Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Rêves, Cauchemars, Irritabilité



  1. #1
    jujubest56

    Rêves, Cauchemars, Irritabilité


    ------

    Bonjour à vous,

    Je vais vous expliquer mon problème.


    Je peux dormir 12h par nuit et me réveiller comme si je n'avais absolument pas dormi. Mon problème je l'ai trouvé moi-même : je rêve toutes les nuits et je dirais même pendant toute la durée de mon sommeil. Sur des rêves aux lieux ultra réalistes (je peux y retourner dans la journée au lieu dit et tous les détails seront véridiques, de la couleur de la rampe d'escalier aux arbres) alors que je n'ai pas visité ce lieu depuis longtemps. Cependant les personnes ont des traits humains ordinaires mais je ne les connais pas, et elles me persécutent tous. J'ai vraiment l'impression de sortir de mon corps la nuit et de le récupérer quand je me réveille, tout défragmenté (il me faut au moins 10mn pour reprendre mes esprits et me lever).

    Par exemple, voici le rêve que j'ai pu faire cette nuit :

    Je me balladais avec deux amies (que je connais absolument pas dans la réalité) à la gendarmerie de ma ville (j'y ai vécu il y a 6 ans sans y retourner depuis maintenant presque 1-2 an). Dans mon rêve je me suis souvenu de toutes les infrastructures, des arbres, dispositions des terrains de foots, locals vélos, etc.. et j'y suis retourné ce midi pour vérifier et tout était bien réel dans mon rêve, tout au moindre détail. Quand d'un coup on visite un local vélo et une amie (imaginaire du coup) se fait enlever, et mon autre amie me dit de rejoindre un bâtiment précis (celui ou dans la réalité habitait mon meilleur ami) au moindre détail prêt c'était cet immeuble, j'étais du coup encore persécuté. Je rejoins le bâtiment, je me fais coincer par le gars qui a enlevé mon ami, ce gars je ne le connais pas, jamais vu dans la réalité, cependant il a tout de réel. Il dit avoir 51 ans et être lieutenant, il a le crane rasé aux 3/4 et un peu de cheveux blancs. Moi je me présente, et je dis avoir 21 ans.. (ne me demandez pas pourquoi).

    Autre exemple : J'ai rêvé que j'étais dans mon école primaire "tous les détailes étaient réels encore" et je me fais tirer une balledans le ventre, à ce moment-là, je me réveille avec une douleur réelle au ventre comme si je vivais ce rêve..

    Je précise qu'il y a 4 ans je faisais des terreurs nocturnes et que du coup je suis allé voir un spécialiste, maintenant je n'en ai plus mais une fois ou deux dans l'année quelque soit mon activité je ne peux plus rien faire je ne controle plus mon esprit j'ai des hallucinations.

    Excepté ça j'ai une vie normale, je veux dire j'ai pas mal d'amis, je rentre en Terminale, etc..

    Mais je suis fatigué après avoir dormi, et je suis aussi très lunatique, et mes parents ne comprennent pas, moi non plus. Je précise que je suis gaucher si cela change quelque chose. A cause de ses rêves dans la rue je me sens persécuté et devient paranoiaque si quelqu'un marche derrière moi je change de trottoir etc...

    Vous savez si je devrais consulter un psychologue ou autre ?

    Au passage je n'arrive pas à avoir une discussion normale avec mes parents, pas parce qu'ils ne veulent pas m'aider, mais parce que je peux leur dire un truc sans incident ou je vais pleurer et lorsque ma mère va me demander quelque chose du style "est-ce que tu nous aimes au moins?" je vais être pris d'un fou rire incontrolable alors que ce n'est même pas drôle.

    C'est chaud quand même, mes parents me disent d'arrêter de jouer un rôle ou un personnage et je ne fais pas exprès, je me ronge les peaux au dessus des ongles depuis 3 ans je n'arrive pas à m'arrêter et quand je suis chez moi je me réfugie sur la Play alors que si on me dit de sortir faire un foot ou autre je peux tantôt dire non tantôt arriver à fond f:

    Des avis ? Je suis fini ? L'hopital psychiatrique arrive à grand pas d'après vous ?

    Au passage je voulais vous parler d'une autre chose. En Juillet je devais passer mon code, n'ayant pas envie d'aller à l'auto-école j'ai donc dit à mes parents "oui oui je le passe tel jour, oui je l'ai eu, etc..". Bien entendu ils ont découverts le contraire.. J'ai dit ça à toute ma famille, on me félicitait, etc.. Du coup mes parents pleuraient fin du style "comment t'a pu mentir en nous regardant dans les yeux et partager ces moments", mais je n'éprouve aucuns remords, le seul que j'ai, c'est qu'ils m'ont enlevés la console et que du coup je ne peux plus y jouer quand je veux..

    J'ai aussi, en société, quand je dois sortir obligatoirement (les cours), eh bah a chaque fois que je parle, je parle cyniquement, en faisant des blagues en faisant croire que je ne les penses pas alors que je les pense du style "tu passeras jamais la porte t'es trop grosse laisse moi passer". Et j'adore faire ça.. Voilà c'est mon plus grave problème je crois.

    J'ai pris rendez-vous avec un psychologue. Mes analyses sanguines ne révèlent rien, de même que mon analyse cardio-vasculaire et ma radio des poumons.

    Ca me gêne parce qu'en société par moment je me dit "merde mais dis quelque chose on dirait un poteau", je n'arrive pas à trouver soit l'envie, soit l'utilité d'amorcer une discussion, je trouve ça inutile.

    Et puis du coup je m'embrouille avec mes parents, ils croient que je "joue un rôle" "regarde trop les maladies sur internet" "t'en fais trop arrête de t'inventer un personnage"..

    Croyant que le problème vient de la console, ordi, etc... je fais une pause en retirant la console et je me limite en ordi, et ça m'est égal d'y retourner jouer, de même que la rentrée , certains sont heureux d'autres sont tristes, moi je sais pertinemment que je vais sois sommnoler soit me faire chier à écouter les autres parler, devoir se re-présenter 10x à chaque cours, du coup pour moi demain c'est un jour comme un autre, je vais avoir du mal à dormir, et être fatigué, et ne pas arriver à me concentrer, comme l'année dernière.

    Oui ils rattachent ça à ma crise d'ado ou à un "sevrage" de jeu vidéo (ils ont virés la play), très bonne blague de leur part d'ailleurs car j'y ai pas joué depuis début Aout j'étais en vacances à l'étranger :hap:

    Seul problème en société j'évite pas les gens, je peux même être très gentil avec eux, mais je n'ai pas envie de leur parler, parce que quand je parle je peux pas tenir de longs discours je "bug" ou alors je trouve que ce que j'ai a dire est inutile ou nul, alors qu'intérieurement je me force à parler mais non..

    Là, journée de rentré, j'ai somnolé mais vraiment, pendant les cours de l'après-midi, pas parce que ça ne m'intéresse pas, mais parce que depuis quelques temps rien n'a plus d’intérêt et je ne peux plus me concentrer. Ca va faire 1 an je crois que je suis comme ça socialement et niveau fatigue en classe et attention.

    Et la ça empire parce que je répond démesurément genre on me dit "vient manger" je pèe un cable parce qu'on me dérange ou alors je vais passer la soirée en sanglots parce qu'on m'a demandé de parler de mes possibles problèmes à l'école (je n'en ai aucuns je précise), niveau comportement c'est la merde, et je m'en aperçois sans pouvoir y remédier, je me vois plonger ça dure depuis plusieurs mois.

    Non je n'ai jamais essayé de traitements. On me définit plus comme une "larve" d'après ma famille et un "mec qui bosse jamais" en cours, mais honnêtement intérieurement tout me stresse, et je me mange la peau au dessus des ongles sans raison et sans forcément m'en rendre compte (sorte de mutilation, oui).

    Même mes parents disent que j'exagère, j'en rajoute, etc.. j'ai même précisé sur ma fiche individuelle en cours que je n'avais aucune confiance en moi + fatigue.

    Voilà désolé pour le pavé mais je voulais en parler à quelqu'un

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    J'ai pris rendez-vous avec un psychologue.
    C'est la meilleure chose à faire.
    le cas n'est pas simple et sur internet, tout autre réponse vers un diagnostic sera au mieux inutile, au pire, toxique.
    Il y a souvent des psychologues dans les établissements scolaires et il existe aussi des Centres Médicaux psychologiques à l'hôpital.

  4. #3
    jujubest56

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    Oui je sais bien, mais ne voyant le psychologue que dans plusieurs semaines je me suis dit que vous pourriez peut-être m'orienter..

    Ca va faire 1 an que je suis fatigué constamment, au point de ne plus pouvoir suivre les cours tout trouver insurmontable (aller en course, en cours, devoir aller faire une prise de sang, même sortir avec mes potes). Je me lève fatigué le matin, je vais en cours, je suis avec mes amis (j'en ai beaucoup pourtant) mais depuis 1 an je trouve plus quoi dire, je parle plus, je me sens même étranger à ce que je fais.. Alors que ça me dérange pas de parler devant tout le monde, c'est juste que je trouve plus l’intérêt, pour tout en fait.. Je change d'humeur comme de chemise, car sans faire exprès je vais être désagréable avec mes parents et dans la même discussion avoir un fou rire (alors qu'on m'enguirlande quand même..^^). Et puis je crois que c'es tout, pour résumer, tout m'est égal, sans intérêt. Du coup mes parents m'enlèvent tout, la console (ils l'ont vendus) le portable (pas le soir) l'ordi pareil.. Je sais plus trop quoi faire ni ou me placer une fois chez moi en fait

  5. #4
    myoper

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    Citation Envoyé par jujubest56 Voir le message
    Oui je sais bien, mais ne voyant le psychologue que dans plusieurs semaines je me suis dit que vous pourriez peut-être m'orienter..
    Oui mais uniquement vers un professionnel.
    Si la discussion n'est pas possible avec les parents, il faut les emmener et pourquoi pas l'un après l'autre.
    De toutes façons, ils sont concernés !

  6. #5
    jujubest56

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    Oui je comprends. Le problème c'est que ça fait 1 an que j'ai ça, avant j'étais même plutôt l'énergumène de la classe.. La je me sens comme le correspondant étranger, qui ne connait personne et ne sait pas ou se placer dans les discussions, si si je vous assure !

    Je vous raconte pas quand je rentre chez moi, je me sens plus à l'aise chez mes amis que chez moi, car quand je suis chez moi, chaque phrase que je dis est source de conflit, ou on comprends pas que je vais mal ou on veut pas comprendre, ce qui donne des phrases comme "arrête un peu c'est bon t'en rajoute tout le temps", etc..

    Du coup a chaque fois qu'il y a un problème chez moi, c'est la console qui subit, car mes parents sont réticents aux jeux, mais au point d'y penser tout le temps "tu finis à quelle heure les cours, 10h, ouh là tu vas jouer.." "On te laisse pas a la maison tu vas jouer" ou même quand je rentre de vacances "tu joues pas, t'es malade?".

    J'ai vraiment l'impression d'être pris pour un débile accro aux jeux qui ne sort jamais de chez lui alors que je joue pour mon plaisir, sûrement trop selon eux.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    WinoonAa

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    Salut,
    J'ai actuellement un problème un peu similaire au tien. En fait, depuis quelques temps, je rêve chaque nuit. J'ai la visite d'une dizaine de rêves différents chaque nuit, si bien que, le matin, jai l'impression de ne pas avoir dormi, tellement ces rêves m'épuisent... De plus, mes rêves sont bizarres : ils sont soit complètement absurdes, soit violent, soit prémonitoires. Par exemple, pour ce qui est de l'absurde, il y a 5 jours à peu près, j'ai rêvé que je devais partir en Chine suite à un meurtre. En Chine, je suis tombée d'un pont et je suis restée suspendue longtemps au dessus d'une autoroute, les yeux fermées, ayant trop peur de les ouvrir. Les gens passaient à côté de moi sans vouloir m'aider. J'ai dû remonter toute seule, à l'aveugle, car je ne parvenais pas à ouvrir mes yeux. Après quoi, j'ai été orientée vers une maison où logeaient les criminels. J'ai ensuite suivi leur hélicoptère en courant avant de me faire assomer, puis de me réveiller. Pour les exemples violents, j'en ai deux, avec mes deux derniers exs dedans (super...) :
    - J'étais dans un parking, seule, et j'ai vu arrivé mon ex avec un de ses potes. Ils m'ont tabassée, et m'ont terminée à terre en sang avant de me laisser à moitié morte par terre.
    - J'étais sur une colline et je venais de voir passer mon ex avec sa nouvelle copine. Il s'est retourné, et m'a vue, alors je me suis couchée sur ma colline mais c'était trop tard. Il a lancé un canif dans ma direction qui a atterri dans ma jambe. Ensuite, il m'a jeté des pierres. J'essayais de les éviter mais bon avec un canif planté dans la jambe euh... ça fait mal quoi ! Et après il est venu avec un de ses potes et m'a terminée par terre avant de (une nouvelle fois) me laisser à moitié morte.
    Enfin, pour le côté prémonitoire, j'ai rêvé des questions d'une interro d'Histoire avant même qu'on aie commencé le chapitre sur lequel portait le sujet de l'interro... Le problème avec les rêves prémonitoires c'est que quand ils se réalisent ça me fait des putains d'impressions de déjà vu, et c'est horrible surtout quand ça m'arrive en cours, je deviens folle et heureusement que je l'ai dit à mes meilleurs amis, pour qu'ils puissent me contrôler. Sinon je pêterai un vrai câble...
    Mes parents, eux, ne me prennent pas tellement au sérieux. Et mes potes... Certains s'en foutent, d'autres trouvent ça génial et me disent " Mais arrête c'est bien, c'est pratique, tu peux voir l'avenir". Mais c'est hyper perturbant et voilà, je sais plus quoi faire, j'ai même peur de me coucher maintenant...
    Voilà, moi aussi j'ai fait un pavé, mais c'est vrai que ça fait du bien d'en parler...
    Laissez-moi vos avis, merci (:

  9. Publicité
  10. #7
    jujubest56

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    Salut,

    Je pense qu'il faut que tu ailles, comme moi, consulter un professionnel, c'est le mieux à faire, et effectivement, on dirait moi..

    Pour vous tenir au courant, après avoir essayé 2 psychologues, j'ai enfin trouvé le bon. Elle m'a expliqué que mes rêves lucides, et mes pensées constantes étaient dues à mon mode de pensée, qui était différent des autres. Ma lucidité, mon manque de confiance en moi et mon perfectionnisme font que j'ai peur de l'échec, de la frustration, et que je suis très susceptible. Elle m'a dit que j'étais un adolescent à Haut Potentiel Intellectuel, et ce qui expliquait mon échec scolaire actuel, n'ayant vécu que sur mes capacités, qui n'est plus suffisant aujourd'hui, arrivé en Terminale, et comme je n'ai jamais travaillé, je ne sais pas travailler, on démarre donc une thérapie cognitive et pour l'attention. Je passe un test de QI dans trois semaines pour confirmer.

    Bonne soirée à tous.

  11. #8
    WinoonAa

    Re : Rêves, Cauchemars, Irritabilité

    Bonne chance à toi !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Controler ses rêves ou rêves lucides
    Par JackCore dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/10/2014, 21h25
  2. Fatigue, douleur musculaire, irritabilité, insomnie
    Par bleupe dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/04/2012, 00h06
  3. Cauchemars a répétition
    Par CouuuD dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/03/2010, 12h22
  4. [Zoologie] Irritabilité et sensibilité
    Par MickyPhoenix dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 16h14
  5. les cauchemars
    Par manel_d29 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/04/2007, 12h34