Discussion fermée
Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 178

Apaiser les peurs du réchauffement climatique



  1. #121
    Ricquet

    Re : appaiser les peurs du réchauffement climatique


    ------

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Le recul des glaciers est une rétroaction positive car
    recul => diminution de la surface blanche => diminution de la réflexion (albédo) => plus d'absorption de l'énergie solaire => plus de chaleur => plus de recul =>...
    On peut faire le même raisonnement mais pour l'avance des glaciers. Mais le problème est toujours le même: tant qu'on ne sait pas prévoir les précipitations qui jouent et pas qu'un peu sur la santé des glaciers, on ne raconte qu'une moitié de l'histoire.
    Merci et merci,

    Le premier pour l'explication et le deuxième pour me faire penser à une autre rétro négative, toujours avec mon eau et ma glace :

    Si je me souviens bien, la chaleur massique de l'eau est environ deux fois plus grande que celle de la glace. Donc, quand la glace devient de l'eau, il faut deux fois plus d'énergie pour l'élever de la même température.
    Ca doit être un peu compensé par une diminution de l'albédo, mais ... non ... ??

    Pour Météor : un peanut + un peanut + un peanut ... ça finit par faire un sachet de peanuts !!
    Je ne suis pas faché, sais-tu ... J'ai trouvé ça très drôle.

    Je m'en ferai peut-être des cartes de visite ...... Consultant en rétroaction négative peanuts ...... mouais

    -----

  2. Publicité
  3. #122
    muller.charles

    Re : appaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Oui, mais la vraie question est : faut-il apaiser ces peur ? Écarter des scénarios invraisemblables provenant de compréhensions superficielles, oui ; donner la parole aux quelques sceptiques qui ont de réels arguments et discuter avec eux de la valeur de ces arguments, oui ; mais apaiser ???
    Citation Envoyé par Ricquet Voir le message
    Bon, on quitte un peu la science pour la philosophie, mais en quelques mots :
    Je pense sincèrement que la peur est mauvaise conseillère, voilà. Donc, responsabiliser les gens, les éduquer, les instruire, les mettre face à leurs contradictions, etc, etc, ... OK.
    Mais faire peur, voir paniquer, non.
    (...)
    Je suis Ricquet de ce point de vue, quoique je comprenne JPL. C'est un problème assez profond des démocraties contemporaines, à mon sens ou à mon goût. Le premier idéal démocratique (classique, puis repris par les modernes) était le citoyen éclairé par sa raison. L'idéal actuel, en tendance et à cause de la représentation médiatique dominante, c'est le citoyen guidé par ses passions (ses émotions, ses instincts, son feeling, etc.). On a besoin aujourd'hui d'émotions fortes pour considérer qu'un problème est un problème, de même que l'on justifie ses actes (ses lois dans le cas des politiques) sur le même registre émotif. C'est très déplaisant, infantilisant... et dangereux, car les émotions ne sont pas bonnes conseillères en général, les émotions collectives encore moins.

    Pour revenir au climat, je n'ai aucune objection de principe à une discussion rationnelle visant à minimiser les émissions GES (même fortement) tout en prenant en compte à la fois les incertitudes (donc la méthode la plus souple et la plus modifiable de transition) et les réalités (donc, ne pas oublier les malheurs réels du présent pour ceux hypothétiques du futur, et voir où l'énergie est la plus indispensable). En revanche, je pense qu'un tel débat rationnel n'est pas possible si l'on met de côté les conditions mêmes de ce débat, à savoir ce que nous savons vraiment de la situation, donc l'incertitude persistante entre des scénarios très peu et très catastrophiques. Bref, je refuse le "coup de force" actuel consistant à dire que s'il existe une seule hypothèse alarmante, il faut insister uniquement sur elle et prendre en conséquence le plus vite la décision la plus contraignante. Car un tel raisonnement n'est pas lucide. Ni honnête, dirai-je, vis-à-vis de nos contemporains qui réfléchissent encore autrement qu'en regardant les titres du journal de 20 heures sur TF1.
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  4. #123
    meteor31

    Re : appaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Ricquet Voir le message
    Merci et merci,

    Le premier pour l'explication et le deuxième pour me faire penser à une autre rétro négative, toujours avec mon eau et ma glace :

    Si je me souviens bien, la chaleur massique de l'eau est environ deux fois plus grande que celle de la glace. Donc, quand la glace devient de l'eau, il faut deux fois plus d'énergie pour l'élever de la même température.
    Ca doit être un peu compensé par une diminution de l'albédo, mais ... non ... ??

    Pour Météor : un peanut + un peanut + un peanut ... ça finit par faire un sachet de peanuts !!
    Je ne suis pas faché, sais-tu ... J'ai trouvé ça très drôle.

    Je m'en ferai peut-être des cartes de visite ...... Consultant en rétroaction négative peanuts ...... mouais

    voyons voyons Ricquet, tu es à côté d'un gros truc et tu ne le vois pas.
    Si le fluage précipite de grosses quantités de glace continentale dans l'océan, c'est, par définition, que cette glace n'a pas encore fondu, non?
    En conséquence la fusion, accélérée, de la glace au contact de l'eau, qui consomme au passage 80 cal/g au lieu de 1 cal/g°C pour le réchauffage proprement dit, est bien ce qu'on pourrait appeler une rétroaction négative.
    exemple: si on imagine un rejet de 1000 km3/an de glace dans l'océan ceci constituerait une rétroaction de -0.02W/m2.
    100 fois plus -2W/m2.
    200 fois plus absorberait tout le forçage radiatif qu'on prévoit en supplément pour 2100, sans monter la température donc.
    Ceci ferait une disparition de 200000 km3/an de glace continentale, soit une élévation du niveau de la mer d'environ 0.6m/an et la disparition du Groenland, si tout était concentré sur lui, en 10 à 12 ans.
    Bien sûr ceci n'est qu'une hypothèse d'école, mais si on prolonge cette hypothèse on s'aperçoit que toutes les glaces continentales auraient fondu en 120 ans environ et que le niveau serait monté de 72 m.
    Et à partir de ce moment là la température se mettrait à évoluer avec les GES restants.
    Cette hypothèse n'est pas destinée à faire peur mais à montrer les ordres de grandeur.
    Enfin, comme d'habitude, si je n'ai pas fait d'erreur.

    Pour l'albédo je ne crois pas à une influence immédiate concernant les glaces continentales.
    Lorsque les glaciers continentaux se déversent dans les flots on conçoit mal qu'ils libèrent de la terre nue tout de suite.
    Par contre c'est bp plus valable pour la banquise de mer, estivale bien sûr.

  5. #124
    elmjab

    Re : appaiser les peurs du réchauffement climatique

    la sécheresse la perte des terres cultivables manque d'eau déficit pluviométrique sont des constats réels actuellement et qui mettent en péril à cet instant t toutes des régions au maroc ,mauritanie et pays de sahel les conséquences de ce changement climatique sont palpables et peuvent se projetter à l'avenie (espace- temps)

  6. #125
    dédé29

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    la grande majorité des experts sont d'accord pour dire que l'émission d'origine humaine de CO2 dans l'atmosphère est la cause du réchauffement rapide .J'ai tendance à accepter cette conclusion ;toutefois lors d'une conférence sur le sujet ,j'ai remarqué que ce flux de CO2 était infime ( de mémoire moins de 1%) par rapport au flux atmosphère-océan et que les stocks étaient très importants dans le fond des océans.Aussi je me demande comment notre si faible impact peut avoir autant d'importance;je vois plusieurs possibilités :
    -le système global est très instable ,du genre chaotique
    -les constantes de temps des flux sont très différentes
    -nos modèles prennent mal en compte les océans.

    Quelqu'un peut-il m'éclairer ? Merci
    "L'avenir, c'est du passé en préparation." Pierre Dac

  7. #126
    miniTAX

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par dédé29 Voir le message
    la grande majorité des experts sont d'accord pour dire que l'émission d'origine humaine de CO2 dans l'atmosphère est la cause du réchauffement rapide .
    Bonjour,
    Le GIEC dit en substance qu'il est très probable que l'homme soit en grande partie responsable du réchauffement actuel.
    - Il n'a pas attribué cette responsabilité exclusivement au CO2
    - Il n'a pas dit "rapide" (car dans ce cas, il faudrait dire par rapport à quoi et le prouver).

    Quant à l'émission de 7 Gt/an de carbone humain, ça représente 3% du flux total ce qui entraîne une augmentation de 0,5% annuel d'un gaz qui compte pour 5% dans l'effet de serre (le reste étant principalement de la vapeur d'eau) qui est pour partie responsable de la hausse de 0,15°C/décennie. Au total, ça ne fait "pas beaucoup" d'autant plus que cette tendance de hausse étant loin d'être acquise et facilement prévisible puisque la température actuelle est inférieure à celle de 1998 alors que les émissions humaines de GES sont en constante augmentation.
    Ca, c'est ce qu'on sait, à peu près. Après, pour ce qui est de la capacité d'absorption de CO2 des océans, d'un meilleur puits de carbone terrestre dû à une meilleure productivité végétale (constatée), ça reste très spéculatif. Par exemple, le GIEC utilise pour ses projections depuis 1991 une hypothèse de hausse annuelle de 1% de CO2 atmosphérique alors que la hausse réelle moyenne a été remarquablement constante, aux alentours de 0,5%/an. Ca montre que le bilan carbone est loin d'être évident (on connaît relativement bien les émissions humaines mais pas bien les autres sources et puits naturels).

    Pour ce qui est du système global, c'est chaotique, en tout cas, dans la conception climatique actuelle des modèles puisque les prévisions climatiques sont faites avec des PDF (probabilité de densité de fonction : on varie très légèrement une variable et on fait marcher les modèles, on relance la manip de multiples fois et on retient le résultat qui revient le plus souvent). Mais je ne suis pas d'accord avec toi pour dire que c'est instable. Au contraire, le climat terrestre a été extraordinaire stable (autour d'une moyenne) comme on a vu lors des événements qui le déstabilisent fortement comme l'éruption du Pinatubo ou l'El Nino de 1998. Même à l'échelle de la saison, des maximes séculaires comme noel au balcon pâques au tison montrent bien que le climat a tendance à revenir à une moyenne et ce n'est pas parce qu'on a eu quelques décennies de tendance à la hausse (chose qu'on a déjà vu entre 1900 et 1940 soit bien avant que le problème des GES ne se pose) qu'on peut présager de quoi que ce soit de l'avenir et surtout pas de son degré "d'instabilité".

    Je pense, en me basant sur l'histoire mouvementée de la Terre, que les modifications intrisèques de la Terre (variation de la composition gazeuse avec ou sans l'homme, activité biologique, géothermique ou tectonique) ont des conséquences minuscules par rapport aux modifications astronomiques (Terre & Soleil) sur le climat terrestre.

    Mais bon, il faut savoir que je suis un athée de la Grande Eglise du RC Anthropique et que ma religion c'est "je crois au seul Dieu, vous autres, montrez-moi d'abord vos données expérimentales".
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  8. Publicité
  9. #127
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Pas de commentaire sur le résumé du groupe II du GIEC?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  10. #128
    unpseudo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bonjour, je suis nouveau sur le forum.

    Concernant le sujet "apaiser les peurs" et au vu des nouvelles chaque jour plus alarmantes dans la presse , je suis un peu perplexe: de quoi a t-on peur au juste ou plus précisément pour qui a t-on peur ?
    J'ai l'impression que ces peurs sont centrées sur la préservation de notre (espèce humaine) mode de vie et notre vision quelque peu "romantique" de la Nature.
    Je suis un peu agacé par cette volonté de "sauver la planète", je trouve ça présomptueux et je me demande si les changements climatiques ne sont après tout qu'une anecdote dans l'histoire tumultueuse de la planète et à laquelle la nature s'est toujours adaptée.
    qu'en pensez vous ?

  11. #129
    f6bes

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bjr unpeudso,
    Suffit de se renseigner et de faire qq recherches pour connaitre ce qu'il en es !
    Mais rien n'interdit de faire l'autruche !
    Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,...
    La méthode Coué a aussi du bon.
    La planéte a existé AVANT l'homme, il est fort probable quelle existera encore APRES l'homme !
    A+

  12. #130
    unpseudo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr unpeudso,
    Suffit de se renseigner et de faire qq recherches pour connaitre ce qu'il en es !
    Mais rien n'interdit de faire l'autruche !
    Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,...
    ça vaut bien:
    Y a danger, y a danger, Y a danger, y a danger, Y a danger, y a danger, ...
    La méthode Coué a aussi du bon.
    ça marche dans l'autre sens aussi
    La planéte a existé AVANT l'homme, il est fort probable quelle existera encore APRES l'homme !
    pourquoi "la sauver" alors ? et la sauver de quoi, de ne plus pouvoir se promener en 4x4 ou aller au ski l'hiver, dans ce cas ce serait plutot "nous sauver", "sauver notre mode de vie".

    Il parait que certains végétaux dans les Alpes migrent en altitude en réaction au RC. Il y a fort à parier que ces mêmes espèces ont migré dans un sens ou dans l'autre au gré des caprices des changements dans le passé. Où est l'anomalie ?

  13. #131
    Damien49

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    L'anomalie est dans un changement à très court terme, alors que ceux dont tu parles ont eu lieu sur de très longues périodes (sauf cataclysmes, types météore). Et c'est la première fois depuis 3-4 milliards d'années qu'une espèce est responsable en elle-même d'une modification de l'atmosphère (y'a eu avant les algues bleues aussi apportant notre oxygène).

  14. #132
    Quintilio

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bonjour,

    Il est bien evident que la Nature n'en a strictement rien a faire du RC. Un peu plus de CO2 dans l'atmospher ca va pas faire exploser la planete.
    Quand on entend "sauver la planete", il faut plus comprendre "telle qu'on la connait actuellemt". C'est a dire, sauver la faune et la flore en voie de disparition, eviter les catastrophes naturelles qui augmenterons en nombre et en intensite, les immigres climatiques,
    Mais il ne s'agit pas du tout de sauver notre mode de vie, parce c'est justement lui qui est la cause du probleme. Donc a moins d'une revolution technologique inattendu, c'est bien la premiere chose qu'il va falloire qu'on change pour essayer de "sauver la planete".
    Ceux qui ne veulent pas modifier leur mode de vie son justement ceux qui se dise au dela de toutes preuvs scientifiques:
    Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,Y pas de danger,...
    "Toute nouvelle vérité naît malgré l'évidence." Gaston Bachelard

  15. Publicité
  16. #133
    unpseudo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Quintilio Voir le message
    Bonjour,

    Quand on entend "sauver la planete", il faut plus comprendre "telle qu'on la connait actuellemt". C'est a dire, sauver la faune et la flore en voie de disparition, eviter les catastrophes naturelles qui augmenterons en nombre et en intensite, les immigres climatiques,
    oui mais alors avant de chercher à éviter ce qui pourrait arriver -si tant est que nous puissions éviter le RC- , pourquoi ne pas agir plus modestement mais surement, c.a.d sur des domaines à notre portée immédiate, comme la chasse , l'urbanisation, la déforestation, le tourisme massif etc... pourquoi ne pas faire un "Kyoto" sur ces sujets bien plus surement "anthropiques" que le RC ?
    j'ai vraiment le sentiment qu'on essaie de courir avant d'avoir appris à marcher...

  17. #134
    unpseudo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    L'anomalie est dans un changement à très court terme, alors que ceux dont tu parles ont eu lieu sur de très longues périodes (sauf cataclysmes, types météore). Et c'est la première fois depuis 3-4 milliards d'années qu'une espèce est responsable en elle-même d'une modification de l'atmosphère (y'a eu avant les algues bleues aussi apportant notre oxygène).
    quand bien même: que vient faire ici la notion de responsabilité ? est-il écrit quelque part qu'aucune espèce (ou autre facteur) ne doit en aucun cas dominer/modifier son environnement ? car si c'est le cas, toutes les espèces sont ou ont été responsables car nuisibles à d'autres.

    Prenons l'exemple des dinosaures: sans limite supérieure dans l'adaptation, les espèces animales et végétales tendent vers une suradaptation pour la domination de la planète. Une suradaptation qui se caractérise par le gigantisme de ses éléments. Une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète pour des millions d'annèes.
    L'espèce dominante ne laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour vivre. Elle tient en respect l'évolution des autres espèces.
    Va t-on faire le procès posthume des dinosaures ?

    Cette notion de "responsabilité" sous tend une notion de Bien et de Mal qui n'a rien de naturel ou scientifique et c'est ce qui me dérange dans cette ambiance d'auto-flagellation.

  18. #135
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par unpseudo Voir le message
    Concernant le sujet "apaiser les peurs" et au vu des nouvelles chaque jour plus alarmantes dans la presse , je suis un peu perplexe: de quoi a t-on peur au juste ou plus précisément pour qui a t-on peur ?
    Le réchauffement climatique est une très bonne nouvelle : qui ne préfère pas l'été à l'hiver ? Bien sûr il y a quelques menus inconvénients. Par exemple des millions de gens vivant au Bangladesh ou dans d'autres régions facilement inondables vont être victimes d'inondations de plus en plus fréquentes, ce qui va causer des milliers (ou dizaines de milliers) de morts, puis un déplacement de ces populations quand le niveau des océans aura suffisamment monté. Déplacé vers où d'ailleurs ? Ce n'est pas mon problème, je ne vis pas dans ces régions.
    Et puis les zones arides vont s'étendre ce qui va créer encore des milliers de morts par famine. On s'en fout parce que nous vivons dans des pays tempérés. Mieux même, on pourra leur vendre nos surplus agricoles. Ah oui, mais ils sont pauvres et ils ne pourront pas les acheter.
    Bien sûr il y a des choses graves : avec la raréfaction des sources d'énergie on peut s'attendre à des coupures systématiques d'électricité dans la journée d'ici peut-être 20 ou 30 ans, et on ne pourra plus faire marcher nos climatiseurs quand il fera très chaud. Ah oui, ce sera un vrai problème pour nous européens. Mais les vieux mourront plus tôt en période de canicule, ce qui fera faire des économies à la sécurité sociale. La nature est bien faite quand on y réfléchit !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #136
    f6bes

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bjr JPL,

    Je ne vois rien de bien méchant là dedans ?
    A part:"..Mais les vieux mourront plus tôt en période de canicule.."
    Mais la chaleur c'est bon pour l'arthrose parait il.
    Bon j'arréte de "déclowner"!
    Cordialement

  20. #137
    Damien49

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Relis moi, je n'ai pas dit "modifier son environnement" car ça évidemment l'homme le fait aussi et pas qu'un peu, mais c'est un autre sujet, je parle de modifier l'atmosphère que tu respires et que nous respirons tous. Et ça aucune autre espèce mise à part les algues bleus (sur une période de plus d'1 milliards d'années) et l'action de l'homme aujourd'hui (en moins d'un siècle) ne l'avait fait. Merci de ne pas modifier mes propos donc...

  21. #138
    unpseudo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Le réchauffement climatique est une très bonne nouvelle : qui ne préfère pas l'été à l'hiver ? Bien sûr il y a quelques menus inconvénients. Par exemple des millions de gens vivant au Bangladesh ou dans d'autres régions facilement inondables vont être victimes d'inondations de plus en plus fréquentes, ce qui va causer des milliers (ou dizaines de milliers) de morts, puis un déplacement de ces populations quand le niveau des océans aura suffisamment monté. Déplacé vers où d'ailleurs ? Ce n'est pas mon problème, je ne vis pas dans ces régions.
    Et puis les zones arides vont s'étendre ce qui va créer encore des milliers de morts par famine. On s'en fout parce que nous vivons dans des pays tempérés. Mieux même, on pourra leur vendre nos surplus agricoles. Ah oui, mais ils sont pauvres et ils ne pourront pas les acheter.
    Bien sûr il y a des choses graves : avec la raréfaction des sources d'énergie on peut s'attendre à des coupures systématiques d'électricité dans la journée d'ici peut-être 20 ou 30 ans, et on ne pourra plus faire marcher nos climatiseurs quand il fera très chaud. Ah oui, ce sera un vrai problème pour nous européens. Mais les vieux mourront plus tôt en période de canicule, ce qui fera faire des économies à la sécurité sociale. La nature est bien faite quand on y réfléchit !
    Bonjour JPL,
    je n'ai pas dit que c'etait une bonne nouvelle et je me doute bien qu'il y aura des impacts. Le fait est que toutes les "bonnes nouvelles" dont vous parlez sont déjà une réalité et pas liées nécessairement aux changements climatiques. Je parle des causes et des effets.
    Par exemple des millions de gens vivant au Bangladesh ou dans d'autres régions facilement inondables vont être victimes d'inondations de plus en plus fréquentes, ce qui va causer des milliers (ou dizaines de milliers) de morts, puis un déplacement de ces populations quand le niveau des océans aura suffisamment monté. Déplacé vers où d'ailleurs ? Ce n'est pas mon problème, je ne vis pas dans ces régions.
    Pourquoi de telles concentrations de population dans ces endroits historiquement dangereux ? parce que le delta du Gange, Bramapoutre et Ghetna sont chargés de limons, fertilisants, comme d'autres civilisations/populations se sont concentrées aux rives du Nil ou entre le Tigre et l'Euphrate. Aussi parce que la démographie est galopante. Pourquoi les inondations catastrophiques ? sans dénier le RC il est des causes plus "prosaiques" et donc plus maitrisables: deforestation himalayenne, delestage des barrages Indiens. Si c'est "votre problème", pourquoi ne pas agir à ces niveaux en priorité au lieu de brandir le spectre inéluctable -à court ou moyen du terme- du couple CO2/RC ?
    Et puis les zones arides vont s'étendre ce qui va créer encore des milliers de morts par famine. On s'en fout parce que nous vivons dans des pays tempérés. Mieux même, on pourra leur vendre nos surplus agricoles. Ah oui, mais ils sont pauvres et ils ne pourront pas les acheter.
    Certaines zones arides vont s'etendre, mais d'autres zones aujourd'hui inexploitables vont devenir cultivables. Des observations en 2002 puis en 2005 ont montré que le Sahara reverdit. Mais peu importe, RC ou pas nous savons qu'une reponse possible à la famine est dans les OGM, et nous savons aussi que ces problèmes récurrents sont plus la conséquence de procédés politiques et économiques désastreux pour ces régions. La aussi, pourquoi se voiler la face et "oublier" ces causes ? le RC existe mais il sert d'alibi pour masquer tout ce que nous ne savons/voulons pas faire pour résoudre les crises dont vous parlez, et on a l'impression de découvrir que le bangladesh est inondable et que les régions sèches sont arides.

    Si on est capable de voter des quotas d'emissions CO2, je ne comprends pas qu'on ne soit pas capables de voter également des mesures draconniennes en matière de déforestation ou de comportements économiques Nord/Sud.

    Quant à la science et à ses modèles climatiques qui nous projettent à 100 ans avec 400 ou 500 ou X ppm de CO2 et +4°C, j'ai du mal à comprendre qu'elle ne puisse pas modéliser l'état du Bangladesh à cette échéance en fonction de paramètres "simples" de reforestation, de construction de digues ou de canaux, de croissance démographique et d'equilibrage économique.

  22. Publicité
  23. #139
    f6bes

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par unpseudo Voir le message
    Quant à la science et à ses modèles climatiques qui nous projettent à 100 ans avec 400 ou 500 ou X ppm de CO2 et +4°C, j'ai du mal à comprendre qu'elle ne puisse pas modéliser l'état du Bangladesh à cette échéance en fonction de paramètres "simples" de reforestation, de construction de digues ou de canaux, de croissance démographique et d'equilibrage économique.
    Bjr toi,
    Ben , je suppose que la "science" est probablement capable de "modéliser" , comme tu dis, l'état du Bangladech à cette échéance. (si "elle" en parle, c'est que probablement que qq part cela a été plus au moins réaliser, non !).

    Mais c'est pas la "science" qui va faire la reforestation, les digues , les canaux, l'équilibrage économique etc............... !!

    La "science" dit: faudrait éviter de continuer à déconner.
    Est elle "écoutée" ??

    Le sera t elle plus pour cela (la reforestation, les digues , les canaux, l'équilibrage économique etc............... !!) ??


    On m'a toujours appris qu'il valait mieux "éviter" d'ABORD, plus tot que de "soigner" couteusement APRES.
    Ca parait logique.
    Cordialement

  24. #140
    CDavid2005

    Wink Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Salut à tous,

    Je remet ça sur le tapis : j'ai trouvé sur le net en libre téléchargement sur le site de la revue Nexus un article très intéressant pour, justement puisque c'est le titre de ce fil, "apaiser nos craintes de réchauffement climatique". Ci-joint la doc au format PDF.

    Pour info, il est mentionné dans l'article, "Une vérité qui dérange", un documentaire outre-atlantique dont voici un lien :
    http://www.criseclimatique.fr/
    Images attachées Images attachées
    Technologie sans conscience = idolâtrie de la possibilité

  25. #141
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Pour information, voici ce qu'on trouve dans Wikipedia sur la revue Nexus :

    Son but est de publier une information scientifique, habituellement proscrite, ou difficile à obtenir dans les domaines de la santé, de l'énergie, de la géopolitique, de la physique, de la biologie, de l'histoire, de l'économie, de l'ufologie et des phénomènes inexpliqués.

    Une information qui aborde la connaissance et les implications multiples des découvertes actuelles ou passées occultées par le courant de pensée majoritaire, qu'ils s'agissent des civilisations disparues et de leurs technologies, des origines de la vie sur Terre, de thérapies basées sur l'information, de l'énergie du point zéro etc.

    Une information qui tient compte de la mécanique quantique moderne, frange la plus avancée de la physique,qui réconcilie matière et esprit par une approche phénoménologique d'un Univers fonctionnant plus comme une gigantesque pensée que comme une simple machine inerte.
    Intéressant comme source scientifique sérieuse !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  26. #142
    higore

    Red face Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    @ charles muller:
    "les chercheurs discutent encore de la part réelle de la THC dans la douceur européenne"
    --> mdr, oui ca dois avoir son effet
    d'après un sondage récent, 70% des statistiques serais fausses!

  27. #143
    Ricquet

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Ma parole, j'ai eu un choc ... j'ai cru que Charles Muller était de retour ...

    Qu'est-ce qu'il a bien pu devenir ... et Minitax ... ...


  28. #144
    1966bozo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bonjour,

    Je souhaiterais rebondir sur cette discussion et lui redonner vie et vous donner mon avis sur le sujet en tant que scientifique, non pas en spécialiste du climat ce que je ne suis pas mais en résonnant sur tout ce que j'ai vu et entendu.

    Je suis assez sceptique qu'un gaz (le CO2), avec une concentration d'environ 0.04% dans l'atmosphère puisse vraiment influer sur le climat global s'il passait à 0.08%.

    Je suis assez surpris que dans les conférences d'Al Gore la présentation de la corrélation entre augmentation de la concentration atmosphérique en CO2 et accroissement de la température se fasse à une échelle de 200 000 ans et que l'on en déduise le même comportement à une échelle de 50 ans.

    Je suis tout à fait outré (émission sur VIVOLTA) que M. Jouzel, vice-président du GIEC, en réponse à une remarque de M. Gerondeau qui disait les français étaient les plus vertueux du monde en émissin de CO2 lui fasse remarqué que d'autres pays étaient bien plus vertueux comme dixit M. Jouzel le Sénégal et Haïti, qui est tout de même un des pays les plus pauvres du monde. Quel comparaison !!

    Maintenant dès que je regarde une émission sur la Nature il y a toujours une remarque sur la faute de l'homme sur le réchauffement climatique, à croire que plus une étude scientifique ne peut être financée si l'on ne parle pas de cela.

    Peut-on faire la morale au pays en développement comme l'Inde ou la Chine à remplacer les énergies fossiles par des énergies "propres" alors que toutes nos productions de produits chimiques dangereux ont été transférées dans ces pays. "Polluez chez vous mais chez nous les habitants n'en veulent plus".
    Les habitants de ces pays ne pourront jamais payer ces nouvelles énergies et si nous les aidons cela les rendre encore dépendants mais peut être est-ce vers cela que nous souhaitons nous orienter: ne pas leur permettre d'être vraiment indépendant.

    Voilà j'attends vos réactions

  29. Publicité
  30. #145
    yves25
    Modérateur

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bienvenue sur FS

    Tu viens donner ton avis de scientifique non spécialiste.

    Il se trouve que je suis scientifique aussi et spécialiste du climat et plus précisément spécialiste des transferts radiatifs dans l'atmosphère....


    et je suis très étonné qu'un scientifique puisse poser des questions comme celle des 0,04% de l'atmosphère. Que représente la vapeur d'eau en masse de l'atmosphère? Pratiquement rien : à peine 10 fois plus , il te serait pourtant difficile de dire que l'eau est sans importance sur le climat.

    Reprendre cet argument n'est pas scientifique: c'est ignorer(ou faire semblant de) la spectroscopie quantitative. Il n'y a rien là dedans qui soit du domaine de l'hypothèse: les satellites qui mesurent la température de l'atmosphère vérifient en permanence la précision des calculs radiatifs et ..l'effet de serre.

    Augmenter la quantité de GES , c'est comme mettre un pull de plus. C'est aussi simple que ça. Si tu es scientifique, tu as accés aux bibliothèques, je te conseille de reprendre les cours de base, je peux te conseiller des tas de bouquins si tu veux mais un cours de DEA devrait suffire ou le cours de Rayonnement de l'Ecole de Meteo.

    Dans la courbe d'Al Gore, il y a des détails, non? De plus, ce n'est pas de cette courbe qu'on déduit quoi que ce soit: c'est un exemple pédagogique, pas une preuve scientifique. D'ailleurs, c'est la température qui augmente en premier lors des phases de déglaciation et inversement , ce que met en relief cette courbe, c'est la rétroaction positive jouée par le CO2.

    La question que tu soulèves dans ton dernier paragraphe est beaucoup plus intéressante quoique non scientifique mais je me demande alors pourquoi tu as recours à ces arguments faux qui affaiblissent ton propos.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  31. #146
    amourabi

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    En 1927, un astronome a calculé la précession de la terre, c'est à dire le mouvement que fait la terre autour du soleil en tournant autour et sur elle-même, ce monsieur du nom de Landowski a mis en évidence, 3 cycles de respectivement 100 000 ans, 40 000 ans et 10 000 ans qui correspondent aux différentes périodes de rapprochement et d'éloignement de la terre.
    Nous sommes actuellement dans un cycle qui rapproche la terre du soleil le plus qu'il est possible et son inclinaison sur son axe est de 28 degré ce qui est pratiquement le maximum, exposant l'hémisphère nord au maximum d'ensoleillement.
    De cela on peut déduire que la terre est dans une période de réchauffement astronomique parfaitement établie.
    Ce réchauffement qui a commencé il y a environ 6000 ans va se poursuivre pendant encore 4000 ans.
    Le seul problème réside dans le fait qu'il est considérablement accéléré par l'activité humaine et que nous sommes arrivé à une période de basculement, où les différents éléments recensés sur la planète risquent d'entraîner un réchauffement catastrophique au niveau humain qui peut se produire à tout moment et très rapidement.
    Cela étant dit on fera des économies de chauffage et de vêtements chauds.

  32. #147
    Cendres
    Modérateur

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  33. #148
    yves25
    Modérateur

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Ca s'appelle une référence circulaire, ça!
    Pour ce qui est de la théorie de Milankovitch qui est maintenant largement admise, je propose plutôt http://planet-terre.ens-lyon.fr/plan...2005-09-27.xml
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  34. #149
    1966bozo

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Bonjour,

    Sur la rétroaction postive du CO2. Sur les mesures des carotages glaciaires quel est le délai temporel entre l'augmentation du taux de CO2 et l'élévation de la température?

    Quel est la quantité globale (anthropique+rejet naturel) de CO2 rejeté dans l'atmosphère. Sur cette quantité globale, quel est la part en % rejetée pas l'homme?

    cordialement

  35. #150
    yves25
    Modérateur

    Re : Apaiser les peurs du réchauffement climatique

    Voir figure jointe (AR4, Ch6). Ce n'est pas une rétroaction qui attendrait un certain seuil avant de se déclencher: dès que la température diminue (glaciation) , les océans peuvent absorber davantage de CO2 , la concentration atmosphérique en CO2 diminue donc et l'effet de serre correspondant diminue pratiquement instantanément, le système climatique a alors un bilan énergétique déficitaire et subit une contrainte qui accentue le refroidissement. Pendant ce temps, la cause initiale du refroidissement (la diminution de l'ensoleillement en été sur l'HN) continue, de même que les autres rétroactions comme celle de la glace ou celle de la circulation océanique.

    On n'est pas dans le même cas: cette fois, c'est directement la concentration atmosphérique en CO2 qui change (augmente), du coup, le bilan énergétique est déséquilibré positivement. Le système gagne donc de l'énergie , cette énergie se répartit entre ses différentes composantes et l'océan va accumuler la majeure partie du gain énergétique et servir d'amortisseur. Ensuite, si la concentration se stabilise, les différents sous systèmes s'équilibrent . Ce qui veut dire que même si on stabilisait la concentration en GES, l'atmosphère continuerait de se réchauffer parce que l'océan lui rendrait la chaleur accumulée.

    Les rejets naturels de CO2 sont de l'ordre de 170 Gt de carbone sous forme de CO2...équilibrés par une absorption équivalente. Au total, il ne reste plus que des fluctuations ....liées à la température (les années El Nino, l'absorption est un peu inférieure aux rejets et inversement durant les épisodes La Nina). Les émissions humaines sont de l'ordre de 8 Gt tous les ans. Du coup, d'année en année, la concentration augmente de 1 à 2 ppm (un peu plus de 2 lors des Nino, moins de 2 lors des Nina).

    Comme toujours dans ces cas là, c'est la divergence qui compte, pas le flux.
    Images attachées Images attachées  
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière