Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

L'annonce du pronostique de cancer



  1. #1
    remy2tlse

    L'annonce du pronostique de cancer

    Bonjour a tous,

    Je suis étudiant en médecine et j'ai assisté il ya quelque temps à ma première annonce de pronostic alarmant à un patient atteint d'un cancer. Face a toutes les délicatesses linguistiques mise en oeuvre par ma chef de clinique et face a d'autre exemple d'annonce, là bien "moins délicate" par d'autre; Je vous pose une question simple:
    Comment avez vous vécu la manière dont-on vous annoncé votre maladie? Merci

    -----

    La science sert à mesuré l'insertitude.

  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : L'annonce du pronostique de cancer.

    Bonsoir,
    En tous cas , pour la question, toi, tu y vas franco !
    Mais tu peux déja etre assuré que dans les réponses, le mot "bien" n'existera pas ...
    Je pense aussi, qu'au cours de tes études, tu pourras te faire une idée précise sur ce (douloureux) sujet.

  4. #3
    LXR

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    Je crois qu'il n'y a rien de pire que les faux espoirs. Si le pronostic est alarmant, le patient le sachant peut réagir en fonction, il reste maître de sa vie. Donc je pense que l'objectivité reste la meilleure des annonces de pronostic, même si on entend parfois les patients la reprocher aux médecins l'utilisant (des phrases du type : "pas de sentiment", ou "il n'y va pas par 4 chemins..."). Cette manière semble assez abrupte, mais au moins les patients savent où ils en sont, car un euphémisme mal fait ou mal interprété peut parfois être pris pour la réalité.

    Greg
    Never give up.

  5. #4
    marraine1972

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    pas facilement, il m'ont trouvé un microcarcinome papillaire de 4 mm ds ma thyroide, le medecin qui me l'a dit, l'a fait froidement et avec aucune empathie !!!!
    et pour me rassurer elle m'a dit qu'il y avait bien d'autre cancers plus grave que moi !!!! cà rassure franchement !!!!
    je suis infirmière et je trouve que l'on devrait donner un cours aux futurs medecins sur la manière de dire les choses !!! il pourrait etre dans cette situation un jour ou l'autre et là je ne crois pas qu'il le vivrait bien de l'autre coté du bureau !!!
    bonne journée et tb de se poser la question, c'est déjà un bon debut

  6. #5
    claudine29

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    bonjour,

    j'ai été opéré en 2002, à mon réveil, je ne savais pas encore si c'était un cancer ou non...


    mais quand le chirurgien est entré dans ma chambre, vers 16h00, m'a dit bonjour, et s'est assis sur une chaise, près du lit, j'ai compris...


    les mots n'avaient plus d'importance... mais ils furent cependant prononcés, clairs, nets et précis... sans aucune fioriture...


    il n'avait plus besoin de parler, de toutes façons... le chirurgien...


    mais bon, je suis encore là, et je préfère de loin les situations claires...

    je fais une allergie aux "non-dits"...

    amicalement
    claudine

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    TomKrouze

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    On a diagnostiqué un cancer colorectal chez mon père il y a environ 3 semaines.

    Il attendait que le gastroentérologue passe à son lit pour lui annoncer les résultats de sa colonoscopie. Vu l'architecture du lieu, il pouvait entendre ce que le médecin disait aux autres personnes.

    Il est arrivé, et dès qu'il a commencé à parler, il a compris que c'était pas très bon rien qu'à sa façon de le dire. C'est toujours un choc hein. Voilà comment c'est vécu. Et ce pour la famille aussi.

    Simple anecdote.

  9. Publicité
  10. #7
    paola72

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    Bonjour,
    J'ai la chance de ne pas avoir eu (encore, je croise les doigts !) à affronter l'annonce d'un tel diagnostic. Mais il me semble que l'important n'est pas la manière de faire l'annonce mais plutôt la capacité du médecin à accepter, à comprendre les réactions (humaines) du patients (angoisse, désarroi...) et de lui rappeler qu'il est là pour l'aider.
    L'histoire de Marraine1972 avec un médecin qui lui dit "mais il y a des cancers plus graves que le vôtre" c'est un peu un façon de dire, "je ne veux pas vous entendre pleurnicher" ou "votre souffrance ne m'intéresse pas". C'est horrible !

  11. #8
    Poucinette

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    Bonjour,
    Je suis infirmiére, et je peux déjà dire que dans la grande majorité des cas je suis amené à reparler de l'annonce avec les patients qui soit n'ont pas bien compris, soit n'ont pas oser poser les questions aux médecins.
    Je pense qu'il faut rester simple, honnête, clair, ne pas vouloir trop en faire et prendre un moment privilégié, comme s'asseoir auprés du patient pour montrer son attention, son écoute et son soutien.
    Inutile selon moi de rentrer dans les détails à l'annonce, sauf si le patient en demande, dans ce moment de bouleversement.
    C'est évidemment un moment mal vécu car le seul mot cancer est assimilé à la mort, à la douleur, et aux effets secondaires des chimio.
    Tout est dans la manière de le dire, et à adapter selon les patients.
    Voila, j'espère vous avoir aider dans votre questionnement,
    amicalement.

  12. #9
    myoper

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    Citation Envoyé par paola72 Voir le message
    L'histoire de Marraine1972 avec un médecin qui lui dit "mais il y a des cancers plus graves que le vôtre" c'est un peu un façon de dire, "je ne veux pas vous entendre pleurnicher" ou "votre souffrance ne m'intéresse pas". C'est horrible !
    Ou alors, façon de dire: "vous avez de la chance, il y a des gens qui ont un pronostic plus sévères avec de plus grandes souffrances, sans espoir, mais je peux guerir le votre et avec un traitement beaucoup plus supportable."
    Horrible, en effet.
    Peut etre garde t'il aussi de l'empathie pour les stades terminaux ou ceux qui en ont plus (vraiment ?) besoin ?
    Des humains parlent a d'autres humains, chacun fait ce qu'il peut, il me semble.

  13. #10
    etoile64

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Ou alors, façon de dire: "vous avez de la chance, il y a des gens qui ont un pronostic plus sévères avec de plus grandes souffrances, sans espoir, mais je peux guerir le votre et avec un traitement beaucoup plus supportable."
    Horrible, en effet.
    Peut etre garde t'il aussi de l'empathie pour les stades terminaux ou ceux qui en ont plus (vraiment ?) besoin ?
    Des humains parlent a d'autres humains, chacun fait ce qu'il peut, il me semble.


    Une petite "anecdote" à ce sujet : au tout début de mes études de médecine, nous étions allé visiter le service de médecine nucléaire, avec les scintigraphies.
    Petit groupe d'étudiants, nous suivions le médecin, qui s'arrête dans une 1ère salle où une femme venait de passer une scinti osseuse du pied pour une infection osseuse. Elle interpelle le médecin pour lui demander quelle sera la suite du traitement, le médecin lui dit qu'ils en parleront plus tard, elle insiste et demande si elle devra se faire amputer du gros orteil.
    Le médecin finit par lui répondre que oui, probablement. La femme, forcément un peu en détresse, le médecin lui répond "on vit très bien avec un seul orteil, y a plus grave dans la vie", etc.
    Sur le coup, ca m'avait beaucoup choqué, je trouvais ce médecin très inhumain.
    On change de salle, et on arrive dans une salle où un petit garçon de 9ans passait une scinti corps entier pour un bilan de cancer... Et là j'ai compris que le médecin est aussi un être humain, et que si, en théorie, on ne peut pas comparer les souffrances des uns et des autres, en pratique, c'est parfois trop dur de ne pas le faire...

  14. #11
    jfcas

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    bonjour,

    on m'a découvert en 1996 une thrombocytémie essentielle qui est un syndrome myéloprolifératif et le professeur qui me l'a annoncé m'a dit qu'il y avait un risque de transformation en myélopathie maligne.
    Et bien si cela doit se produire j'aimerais qu'on me le dise franchement et sans détour de façon à ce que je puisse me préparer psychologiquement. Le moral joue un rôle très important et je me dis qu'on n'a qu'une seule vie et que ça vaut le coup qu'on se batte pour elle.

    Je sais que ce n'est pas toujours facile à accepter et qu'il faut vivre la situation pour s'en rendre compte, mais il n'empêche que je n'ai jamais baissé les bras de ma vie et ce n'est pas une saloperie qui me fera changer d'avis. De plus je le ferais pour ma famille, car elle aussi souffre de cette situation.

    Suis je un incurable optimiste ou un inconscient ?

  15. #12
    blueprint

    Re : L'annonce du pronostique de cancer

    La première fois le chirurgien était venu me voir tôt le matin, un peu gêné, me demandant si j'allais bien... je lui ai de suite posé la question "Bénin ou pas ?"
    il m'a répondu "pas"...

    Pour le 2e cancer, il y a 8 jours, c'est ma généraliste qui me l'a appris alors que je venais en simple consultation. Elle m'a demandé comment l'intervention s'était passée, j'ai répondu "bien, à l'extemporanée c'était bénin"... et là elle m'a dit qu'il y avait une grosse surprise, et elle m'a lu le compte-rendu de l'anapath...

    De toutes façons on est toujours très seul dans ces cas là. Seul avec ses peurs, ses doutes et ses interrogations sur l'avenir...

    Il est très difficile ensuite d'avoir des précisions, des réponses... soit les médecins sont pressés, soit ils sont gênés et se "défilent".

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. cancer
    Par saraday dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/06/2008, 12h23
  2. cancer
    Par ninon bis dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/11/2007, 13h05
  3. Le cancer
    Par lamissdu93 dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/04/2007, 09h56
  4. Cancer
    Par snowteam dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/01/2005, 09h29
  5. Cancer
    Par Yoyo dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/02/2004, 18h23