Discussion fermée
Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 197

Moteur à eau



  1. #61
    raphou
    Bon, je me permets de faire quelques rappels sur la théorie.
    La thermodynamique et la physique quantique sont deux sciences distinctes. Si la mécanique quantique admet des comportements étranges (pour les physiciens purs et durs) au niveau des particules élémentaires, la conservation de l'énergie est toujours respectée, et c'est même en respectant continuellement ce principe que des découvertes fondamentales ont été faites.
    En science le raisonnement est le suivant : quand un procédé ou un système a un bilan énergétique déséquilibré, ont ne se met pas à crier qu'on a trouvé le mouvement perpétuel, on refait ses calculs pour voir qu'on s'est toujours systématiquement trompé dans les bilans.
    Il n'y a jamais eu sur terre depuis l'éxistence de la science de démonstration que les 2 principes fondamentaux de la thermodynamique pouvaient être violés, et depuis 15 millards d'année le principe de l'entropie s'applique à la lettre (dégradation de l'énergie).

    Libre à toi de croire à la violabilité des lois de la thermodynamique, à l'éxistence d'un mouvement perpétuel. Mais dans ce cas tu n'est plus dans le domaine de la science. Je ne suis pas insensible du tout à l'étrangeté de l'esprit humain, et aux choses que l'on ne peut expliquer par la science, mais pour tout ce qui est du mouvement perpétuel, des énergies gratuites et autres, tu te lances dans une quête qui ne résiste pas une seconde à l'analyse scientifique.

    Nous ne sommes donc pas dans le même registre. Si tu ne crois pas à la science, je ne peut rien pour toi, tout comme je ne peux rien pour toi si ne crois pas en dieu, c'est un choix personnel.

    Simplement le fait d'opposer des arguments spirituels à des arguments scientifiques ne mène à rien. Dans les faits et scientifiquement , le mouvement perpétuel n'existe pas, ne peut exister, et jamais personne sur terre n'a pour l'instant prouvé le contraire. Tu es libre d'y croire, mais tu perds ton temps.


    Pour les aimants, des dizaines de farfelus ont essayé, ça ne marche pas... désolé.

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    blade
    je crois en la science, mais question comment peut-on croire en dieu et en même temps à la science puisque l'un est l'antithèse de l'autre.

    quant au aimants des dizaine de farfelus ont essayé (certains disent avoir réussi et on déposé des brevets, un brevet veut quant même dire qu'un processus a été verifiés) avant Einstein des dizaines de farfelus ont tentés d'expliquer l'univers... parce que des dizianes ont essayé cela suffit à dire que ce n'est pas possible mais cela ne répond pas à la question si on pouvait mettre en place ce système d'aimants cela ne serait-il pas un mouvement perpétuel? et alors exit la thermo et bonjour les farfelus...

    petite remarque annexe, le ton que tu ulises m'amuses beaucoup tellement il est emprunt d'une supériorité qui te semble tellement évidente à toi qui a arpenté les lois de la science dans de grandes écoles et qui en est revenu avec les tables de la loi scientifique...

    j'aime beaucoup surtout:
    "Nous ne sommes donc pas dans le même registre. Si tu ne crois pas à la science, je ne peut rien pour toi, tout comme je ne peux rien pour toi si ne crois pas en dieu, c'est un choix personnel. "

    tu ne peux rien pour moi a ben mince alors, non bien sur nous sommes pas dans le même registre le tien est tellement plus haut sur l'échelle de la sagesse. tu te poses en dispenseur de savoir et moi pauvre petit incroyant tu te désole de ne pouvoir m'ammener la lumière de ta connaissance. heureux les simples d'esprit comme moi le royaume des cieux est à eux...

    "Simplement le fait d'opposer des arguments spirituels à des arguments scientifiques ne mène à rien" j'ai fait ça ou moi, quand je dis que la science n'est pas entièrement connue de l'homme je ne fais nullement référence à un quelconque spiritualisme mais bien aux phénomènes scientifiques purs: la matière, les ondes et tutti quanti...

    celui qui croit tout savoir ne peux plus apprendre

    et la conservation matière/énergie dans la physique quantique n'est pas respectée si l'on considère le point de vue d'einstein (à force de le citer on va croire que j'en suis amoureux) la matière et l'énergie ne font qu'un donc si une particule en donne deux de même masse sans apport extérieur il n'y a pas conservation de l'énergie. et tu ne répond pas à la question sur l'éther ou énergie du point zéro ou encore énergie du vide, si le vide intermoléculaire est de l'énergie (il a été prouvé il me semble que même au zéro absolu il reste de l'énergie ce qui selon la physique d'avant n'était pas possible ) le fais de pouvoir collecté cette énergie permettrait d'expliquer le fonctionnement de certains appareils de certains farfelus.

    autre question de néophyte (sans ironie de ma part) la gravité ne viole elle pas la thermo puisque la masse exerce une force sans que l'on apport de l'énergie à cette masse?

  4. #63
    blade
    et l'agitation moléculaire l'énergie elle vient d'ou et le spin des électrons et le champs de répulsion attraction des aimants ( oui je sais du spin des électrons mais bon c'est pas magique ce mouvement mais l'énergie elle vient d'ou?)

  5. #64
    Coincoin
    et la conservation matière/énergie dans la physique quantique n'est pas respectée
    Certes la masse n'est qu'une forme d'énergie (E=mc²), mais cette énergie-masse est toujours conservée... C'est pour ça qu'il est impossible qu'une particule se divise en 2 particules de même masse qu'elle.

    il me semble que même au zéro absolu il reste de l'énergie (...) le fais de pouvoir collecté cette énergie
    Tu as raison, l'état de plus basse énergie est en physique quantique un état d'énergie non-nulle (la célèbre énergie du vide ), mais comment veux-tu récupérer cette énergie sachant que c'est tout de même l'état de plus basse énergie?
    Encore une victoire de Canard !

  6. #65
    raphou
    Bon, le débat s'envenime, je m'excuse donc de mon ton péremptoire et supérieur, je m'emporte un peu, mais le sujet me tient à coeur.

    Tout d'abord je tiens à signaler qu'un dépôt de brevet n'est en rien une preuve de fonctionnement d'un système, les gens vérifient simplement que ce que tu déposes n'a pas déjà été déposé, et en rien que celà soit farfelu ou pas, ce n'est pas leur compétence. Je le sais pour avoir déposé personnellement des brevets. En outre l'INPI refuse depuis quelque temps tout dépôt de brevet sur le mouvement perpétuel car celà engorgait les services, au détriments de brevets réellement utiles à l'humanité, car ayant une chance de fonctionner un jour.

    Dans ton cas de deux particules qui proviennent d'une particule de même masse, j'ai l'exemple sous les yeux, il est bien précisé que la somme de l'énergie contenu dans la particule, incluant sa masse et son énergie cinétique (E=mc2, tu as raison de le préciser), est la même que celle de l'ensemble des deux particules, incluant leur masse ET leur énergie cinétique. Il suffit que la vitesse des deux particules résultantes soit plus faible que la particule initiale, ce qui est le cas, pour que le bilan masse+énergie soit respecté. C'est ainsi que les neutrino ont en fonction de temps un ratio masse/énergie cinétique qui varie, tout en ayant une masse constante (ou une énergie constante, c'est la même chose). Cette exemple n'en est donc pas un.

    En ce qui concerne l'énergie du vide, et en particulier l'énergie primordiale du big bang, je te rejoint complètement, celà est troublant, et nous réserve pas mal de surprises. Je dois avouer que je n'ai pas les compétences pour pouvoir en discuter sérieusement. Mais on se place dans des cas très éloignés de la vie réelle, et je doute que ce soit un bricoleur dans son garage qui exploite l'énergie du vide avec sa plomberie, vu les niveau d'énergie qu'il faut atteindre pour en voir l'influence (à moins de savoir faire un accélérateur de particule ).

    Pour la gravité, je suis d'accord qu'il y'a création d'une force sans apport d'énergie. Tout comme dans tous les phénomènes d'intéraction électrostatiques, et dans les aimants, mais je ne vois pas où est le problème, vu que cette force elle-même ne créée pas d'énergie non plus. Dans un barrage, si tu peux récupérer de l'énergie par gravité, c'est qu'il a fallu dépenser de l'énergie pour monter cette eau en altitude (chaleur latente de vaporisation).

    Je conviens que celà soit intrigant, mais en aucun cas une force ne vient contrer les principes fondamentaux de la thermodynamique.

    D'ailleurs si celà t'intéresse, la gravité intrigue beaucoup les chercheurs, parce que l'on ne saît toujours pas quels sont les vecteurs de cette gravité.

  7. #66
    blade
    la question est bien posée comment puis-je la récupérer mais une autre question viens avant ne peut-on pas la récupérer cette énergie et si oui la thermo ne marche plus. et comme dans mon dernier post : la gravité et l'éenergie du vide d'ou viennent-elle qui alimente puisque la 2ème loi de la thermo dit qu'il faut apporter de l'énergie à un système pour qu'il puisse en fourni à son tour. la gravitation créer un travail mais qui fournit l'énergie à la gravitation...
    et pour reprendre "Il n'y a jamais eu sur terre depuis l'éxistence de la science de démonstration que les 2 principes fondamentaux de la thermodynamique pouvaient être violés, et depuis 15 millards d'année le principe de l'entropie s'applique à la lettre (dégradation de l'énergie). " ben si ça fait même 15 milliard d'année que ça existe (agitation moléculaire, gravitation, magnétisme) certes les scientiques considèrent que le magnétisme ne fournit pas de travail mais n'est-ce pas la un moyen de repousser la vérité un aimant peut fournir un travail mécanique puisqu'il peut déplacer un objet, l'énergie de l'aimant lui vient de ses spins d'électron en rotation ...qui les fait tourner, qui fourni l'énergie pour que les électrons en fonction de leurs états quantique tournent autour du noyau... je constate que au niveau macromoléculaire les lois de la thermo sont inviolables mais au niveau moléculaire et sub moléculaire il semblerait que ce ne soit plus le cas. et les planète en rotation qui fournit l'énergie la gravitation ...qui semble être elle capable d'exercer un force sur une autre masse uniquement de part son état sans adjonction d'une énergie. et les quatres forces fondamentale qui les alimentent. les léctrons qui se repoussent créer bien une force sans pour autant dépenser de l'énergie. alors quant on dit que le mouvement perpétuel est impossible
    je reprends un poste précédant de Raphou qui disait que l'industrie n'attend que cela des nouvelles énergies gratuites et là je suis sceptique, pense-t-on vraiment que les pays exportateurs du pétrole vont se passer d'une manne de 200 milliard de dollars, que la france va jeter aux oubliettes 10 milliard d'euros de taxe sur les carburants sans parler des revenus d'EDF et GDF
    combiens de brevet on été acheté à des "farfelus" pour que leurs inventions ne voient pas le jour

  8. Publicité
  9. #67
    blade
    Raphou je te t'accorde le point en ce qui concerne la mécanique quantique (et apprécie tes excuses) mais en ce qui concerne la gravitation l'eau du barage est un exemple ou il faut apporter une énergie initiale mais dans son aspect le plus sricte deux corps s'attire du fait de leur masse sans aucune adjonction de forces simplement de part leur états.

    et pourquoi pas un bricoleur qui découvre un principe nouveau dans son garage? tu admets que cette énergie existe (du vide) donc si elle existe il doit être possible de la récupérer (sans pour autant disposer du Budget du CNRS)cette énergie qui vient d'on ne sait ou, beaucoup d'inventions primordiale sont nées dans des garages...
    et si l'on peut mettre en rotation des aimants qui se repoussent indéfiniment (ou seulement quelques dizaines ou centaines d'années) en voila une belle machine qui produit de l'énergie sans en consommer mais simplement de part son état. ces machines certains disent les avoirs inventées (par ex Troy Reed) il me semble en avoir conçu un concept innovant mais je n'affirmerai pas que cela marche avant d'avoir réalisé un prototype fonctionnel donc cela reste potentiel en attendant, pour l'instant je reste un farfelus

  10. #68
    raphou
    Il ne faut pas oublier dans l'équation l'énergie de l'impulsion intiale du big-bang, dont est originaire toute matière et énergie, et qui reste constante dans le système fermé qu'est l'univers. Mais ça ne fait que déplacer le problème j'en convient, et j'en appelle aux bonnes âmes du forum pour nous éclaircir sur le sens de la vie et l'origine du monde, car les scientifiques n'y peuvent plus grand chose.

    Concernant la théorie du grand complot, je trouve cet argument particulièrement peu convanicant, pour une raison simple. Je suis plutôt de gauche dans la vie mais il faut se rendre à l'évidence, la loi du marché fait tout, nous sommes dans un monde libéral et capitaliste, et si une énergie moins chère que le pétrole est domestiquée, elle sera la nouvelle référence. Tout comme les lobbies pétroliers n'ont jamais empêché l'apparition de l'énergie nuclaire, de l'énergie éolienne, et de l'énergie solaire. Il ne faut pas se faire une fausse idées des compagnies pétrolières, elles sont là que pour faire du bénéfice, et quand il n'y aura plus de bénéfices dans le pétrole, elles en feront dans d'autres gisements énergétique. Par exemple il est bon de citer Total, notre belle compagnie française, qui tente en se moment de se lancer dans l'éolien, sentant le vent tourner (quel bon mot) concernant le pétrole.

    Je peux t'assurer que les compagnies pétrolières ont mieux à faire que d'acheter des brevets pour les tuer. La méthode employée actuellement est l'espionnage, la copie du brevet sous une forme détournée et l'exploitation commerciale directe, si le coùt est intéressant.

    Moi je ne vois aucune disparition des brevets sur le mouvement perpétuel, y'en a plein les bases de données, ils sont tous nuls, enfantins, et dénués du minimum vital de connaissances scientifiques. Généralement ils sont en plus noyés dans un charabia pseudo-scientifique qui fait un peu discours de secte, et qui ne peut abuser que peu d'entre nous.

    Après, libre à toi de te faire ton interprétation du monde, j'ai aussi la mienne, qui n'est peut-être pas juste.

  11. #69
    raphou
    Un conseil, si tu arrives à créer un mouvement perpétuel, ne tente pas de le vendre à une grosse compagnie. Créé ton entreprise après avoir déposé l'idée à l'INPI, et essaye de produire de l'énergie en masse avant d'arriver aux 20 ans du brevet, où il tombe dans le domaine public. Tu peux tout à fait revendre ton courant à EDF, qui acceptera sans conditions.

    Dans ce cas je te présenterai mes plates excuses de scientifique béotien

  12. #70
    blade
    haaa les brevets disparus... mais que fait Mulder
    cependant les compagnies pétrolières vendent un bien que l'on ne peut produire à moindre cout, le nuclèaire ne fait pas avancer les voitures et représente une perte minime, cependant si un farfelus (j'aime bien le terme) invente le soint graal : une machine produisant beaucoup avec presque rien et que tout un chacun peut avoir pour un prix raisonnable une fois la machine achetée plus besoin de renouvelé plus besoin de renouveler et d'acheter encore et toujours de l'énergie pour l'alimenter, qui peut faire fortune en vendant un appareils une fois. je m'explique peut être mal, je reprends dans le cas du pétrole on rachète toujours du carburant si le pétrole manque on trouvera un autre carburant comme source d'énergie(colza, gaz, coca-cola, énergie des farfelus qui cherche des graals) mais cela reste à renouveler par les consommateurs (acheter du colza ) dans la cas de la machine magique on le vend une fois et c'est fini exit notre système économique actuel basé sur "l'abonnement et la consommation" (merci aux guignols de canal pour "l'abonnement" et oui je sais mes références culturelle fleurent bon le bouseux inculte mais bon c'était pour l'exemple) ops:

    celui qui ne cherche pas ne trouvera pas
    et une autre pour la route mais pas de moi celle-là:
    "des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche" :P

  13. #71
    blade
    merci pour le conseil... ou alors revendre le brevet une fortune aux compagnies pétrolière j'hésite

    j'ai l'impression que l'on tient le forum à nous deux, c'est sympa de discuter avec toi

    en fait, je ne prétends pas que les farfelus ont raison, je dis juste que certains n'ont peut-être pas tort (j'ai bien dit peut-être) et si je ne suis qu'un doux réveur c'est moi qui te présenterai mes plus plates excuses (mais bon pour l'agitation moléculaire et les aimants y avait quant même de quoi se poser des questions)

  14. #72
    blade
    j'ai oublié de répondre à coin-coin sur la masse des deux particules, c'est bien justement pour cela que la physique quantique est troublante car la physique habituelle ne s'y applique pas. je ne me rappel plus l'expérience qui a scindé une particule (un photon il me semble) en deux particules de même masse et de signe opposé (alors qu'un photon n'a pas de charge)

  15. Publicité
  16. #73
    Rincevent
    bonjour,

    quelques commentaires divers:

    autre question de néophyte (sans ironie de ma part) la gravité ne viole elle pas la thermo puisque la masse exerce une force sans que l'on apport de l'énergie à cette masse?
    la gravité ne viole pas du tout la thermo. Dans un objet massif, tu as une énergie gravitationnelle qui est une énergie de liaison comme l'est par exemple l'énergie coulombienne dans un atome. Par ailleurs, si tu t'intéresses à la théorie relativiste et au second principe, tu n'as pas non plus de problèmes: même pour les trous noirs on peut faire de la thermo propre, il faut juste généraliser l'entropie pour inclure celle des trous noirs.

    je ne me rappel plus l'expérience qui a scindé une particule (un photon il me semble) en deux particules de même masse et de signe opposé (alors qu'un photon n'a pas de charge)
    ce n'est qu'un exemple parmi une infinité d'autres de réactions possibles en physique des particules: une paire électron/positron donnant (au moins) deux photons (au moins deux pour pouvoir conserver à la fois l'énergie et la quantité de mouvement et parfois 3 selon le moment angulaire de l'ensemble initial de particules). Si tu es dans un plasma chaud (ou tout autre milieu avec du rayonnement très chaud), tu peux même sans problème voir la réaction inverse: matérialisation d'une paire à partir de photons énergétiques. Un néophyte voit de l'énergie pure qui devient matière, mais grâce à Einstein on sait que c'est juste de l'énergie (seul concept vraiment général) qui change de forme.

    tu admets que cette énergie existe (du vide) donc si elle existe il doit être possible de la récupérer (sans pour autant disposer du Budget du CNRS)
    c'est pas si simple que ça... cette énergie du vide (dont on n'est même pas certain qu'elle soit non-nulle si on prend en compte tous les champs quantiques qui existent) est caractérisée par des échelles de temps et d'énergie très petites... même le budget du cnrs ne suffirait pas à répondre à la question de son existence...

    par ailleurs, en ce qui concerne la violation du second principe à l'échelle microscopique, on sait très bien que c'est le cas: Boltzmann a montré que l'entropie macroscopique telle qu'on la connaît n'est qu'une manifestation du comportement statistique des particules qui composent tout système. Celles-ci ont des mouvements très complexes et notre ignorance de leur mouvement précis (elles sont trop nombreuses pour qu'on les suive toutes) nous oblige à faire des moyennes et à adopter une description statistique. Quand on fait cela, on montre qu'il existe du point de vue microscopique une grandeur qui aura tendance à croître (mais pas toujours: des fluctuations temporaires sont possibles) et qui possède toutes les caractéristiques de l'entropie macroscopique. On dit donc que c'est l'entropie microscopique et on l'assimile à l'entropie macroscopique dont elle est "le vrai visage".

    pour ce qui est des "problèmes liés au magnétisme", je ne vois pas très bien de quoi vous parlez... le magnétisme est très gentil avec la thermo

  17. #74
    monnoliv
    par ailleurs, en ce qui concerne la violation du second principe à l'échelle microscopique, on sait très bien que c'est le cas: Boltzmann a montré que l'entropie macroscopique telle qu'on la connaît n'est qu'une manifestation du comportement statistique des particules qui composent tout système.
    Tout scientifique sait bien qu'il y a toujours des fluctuations autour de l'équilibre d'un système (en fait n'importe qu'elle expérience le montre: gaz, bruit électrique, pendule au repos, ...) ce n'est pas pour autant qu'il est dit qu'on viole le second principe. Pour moi, cela est inclu tacitement dans l'énoncé.

    Bàt,
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  18. #75
    blade
    si les aimants sont gentil avec la thermo (les braves :P ) un moteur qui ne tournerai que grace à l'énergie des aimants le serait beaucoup moins (c'est l'effet de groupe, en bande il devienne méchants)

  19. #76
    Rincevent
    si les aimants sont gentil avec la thermo un moteur qui ne tournerai que grace à l'énergie des aimants le serait beaucoup moins
    euh... pourquoi?

  20. #77
    blade
    ahaa petit canaillou on veut tout savoir
    un moteur fonctionnant sur ce principe permettrant de fournir un travail (rotation du moteur ) sans nécessité d'apport d'énergie (pas d'électricité, pas de roue à eau ou de moulin à vent) juste la répulsion des aimants

    CQFD

  21. #78
    Rincevent
    j'ai du mal à croire que ton truc utiliserait pas (au minimum) l'énergie électromagnétique des aimants et fonctionnerait en violant la conservation de l'énergie, mais bon...

  22. Publicité
  23. #79
    blade
    Citation Envoyé par Rincevent
    j'ai du mal à croire que ton truc utiliserait pas (au minimum) l'énergie électromagnétique des aimants et fonctionnerait en violant la conservation de l'énergie, mais bon...
    quelle différence y a t'il (en gros) entre un électroaimant et un aimant si ce n'est que l'un nécessite un apport d'énergie (électrique) et l'autre pas. le véritable problème de fonctionnement d'un tel moteur est que la force qui repousse la pâle du rotor qui s'éloigne de l'aimant du stator doit être supérieur à la force qui empêche la pale suivante de s'en approcher donc le champs magnétique du stator doit être déséquilibré ou pulsé... comme dans le cas du moteur asynchrone

  24. #80
    laserman
    Citation Envoyé par Coincoin
    Je l'ai déjà dit et je le répète, la résonnance ne fait qu'emmagasiner de l'énergie, et n'en crée pas du tout... Il est totalement faux de dire que le système fournit plus d'énergie qu'il n'en consomme. Il y a certaines règles de thermodynamique à respecter quand même
    Et je confirme ! sinon il y a longtemps que mes lasers m'auraient pétés à la figure, avec un coefficient d'amplification/ surtension qui dépasse le million !!!

    mdrrr Sylvain

    rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Lavoisier..

  25. #81
    brunochgob
    Salut ter'tous

    Je viens de lire d'un trait tout le fil !!!!!!

    Wouah !

    Je trouve que Yoyo a été plutôt cool avec certain. Chacun voit les choses à travers le filtre de son éducation et de ses expériences. Nous ne pouvons donc pas dire "parce que ce n'est pas scientifique, ça ne peut être". Il ne faut pas oublier qu'il y a quelques décennies, ce n'était pas scientifique de concevoir des engins qui produisaient beaucoup de fumées nauséabondes et du bruit pour nous emmener à 10km/h !

    J'ai beau être d'accord avec Raphou, dans les grandes lignes, je respecte également les autres car je veux y croire. Le Fantastique ... et pourquoi pas ?

    En attendant, la pile à combustible et la fusion contrôlée sont les grandes évolutions énergetiques qui nous sauveront de la pénurie. .... et le chanvre.

    Ah oui ... pour ces histoires d'aimant : la propulsion electro aérodyne existe.

  26. #82
    zeus_ops
    Bonjour tout le monde,
    Je viens de m'inscrire sur ce site, j'suis en première S, donc pas encore très futé .
    En fait, je suis en train de faire un TPE sur le moteur à eau (oui, revenons au moteur à résonance), et puis j'suis allé voir sur quant'homme. Apparemment, les lois thermodynamiques sont respectées, puisque l'énergie fournie est celle qui est libérée par les atomes eux-même (la Zero Point Energy, je crois), plus précisément de ce qu'ils appellent l'orifice d'énergie du noyau atomique. Apparemment, cette énergie est renouvelable, puisque l'atome pourrait réabsorber l'énergie de rayonnement du soleil (c'est ça l'énergie photonique?). Je dois être en train de débiter un tas de bêtises, alors surtout n'hésitez pas à me taper dessus.
    Si quelqu'un pouvait m'éclairer un tout petit peu, ça serait franchement vachement sympa. Gardez en tête que la mienne est vide! Je connais presque rien à la physique quantique ou la thermodynamique, etc...
    Une dernière chose, j'ai testé le phénomène de résonance, on a construit une chambre à réaction selonles schémas de M. Stanley Meyers . Avec un courant électrique de 12V, 0.9A environ, on a observé un dégagement de dihydrogène et dioxygène, bien qu'à toute petite échelle... Eh oui, c'est un TPE, donc un truc un peu foireux question fuites et efficacité, etc... Le circuit de contrôle aussi était assez foireux, mais ça c'est pas très grave, du moment que ça marchait. Si vous voulez des photos de la chambre (j'essaierai de voir si je peux la prendre en action, de toutes les manières on verra pas grand chose), dites-le moi.
    Enfin bref, voila, un peu d'aide serait la bienvenue, merci!

  27. #83
    econologie
    Bonjour à tous,

    Pour avoir fait quelques recherches et expérimentation à ce sujet, je vous fais par de mon avis. Je suis convaincu qu'il est possible de faire entrer en résonannce une molécule comme un simple systeme à l'échelle macro de masse ressort. ( d'ailleurs je ne sais tjrs pas d'ou viens la résonnance...car nous savons trés bien la mettre en équation mais en aucun cas nous ne l'expliquons...un peu comme l'inertie...)

    La reproduction de la WFC est trés délicate car nous manquons térriblement d'informations PRECISES à ce sujet. Notamment concernant les fréquences du signal electrique sa nature (comportement) ou encore les matériaux utilisée par Meyer.

    Pour finir, je vous conseille vivement de visualiser les vidéos disponibles sur ce site ou nous voyons le systeme de meyer en marche : http://www.econologie.com/videos.htm

    A bientot

  28. #84
    Coincoin
    Je suis convaincu qu'il est possible de faire entrer en résonannce une molécule
    Mis à part les applications telles que la spectroscopie, la démonstration la plus flagrante est sans doute... le four micro-ondes, dont la longueur d'onde est choisie pour mettre en résonnance les molécules d'eau et ainsi transmettre l'énergie de manière optimale...

    d'ailleurs je ne sais tjrs pas d'ou viens la résonnance
    Le principe en est simple: rappelle-toi quand tu était petit et qu'on te poussait sur la balançoire... En te poussant à une certaine fréquence, chaque poussée s'ajoute aux précédentes ce qui fait que l'énergie fournise est (quasi-)intégralement transmise à la balançoire. Mais on peut aussi très bien faire de l'anti-résonnance: en te poussant avec un certain décalage, l'amplitude des oscillations diminue très rapidement.
    Mais je le répète, le phénomène de résonnance ne crée pas d'énergie !!!
    Encore une victoire de Canard !

  29. Publicité
  30. #85
    zeus_ops
    Mais alors, si il ne fournit pas d'énergie, d'où provient celle qui permet à la molécule d'eau de se séparer en deux gaz?

  31. #86
    econologie
    Le principe en est simple: rappelle-toi quand tu était petit et qu'on te poussait sur la balançoire... En te poussant à une certaine fréquence, chaque poussée s'ajoute aux précédentes ce qui fait que l'énergie fournise est (quasi-)intégralement transmise à la balançoire. Mais on peut aussi très bien faire de l'anti-résonnance: en te poussant avec un certain décalage, l'amplitude des oscillations diminue très rapidement.
    Mais je le répète, le phénomène de résonnance ne crée pas d'énergie !!!


    mmm oui on va dire que j'ai compris

    et pour l'inertie ?

  32. #87
    econologie
    Citation Envoyé par zeus_ops
    Mais alors, si il ne fournit pas d'énergie, d'où provient celle qui permet à la molécule d'eau de se séparer en deux gaz?
    sans doute du VIDE intermoléculaire et atomike...

  33. #88
    zeus_ops
    Je le répète: le site suivant explique que l'énergie provient de la ZPE (Zero Point Energy), ou encore énergie libre, contenue dans l'orifice nucléaire de l'atome, (voir traveaux de Tesla et Stanley Meyers sur http://www.econologie.com)à ce qu'il paraît en quantités fantastiques. Le but est de libérer cette énergie en ouvrant l'orifice nucléaire en lui imposant une oscillation à une certaine fréquence (je crois que c'est là qu'intervient la/les fréquence de résonnance de l'eau). De plus, la ZPE est théoriquement indéfiniment renouvelable, puisque le rayonnement photonique du soleil permet le "rechargement" de l'atome. L'hydrogène serait donc ici une source d'énergie, et non un vecteur énergétique!
    Cependant, grosse question bébête: je sais pas si cette ZPE intervient lors de la combustion de l'hydrogène dans le moteur de Stanley Meyers, ou alors si c'est elle qui permet la dissociation des molécules de gaz H2 et O2! Une idée, peut-être?

  34. #89
    zeus_ops
    Je suis convaincu qu'il est possible de faire entrer en résonannce une molécule
    Bien sûr que c'est possible! N'importe qui peut y arriver, je l'ai fait moi-même! Et avec du matériel franchement pas très précis, simplement deux électrodes dont le courant alternatif était contrôlé par une poignée de potentiomètres d'un circuit de contrôle!
    En fait, on a remplit un récipient d'eau puis fermé hermétiquement. A l'intérieur se trouvaient deux électrodes parallèles. On a attendu un peu, puis on a légèrement ouvert la vanne de sortie pour faire le test (vous savez, la bonne vieille technique de l'aboiement). Puisque cela prouve que c'est de l'hydrogène qui est dégagé, en présence de rien d'autre que de l'eau et des électrodes à courant alternatif carré, que voulez vous de plus?

  35. #90
    econologie
    Citation Envoyé par zeus_ops
    Je suis convaincu qu'il est possible de faire entrer en résonannce une molécule
    Bien sûr que c'est possible! N'importe qui peut y arriver, je l'ai fait moi-même! Et avec du matériel franchement pas très précis, simplement deux électrodes dont le courant alternatif était contrôlé par une poignée de potentiomètres d'un circuit de contrôle!
    En fait, on a remplit un récipient d'eau puis fermé hermétiquement. A l'intérieur se trouvaient deux électrodes parallèles. On a attendu un peu, puis on a légèrement ouvert la vanne de sortie pour faire le test (vous savez, la bonne vieille technique de l'aboiement). Puisque cela prouve que c'est de l'hydrogène qui est dégagé, en présence de rien d'autre que de l'eau et des électrodes à courant alternatif carré, que voulez vous de plus?

    Ben vous devez etre plus doué que moi (et de nombreux autre personne). Avez vous calculer le rendement de votre dispositif ? Avez vous pu boucler le fonctionnement d'un petit groupe electrogène ?

    Il n'y a rien de miraculeux à faire des bulles avec une électrolyse classique ou pulsée...par contre avoir un rendement > 100 c'est une autre affaire...

Sur le même thème :

Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. moteur hydrogene/moteur a eau
    Par chwebij dans le forum Technologies
    Réponses: 30
    Dernier message: 05/12/2008, 03h03
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.