Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 74

colonisation de mars



  1. #31
    moijdikssékool

    Re : colonisation de mars

    Dans ce cadre, je ne comprend pas ton point de vue au niveau du coût réelle de la production de végétaux dans ces pays selon une méthode simulant les conditions matiennes (cad peu d'eau disponible principalement). La seule chose nécessaire est le temps que les raons lumineux puissent arriver sur terre
    comprends ien à ce que tu racontes
    les conditions martiennes n'existent pas sur Terre (obliquité de l'axe à 24°, température moyenne à l'équateur de -50°C, variations journalières de température de 100°, rayons solaires nocifs et il y en a qui disent qu'il y a en fait plus de soleil sur Mars que sur Terre du fait qu'il n'y a pas de nuages, mais c'est sans compter sur les périodes de cristallisation de vapeur d'eau et de levée de poussières freinant les uv)

    produire des végétaux sur des zones désertiques (terrestres) est un énorme défi: il faut 1tonne d'eau pour faire un kilo de blé (c'est pa le plus gros consommateur d'eau), quantité quil faut augmenter d'avantage s'il fait vraiment chaud
    D'après Courrier Internationnal, les déserts s'étendent: même cultiver des zones arides sur Terre relève de la gageure

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    kyle7

    Re : colonisation de mars

    ok peut-être ai-je été un peu rapide dans mon raisonnement. il est vrai que les conditions martiennes sont difficiles à reproduire sur terre (pression , concentration en CO2, quoique..)mais il est évident que les conditions au niveau des déserts sont les plus proches de celles que nous pourrions rencontré sur mars. L'inclinaison de l'axe de la terre 23.6 contre 24 pour mars... pas une grande différence. Dans le désert +50 le jours et 0°C le nuit pas mal comme différence de températures (très peu de plantes peuvent le tolérer de manière continue).

    je maintien que les déserts sont une station idéale pour tester les procédés techniques inhérent à une conquête martienne comme la capacité a affronter le manque d'eau et les différences de température.

    Je serai ravi d'entendre l'avis d'autres personnes à ce sujet qu'il soit posstif ou négatif!

  4. #33
    moijdikssékool

    Re : colonisation de mars

    L'inclinaison de l'axe de la terre 23.6 contre 24 pour mars... pas une grande différence
    en fait je connaissais l'axe de mars mais po çui de la Terre, je croyais qu'il était de 10°

    je maintien que les déserts sont une station idéale pour tester les procédés techniques
    oui mais un désert de chez désert, c'est vraiment compliqué: imagine toi au milieu d'un désert avec, à la rigueur, un réacteur nucléaire sous le coude: il ne te suffira pas, il te faudra tout plein de machines
    il faudrait même y accentuer, aggraver les variations climatiques, ce qui n'est pas à la portée de tout le monde car il faudrait avoir des T°C allant jusqu'à -100°C et variant beaucoup sur une même journée sur plusieurs hectares...

  5. #34
    claude27

    Re : colonisation de mars

    Le dico de 1970 ( que j' avais sous la main ) , indique que l' axe de rotation de la terre fait 23° 27' par rapport au plan de l' écliptique , je ne pense pas que ça a du beaucoup changer en 35 ans !

  6. #35
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par kyle7
    ...L'inclinaison de l'axe de la terre 23.6 contre 24 pour mars... pas une grande différence. ...
    Tout d'abord, c'est 25° plutôt que 24°.
    Ensuite, l'inclinaison martienne se distingue par sa variabilité: elle oscille entre 0 et 60° tandis que celle terrestre reste toujours sur des valeurs d'une vingtaine de degrés.
    Des traces de glaciers près de l'équateur indiquent des températures plus froides dans ces régions, ce qui est caractéristique des périodes à forte inclinaison. On peut aussi faire de la stratigraphie : les couches de glace près des calottes polaires laissent voir une stratification, une alternance de couches claires et foncées.
    Périodicité de cette variation: 120.000 ans.
    Une forte inclinaison serait insupportable. Deux hivers et deux étés par an sur l'équateur. Aux pôles, un hiver noir et glacé puis un été atrocement chaud.

  7. #36
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par claude27
    Le dico de 1970 ( que j' avais sous la main ) , indique que l' axe de rotation de la terre fait 23° 27' par rapport au plan de l' écliptique , je ne pense pas que ça a du beaucoup changer en 35 ans !
    L'inclinaison de la Terre est stabilisée par la Lune. Elle varie peu.
    Cependant, le chiffre de 23°27' a été réévalué à 23°26'. La tendance est à la baisse, ce qui est une bonne nouvelle.

  8. Publicité
  9. #37
    moijdikssékool

    Re : colonisation de mars

    Il faut calculer un cosinus (celui de 45° par exemple), se servir d'un coefficient qui est d'environ 0,63 (à vérifier) pour avoir la moyenne journalière, et il faut aussi tenir en compte l'albédo de 30% ainsi qu'une absorption atmosphérique d'un tiers
    sur Terre, l'énergie moyenne reçue est entre 1100kwh et 2300kwh par an, répartie sur l'année en tenant compte des alternances jour-nuit et des périodes nuageuses (voir http://www.iufmrese.cict.fr/contrib/.../multon2.shtml)
    sur Mars, quelle est l'énergie moyenne reçue? des mesures ont-elles été faites (ne serait-ce que grâce à la moyenne de l'alimentation électrique des premiers robots via les panneaux solaires)? sur une année, pendant les périodes chaudes, les périodes froides? à l'équateur, aux pôles, entre les deux?
    il serait intéressant de connaître ces données pour évaluer la puissance électrique nécessaire pour passer les périodes froides (habitats, cultures...)

  10. #38
    kyle7

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par DINOULIX
    elle oscille entre 0 et 60° tandis que celle terrestre reste toujours sur des valeurs d'une vingtaine de degrés.
    .
    Fait très étonnant! puis-je connaitre tes sources.

  11. #39
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    sur Terre, l'énergie moyenne reçue est entre 1100kwh et 2300kwh par an, répartie sur l'année en tenant compte des alternances jour-nuit et des périodes nuageuses (voir http://www.iufmrese.cict.fr/contrib/.../multon2.shtml)
    A ma connaissance les mesures se font en watts par mètre carré.
    Sachant qu'il y a 31.556.926 secondes par année tropique:
    1 kWh/an = 3.600.000 Ws/an = 0,114 W (Watts).
    Donc 1.100 kWh par an et par mètre carré = 125 W/m².
    Tes chiffres indiquent de 125 W/m² à 262 W/m². Oui mais ... au sommet de l'atmosphère, ou au sol ? Deux grosse différence entre les deux: d'abord l'albédo puis l'absorption atmosphérique.
    Il doit s'agir plutôt de l'énergie reçue au sol, dont la moyenne est de 160 W/m². Pour des détails à ce sujet, voir "Mesure de l'émissivité solaire reçue au sol" dans la page que voici:
    http://www.pensifs.com/techniques/en...uation.php#II7
    (Avec quelques commentaires aussi sur l'effet de serre terrestre).
    Citation Envoyé par moijdikssékool
    sur Mars, quelle est l'énergie moyenne reçue? des mesures ont-elles été faites (ne serait-ce que grâce à la moyenne de l'alimentation électrique des premiers robots via les panneaux solaires)? sur une année, pendant les périodes chaudes, les périodes froides? à l'équateur, aux pôles, entre les deux?
    Je ne sais pas si des mesures ont déjà été faites en ce sens mais j'ai fait quelques calculs:
    http://www.pensifs.com/techniques/as...te-mars.php#1c
    Ils montrent que l'ensoleillement sur Mars, en haute atmosphère, varie assez fortement, d'environ 36% à 52% de celui terrestre, en fonction de l'année anomalistique martienne (proximité du Soleil, périhélie et aphélie etc.).
    La faible de l'atmosphère martienne (600 pascals seulement contre 101.325 sur Terre) a deux conséquences bénéfiques.
    a) L'absorption atmosphérique sur Mars est très faible et ceci peut compenser le faible ensoleillement. Cette compensation est d'autant plus marquée qu'on va dans les hautes latitudes, de sorte qu'à la limite, il est tout à fait probable qu'aux environs de ses cercles polaires, Mars soit plus chaudement ensoleillée que la Terre aux latitudes équivalentes.
    b) L'albédo lui aussi est faible, ne serait-ce qu'en raison de l'absence de couverture nuageuse. Or l'albédo est fortement influent sur le climat d'une planète. Voir la formule et les graphiques à la page:
    http://www.pensifs.com/techniques/as...tuation.php#3d
    NB différence de 20°C selon aphélie ou périhélie sur Mars.
    SI par contre on donnait à Mars une forte atmosphère ... ce serait "la cata". D'autant plus que pour arriver à la même pression atmosphérique que sur Terre, il faut une plus grosse masse d'air que sur Terre puisque la gravité martienne est beaucoup plus faible.
    Dernière modification par DINOULIX ; 15/08/2005 à 09h53.

  12. #40
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par kyle7
    Fait très étonnant! puis-je connaitre tes sources.
    a) Concernant la Terre et la stabilisation de son obliquité par la Lune
    J'ai découvert cela dans un ouvrage publié par André Brahic et quelques autres auteurs, sur les sciences de la terre et de l'univers.
    Je ne suis pas spécialiste en la matière mais (en tant que biologiste) je m'y suis intéressé, j'ai demandé vérification et j'ai vu que toute personne connaissant l'astrophysique me l'a confirmé.
    b) Concernant Mars et la mobilité de son obliquité
    - Préambule: il est évident que, pour reprendre un langage courant, "ça la fout mal" par rapport aux projets de terraformation de Mars. Ce fait n'est donc pas très mis en évidence dans certains médias.
    - La faible masse de Mars, son absence de Lune, sa proximité de Jupiter, sont des arguments en faveur de fortes perturbations de ses paramètres astronomiques.
    - Des analyses géologiques de Mars ont été faites et ont abouti à la conclusion qu'effectivement, il y a des périodes de très forte obliquité marquées par des calottes glaciaires ... sur l'équateur !! En effet il ne peut y en avoir alors sur les pôles vu les étés très chauds.
    Et ma source ... cfr un autre forum.
    http://astro-forum.forumactif.com/ft...-du-soleil.htm

  13. #41
    kyle7

    Re : colonisation de mars

    Pour ce qui est de la varaibilité de l'inclinaison de l'axe je reste sceptique. Une publication scientifique me convaincrait mais cairtainement pas quelques explications donnée par quelqu'un sur un forum. De plus, si cette information s'avérait vrai pourquoi ne pas en parler, comme tu l'as dis c'est une information majeur pour une terraformation éventuelle de mars.

    De plus, je pense qu'une variation si importante de l'axe de rotationprovoquerait imencablement une précession puisque cette dernière découle directement de la vitesse de rotation, de l'inclinaison et de la conservation du moment cinétique.

  14. #42
    mercury

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par kyle7
    Pourquoi ne pas commencer sur terre ce que l'on phantasme de faire sur une autre planète? Sans compter que le faire sur terre amènerait certainement un mieux être direct pour une quantité de gens.
    Certes, cependant si cela ne se fait pas sur Terre c'est principalement à cause de problèmes politiques ou d'affaires de gros sous (ex : le dictateur local n'a pas les moyens de mettre en plce un tel projet mais il ne veut surtout pas que d'autres pays mettent leur nez là dedans à cause des quelques exaction qu'il commet ^^).

    Sur Mars je doute qu'il y ai le même genre de problèmes. De plus, Mars est un objectif symbolique, donc qui intéresse le grand public, donc une vraie volonté politique peut apparaître, ce qui n'est pas le cas quand il s'agit d'aider le tiers monde.

    A+

  15. Publicité
  16. #43
    mercury

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par DINOULIX
    L'albédo lui aussi est faible, ne serait-ce qu'en raison de l'absence de couverture nuageuse. Or l'albédo est fortement influent sur le climat d'une planète.
    Salut tout le monde, depuis que je parcours ce forum je n'arrête pas d'entendre parler d'albédo. A ce que j'ai cru comprendre c'est le pourcentage de rayonnement que renvoie (ou absorbe je ne sait pas dans quel sens on prend le problème) la surface d'une planète. Mais est-ce que quelqu'un pourrait me donner une définition précise de ce que c'est SVP?

    Citation Envoyé par DINOULIX
    NB différence de 20°C selon aphélie ou périhélie sur Mars.
    SI par contre on donnait à Mars une forte atmosphère ... ce serait "la cata". D'autant plus que pour arriver à la même pression atmosphérique que sur Terre, il faut une plus grosse masse d'air que sur Terre puisque la gravité martienne est beaucoup plus faible.
    Donc d'après toi si jamais on se lance dans une terraformation de Mars on a le choix entre une atmosphère peu dense qui laisse passer tous les rayonnements nocifs et qui oblige les martiens à porter une combinaison ad vitam aeternam ou une atmosphère plus dense mais qui provoque un refroidissement et une baisse d'ensoleillement.

    a) Vu les températures qui règnent actuellement sur Mars, le refroidissement induit par une atmosphère plus dense serait-il vraiment un problème supplémentaire? Quant à l'énergie ne peut-on pas envisager un réacteur nucléaire au lieu de panneaux solaires qui ne servirait qu'en appoint et donc auraient une place moins importante?

    b) La mise en place d'un champs magnétique artificiel, comme cela a déjà été envisagé sur ce forum, influerait-elle sur ce problème?

    Enfin tout le monde parle d'une part du problème de la production de nourriture et de la culture de végétaux et d'autre part de problèmes énergétiques. Mais les déchets créés par les cultures ne pourraient-ils pas servir à produire de l'énergie via une bonne vieille centrale thermique. De plus, les émissions de gazs à effet de serre que l'on cherche à éviter à tout prix sur Terre permettraient (à terme) de réchauffer l'atmosphère.

  17. #44
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par kyle7
    Une publication scientifique me convaincrait mais cairtainement pas quelques explications donnée par quelqu'un sur un forum. De plus, si cette information s'avérait vrai pourquoi ne pas en parler, comme tu l'as dis c'est une information majeur pour une terraformation éventuelle de mars.
    Le quelqu'un en question m'a toujours semblé vachement sérieux sur le forum que j'ai indiqué et il se fait qu'il travaille pour une institution astronomique. Mais c'est vrai que ce sujet reste à sonder.
    Citation Envoyé par kyle7
    De plus, je pense qu'une variation si importante de l'axe de rotationprovoquerait imencablement une précession puisque cette dernière découle directement de la vitesse de rotation, de l'inclinaison et de la conservation du moment cinétique.
    Tu sais, "précession", s'il y a un mot qui est bien mis à toutes les sauces c'est celui-là.
    D'après moi "précession" = précession de la ligne des équinoxes du globe terrestre. Et il n'y a rien de tel sur aucune autre planète car elle est dûe à la Lune.
    Je ne vois donc pas de quelle précession tu parles. Surtout qu'il s'agit d'un phénomène inoffensif (contrairement aux variations de l'obliquité).

  18. #45
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par mercury
    ... je n'arrête pas d'entendre parler d'albédo. A ce que j'ai cru comprendre c'est le pourcentage de rayonnement que renvoie (ou absorbe je ne sait pas dans quel sens on prend le problème) la surface d'une planète. Mais est-ce que quelqu'un pourrait me donner une définition précise de ce que c'est SVP?
    C'est le pourcentage d'énergie lumineuse réfléchie vers l'espace sans qu'elle ait pu réchauffer en aucune manière la planète qu'elle a atteint.
    ("Albédo" comme "albinos". Plus ou moins synonyme de blancheur.)
    Plusieurs composantes: l'atmosphère, les nuages, le sol.
    Essaie de marcher pieds nus sur du goudron noir à midi en été, puis sur une surface blanche, tu sentiras la différence !
    Citation Envoyé par mercury
    ...si jamais on se lance dans une terraformation de Mars on a le choix entre une atmosphère peu dense qui laisse passer tous les rayonnements nocifs et qui oblige les martiens à porter une combinaison ad vitam aeternam ou une atmosphère plus dense mais qui provoque un refroidissement et une baisse d'ensoleillement.
    C'est bien ça. Nuance cependant: si dans "rayonnements nocifs" tu englobes le vent solaire, l'épaisseur de l'atmosphère ne compte pas.
    Le refroidissement sera effrayant. Il faudra le combler par un effet de serre très intense. Et pour savoir si ce genre de climat est plaisant, un indice: les "ciels de plomb" (couche homogène de nuages cirrus en haute atmosphère) donnent cette sensation: ils renvoient localement de fortes quantités d'infrarouges, mimant un fort effet de serre.
    Je pense que ce sera une ambiance invivable.
    Citation Envoyé par mercury
    Quant à l'énergie ne peut-on pas envisager un réacteur nucléaire ...
    Je crois que cette question a déjà été discutée. C'est une approche clairement non viable, à moins (mais ce serait étonnant) que Mars s'avère riche en matériaux radioactifs tels que l'uranium.
    Citation Envoyé par mercury
    b) La mise en place d'un champs magnétique artificiel, comme cela a déjà été envisagé sur ce forum, influerait-elle sur ce problème?
    Je dirais que oui, si sa mise en place fait barrage entre le Soleil et Mars et diminue l'ensoleillement.
    Citation Envoyé par mercury
    ... les déchets créés par les cultures ne pourraient-ils pas servir à produire de l'énergie via une bonne vieille centrale thermique. ...
    Les cultures ne forment qu'un résidu, sous forme d'énergie chimique, de l'énergie initialement investie, sous forme le plus souvent d'énergie solaire.

  19. #46
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par mercury
    ...Mars est un objectif symbolique, donc qui intéresse le grand public, donc une vraie volonté politique peut apparaître...
    On peut déjà prévoir que la déception sera terrible.

  20. #47
    claude27

    Re : colonisation de mars

    c' est vrai , avant de songer à " terraformer " MARS , on pourrait commencer par s' entrainer à faire reculer le SAHEL, à re remplir la mer Morte et la mer d' ARAL , à arrêter de déforester l' Amazonie , à avoir des moyens efficaces de lutte contre les incendies de forêt ( le Portugal et l' Espagne brûlent en ce moment , et aussi la provence ), à dépolluer la mer Blanche , etc , etc ....

  21. #48
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    C'est vrai, il y a de gros enjeux écologiques à résoudre sur Terre et il est déplaisant de voir se former le mythe d'une planète pouvant servir de "planète de rechange", pour quand la Terre aura été saccagée.
    Mars est d'autant plus intéressante en ce sens, pour les saccageurs en question, que c'est une occasion en or de montrer sous un jour favorable le rôle possible de l'effet de serre. On peut constater qu'un certain pays se distingue dans son absence d'efforts pour diminuer ses émissions de CO2 et que c'est ce même pays qui met en avant ses projets de colonisation de Mars.
    (Autre enjeu: qu'est-ce qui empêche d'imaginer qu'ils se serviraient un jour de Mars comme d'une sorte de bagne ?)

  22. Publicité
  23. #49
    moijdikssékool

    Re : colonisation de mars

    Tes chiffres indiquent de 125 W/m² à 262 W/m². Oui mais ... au sommet de l'atmosphère, ou au sol ? Deux grosse différence entre les deux
    le lien précise que c'est l'énergie moyenne reçue, mesurée au sol, en tenant compte des nuages (en france, je crois me souvenir que l'énergie varie de 1100kwh, à lille, à 1400kwh dans le sud)
    les chiffres que tu donnes pour Mars sont ceux de l'énergie reçue par Mars. Il faudrait connaître l'énergie reçue au sol. Le plus important serait de connaître le chiffre (énergie reçue par jour) lors de la période la plus chaude, et lors de la période la plus froide, oude montrer l'évolustion au cours d'une année

    Vu les températures qui règnent actuellement sur Mars, le refroidissement induit par une atmosphère plus dense serait-il vraiment un problème supplémentaire?
    une atmosphère renvoie très peu d'énergie: elle fonctionne comme une vitre. Plus une atmosphère est dense, plus il fait chaud

  24. #50
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    les chiffres que tu donnes pour Mars sont ceux de l'énergie reçue par Mars. Il faudrait connaître l'énergie reçue au sol. Le plus important serait de connaître le chiffre (énergie reçue par jour) lors de la période la plus chaude, et lors de la période la plus froide, oude montrer l'évolustion au cours d'une année
    1) Je pourrais calculer l'évolution de l'ensoleillement, en haute atmosphère, au cours de l'année martienne si je savais le délai qu'il y a entre le périhélie et un des événements marquants de l'année tropique (un solstice ou un équinoxe) mais ce genre de données semble introuvable. Elles sont probablement inconnues ou incertaines.
    Accessoirement il faut aussi connaître la différence en secondes entre l'année sidérale et l'année anomalistique.
    2) La mesure précise de l'ensoleillement au sol nécessite des instruments de mesure et j'ignore ce qu'il en est à l'heure actuelle.
    Jusqu'à présent, la priorité semble la recherche d'eau mais il est possible que des mesures aient déjà été faites, c'est presque sûr.
    Citation Envoyé par moijdikssékool
    une atmosphère renvoie très peu d'énergie: elle fonctionne comme une vitre. Plus une atmosphère est dense, plus il fait chaud
    Attention, quand tu dis "une atmosphère" il ne s'agit pas de n'importe quelle atmosphère. Ce que tu dis est vrai uniquement pour une atmosphère très riche en gaz à effet de serre (par exemple le CO2), comme celles de Vénus ou de Mars. Et il est bon de signaler que de tels gaz à effet de serre peuvent, à fortes doses, être toxiques. Pour reprendre l'exemple du CO2, il entraîne des difficultés respiratoires à partir d'environ (si j'ai bonne mémoire) un taux de 8%.
    L'effet de serre réchauffe le sol ainsi qu'une couche inférieure de l'atmosphère, nommée troposphère, celle où il y a les nuages. Cette couche est plus ou moins épaisse selon la force de l'effet de serre. Au dessus, dans la stratosphère, la température est de plus en plus haute au fur et à mesure qu'on monte en altitude tout simplement de la même façon que l'eau en surface est plus chaude que l'eau qui est en profondeur, où moins de lumière arrive.
    Donc ... Sur Mars, quand il faudra constituer une atmosphère respirable, il y aura forcément un double gradient: diminution de la température à partir du sommet de l'atmosphère jusqu'à la limite entre troposphère et stratosphère, puis augmentation jusqu'au sol.

  25. #51
    claude27

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    le lien précise que c'est l'énergie moyenne reçue, mesurée au sol, en tenant compte des nuages (en france, je crois me souvenir que l'énergie varie de 1100kwh, à lille, à 1400kwh dans le sud)
    je viens de ressortir une documentation sur les chauffe eau solaires , qui donne un tableau issu de mesures faites par l' IGN.
    Il donne de 450 à 1710Wh/m2 et par jour entre décembre et juillet pour LILLE et par exemple entre 1425 et 2135 pour PERPIGNAN dans les mêmes conditions ( 1250 et 2415 pour AJACCIO !!! .)

  26. #52
    mercury

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par DINOULIX
    Autre enjeu: qu'est-ce qui empêche d'imaginer qu'ils se serviraient un jour de Mars comme d'une sorte de bagne ?
    Sans cautionné un tel projet de quelque manière que ce soit, je te rappelle que l'Australie était à la base un bagne pour les Anglais et regarde où ce pays en est aujourd'hui.

    De plus je doute qu'un pays quelqu'il soit soit près à dépenser une fortune pour le simple plaisir d'envoyer ses prisonniers sur Mars, ce qui ne présente pas un grand intéret il me semble.

  27. #53
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par mercury
    ... ce qui ne présente pas un grand intéret il me semble.
    Si ce n'est, éventuellement, remplir d'épouvante les personnes visées.
    Mais bon, c'est vrai que ça reste juste une hypothèse, un peu hasardeuse.

  28. #54
    moijdikssékool

    Re : colonisation de mars

    mais ce genre de données semble introuvable. Elles sont probablement inconnues ou incertaines
    J'aurais tendance à dire que ces données sont capitales si l'on veut mettre un pied sur Mars
    soit on les connaît et elles sont tellement mauvaises que l'on veut les ignorer
    soit on ne les connaît pas mais ce serait étonnant car il suffirait de connaître l'énergie recue par des panneaux solaires (les robots envoyés là bas fonctionnent grâce à eux. D'ailleurs, une étude préliminaire a du être faite avant de les envoyer), au prorata des rendements de ceux-ci
    Attention, quand tu dis "une atmosphère" il ne s'agit pas de n'importe quelle atmosphère
    me suis trompé, je voulais dire qu'une atmosphère freine la radiation la nuit
    il entraîne des difficultés respiratoires à partir d'environ (si j'ai bonne mémoire) un taux de 8%.
    j'ai trouvé un jour un tableau qui évoquait des maux de tête pour un taux de 1%, et la mort à 10% (si mes souvenirs sont bons)
    il y a aussi la tenur en O2: d'après http://www.icarenet.com/applications/risques_gaz.htm, si la teneur en O2 diminue de moins de la moitié, c'est la mort, inutile de respirer 2 fois plus!

  29. Publicité
  30. #55
    kyle7

    Re : colonisation de mars

    POur en terminer avec cette histoire de précession!

    la précession c'est un phénomène physique pouvant être observer sur une toupie et parfaitement explicable. (Rien avoir avec la lune) La terre pouvant s'apparenter à une toupie elle subit se mouvement de précession. Voir ce site pour t'en convaincre:

    http://www.ac-versailles.fr/tpe/trav.../equinoxes.htm

    La précession existe sur objet qui tourne su lui même et qui présente donc un renflement de l'équateur:c'est le cas pour mars.

    Ce dont tu parle avec la variation d'obliquité ça s'appelle la nutation.
    elle existe sur terre et est testée pour mars par effet doppler. Voir cette thèse de doctorat sur ce site

    http://edoc.bib.ucl.ac.be:81/ETD-db/...152003-123413/

    VOILA! Les choses sont claires pour tous.

  31. #56
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par kyle7
    POur en terminer avec cette histoire de précession!
    Un peu "péremptoire", non ?
    Citation Envoyé par kyle7
    la précession c'est un phénomène physique pouvant être observer sur une toupie et parfaitement explicable. (Rien avoir avec la lune)
    Tu te trompes. Sur Terre, les marées lunaires sont de loin plus puissantes que celles solaires. Je me suis renseigné dans plusieurs ouvrages scientifiques avant de rédiger la page que voici, qui présente la précession ainsi que ses conséquences:
    http://www.pensifs.com/techniques/en...nomie.php#I3Cc
    Citation Envoyé par kyle7
    La terre pouvant s'apparenter à une toupie elle subit se mouvement de précession. Voir ce site pour t'en convaincre:
    Tu ne sembles pas avoir saisi que le mouvement en toupie est précisément celui de précession.
    Citation Envoyé par kyle7
    La précession existe sur objet qui tourne su lui même et qui présente donc un renflement de l'équateur:c'est le cas pour mars.
    Quel renflement ? Il est plus faible que celui sur Terre.
    Quelles marées sont en action ? Seules celles solaires. Et celles-ci sont fortement atténués étant donné la distance Soleil-Mars.
    Si on peut mesurer une précession sur Mars, elle sera donc sûrement beaucoup plus faible que sur Terre.
    Citation Envoyé par kyle7
    Ce dont tu parle avec la variation d'obliquité ça s'appelle la nutation.
    Merci de m'expliquer ce qui te fait penser que je mélange tout. Entre-temps, c'est plutôt toi qui semble nous faire une belle salade, en confondant variation d'obliquité et nutation.
    La variation d'obliquité se passe sur des cycles temporels beaucoup plus larges que la nutation !!!
    http://www.pensifs.com/techniques/en...nomie.php#I3Ce
    Citation Envoyé par kyle7
    ... VOILA! Les choses sont claires pour tous.
    Elles le furent pour moi depuis belle lurette et j'espère que t'y arriveras.

  32. #57
    Argyre

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par DINOULIX
    SI par contre on donnait à Mars une forte atmosphère ... ce serait "la cata". D'autant plus que pour arriver à la même pression atmosphérique que sur Terre, il faut une plus grosse masse d'air que sur Terre puisque la gravité martienne est beaucoup plus faible.
    Oui, sauf que pour absorber l'énergie venant du soleil, ce n'est pas la pression de l'atmosphère qui compte, mais la quantité de particules rencontrées par mètre carré, ce qui me paraît être plus lié à la masse de l'atmosphère qu'à sa pression.

  33. #58
    kyle7

    Re : colonisation de mars

    Peut-être as tu raison, c'était un peu péremptoire!

    Bon, on va essayer de se mettre d'accord alors.

    Il est tout à fait vrai que sur terre il exise un effet de marée important (cause lune), nous somme d'accord BUT il est aussi important de considérer l'applatissement équatoriale de n'impote quelle sphère étant +/- fluide qui possède un mouvement de rotation (conservation du moment cinétique). C'est de là que découle la différence entre les pôles et l'équateur (différence des diamètres est de 43km en faveur de l'équateur -> 0.3% si on fait le rapport avec le diamètre de terrestre). L'Effet de marée n'a qu'une composante mineur sur le renflement équatorial 20cm en moyenne pour les continent et 50 cm en moyenne pour les océans. L'élévation nette est la différence des 2. C'est bien cet aplatissement qui est la cause de la précession. La toupie en est un exemple concret observable sur terre, et j'ai très bien compris qu'elle exemplifie à merveille le mouvement de précession.

    La plupart des planètes présentent un aplatissement relatif sauf 2 mercure et vénus.

    Par contre, il est vrai que l'effet de marée est impliqué dans la stabilisation des système planète- satélite, comme la terre et la lune. Cette stabilisation à pour principal conséquence une synchronisation de la période de révolution avec celle de rotation en freinant celle ci afin que les deux sphères du système se présente toujours la même face (c'est le cas pour la lune mais pas encore pour la terre car plus massive). C'est là la principale stabilisation qu'engendre la lune sur la terre.

    Pour ce qui concerne la nutation, pour moi, cela correspond à la variation de l'angle formé entre l'équateur d'une planète et le plan de l'écliptique ou, ce qui reviens au même ,entre une perpendiculaire au plan de l'écliptique et l'axe de rotation. Cet angle est le même que celui utilisé pour mesuré l'obliquité. Quant tu parles de variations de l'obliquité tu parles de la variations de cet angle donc de la nutation.

    Si pour toi la nutation c'estautre chose, je ne demande qu'a apprendre. Pour en termienr avec la lune elle influence effectivement ces 2 phénomènes mais de mainières mineurs et n'est certainement pas la cause de ceux-ci.Rien avoir donc avec le phènomène de marée.

    Mars possède un aplatissement des pôles (0.6%) donc par voie de conséquences un mouvement de précession et de nutation. Le lien que je t'ai indiqué te mènera au résultat d'une thèse qui avait pour but de mieux apréhender la valeur de ces paramètres pour la planète mars.

    Une dernière remarque, j'ai peut-être été un peu rapide dans mon explication précédente mais cela ne veut pas dire que je mélange tout!
    Je me garde de donner des leçons mais il serait peut-être plus interessant d'argumenter avec d'autres liens que ceux de ton site qui à été écrit par toi et qui est très bien fait d'ailleurs mais qui n'apporte rien de plus par rapport à ce que tu peut expliquer dans un forum. C'est la tout le principe des références!


    Les données chifrées sont tirées de Astronomie et astrophysique de Seguin et Villeneuve éditions De Boek université,2002.
    Dernière modification par kyle7 ; 17/08/2005 à 10h06.

  34. #59
    kyle7

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par Argyre
    Oui, sauf que pour absorber l'énergie venant du soleil, ce n'est pas la pression de l'atmosphère qui compte, mais la quantité de particules rencontrées par mètre carré, ce qui me paraît être plus lié à la masse de l'atmosphère qu'à sa pression.
    La pression découle bien de la quantité de particules rencontrées au mètres carré et de leur vitesse cinétique. De toutes manières masse, température, pressions et nombre de particules sont des phènomènes liés dans une atmosphère. Tout dépend des conditions de température qui règne dans l'atmosphère.

  35. #60
    DINOULIX

    Re : colonisation de mars

    Citation Envoyé par Argyre
    Oui, sauf que pour absorber l'énergie venant du soleil, ce n'est pas la pression de l'atmosphère qui compte, mais la quantité de particules rencontrées par mètre carré, ce qui me paraît être plus lié à la masse de l'atmosphère qu'à sa pression.
    Ce "sauf que" est mal placé: tes propos ne contredisent en rien les miens.
    Si la pesanteur est environ trois fois moins grande sur Mars, la masse d'air par mètre carré doit y être environ trois plus grande pour obtenir la même pression. Il y a dès lors trois fois plus de matière qui absorbe l'énergie solaire.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Colonisation du Système Solaire Bis
    Par Yaourt à la viande dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 52
    Dernier message: 05/11/2007, 16h22
  2. Colonisation du système solaire
    Par Alain28 dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 227
    Dernier message: 10/10/2007, 11h11
  3. [Peuplement] Homo sapiens : colonisation des continents
    Par titinod dans le forum Archéologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/09/2007, 09h58
  4. Mars Express : découvertes inattendues dans le sous-sol de Mars
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/12/2006, 16h33
  5. De la légitimité de la colonisation
    Par guera dans le forum [Astronautique] Doit-on envoyer des hommes sur Mars ?
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/10/2004, 10h21