Bonjour, je m’appelle Julien j’ai 26 ans.
Très jeune (14-15 ans) on m’as diagnostiqué la maladie d’osgood shlatter du à une importante activité sportive, à partir de ce moment j’ai dû arrêter toute activité sportive parce que mon genou était tout simplement trop douloureux et que la seule chose que je pouvais faire était d’attendre la fin de ma croissance pour voir comment cela évoluerait.
Le sport était une partie vraiment importante de ma vie et tout arrêter à laisser un grand vide en moi, avec les années j’ai appris à tolérer cette douleur et à vivre avec.
Arrivé à mes 23 ans je décide avec mon chirurgien de me faire opérer afin de retirer le bout d’os qui crée l’inflammation constante de mon tendon.
L’opération se passe bien la rééducation suit son cours le temps passe mais mon inflammation est toujours présente 1 ans après l’opération, j’en viens finalement à faire une infiltration d’anti inflammatoire qui m’apaisera légèrement mais seulement pour un temps.
Cependant l’inflammation ne part pas et encore une fois en accord avec mon chirurgien il décide de me faire un peignages du tendon afin de de permettre à mon tendon qui selon mon chirurgien et très épais et dure de réussir à ce régénérer car il ne le faisait plus (je m’excuse je vulgarise un peu la chose mais je ne me souviens plus de tout les termes). Le peignage a lieu le 28 août 2018.
Après deux premiers mois vraiment difficile surtout au niveau de la douleur, j’ai l’impression qu’il y a un peu de mieux et que je progresse dans ma récupération.
Malgré cela vers fin novembre la douleur revient ( elle n’était pas vraiment parti mais était clairement moins présente ), et s’intensifie au fil des semaines, après une visite auprès de mon chirurgien (janvier 2019), il décide de me mettre sous anti inflammatoire (cela avait déjà été le cas mais avant c’était des petites cures de 15 jours) jusqu’à ce jour, et me fait arrêter les séances de kiné.
Une IRM faite en mars 2019 et comparé avec une IRM de février 2018 nous montrera que l’état de mon tendon n’as pas vraiment changé malgré le peignages fait en août 2018.
Aujourd’hui mon chirurgien m’as envoyé chez un médecin du sport afin de faire une infiltration Riche en plaquette (PRP) qui est prevu pour fin juin, c’est un peu ma dernière chance, j’ai commencé la kiné par onde de choc ce qui m’aide au niveau de la douleur mais qui n’as pas l’air d’améliorer l’état de mon tendon.
Cela va bientôt faire un an que mon peignages a eu lieu, un an de perdu car mon handicap est trop grand et que ne serait-ce que marcher me coûte, du coup je ne sort plus beaucoup je ne vois plus grand monde ... je vous avoue que je commence à perdre espoir avec toutes ces interventions et aucun résultat.
Cela fait plus ou moins 10 que je souffre de ce tendon rotulien et je n’ai jamais eu aussi mal, je n’ai jamais était aussi peu mobile, tout me coûte ...
Du coup dans la perspective de ma prochaine intervention à savoir l’infiltration PRP j’aurais aimer savoir si des personnes avaient déjà subit cela, si cela avait été bénéfique ?! J’ai vraiment besoin qu’on me remonte le moral.
Je m’excuse de faire un gros pavé sans doute remplie de fautes d’orthographe dans lequel je raconte ma vie mais j’en ai besoin et je me tiens à dispositions de quiconque rencontrerai des problèmes similaires pour en discuter.
J’espère que vous pourrez me donner des infos concernant l’infiltration PRP ou n’importe quelle autre pratique qui pourrait être en mesure de m’aider dans ma situation.
Merci aux personnes qui me liront, j’attends impatiemment vos retours.

Julien.