques interagissent au niveau de l'orientation sexuelle. Dire qu'il s'agit d'une question trop étudié me semble exagéré: il faut pas confondre couverture médiatique et densité des recherches.

  8. Publicité
  9. #37
    quetzal

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    question de culture, pour les grecs et les romains, la littérature est très abondante a ce sujet, c'est un fait culturel qui impregne leurs sociétés et ce jusqu'au totalitarisme chrétiens... idem pour l'inde ou les jeunes hommes ont se type de pratique du fait du taboo sur les jeunes femmes... des faits ou des liens, plutôt des fait de notoriété publique... mais bon, si tu lis XY d'elizabeth badinther tu trouveras d'autre exemple d'homoséxualité culturelle... plus ou moins ritualisé... et dans de nombreuse culture, elle a souvant lieu pour les guerrier comme transmition de la force, de la masculinité et de la virilité a l'adolescent..
    je ne crois pas en une thèse qui pronerais une gène de l'homosexualité au sein du génome humain.. et les gout et les couleurs ne se discute pas, sauf si il s'agit d'un tiers mineur...

  10. #38
    Lord M

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Salut !

    Y'a t'il un gène de l'homosexualité : probablement pas

    Y'a t'il un ensemble de gènes influencant le comportement sexuel : probablement, mais leur existence n'a jusqu'ici pas été repérée.

    Y'a t'il des allèles (de ces gènes hypothétiques) prédisposant à l'homosexualité : peut être, mais on en sait rien.

    Argument pour : après tout notre corps dépends de notre génome et des facteurs environnmentaux. Pourquoi pas le comportement sexuel ?

    Arguments contre : c'est un peu nauséabond comme idée, et le libre arbitre là dedans ?

    Sinon je trouvais cette discussion calme et argumentée (jusqu'au 26/11 ou ca c'est brusquement arrêté...), dommage de rentrer dedans avec autant de volonté de faire stopper le débat.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  11. #39
    invité576543
    Invité

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par Lord M
    dommage de rentrer dedans avec autant de volonté de faire stopper le débat.
    Bonjour,

    La question posée ainsi est pleine de pré-supposés, elle est trop étroite, tant en sujet qu'en solution.

    Prés-supposés :

    1) Que l'homosexualité soit un état, quelque de clair et de définissable, qui permette objectivement de classer les gens comme on peut le faire avec savoir mettre la langue en U ou non.

    2) Qu'un géne puisse être par lui-même et en lui-même la cause d'un comportement

    Etroitesse de la question:

    1) Les comportements sexuels sont très variés. Se restreindre à une dimension est assez limité!

    2) Le débat porte automatiquement sur une notion de préférence. Il y a bien d'autres aspects, en particulier la notion d'inhibition. N'avoir un comportement QUE homosexuel ou QUE hétérosexuel peut être vu comme dû aux inhibitions plutôt qu'à une préférence.

    3) L'influence culturelle sur la sexualité est énorme. Non seulement dans des spécifiques comme cité par Quetzal, mais dans notre société. L'éducation donnée au jeunes dans le domaine combinée à l'omniprésence de la sexualité dans les pubs, les livres, les journeaux, les films, semble tellement spéciale et déformante qu'avant de regarder la génétique il semble largement plus intéressant de questionner la manière dont la société aborde le sujet de la sexualité dans sa totalité. Car c'est à peu près unique. Il n'y aucun exemple à la hauteur question tabous, mélange de dissimuations et de présentation indirecte, pudeur, restrictions morales, etc.

    Personnellement, je pense que la structuration des inhibitions par influence culturelle est de loin le premier axe d'étude sur le sujet, la génétique étant très loin derrière.

    Accepter le débat tel qu'il est posé ici, c'est accepter un abord très orienté sur le sujet. Quand on considère qu'une question est posée en orientant fortement la réponse, que faut-il faire? Aller voir ailleur? Jouer le jeu? Ou le faire remarquer?

    Cordialement,

  12. #40
    uvdr

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par mmy
    ....
    Accepter le débat tel qu'il est posé ici, c'est accepter un abord très orienté sur le sujet. Quand on considère qu'une question est posée en orientant fortement la réponse, que faut-il faire? Aller voir ailleur? Jouer le jeu? Ou le faire remarquer?

    Cordialement,
    voila les mots que je n'ai pas trouvé,
    grand merci,

  13. #41
    Jiav

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par mmy
    Accepter le débat tel qu'il est posé ici, c'est accepter un abord très orienté sur le sujet. Quand on considère qu'une question est posée en orientant fortement la réponse, que faut-il faire? Aller voir ailleur? Jouer le jeu? Ou le faire remarquer?
    Quand quelqu'un pose une question qui n'est pas tout à fait juste au plan scientifique ("dans quoi l'univers s'expand-t-il?"), je ne crois pas que la solution soit de lui faire un procès d'intention ("comment oses-tu suposer que l'univers s'expand dans quelquechose? Tu orientes le sujet et je me refuse donc à en discuter"). Sérieusement, tu imagines deep faire ce genre de réponse? Alors pourquoi la faire sur ce sujet?

    La bonne attitude me semble plutôt d'expliquer pourquoi la question est biaisée. Par exemple:

    Citation Envoyé par LordM
    Il est (à mon sens) évident que si il y a des gènes du comportement, se seront des ensembles de gènes, et non pas un pour chaque (un gène pour amier les fraises, un gènes pour aimer le vert, un gène pour ne pas aimer les fachos... vous êtes surs que le génome sera assez grand ? )
    Personnellement je ne pense pas qu'on puisse expliquer les sentiments et le comportement par des aspects génétiques. Des prédispositions à la rigueur, comme pour le cancer. Mais l'influence de l'environnement dans la mise en place des schéma comportementaux me semble bien supérieure à celle des gènes.
    Citation Envoyé par kinette
    Il me semble qu'il sera bien compliqué de rechercher l'attirance sexuelle dans un gène... le sexe est une vieille invention de l'évolution. Il semble donc raisonnable de penser que de multiples gènes sont impliqués dans les comportement d'attirance...
    De plus chez notre espèce ce comportement est en grande partie appris (mais on est loin d'être la seule espèce où c'est le cas).
    Vous (michel et d'autres) semblez en fait vouloir rejeter toute discussion sur l'homosexualité. Que répondez-vous à kinette?

    Citation Envoyé par kinette
    N'a-t-on pas le droit de se questionner sans arrière-pensée sur l'origine de nos comportements, et aussi d'essayer de répondre aux interrogations des gens?
    Ne crois-tu pas que c'est en fermant le dialogue qu'on arrive à entretenir les idées reçues?

  14. #42
    Jiav

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    EDIT: mmy, il faudrait que tu vides ta boite au lettre

  15. Publicité
  16. #43
    invité576543
    Invité

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par Jiav
    La bonne attitude me semble plutôt d'expliquer pourquoi la question est biaisée. Par exemple:
    Il me semble l'avoir fait dans mon poste, non?


    Sinon, effectivement je pose le problème de la possibilité de discuter des orientations sexuelles. En France, il y a une législation spécifique sur les propos négatifs dans trois domaines: la religion, le racisme et l'orientation sexuelle. Ce forum interdit explicitement les discussions sur la religion. L'extension au racisme et à l'orientation sexuelle aurait un sens. Discuter le racisme sur des bases génétiques serait, il me semble, un sujet particulièrement glissant.

    Maintenant, ce que je cherchais à dire dans mon poste n'était pas tant de refuser la discussion, mais qu'il serait beaucoup moins biaisé de poser la question de l'origine des orientations sexuelles, plutôt que de cibler un cas particulier (ce qui d'une certaine manière le distingue des autres) et une origine particulière, la génétique.

    Maintenant, si on veut discuster le sujet: aucune possibilité de 1 gène, ce serait sujet immédiatement à sélection müllerienne! Comme c'est mondial, en postulant un allèle récessif apparu il y a plus de 200000 ans, la sélection est calculable, et la prévalence actuelle serait proche de 0.

    Cordialement,

    EDIT : Et boîte un peu vidée

  17. #44
    invité576543
    Invité

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Bonjour,

    Prenons un gène à deux allèles, un dominant A, l'autre récessif a, avec des taux de reproduction relatifs AA=Aa=1, et aa=1-s, avec s>0.

    Si pn est la proportion de a dans une population à la génération n, en supposant des générations distinctes:

    pn+1 = pn (1-spn)/(1-spn²)

    Avec s=0.1 (90% de descendants pour les aa par rapport aux AA), en partant de p0=0.5 (1/4 de aa dans la population) on tombe à 0.1 en 100 générations, à 0.08 en 200 générations, 0.05 en un peu plus de 300 générations, etc. 0.05, cela correspond à 0.2% de aa dans la population.

    En 200000 ans, on a 6000 générations. Un allèle récessif ne faisant perdre que 10% de fertilité, et de prévalence 50% pour démarrer tombe à un pourcentage négligeable en tant de générations.

    Pour qu'un tel allèle existe avec une forte prévalence pour commencer, il faut de toute manière évoquer une fitness positive quelque part, par exemple des hétérozygotes Aa, ou un changement d'environnement (y compris le reste du génotype) changeant la fitness de 0 (neutre) à négative, ou tout autre autre choise, mais quelque chose!

    Une préférence sexuelle à fitness négative (par exemple une attraction pour les femmes âgées, ou l'homosexualité, ou une tendance à la chasteté) et gouvernée par un gène unique ne peut pas se maintenir sans invoquer quelque chose d'autre, et son apparition est tout autant problématique...

    Cordialement,

  18. #45
    quetzal

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    exact, et surtout que le simple fait d'apparaitre comme mode comportemental prioritaire chez un individu, signifie simplement que celui-ci ne se transmettra pas.. homosexualité oblige
    il me semble vraiment douteux que cette thèse puisse-etre soutenue

  19. #46
    Lord M

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Salut !

    Il semble à peu près acquis dans cette discussion que l'homosexualité (ou tout autre comportement sexuel) ne peut être gouvernée par un seul gène. Cependant ca n'était probablement pas aussi clair pour la personne qui a posé la question à l'origine : d'où l'intérêt de la question. Ca me rappelle une petite anecdote : au lycée durant un cours sur le SIDA, un élève a posé la question "le SIDA se transmet il par la salive lors des baisers ?". La moitié de la classe a ricané en disant "T'es trop bête de poser une question comme ca, tout le monde sait que non !". Dans un monde idéal, tout le monde le sait. Malheureusement ce n'est pas le cas, et il faut donc poser les questions qui fâchent à un moment ou à un autre.

    Ce n'est pas nous qui choisissons les questions qui sont posées sur le forum. On se contente d'y répondre, de montrer que les pré-supposés de la question sont erronés (un gène = un comportement), que le débat peut être élargi (à d'autres comportements).

    Personnellement je pense que l'influence culturelle est dominante sur l'influence génétique pour les comportements. Mais cette influence génétique ne doit pas pour autant être négligée.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  20. #47
    Aigoual

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Bonjour à tous,

    Ce qui élargit la question à savoir s’il est possible de déterminer le comportemental par le génétique.
    D’une certaine manière la réponse est oui, puisque ce nous sommes, nous le sommes par nos gènes.

    Mais cela n’explique rien.
    Si tout est génétique, cela n’explique plus rien.

    Il est par exemple entendu que, si je n’avais pas de cordes vocales, ainsi qu’un cerveau adapté pour s’en servir, je n’aurai pas accès au langage articulé.
    Il n’empêche que ma physiologie particulière d’être humain, issue de mes gènes, n’explique en rien le contenu ni le sens de mes propos lorsque je parle.

    Ou alors, cela signifierait que les sourds-muets de naissance vivraient dans un monde dont le sens nous serait totalement inaccessible et réciproquement.
    Au pied de la lettre, le sourd-muet serait un "mutant", appartenant à une "race accidentelle" génétiquement différente de la nôtre et définitivement interdite.

    Je suppose que chacun d’entre nous peut percevoir le scandale d’une telle hypothèse…

    Que notre comportemental s’appuie, en continu, sur ce que nous sommes physiquement, physiologiquement et génétiquement, c’est une évidence, mais nous ne pouvons rien en faire et, je le répète, cela n’explique rien.

    Ce qui signifie que le comportemental doit développer ses propres modèles, ses propres grilles d’analyses, indépendamment du génétique.

    En clair, il n’est pas du tout certain que l’objet de nos désirs sont contenu dans nos gonades.
    Il est beaucoup plus probable qu’il nous faille l’apprendre.

    Pour poursuivre le débat, il est possible de se poser les questions suivantes :
    - Que nomme-t-on comportemental et comment le définit-on ?
    - A quel moment le sexuel physiologique devient-il comportemental, c’est à dire expression autonome du physiologique ?
    - Et, par la suite, comment cette expression sexuelle devient partie intégrante du discours global de ce que nous sommes parmi les autres, à l’égal de n’importe quels autres discours ? (par exemple, à l’égal de celui que je tiens ici même dans ce fil)

    A vos réflexions…

    Amicalement,

    Aigoual.

  21. #48
    kinette

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Bonjour,
    J'aime bien tes explications, Aigoual...

    Discuter le racisme sur des bases génétiques serait, il me semble, un sujet particulièrement glissant.
    Oui, c'est glissant, mais on l'a déjà fait sur ce forum.
    Ca n'a pas été sans vagues, mais il vaut à mon sens mieux expliquer quelle est la structuration génétique de l'espèce humaine et en quoi elle ne permet pas de définir des races que de fermer le débat en disant "le racisme c'est pas beau". Certaines personnes sont malheureusement de bonne foi en se posant ce genre de questions (parfois il y a des arrière-pensées mais pas nécessairement). Les rembarrer simplement comporte le risque de favoriser la crédulité envers les discours racistes qui prétendent s'appuyer sur la science (pseudo-science). Et si ces discussions ne tournent pas à la foire d'empoigne, les personnes intéressées par la sujet apprendront pas mal de choses (qu'elles pourront ensuite transmettre à d'autres personnes... c'est donc de la vulgarisation scientifique qui de plus lutte contre des idées reçues, de la pseudo-science et d'une pierre trois coups contre des idées éthiquement inacceptables).

    K.aillou
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  22. Publicité
  23. #49
    Aigoual

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par kinette
    J'aime bien tes explications, Aigoual...
    Merci Kinette,
    J’y suis sensible…

    Ce qu’il faudrait donc maintenant, c’est poursuivre sur la voie du comportemental et vérifier comment il fonctionne.

    Mais, bon…
    ...Il faut aussi que cela intéresse les autres.

    Amitiés,

    Aigoual.

  24. #50
    ananda

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Salut,

    Je poste ici ma petite contribution : je trouve ce débat "par essence"....tout bonnement ridicule. Le gène de l'homosexualité ? Et pourquoi pas le gène du revers smashé en badminton ? Ridicule.

  25. #51
    kinette

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Effectivement c'est ridicule... mais le malheur est que beaucoup de choses ridicules sont prises au sérieux par certaines personnes (de bonne ou de mauvaise foi).

    Ce genre de problème de compréhension de la biologie provient en partie je pense d'un enseignement trop peu nuancé de la biologie, qui est facilement raccourci en "un caractère-un gène"...
    Comme c'est une explication "facile" (on entend actuellement tellement de personnes dire à tout bout de champ pour expliquer un truc "c'est dans le gènes"), elle est utilisée pour tout et n'importe quoi, y compris des comportements pourtant très complexes et fortement influencés par la culture...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  26. #52
    Lord M

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par ananda
    Je poste ici ma petite contribution : je trouve ce débat "par essence"....tout bonnement ridicule. Le gène de l'homosexualité ? Et pourquoi pas le gène du revers smashé en badminton ? Ridicule.
    [passant-innocent] : salut ! J'ai vu au info que les américains avaient décryptationnés tout le génome humain. Est ce que dedans ils ont trouvé un gène de l'homosexualité.

    [bio-doctor] : C'est vraiment ridicule comme question !

    [holy-conqueror] : Y'a pas un admin dans la salle pour faire fermer cette discussion inepte !!!

    [génome_man] : Encore un qui n'a rien compris à la génétique.

    [éthique-ette] : T'as pas honte de poser une telle question ? Qu'est ce que tu fais du dur combat des homosexuels pour s'intégrer dans la société qui les rejette ?

    [conspirationiste-1] : C'est facile vois tu : l'homosexualité est une horrible maladie génétique, qui entraine une perversion complète de l'organisme et du cerveau. il faut faire attention car elle se transmet très facilement par contact. Si tu veux en savoir plus va sur mon site www.pseudo-science.ru, c'est tout expliqué très clairement, avec des exemples que tu pourras facilement ressortir si on te pose des questions plus tard.

    [passant-innocent] : ...

    Quelle voie va donc suivre notre héros ? Qui écoutera t'il ? La suite dans un prochain épisode (ou pas, en fait).

    Ceci est de l'humour, toute ressemblance avec des gens/animaux/organismes/associations/frigos existants, ayant existé ou qui n'existeront jamais serait totalement fortuite.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  27. #53
    ananda

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Salut,

    Lord M, j'ai l'impression que tu stigmatises mon propos, je me trompe ? Le fond scientifique minant les bases du débat "gène de l'homosexualité" ayant été développé plus clairement que je n'aurais pu le faire dans ce fil de discussion (cf posts d'Aigoual ou de Kinette, notamment), j'ai juste donné mon sentiment : "ras le bol". Et le quidam devrait écouter les bio-doctors "éclairés" (science avec conscience, etc.)

    A+

  28. #54
    Jiav

    Re : y a t il un gène de l'homosexualité?

    Je penses que tu te trompes et qu'il s'agit au contraire d'un bon résumé de la discussion avant ton intervention

  29. Publicité
  30. #55
    evospin

    Re : y a t-il un gène de l'homosexualité?

    Il n'existe surement pas un gène mais plusieurs gènes prédisposant à l'homosexualité.
    tout comportement possède sa partie de génétique.

    a noter que seul 1% des homosexuels le sont toute leur vie, ce qui permet ay 99% autres d'voir des enfants....et qui explique aussi en partie pourquoi les "homosexuels" qui sont en fait bisexuels sont aussi nombreux et ne sont "éliminés" par sélection naturelle

  31. #56
    invité576543
    Invité

    Re : y a t-il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par evospin
    tout comportement possède sa partie de génétique.
    Affirmation qui mériterait d'être développée... D'une certaine manière, ça exclut le libre-arbitre.

    Les conséquences sociales d'une telle affirmation sont intéressantes. Le non respect des lois
    possède sa partie de génétique, voilà qui va modifier les décisions de justice.

    Allons plus loin, que la civilisation occidentale soit dominante aujourdh'ui, c'est à cause d'une partie génétique si on te suit...

    Cordialement,

  32. #57
    kinette

    Re : y a t-il un gène de l'homosexualité?

    Mmy j'aime beaucoup ta réponse...

    Et j'aimerais bien savoir d'où evospin sort ses statistiques, et quelle est sa définition d'"homosexuel"...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  33. #58
    Aigoual

    Re : y a t-il un gène de l'homosexualité?

    En tout cas, je vois mal comment on va pouvoir poursuivre ce débat sans aborder la question du sexuel tout court…

    Donc du désir et de son objet.

    Cela dit…

    Aigoual.

  34. #59
    abifa

    Re : y a t-il un gène de l'homosexualité?

    salut à tous

    vu que les gens sont très partagés sur le sujet de l'homosexualité, c'est bien de savoir si la génétique a son mot à dire là-dedans. j ai lu avec intérét les propos de bedbug105 dans la discussion "l'homosexualité" créée par Goni, et qui montrent que ma question n'est pas aussi ridicule qu'elle en a l'air..

  35. #60
    stef-trans-ftm-gay

    Re : y a t-il un gène de l'homosexualité?

    Citation Envoyé par evospin
    Il n'existe surement pas un gène mais plusieurs gènes prédisposant à l'homosexualité.
    tout comportement possède sa partie de génétique.

    a noter que seul 1% des homosexuels le sont toute leur vie, ce qui permet ay 99% autres d'voir des enfants....et qui explique aussi en partie pourquoi les "homosexuels" qui sont en fait bisexuels sont aussi nombreux et ne sont "éliminés" par sélection naturelle
    je vois que j'ai affaire a des experts scientifiques
    sérieusement c'est quoi ces aneries ?

Sur le même thème :

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le mystère des différences génétiques entre vrais jumeaux dévoilé
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/07/2005, 16h40
  2. Cratères lunaires, astéroïdes et Système Solaire : une nouvelle théorie
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/06/2005, 16h33
  3. VLTI : premières franges observées par l'interféromètre du Chili
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/05/2005, 10h55
  4. Première image confirmée d'une exoplanète : 2M1207b, planète géante
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/05/2005, 09h21
  5. Première détection de la lumière émise par des planètes extrasolaires
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/03/2005, 13h19