Page 7 sur 12 PremièrePremière 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 181 à 210 sur 345

Einstein c trompé, le temps n’existe pas



  1. #181
    Floris

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas


    ------

    Oula j'ai pas comprit là, que veux tu dire par Discret en relativité générale et continu en MQ ?? En relativitée, le temps est continu. N'es pas?

    -----

  2. #182
    BioBen

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Je pense qu'il a inversé... chez moi aussi le temps est continu en RG, et discret en MQ (temps de planck)....
    a+
    ben

  3. #183
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut Floris

    C'est la question que je me poses, mais le temps est-il continu également en MQ. L'interprétation mathématique du temps est-il de type dimentionnelle l'une par rapport à l'autre (RG-MQ). Il me semble que le temps n'est pas encore quantifier, et si non alors pourqu'oi, quelle sont les difficultées pour y arriver. Vous savez les math sont mon point faible.

    Je viens de réaliser une chose extraordinaire, qui va peut-être vous parraitres un peut simpliste et dépasser. Je viens de me rendre contre que nous observons notre Univers de manière contracté en distance et dilaté dans le temps (de forme virtuelle bien sur, car nous disons état vibratoire transitoire pour chaques systèmes à référentielle relativiste différents). Ce que je veut dire, c'est quand nous observons une galaxie très lointaine, situé par exemple à 13,7 milliards AL. Nous observons en réalité la position spatiale de celle-ci de voilà 13,7 milliards AL et l'image que nous observons de cette galaxie fait partie de son passer de la même ordre de grandeur (petit voyage temporelle virtuelle pour nous par rapport à l'image de la galaxie observée). Donc pour les deux référentiels les interprétations mathématique sont d'ordre relativiste pour les distances et disont également pour le temps par la transition vibratoire des systèmes entre deux événements, soit X le point de départ et Y notre observation (équivalence avec dilatation temporelle). L'éloignement réelle de la galaxie est donc déterminé par la distance apparente actuellement observable qui est contracter par la distance parcourut d'ordre relativiste, a cela il faut ajouter la distance parcourut supplémentaire par le mouvement expensif de l'Univers depuis 13,7 milliards AL et par le mouvement propre de celle-ci. Donc elle se trouve en réalité vraiment beaucoup plus loins que 13,7 milliards AL. La lumière de cette galaxie à également voyagé dans le sans opposé de 13,7 milliards AL. Donc nous sommes maintenant rendu à un minimum très minimale de 27.4 milliards AL de rayon et de distance pour cette direction du ciel de notre observation. A cela il est logique de rajouter un autre 27.4 milliards AL dans la direction opposée de notre observation et ce retrouvant de l'autre coté de la terre. Nous sommes maintenant rendu à plus de 54.8 milliards AL de distance et de diamêtre pour notre Univers à demi observable. Les deux extrimitées de ses angles d'observation (les deux rayons opposés) se recourbe t'elle sous l'influence de la métrique spatiale pour ce rejoindre à leur extrimité ou le rayon de l'Univers est-il encore plus grand que cela. Question.......

    A++

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  4. #184
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut BioBen et merci.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  5. #185
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut à tous

    L'interprétation mathématique du temps est-il de type dimentionnelle l'une par rapport à l'autre (Relativité Général-Mécanique Quantique). Il me semble que le temps n'est pas encore quantifier en MQ, et si non alors pourqu'oi, quelle sont les difficultées pour y arriver.
    Personne peut m'éclairer quelque peut là-dessus.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  6. #186
    Gaétan

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Peux-tu nous éclairer sur la signification de la question ?

  7. #187
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut

    Ok on laisse tombé le temps. À part le principe d'interministe d'Heizengberd, qu'est-ce qu'il manque pour réunir relativité général et mécanique quantique. Qu'est sont les incompatibilités l'une par rapport à l'autre. SVP

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  8. #188
    DonPanic

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Slu
    Dis donc glevesque, ça commence à bien faire, ça ne te suffit donc pas d'avoir un orthographe à coucher dehors, tu te sens vraiment obligé de massacrer les noms des scientifiques ?

  9. #189
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Mille pardont, "Heisenberg".
    Dernière modification par glevesque ; 20/10/2004 à 20h23.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  10. #190
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut

    Je reviens au poste 183.

    Maintenant immaginons que par un mystérieux phénomène de la nature, entremélé d'une extraordinaire coincidence qui se serait produit lors de ma naissance. Qui remonte déjà à bien longtemps. Un double de moi-mème aurait été transporté ou télétransporté par effect d'intrication (EPR), sur une mystèrieuse planète très hypothétique, et qui graviterait autoure d'une étoile se trouvant justement dans cette mystérieuse galaxieXY la plus lointaine, située à plus de 13,7 milliards d'années-lumière de nous.

    Aujourd'hui et en ce moment très précis de la journée, je désides d'observer le ciel étoilée avec le télescope le plus puissent de la terre, car je veut observer cette galaxieXY qui est la plus éloignée de nous. En ce même moment très précis, mais située de l'autre coté de l'Univers. Mon jumeau (intriqué/quantique) décide d'en faire autant. Mais cette fois-ci il doit observer dans la direction opposée de la mienne, pour observé mon lieu de résidance galactique (La Voie Lactée), qui est pour lui également le point observable le plus éloigné de lui.

    Nous observons donc tous les deux et de manière instantané, la lumière fossile de nos lieu de rédisance galactique réciproque. Nous observons et interprétons l'histoire passer de chacune de nos galaxie résidente. Pour chacun de nous (les jumeaux), nous interception des images du passer de l'autre et remontons ainsi dans le temps jusqu'à 13,7 milliards d'années-lumière. Cette époque correspond juste un peut avant la naissance même de chacune de nos galaxies.

    La lumière recue et analyser par nos télescope à chaque instant, fait partie d'une photo instantanée pris sur le vif temporelle immédiat, qui correspond au moment présent de chaque instant. La lumière véhicule ainsi l'information à la vitesse C, qui est la vitesse limite à travers tous l'Univers, et elle fige donc l'information qu'elle transport dans l'immensité des espaces intergalactique. La Lumière nous fournis donc une information dilatatoire prit sur le vif, sur l'aspect transitoire de l'évolution vibrationnelle des systèmes observés. Pour les jumeau, le moment présent est le même pour les deux, et d'apréciation Universelle. Leurs observations et analyse des photons recuent, leurs permettes mutuellement de conclure que c'est l'aspect vibrationnelle de la matière-énergie qui est le réelle indicateur de l'aspect temporelle des choses. Elle est le véritable indicateur temporelle qui fait apprécier l'évolution transitoire des choses, l'une par rapport aux autres et cela par échange et influence mutuelle d'énergie. Le temps n'est qu'une variable d'unitée de mesure parmit tent d'autre, et elle peut prendre n'importe qu'elle valeurs.

    La transition évolutive des choses, nous indiques la vitesse à laquelle elle s'éffectut par l'entremise du vecteur vitesse qui détiend en son seint les paramêtres variables associé aux unitées de mesure scalaire relationnellle de l'espace et du temps. Ainsi toute vitesse comparé dans une relation mathémathique avec la vitesse limite grand C (v/c), va subire des contractions sur les distance et une dilatation sur la variable temps. Cette relation mathématique respecte la limite de propagation de C dans le vide, par une relation de proportionnalité (v/c) qui empèche l'additivitée des vitesses qui lui serait supérieur. Cette relation est l'indicateur de l'état vibrationnelle de la matière-énergie. À la vitesse grand C, tous ce fige et semble immobile. Ainsi les photons nous transmêttes finalement des images décalées d'un événement, par rapport à l'aspect vibratoire initiale du système émetteure de l'information. Ainsi les photons de la lumière nous donnes l'impression d'une dimension suplémentaire pour interpréter l'information recut. La vitesse de la lumière est la même dans tout les référentiels, ce qui veut dire qu'elle est indépendante de la métrique gravitationnelle qui est l'indicateur associé à l'état vibratoire des systémes (impulsion-vitesse, rotation/translation).

    La lumière transmet donc, comme information-énergie des états transitoires figé de l'évolution des systèmes, à une vitesse limite grand C. C'est différents états transitoire transmient par les photons, interagient à leurs toures avec la rencontre de matière-énergie et transmet et communique ainsi à distance leur influence pour un nouvel état évolutif et vibratoire à travers l'Univers.

    Maintenant les jumeaux désides d'observer respectivement dans la directoin opposée de leurs point initiale. Ils veulent calculer la dimension de l'Univers et voire par le fait même s'il est opossible de voir l'image renversée de leurs première galaxie observée précédement et tester du fait même la courbure de la métrique de l'Univers.

    Question posé par macimo à J.P. Luminet :

    En effet, il est impossible d'avoir une vision "en simultané" de l'univers, piuique toute observation plongeant dans l'espace nous conduit également dans le passé. Par exemple, une galaxie dont la lumière a mis 13 milliards d'années pour nous parvenir est aujourd'hui située (à cause de l'expansion de l'espace durant ces 13 milliards d'années) non pas à 13 milliards d'années-lumière (comme la plupart des gens le croient), mais à une distance beaucoup plus grande, de l'ordre de 50 milliards d'anées-lumière. Evidemment, on ne la voit pas là où elle est aujourd'hui. Néanmoins, la connaissance du passé permet de calculer le présent et le futur (c'est le propre des bonnes théories prédictives); il n'y a donc aucun problème à évaluer le taux d'expansion de l'univers AUJOURD'HUI, même si on ne l'observe que dans le passé...
    Maintenant ils savent tous les deux, qu'ils se trouvent en réalité à plus de 50 milliards d'anées-lumière de distance l'un de l'autre. Et que dans la direction opposée de chacun de leurs référentiels d'observations, il y a également une distance mutuelle de 50 milliards d'anées-lumière. Nous en sommes maintenent à plus de 150 milliards d'anées-lumière pour le diamêtre de notre Univers. A cela il faut rajouter à chaque extrimitée, un espace vide de toute galaxie et située à une distance équivalente au temps de formation de leur propre galaxie et étoile. Nous avons maintenent un diamêtre approximatif de 160 milliards d'anées-lumière pour notre Univers. Nos jumeaux en regardant respectivement dans la direction opposée l'un par rapport à l'autre, veulent observer l'image miroire et inversée de l'autre et ainsi de pouvoir constater le rayon de courbure de l'espace qui se trouve par delà cette espace vide de toute matière.

    En fait comment se fait cette jonction interprénétrable de la métrique spatio-temporelle, ou est-elle, est-elle observable et à qu'elle distance ce trouve t-elle..

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  11. #191
    passini

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Citation Envoyé par Chaotique
    Le temps n'est qu'une sequence d'evénements, sans matière "evénements" le temps n'existe pas.
    Bonjour,
    si je me plonge dans un immobilisme total pendant quelques dizaines de minutes, les yeux fermés, où sont les événements ? Pourtant "la pensée " du temps n'a pas quitté mon "esprit" et ... je commence à m'ennuyer ferme...

  12. #192
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut

    temps n'a pas quitté mon "esprit" et ... je commence à m'ennuyer ferme...
    Voilà un événement, tu n'est pas dans l'immobilisme des choses et le court de l'écoulement de la vie ce poursuit toujours. C'est ta conscience qui prend acte de cela, qui te préoccupe et qui te fait t'ennuyer royalement.

    Pourtant "la pensée " du temps n'a pas quitté mon "esprit" et
    Et se sont les petits bruit du quotidien, la sensasion du monde qui nous entoure et de son appréciation consciente qui te permet de dire cela. Tout ceci sont des événements axées sur l'échange d'énergie. Amicalement

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  13. #193
    Rincevent

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Message de la modération:
    Je viens de prendre le temps de faire le ménage qui s'imposait dans ce fil. S'il repart dans du hors-sujet généralisé, je me verrai dans l'obligation de le fermer.
    Rincevent

  14. #194
    Lord M

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Il me semble que le probleme de l'observation instantanée d'evenements se trouvant à des distances astronomiques est très bien expliqué dans un bouquin de Stephen Hawking (sont je ne me rappelle plus le titre).

    Je prends la discussion en cours, j'espere que ca n'a pas été déja mentionné.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  15. #195
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut Lord M

    Il me semble que le probleme de l'observation instantanée d'evenements se trouvant à des distances astronomiques est très bien expliqué dans un bouquin de Stephen Hawking
    Que veux-tu dire exactement par cela.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  16. #196
    Auguste

    Talking Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Citation Envoyé par glevesque
    bon avant de commenter, je doit vous avisez que je ne suis pas physiciens ni mathématicien (je suis de niveau collégiale en mathématique), et j'aimerais avoir en premier lieu ta définition du temps deep_turtle.

    A++
    Aïe, aïe, aïe !
    La voilà la vérité :
    La Nuit aux ailes noires
    Déposa un oeuf né du Vent
    Dans le sein du sombre et profond Erèbe
    Et tandis que passaient les Saisons
    Vint celui que tout attentait :
    L'Amour aux ailes d'or étincelantes.
    Aristophane.

  17. #197
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut

    Qui est Aristophane.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  18. #198
    Auguste

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Sportivement, je cite de tête, la connerie est à la charge du Lecteur. C'est un auteur de comédies contemporain de Socrate. Charnière V/IV° av. J.C. De nos jours cela ne fait plus tellement rire mais c'est une mine de références mythologiques et littéraires. Cette poésie est un bijou absolu, d'une profondeur insoupçonnée.

  19. #199
    roll

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Bonjour,
    revenons dans le vif du sujet:glevesque,si j' ai bien compris,tu pense que le temps n' est pas une dimension (au sens géométrique) cependant,la gravitation est une courbure de l' espace-temps,il faut bien que le temps ait une nature géométrique,sans quoi je ne vois trés bien comment tu vas expliquer certaine particularité de l' espace-temps courbe.

  20. #200
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut roll

    Très bonne question en effect. Mais voix-tu pour moi ce n'est pas le temps qui est le véritable cause ou facteur de la variabilité des choses qui résulte de la transformation avec et par l'influence et l'échange d'énergie. Le temps n'est que pour moi qu'une simple variable qui nous permet de voir les choses évoluer et transiter sur le plan vibratoire et causale des choses de la nature et interpréter par notre conscience analytique par l'aspect mathématique de la variable temps. Mais notre interprétation du temps encadre cependant très bien l'aspect transitoire de la matière-énergie, ainsi l'aspect courbe de l'espace-temps devient tout simplement l'aspect courbe de l'espace-énergie qui relie évoluabilité transitoire des choses de par l'aspect causale événementiel de la nature découlant directement de l'aspect vibratoire des systémes de matière-énergie mis en cause.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  21. #201
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    ReSalut

    En fait la dimention temporelle n'en est pas une, mais son aspect virtuelle encadre cependant bien une autre véritable dimension qui est relié cette foix-ci plus étroitement aux différents comportement de la matière-énergie qui se manifeste à travers l'expressions des différentes lois de la nature. C'est la densitée de la matière-énergie qui influence et courbe la métrique du tissus originel d'espace. Selons les différents référentiel d'énergie d'impulsion-vitesse la matiére-énergie hérites des propriétés différentielle qui sont étroitement reliés aux différentes propriétés vibratoires de celle-ci.

    L'aspect dimentionnel qui est attaché au temps, cache en réalité le tissage informel qui caractérise l'aspect causale des phénomènes. Cette aspect résulte des transitions évolutives qui sont axées sur l'échange et l'influence qu'entretiens la matière-énergie entre ces différentes structures organisationnelles et le milieu ou elle évolut. C'est l'influence et l'échange informelle qui fait évolué et transiter les choses de la nature,

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  22. #202
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    ReReSalut

    Le temps définit l'évolution et la transition des choses par rapport à des processus événementiel et causale de la nature, dont ceux-ci vont définirent directement le type de manifestation comportementale de la matière-énergie. Ces processus sont soutenut par les 4 interactions fondamentales que nous connaissont si bien maintenant. Mais le temps ne dit pas de qu'oi est faite cette matière-énergie, elle ne fait que constater et décrire sa variabilité observationnelle et transitoire selon les différents niveaux d'énergie mis en cause pour chaque système étudier et observés. Donc le temps décrit en quelque sorte un véritable phénomène qui est plutot attacher à l'aspect qui soutient le monde sensible qui est constitué de matière-énergie et qui découle en fait de sa sous-nature définissable. Le temps montre comment la matière-énergie interragie, se manifeste, se comporte et évolut par rapport aux lois Universelle, elle définit les différents niveaux transitoire que transite par succession successife et qui transforme les différents états vibrationnelle de la matière-énergie. Mais le temps n'est pas cette dimension qu'elle décrit pourtant si bien, car cette dimention est associé aux comportement de la matière-énergie du monde sensible. Le temps qui est associèe aux différents niveaux vibratoires et transitionnelle de la matière-énergie, découle de sa manière interprétative que nous attribuons à la transition causale des choses, mais ne dit rien sur le pourqu'oi et de la nature même de cette choses que nous qualifiont de matière-énergie.

    Le temps ne décrit que le comportement de la matière-énergie qui évolut, qui transite d'une état à un autre et qui finalement transforme l'aspect qui serait immobile des chose de la nature, et ce n'est pas le temps qu'il faut interpréter comme une dimension véritable de l'Univers, mais belle et bien de l'aspect de la matière-énergie qui découle directement de son essance immatériel et qui est associé à la quantification des champs de matière-énergie. Si on enlève la dimension temporelle alors la gravitation quantique devient possible mais pas les voyages temporelles

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 30/10/2004 à 19h44.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  23. #203
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut

    Si notre échelle serait celle des électrons, orions-nous pas une autre forme ou manière d'interpréter le temps. Dont celui-ci serait pour nous que manifestation relativiste et rien d'autre.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  24. #204
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut à tous

    Nous voilà maintenent rendu en philosophie. Alors ne vous gènez surtout pas de dire ce que vous pensez sur la question principale de ce fil. Et je doit remercier Rincevent pour cela.

    Allez et commenter !!!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  25. #205
    célène

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Je suis triste d’apprendre le décès du temps. Il me semblait que c’étais la perception du temps qui passe qui nous différenciait de l’animal. S’il n’existe pas pourquoi me hâterais-je dans ma quête de la connaissance. Il ne me reste plus qu’à attendre.
    Oui, mais non attendre implique une notion de temps. S’il n’existe plus je n’aurais pas de réponse. Donc je me tais. Le silence n’est pas géométrique, n’a pas d’X-Y-Z et encore moins de Temps.
    De penser cela me crée un grand vide. J’espère que le temps renaîtra bien vite. Que je puisse sentir de nouveau mon cœur battre avec ses 2 temps, systole/diastole. Mais l’un après l’autre. C’est aussi une notion de temps.

  26. #206
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    C'est par rapport à l'aspect dimentionnel de la relativité seulement

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  27. #207
    quanta62

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    N’est ce pas présomptueux de clamer une telle affirmation, remarque tu n’est pas le premier et sûrement pas le dernier !
    Pour revenir au problème du temps, admettons qu’il n’est pas réel. Mais rien nous empêche de nous servire de ce temps pour décrire les manifestation naturels macroscopiques ! Dans ces conditions ce temps ne deviendrait-t-il pas « réel » a nous humain qu’il l’avons inventé ?

  28. #208
    célène

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Cela ne me dérange pas d’admettre une quatrième dimension. Enfin jusqu’à ce qu’une nouvelle théorie remplace la précédente. Je pense aussi que le temps n’est pas une mesure à l’échelle humaine. Elle n’est pas quantifiable même par les vibrations d’un quartz. C’est aussi impalpable qu’un axiome religieux. C’est à admettre, un préambule à d’autre axiomes.
    Définition de relatif
    « Ce qui dépend d'un autre terme en l'absence duquel ce dont il s'agit serait
    inintelligible, impossible ou incorrect »

    Le temps n’existe donc uniquement que pour son auteur

  29. #209
    glevesque

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Salut quanta62

    Pour revenir au problème du temps, admettons qu’il n’est pas réel. Mais rien nous empêche de nous servire de ce temps pour décrire les manifestation naturels macroscopiques ! Dans ces conditions ce temps ne deviendrait-t-il pas « réel » a nous humain qu’il l’avons inventé ?
    Oui et je suis parfaitement d'accord avec toi, mais la question est posé par rapport aux principes relativiste qui sont associés a l'aspect dimensionnelle du temps, de la relation relativiste (V/C) qui contracte les distances et qui dilate le temps. En fait la question concerne la nature réelle du temps par rapport à la matière-énergie, de son essance, de sa consistance par rapport à la matérialité des choses et de ses aspect d'impulsion-vitesse et champs gravitationnel reliés a chacuns des référentiels d'observations (transformation de Lorentz) en relativité restreinte et générale. Nous cherchons à comprendre ce qui se cache en arrière des modèles mathématique standard qui traite le temps par des relations purement mathématique de proportionnalité qui découle directement de l'observation des phénomènes, mais qui démontre belle et bien un aspect de la nature qui existe réellement sur le plan observable, mesurable et expérimentale, mais qui n'est pas représenter directement par la seule temporalité dimensionnelle du temps, t'elle qu'interpréter par la relativite, mais semble découler d'un mécanisme de base et plus fondamentale envers l'aspect comportementale de la matière-énergie sur différentes échelle. Bon je m'arrete là pour l'intro...........

    SVP, Lire au moins la première page de ce fil, avant de commenter. Il ne s'agit pas de l'existance du temps proprement dit, mais de son interprétation dimentionnelle et relativiste par rapport à la manifestation comportemental de l'essance même de la matière-énergie.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  30. #210
    Magellan

    Re : Einstein c trompé, le temps n’existe pas

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut roll
    Très bonne question en effect. Mais voix-tu pour moi ce n'est pas le temps qui est le véritable cause ou facteur de la variabilité des choses qui résulte de la transformation avec et par l'influence et l'échange d'énergie. Le temps n'est que pour moi qu'une simple variable qui nous permet de voir les choses évoluer et transiter sur le plan vibratoire et causale des choses de la nature et interpréter par notre conscience analytique par l'aspect mathématique de la variable temps. Mais notre interprétation du temps encadre cependant très bien l'aspect transitoire de la matière-énergie, ainsi l'aspect courbe de l'espace-temps devient tout simplement l'aspect courbe de l'espace-énergie qui relie évoluabilité transitoire des choses de par l'aspect causale événementiel de la nature découlant directement de l'aspect vibratoire des systémes de matière-énergie mis en cause.A++
    Salut Glevesque,
    je n'ai pas tout lu, pas tout compris à ton blabla hardu, mais je voudrais ici échanger un point de vue.
    "...le plan vibratoire et causal des choses de la nature..."
    Tu emploies souvent le mot causal.
    Or, pour moi, ce mot sous-entend la notion de temps.
    Il y a causalité parce qu'il y a existence d'un avant et d'un après et que cet après dépend de l'avant : l'existence même de 2 événements relationnels définit le temps (ou l'engendre c'est comme tu veux).
    D'ac, le temps n'est pas la cause du changement.
    Le temps ne peut être compris comme une variable absolue : le considérer comme une simple variable et non une dimension signifierait qu'il pourrait être capable de changer d'unité - il cesserait donc d'être du temps (pour moi dire que le temps se ralenti ou s'accélère dans tel ou tel cas n'en fait pas une variable : il est toujours là, quelle que soit sa durée - c'est comme si tu disais qu'une des 3 dimensions de l'espace serait une variable, que la hauteur, par exemple, serait modifiable, voire transformable en une autre dimension).
    Pour moi, le temps est donc une dimension et l'appellation espace-temps décrit beaucoup mieux un univers causal que ton appellation espace-énergie qui ne fait pas ressortir le côté dynamique des événements.
    Et en tant que dimension, c'est aussi une représentation que nous nous faisons de notre réel.
    A +

Page 7 sur 12 PremièrePremière 7 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Einstein et le temps ?
    Par jpvr dans le forum Physique
    Réponses: 102
    Dernier message: 14/07/2009, 15h01
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 29/05/2006, 20h47