Répondre à la discussion
Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 127

Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

  1. #31
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Re
    en effet le 3D c'est surtout pour faire joli. Jamais utilisé.
    JR

    -----

    l'électronique c'est pas du vaudou!

  2. Publicité
  3. #32
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Re
    en effet le 3D c'est surtout pour faire joli. Jamais utilisé.
    JR
    Ca pourrait servir pour quelques vérifications et surtout si la modélisation était parfaitement exacte. Mais j'ai quelques doutes là dessus.
    Je clique sur la fonction 3D pour m'amuser.

    Sinon je bosse sur tes remarques plus haut, réponses plus tard. Je me concentre.
    Bon AM.

  4. #33
    lpt1com2

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Fonction 3D mouais, à quoi ça sert si il n'y a pas que la moitié des composants, enfin je n'ai pas encore tout vu là dessus.
    C’est vrai que la bibliothèque 3D de Diptrace est un peu limitée, mais tu pourras probablement trouver les composants 3D qui te manquent sur le net, par exemple ici : http://www.3dcontentcentral.fr/Defau...?arg=UActivate ou là : http://www.traceparts.com/fr/

    en effet le 3D c'est surtout pour faire joli. Jamais utilisé.
    Je trouve que ce n’est pas qu’un gadget. Ça m’a permis de voir par exemple qu’un condensateur chimique était trop près d’un transfo. Ça m’a servi aussi comme illustration dans la documentation d’un module. C’est mieux qu’une photo parce qu’on peut montrer un objet sous un angle plus « joli »...
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  5. #34
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Il n'est pas necessaire de repeter +5v si les differents points sont dejà reunis par un fil.
    Oui exact je n'ai pas repris comme je l'ai fait pour la masse, la fonction disponible pour assigner à des "nets" la même valeur. C'est uniquement une question de dessin. En fait j'évite de trop toucher désormais.

    Mais il y avait une question sur la répétition des selfs ou pas à chaque entreé. Soit je laisse comme ça, soit j'en prends une et je m'en sert pour tout alimenter. Ce n'est pas une question de prix (0.3 euro...) , mais il faut que ça marche.

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Certains symboles de masses sont à l'envers par rapport au fil verifier que la connexion existe bien , le mieux est de les remettre dans le bon sens.
    C'était bien rélié, et c'est maintenant ré-orienté.
    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    les symboles utilisés pour les capa NP sont variables (exemple la paire C4,C5 qui comprend un polarisé et un NP) donc uniformiser et bien vérifier la polarité des condensateurs polarisés.
    Ok j'ai enfin trouvé le bon symbole standard. Les 2 uniques capas polarisées sont ok.
    A noter qu'après avoir supprimé le système à double connecteur, je n'ai pas remis la capa 10 µF entre Vcc et masse aux portes de sorties, comme tu me l'avais conseillé.
    La différence aussi par rapport au schéma d'origine, c'est qu'il n'y a plus ce réseau (RC ?) avec le potentiomètre qui, selon mon analyse, faisait varier le niveau du signal d'entrée attaquant chaque porte de IC4 (4051). J'espère que je fait bien d'attaquer directement.
    Voir plus haut le schéma Elektor dans le pavé IN1 : P1 etc...


    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    La pin 14 du 193 ne doit pas rester en l'air, comme ce montage n'utilise pas le reset il faut la tirer a la masse, accessoirement en utilisant le reset on économise le dip switch et les resistances de tirage qui vont avec.
    Bravo et merci pour la pin 14 car c'était une erreur par rapport au schéma Elektor, où c'était relié. La cause à un manque de concentration sur un dessin mille fois bidouillé.

    Pour le dip swtich S3 je ne comprends pas trop, car dans Elektor ils disent :
    "Le dispositif de commande du multiplexeur prend la forme d'un compteur/décompteur préprogrammable, IC2. Ladite préprogrammation se fait par le biais du quadruple interrupteur DIP, S3, sachant que le bit de poids fort (MSB) reste inutilisé dans la présente application"
    Je ne comprends pas ce langage étrange, mais je me demande si on peut se passer de ce DIP switch S3. De toute façon, je modifie le moins possible.
    Par contre je réalise qu'ils ne disent pas comment ce S3 doit être configuré, sur leur schéma les 4 switch sont ouverts. Zut.
    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Mefies toi des petits bouts de fils qui dépassent(ex pin 2 C3) quelque fois le connexion n'est pas réalisée.
    En principe c'est bon; le vérificateur d'erreur l'indiquerait et j'ai tiré ces fil dans tous les sens pour voir qu'il sont bien reliés.
    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    pas facile de trouver une vraie datasheet pour tes modules opto j'ai trouvé çà mais c'est un peu fouilli:http://www.produktinfo.conrad.com/da..._FC684206R.pdf
    JR
    J'avais déjà la datasheet, une version fournit du dessin. J'ai commencé à modéliser ce connecteur, mais leur dessin est très difficile à lire. J'ai même fait un mail à Cliff pour leur demander un meilleur dessin, voire un fichier modèle. On verra s'ils répondent. Mais une vérif physique s'impose car le routage passe entre les broches plastique de montage et les pins, tout cela doit être très précis. En plus comme je vais débourser à la louche 40 euros pour ce PCB, autant que ça soit au dixième prêt et que les composants s'enfichent parfaitement.

    Le schéma corrigé de toute erreur ou imprécision vue à ce jour est donc celui-ci (version 3):
    schéma_V3.jpg

    Bonne soirée.
    Dernière modification par Antoane ; 17/01/2017 à 08h04. Motif: Réparation balise quote

  6. #35
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par Hectorbio Voir le message
    La différence aussi par rapport au schéma d'origine, c'est qu'il n'y a plus ce réseau (RC ?) avec le potentiomètre qui, selon mon analyse, faisait varier le niveau du signal d'entrée attaquant chaque porte de IC4 (4051). J'espère que je fait bien d'attaquer directement.
    Voir plus haut le schéma Elektor dans le pavé IN1 : P1 etc...
    IC4= 74HC04 bien sûr et non pas 4051.

  7. #36
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonsoir
    En fait si la datasheet que j'ai dégotée est bien représentative la la partie électrique de tes récepteurs ceux ci sortent directement en TTL donc tout le bazar à potar est inutile. Je trouve d'ailleurs étonnant que même chez Cliff il ne soit pas (ou j'ai été mauvais) possible d'avoir une datasheet digne de nom.
    Le dipswitch défini le canal par défaut à la mise sous tension, c'est luxueux!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  8. #37
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonsoir, des nouvelles de ce projet qui aurait du être posté dans la section projet/réalisations.

    - j'ai reçu de bon plans de dessins de Cliff, j'en étais pas loin. Et toute la doc avec.
    Good afternoon to you,
    Please see attached information that I hope will help you.
    Please note that we now offer an alternative part
    FCR684206T and FCR684206R - information also attached
    Very best regards
    Jane Clare Hall
    Export Sales Manager



    Ils me disent donc qu'ils proposent une variante (FCR684206T /FCR684206R au lieu de FC684206T/FC684206R), boitier identique et m'ont fourni les documents.
    Par contre disponible uniquement chez TME à ce que je vois (qui n'ont pas la bonne datasheet d'ailleurs...) Peu importe, mais je suis parti sur ces nouvelles références.
    Faut faire gaffe car le récepteur et l'émetteur n'ont pas les mêmes connexions. J'ai du tout changer.
    - le PCB en cours donne ça, pour info, 110x70 mm. Placement manuel et routage personnalisé.
    PCB V4.jpg
    - c'est un deux faces avec un routage qui oblige obligatoirement à poser des TM semble t-il. J'ai essayé de forcer une double faces avec "vias" manuels (c'est à dire pas sous des composants, ou utilisant les pattes de ceux-ci) , je ne dis pas impossible mais c'est un casse-tête chinois. Or, ceci sera un circuit imprimé français.
    Un double face avec TM comme ça, semble couter quand même 90 euros environ.
    Je vois ça ici : http://www.dipole-electronique.fr/pr...-jours-tarifs/
    Ce que je me demande c'est s'ils respectent exactement les consignes, par exemple sur la dimension exacte des vias.

    Sur d'autres sites, c'est bien plus cher !

    - j'ai une interrogation sur une question: la proximité de certains condensateurs vis à vis de composants auxquels ils sont destinés.
    Cliff a indiqué de mettre un 100 nf et un 30 pf à 7mm de chaque récepteur, et j'ai suivi, affaire réglée.
    Par contre il y a d'autres 100 nf. Selon le schéma ci-dessous (V4), peut on définir un principe sur la position des condensateurs ? Est-ce important ? C'est ma principale question aujourd'hui.
    schéma V4.jpg

    Je prévois de terminer tout ça pour le printemps. Quand je dis terminer c'est mettre sous tension. Après que ça marche, on verra bien.

  9. #38
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonsoir
    Comme déjà ecrit les condensateurs situés au bout de longues pistes ne servent à rien donc il faut les placer au plus pres et de plus la présence d'un plan de masse serait un plus, Diptrace sait faire çà (object : place copper pour).
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  10. #39
    bobflux

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Je m'interroge...

    Si tu utilises un DAC séparé à base de CS4398 et que tu fais une fixette sur l'affichage de la fréquence d'échantillonnage, c'est que tu dois être un peu audiophile sur les bords

    Dans ce cas, pourquoi construire une grosse usine à bruit sans plan de masse pour la mettre dans ton appareil, alors que tu pourrais le faire en 4 couches chinois pour moins cher que le double face français ? Avec un vrai plan de masse bien propre, etc. Note que je trouve que c'est très bien de donner son argent à l'industrie française, hein, je critique juste l'approche "ingéniérie" donc optimisation des performances et du coût.

    Autres remarques : je ne sais pas pour tes récepteurs SPDIF, mais les miens consomment un courant relativement faible, et constant. Ce ne sont pas des pollueurs, par contre ils ont besoin d'une alimentation relativement propre. Les datasheets conseillent un filtre LC très basique (genre 100nF et 47µH) car en général le +3V3 vient d'une alim numérique qui est dégueulasse. Par contre ce style de filtre fait un assez bon résonateur avec un Q élevé entre 10 et 100 kHz. Une bonne combinaison pour nettoyer une alim est plutôt une capa céramique de 1µF en 0805, avec en parallèle une capa alu genre EEU-FR0J471 et une ferrite genre BLM18EG601SN1 de chez murata, j'aime bien celles là parce qu'ils fournissent les modèles spice donc c'est pratique. Note que c'est une combi de super luxe, une capa à 10cts et une ferrite à 10cts aussi, on ne regarde pas à la dépense !.....

    Je m'abstiendrai aussi de dire ce que je pense du CS8416........

  11. #40
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Bonsoir
    Comme déjà ecrit les condensateurs situés au bout de longues pistes ne servent à rien donc il faut les placer au plus pres et de plus la présence d'un plan de masse serait un plus, Diptrace sait faire çà (object : place copper pour).
    JR
    J'ai bien à l'esprit cette remarque et c'est le moment de la mettre en pratique. Mais n'oubliez pas vous tous que je suis une bille en électronique et que je suis susceptible de sortir des énormités.
    L'énormité c'est de se demander, afin d'être sûr, où est le début et où est la fin de la piste.
    Exemple sur le schéma le 100nF/C21 de IC1 (4584) est assigné aux broches 7 et 14. J'en déduis qu'il doit être proche de celles-ci, exact ?

    Sur mon routage il ne l'est pas et je dois régler un problème. Le schéma de diptrace m'a fusionné "électriquement" tout ce qui est masse et tout ce qui +5V dans deux "net" qui portent le même nom chacun, ce qui fait que le C21 est placé n'importe où. Pour celui-ci par exemple, il est à l'opposé car pour diptrace, tout va bien si c'est relié quelque part aux net masse et +5v. Tu me suis ?
    Déplacer manuellement n'est pas toujours la bonne solution à ce que je vois.

    A priori pour régler ce problème il faut que je trouve le moyen de diviser un net en sections particulières dans le schéma et alors je pourrai facilement leur assigner des consignes de longueur. De toute façon il me fera automatiquement un routage bien plus proche. Je n'ai pas trop envie de manipuler les net dans PCB Layout (les déconnecter et les reconnecter), je crois que c'est possible mais je pense que c'est source d'erreur. Il faut que ça provienne du schéma.

    Le plan de masse : je m'en doutais bien qu'il en faut un. Je ne suis pas une bille quand même.
    Alors dans d'autres versions j'avais commencé à mettre des copper pour. Mais c'est une opération manuelle que je ferai à la fin, car je ne cesse pas de défaire et refaire le tracé. Je remplirai alors les deux faces autant que possible, à la fin de l'opération.
    A moins qu'il y ait une fonction pour le faire, je ne l'ai pas encore découverte.

  12. #41
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Je m'interroge...

    Si tu utilises un DAC séparé à base de CS4398 et que tu fais une fixette sur l'affichage de la fréquence d'échantillonnage, c'est que tu dois être un peu audiophile sur les bords

    Dans ce cas, pourquoi construire une grosse usine à bruit sans plan de masse pour la mettre dans ton appareil, alors que tu pourrais le faire en 4 couches chinois pour moins cher que le double face français ? Avec un vrai plan de masse bien propre, etc. Note que je trouve que c'est très bien de donner son argent à l'industrie française, hein, je critique juste l'approche "ingéniérie" donc optimisation des performances et du coût.

    Autres remarques : je ne sais pas pour tes récepteurs SPDIF, mais les miens consomment un courant relativement faible, et constant. Ce ne sont pas des pollueurs, par contre ils ont besoin d'une alimentation relativement propre. Les datasheets conseillent un filtre LC très basique (genre 100nF et 47µH) car en général le +3V3 vient d'une alim numérique qui est dégueulasse. Par contre ce style de filtre fait un assez bon résonateur avec un Q élevé entre 10 et 100 kHz. Une bonne combinaison pour nettoyer une alim est plutôt une capa céramique de 1µF en 0805, avec en parallèle une capa alu genre EEU-FR0J471 et une ferrite genre BLM18EG601SN1 de chez murata, j'aime bien celles là parce qu'ils fournissent les modèles spice donc c'est pratique. Note que c'est une combi de super luxe, une capa à 10cts et une ferrite à 10cts aussi, on ne regarde pas à la dépense !.....

    Je m'abstiendrai aussi de dire ce que je pense du CS8416........
    Oui les années passant, je m'interroge aussi de savoir si je suis audiophile ou pas. Dans tous les cas, c'est moins grave que d'être zoophile, non ?
    Peut-être que je le suis car je possède un ampli à tubes et à une époque, je prêtais une oreille attentive aux gens qui me disaient qu'il faut câbler au fil d'argent, et que mes soudures étaient encore neuves ce qui occasionnerait une différence parfaitement audible.
    Mais par contre, je n'ai jamais acheté des câbles de modulation à 1500 euros gros comme des tuyaux d'arrosage. J'aurais alors été obligé de tomber dans l'auto-hypnose pour me convaincre que ma musique était beaucoup plus belle après installation de mon couteux achat.

    Non j'ai évité ces excès et je me contente de mon oreille qui me dit que oui, le son qui sort pour l'instant du PC n'est top du tout, et que sans nul doute qu'il est bien plus clair et détaillé avec le DAC externe que j'ai essayé, et aussi avec l'ampli casque à transistors que j'ai montré au début.

    Mais si tu as des choses à dire sur le CS8416, ne serais-tu pas aussi un peu audiophile sur les bords ?
    En tout cas s'il y a mieux, ça sera l'occasion de faire un nouveau DAC et de comparer.

    - le 4 couches : mais au lieu de critiquer passes moi un lien pour faire fabriquer un 4 couches en Chine et on verra bien !

    Récemment j'ai reçu de Chine via Ebay un testeur de composant LCR-T4 ESR, mais je l'ai rapidement grillé car j'ai testé une tension continue. Je pensais que ça testait tout.
    Et aussi un module d'alim variable à base de LM317 à 5 euros mais je l'ai grillé aussi ce week-end dans des circonstances qui restent à déterminer.
    Et j'attends la livraison du module d'affichage de fréquence.
    Comme quoi je commande aussi en Chine. Ca arrive ou pas dans ma boite à lettre après une longue attente.
    Etant donné que le port est souvent gratuit, je me demande si ce ne sont pas des chinois infiltrés en France qui viennent livrer ça la nuit inconito, après déballage du container au Havre.

    Dans tous les cas ce montage comprend des connecteurs qui ont une certaine taille et on risque de ne jamais en sortir, de se demander ce qui doit être raccourci et ce qui ne doit pas l'être.
    En plus pour l'instant, je n'ai pas trouvé la commande pour router en 4 couches sous diptrace.

    - le filtrage de l'alim
    A ce que je vois il y a du composant CMS dans ce que tu indiques, alors je ne vais pas le faire. Mais je veux bien un schéma de ce à quoi tu penses : s'agirait-il de remplacer sur les récepteurs les 100 nf et l'inductance par ce que tu dis ?
    Notons que l'alim 5v, qui n'existe pas encore, pourra être soignée, on en reparlera.

    Comme indiqué au dessus à jiherve, le plan de masse n'est pas encore fait.
    Ca serait l'occasion de savoir aussi, en quoi des signaux numériques sont aussi sensibles aux perturbations que des signaux audio, et ce que ça provoque sur les convertisseurs en aval.

    Bonne matinée.

  13. #42
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonjour
    Je croyais que tu avais un placement manuel et ensuite seulement lancé un routage auto ?
    C'est la seule solution viable.
    Pour les capa tu les places près des pin d'alim la masse devra être reprise sur le 'copper pour' c'est pas trop difficile à faire.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  14. #43
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    re
    Nota: ton montage ne traite que des signaux logiques type SPDIF et donc hormis fonctionnement totalement erratique cela ne n’entends pas, sauf bien sur par un audiophile patenté qui lui fait la différence entre transmission par coax ou FO, le timbre du bit sans doute.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  15. #44
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Bonjour
    Je croyais que tu avais un placement manuel et ensuite seulement lancé un routage auto ?
    C'est la seule solution viable.
    Pour les capa tu les places près des pin d'alim la masse devra être reprise sur le 'copper pour' c'est pas trop difficile à faire.
    JR
    Oui je place manuellement et je route ensuite, mais je crois que je suis mal expliqué sur mon (petit) problème actuel précis.
    Je reprends C21 qui devrait être tout proche des pin 7 et 14 de IC1 (4584).
    Ce C21 est relié à IC1 par les circuits d'ensemble "masse" et "+5V" car lors de la création du chevelu, diptrace a pris toute liberté pour le relier là où il voulait, en effet les "nets" masse et 5v sont indifférenciés.
    Ca se voit d'ailleurs sur ces deux captures, où j'ai sortie du cadre le C21 pour qu'on voit le chevelu et les liaisons.

    Par exemple le 5v est bien relié à pin 14, mais avant d'y arriver il passe par C20 et C22 (on le voit pas sur la capture).
    Même problème pour la masse : la liaison n'est pas directe : le chevelu passe ailleurs, sans que je l'ai voulu.
    C21 pin1_ 5v.jpg
    C21 pin 2_masse.jpg
    Du coup lors du routage, diptrace prend toute liberté pour créer les traces comme il l'entend.
    Et il ne suffit pas d'approcher C21 de IC1 pour que ça raccourcisse la trace au plus court: parfois ça marche, parfois non.
    Ce problème existe sur d'autres condensateurs.

    Je pense qu'il manque:
    - soit une différenciation du net dans le schéma d'origine, faut que je regarde la fonction "différential pair" par exemple mais pour l'instant j'ai pas pigé
    - ou alors une autre commande que je ne connais pas dans PCB layout.
    - ou alors une autre raison sur laquelle je n'ai pas encore mis le doigt à cause de l'existence de "net classes" qui provoquerait, justement, un groupement forcé des 5v et de la masse.
    Enfin t'inquiètes pas je vais me débrouiller.

    Sur la pollution d'un signal audio numérique je serais assez d'accord d'après ce que j'ai pu lire.
    Mais il y aurait aussi des bits perdus, et c'est peut être ça qu'on entend avec la lecture d'un disque CD abimé : une sorte de grincement désagréable qui dure une fraction de seconde.
    Alors le prochain gadget sera un afficheur de bits perdus et non traités.
    Et peut être que justement, une carte d'évaluation d'un convertisseur permet d'en prendre connaissance.

  16. #45
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Re
    Normalement il y a un code correcteur d'erreur tout de même très robuste et cela passe inaperçu, si c'est audible c'est qu'il est temps de balancer le CD ou le lecteur . Car contrairement aux support analogique ou la dégradation est progressive en support numerique la dégradation apparait brutalement ,bien que son évolution, masquée par le correcteur ait pu être progressive.
    Voir la rubrique ma clef USB ne fonctionne plus.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  17. #46
    bobflux

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    OK, donc audiophile, mais pas superstitieux, j'adhère, c'est aussi mon cas

    > Mais par contre, je n'ai jamais acheté des câbles de modulation à 1500 euros gros comme des tuyaux d'arrosage.

    Oui voilà, c'est à ce niveau là que ça devient grave ! Perso, j'ai des enceintes hors de prix, et du câble d'enceintes Castorama.

    > à une époque, je prêtais une oreille attentive aux gens qui me disaient qu'il faut câbler au fil d'argent,
    > et que mes soudures étaient encore neuves ce qui occasionnerait une différence parfaitement audible.

    J'ai fait aussi. En l'occurence, le fil plaqué argent et isolé téflon donne une grosse différence à l'écoute car le téflon est le pire matériau au niveau tribo-électricité. Sur un circuit à haute impédance / gain élevé genre entrée de préampli phono, si les fils téflon "audio grade" frottent l'un sur l'autre, ça fait un bruit genre froutch-froutch dans les enceintes. Authentique ! Bizarrement si tu parles câbles avec un audiophile, ça finit avec des tuyaux d'arrosage à 1000EUR, mais si tu parles câbles avec un musicien, il va te dire que le truc important c'est que ça fasse pas un gros "PLOC" à chaque fois que quelqu'un marche dessus, raison pour laquelle le câble de micro de scène est rembourré avec du coton. En plus, c'est pas cher et c'est très bien. Donc voilà, problème réglé.

    > 4 couches : mais au lieu de critiquer passes moi un lien pour faire fabriquer un 4 couches en Chine et on verra bien !

    http://www.pcbway.com/
    https://www.seeedstudio.com/fusion_pcb.html

    J'ai testé seeedstudio en double face et 4 couches, les résultats sont très satisfaisants.

    > A ce que je vois il y a du composant CMS dans ce que tu indiques, alors je ne vais pas le faire.

    Ah ok, perso je fais tout en CMS. Il ne faut pas en avoir peur, certes les 0603 sont minuscules, mais tu peux très bien prendre du 1206, beaucoup plus facile à manier.

    Si tu veux rester en traversant, il y a une nuance importante concernant les condensateurs de découplage de tes alims. Les performances en hautes fréquence des condensateurs sont déterminées par leur inductance, qui est un paramètre purement physique : elle dépend de la surface de la boucle que doit parcourir le courant, donc grosso modo le produit de l'entraxe entre les broches, et de la hauteur du cul du condensateur au-dessus du circuit imprimé.

    Voir ici : https://www.eeweb.com/toolbox/rectangle-loop-inductance

    Par conséquent, deux condensateurs de mêmes dimensions auront quasiment toujours la même inductance. Pour un électrolytique moderne (genre Panasonic FR) avec un espacement de 2.54mm entre les pins, compte 4 nH environ. Et les céramiques traversants ont exactement la même inductance. Pour une capa film (genre les jolis WIMA rouges que les audiophiles adorent) aux pins espacées de 5.08mm, on sera vers les 6-7 nH. On en déduit que mettre une capa film ou céramique pour "bypasser l'électrolytique en HF" ne sert strictement à rien à part à faire joli.

    Pour info, une capa CMS 0805 c'est entre 0.8 et 1.5nH environ, ça dépend comment sont placées les vias. Donc, quand tu vois un audiophile qui fait ça tu peux te foutre de sa gueule

    Bref. Si tu mets une capa pour découpler ton alim, c'est pour que ton alim ait une impédance faible en HF, afin que le truc qui est alimenté puisse demander du courant sans que la tension faiblisse. Par conséquent, il faut pousser la logique jusqu'au bout, et considérer l'inductance des pistes entre le condensateur de découplage et le chip qui est alimenté. Une boucle carrée de 1cm de côté a une inductance de 25nH environ, donc 15 ohms à 100 MHz, c'est bien plus que les 4nH du condensateur, ou le 1nH de la capa CMS. On en déduit que si on route l'alimentation avec des traces, comme on le faisait en 1980, ce n'est pas la peine de se prendre le chou sur le choix du condensateur, ou de mettre un joli bypass rouge bonbon, l'inductance de la trace va tout dominer. De même c'est pas la peine de tweaker avec des OSCON (bééééh c'est joli le violet!) ou n'importe quel autre capa avec une ESR minuscule.

    Donc, quand tu passes en 4 couches avec plan de masse et plan d'alim, il se passe plusieurs choses intéressantes.

    1- Tu n'as plus besoin de router la masse et les alims, donc gain de temps.
    2- La CEM

    À chaque fois qu'une de tes portes logiques (mettons IC4a) a sa sortie qui passe de 0 à 1, un courant va parcourir une boucle. On part de la masse du condensateur de découplage le plus proche, puis on traverse le condensateur, on suit la piste d'alim jusqu'à IC4a, puis la piste de la sortie de IC4a jusqu'à l'entrée de IC6, la capacité parasite entre l'entrée de IC6 et la masse, puis retour par la masse jusqu'au point de départ.

    Cette boucle forme une antenne qui va donc émettre des ondes électromagnétiques à chaque commutation de IC4. La quantité d'emmerdements est proportionnelle à la surface de la boucle multipliée par le di/dt qui est assez élevé quand on a des temps de montée de quelques ns.

    Avec un plan de masse, le courant revient toujours par la masse, mais dans le plan, en suivant le chemin de plus faible inductance, c'est-à-dire que le trajet "retour" est directement en dessous de la trace du trajet "aller". Donc, ta boucle qui faisait, mettons 2cm x 2cm fait maintenant 2cm de long et 0.2mm d'épaisseur. Sa surface est réduite d'un facteur 100 et donc tu as 100x moins d'émissions EM. (En réalité, c'est encore mieux que ça, le plan sert aussi de blindage etc)

    Donc, sans plan de masse, ce style de montage est un excellent émetteur radio large bande.

    Note : un plan de masse n'a pas d'interruption, on ne route pas de trace dedans, etc.

    D'autre part, si tu as des connecteurs, alors ils ont une masse, et sans plan de masse, rien ne garantit que ces masses seront au même potentiel. Si les masses de tes connecteurs sont reliées par une piste où circule un courant pulsé généré par tes portes logiques... mettons di/dt=4mA/2ns et une inductance de 20nH... L di/dt = 40mV qui est injecté dans le blindage de tes câbles, qui forment une excellente antenne.

    Bref, un plan de masse assure que tous tes connecteurs sont au même potentiel et donc réduit fortement les problèmes d'émission EM.

    3- Quand tu mets un plan d'alim dans la couche en dessous du plan de masse, il se passe un truc tout à fait génial, qui est que l'inductance de deux conducteurs plans et parallèles est ridiculement faible, et exprimée en "nH par carré". C'est-à-dire qu'un carré de 1cm de côté ou de 10cm de côté a la même inductance, à peu près 1nH si ils sont distants de 1mm. Cela veut dire que le placement des condensateurs de découplage est beaucoup moins critique.

    Bref, pour résumer, le stackup :

    couche 1 : signaux rapides
    couche 2 : GND
    couche 3 : alim
    couche 4 : signaux lents (sélection des entrées etc)

    Pour l'alim, mets 2 bouts de plan (copper pour) : un pour les circuits logiques et le transmetteur SPDIF, l'autre pour les récepteurs SPDIF. 1 à 3 capas alu (style EEU-FR0J471) pour chaque, plus 2 MLCC 1µF X7R en 1206. Allez, tu vas bien arriver à souder des 1206 !!!!

    Budget total 1€ pour le découplage

    Pour les ferrites si tu veux je te file des références en 1206, par contre les ferrites à trous j'ai pas les modèles spice donc je pourrai pas te dire.

    > Notons que l'alim 5v, qui n'existe pas encore, pourra être soignée, on en reparlera.

    Un LM317 convient parfaitement

    jherve> Normalement il y a un code correcteur d'erreur tout de même très robuste et cela passe inaperçu

    Il y a quelques années de ça, justement il y avait débat sur l'apport mystique du fameux marqueur vert sur le bord du CD, etc. Donc, j'ai fait un test scientifique : gravé un CD, lu le CD avec mon lecteur CD, sortie SPDIF reliée au PC, et donc enregistrement en .WAV du signal numérique reçu.

    Tous les bits gravés sur le CD étaient bien là à l'arrivée. Surprise ! Un lecteur CD arrive à lire un CD !

    Quand ça déconne c'est que c'est vraiment rayé, ça s'entend : clic - clic - clic....

    jherve> ton montage ne traite que des signaux logiques type SPDIF et donc hormis
    > fonctionnement totalement erratique cela ne n’entends pas,
    > sauf bien sur par un audiophile patenté qui lui fait la différence entre
    > transmission par coax ou FO, le timbre du bit sans doute.

    LOL, eh bien mon cher c'est tout à fait exact, les bits qui passent par l'optique n'ont pas du tout le même son que ceux qui passent par le coax, d'ailleurs ça s'entend même les oreilles bouchées car ça se voit comme le nez au milieu de la figure sur les mesures...

    Un DAC alimenté par une horloge avec un jitter de 1ns ne peut avoir un SNR supérieur à 84dB soit 14 bits. Ce qui est nettement moins vendeur que les 24 bits qui sont marqués dessus. Pour assurer la spec du CS4398 qui est "107dB THD+N", prévois un jitter de 70ps RMS, ce qui est trivial avec une oscilateur à 2€ et rigoureusement impossible avec un CS8416.......

    > Mais si tu as des choses à dire sur le CS8416, ne serais-tu pas aussi
    > un peu audiophile sur les bords ?

    La transmission optique ajoute 1-2ns de jitter par rapport à la transmission par un coax (qui en ajoute aussi, à cause du format SPDIF, c'est inévitable).

    Un décodeur SPDIF compétent (ie, WM8805) contient un synthétiseur de fréquence (PLL à commande numérique) qui génère une horloge à peu près propre en se basant sur un oscillateur local. Le jitter de la source est entièrement exterminé, et il n'y a aucune différence à la mesure entre différentes sources numériques, coax, optique, etcetera.

    Une bouse comme le CS8416 utilise une simple PLL analogique qui rebalance tout le jitter entrant dans la sortie. Si la puce DAC utilisée y est sensible (certaines architectures le sont plus que d'autres) alors on distingue facilement aux mesures (et à l'écoute) les différences entre transports, voire câbles SPDIF, etc. Et tout ceci aboutit aux audiophiles qui vont débattre pendant des lustres sur les différences de rendu sonore entre transports, ou alors que tel PC a un meilleur son, etc, etc, alors que c'est à la base un problème d'implémentation de DAC.

  18. #47
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonsoir
    Il y a quelques années de ça, justement il y avait débat sur l'apport mystique du fameux marqueur vert sur le bord du CD, etc.
    quel rapport avec un code correcteur d'erreur ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Reed-Solomon
    Et non il ne suffit pas de rayures sinon un CD gravé durerait éternellement ou presque, or cela n'est pas le cas!

    Pour le reste je ne polémiquerais pas.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  19. #48
    bobflux

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    quel rapport avec un code correcteur d'erreur ?
    Aucun, justement. Il y avait beaucoup de brassage de vent et des gens soutenaient mordicus qu'il y avait souvent des erreurs de lecture et que cela expliquerait les différences à l'écoute entre différents lecteurs CD en tant que sources numériques pour un DAC externe, ou les supposées différences entre marques de CDR, etc. Le gros scoop étant bien entendu que messieurs Reed & Solomon ont bien fait le job, qu'en temps normal il n'y a pas d'erreurs de lecture, et que les bits qui sortent derrière sur le SPDIF sont bien les bits présents sur le CD !

    Quand il y a des erreurs, c'est en général que le CD est bien rayé ou c'est un CDR qui est mourru, comme tu dis, et vu que c'est un code bloc, quand ça foire on perd un bloc complet, pas juste un bit... et ça ne passe pas inaperçu...

    Ça n'a pas empêché les gens d'acheter des lecteurs purement numériques (dits "transports") à 3000€ avec chassis de 20kg, bien évidemment !!!

    > Pour le reste je ne polémiquerais pas.

    No problem ; il n'y a de toutes façons pas de polémique. Il suffit d'envoyer en SPDIF un signal JTEST (Sinus 0dB à 11025 Hz + carré 350Hz ou 35Hz d'amplitude 1LSB) et de regarder ce qui sort côté analogique.

    CS8416 + DAC PCM1794 :
    onkyo jtest cdp.jpg

    WM8805 + DAC ES9023 (centré sur 11025 Hz):
    span1800 jtest 35hz 16bits.png

  20. #49
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Re
    Il serait intéressant d'avoir les spectres issus du même appareil sur la même largeur de bande pour vraiment pouvoir comparer.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  21. #50
    bobflux

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Ah oui, aussi sur le décodeur SPDIF CS8414 il y a une broche qui indique si les paquets reçus contiennent des erreurs : quand j'avais un DAC avec cette puce j'avais mis une LED dessus pour voir : elle ne s'est jamais allumée (sauf en court-circuitant exprès l'entrée)... j'avais tenté à l'époque de convaincre des audiophiles têtus que bon, c'était pas la peine de mettre un câble SPDIF à 150€ tu vois, vu qu'il y avait pas d'erreur de décodage avec un coax à 1€ le mètre... mais les superstitions...

    C'est des vieilles mesures mais j'en ai retrouvé une du 2è DAC sur toute la bande, simplement l'axe des X est décalé de 11025 Hz :
    span88000 jtest 35hz 16bits.png
    Dernière modification par bobflux ; 17/01/2017 à 20h11.

  22. #51
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Merci vivement bobflux pour les explications détaillées sur le filtrage et tout ça. C'est très complexe pour moi, je comprends tout juste. Ces 4 couches différenciés seraient assez difficiles à mettre en pratique, moi qui ne maîtrise pas encore bien diptrace. Et les sites chinois que tu as indiqué sont plein de paramètres que je ne comprends pas trop.

    Avec un plan de masse sur mes deux couches, ça marcherait quand même non ?
    Attention ce que je m'apprête à faire une fois que j'aurais bien disposé les composants, c'est juste tartiner de cuivre dessus/dessous, partout où il restera de la place, et relier tout ça à la masse. S'il faut prendre garde à des questions de boucles de masse, ça va m'empêcher de dormir.
    Malgré tout l'intérêt de pousser à la perfection le circuit, je ne peux pas y passer trop de temps.

    De toute façon ce sélecteur s'il ne fonctionne pas du premier coup ou jamais, n'empêchera pas la réalisation du reste : DAC, ampli casque, volumes, il y aura aussi quelques sélecteurs du signal analogique qui restent à imaginer; je vois des modules à relais intéressants ici et là.
    Cet appareil est dédié à l'audition du PC et de la freebox à côté.

    Pour ce soir il y a du nouveau : j'ai reçu l'afficheur de Hong-Kong commandé le 3 janvier. Donc 14 jours de livraison.afficheur.jpg
    Pour l'instant je ne l'ai pas encore grillé et il fonctionne. Il fait la différence entre tous les formats que je lui envoie depuis le PC, jusqu'à 192 khz. Selon la courte description incompréhensible du module, il doit pouvoir afficher d'autres choses mais tout ce que je lui demande c'est d'afficher le format. Opération afficheur réussie pour 18,12 euros !
    Donc je prévoie de le relier à l'une des deux sorties du sélecteur, en permanence.

  23. #52
    bobflux

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    > Et les sites chinois que tu as indiqué sont plein de paramètres que je ne comprends pas trop.

    Laisse tout par défaut sauf si tu veux payer un supplément pour les pistes de 0.1mm au lieu de 0.15mm !

    Le truc le plus important que tu vas oublier c'est le "minimum annular ring" pour les vias et les pads. Mettons que tu fais une via avec un trou de 0.5mm. Seeedstudio a un "minimum annular ring" de 0.3mm donc ta via doit avoir au minimum 0.3mm de cuivre sur chaque bord du trou. Donc le pad rond en cuivre fait 0.3 + 0.5 + 0.3 = 1.1mm de diamètre. Pour le plus petit trou qui est 0.3mm alors ton pad fera 0.9mm !

    Ça c'est le minimum, bien sûr si t'as la place, le mieux est de rajouter 0.2mm comme ça c'est plus solide. Idem pour les pistes, c'est pas parce qu'ils autorisent 0.15mm que tu dois tout faire en 0.15 ! 0.5mm c'est très bien.

    > Ces 4 couches différenciés seraient assez difficiles à mettre en pratique, moi qui ne maîtrise pas encore bien diptrace.

    Je connais pas diptrace mais bon, j'ai regardé le tuto sur youtube "diptrace multilayer" et apparemment il y a un menu "layers" et tu peux ajouter ce que tu veux.

    Pour le plan de masse mets "Plane" et Net:GND ; pour les "plans" d'alim vu que t'en as plusieurs, utilise des "copper pours".

    > Avec un plan de masse sur mes deux couches, ça marcherait quand même non ?

    Le mieux est de ne pas avoir d'interruption dans ton plan de masse, donc en 2 couches c'est chiant à faire...

    > juste tartiner de cuivre dessus/dessous, partout où il restera de la place, et relier tout ça à la masse.

    Ouais c'est joli mais si c'est pas tout relié ensemble avec des tonnes de via, ça sert à rien

    Au fait, ce n'est pas nécessaire de faire passer les entrées dans le 74HC04, tu peux aller directement des récepteurs SPDIF au multiplexeur.

  24. #53
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Au fait, ce n'est pas nécessaire de faire passer les entrées dans le 74HC04, tu peux aller directement des récepteurs SPDIF au multiplexeur.
    Ah oui ? L'inutilité du 74HC04 est elle permise par le fait que j'ai remplacé le récepteur, ou bien Elektor était il dans l'erreur ?
    Ce consisterait donc à supprimer, dans le schéma, tout ce qui concerne le 74HC04 sans plus de formalités. Avec toujours la double sortie sur le pin 3 du 4051 ?

    Pour le reste, je vais le digérer lentement.
    Bonne soirée.

  25. #54
    bobflux

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    OK, je comprends mieux, j'avais raté un truc.

    Je pense qu' Elektor a utilisé un switch analogique (74HC4051) et un schéma relativement complexe pour gérer les niveaux du SPDIF sur coax, qui ne sont pas des niveaux logiques standard. Or, tu utilises des récepteurs optiques, qui sortent des niveaux logiques standard, et de même tes transmetteurs optiques doivent prendre en entrée des niveaux logiques.

    Tu peux donc enlever le 74HC04 et remplacer ton 74HC4051 par un multiplexeur logique 74HC151, qui permet simplement d'amener à la sortie le signal logique présent sur l'une de ses 8 entrées. Normalement, tes transmetteurs intègrent un driver de LED, donc le HC151 n'aura aucun problème à commander les deux transmetteurs. Le courant pour la LED ne doit pas provenir de l'entrée (vérifie sur la datasheet, mais c'est quasi sûr).

    C'est bien plus simple, et le routage de la carte en sera grandement facilité. Tu vas pouvoir le faire sans compromis en double face, en exploitant une particularité du circuit. Donc :

    - Plan de masse ininterrompu sur le côté composants.
    - A gauche, sous les optiques, tu mets un rectangle de cuivre pour leur alim. Un pour les récepteurs, et un pour les transmetteurs, chacun avec leur capas.
    - Ensuite tu routes les signaux vers le HC151. Tu lui mets un découplage sur sa broche VCC.

    Tu peux aussi virer les 33pF qui chargent inutilement les sorties des récepteurs.

    Bon, là tu as placé et routé tous les signaux rapides, au plus court et sur plan de masse. Tout le reste du circuit (qui concerne la sélection des entrées) ne manipule en fait que des niveaux constants, donc cette partie n'a pas besoin d'une attention particulière au niveau du layout, ni de plan de masse d'ailleurs. Tu peux placer et router tranquille, je te conseille de laisser le plan de masse ("copper pour") mais tu peux mettre des traces dedans sans problème.

    Je pense que ça va bien te simplifier le schmilblick surtout au niveau du routage...

  26. #55
    Hectorbio

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    OK, je comprends mieux, j'avais raté un truc.
    Ne ratons plus rien svp je ne cesse pas de modifier circuit et pcb
    Mais ce n'est pas un reproche au contraire ça va m'aider semble t-il.
    Allons y tranquillement et par étape.
    J'aimerais bien la validation de jiherve aussi, qui avait commencé à regarder.

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Je pense qu' Elektor a utilisé un switch analogique (74HC4051) et un schéma relativement complexe pour gérer les niveaux du SPDIF sur coax, qui ne sont pas des niveaux logiques standard. Or, tu utilises des récepteurs optiques, qui sortent des niveaux logiques standard, et de même tes transmetteurs optiques doivent prendre en entrée des niveaux logiques.
    Là je pense que je comprends. Le schéma Elektor (tu l'as bien vu n'est ce pas, il est page 1 ?) était prévu pour gérer un récepteur optique et un signal coaxial.
    Le nouveau récepteur intègre les 2 (optique et coax) et sort du "NRZ" (j'ai bon ?). Il doit faire sa conversion en interne à priori.
    Avec jiherve on avait déjà sorti "le bazar à potar" du schéma d'origine.

    Si besoin voici les specs du FCR684206R (l'émetteur est le FCR684206T), en extrait de la datasheet reçu du fabriquant. Ne pas confondre avec FC684206R (je ne suis pas sûr qu'il y ait différence d'ailleurs mais bon passons, le seul problème est que je ne le vois que chez TME; j'ai demandé à Jane de me renseigner).
     Cliquez pour afficher


    A propos depuis le début avec ce composant, je lui schématise 3 pins mais je vois deux pins supplémentaires 4 et 5 sans savoir ce qu'on en fait.
    Il faudrait peut être y faire attention.
    5pins.jpg

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Tu peux donc enlever le 74HC04 et remplacer ton 74HC4051 par un multiplexeur logique 74HC151, qui permet simplement d'amener à la sortie le signal logique présent sur l'une de ses 8 entrées. Normalement, tes transmetteurs intègrent un driver de LED, donc le HC151 n'aura aucun problème à commander les deux transmetteurs. Le courant pour la LED ne doit pas provenir de l'entrée (vérifie sur la datasheet, mais c'est quasi sûr).
    Ce sont exactement les mêmes pins et je peux donc remplacer tout court ?
    De quelle led parles-tu. De la led du composant émetteur ? Sur une page des datasheet je vois "DRIVE IC", autant pour le récepteur que l'émetteur.
    Mais je ne comprends pas "le courant pour la led ne doit pas provenir de l'entrée", en quoi la datasheet va me renseigner là dessus ?
    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    C'est bien plus simple, et le routage de la carte en sera grandement facilité. Tu vas pouvoir le faire sans compromis en double face, en exploitant une particularité du circuit. Donc :

    - Plan de masse ininterrompu sur le côté composants.
    - A gauche, sous les optiques, tu mets un rectangle de cuivre pour leur alim. Un pour les récepteurs, et un pour les transmetteurs, chacun avec leur capas.
    - Ensuite tu routes les signaux vers le HC151. Tu lui mets un découplage sur sa broche VCC.

    Tu peux aussi virer les 33pF qui chargent inutilement les sorties des récepteurs.

    Bon, là tu as placé et routé tous les signaux rapides, au plus court et sur plan de masse. Tout le reste du circuit (qui concerne la sélection des entrées) ne manipule en fait que des niveaux constants, donc cette partie n'a pas besoin d'une attention particulière au niveau du layout, ni de plan de masse d'ailleurs. Tu peux placer et router tranquille, je te conseille de laisser le plan de masse ("copper pour") mais tu peux mettre des traces dedans sans problème.

    Je pense que ça va bien te simplifier le schmilblick surtout au niveau du routage...
    Ok je pense que je peux faire à condition d'approfondir les consignes sous diptrace. Enfin faudra voir en pratique lorsque je vais m'y mettre car:
    - un plan de masse ininterrompu : oui enfin quand même interrompu avec pads, vias éventuels; je traduis qu'un plan de masse ininterrompu ne possède qu'une seule section même s'il elle est pleine de trous, et pas d'autres pistes sur le côté composant (sauf pour la partie des signaux lents) . J'ai bon ?
    - un rectangle de cuivre pour leur alim : là on est donc dessous et il faut quand même que je sorte les signaux au travers de ce rectangle.
    - le 30 pf (j'ai mis 33pf car 30 ça existe seulement en CMS) provient de la datasheet. Ils l'ont d'ailleurs ajouté à la version précédente du composant. Qu'en penses tu ?

    Bon pour l'instant, j'ai à refaire le schéma. A chaque fois que je régénère le tracé, il faut que je refasse un placement manuel des émetteurs et récepteurs dont l'implantation mécanique doit être alignée. C'est un peu long ou alors il faudrait que j'arrive à les verrouiller d'une façon ou d'une autre.
    A plus tard.

  27. #56
    lpt1com2

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par Hectorbio Voir le message
    A chaque fois que je régénère le tracé, il faut que je refasse un placement manuel...
    En principe, si tu fais « Renew Layout from schematic ->By components » après avoir fait des modifs de schéma, les composants déjà placés ne doivent pas bouger.
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  28. #57
    HULK28

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par Hectorbio Voir le message
    Placement manuel et routage auto. Le placement auto j'y comptais pour aligner, par exemple, les connecteurs en bordure mais il veut rien savoir. Il est impossible de modifier en profondeur un placement automatique "compact", le routage ne suit plus.
    Bonjour,

    un conseil: n'utilisez pas le routage auto, c'est une très mauvaise pratique.
    La CAO n'aura aucun remord à vous faire une ficelle de 10cm pour une fréquence élevée et vous disposera les alimentations sans tenir compte des découplages et des contraintes exigées.
    La 3D ne sert à rien, c'est juste pour faire joli.
    Avoir une carte jolie mais qui ne fonctionne pas n'a aucun intérêt.

    Le routage manuel est la seule manière de faire et de savoir comment c'est fait.
    "Le temps met tout en lumière." Thalès

  29. #58
    jiherve

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Bonjour,
    Personnellement je lance le routage auto et je retouche ensuite là ou c'est nécessaire,chacun sa méthode.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  30. #59
    HULK28

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Je donne LA méthode conventionnelle, ensuite les hobbystes feront comme il veulent.

    @+
    "Le temps met tout en lumière." Thalès

  31. #60
    lpt1com2

    Re : Moniteur signal SPDIF pour DAC et préampli compact

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Bonjour,
    Personnellement je lance le routage auto et je retouche ensuite là ou c'est nécessaire,chacun sa méthode.
    JR
    Je procède aussi comme ça, et je doute que les cartes mères de PC aient été routées complètement manuellement, mais bien sûr ce sont des logiciels qui ne jouent pas dans la même cour. Par contre, je n’ai jamais compris l’intérêt du placement automatique, qui va mettre un condensateur de découplage à 5 cm d’un CI.
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Blanc] Coupure signal entree numerique sur préampli
    Par gandhi77 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/12/2016, 11h03
  2. Préampli pour détecteur Si Pin
    Par medi2006 dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 06/10/2014, 13h11
  3. preampli pour piezo et lissage du signal
    Par krodelabestiole dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 21/12/2010, 18h34
  4. Convertisseur SPDIF coaxial => SPDIF optique
    Par bouly94 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/03/2009, 16h40