Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 45

Economie réelle des lampes économiseuses



  1. #1
    Jean Antoine

    Lightbulb Economie réelle des lampes économiseuses


    ------

    "Cette lampe éclaire comme une ampoule à incandescence de 100 W mais ne consomme que 20 W"
    J'en conclus que, si je l'utilise, je vais diminuer de 80 W ma puissance électrique consommée.
    Est-ce toujours vrai?
    Je précise ma question: est-ce vrai à n'importe quelle saison?

    -----

  2. #2
    chatelot16

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    80 w economisé c'est bien 80w economisé

    mais chez celui qui a un chauffage electrique avec des thermostats 80w perdu par une lampe c'est 80 w en moins a depenser par les radiateur : en hiver l'eclairage ne coute rien ou il y a du chauffage electrique

    meme les 20w de la lampe fluo finissent aussi en chaleur

    eclairez vous au gaz vous ferez des economie de chauffage electrique

  3. #3
    f6bes

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par Jean Antoine Voir le message
    "

    Je précise ma question: est-ce vrai à n'importe quelle saison?

    Bjr Jean Antoine,
    Que vient faire la saison dans cette demande ??

    Il est sur qu'en été on éclaire moins qu'en hiver, mais avec une lampe à indandescence aussi !

    L'économie annoncée réside dans des temps d'utilisation IDENTIQUES !
    A+

  4. #4
    FC05

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Oui pour l'histoire du chauffage électrique, mais chauffer le plafond avec une lampe n'est pas très efficace ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Tropique

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Hello

    Il faut aussi ajouter que même si le flux lumineux mesuré est 5X plus élevé, l'impression subjective d'éclairement sera moindre, notamment à cause d'un IRC inférieur, et pour retrouver la même "qualité" d'éclairement, il faudra une puissance plus élevée (toujours moins élevée qu'une lampe à incandescence cependant).
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  7. #6
    Jean Antoine

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Bonjour,

    Est-ce que toute la consommation électrique de la lampe se retrouve en fin de compte sous forme de chaleur? Et sinon sous quelle forme d'énergie finit-elle?

  8. #7
    f6bes

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Bsr Jean antoine,
    Si c'est TOUT sous forme de chaleur , t'as rien en LUMINEUX.
    (Ca n'éclaire pas !)
    Donc une lampe c'est sous forme de chaleur et sous forme LUMINEUSE.
    L'idéal ce serait TOTALEMENT en lumineux!
    Les "incandescences" c'est 95 % en chaleur et 5 % en lumiéres.
    Les tubes néons ne "chauffent" que peu., aiinsi que toutes lampes à économie d'énergie et il y en a d'autres !!
    A+

  9. #8
    Jean Antoine

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Je suis dans une pièce fermée, où éclaire une ampoule. Cette lumière, c'est comme on vient de le dire, une partie de la puissance électrique consommée par l'ampoule.
    J'éteins la lampe. La lumière disparaît. Alors je me demande "Cette puissance a été émise (sous forme de lumière) pendant un certain temps. Elle représente donc une énergie. Mais je ne vois plus rien dans la pièce: en quoi s'est donc transformée cette énergie ?"

  10. #9
    chatelot16

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    en chaleur : quel que soit le rendement de la lampe tout fini en chaleur : immediatement pour la chaleur perdue par la lampe , guere plus loin pour la lumiere qui perd son energie en reflexion multiple sur tout les murs de la piece

    il n'y a que la lumiere qui sort par les fenetres qui va perdre son energie dehors

    donc pour tout ceux qui chauffent a l'electricité la lumiere est gratuite et les lampes economie d'energie ne servent a rien

  11. #10
    FC05

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    donc pour tout ceux qui chauffent a l'electricité la lumiere est gratuite et les lampes economie d'energie ne servent a rien
    En hiver et en théorie.

    En pratique et comme je l'ai déjà dit, chauffer le plafond est le plus efficace pour augmenter les pertes thermiques ou chauffer le voisin du dessus (qui ne vas pas s'en plaindre).

    Maintenant, un halogène de 1000W, placé à mi-hauteur (éclairage indirect), on peut éteindre le chauffage ... ou allumer la clim en été.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  12. #11
    Tropique

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par Jean Antoine Voir le message
    Je suis dans une pièce fermée, où éclaire une ampoule. Cette lumière, c'est comme on vient de le dire, une partie de la puissance électrique consommée par l'ampoule.
    J'éteins la lampe. La lumière disparaît. Alors je me demande "Cette puissance a été émise (sous forme de lumière) pendant un certain temps. Elle représente donc une énergie. Mais je ne vois plus rien dans la pièce: en quoi s'est donc transformée cette énergie ?"
    Comme dit précédemment, ça part essentiellement en chaleur, cependant si on veut pinailler, on peut aussi voir d'autres phénomènes: par exemple, une partie se transformera en énergie (photo)chimique: les papiers et plastiques qui jaunissent à la lumière, les textiles qui se décolorent absorbent et stockent une infime partie de l'énergie. Ce sera pratiquement toujours négligeable, sauf si tu as des plantes dans la pièce: là l'énergie transformée et stockée par photosynthèse n'est plus négligeable.
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  13. #12
    richard 31
    Modérateur

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    bonjour,
    j'ai dans l'idée que le sujet est mal abordé dans les réponses,
    ne pas confondre l'énergie consommée avec le résultat obtenu,
    pour un éclairage
    il y a 2 paramètres principaux,
    -1- l'énergie consommée en "watts"
    -2- la lumière distribuée en "Lux"
    or votre facteur de base,
    est la comparaison effectuée entre un lampe a incandescence classique,
    et une lampe basse consommation a gaz et starter
    l'une a une valeur consommée en watts de l'ordre
    par exemple de 100 watts
    qui remplacée par une lampe basse consommation
    de 20 watts,
    la différence qui n'en est pas une,
    sera que la quantité exprimée en "Lux" sera la même (valeur d'éclairement)
    ne rien chercher de plus
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  14. #13
    Jean Antoine

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    On est d'accord sur le fait que la puissance lumineuse sera sensiblement la même, c'est en tout cas le postulat de base.
    L'intérêt revendiqué de la technologie à gaz est de consommer 5 fois moins que la technologie à incandescence. Une question intéressante est donc: si, à éclairage égal, on remplace une ampoule à incandescence de 100 W par une ampoule à gaz de 20 W, la puissance vue par le compteur électrique du domicile va-t-elle diminuer de 80W?

    C'est pourquoi le sujet du post est "Economie réelle des lampes économiseuses", et j'ai trouvé intéressantes les réponses, notamment celles qui se sont préoccupées de ce que devient la puissance électrique consommée au compteur par la lampe. En effet, si comme cela apparaît dans les réponses, la puissance consommée par l'ampoule finit de toutes façons en chaleur dans la pièce, cette puissance va contribuer au chauffage de la pièce.
    Les radiateurs étant de nos jours thermostatés, un intervenant en conclue avec logique que la puissance consommée par la lampe se déduira de la puissance moyenne consommée par le chauffage. Et si le chauffage est électrique, la consommation au compteur sera donc inchangée lorsqu'on remplacera la lampe à incandescence par la lampe à gaz.
    J'avoue respecter ce raisonnement, qui n'ôte rien à l'intérêt des lampes à gaz en été.
    Je respecte également les avis émis selon lesquels le spectre lumineux de la lampe à gaz peut induire des perceptions subjectives différentes, et l'avis selon lequel si la lampe est en hauteur sa chaleur sera un peu moins bien répartie dans le volume de la pièce.

  15. #14
    chatelot16

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    et je dit meme que pour celui qui veut se chauffer a l'electricité , se chauffer avec des lampes serai plus efficace que de ce chauffer avec des convecteur !

    les lampes emettent des rayon qui vous chauffent directement comme le soleil alors que les convecteurs chauffent de l'air chaud qui va se coller au plafond

    on pourait se contenter d'une temperature ambiante bien plus faible que les 20°C habituel avec une illumination infra rouge ou lumineuse

  16. #15
    VincentTesla

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    en conclusion: avoir 2 kits d'ampoules, c'est à dire des fluocompactes pour les saisons où on utilise pas le chauffage et des incandescentes quand on le remet en marche.

  17. #16
    richard 31
    Modérateur

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    re,
    C'est pourquoi le sujet du post est "Economie réelle des lampes économiseuses", et j'ai trouvé intéressantes les réponses, notamment celles qui se sont préoccupées de ce que devient la puissance électrique consommée au compteur par la lampe. En effet, si comme cela apparaît dans les réponses, la puissance consommée par l'ampoule finit de toutes façons en chaleur dans la pièce, cette puissance va contribuer au chauffage de la pièce.
    vous aimez le compliqué ou on fait simple,
    pourquoi prendre la valeur calorique des lampes en appoint de chauffage??
    ceci est dérisoire,
    a moins que tel une mouche vous viviez au plafond??
    la chaleur a tendance a monter,
    quand a préférer un rayonnement infra rouge,
    désolé,
    je suis pas preneur,
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  18. #17
    richard 31
    Modérateur

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    re,
    qui peut m'expliquer pourquoi ce sujet dérive d'une telle façon??
    la question étant le comparatif entre 2 types de lampes,
    l'une de type classique,
    l'autre plus évoluée,
    le comparatif étant une résultante égale exprimée en lux,(celle que l'on voie)
    l'autre,
    l'énergie exprimée en watt (c'est celle que l'on paie)
    il est simple d'y répondre, non??

    et là on dérive sur le chauffage,
    pour en finir a une logique invraisemblable,

    [qu'il est préférable de s'éclairer avec des lampes infra rouges,
    je crois rêver,]


    me faut sérieusement revoir ma copie,
    j'ai tout faux décidemment en physique,
    oups!!! j'ai pas prévu la crème solaire et les lunettes de soleil,
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  19. #18
    Jean Antoine

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Bonjour,
    Cela peut être intéressant - et d'ailleurs c'est le sujet du post - de se demander si on réalise l'économie d'énergie attendue lors qu'on choisit une lampe basse consommation.
    La diminution de la consommation des lampes basse consommation est compensée en hiver par une augmentation de consommation des appareils de chauffage, pour la raison suivante (comme cela a été suggéré par des intervenants): la puissance électrique consommée par les appareils électriques (radiateurs, éclairage, tv en veille ou non, moteurs, et même réfrigérateur et congélateur) est intégralement transformée en chaleur, qui participe au chauffage du logement. C'est vrai même si transitoirement cette énergie a servi à faire un travail, ou un son ou du froid. Il n'y a pas la bonne chaleur (celle des radiateurs) et la mauvaise (celle des autres appareils électriques). La physique veut simplement que l'état final de l'énergie soit la chaleur.
    Lorsqu'on diminue la consommation d'un appareil, l'économie calculée doit donc être multipliée par 5/12 si l'on se chauffe 7 mois par an. Pour les ampoules basse consommation, il faut encore abaisser ce coefficient, à environ 3/12 (selon la latitude), en raison de la durée du jour réduite pendant les saisons où l'on se chauffe.
    Conclusion:
    Cela dépend de la latitude, mais dans nos pays tempérés nous ne percevons qu'environ la moitié de l'économie calculée sur l'année en diminuant la consommation de nos appareils électriques, et même le quart seulement lorsqu'il s'agit d'appareils d'éclairage.

    JA


    PS L'objection concernant la position (en hauteur) me paraît fondée pour la source de chauffage principale. Mais le ou les radiateurs de chauffage, correctement placés près du sol et plus puissants, créent un mouvement de convection qui brasse l'ensemble de l'air de la pièce.

  20. #19
    Tropique

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Ce qui précède est exact, dans la mesure où l'on considére que les énergies de toutes sources sont au même prix. Et se chauffer à l'électricité est une des options les plus coûteuses.
    Si l'on dispose d'une chaudière au gaz à condensation dernier cri, on aura intérêt à minimiser l'appoint des appareils électriques à mauvais rendement.
    Ce qui ne veut pas dire que je suis un fana inconditionnel des lampes à économie d'énergie.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #20
    Jean Antoine

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Bonjour,

    "L'énergie ne peut ni se créer ni se détruire mais uniquement se transformer d'une forme à une autre". C'est le premier principe de la thermodynamique, énoncé par le physicien Mayer, connu aussi sous le nom de "loi de conservation".
    Du second principe de la thermodynamique (énoncé par Sadi Carnot), il résulte que la transformation de la chaleur en une autre forme d'énergie (lumineuse, mécanique etc) se fait de manière incomplète (il reste toujours de la chaleur) mais que toute forme d'énergie finit par se transformer en totalité en chaleur. (Donc avec un "rendement" de 100% dans un système "fermé"). On dit que la chaleur est la forme dégradée ou la forme finale de l'énergie.
    C'est peut-être difficile à ressentir intuitivement mais c'est ainsi. Ce n'est pas une affaire d'opinion. La physique démontre et même chiffre la transformation:
    1W x 1s = 1J = 4,18 calories.
    Si EDF vous livre chez vous un Watt pendant une seconde, vous avez fait entrer dans votre logement 1 Joule qui se transformera en 4,18 calories quelque soit l'appareil que vous avez fait fonctionner.
    Une ampoule, un moteur, ou un réfrigérateur, qui consomme 100 W pendant 1h (soit 3600 s) produit dans votre logement 100 x 3600 x 4,18 = 1504800 calories. Soit autant qu'un radiateur électrique de 1000 W pendant 360 secondes ou qu'une veille de télévision de 1 W pendant 100 h.
    Aucun radiateur ou convecteur "fait pour ça" ne peut faire mieux. S'il faisait mieux, cela signifierait qu'il a créé de l'énergie.

    La seule exception (voir messages précédents) concerne en effet les cas où l'énergie transformée par l'appareil, n'est pas restituée entièrement dans la pièce (cas d'un système non fermé) mais cela reste généralement négligeable. On démontre en effet que la position de l'ampoule (plus en hauteur que le radiateur) dans la pièce ne crée pas une stratification thermique significative, en raison de la convection créée par le ou les radiateurs, et que la quantité d'énergie qui s'échappe à travers les vitres sous forme de rayonnement lumineux est très faible et de toute façon concerne les deux types de lampes (classique et "basse consommation).

    Je partage donc la conclusion de Chatelot16 et VincentTesla: en saison froide, lorsqu'on chauffe son logement au moyen de radiateurs électriques thermostatés, toute réduction de la consommation électrique d'un quelconque appareil, se traduit par une augmentation quasi identique de la consommation des radiateurs.
    Ainsi que l'écrit Tropique, les ampoules "basse consommation" n'entraînent donc une économie en hiver que lorsque le chauffage principal du logement se fait en consommant (on devrait dire en transformant) une énergie moins chère que l'électricité (bois, gaz, fuel etc).

    JA

  22. #21
    CM63

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    en chaleur : quel que soit le rendement de la lampe tout fini en chaleur : immediatement pour la chaleur perdue par la lampe , guere plus loin pour la lumiere qui perd son energie en reflexion multiple sur tout les murs de la piece

    il n'y a que la lumiere qui sort par les fenetres qui va perdre son energie dehors

    donc pour tout ceux qui chauffent a l'electricité la lumiere est gratuite et les lampes economie d'energie ne servent a rien
    Si, en été, , j'adore remettre de l'huile sur le feu!

  23. #22
    FC05

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par Jean Antoine Voir le message
    Si EDF vous livre chez vous un Watt pendant une seconde, vous avez fait entrer dans votre logement 1 Joule qui se transformera en 4,18 calories quelque soit l'appareil que vous avez fait fonctionner.

    Si tu as un radiateur comme ça, je prends !

    1 cal = 4,18 J ....
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  24. #23
    jiherve

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Bonjour
    en fait pour revenir au sujet il faut avoir l'écologie chevillée au corps(comme moi) pour croire que les fluocompactes font faire des économies, d'énergie peut être , encore faudrait il inclure le cout énergétique de fabrication bien plus élevé que celui des lampes à incandescence et celui du recyclage des tubes qui contiennent tout de même du mercure, pour le coût en numéraire c'est totalement illusoire compte tenu de la faible durée de vie pratique de ces engins qui est bien loin de celle annoncée (j'ai un peu de recul j'ai acheté les premières Philips il y a 15 ans) , la lampe devenant rapidement inutilisable compte tenu de son temps d'allumage , pour bien faire il faudrait les laisser allumées tout le temps et là adieu le bilan énergétique. De plus la qualité de l'électronique est trés variable une petite visite sur ce site déja moult fois référencé:http://www.pavouk.org/hw/lamp/en_index.html.
    A mon humble avis il faut commuter sur les éclairages à LED, avec les dernières qui donnent 80 lumen/watts il n'y a plus que le prix qui fasse hésiter.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  25. #24
    Whisper_

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par richard 31 Voir le message
    re,
    le comparatif étant une résultante égale exprimée en lux,(celle que l'on voie)

    qu'il est préférable de s'éclairer avec des lampes infra rouges,
    je crois rêver
    hello, quelques précisions, dans ce cas il faudrait parler de lumens (=en gros la "puissance" lumineuse) plutot que de lux, qui sont rapportées à une unité de surface.

    Et pour le chauffage par rayonnement, effectivement c'est plus intéressant (cf les panneaux rayonnants ou radians, qui ont la cote!):
    *on a la même sensation de chaleur malgrès une température ambiante plus faible (économies d'énergies): les rayons IR partent en ligne droite et chauffent tout ce qu'ils rencontrent, alors qu'un convecteur produit un courant d'air chaud qui "coule" au plafond
    *donc la chaleur est plus uniforme qu'avec des convecteurs et c'est plus rapide à l'allumage.
    *et point besoin de lunettes de soleil, les infrarouges sont invisibles : )

    Et pour en revenir aux lampes comme le dit jiherve, une ampoule à incandescance, c'est 100% de matériaux nobles et recyclables (verre, métaux), alors que les tubes fluocompactes... (électrodes en oxyde de chépakoi, poudre fluo, gaz, mercure...), et la durée de vie de ces tubes est souvent loin de celle annoncée surtout en cas d'allumages fréquents.

    Pour les LEDs attendons encore un peu, pour l'instant leur rendement avoisine celui des tubes fluos dans les conditions de fonctionnement optimales, ce qui est loin d'être évident. Et le fait de devoir les alimenter en basse tension continue avec une intensité régulée ne simplifie pas les choses.

  26. #25
    richard 31
    Modérateur

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    re,
    *
    et point besoin de lunettes de soleil, les infrarouges sont invisibles : )
    juste pour rire,
    mettez vous sous un grill infra rouge!!!(résistance ou quartz)
    dans le style croque madame(ou monsieur), je vous garanti le résultat
    pas d'inquiétude,
    j'ai compris ce que vous voulez dire pour autant,
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  27. #26
    SuperTux

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Et pour en revenir aux lampes comme le dit jiherve, une ampoule à incandescance, c'est 100% de matériaux nobles et recyclables (verre, métaux), alors que les tubes fluocompactes... (électrodes en oxyde de chépakoi, poudre fluo, gaz, mercure...), et la durée de vie de ces tubes est souvent loin de celle annoncée surtout en cas d'allumages fréquents.
    Les lampes à filament n'ont aucune fillière de recyclage en france. Et le recyclage des fluocompactes est loin d'etre desastreux, 93% en poids est recyclable (chiffre recylum) : poudre fluo, mercure, verre... et elle ne contienne pas plus de substances "exotique" que le premier ordinateur venu (qui lui aussi maintenant se recycle).

    Question economie d'énergie, une ampoule de 14w eclaire comme une 60w, sur 5000 heures cela donne une economie de 46 * 5000 = 230kWh. Si cette energie est produite avec une centrale thermique qui avec un litre de fioul (~10kWh thermique) produit 5 kWh electrique (200g eq. carbone/kwh cela doit donner à peu près ca), cela fait une economie de 46L de fioul. Je ne connais pas leur energie grise, mais amha je serais etonné que l'effet soit negatif.

  28. #27
    CM63

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par SuperTux Voir le message
    Les lampes à filament n'ont aucune fillière de recyclage en france.
    Mais les lampes à vapeur de mercure encore moins.

    Citation Envoyé par SuperTux Voir le message
    Et le recyclage des fluocompactes est loin d'etre desastreux, 93% en poids est recyclable.
    Mais non recyclé, jusqu'à présent. Je suis pour les lampes à vapeur de mercure, mais ce que je dis (dans un autre poste) c'est que les gens ne sont absoluement pas prêts à aller les porter à la décheterie ou dans les centres de récupération (que personne ne connaît, si ce n'est pas la décheterie). Et ça m'inquète plutôt.

  29. #28
    SuperTux

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Mais les lampes à vapeur de mercure encore moins.
    Si, la filliere existe : http://www.recylum.com/ C'est le seul eco-organisme agréer par l'état pour le recyclage mais il existe.
    Mais non recyclé, jusqu'à présent. Je suis pour les lampes à vapeur de mercure, mais ce que je dis (dans un autre poste) c'est que les gens ne sont absoluement pas prêts à aller les porter à la décheterie ou dans les centres de récupération (que personne ne connaît, si ce n'est pas la décheterie). Et ça m'inquète plutôt.
    Si tu savais tous les DEEE qui jusqu'a très récemment (RoHS) contennais toutes sorte de metaux lourds et qui sont partis (et parte toujours en grande partit) a la poubelle avec les dechets menagés...

    Mais a choisir mieux vaut polluer au mercure : avec les GES ceux qui les auront rejeter seront mort quand les effets tres indesirable se feront sentir, alors qu'avec les metaux lourd il n'y à pas d'effet retard, il pourront y goutter avant de mourrir

  30. #29
    jiherve

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Bonjour
    Question economie d'énergie, une ampoule de 14w eclaire comme une 60w, sur 5000 heures cela donne une economie de 46 * 5000 = 230kWh. Si cette energie est produite avec une centrale thermique qui avec un litre de fioul (~10kWh thermique) produit 5 kWh electrique (200g eq. carbone/kwh cela doit donner à peu près ca), cela fait une economie de 46L de fioul. Je ne connais pas leur energie grise, mais amha je serais etonné que l'effet soit negatif.
    Sans doutes mais ce calcul ne vaut que si la lampe dure effectivement 5000 heures et est utilisée 5000 heures(3 heures par jour pendant 4,5 ans) or c'est rarement le cas ,soumises à des cycles allumage extinction répétés elles décèdent assez vite et dans ce cas l'énergie grise peut vite devenir prépondérante.
    Ce qui est dommage c'est qu'il n'y ait pas de stat fiables à ce sujet , mon expérience personnelle semble me démontrer que nous somme trés loin des chiffres annoncés par les constructeurs, j'en change une ou deux par an sur un "parc" d'une dizaine, soit à peu près la même chose qu'avec de l'incandescence, étonnant non ?
    Serais je maudit ou bien serait il possible que la durée de vie soit trimmée de façon à assurer un certain turn over ?
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  31. #30
    abracadabra75

    Re : Economie réelle des lampes économiseuses

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    et je dit meme que pour celui qui veut se chauffer a l'electricité , se chauffer avec des lampes serai plus efficace que de ce chauffer avec des convecteur !

    les lampes emettent des rayon qui vous chauffent directement comme le soleil alors que les convecteurs chauffent de l'air chaud qui va se coller au plafond
    Bonjour.
    2 (ou +, donc mettons n, n>1) personnes dans une pièce vont alors nécessiter n sources lumineuses...
    Et si ces personnes bougent dans la pièce? les sources lumineuses ne sont pas à têtes chercheuses! Tu veux faire attrapper des rhumes et creuser le trou de la SS?
    Pas très pratique tout ça.

    Faut pas tout mélanger: l' éclairage sert à éclairer, le chauffage à ... chauffer; même si les phénomènes peuvent parfois se mélanger les pinceaux (lumineux, bien sûr).
    A+
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Du 220v avec des lampes de 1,5v
    Par twiggeel dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/08/2007, 07h31
  2. Rentabilité réelle des panneaux solaires
    Par alband85 dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/03/2007, 11h12
  3. Ordre d'allumage des lampes
    Par rapporteur dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 16/04/2006, 10h19
  4. Réelle politique des transports
    Par endiendo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/06/2004, 22h49
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.