Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 41

consommation de boeuf et CO2



  1. #1
    Tofu

    consommation de boeuf et CO2


    ------

    Salut,

    il paraitrait que l'élaboration de 1kg viande de boeuf correspondrait a la quantité d'essence nécessaire pour faire 250km en voiture + la consommation d'une ampoule de 100W pendant 20 jours


    http://www.sur-la-toile.com/mod_News...e_4055___.html

    -----
    desole pour le manque de ponctuation

  2. Publicité
  3. #2
    invité576543
    Invité

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Ca doit dépendre du boeuf: il y a 500 ans, ils arrivaient à produire de la viande alors qu'ils n'avaient ni essence, ni ampoules de 100 W.

    Avec le boeuf, avant de le manger, ils faisaient des centaines ou des milliers de km en charriot. Et en plus, avec la graisse du boeuf, ils faisaient des chandelles qui leur permettaient de s'éclairer.

    Cordialement,

  4. #3
    Tofu

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    en habitant en ville je faisais moins de voiture et plus de velo, mais je mangeais plus de viande donc finalement je poluais peut-etre plus. Ca fait reflechir...
    desole pour le manque de ponctuation

  5. #4
    f6bes

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Bjr tTofu,
    Du moment qu'on arrive sur terre , on pollue: y a plus qu'à !!!
    Bonne journée

  6. #5
    invité576543
    Invité

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Le problème de la viande de boeuf peut illustrer un problème général, la non linéarité des effets secondaires d'une activité.

    Déjà, il faut se donner une situation de référence. Sans les humains, on peut imaginer qu'il y aurait des bovins, et des prédateurs de bovins. Si on prend comme exemple une zone sauvage d'Afrique, on y trouve des bovidés (buffles, éland, koudous, antilopes, gazelles, ...) et des prédateurs (lions, hyènes, ...).

    Considérons que la situation de référence n'est pas une situation avec pollution.

    En Europe par exemple, les prédateurs des bovins ont été remplacés par l'homme. S'il y avait autant de bovins que dans la situation de référence, avec une ponction similaire par les prédateurs, consommant sur place, il n'y aurait pas de pollution non plus.

    Ainsi, il est possible de manger de la viande de boeuf sans polluer (@f6bes: vu comme ça, on peut être et ne pas polluer...). Mais cela ne représente pas une masse énorme de viande.

    Le nombre d'humains étant grand, et le "besoin" qu'ils expriment en viande de boeuf tel qu'on en fait l'élevage: la population de bovins est plus élevée que celle de référence (à vérifier, en fait...), et la ponction plus élevée.

    Si cet élevage consiste à nourrir le cheptel avec la production naturelle de biomasse, par exemple celle fournie par une prairie laissée croître sans ajout, sans intrant, la seule pollution additionnelle est celle due aux bovins eux-mêmes, et au transport.

    Cela fournit une certaine production de viande, avec une pollution somme toute limitée. C'est à peu près la situation qui règnait il y a 200 ans et plus; peut-on dire que la consommation de boeuf était une source de pollution, à cet époque?

    Mais cette production "naturelle" n'est pas assez pour les appétits humains. La production est augmentée par des engrais chimiques qui polluent tant à la fabrication que par les résidus qu'ils laissent. Elle est aussi augmentée par l'usage de farines de poisson, dont la pêche et le traitement polluent. Elle est augmentée par le transport de ces aliments et intrants, et aussi de paille. omme les pays riches sont demandeurs d'encore plus de viande qu'ils peuvent en produire, et en importent d'autres pays lointains, augmentant encore à la pollution.

    Si on traçait la courbe de la pollution en fonction de la consommation totale d'un pays occidental, on vérifierait qu'elle n'est pas linéaire: la pollution croît plus vite que la production.

    Ainsi, les premiers kg de viande ne polluent pas, les suivants un peu plus, et les derniers beaucoup. En particulier, la pollution à la marge, celle ajoutée si on augmente la consommation, est très élevée en proportion.

    Vu comme cela, ce n'est pas tant la consommation de viande de boeuf qui pollue, mais la consommation de trop de viande de boeuf.

    Si on était capables de se restreindre, on pourrait consommer un peu de viande de boeuf (ou d'autre chose) sans polluer.

    N'accusons pas la viande, mais plutôt l'appétit immodéré de viande qu'on en moyenne, les humains.

    Cordialement,

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Un Spécimen

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Bonjour

    Eh bien je crois que mmy a bien répondu en effet les principales cause de pollution ce sont:
    La dépense d'énergie fossile que font les éleveurs avec leurs machines pour tout les travaux dans leurs élevages : déplacer une botte de paille, déplacer le fumier, déplacer les animaux pour les transporter dans un autre pré, transporter les aliments, etc... Quoi que fasse l' éleveur il utilise son tracteur.
    Et viens ensuite la trop grande quantité de ses animaux, la trop grande appétit des humains pour la viande et aussi, on ne le dit jamais assez, la trop grande quantité d'humains sur la planète.
    Le premier devoir de l'homme devrait être de préserver l'habitat de ses descendants.

  9. Publicité
  10. #7
    Tofu

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    De toute facon c'etait evident qu'il est couteux energetiquement de produire de la viande puisqu'il faut elever un animal que l'on nourrit, soigne, etc..., mais je me doutais pas que la note etait si salee.
    Ce message, en tant que consommateur lambda, qui achete sa viande au supermarche...
    a+
    desole pour le manque de ponctuation

  11. #8
    yves25

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Je n'arrive pas à remettre la main sur la référence mais j'ai gardé en mémoire que pour la même quantité d'énergie fournie au consommateur, la viande était 7 fois plus émetteur en CO2 que les céréales.

    On peut d'ailleurs raffiner parmi les viandes comme parmi les céréales (poulet de batterie contre charolais et riz contre blé par exemple)
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  12. #9
    Démostène

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Je n'arrive pas à remettre la main sur la référence mais j'ai gardé en mémoire que pour la même quantité d'énergie fournie au consommateur, la viande était 7 fois plus émetteur en CO2 que les céréales.

    On peut d'ailleurs raffiner parmi les viandes comme parmi les céréales (poulet de batterie contre charolais et riz contre blé par exemple)
    Salut,
    Il me semble que l'impact "eau" était aussi pas mal, si je me souvient bien, c'est 8.000 litres d'eau pour "faire" 1Kg de viande.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  13. #10
    invite765732342432
    Invité

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    Il me semble que l'impact "eau" était aussi pas mal, si je me souvient bien, c'est 8.000 litres d'eau pour "faire" 1Kg de viande.
    @+
    Oui, mais 8000 litres sur combien de temps ? J'ai lu à peu près 2.5 à 3 ans ce qui divise déjà beaucoup la quantité nécessaire par an (comme les végétaux)

    Et puis, l'eau est (a priori) moins problématique vu qu'elle fonctionne en cycle (contrairement au pétrole). Donc l'eau utilisée n'est pas vraiment perdue (sauf si elle est polluée lors de son utilisation)

    Cela dit, ce sont quand même des chiffres intéressants à connaître...

  14. #11
    yves25

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Oui, mais 8000 litres sur combien de temps ? J'ai lu à peu près 2.5 à 3 ans ce qui divise déjà beaucoup la quantité nécessaire par an (comme les végétaux)

    Et puis, l'eau est (a priori) moins problématique vu qu'elle fonctionne en cycle (contrairement au pétrole). Donc l'eau utilisée n'est pas vraiment perdue (sauf si elle est polluée lors de son utilisation)

    Cela dit, ce sont quand même des chiffres intéressants à connaître...
    Bonjour

    Ce n'est certes pas la même question néanmoins
    1 climat et disponibilité en eau sont liés et le réchauffement devrait s'accompagner d'une raréfaction de la ressource dans beaucoup de régions (y compris le sud de l'Europe et le pourtour mediterranéen)
    2 l'eau renouvelable (= précipitation - évaporation) est très inégalement répartie et c'est potentiellement source de pas mal de pbs à ne pas négliger

    Question: peut on continuer longtemps à faire pousser du maïs dans le sud ouest par exemple?
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  15. #12
    invité576543
    Invité

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Question: peut on continuer longtemps à faire pousser du maïs dans le sud ouest par exemple?
    La réponse est oui. Par contre à la question "peut-on continuer à faire pousser le maïs un peu partout dans le sud-ouest comme on le fait maintenant?", la réponse est plus réservée.

    En effet, près des Pyrénées, l'irrigation est faite par un vaste système de canaux gravitaires qui amène l'eau des Pyrénées dans les champs. C'est une manière efficace d'utiliser la ressource disponible; pourquoi s'en priver?

    Par contre l'irrigation avec de l'eau pompée loin et amenée par pompes, ce n'est pas pareil.

    C'est comme le boeuf, ce n'est pas irriguer le problème, c'est trop irriguer.

    Je trouve qu'on confond trop souvent dans ce genre de sujet l'usage des ressources à la marge, en moyenne, et minimale. La très haute valeur de la consommation de ressources et de pollution à la marge reflète le "toujours plus" de la consommation, et tire la moyenne vers le haut. Mais en inférer qu'on ne devrait pas faire telle ou telle production parce que le coût (en ressources, en pollution, etc.) à la marge (ou en moyenne) est trop élevé passe à côté du vrai problème. Il existe, àmha, un volume de production (et donc de consommation) "raisonnable" et il n'est pas nul.

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 27/08/2007 à 19h02.

  16. Publicité
  17. #13
    yves25

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    On est d'accord, je me suis mal exprimé
    La question devient donc: est on , actuellemnet à l'intérieur de ces limites raisonnables d'utilisation de la ressource renouvelable.
    L'est on globalement dans le SO?
    L'est on seulement régionalement (à plus petite échelle)?
    Il me semble que ta réponse est 2, je me trompe?
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  18. #14
    invité576543
    Invité

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    L'est on globalement dans le SO?
    L'est on seulement régionalement (à plus petite échelle)?
    Il me semble que ta réponse est 2, je me trompe?
    Oui. J'y connais pas grand chose, mais entre ce que j'ai vu et et lu, c'est 2: il y a une partie du SO où la culture irriguée est "raisonnable"!

    Cordialement,

  19. #15
    Démostène

    Exclamation Re : concsommation de boeuf et CO2

    Salut,
    J'ai retrouvé le lien vers l'article dont je me souvenais ( à peu près)
    http://www.delaplanete.org/Rien-de-personnel.html

    Avec les noms des auteurs des extraits, il est possible de retrouver les études en question.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  20. #16
    Cécile

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Le problème du boeuf (et du veau), ce n'est pas uniquement les dépenses d'énergie pour faire pousser les céréales qui le nourrissent, ou l'utilisation de pétrole pour fabriquer les engrais de ces mêmes céréales. C'est aussi que le boeuf est un ruminant, et qu'il émet donc pas mal de méthane lors de sa digestion. Méthane qui est, rappelons le, un gaz à effet de serre vingt fois plus puissant que le CO2.
    L'idéal pour la planète est bien sûr d'être végétarien. Mais si on aime trop la viande, mieux vaut manger du poulet ou du porc que du boeuf ou du veau. Le mouton est entre les deux.

  21. #17
    Garion

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Le pire n'est d'ailleurs pas le bœuf, mais le veau.

  22. #18
    Ryuujin

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    L'idéal pour la planète est bien sûr d'être végétarien.
    J'en doute fortement.
    L'idéal pour la planète est à mon avis de consommer raisonné, responsable et local.
    Il vaut 100 fois mieux à mon avis les poules de son jardin, le bovin ou ovin a viande élevé en paturage etc... que du tofu qui vient d'on ne sais où, ou des fruits complètement hors saison pour avoir sa dose de vitamines.

    Faudrait pas oublier que l'élevage est à l'origine un mode de recyclage, et qu'il l'est encore dans nombre de régions du monde.

    Au passage, ces chiffres sur la consommation en eau etc... sur quel base sont-ils calculés ? sur une ration standard j'imagine, mais laquelle ?
    Les jachères et paturages sont-ils comptés au même titre que les céréales qui ne fournissent qu'une partie de la ration en élevage intensif ?

  23. Publicité
  24. #19
    Démostène

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    ....
    Au passage, ces chiffres sur la consommation en eau etc... sur quel base sont-ils calculés ? sur une ration standard j'imagine, mais laquelle ?
    Les jachères et paturages sont-ils comptés au même titre que les céréales qui ne fournissent qu'une partie de la ration en élevage intensif ?
    Salut,
    " L’alimentation normale d’une personne aux Etats-Unis exige 15’876 litres d’eau par jour (pour abreuver les animaux, irriguer les cultures, pour la transformation, le lavage, la cuisson, etc.). Une personne avec une alimentation végétalienne ne consomme que 1134 litres par jour.

    Richard H. Schwartz, dans Judaism and Vegetarianism"
    extrait du lien donné juste au dessus.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  25. #20
    Ryuujin

    Re : consommation de boeuf et CO2

    cela ne réponds pas à ma question : d'où sortent ces chiffres ? comment sont-ils calculés ? sur quelles bases ?

    Qui nous dit que ce ne sont pas carrément des chiffres bidons ?

    En outre, une référence sérieuse ne serait pas du luxe.

  26. #21
    Démostène

    Cool Re : consommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    cela ne réponds pas à ma question : d'où sortent ces chiffres ? comment sont-ils calculés ? sur quelles bases ?

    Qui nous dit que ce ne sont pas carrément des chiffres bidons ?

    En outre, une référence sérieuse ne serait pas du luxe.
    Salut,
    C'est donné plus haut, tu peux aussi achetter le bouquin :
    "Richard H. Schwartz, Ph.D., is Professor Emeritus of Mathematics at the College of Staten Island, New York. He is the author of Mathematics and Global Survival, Judaism and Global Survival and Judaism and Vegetarianism. He lives in Staten Island, New York."

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  27. #22
    miniTAX

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    " L’alimentation normale d’une personne aux Etats-Unis exige 15’876 litres d’eau par jour (pour abreuver les animaux, irriguer les cultures, pour la transformation, le lavage, la cuisson, etc.). Une personne avec une alimentation végétalienne ne consomme que 1134 litres par jour.
    Oui mais bon, les végétaliens champions olympiques ou de jeux d'échec, il n'y en a pas beaucoup non plus.
    D'ailleurs, on devrait déconseiller tous ces jeux inutiles et gaspilleurs de ressources et d'énergie (c'est qu'un stade, ça consomme un paquet d'énergie).
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  28. #23
    Démostène

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Oui mais bon, les végétaliens champions olympiques ou de jeux d'échec, il n'y en a pas beaucoup non plus.
    D'ailleurs, on devrait déconseiller tous ces jeux inutiles et gaspilleurs de ressources et d'énergie (c'est qu'un stade, ça consomme un paquet d'énergie).
    Salut,
    Peut-être pour les champions olympiques, mais je ne vois pas le lien pour ce qui en est des joueurs d'échecs Penses-tu que les végétaliens soient moins performants intellectuellement que les autres omi-carnivores ?
    ( Quant à ton idée sur les stades, entièrement d'accord, même il faudrait taxer un max les compet auto/motos, mais il "faut" des jeux pour la plèbe ! Sinon, c'est la révolution !)
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  29. #24
    Ryuujin

    Re : consommation de boeuf et CO2

    C'est donné plus haut, tu peux aussi achetter le bouquin
    nop, j'aimerais mieux une référence sérieuse, par exemple une publication scientifique où le calcul est détaillé.

    Mais toi qui as le bouquin, pourrais-tu détailler le calcul histoire de donner un rien de valeur à ces chiffres ? si c'est fait dans le bouquin bien sûr...

  30. Publicité
  31. #25
    fenkys

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Garion Voir le message
    Le pire n'est d'ailleurs pas le bœuf, mais le veau.
    Tu as tout faux. Le boeuf avant d'être boeuf est forcement veau. Si le boeuf adulte pollue moins qu'un veau, il a pollué fortement avant quand il n'était que veau.

    En valeur cumulée, la viande de veau est donc moins polluante que celle de boeuf, même si en instantanée le boeuf rejete moins de CO2 et de méthane et consomme moins de nourriture que le veau.

  32. #26
    Démostène

    Talking Re : consommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    .....Mais toi qui as le bouquin, pourrais-tu détailler le calcul histoire de donner un rien de valeur à ces chiffres ? si c'est fait dans le bouquin bien sûr...
    Salut,
    Encore une fois, tu tirres des conclusions érronées de supputations : je n'ai pas le bouquin .
    Tu peux toujours essayer de contacter Richard H. Schwartz par internet au College of Staten Island, New York..... si il daigne te répondre...
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  33. #27
    ossau

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par fenkys Voir le message
    Tu as tout faux. Le boeuf avant d'être boeuf est forcement veau. Si le boeuf adulte pollue moins qu'un veau, il a pollué fortement avant quand il n'était que veau.

    En valeur cumulée, la viande de veau est donc moins polluante que celle de boeuf, même si en instantanée le boeuf rejete moins de CO2 et de méthane et consomme moins de nourriture que le veau.
    en fait tout dépend du mode d'élevage, intensif en stabu avec engrais azotés et céréales ou extensif( 8 mois dans l'année à l'herbe)
    veau sous la mere ou au lait en poudre.............

    http://www.paysan-breton.fr/article/...u-carbone.html

  34. #28
    Ryuujin

    Re : consommation de boeuf et CO2

    Encore une fois, tu tirres des conclusions érronées de supputations : je n'ai pas le bouquin .
    Tu cites des chiffres qui tombent du ciel comme ça, avec des références que tu n'as pas lu, et cela ne te dérange pas ?

  35. #29
    polo974

    Re : concsommation de boeuf et CO2

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    ...
    C'est aussi que le boeuf est un ruminant, et qu'il émet donc pas mal de méthane lors de sa digestion. Méthane qui est, rappelons le, un gaz à effet de serre vingt fois plus puissant que le CO2.
    L'idéal pour la planète est bien sûr d'être végétarien. Mais si on aime trop la viande, mieux vaut manger du poulet ou du porc que du boeuf ou du veau. Le mouton est entre les deux.
    C'est tout de même assez drôle cette histoire de méthane vacher.
    Les marécages et autres forêts humides où ça fermente fort et de façon tout ce qu'il y a de plus naturelle existent et j'espère existerons encore longtemps.
    Car si on fait la chasse au méthane, il faudrait raser toute l'Amazonie, ce lieu humide et putride, grand producteur de méthane...

    Ensuite conseiller de manger du porc ou du poulet, quand on sait comment la Bretagne est profondément polluée dans touts ces nappes phréatiques (la France est sous la menace de très grosse amendes pour non respect de l'environnement), ça devient grotesque.

    Comme déjà dit, ce n'est pas tant le type de nourriture qu'il faut revoir, mais la quantité et la façon de la produire.

    Il est débile de pomper toujours plus profond pour arroser une plante tropicale (maïs) dans des zones faiblement arrosées.
    Il est débile de penser que la terre est un filtre permanent aux cochonneries qu'on y déverse. Un filtre, c'est soit à nettoyer de temps à autre soit à usage unique quand on ne sait pas le faire, et c'est le cas de la terre...

  36. #30
    polo974

    Re : consommation de boeuf et CO2

    Vu les chiffres dans le lien (75kg de méthane par an), une vache pèterait 300 litres de méthane par jour, c'est un sacré gisement d'énergie pour l'agriculteur, si ce chiffre est vrai...
    Idem pour les bouses, une valorisation intelligente réduirait les coûts de prod. mais l'industrie agroalimentaire n'y voit pas d'intérêt (le paysan recycle donc achète moins)...

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] Consommation de CO2 par les plantes?
    Par kalypso dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/11/2007, 11h58
  2. consommation
    Par darkpilou1 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/05/2007, 19h43
  3. Consommation
    Par pokpokpok dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/05/2004, 22h54