Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 41

Handicap et maladies



  1. #1
    didier941751

    Lightbulb Handicap et maladies


    ------

    Bonsoir,
    La médecine traite les pathologies, non?
    La vieillesse est-elle une pathologie? (dégénérescences diverses et variées, vue, ouie ect...)
    La médecine traite le nanisme, certaines formes (héréditaires mais pas que) sont- elles des pathologies?
    Je ne pense pas que toutes les pathologies n'en sont pas, mais certaines ne sont- elles pas culturelles?
    Une dégénérescence peut-être "socialement handicapante", cela en fait- il une pathologie?
    J'y connais rien, alors pas taper hein, c'est juste pour savoir.
    Cordialement,

    -----
    Dernière modification par didier941751 ; 11/06/2015 à 22h11.

  2. Publicité
  3. #2
    vep

    Re : Handicap et maladies

    J'ai créé cette discussion en isolant ce message d'une discussion afin d'éviter de s'enliser dans un hors sujet.

  4. #3
    myoper

    Re : Handicap et maladies

    Restons simple.
    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message
    La médecine traite les pathologies, non?
    Jusque la, c'est oui.

    La vieillesse est-elle une pathologie?
    Non, mais je sens qu'il va falloir définir la vieillesse.


    (dégénérescences diverses et variées, vue, ouie ect...)
    A partir d'une certaine souffrance, gêne ou handicap, oui.


    La médecine traite le nanisme, certaines formes (héréditaires mais pas que) sont- elles des pathologies?
    Sont traité les formes qui sont considérées (par les parents et les médecins) comme pathologiques (parce qu'il est alors considéré qu'elle va induire une souffrance ou un handicap pour le futur adulte ou que son bien être sera supérieur avec le traitement).


    Je ne pense pas que toutes les pathologies n'en sont pas, mais certaines ne sont- elles pas culturelles?
    Oui, forcément puisque la culture fait partie intégrante de l'environnement dans lequel l'individu doit (avoir envie de) vivre et s'y trouver en état de bien-être.


    Une dégénérescence peut-être "socialement handicapante", cela en fait- il une pathologie?
    Oui, sauf si l'individu ou la société s'en accommode (comme dans le cas des dégénérescences liées à l'âge ou la société a, entre autres, prévu une mise à la retraite).

    J'y connais rien, alors pas taper hein, c'est juste pour savoir.
    Ou sera le plaisir ?
    Réflexion pas innocente sur les besoins humains qui vont conditionner son bien-être.
    Dernière modification par myoper ; 11/06/2015 à 22h56.

  5. #4
    kalish

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Bon je crois que je ne vais pas trop perdre de temps la dessus. Effectivement pour moi une pathologie doit être acquise, c'est peut-être faux, c'est en tant que terme scientifique que ça me pose problème, quand bien même ça ne devrait pa être acquis, il me parait facile de définir quand certains organes sont non fonctionnels, pour le cerveau c'est beaucoup plus dur, car le principal "sélecteur" est la société. Aucune maladie psychiatrique n'empêche de respirer.

    Mais surtout en ce qui concerne la psychiatrie et la psychologie, on voit constamment fleurir de nouvelles pathologies chaque fois qu'un psychologue a repéré un trait qui se répétait chez plusieurs personnes (voir la taille du dsm IV) et c'est bien la société que ces personnes dérangent, enfin une certaine société, et la définition de l'OMS me donne raison, je vous l'ai prouvé en reprenant les mots de l'OMS, et vous n'avez pas répondu là dessus.

    Je connais beaucoup de personnes ayant faits des tours par les services psychiatriques, et je m'y suis intéressé, donc non, je n'y connais pas rien et oui, je suis assez intéressé par le courant antipsychiatrique. Par contre je suis très intéressé par les progrès de la neurologie. Comme dit précédemment, les aspergers étaient probablement considérés comme malades il y a peu de temps, alors qu'on les accepte maintenant, en mettant en avant une simple "différence", les homosexuels étaient également considérés comme des malades il y a peu.

    Quand on s'intéresse à la psychologie des grands patrons, on s'aperçoit qu'ils possèdent très souvent des traits de psychopathes. Ce ne sont pourtant pas tous des tueurs en série. Ces traits sont donc parfois considérés comme "bons" ou "admirables" par la société dans certains cas, et "pathologiques" dans d'autres. Ces observations n'ont jamais remis en cause la définition de ce qu'était un psychopathe, au contraire certaines personnes pensent qu'on devrait enfermer les grands patrons.
    Je ne vais pas m'étendre,il est tard, et il y aurait trop de choses à dire, trop d'idées sur lesquelles revenir, laprincipale étant "qu'est-ce qui définit la pathologie mentale sans la société"?.
    Une crise cardiaque est une crise cardiaque avec ou sans société (sauf qu'on la soigne avec la société)
    j'aspire à l'intimité.

  6. #5
    kalish

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Non, ce que vous expliquez n'a rien à voir avec les soins, l'usage de la médecine et ce qu'est la maladie.
    Au passage, vous imaginez un truc totalement délirant pour affirmer que c'est la médecine et porter un jugement négatif: sophisme.
    merci de le mettre en avant très clairement ou de ne pas émettre de jugement non argumenté.
    1) en quoi est-ce délirant, c'est bien vous qui jugez ça. Ca n'a rien de scientifique. En plus il n'y a aucun jugement négatif, vous n'avez rien compris à ce que j'ai écrit. Je dis juste qu'on pourrait parler de schizophrénie sans dire que c'est une pathologie, mais juste un fonctionnement/ schéma cérébral. Libre à l'individu de vouloir le changer ou non, (et non à la société), ça n'en fait pas une maladie. Tout comme la myopie n'est pas une maladie c'est pourtant simple à comprendre. Est-ce clair docteur?

    Par définition, un œil qui ne voit pas bien quand il devrait voir bien est un œil qui ne fonctionne pas bien.
    Vous en êtes au point de tellement dénigrer la norme que vous en changez le sens des mots.
    Mais ma parole c'est vous le sophiste ou vous ne comprenez rien du tout?????C'est exactement ce que je vous dis, une pathologie c'est quand ça devrait être différent. Relisez bien, c'est ce que je dis dans mes premiers messages. Mais un oeil myope ne DEVRAIT absolument pas fonctionner différemment. Il fonctionne parfaitement, comme un oeil myope, il a juste une résolution différente à une certaine distance. Ca n'a rien de pathologique, qui dit que ça ne deviendrait pas un avantage dans une situation différente? Qui a DECIDE qu'un oeil devrait voir avec telle acuité? Vous même, c'est donc bien arbitraire.

    Vous lisez les mots qu'on écrit ou vous ne les comprenez pas ?
    On vous a dit que non, ce que vous racontez est faux.
    Je peux avoir la même réthorique: non c'est vrai.
    Et moi je sais de quoi je parle.

    Pour les sophismes, il faudrait savoir ce que ça signifie, parce que là c'est de l'insulte gratuite et non justifiée, alors que j'exposais un point de vue. Si vous n'aimez pas les points de vue, je vous laisse le votre qui est aussi celui du voisin, vous devez vous sentir serré à tous regarder du même endroit.

    Pour le reste,le coup des tribus, ben en fait...je suis sûr de ce que je dis. Merci pour vos allusions et votre ironie si fine, mais c'est vous qui n'avez vraiment rien compris. Ciao.
    Dernière modification par kalish ; 12/06/2015 à 01h22.
    j'aspire à l'intimité.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kalish

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    La myopie est handicapante et pas juste "pour lire au tableau", mais même se diriger ou interpeller des gens et pour les cas les plus sévères distinguer le bout de ses pieds. Mettez la tête sous l'eau pour regarder, vous comprendrez ce que la myopie peut faire et empêcher de faire Un œil humain est justement censé voir de loin, donc la myopie est une anomalie, même si c'est une anomalie constitutionnelle comme par exemple la myopathie ou l'achondroplasie.
    Mais ils sont là vos sophismes, on ne parle pas du tout de la même chose. JE SUIS MYOPE, merci les conseils. Je n'estime pas du tout que ce oit une pathologie, mon oeil a suivi son développement, il se trouve qu'il n'est pas ajusté pour voir précisément de loin. Passage en gras: QUI A DIT CA? depuis quand il y a un standard humain? L'espèce humaine est variée, et les espèces évoluent, et je vous rappelle qu'il n'y a pas de sens à l'évolution. Alors une méduse est sacrément pathologique par rapport à un humain, ses jambes ne fonctionnent pas du tout, ses yeux, n'en parlons pas...c'est bon, entiende?
    j'aspire à l'intimité.

  9. Publicité
  10. #7
    kalish

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    désolé je n'avais pas bien vu le message d'avant concernant l'autre discussion. Si possible déplacer les messages, mais je supporte mal de continuer une conversation quand on s'amuse immédiatement à ironiser sur l'intellect de l'interlocuteur (je ne fais que répondre), alors qu'on en a visiblement pas les moyens. Je ne vois pas l'intérêt de continuer ladiscussion avec des gens qui vous prennent pour un con, surtout quand ils ne comprennent pas un mot, j'ai vraiment l'impression de parler à des murs. De toutes façons, c'est toujours pareil sur FS. Il faut systématiquement que les gens disant vouloir comprendre interprètent de travers le moindre propos qui sort de leur doxa et ne cherchent pas à comprendre ce que dit l'autre.
    J'ai parfaitement compris ce que vous disiez, j'en parle justement. Je parle de votre discours et des mots que vous utilisez.
    j'aspire à l'intimité.

  11. #8
    EauPure

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Pour aider un peu Kalish que je comprend, y a il ce problème en Inde où la folie créatrice a plus de place et les asile de fou un peu moins ?
    Quelques années après la Partition, il vint à l’idée des gouvernements du Pakistan et de l’Inde d’échanger les fous de la même façon que les prisonniers ordinaires ; autrement dit, les fous musulmans qui étaient dans les asiles de fous seraient emmenés au Pakistan et les hindous et les sikhs seraient remis à la charge de l’Inde.
    http://www.gharialassociation.com/#!...san-manto/chlp
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  12. #9
    mh34

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Effectivement pour moi une pathologie doit être acquise,
    Non. A moins que vous ne classiez la mucoviscidose, la myopathie de Duchenne et le syndrome de Seckel ( liste non exhaustive...) comme des pathologies acquises. Et ce sont bien des pathologies, aucun doute sur le sujet.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  13. #10
    mh34

    Re : Handicap et maladies

    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message
    La médecine traite le nanisme, certaines formes (héréditaires mais pas que) sont- elles des pathologies? ,
    Toutes les formes de nanisme sont pathologiques.
    Pour le reste je suis d'accord avec Myoper.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  14. #11
    vep

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Pour aider un peu Kalish que je comprend, y a il ce problème en Inde où la folie créatrice a plus de place et les asile de fou un peu moins ?
    Non, mais je crois que vous vous faites vraiment une fausse idée de la prise en charge de la maladie mentale en France !
    L'hospitalisation n'est pas la règle est n'intervient que dans les moments de crise si le malade est dangereux pour lui ou les autres.


    Il faut savoir que moins de 5% des patients de psychiatrie sont hospitalisés de façon non volontaire en France et que plus des 2/3 des personnes prises en charge le sont en ambulatoire seulement, donc jamais hospitalisées.

    l'asile d'aliénés du 19ème où on vivait 15 ou 30 ans est dépassé depuis bien longtemps.

    Et l'"énergie créatrice" de la maladie mentale n'est pas brimée, sauf lorsqu'elle met en danger la personne ou les autres.
    Il y a d'ailleurs souvent des ateliers créatifs proposés aux patients en CHS ou CMP adultes.

    http://www.irdes.fr/recherche/questi...te-en-2011.pdf.
    http://www.irdes.fr/recherche/questi...ie-en-2010.pdf.
    Dernière modification par vep ; 12/06/2015 à 07h10.

  15. #12
    EauPure

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Non. A moins que vous ne classiez la mucoviscidose, la myopathie de Duchenne et le syndrome de Seckel ( liste non exhaustive...) comme des pathologies acquises. Et ce sont bien des pathologies, aucun doute sur le sujet.
    pour moi ce sont des pathologies mais qui pourrait ne plus en être si l'environnement était modifié au point de leur donner un avantage évolutif sur les sujets qui en son dépourvue, comme l'escargot qui est adapté à son biotope.
    Je pense que c'est ce que veut dire Kalish.
    Pour notre part, nous participons à un programme de recherche avec le Département de Chimie pharmaceutique de l'Université International School de Dresden en Allemagne. Nous fournissons des échantillons de notre bave d'escargot pour que le professeur Mc Canna Keith puisse faire son programme de recherches sur la mucoviscidose. Les résultats seront publiés en décembre de cette année
    http://www.femininbio.com/beaute-mod...smetique-70937
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  16. Publicité
  17. #13
    vep

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    pour moi ce sont des pathologies mais qui pourrait ne plus en être si l'environnement était modifié au point de leur donner un avantage évolutif sur les sujets qui en son dépourvue, comme l'escargot qui est adapté à son biotope.
    Je pense que c'est ce que veut dire Kalish.
    Oui, enfin, pour certaines maladies, il est très difficile d'imaginer un environnement où elles représenteraient un avantage évolutif !

    Et il me semble que Kalish parle plus de la société que de l'environnement général comme cause. Il me semble qu'il pense que c'est simplement parcequ'un trait est "hors norme" qu'il est classé comme pathologie.

  18. #14
    mh34

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    pour moi ce sont des pathologies mais qui pourrait ne plus en être si l'environnement était modifié au point de leur donner un avantage évolutif sur les sujets qui en son dépourvue, comme l'escargot qui est adapté à son biotope.
    Non. Aucune des pathologies que j'ai citées ne peut être considérée comme un avantage évolutif puisqu'il leur faut une aide médicalisée de haut niveau pour survivre.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  19. #15
    minushabens

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Il y a même des infections qui sont innées (transmises par la mère pendant la gestation). Ce sont pourtant des pathologies.

  20. #16
    myoper

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    De toutes façons, c'est toujours pareil sur FS. Il faut systématiquement que les gens disant vouloir comprendre interprètent de travers le moindre propos qui sort de leur doxa et ne cherchent pas à comprendre ce que dit l'autre.
    J'ai parfaitement compris ce que vous disiez, j'en parle justement. Je parle de votre discours et des mots que vous utilisez.
    Vous détournez le sens des mots que tout le monde utilise pour essayer de valider votre doxa et nous, on essaye de vous expliquer ce qui est constaté dans la vrai vie mais c'est toujours pareil sur FS, les génies incompris en savent toujours plus que les autres, y compris tous les spécialistes des sujets concernés.


    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Bon je crois que je ne vais pas trop perdre de temps la dessus. Effectivement pour moi une pathologie doit être acquise, c'est peut-être faux, c'est en tant que terme scientifique que ça me pose problème, quand bien même ça ne devrait pa être acquis, il me parait facile de définir quand certains organes sont non fonctionnels, pour le cerveau c'est beaucoup plus dur, car le principal "sélecteur" est la société. Aucune maladie psychiatrique n'empêche de respirer.
    Non seulement votre définition est fausse et complétement non scientifique, comme MH34 vous le montre (vous pouvez ajouter tous les cancers acquis, certains diabètes, etc.) mais que faites vous alors des maladies à composante environnementale et génétique ?

    De plus et surtout, votre définition est par rapport à une norme car vous considérez que les gens sont malades par rapport à des gènes qu'ils auraient du avoir à la place de ceux qu'ils ont et qui s'expriment et vous tombez donc en plus dans le travers que vous reprochez à la définition qu'on vous donne.

    Encore une fois, être malade, ce n'est pas seulement un problème respiratoire et vous changez de définition en cours de raisonnement puisque ça ne répond pas à la précédente sur les maladies acquises, ce qui nous fait encore un sophisme.

    Enfin, le cerveau comme tout autre organe, doit pouvoir satisfaire certaines fonctions pour vivre dans un environnement déterminé et c'est aussi facile à constater que pour les autres organes et même plus facile dans certains cas, donc ce que vous racontez est complétement faux.

    Mais surtout en ce qui concerne la psychiatrie et la psychologie, on voit constamment fleurir de nouvelles pathologies chaque fois qu'un psychologue a repéré un trait qui se répétait chez plusieurs personnes (voir la taille du dsm IV) et c'est bien la société que ces personnes dérangent, enfin une certaine société, et la définition de l'OMS me donne raison, je vous l'ai prouvé en reprenant les mots de l'OMS, et vous n'avez pas répondu là dessus.
    Vous n'avez rien prouvé et même s'il y a des abus ou des erreurs, vous avez fait une réponse en jouant sur les mots, comme vous dites, qui allait à l'inverse de celle de l'OMS car il est absolument faux que chaque fois qu'un psychologue a repéré un trait qui se répétait chez plusieurs personnes, il y a pathologie et ce serait même le contraire (l'individualité ou comme noir_écaille le relève, l'idiosyncrasie, vous ne semblez ni connaitre ni vouloir le lire puisque c'était la réponse).
    Je connais beaucoup de personnes ayant faits des tours par les services psychiatriques, et je m'y suis intéressé, donc non, je n'y connais pas rien et oui, je suis assez intéressé par le courant antipsychiatrique. Par contre je suis très intéressé par les progrès de la neurologie. Comme dit précédemment, les aspergers étaient probablement considérés comme malades il y a peu de temps, alors qu'on les accepte maintenant, en mettant en avant une simple "différence", les homosexuels étaient également considérés comme des malades il y a peu.
    S'intéresser aux malades (passés dans un service médical) sans comprendre ni même savoir ce qu'est une différence entre deux individus ou une maladie, si ce n'est pas rien, ça permet surtout de faire un maximum d’erreurs et de contre-sens.

    Les gens peuvent être malades et acceptés ; l'un n'empêche pas l'autre (votre cardiaque, il est accepté et dans la vie, ce sera une simple différence avec les non-cardiaques mais il reste cardiaque. Vous pouvez changer le sens des mots et dire alors que ce n'est plus une pathologie mais alors, il est inutile de discuter si vous rejetez le vocabulaire des autres).

    Je ne vais pas m'étendre,il est tard, et il y aurait trop de choses à dire, trop d'idées sur lesquelles revenir, laprincipale étant "qu'est-ce qui définit la pathologie mentale sans la société"?.
    Première erreur qui ne vous permettra pas d'aller plus loin, il n'y a pas "la" maladie mentale mais "des" maladies mentales et vep vous en a donné une définition opératoire.

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Une crise cardiaque est une crise cardiaque avec ou sans société (sauf qu'on la soigne avec la société)
    Une schizophrénie est une schizophrénie, une dépression, une dépression, etc, avec ou sans société.
    Dans certaines société, la crise cardiaque pourrait ne pas être considéré comme pathologique (il suffit de le décider, comme Kalish).



    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Mais ils sont là vos sophismes, on ne parle pas du tout de la même chose. JE SUIS MYOPE, merci les conseils. Je n'estime pas du tout que ce oit une pathologie, ...
    Vous estimez ce que vous voulez et vous n'avez donc pas été voir des professionnels de santé pour corriger cette myopie et peut être même ne pouvez vous pas conduire ou travailler ou provoquez des accidents en le faisant mais c'est précisément ce qu'on appelle un état pathologique (on, ce sont les gens qui guérissent ou corrigent cet état ainsi que tous les autres qui ne sont pas vous que cet état gêne et qu'ils trouvent handicapant).




    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    merci de le mettre en avant très clairement ou de ne pas émettre de jugement non argumenté.
    1) en quoi est-ce délirant, c'est bien vous qui jugez ça. Ca n'a rien de scientifique. En plus il n'y a aucun jugement négatif, vous n'avez rien compris à ce que j'ai écrit.
    Vous comparez la myopie avec la pose des yeux bioniques: c'est bien délirant ou au moins n'importe quoi.
    Ça disqualifie toute logique dans ce que vous écrivez.

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Je dis juste qu'on pourrait parler de schizophrénie sans dire que c'est une pathologie, mais juste un fonctionnement/ schéma cérébral. Libre à l'individu de vouloir le changer ou non, (et non à la société), ça n'en fait pas une maladie. Tout comme la myopie n'est pas une maladie c'est pourtant simple à comprendre. Est-ce clair docteur?
    On peut dire ça de la totalité des maladies et le fait de nier le sens des mots ne permet pas de supprimer le fait, est-ce clair ?
    Et c'est bien un fait culturel quand les gens n'aiment pas se sentir malades ou dévalorisés de cette façon.
    Vous pouvez même faire un procès à la médecine parce qu'elle discrimine les gens, par définition mais ça ne changera rien au fait.


    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Mais ma parole c'est vous le sophiste ou vous ne comprenez rien du tout?????C'est exactement ce que je vous dis, une pathologie c'est quand ça devrait être différent. Relisez bien, c'est ce que je dis dans mes premiers messages. Mais un oeil myope ne DEVRAIT absolument pas fonctionner différemment. Il fonctionne parfaitement, comme un oeil myope, il a juste une résolution différente à une certaine distance. Ca n'a rien de pathologique, qui dit que ça ne deviendrait pas un avantage dans une situation différente? Qui a DECIDE qu'un oeil devrait voir avec telle acuité? Vous même, c'est donc bien arbitraire.
    Oui, j'avais bien compris, un œil malade fonctionne bien comme un œil malade et il n'est donc pas malade puisqu'il fonctionne bien (un œil aveugle fonctionne parfaitement avec une acuité nulle ; il n'y a pas de problème et il vit tout à fait normalement), d'accord.
    Et comme vous avez vous même interpellé le Docteur, il vous demanderait si vous aviez pris vos gouttes, la...

    Un minimum de notion de physiologie montrerait qu'en dessous d'une certaine acuité, il est impossible de faire certaines tâches et que certaines tâches sont indispensables pour mener une vie satisfaisante et que ces seuils n'ont absolument rien d'arbitraires.


    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Pour le reste,le coup des tribus, ben en fait...je suis sûr de ce que je dis. Merci pour vos allusions et votre ironie si fine, mais c'est vous qui n'avez vraiment rien compris. Ciao.
    On vous a tellement compris qu'on se pose des questions...
    Dernière modification par myoper ; 12/06/2015 à 09h32.

  21. #17
    myoper

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    On peut discuter sur le fait que certaines pathologies soient si facilement corrigées ou guéries et, ou, provoquent un handicap si faible (dans l'environnement considéré, à savoir la société), qu'on peut leur changer leur qualificatif.
    Pour ça, il va falloir donc arbitrairement définir un seuil (alors qu'avec les définitions utilisées, ce n'est pas le cas).
    En tous cas, c'est rarement le cas pour les maladies mentales et par définition, celles qui demandent une surveillance et un soutien à la vie plus ou moins lourd sans lesquels les individus considérés ne pourraient vivre.
    Dernière modification par myoper ; 12/06/2015 à 09h18.

  22. #18
    shokin

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Alors, quelles définitions scientifiques donner aux mots suivants ?

    - maladie,
    - pathologie,
    - handicap,
    - trouble,
    - syndrome,
    - ...



    (on prend en compte le plus de choses possibles : autismes, coéliaque, schizophrénies, allergies, intolérances, broncho-pneumonie, ulcère, grippe, mst, entorse, méningite, état de choc, dépression, TDA/H, myopie, bipolaire, astigmatisme, trisomie, alcoolisme, etc.)
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  23. Publicité
  24. #19
    vep

    Re : Handicap et maladies

    - Trouble / maladie / pathologie ont pour moi le même sens.

    - Handicap est la conséquence possible des 3 premiers
    Si on reprend la définition de l'OMS (intéressante), un handicap comprend 3 dimensions :
    - Déficience : " Dans le domaine de la santé, la déficience correspond à toute perte de substance ou altération d'une fonction ou d'une structure psychologique, physiologique ou anatomique. "
    - Incapacité : " Dans le domaine de la santé, une incapacité correspond à toute réduction (résultant d'une déficience) partielle ou totale de la capacité d'accomplir une activité d'une façon normale ou dans les limites considérées comme normales, pour un être humain. "
    - Désavantage : " Dans le domaine de la santé, le désavantage social d'un individu est le préjudice qui résulte de sa déficience ou de son incapacité et qui limite ou interdit l'accomplissement d'un rôle considéré comme normal, compte tenu de l'âge, du sexe et des facteurs socioculturels. "

    (D'ailleurs l'éthymologie du mot handicap est intéressante "hand in cap" et renvoit au sens "sportif" du handicap : donner un désavantage à quelqu'un qui, sinon serait trop bon.)

  25. #20
    shokin

    Re : Handicap et maladies

    Pourtant, on ne considère pas les "troubles" du spectre autistique comme une maladie, ni les troubles du déficit de l'attention.

    Par exemple, une personne naît Asperger et le sera toute sa vie. Alors on ne la considère pas comme malade. Si ?

    Et jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'exemple de personne devenue autiste au cours de sa vie.

    Alors qu'il y a des exemples de personnes devenues schizophrènes au cours de leurs vies.

    Y a-t-il une classification globale et précise de toutes ces... particularités ?
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  26. #21
    vep

    Re : Handicap et maladies

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Pourtant, on ne considère pas les "troubles" du spectre autistique comme une maladie, ni les troubles du déficit de l'attention.

    Je pense qu'il s'âgit plus d'habitudes de langage que d'une vraie distinction claire et objective.
    Souvent quand on parle de troubles xy ... on s'attache à décrire le trouble lui même.
    Donner un nom de maladie renvoit souvent aux causes de celle-ci (impliuqe donc qu'on en connait la cause)

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Par exemple, une personne naît Asperger et le sera toute sa vie. Alors on ne la considère pas comme malade. Si ?
    Et jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'exemple de personne devenue autiste au cours de sa vie.

    Alors qu'il y a des exemples de personnes devenues schizophrènes au cours de leurs vies.
    Y a-t-il une classification globale et précise de toutes ces... particularités ?
    Je pense que tu fais erreur.
    Un trouble peut être transitoire ou non.
    Il peut être inné ou acquis.
    Idem pour une maladie.

    Ces critères ne me semblent pas bon pour séparer les 2.

  27. #22
    didier941751

    Re : Handicap et maladies

    Merci de vos réponses.
    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Toutes les formes de nanisme sont pathologiques.
    Je ne comprends pas.
    Je suis allé sur wiki.
    Pathologie: Etude des maladies.
    Maladie: Altération des fonctions ou de la santé.
    Altération: Changement ayant un sens de dégradation.
    Il y a des formes de nanisme qui ne rentre pas dans ce cadre du peu que je saches. Est-ce les définitions qui sont incomplètes, ou moi qui ne les comprends pas?
    Cordialement,

  28. #23
    myoper

    Re : Handicap et maladies

    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message
    Pathologie: Etude des maladies.
    Maladie: Altération des fonctions ou de la santé.
    Altération: Changement ayant un sens de dégradation.
    Il y a des formes de nanisme qui ne rentre pas dans ce cadre du peu que je saches.
    En ce qui concerne ces définitions, on sait déjà que tous les nanismes sont dues à des altérations de certaines fonctions et entrent donc dedans.

  29. #24
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Aucune maladie psychiatrique n'empêche de respirer.
    Si si : la neurasthénie peut à l'extrême provoquer des troubles du contrôle de la fonction vitale. On en passe même par les fameux électrochocs cérébraux
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  30. Publicité
  31. #25
    mh34

    Re : Handicap et maladies

    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message
    Il y a des formes de nanisme qui ne rentre pas dans ce cadre du peu que je saches.
    Lesquelles?
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  32. #26
    didier941751

    Re : Handicap et maladies

    Je sais pas en fait, c'est pas moi le médecin, j'ai dis cela car ai lu qu'il y a supposément plusieurs centaines de cause du nanisme, donc tout les "nains" ont des altérations de la santé ou de leurs fonctions?
    Cordialement,
    PS: Je viens de lire ton message précédent qui répond a la question, donc tout les "nains" ont un suivit médical?
    Dernière modification par didier941751 ; 12/06/2015 à 12h26.

  33. #27
    myoper

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    Aucune maladie psychiatrique n'empêche de respirer.
    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Si si : la neurasthénie peut à l'extrême provoquer des troubles du contrôle de la fonction vitale. On en passe même par les fameux électrochocs cérébraux
    Et ça me fait penser plus simplement au dépressif sévère qui se suicide...

  34. #28
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Créativité et maladies mentales auraient des racines génétiques communes

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Il me semble qu'il pense que c'est simplement parcequ'un trait est "hors norme" qu'il est classé comme pathologie.
    Je fais partie des 1% de français hors normes qui n'ont aucune carie (sans être édentés) et a priori n'en feront jamais (même "sans" se brosser les dents...) -- et personne ne dira jamais que ce serait pathologique
    Dernière modification par noir_ecaille ; 12/06/2015 à 12h32.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  35. #29
    shokin

    Re : Handicap et maladies

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Je pense que tu fais erreur.
    Un trouble peut être transitoire ou non.
    Il peut être inné ou acquis.
    Idem pour une maladie.

    Ces critères ne me semblent pas bon pour séparer les 2.
    Il y a des personnes qui considèrent que l'autisme n'est pas une maladie parce que celui-ci est "inné" (on n'est pour toute la vie ou on ne l'est jamais, sauf contre-exemple pas encore observé).

    Alors sur quels critères se baser pour classer les maladies et les handicaps ?
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  36. #30
    Nicophil

    Re : Handicap et maladies

    Bonjour,

    Les prisons sont remplies de sociopathes ou de psychopathes ? Une pathologie sociale est-elle un handicap, une maladie ?
    En tout cas, DSK, lui, n'ira pas en prison !
    Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoi...s_et_libertins
    et https://fr.wikipedia.org/wiki/George..._de_la_science
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Tpe handicap
    Par Juliatpe dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/01/2015, 19h56
  2. Ressources Handicap
    Par jojo66 dans le forum Enseignement : le forum des enseignants
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/08/2013, 00h15
  3. Handicap léger
    Par jeunemecatronicien dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 15
    Dernier message: 11/08/2013, 20h49
  4. Domotique & Handicap
    Par Maxxwel dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/11/2007, 22h26
  5. Handicap et éthique
    Par lullie42 dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/05/2006, 13h26