Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?



  1. #1
    Squared

    Question Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?


    ------

    Bonjour à tous,

    Selon vous ? (voir intitulée)

    Je pense que c'est assez superficiel et que le film mise surtout tous sur l'action et les effets visuel ...

    Enfin, je n'ai jamais fais de philosophie ! donc il se peut que je me trompe ...

    Merci à tous

    @lexandre F.

    -----
    "Qu'est-ce qu'il y a avant le big bang ? ... et bien l'apéro ! " - PVB

  2. Publicité
  3. #2
    Latyl

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    Matrix, c'est un remake "an 2000" de l'allégorie de la caverne de Platon, ou encore une redite du célèbre "Je pense donc je suis" de Descartes.

    Je pense donc je suis.
    Au fait, savez-vous ce que signifie cette phrase et d'où elle vient ?

    Explication de ce que Descartes a pensé :

    "Je pense" .... donc je suis bien un humain.
    Hum....mais je pourrais très bien être une machine ou un simple cerveau baignant dans un liquide nutritif et branché sur des électrodes, imaginant ce que je vois et ce que je ressens.
    Bon alors "je doute que je pense".
    Donc je suis un humain.
    Hum.... oui mais une machine pourrait très bien douter aussi.
    Je peux donc très bien être une machine ou avoir un destin défini.
    Soit, bon alors dans ce cas "je suis en train de douter que je puisse douter".
    Donc cette fois je ne suis pas une machine, car une machine dont le doute serait programmée ne pourrait pas faire preuve de libre arbitre en doutant du fait qu'elle puisse douter.
    OK, donc c'est bon, je suis bien humain.
    "Je pense, donc je suis."
    CQFD.

    Du Matrix avant l'heure je vous dis

  4. #3
    Krakatau

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    Il me semble que les premier éléments du scénario (le premier volet de Matrix) avaient quelque chose de convaincant et digne en son genre de la trame de grands romancier de science-fiction tel Van Vogt, Philip K Dick ou Brian Aldiss

    La suite (sur ce terrain !) n'a peut-être pas été de la même veine...

    Il s'agit de films a grand spectacle, pas de films d' auteurs, le reste coule donc de source...

  5. #4
    scientist

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    D'accord pour rendre les hommages au premier.

    Les deux autres ne rapportent presque que du pognon. Il mette fin tout de même à un cycle infini d'univers supperposé.

    Pour le premier je rajouterais que c'est une vision des risques de blue brother, une peur du créateur (Frankenstein, ...), une volonté au libre arbitre que la science à détruit (sûrement vrai mais psychologiquement utile...) et une nouvelle fois la supériorité de l'homme finalement (égocentrique, toujours).

  6. #5
    Nirgal

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    C'est vrai que Matrix a ça de philosophique qu'il reprend les thèmes les plus classiques et les plus anciens de la philosphie, pour les "mettre en scène".

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    bardamu

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    Citation Envoyé par Latyl
    Matrix, c'est un remake "an 2000" de l'allégorie de la caverne de Platon, ou encore une redite du célèbre "Je pense donc je suis" de Descartes.

    Je pense donc je suis.
    Au fait, savez-vous ce que signifie cette phrase et d'où elle vient ?

    Explication de ce que Descartes a pensé :

    "Je pense, donc je suis."
    CQFD.

    Du Matrix avant l'heure je vous dis
    Salut,
    mais quand "je" doute à quoi correspond ce "je" ?
    Est-ce que penser détermine une identité, un "je" ?
    Ca pense donc ça est, mais comment passe-t-on d'un "ça" indéterminé à ce "je" qui prétend se fonder en pensant ?
    Comment sais-je que je suis moi ?
    En fait, il s'agit d'une réfutation du "Cogito ergo sum" qui a été faite par Kant il y a 200 ans : la conscience est une fonction de la pensée et ne peut être objet de connaissance. C'est quelque chose qui pense "je" et non pas "je" qui pense.

    P.S. : En matière de science-fiction et de thèmes philosophiques, je rejoins Krakatau sur Philip K. Dick qui me semble incontournable. Il a notamment inspiré les films Blade Runner, Total Recall, Minority Report, Confessions d'un barjot (film français pas de science-fiction) et sans doute The Truman Show (où alors la coïncidence est troublante...).
    Ses thèmes récurrents : qu'est-ce que le réel ? qu'est-ce qu'un être humain ? rapport entre l'univers mental et l'univers physique ? combien a de vitesses un vélo avec 3 plateaux et 5 pignons ?
    Quelques titres : Le Dieu venu du Centaure, Simulacres, Le Maitre du Haut Chateau, Ubik, Substance mort, Glissement de temps sur Mars

  9. Publicité
  10. #7
    quetzal

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    pour ma part je dirais que ça ressemble fortement a la philosophie de berkeley... qui disait que dieu(matrix) est a l'origine de toute nos sensations... bref une sorte d'univers virtuel... ce point de vue logique n'a toujours as été cassé... a bon entendeur...

  11. #8
    dupo

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    peut être que vous êtes passé à coté d'autre idées du films qui pour moi étaient assez fortes dans les deux derniers épisodes.
    concernant le destin, notre condition humaine, concernant la nature humaine et la guerre (cf aussi animatrix).

    pour parler de descartes...
    Je pense, donc je suis."
    équivaut à "si je ne suis pas, alors je ne pense pas"...
    ce qui est d'une trivialité déconcertante....

    on peut se mettre d'accord sur le fait que:
    "si je ne suis pas, alors je ne peux pas manger...."
    ce qui équivaut à:
    "si je peux manger alors je suis"....

    et vous pouvez en inventer autant que vous le voulez....

  12. #9
    MaTuNgA

    Thumbs down Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    Pour moi Matrix, au niveau philosophique, c'est de la foutaise du debut a la fin, meme si le debut est tout de même plus interessant que la fin.

    Le passage de Matrix reloaded sur les machines (Controlons nous les machines ou sommes nous controlés par elles) est particulierement ridicule.

  13. #10
    Nexis

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    Je ne comprend pas pourquoi y'a du monde qui cherche à sortir de la matrix. Quel est l'avantage d'être à l'extérieur? Le monde serait identique jusque tu dois faire un effort pour atteindre un des deux.

    Le gars -je me souviens plus de son nom- qui a comme épouse la belle fille qui voulait embrasser Néo, celui qui détenait le gars aux milles clés, il l'avait compris l'affaire.
    Qui suis-je? J'étais.

  14. #11
    Jo

    Re : Philosophier "MATRIX" : superficielle ou recherchée ?

    Bonjour tout le monde!

    Nexis:
    Je ne comprend pas pourquoi y'a du monde qui cherche à sortir de la matrix. Quel est l'avantage d'être à l'extérieur?
    C'est exactement la meme chose que la physique: on vit tres bien sans savoir comment a été formé l'univers. Pourtant on cherche a savoir comment il a été fait. La fameuse verité, ne pense tu pas?

    MaTuNgA:
    Pour moi Matrix, au niveau philosophique, c'est de la foutaise du debut a la fin, meme si le debut est tout de même plus interessant que la fin.
    Pourrait tu argumenter? Car une reponse comme la tienne ne sert a rien.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 23h12
  2. RAID "Matrix configuration" Logiciel? (pour Asus P5B)
    Par Aragorn_54 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/10/2007, 16h22