Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 20 12 3 4 5 6 7 8 9 10 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 292

Partage d'informations sur chaudière MA-T de chez Nideck

  1. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Partage d'informations sur chaudière MA-T de chez Nideck

    Bonjour,

    En présentant mon installation, j'ouvre un sujet sur la MA-T en espérant surtout des réponses et des échanges d'infos d'utilisateurs ou futurs utilisateurs de cette chaudière.

    Je le fais aussi car je n'ai rien trouvé dans les forums spécialisés sur la MA-T ( ou Maga) que j'ai choisie puis installée ( à part ceci : chaudiere a bois de chez nideck)


    1. D'abord en 4 parties, description de l'installation proprement dite.

    2. Puis des retours particuliers sur toutes les questions que je me suis posées, les hésitations que j'ai eues, les choix que j'ai fait et certains problèmes rencontrés :

    - le choix de la chaudière
    - le choix de la puissance
    - l'installer ou la faire installer ?
    - la régulation
    - la capacité du ballon tampon (BT)
    - rôle du BT ( thermorégulation ou accumulation ?)
    - la longueur des bûches
    - l'installation du Ballon d'eau chaude sanitaire (BECS)
    -un bilan du coût
    -mon retour d'expérience et mon avis sur la chaudière MA-T

    Ceci étant dit que ce sont mes réflexions ou constatations. Elles n'engagent que moi et n'ont pas valeur de référence.


    Mais d'abord je précise que je partais de pas grand'chose au niveau des connaissances du système "chaudière à gazéification + Ballon tampon" à part des à-priori qui se sont révélés pour la plupart erronés.

    L'essentiel je l'ai appris de mes recherches sur le forum Futura-Sciences ainsi que de mes échanges avec mon frère Pierre qui a installé la même chaudière que moi.
    J'ai aussi pas mal "farfouillé" sur les sites des fabricants.

    Au niveau pratique, je ne savais pas braser au chalumeau mais uniquement souder à l'étain.
    J'avais changé il y a 10 ans mon ancienne chaudière à tirage naturel sans BT justement en soudant à l'étain mais pour cette fois j'avais envie de passer à la brasure.

    Au sujet de ma maison :
    Je chauffe 140 m² sur 2 niveaux avec 4 petits radiateurs et 5 gros.
    Elle est plus ou moins isolée : doubles vitrages (4x12x4), doublages de certains murs en béton cellulaire de 5cm mais pas mal de pierres apparentes, sol non isolé et 10 cm en sous-toiture.

    Je vous demande de me laisser poster mon reportage complet avant de réagir avec vos commentaires ou vos remarques constructives.

    Mais j'attends surtout des retours d'expériences d'autres possesseurs de MA-T.
    Et j'espère que mon action incitera d'autres hésitants à tenter l'aventure à leur tour.
    Bien sûr, mon amateurisme sera évident tout au long de ce qui va suivre mais je n'ai pas d'autres prétentions que de vous livrer un témoignage de mon "aventure".

    Et.... ce n'est pas un roman, mais certains trouveront ça peut-être un peu long....

    Jean

    Donc : en pièces jointes 4 fichiers pdf relatant l'installation puis 11 messages à venir.

    -----

    Fichiers attachés
     


    • Publicité



  2. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Le choix de la chaudière

    1. Au départ, je passais d'une chaudière à tirage naturel à une chaudière à tirage forcé.
    Donc quels sont leurs différences, avantages et inconvénients.

    La chaudière à tirage naturel :
    C'est ce que je possédais.
    La mienne, une HS Tarm Solo Mk2 me donnait satisfaction et j'appréciais le fait de ne pas avoir à rallumer le feu tous les jours grâce au tapis de braises restant chaque matin avec une température toujours supérieure à 60°c.
    L'autonomie était satisfaisante. La consommation : de 25 à 30 stères par an.

    Inconvénients :
    - elle "dormait" un peu trop les 3/4 du temps. Ceci était sans doute dû autant à sa conception ou plutôt son mode de fonctionnement qu'à son surdimensionnement probable.
    - elle salissait donc beaucoup et nécessitait des nettoyages fréquents et eux-mêmes salissants.
    ( A noter que le fabricant conseillait l'installation d'un ballon tampon (BT) )
    - consommation plus importante de bois car gaspillage

    La chaudière à gazéification avec flamme inversée et ventilateur :
    Au sujet des avantages, ils sont nombreux et cités sur tous les sites des fabricants.
    Je m'attarderai plus sur les inconvénients par rapport à mon ancien système.
    (Ces inconvénients, je les pressentais mais je m'en suis vraiment convaincu à l'usage.)

    - il faut allumer le feu tous les jours ou même 2 fois par jour.
    C'est ce qui me gênait le plus car c'est tellement facile de n'avoir qu'à recharger sur braises qu'on a du mal à "revenir en arrière" mais bon l'allumage est facile. Beaucoup plus facile que sur mon ancienne chaudière qui m'inondait de fumée les rares fois où j'ai dû allumer.
    Seul problème, il faut avoir du petit bois prêt ou du carton, donc quand même une petite contrainte.

    - avec la chaudière traditionnelle, je ne me pose pas de questions : j' allume, je charge, je règle la vanne 4 voies et quand la température commence à baisser, je recharge. Mais il faut être là et aussi ... on nettoie ...
    Pas de tableau de bord à gérer, ni de quantité de bois à calculer pour charger au mieux le BT et ne pas arriver en surchauffe ou insuffisance de réserve.

    - et s'il y a une coupure de courant, on fait quoi ?

    Malgré tout, je n'ai pas hésité car le fait de brûler propre, de ne plus risquer le feu de cheminée, et accessoirement de consommer moins de bois ( je le fais moi-même) ont été décisifs.
    Le système Laddomat permet théoriquement de fonctionner en cas de panne de courant, mais à voir...
    De toutes façons, avec une chaudière traditionnelle, cela pose aussi problème car plus de circulation, donc...
    Gérer le fonctionnement de sa machine et l'adapter à son cas particulier, j'essaie de le faire, mais ce n'est pas obligatoire.
    Gérer les allumages et les charges de bois, ça s'apprend et on se motive en pensant aux économies réalisées en bois.

    2. Après, il y a le choix de la marque et du modèle.
    J'en parle aussi dans "choix de la puissance" et dans "Installer ou faire installer", car tout est lié.
    Pour résumer, disons que j'ai surtout raisonné en rapport qualité-prix ( ... supposé )
    Une fois choisi le vendeur et la puissance restait le choix entre Vigas ou MA-T.

    Pour la Vigas, d'excellents retours d'utilisateurs et de nombreux témoignages d'installation. Et donc un climat très favorable en sa faveur.
    Problème pour moi, la 16kw ne se fait qu'avec sonde lambda ( en gros 1000 € de +) et sachant que mon bois est bien sec, l'investissement me paraissait discutable.

    Pour la MA-T, j'en ai parlé dans la présentation de mon installation et je recopie :
    - le système de fermeture de porte nous semble plus facile à manipuler et plus fiable
    - le ventilateur est à l'arrière comme sur les grandes marques donc pas de risques de surpression dans le silo
    - le fond du foyer est en ciment réfractaire et il est horizontal donc susceptible de garder plus longtemps la braise
    - il y a une lame d'eau tout au bas, donc plus de rendement à priori
    - Mr D.... nous précise que le tableau de bord est plus simple à gérer

    Au sujet du vendeur, bien sûr, la vente sur Internet et l'installation par soi-même fait qu'on accepte d'avoir un peu à se débrouiller seul car un installateur-vendeur est plus accessible et plus proche.
    Celui que nous avons choisi est finalement entre les 2 car géographiquement à 200 km et téléphoniquement assez disponible.
    Mais naturellement il est victime de son succès et il est parfois un peu débordé, mais toujours à l'écoute des utilisateurs pour améliorer son service et la documentation.


    Certaines choses que je viens d'écrire ci-dessus le sont avec ma vision du début.
    Elles seront par la suite précisées ou corrigées dans la partie " retours d'expérience et avis sur la chaudière" en fonction des découvertes faites à l'usage.

    Par exemple une plus grande facilité de réallumage que je ne le pensais.
     

  3. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Le choix de la puissance

    C'est bien sûr un élément important dans le choix de la chaudière.

    Je suis parti du principe que pour ma 1ère installation (en 1982) un vendeur m'avait calculé la puissance nécessaire car j'avais acheté un kit complet chaudière-radiateurs-tuyauterie...

    Quand j'ai installé ma 2ème chaudière en 2002, je suis parti sur la même puissance : 30 kw
    Mais en partant du fait que je ne brûlais que des bûches de 25cm dans un foyer de 40 cm, et qu'elle était très souvent en sous-régime, je pouvais donc prendre plus petit.

    Je reviendrai plus loin sur la longueur des bûches, mais j'ai pensé qu'au-delà de la puissance, il fallait aussi tenir compte de la capacité de chargement ainsi que du rendement de la chaudière.

    La MA15 avec sa capacité de chargement de 80 l et son bon rendement me paraissait suffisante par rapport aux 90 l de ma HS Tarm que je remplissais très rarement à fond.

    D'autre part j'ai un stock de 3 ans en 25 cm et je préférais les passer dans un foyer de 40cm que de 55 cm.

    La Vigas 16kw m'intéressait mais je ne voulais pas de sonde lambda.

    Ceci posé, il faut corriger ce raisonnement en pensant que j'aurais un ballon tampon et qu'un supplément de puissance ne serait pas gênant.

    Finalement, sur place j'ai choisi la 25 Kw ( 125 l et 55 cm de profondeur foyer )

    Ai-je bien fait ? Je verrai au plus fort de l'hiver, mais pour l'instant ( mi-novembre), avec des températures clémentes, je charge mon ballon de 1000 l + chauffage + BECS avec 1/2 charge soit le silo rempli sur toute la largeur et sur toute la hauteur mais moitié de la profondeur et il tient facilement la nuit en le rechargeant vers 18h.

    Mise à jour au 10 janvier :

    Pendant les périodes de gelée au mois de décembre, 2 chargements de 45l par 24 h

    En ce moment (10° dans la journée) 1,5 chargement soit 60 litres de bois.
     

  4. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    L'installer ou la faire installer ?

    Si on se place sur le plan pécuniaire ou financier, tout dépend du crédit d'impôt (CI) , du coût du matériel et du coût d'installation.

    Le choix 1 : matos de grande marque + main d'oeuvre - CI
    Le choix 2 : matos de grande marque sans main d'oeuvre et sans CI
    Le choix 3 : matos de "petite" marque + main d'oeuvre - CI
    (Mais là encore faut-il trouver un installateur qui l'accepte)
    Le choix 4 : matos de "petite" marque sans main d'oeuvre et sans CI

    Je n'ai pas hésité longtemps ( et même pas du tout) car j'ai pratiquement tout fait dans ma maison (maçonnerie, électricité, toiture, plomberie, carrelage ) et j'avais envie de l'installer moi-même : je m'en sentais capable et ça m'intéressait vraiment pour tout ce que ça sous-entend en termes de découverte et d'estime de soi.

    Et pour l'instant je ne le regrette pas du tout : j'en tire modestement une certaine fierté car tout marche bien et ça a été une belle aventure.
     

  5. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    La régulation


    Avec mon ancienne installation, je n'avais aucune régulation : simplement, je changeais la vitesse de mon circulateur et j'agissais sur la vanne 4 voies, et ceci manuellement.

    Alors, bien sûr, j'avais entendu parler de régulation, mais j'étais un peu réticent car j'avais du mal à accepter de ne plus avoir d'action sur le matériel et de laisser la technologie réfléchir à ma place et aussi parce que ça avait un coût supplémentaire. Dur-dur de vivre avec son époque !

    Le principe d'avoir une réserve d'eau chaude et de pouvoir l'utiliser au mieux me convenait , donc ceci impliquait une régulation, mais laquelle choisir ?

    - Sonde extérieure qui agit sur la vanne 3 voies pour envoyer de l'eau + ou - chaude dans les radiateurs ? Ok, mais à mon avis, plus adapté pour une maison récente bien isolée, mais dans une vieille bâtisse comme la mienne, mal isolée avec pas mal de pierres apparentes, bof...
    - Sonde intérieure qui agit sur le circulateur avec une action on-off, rebof, car tout dépend de l'emplacement choisi dans la maison.

    Mon (1er) choix : des vannes thermostatiques programmables pour chaque pièce sauf une : la salle de bains où le radiateur sera toujours ouvert.
    Ainsi je peux régler la température dans chaque pièce avec des températures différentes ( pour certaines plages horaires et même pour certains jours de la semaine) et quand elle est dépassée, la circulation s'arrête dans les radiateurs qui en sont pourvus.
    Ceci combiné avec un circulateur de classe A qui adapte sa vitesse au besoin d'eau chaude.

    Avec le recul des 1ères utilisations, je me rends compte qu'il faut aussi agir constamment sur la vanne 3 voies pour avoir une température de départ eau chaude stable.
    En effet, quand l'eau du BT est à 80 ° ou à 50° l'ouverture de la vanne n'est pas la même pour avoir par ex 45 ° au départ radiateurs.

    J'installerai donc un servomoteur à régulation intégrée avec une sonde à placer sur le départ radiateurs.
    Je lui afficherai une température et il se débrouillera.

    Je pourrai donc encore agir manuellement et rapidement par la programmation de mes vannes thermostatiques et en agissant directement sur le servomoteur pour augmenter ou diminuer la température aux radiateurs.
    Pour la nuit, j'ai choisi de baisser de 1 à 1,5 ° la température dans certaines pièces.

    A ce sujet, on peut toujours discuter de l'intérêt de cet abaissement car il faudra le rattraper au matin, mais ce que j'en pense :
    Si au matin on est en fin de la réserve du BT, je préfère être en radiateurs chauds car on aura économisé de l'énergie la nuit que froids car on l'aura épuisé pour chauffer la nuit.

    Je précise :
    - je préfère 19° avec des radiateurs chauds qui rayonnent que
    - 20° avec des radiateurs froids ou peu chauds
     


    • Publicité



  6. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    La capacité du ballon tampon


    Le plus gros ballon prévu avec la Mat 25 étant de 1000 l (dans le kit n°4), je ne me suis pas trop posé de questions.
    D'après ce que j'avais lu ailleurs, on pouvait aller jusqu'à 1500 l avec 25kw, mais je manquais un peu d'espace pour y en placer un. (diamètre supérieur de 21 cm)

    Avec le recul, j'aurais peut-être dû prendre 1500 l ( j'y reviendrai dans mes commentaires sur l'utilisation)
     

  7. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Rôle du BT ( thermorégulation ou accumulation ?)


    Là, j'avoue que la différence est pour moi très subtile.
    J'ai du mal à comprendre que ce soit tout l'un ou tout l'autre.

    ( D'après ce que j'ai compris ) :

    Thermorégulation :
    La chaudière tourne plein pot ( régulée quand même au niveau de la température des fumées) .
    Toute l'eau chaude produite va dans le circuit radiateurs si besoin puis dans le BECS et s'il y a excédent, va dans le BT.
    Il faut donc prévoir un schéma d'installation adéquat.

    Accumulation :
    Là aussi c'est le schéma d'installation qui va induire qu' on va d'abord charger le BT et qu'ensuite l'eau chauffée va aller aux radiateurs et au BECS.

    A ce stade, ma préférence va vers la thermorégulation.

    Mais où je suis un peu largué, c'est que le BT thermorégulateur est aussi accumulateur puisqu'il va restituer l'eau chaude à l'arrêt de la chaudière.

    Et le BT accumulateur pourra (certes avec un petit temps de retard) jouer le même rôle que le BT thermorégulateur puisque la sortie vers les radiateurs sera placée en haut du BT.

    ( A ce sujet, avec Pierre nous avons vu une installation ou un pro envoyait l'eau chaude vers les radiateurs à partir du milieu du BT. Superbe installation en gros tubes acier mais sortie au milieu du BT (???) )
     

  8. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    La longueur des bûches

    J'en ai déjà touché quelques mots dans ma page sur le choix de la puissance.

    Je brûlais des bûches de 25 dans un foyer de 40 avec ma HS Tarm

    Pourquoi 25 cm, parce qu'avec une charge complète en 25, j'avais suffisamment de puissance et d'autonomie.
    Sur ma 1ère chaudière, c'était le cas et j'ai continué sur la 2ème.

    A l'époque la majorité des gens brûlaient du 33 mais je trouvais que si du 25 était suffisant, je me fatiguais moins en les manipulant et j'économisais du bois ( à tort ou à raison ?)

    Mon stock de 3 ans est coupé en 25cm alors que faire ?

    Sur les forums j'ai lu qu'il fallait avoir des bûches d'une longueur la plus proche possible de la profondeur du foyer, que 2 bûches de 25 bout à bout pouvaient très bien faire le même usage que du 50.

    J'ai lu aussi qu'on pouvait les mettre en travers ( largeur du foyer de la MA25 : 40 cm )

    Bref, j'ai choisi un foyer pour bûches de 50 en me laissant les 2 possibilités :
    - 2 de 25 bout à bout
    - bouts de 25 en travers

    Ceci en attendant de passer au 33cm (en travers)

    1er constat après 1 mois d'utilisation : des morceaux de 25 cm brûlent parfaitement sur une seule pile ainsi qu'en travers.
    Les vides laissés dans le foyer ne sont pas du tout gênants et je ne note pas d'embrasement de tout le foyer comme lu quelque part dans les risques possibles.
     

  9. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Installation du Ballon d'eau chaude sanitaire (BECS)

    Avec mon ancienne chaudière, il fonctionnait très bien en thermosiphon sans circulateur car il était relié directement à la chaudière.
    La température de l'eau était en rapport avec celle de la chaudière et parfois très chaude ( parfois à 80°).
    Je n'avais aucune possibilité de la limiter. Mais cela me convenait.

    C'est un Auer PEJ 130 en inox équipé d'origine, je cite : " d'un thermostat réglable de 30 à 90°C, .....
    avec une butée limitant la température de stockage à 65°C maximum"

    Etant donné que dans la nouvelle installation je ne pouvais plus utiliser le thermosiphon car je devais placer un clapet antiretour sur le tube d'arrivée ( pour éviter de vider le BECS dans le circuit radiateurs), il fallait que je me penche sérieusement sur l'installation d'un circulateur et son alimentation électrique.

    D'abord j'ai pas mal galéré au sujet du fonctionnement des aquastats commandant le circulateur :
    - quel est leur rôle ?
    - où placer celui du BT ?

    En quelques mots le vendeur m'avait expliqué qu'il me fallait un aquastat à placer sur la source d'eau chaude. Euh.... oui oui, d'accord, je verrai....

    En fait ce n'était pas évident pour un profane. Une réponse à une question posée sur le forum Futura-Sciences m'a fait progresser dans la compréhension du principe de fonctionnement.

    Puisque c'est installé maintenant et que ça fonctionne, je peux répondre (dans mon jargon) que celui incorporé au BECS commande l'alimentation électrique du circulateur en-dessous d'une température choisie (ex: 65°C) et celui du BT la commande au-dessus d'une température choisie ( supérieure à 65 °C)
    La combinaison des 2 fera que le circulateur n'enverra de l'eau dans le BECS que si celui-ci est en demande (eau < à 65°C) et à condition que l'eau du BT soit supérieure à 65 °C. ( température que j'ai choisie)

    L'emplacement initialement prévu pour mon BECS était entre le départ aux radiateurs et le BT et dans ce cas il me fallait un aquastat en applique sur le tube départ de chaudière. (Comme chez mon frère Pierre, photo plus loin) ou sur le BT
    Mais le manque d'espace m'a obligé à le placer après le BT ( Voir les photos et schémas dans "Installation 3ème partie").
    L'aquastat nécessaire devenait donc aquastat avec doigt gant à placer en haut du BT.

    Mais ceci a entraîné :
    - que les connexions sur le BT m'ont supprimé des possibilités de branchement pour les thermomètres du BT
    - le peu de place m'a empêché de bien placer les vannes d'isolement du circulateur.
    - le retour d'eau en bas du BT y crée des perturbations et gêne la stratification

    Au sujet de l'emplacement de l'aquastat du BT, ma solution de le placer en haut du BT ne m'a par la suite pas paru satisfaisante car s'il se déclenche dès 65° ( ou 70 ou 75, d'ailleurs) de l'eau très chaude reviendra rapidement dans le bas du BT avec de gros écarts de températures ( ex: 70° contre 40°)

    1ère modif faite : retour du BECS au milieu du BT avec l'aquastat au milieu du BT

    Mais : la température d'eau arrivant à l'aquastat fait le yoyo et le circulateur se met en marche puis s'arrête plusieurs fois avant qu'elle ne se stabilise.

    Donc je n'ai pas encore trouvé la solution idéale.


    Situation actuelle:

    IMGP0169.JPG

    Une 1ère piste :
    - placer le départ BECS tout en haut du BT à la place du purgeur ( donc prévoir un "T" pour replacer le purgeur)
    - placer le retour en haut du BT (soit à 10 cm du sommet du BT)
    - replacer l'aquastat sur le départ

    Une 2ème piste :
    - placer l'aquastat et le thermomètre central sur la même sortie avec un T


    Voici une photo de l'installation chez Pierre :

    IMGP0176 bis.jpg

    Le BECS est entre le départ radiateurs et BT. Il a placé un aquastat en applique.
    Et il a prévu 2 retours possibles :
    - au milieu du BT
    - sur le retour à la chaudière
     

  10. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Bilan du coût



    Prix du kit n°4 chez Nideck : 3720 TTC
    Matériel divers chez Nideck : 630 TTC
    (circulateur classe A +ensemble de vannes, aquastat,résistance,
    têtes thermostatiques, réduction inox )
    Matériel divers dans un commerce local : 600 TTC
    ( tube, coudes, tés, raccords acier et laiton, vanne 3 voies, isolant, servomoteur )

    Electricité 150 TTC


    Sommes légèrement arrondies soit un total de 5 100

    De ce total je déduis la revente de mon ancienne chaudière soit 750€ et le brûleur à fuel soit 100€

    De ce point de vue est-ce que ça valait le coup ? ça se discute car 5100 - 850 = 4250

    Considérons que :

    Sur une espérance de vie de 20 ans le coût est d'environ 250 € par an
    Coût de l'ancienne installation 150€ par an sur 20 ans
    Donc une différence de 100€ en plus, mais les installations n'ont plus rien de comparable.

    Je repars sur une chaudière neuve alors que l'ancienne avait 10 ans.
    Dans 10 ans, j'aurais sans doute dû la changer...

    Je vais économiser 5 à 10 stères de bois par an, mettons 8
    Ce bois ne me coûte presque rien mais je si vends l'excédent, je récupère environ 200€ par an

    Bref, je ne veux plus calculer plus loin, mais il est certain que le gain aurait été plus important pour quelqu'un qui passe d'une chaudière fuel à une chaudière bois.

    Exemple : J'ai des amis qui consomment 2000 l de fuel et 8 stères dans un insert. Pour eux il n'y aurait pas photo, même en la faisant installer par un pro, mettons pour 7500 € CI déduit.
    Vite calculé en consommant 25 stères, au bout de 5 ans, le matos serait amorti et ils gagneraient 1500€ par an.
     

  11. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    1ers retours d'expérience


    A mi- novembre : je chauffe depuis environ 1 mois et 1/2.

    Voici les réglages que j'ai choisi:

    Affichage choisi au tableau de bord :
    Temp Chaudière, Temp Fumées, %tage Ventilateur

    Temp maxi fumées : réglée à 220° (à l'origine 260° mais on peut monter plus haut)

    Consigne chaudière ( temp maxi choisie dans la chaudière) 82 °

    Arrêt en fin de chauffe : 85° de température fumées.

    A ce moment, la pompe de charge s'arrête puis le ventilateur après 1 minute
    J'ai choisi 1 minute ( on ne peut pas descendre en -dessous) car si le ventilateur continue à tourner trop longtemps, il continue d'activer les dernières braises pour rien (si on veut les garder pour un futur rechargement)

    Pour le reste j'ai gardé les réglages d'origine.

    Au sujet des réglages, tout dépend de ce qu'on attend de la chaudière.

    Par exemple au sujet de la température d'arrêt en fin de chauffe :

    A l'origine elle est réglée à 60° ce qui veut dire que tant que les fumées sont > à 60°, la pompe de charge et le ventilateur vont fonctionner.
    Problème : si le BT est à 80°, la pompe va recycler l'eau du Ballon Tampon ( BT) dans la chaudière qui agira comme un radiateur et fera perdre de l'énergie accumulée en la dissipant dans la cheminée et ceci parfois pendant plusieurs heures.
    Le probléme se pose donc si la température chaudière est inférieure à celle du bas du BT.

    Si on charge le plus possible le BT avec des températures > à 80° il vaut mieux la mettre haut.

    Si on ne charge pas totalement le BT ( cas d'un BT un peu surdimensionné) on peut la mettre bas.
    Ainsi si on a choisi 60°, tant que l'eau de retour du BT sera inférieure à celle de la chaudière, de l'eau chaude sera transférée au BT.

    Même si la température de fumée est proche de la température de l'eau, il aurait été préférable de conditionner l'arrêt de la chaudière à la température d'eau plutôt qu'à la température de fumées ( à mon avis...)

    Au sujet des chauffes :

    Une 1/2 charge de bois (de 40 à 50 litres ou 20 à 25 kg de bois) permet de chauffer la maison, remplir le BECS et remplir le BT par températures positives.... ( A voir pendant les grands froids.)
    En jouant sur les réglages de consigne chaudière et temp maxi fumées, on peut raccourcir ou allonger la durée de combustion pour une même charge.
    Je n'ai pas encore vraiment testé l'influence des longueurs de bûches:
    -1/2 chargement sur la profondeur avec une pile de bouts de 25cm
    -1/2 chargement sur la hauteur avec des bouts de 50cm ou 2 bouts de 25cm

    Mais ce que je peux en dire pour l'instant c'est que je préfère faire 1 pile de 25 que 2 piles bout à bout car :
    - si 1 seule pile, le bois brûle tranquillement par le bas et fournit une quantité d'énergie suffisante aux 1000 l du BT
    - si 2 piles bout à bout ( donc moitié haut), l'énergie libérée est trop importante, les températures fumées montent trop et le ventilateur régule beaucoup plus et la combustion semble moins propre. (mettre vitesse3 sur laddomat ?)

    Le choix est aussi à faire au niveau de la vitesse sur le circulateur du Laddomat.
    Pour l'instant, je tourne sur le "1" et parfois sur le "2"

    A tester, l'influence de ces vitesses sur la vitesse de chargement du BT et sur l'autonomie de combustion.
    Ainsi, la vitesse"3" me paraît intéressante en cas d'un excès d'énergie libérée dans la chaudière.

    Une charge complète du foyer est pour l'instant inenvisageable car beaucoup trop d'énergie serait produite.

    Au sujet de l'autonomie :
    Il est certain que le principe est de chauffer fort pour accumuler et brûler propre et réallumer plus tard, mais j'ai remarqué qu'en allongeant l'autonomie, on peut éviter d'avoir à réallumer et simplement recharger sur braises tout en brûlant propre car les conduits restent propres ( couleur marron et pas d'émissions de fumées à la sortie de la cheminée)

    Problèmes rencontrés :

    - quelques rares périodes de fonctionnement à 1% du ventilateur mais sans doute dûs à des ouvertures de porte trop nombreux ( ... pour voir...) ou à des dégagements de fumées trop importants ou ....
    - bruits de grincement dans le Laddomat en vitesses 2 et 3 même après nettoyage : Nideck Chauffageme change la : cartouche mais toujours le bruit, alors problème de purge ou de circulation,...

    Sinon, la chaudière est facile à piloter.

    On peut régler pas mal de paramètres :

    A. Dans "Services paramètres"
    1 -Temps d'extinction :
    C'est l'intervalle de temps entre l'extinction de la pompe de charge (avec les temp fumées ) et l'extinction du ventilateur à la température demandée en 6.
    2 -Alarme temps d'allumage :
    C'est le temps laissé à la procédure d'allumage avant le déclenchement sonore et l'affichage "Allumage not succeded"
    3 -Test sonde de fumée :
    Je n'ai pas compris.
    4 -Température de consigne :
    Température minimum de la chaudière ( maxi 60°)
    Quelle influence de ce réglage sur le fonctionnement ?

    5. Zpid : D'après la traduction du suédois :
    - Marche (boucle PID)
    Fonctionnement silencieux de la chaudière dans l'interaction avec les informations reçues à partir du gaz de combustion , l'intégration des valeurs à la fois du capteur de température de la chaudière et de gaz de fumée .
    - Arrêt (contrôle sans PID) Fonctionnement de la chaudière à partir des informations de
    l'eau de la chaudière .

    6 - Température extinction :
    C'est la température de fumées commandant (dans l'ordre) l'extinction de la pompe de charge puis du ventilateur.
    Mais avec un écart de 2°, ex : réglage 85°, extinction à 83°

    7. Température d'alarme :
    C'est la température commandant le point 2 - (Alarme temps d'extinction) en cas de surchauffe (après la flambée) dûe aux braises résiduelles
    Je l'ai abaissée à 90°

    8. Ventilateur T :
    C'est le temps de fonctionnement du ventilateur pendant la manoeuvre de rechargement (affichage Fan 100%)

    B. Dans "Paramètres avancés" : ( avec mes réglages)

    1. Temp maxi fumées (220°)
    2. Temp maxi fumées à l'allumage (260°)
    3. Mini ventilateur (35%)
    4. Maxi ventilateur (150%)
    5.Temps de marche maintien de feu (10s)
    6. Temps de pause maintien de feu (5')
    7. Puissance ventilateur maintien de feu (50%)

    Au sujet du maintien de feu, j'ai constaté que le processus se déclenche quand le ventilateur est arrêté et ceci quand la temp chaudière est supérieure de + de 5° à la consigne.
    Ex emple :
    Consigne 82°, le ventilateur régule quand la temp chaudière est à 82, 83, 84,85, 86° puis il s'arrête à 87° et au-delà.

    A ce moment, il fait une pause de la durée choisie en"6" (5') puis se met en route régulièrement toutes les 5' pendant le temps choisi en "5" (10s)
    Ainsi il évacue les gaz accumulés pendant le temps de pause.

    Je n'ai pas compris à quoi servent les mini et maxi ventilateur.

    J'ai fait des compte-rendus de chauffe avec des relevés de température heure par heure pour éventuellement les comparer avec d'autres utilisateurs.



    A mi-décembre :

    Temp maxi fumées : portée à 230°
    Température extinction : rabaissée à 80° puis remontée à 90°

    Pour économiser les braises en fin de feu ( quand je suis là), j'abaisse la temp de consigne chaudière ( TCC ) pour éviter au ventilo de tourner à 100%

    Exemple avec TCC à 85° :

    Fin de feu : la temp chaudière (TC) est à 80°: le ventilo est à 100% car TC < à TCC
    Si j'abaisse la TCC à 75°, tant que la TC reste entre 75 et 80, le ventilo va réguler faiblement et allonger la conservation des braises tout en gardant la fonction de circulation d'eau.
    On peut ainsi gagner 1 heure en autonomie.
    Je pese aussi qu'on évite de perdre des calories dans la cheminée, ( mais à discuter...)

    Les températures ont été fraîches ces derniers temps ( 0 à -7 la nuit et 0 à +5 la journée)
    Je fais 2 charges de 40-45 l par jour vers 8h et 20 h
    Au matin, l'eau est à 40-45° en haut du BT

    J'envoie de l'eau à 55° dans les radiateurs la journée et 50° la nuit
    J'essaie de voir si mes 80 à 90litres sont mieux utilisés en faisant 4 demi- charges ou 2 charges, mais ce n'est pas évident de choisir.

    La chaudière garde bien l'eau chaude à l'arrêt du feu ( j'ai programmé arrêt à 80° de temp fumées)
    Quant je relance le feu, avec les braises résiduelles, elle peut être supérieure à 70°
    Parfois dans ce cas, le ventilo se met à chuter à 1%. Dans ce cas, il faut monter provisoirement un peu la TCC ou appuyer sur "Fan 100%" et rapidement tout redevient normal.

    Au niveau de la consommation de bois, je viens de faire une mesure :
    J'avais une petite pile de 2,6m x1,6m en bouts de 25cm soit 1040 litres ou 1m3 ( mais plus d' 1 stère ) de bon bois.
    Je les ai brûlés en 12 jours soit 86 litres de moyenne par jour.

    Après, tout dépend de la qualité du bois et de la demande en eau chaude.


    Mon frère Pierre a fait une super découverte :
    Quand on veut relancer le feu, il suffit de 2-3 petites braises grosses comme une noisette.
    On lance la procédure d'allumage mais en configuration flamme inversée ( volet fermé)
    Au bout de quelques instants (ventilo à 41%) les braises rougeoient et attisent le peu de charbon voisin.
    Il suffit de poser un peu de petit bois et ensuite de charger tranquillement le foyer et ceci sans fumée car tout est aspiré vers le bas.
    On peut aussi lancer le ventilateur en manuel puis repasser ensuite par la procédure normale d'allumage.
     

  12. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Mon avis sur la chaudière MA-T



    Après 3 mois de chauffe, pour l'instant aucun regret et même bilan plutôt positif.

    Je pense qu'il faut distinguer ce qui est plus général au type de la chaudière ( gazéification, combustion forcée et ballon tampon) et ce qui est plus spécifique à la Mat.

    Considérations générales :

    Le système me demande plus d'investissement : il faut bien comprendre le principe de fonctionnement pour l'utiliser au mieux :
    - quand allumer?
    - quand réallumer ou recharger ?
    - quelle quantité de bois mettre ?

    Allumage facile grâce au ventilateur
    Combustion propre, cheminée propre
    Plus d'odeur de fumée ou de bistre dans la chaufferie
    Bonne autonomie : on peut lancer le feu et s'absenter ( mais tout dépend de la puissance de la chaudière et de la capacité du BT)

    Considérations particulières à la MA-T :

    Cette chaudière n'est pas une "usine à gaz" , l'utilisation est simple et facile à comprendre.
    Les informations affichées sont peu nombreuses mais suffisantes ( temp. chaudière, temp. fumées et pourcentage de fonctionnement du ventilateur)
    On peut facilement personnaliser les réglages ( voir "Retour d'expérience")
    Le rendement semble bon.
    Le ventilateur régule bien en fonction des consignes de température chaudière et maxi fumées.
    La sécurité fonctionne bien en cas de surchauffe.
     

  13. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Voilà, j'ai terminé.

    Désolé si je vous ai paru un peu long et procédurier, mais ainsi la lecture sera, je pense, facilitée.

    Alors possesseurs de chaudières MA-T, j'attends vos retours pour confronter nos pratiques et nous apporter mutuellement de l'aide.
    C'est ce que nous faisons mon frère Pierre et moi depuis quelques mois déjà et il y a toujours du nouveau.
    Rester seul dans son coin n'est pas évident.

    J'ai eu l'occasion de rendre visite à quelqu'un qui a fait installer une MA-T 31 avec BT de 1000l et BECS incorporé.
    Il n'était pas content du matériel mais en fait c'était un problème d'installation :
    - sonde intérieure non raccordée à la régulation
    - sonde du servomoteur placée avant la vanne 3 voies au lieu d'être placée après le circulateur sur le départ aux radiateurs !

    Naturellement si vous constatez une grosse ânerie dans ce que j'ai écrit ou dans mon installation, je suis ouvert à la critique à condition qu'elle soit amicale et constructive.

    Bonne lecture, Jean
     

  14. lebritish

    Date d'inscription
    février 2012
    Messages
    93

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Bonjour,


    critique qui se veut constructive: Et l'ISOLATION de la maison c'est pas prévu ?

    Sinon perso j'ai une VIGAS25kW + BT1500L +ECS300L. Pour 120m² de maison (isolée), je fais un feu tous les 3 jours en ce moment et tous les 1.5 jours au plus froid de l'hiver.
     

  15. jv70

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    78

    Re : Installation d'une chaudière MA-T de chez Nideck Chauffage

    Bonjour,

    Merci de m'avoir lu.

    Oui, ce serait bien de soigner l'isolation, mais c'est une vieille ferme rénovée et cela entraînerait de gros travaux.
    De plus cela dénaturerait la maison. Nous avons fait le choix de garder des murs en pierres apparentes et c'est certain que ce sont de vrais radiateurs froids, mais c'est un choix.

    Je n'ai pas envie de comparer les qualités de la Vigas et de la MAT. Je l'ai écrit, ce sont 2 bonnes machines à l'excellent rapport qualité-prix et vu leur conception elles doivent avoir le même rendement ou très proche.

    Le nombre de chargements doit être corrigé par de nombreux paramètres :
    - la quantité (ou le litrage) de chaque chargement
    - la température voulue dans la maison
    - la température de départ aux radiateurs
    - les déperditions
    - la qualité du bois

    J'ai un ami qui a un BT de 1500 l, et il est certain que cela offre plus de marge de manoeuvre que 1000l
    Mon frère Pierre a lui 2 ballons de 1000 l. Je peux comparer.
    Avec mon ballon de 1000 l, j'ai moins d'autonomie que j'avais prévu, mais faire 2 feux me permet ( en portant la temp d'extinction assez haut) de garder de la braise pour les allumages ( positivons ...
    En ce moment je consomme 60-65l par jour soit un chargement de 40l à 19h qui me tient 16heures puis un chargement de 20-25 l qui tient 8 heures et me ramène à 19 h (en gros)

    40l me suffisent pour porter le BT à 75-80 , c'est pour ça que je fais 2 chargements

    40l, c'est ma caisse de 55cmx33cmx30cm remplie avec des bouts de 25 cm

    J'évalue ma conso annuelle à 20-25 stères. Certes si j'étais mieux isolé j'y gagnerais mais je ne suis pas à 5 stères près.

    Je le répète, ce que j'apprécie dans mon nouveau système et ça n'a rien à voir avec la marque de la chaudière, c'est la sécurité et l'absence d'odeur et de bistre.

    Jean
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. renseignement sur chaudiere nideck ma-t
    Par themulot88 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/02/2015, 13h58
  2. chaudiere a bois de chez nideck
    Par GREG62660 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 34
    Dernier message: 15/01/2014, 12h45
  3. Problème suite à achat chaudière bois/bûches chez Nideck
    Par phil-kaz dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/09/2012, 10h24
  4. partage d'informations chaudiéré bois turbo ventilée ctc orlan ou autre...
    Par carpiste43 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 123
    Dernier message: 26/02/2012, 19h01