Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...



  1. #1
    invite9321657

    Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...


    ------

    Je pose un peu la question, je trouve que c'est une bonne chose d'imaginer ou on va à long terme..
    La destruction compléte (je m'attend déjà à des pessimistes extrémes)... n'est pas réaliste.. tout le monde se battra jusqu'au bout pour vivre..

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    martini_bird

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Salut,

    j'ai l'impression qu'on aura à peu près tout et n'importe quoi dans ce fil...
    Peut-être devrais-tu préciser ton point de vue ou certaines hypothèses?

    Cordialement.

  4. #3
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Non au contraire c'est une question ouverte.. j'imaginais que chacun puisse imaginer un monde particulier ..

    Style moi j'en vois plein :
    Quand tout les pays auront fusionnés que les cultures seront à peu prés unifié et auront atteint sensiblement le même niveau de dévelloppement technologiques, ça sera déjà mieux..

  5. #4
    Znarf

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Hello,

    Je ne suis pas sur que le monde va s'unifier comme tu le penses, je serais plutot d'avis qu'il va se diviser en deux : les exploiteurs et les exploites . . .

    Quand a le disparition de l'espece humaine, elle me parait possible, en tout cas dans l'etat actuel des choses (exemple un asteroide . . . Enfin aujourd'hui y a encore Bruce )

    ++

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    martini_bird

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par Znarf
    Quand a le disparition de l'espece humaine, elle me parait possible, en tout cas dans l'etat actuel des choses (exemple un asteroide . . . Enfin aujourd'hui y a encore Bruce )
    Une chose est à peu près certaine, d'après l'histoire, c'est que toutes les civilisations sont mortelles, et la durée de vie moyenne d'une civilisation (un millénaire c'est déjà pas mal) est bien inférieure à la fréquence des chocs dus aux astéroïdes.

    Citation Envoyé par One Eye Jack
    Non au contraire c'est une question ouverte.. j'imaginais que chacun puisse imaginer un monde particulier ..

    Style moi j'en vois plein :
    Quand tout les pays auront fusionnés que les cultures seront à peu prés unifié et auront atteint sensiblement le même niveau de dévelloppement technologiques, ça sera déjà mieux..
    Ben moi, je pense que quand les bisounours auront capitalisé 61,2% des parts de marché des multinationales, ce sera mieux... pour eux.

    Plus sérieusement, je parlerais plus volontiers des livres 1984, Farenheit 451 ou Le meilleur des mondes, qui te donnent un aperçu de mon point de vue.

  8. #6
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par Znarf
    Hello,

    Je ne suis pas sur que le monde va s'unifier comme tu le penses, je serais plutot d'avis qu'il va se diviser en deux : les exploiteurs et les exploites . . .

    Quand a le disparition de l'espece humaine, elle me parait possible, en tout cas dans l'etat actuel des choses (exemple un asteroide . . . Enfin aujourd'hui y a encore Bruce )

    ++
    mais t'as pas vu : Deep Impact ou l'autre film avec Bruce Willis ?

  9. Publicité
  10. #7
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par martini_bird
    Une chose est à peu près certaine, d'après l'histoire, c'est que toutes les civilisations sont mortelles, et la durée de vie moyenne d'une civilisation (un millénaire c'est déjà pas mal) est bien inférieure à la fréquence des chocs dus aux astéroïdes.


    Ben moi, je pense que quand les bisounours auront capitalisé 61,2% des parts de marché des multinationales, ce sera mieux... pour eux.
    C'est fin mais dans la logique de ta métaphore, les bisounours c'est nous.. tu es donc d'accord avec moi ! (si si)
    ahh.. le nihilisme...

  11. #8
    KarmaStuff

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Salut

    Sans parler de destruction ultime, l'avenir de l'Humanité sera le contrôle total de la génétique et les dérivés qui en découlent. Je dirais même que l'on saura vraiment tout faire dans ce domaine. Si les lois ne l'empêchent pas, des sociétés privés pourraient proposer des animaux miniatures, tel éléphant domestique de la taille d'un chat, ...

    Puis, les instruments astronomiques immenses permettront de voir directement des planètes extrasolaires, leurs reliefs, ...

    Quant à l'avenir dans le sens destruction ou pas de l'Humanité, on n'est pas à l'abri d'une épidémie mondiale, un virus si coriace qu'il faudra des décennies avant de trouver un vaccin... Ou bien la possession de l'arme nucléaire par un état extrémiste sans foi ni loi qui souhaiterait montrer aux autres pays puissants son "pseudo pouvoir" en cas de conflits majeurs...

    Qui vivra verra...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  12. #9
    Rhedae

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Salut ,

    Etre optimiste pour l'avenir me parrait insensé !
    j'imagine qu'a court terme , il va il y avoir penuri de petrole , et grosse recession , disons une inflation mondiale qui va faire tres mal aux pays industrialisés habitués a certain niveau de vie, et completement tributaire du petrole, plus les consequences des gaz a effets de serres ..Disons qu'a court terme , on risque de redescendre de notre pied d'estale , et se rendre compte de notre absurdité technologique; on detestera l'aeronautique , la bagnole , l'industrialisation ... j'imagine que l'atisanat, les chevaux et les charettes, le retour des populations en zone ruralle aurons de l'avenir. Disons lA necessité .. On interdira violement tt pollution ... On se battra non plus pour le petrole , mais pour la nourriture . Disons meme que nous pourrions prendre concience de notre decheance , notre incapacité a gerer un patrimoine naturel avant la catastrophe ; mais bon , ca pas l'air de se dessiner . Passée la guerre energetique qui etouffe un debat majeur pour l'avenir de l'humanité et la planete, la nature fera le menage d'elle meme, baisse de population , catastrophe climatiques, l'age de raison si il doit exister ( ce en quoi je doute fortement ) ne se fera pas avant les consequences violentes de nos absurdités, mais malheureusement apres . On va se prendre une grosse claque , c'est certain , vu la logique de l'economie à la croissance de production et son lien avec les degagement de Gaz a effet de serre .. Un cercle plutot viscieux et inexorable. Certainement notre concience de la nature changera a court terme . Bref on vit dans une espece d'hérési, que les generations du futur combatrons certainement plus violement que nous aujourd'hui, c'est seulement là que je voi un certain positivisme pour l'avenir ..Si on a un avenir .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  13. #10
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    j'ai pas dit que j'était "optimiste à mort"
    Bien sur ça va être de plus en plus complexe et varié.. on est pas sortit de l'auberge.. on est à l'aube (mais bon ça peut encore être trés long.. certe) de la grande remise en question de l'humain... de son identité, tant physique que consciente, à travers les différents nouveau pouvoir que la nature et la culture nous on conféré...
    Le fameux Jugement Dernier..
    Mais bon une chose est sur : l'instinct de survie existe.. Si on est dans une logique objective on doit considéré les choses tels quelle :
    Il y aura sans doute un paquet de catastrophe et de chose qu'il nous faudra tenter d'éviter.. le danger est bien réél, mais nos descendant seront eux aussi bien réél pour y faire face..
    Il est vrai que la disparition de l'espèce humaine n'est jamais impossible.. qui c'est on assistera peut-être à "La planète des Singes" ou tout autre animal..

  14. #11
    riovas

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Ce genre de discours date du début de l'humanité. Ca me rappelle comment j'ai mangé mon père que je conseille à tout le monde de lire. C'est l'histoire de l'apparition du feu. L'un des hommes/singes voit dans cet invention un terrible danger (ça vas brûler toue la vallée) et le début de la fin, une viloation dea loisde la nature. Des centaines de millier d'année plus tard : on est toujours là. La baisse du pétrole mouais 80% de l'énergie en France vient du nucléaire, pour les transports les solutions existe déjà (elles sont juste plus cher), c'est quand même un problème, surtout pour les pays émergeants. Pour l'effet de serre aussi d'ailleurs ce sont surtout les pays pauvre qui en feront les frais (Bengladesh) les pays riches ont les moyens technologique de s'adapter (ou de l'éviter mais faut pas trop rêver non plus), bien que cela se fera aux prix d’une baisse du niveau de vie.
    j'imagine que l'atisanat, les chevaux et les charettes, le retour des populations en zone ruralle aurons de l'avenir
    Je sais pas de quoi l'avenir sera fait (disparition de l'humanité, 1984, terminator, matrix, bienvenue a gattaca, etc... ?) mais si il y a bien truc que je sais c'est que sera pas ça! A part peut-être après un holocauste nucléaire quand on aura oublié les connaissances de l'ancien monde lol.
    notre absurdité technologique; on détestera l'aéronautique , la bagnole , l'industrialisation ...
    Tu dit que ce sont des absurdité qui vont disparaître, donc tu est optimiste! C'est une bonne chose que des absurdités disparaissent. Mais ce ne sont pas des absurdités : c'est la gloire de l'humanité.
    Dernière modification par riovas ; 09/12/2004 à 18h06.

  15. #12
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Salut

    Voici un texte que j'ai écris en 2002,

    Nous traversons présentement une époque de transition incomparable dans toute l’histoire de l’humanité. Et pour la première fois dans l’évolution de l’espèce humaine, nous avons la possibilité de voyager partout sur notre planète et cela en quelques dizaines d’heures seulement. Au court de XXem siècle, nous avons marché sur la Lune, explorez le système solaire, construit des stations orbitales et nous avons également la possibilité de transmette l’information de manière instantané partout sur la planète, grâce aux télécommunications. Nos différentes acquisitions sur le plan scientifiques et technologiques, nous ont permis de faire des prodiges extraordinaires sur le plan du développement et des connaissances humaines. Nous donnant ainsi un certain niveau de compréhension sur la nature sans équivalence, et ceci à travers toutes les époques de notre évolution. Nous avons aujourd’hui les moyens technologiques et le pouvoir d’influencer et de modifier l’équilibre environnemental de la planète. Cela ne tient donc qu’a nous, de lui donnée les bonnes orientations évolutives pour la préservation de la biodiversité et des différents écosystèmes qui composes la biosphère terrestre, incluant également la survie de l’espèce humaine.

    Dans ce nouveau contexte de la mondialisation des marchés, accentuée surtout par l’échange des capitaux entre les différents marchés financiers et boursiers de la planète, ne visant que le profit et la rentabilité. Nous sommes désormais tous en droit de nous poser certaines questions sur les priorités, ainsi que les valeurs sociales et morales que veulent bien transmettent nos instances politiques sur le plan international. Dans cette nouvelle perspective socio-politique et économique, nous sommes désormais tous interpellés à être plus vigilant que jamais. Nous devons tous nous questionner, afin d’acquérir une meilleure compréhension du phénomène et d’émettre des commentaires plus réfléchis et pertinents sur les différentes orientations que peut prendre cette nouvelle mondialisation des marchés. Il est de plus en plus important d'orienter les différents processus de négociations internationales, vers des valeurs plus équitables et plus justes pour tous et sans oublier les pays les plus pauvres de la planète. Cette nouvelle orientation des politiques internationales, est d’une importance vitale, si nous voulons préserver nos valeurs démocratiques, organiser une meilleure distribution des richesses, favoriser un plus grand respect de l’environnement et préserver notre propre diversité socioculturelle.

    Il faut dès aujourd’hui prendre conscience de notre réel responsabilité individuelle et collective face à nos politiques sur le plan national, international et mondial. Afin de mieux comprendre les différentes stratégies et philosophies d’actions, qui seront envisagés à l’avenir pour favoriser une intégration progressive envers les différents processus qui nous conduiront inévitablement à la mondialisation des marchés. Notre responsabilisation face à la mondialisation des marchés, est d’une très grande importance, envers le monde et la qualité de l’environnement que nous voulons donner en héritage, aux futures générations qui peupleront la terre.

    Ces différents processus de négociations face à la mondialisation des marchés, sont déjà belles et bien entamés et rien désormais ne pourra les arrêter. Ils ne feront que croîtrent de manières exponentielles, à une vitesse jamais vue auparavant et un beau jour, elle (la mondialisation) sera belle et bien là, à nos portes et dans toute sa splendeur. Alors quelles seront les lois et les règles qui régulariseront et contrôleront le commerce et les échanges économique sur le plan international et mondial. Seront-elles dictées par les marchés boursiers de la planète, les multinationales, les banques et les grandes entreprises, ne travaillant que pour leur propre profit et intérêts financiers. Sera t’elle effectuer dans le plus grands respects des valeurs et des traditions des peuples et des nations. Visera t’elle un partage plus équitable des richesses et des ressources naturelles de la planète. Il ne tient qu’a-nous de surveiller et de dirigé ces différents processus de négociations, afin de les orienter dans les bonnes directions de développement international, et ceci en fonctions de nos intérêts, nos priorités, nos valeurs sociales et morales.

    Nous vivons présentement sur une planète dont les ressources naturelles sont sur exploitées et de moins en moins abondantes pour satisfaire tous les besoins de la population mondiale. Nous possédons actuellement des capacités technologiques très diversifiées, pouvant exploiter et détruire les différentes ressources de la terre plus rapidement qu’elles ont la capacité de se renouveler de manière naturelle. Les pays les plus développés et les plus riches de la planète, devront un jour ou l’autre trouver de nouvelles solutions à cette pénurie des ressources naturelles. Soit pour stimuler leur propre économie en détresse, augmentant ainsi le pouvoir d’achat de leur population, habituée à un certain niveau de consommation et de gaspillage. Soit tout simplement pour maintenir leur pouvoir et leur influence sur le plan international et mondial, afin de favoriser leur politique et leur développement interne.

    Il est donc très urgent de penser en terme de la mondialisation des marchés et de commencer à effectuer des réformes en profondeurs, dans nos politiques nationales et internationales. La mondialisation des marchés est en fait, un processus incontournable et fait parti de la prochaine étape de l’évolution humaine. Elle consiste en réalité à effectuer une certaine forme d’éveille de la conscience humaine, envers l’expression de certaines valeurs morales et spirituelles, et ceci afin de favoriser une plus grande acceptation et une plus grande compréhension des différences entres les individus et les peuples, et pour finalement établir une véritable situation de paix et de respect dans nos sociétés. C’est une étape essentielle dans l’évolution et le développement de l’espèce humaine, nous permettant ainsi de nous libérés une fois pour toute, de nos préjuger et de notre esprit de dominance face au pouvoir. Qui nous conduirons inévitablement vers la destruction, si nous ne changeons pas nos aptitudes et nos différentes façons de voir et de faire les choses. La richesse que détient présentement les pays les plus riches et les plus industrialisés de la planète, ne dureront pas éternellement. Et, puisque la démographie est toujours grandissante dans les pays les plus pauvres de la planète, nous allons nous retrouver très rapidement avec un déséquilibre énorme dans la distribution de la richesse et des ressources naturelles de la terre. Sans un partage plus équitable des richesses et des ressources, nous nous dirigeons vers des situations conflictuelles très graves, qui pourront survenir dans un avenir très proche et pouvant provoquer toutes sortes des conflits majeurs entres les nations.

    Pour illustrer cette réalité envers la pauvreté toujours grandissante à travers le monde et envers une mauvaise distribution des richesses sur le plan international. Regardons de plus près la situation socio-politique et économique du Proche-Orient et de l’Asie centrale pour les années 1999-2002. Ces différentes régions de la planète contiennent d’énormes réserves pétrolifères et des richesses naturelles de toutes sortes. Dans le Golfe Persique nous retrouvons entre autre, l’Irak qui est la 2em plus grande réserve de pétrole au monde se trouvant tout juste derrière l'Arabie saoudite et devant la Russie, l'Iran, le Vénusuella et le Koweït. En Asie centrale et dans la région du Caucase nous retrouvons le Turkménistan, le Kazakhstan (qui détient le tiers des réserves mondiales en uranium) et l’Azerbaïdjan. C’est trois anciennes républiques soviétiques possèdent plus de 20% des réserves pétrolières du Koweït, qui en détient elle-même plus de 10% des réserves mondiale. Le Proche-Orient et l’Asie central étaient en 2002-3 dans une situation de conflit très grave, d’une part pour la lutte contre le terrorisme, effectuée par les Russes et les Américains envers l’Afghanistan, l’Irak et la Tchétchène. Et de l’autre, par les différentes négociations entreprises, afin d’obtenir une certaine influence sur le contrôle, le développement et la distribution des différentes ressources naturelles et pétrolifères de ses régions. Il ne faut pas oublier que l’économie américaine, était très fragile et très malmené à cette époque, traversant une de ses plus grandes crises économiques de tout son histoire.

    Suite dans le prochain poste
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  16. Publicité
  17. #13
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    La Russie était également confrontée au même genre de difficulté sur le plan économique, et ceci depuis la chute du mur de Berlin et de la fin de la guerre froide en 1990. À cette époque, la Russie était en conflit depuis quelques années déjà avec la Tchétchène, qui voulait alors obtenir son indépendance. La lutte contre le terroriste n’était pas la principale raison pour justifier ses conflits, malgré que celle-ci ait été très bien accueillit par la communauté internationale. L’ampleur de cette situation de conflit envers le terroriste international, a tout simplement été causé et amplifié par la grande crise financière et économique, que subissait alors la quasi-totalité de la planète à travers les marchés boursiers et pétroliers. Elle ne servait en fait que d’un prétexte, envers les différentes ambitions expansionnistes des Américains et des Russes, qui leurs permettaient enfin de pouvoir justifier la conquête de ses territoires contenant d’énorme richesse naturelle et pétrolière. Les Russes et les Américains ont de grandes ambitions envers la région du Caucase et de l’Asie centrale en général, elles sont surtout axées sur le développement et l’orientation des futurs réseaux d’Oléoducs de ses régions, ayant pour origine l’Azerbaïdjan et le Turkménistan. Dont une certaine partie de l’anciens réseaux d’Oléoducs passe par la Tchéchénie, expliquant ainsi les véritables raisons du conflit Tchétchène et de l’intérêt porter par les Russes envers cette république soviétique.

    L'arrivée au pouvoir à Moscou de M. Vladimir Poutine a coïncidé en avril 1999, avec l'ouverture de l'Oléoduc reliant Bakou en Azerbaïdjan, du coté de la Mer Caspienne, jusqu’au port de Soupsa en Géorgie sur la Mer Noire. Cette situation à ainsi mi-fin à la domination russe sur l’exploitation et l'exportation des hydrocarbures de la Mer Caspienne. Tandis que les Américains voudrait plutôt voir le futur développement du réseau d’Oléoducs, passer par le Turkménistan et l’Afghanistan pour se rendre dans le Golfe Persique, tout en évitent le plus possible les territoires de l’Iran. Le Caucase est une région pétrolière de très grande importance, elle est traversée par différents réseaux d’Oléoducs qui relient la Mer Caspienne à la Mer Noire, cette région était également à la fin des années 1990, le théâtre de plusieurs conflits régionaux. Les Russes et les Américains, se livre donc de chaudes luttes diplomatiques et politiques dans ses régions. La Géorgie et l'Azerbaïdjan ont déjà pris leurs distances à l'égard du pouvoir russes, favorisant ainsi une coopération économique, politique et militaire plus étroite avec le monde Occidental. Seule l'Arménie, par crainte de son «ennemi héréditaire» la Turquie, hésitait encore en 2002 à s'engager dans les mêmes voies.

    La guerre en Afghanistan, effectué contre le groupe terroriste Al-quaïda et les talibans en 2001-2, était donc nécessaire envers l’ampleur des attentats terroristes du 11 septembre 2001, et a permit aux Américains de placer au pouvoir de ce pays, certains de leur partisan pro-Américains et de laisser sur place une certaine présence militaire. La guerre en Afghanistan a été également pour les Américains, l'occasion idéale pour installer plusieurs bases militaires dans certaines anciennes républiques soviétiques d'Asie centrale, régnant ainsi sur une zone d'influence russe, et consolidant du même coût leur contrôle dans la région de la Mer Caspienne. Les Américains ont ainsi accomplit la première phase de leur projet expansionniste envers ses régions, et la Russie voulait également effectuer à cette époque, le même genre d’intervention pour la Tchétchènie.

    Ainsi la situation de guerre viscérale entre le président américain Bush et le dictateur Saddam Hussein, vise en réalité à détruire la puissance militaire de l’Irak et pour également expulser Saddam Hussein de la présidence de ce pays, pour enfin établir une certaine forme de stabilité politique et économique dans la région du Proche Orient et du Golf Persique. Situation qui favorisera grandement les différents projets expansionnistes des Américains envers ses régions de la planète, qui sont si convoité pour leur richesse en pétrole. Situation permettant également aux Américains de surveiller de plus près, la véritable situation politique et militaire de l’Iran, étant la véritable capitale de l’Islam du monde musulman. La guerre contre l'Irak va permettre aux États-Unis d'y installer un régime docile, et surtout, d'y établir une présence militaire à long terme, les dépenses militaires des États-Unis en 2002, s'élevait à plus de $379 milliards, ont-ils d’autres projets expansionnistes sur le plan mondial.

    Par contre les véritables solutions à envisager pour résoudre les causes réelles apportées par le terroriste international, ne seront jamais résolues par des politiques agressives, favorisant des conflits et des guerres de toutes sortes. Car dans de t’elle conditions nous jouons en fait, le même jeux que les terroristes et nous renforceront du même coût, les différents sentiments très négatif envers les pays Occidentaux. Les véritables solutions à apporter, devront êtres orientés à l’avenir, vers une nouvelle approche de nos politiques internationales et axées principalement sur un développement, une coopération et un partage plus équitable des richesses. Sans apporter des véritables solutions concrètes à la pauvreté et à la détresse humaine de ces régions, nous faisons en fait que déplacer le véritable problème auquel nous sommes tout confronté actuellement et pouvant influencer grandement la destiné de l’humanité tout entière.

    Après avoir établi une certaine situation de paix dans ces différentes régions de la planète, du Golfe Persique et de l’Asie centrale. Quelles seront véritablement les nouvelles ententes sur le plan des échanges économique et de la coopération internationale entre les pays Occidentaux et les pays de ses régions? Quel pays seront les véritables partenaires pour la gestion, le contrôle et la distribution des ressources naturelles et pétrolières de ses régions? À qui profiteront-elles en réalité, à l’Irak, à l’Afghanistan, aux anciennes Républiques soviétiques situées tout près ou tout simplement à l’Amérique, à l’Europe, à la Russie ou à la Chine? Après un éventuel conflit entre la coalition américaine et l’Irak, vers les débuts de l’année 2003, les Américains seront alors en très bonne position envers l’influence qu’ils pourront exercer sur la gestion et l’administration du pétrole de l’Irak et du Koweït. Avec la mise en tutelle de l’Irak, les Américains auront également un accès privilégié aux différents réseaux l’Oléoduc se trouvant dans la région du Caucase et de la Mer Caspienne.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  18. #14
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Comment les Russes vont-ils réagirent en voyant les Américains et les pays Occidentaux, influencer de plus en plus les politiques et les échanges économiques avec les anciennes républiques soviétiques de l’Asie centrale. La Russie se laissera t’elle convaincre, afin d’entrer dans un nouvel esprit de collaboration international et de faire des échanges économiques plus étroits avec l’Occident, de peur de ne pas pouvoir bénéficier de ses énormes richesses du Caucase et du Golf Persique. Cette solution serait d’ailleurs un atout majeur pour les Russes, leurs permettant enfin de sortir une fois pour toute, de leur misère noire sur le plan économique et social. Il existe cependant une autre solution que les Russes pourraient envisager, il s’agit cette fois-ci de faire différentes alliances avec la forte majorité Musulmanes de ses pays ou avec d’autres alliés potentiels, comme la Chine et de déclencher ainsi une forme d’hostilité envers les intérêts américains et les pays Occidentaux en général. Ce scénario pourrait être très catastrophique, favorisant même la création d’un troisième conflit planétaire. Seul l’avenir pourra répondre à cette interrogation, pouvant menacer la stabilité de la planète tout entière.

    La Chine subit actuellement un grand boom économique avec une inflation de plus de 8% par année et est devenu en quelques décennies seulement, le quatrième pays manufacturier au monde, juste après les États-Unis, l’Allemagne et le Japon. Plusieurs entreprises ont déjà déménagé leurs productions Industrielles vers ce pays, pour des raisons de rentabilité mais surtout de profit, créant ainsi de plus en plus de pauvreté et de chômage dans nos propres pays. D’ici quelques dizaines années seulement, la Chine sera en mesure de concurrencer directement les Américains sur le plan de l’économie mondiale et même sur le plan militaire. Elle devinera à coût sur, l’un des principaux acteurs pouvant influencer les politiques sur le plan international.

    La situation planétaire à la fin du XXem siècle, n’est pas trop reluisante envers la guerre et les conflits de toutes sortes. Il suffit de pensé aux différents conflits suivant pour s’en convaincre d’avantage. Israélo-palestinien, le Koweït-Irak, la coalition Américaines-Irak, le Rwanda-Burundi, la Croatie-Kosovo-Sarajevo, le Libéria Sierra Léone, l’Éthiopie-Somalie, Rwanda-Zaïre, la Tchétchènie-Russie, le Cassemir-Pakistan-Inde et sans oublier le Timor oriental et de bien d’autres encore. Plusieurs pays à travers le monde, ce trouvent présentement dans des conditions socio-politiques et économiques très fragiles, et pour certains d’entres eux sur le bord de la catastrophe civile ou de la révolte populaire. Dans le contexte actuel de la mondialisation des marchés, effectué surtout dans la plus pure tradition du capitalisme et qui favorise d’avantage la déstabilisation de certains peuples et ethnies, regroupés surtout à l’intérieur de certains pays éprouvant de très grande difficulté sur le plan économique. Comme la plupart des pays du continent africains, de l’Amérique centrale et du sud, certaines des anciennes républiques soviétiques, du Moyen et du Proche Orient, des philippines et toute l’Indonésie en général. Ses différentes situations conflictuelles sont provoquées surtout par le manque de partages des richesses, le manque de coopération et de volonté sur le plan international et par le non-respects de leurs caractères distincts envers leurs cultures et leurs traditions.

    Pour certains de ses pays très pauvres, ce trouvant surtout situés à l’intérieur du continent africain. Ils n’ont tous simplement pas les moyens adéquats pour s’adapter à la nouvelle situation économique sur le plan mondiale et cela sans aucune autre aide supplémentaire, qui pourrait leur être accordées par les pays les plus riches de la planète. Leurs détresses à cependant plusieurs causes, dont la mauvaise gestion des fonds publics et les tromperies de toutes sortes effectuées par leurs propres dirigeants, qui sont pour la plupart des dictateurs. Leur endettement envers les différents fonds monétaires mondiaux et la perte de l’aides économiques étrangères, qui leur étaient jadis accorder pour leur propre développement interne, quand celle-ci n’était pas tout simplement détournée pour des raisons douteuses et par manque de control, accentue d’avantage leur détresse et leur pauvreté. Et tout cela en plus de l’imposition et de l’obligation qui a été dictée et qui est contrôlée par la communauté internationale, afin d’uniformiser la production régionale des pays africains, en fonction des besoins virtuels des différents marchés économiques sur le plan mondial et international. Les pays européens ont pourtant colonisé l’Afrique, à une certaine époque de notre histoire qui n’est pas si longtemps. La communauté européenne et internationale ne leur donne plus l’aide nécessaire à leur propre développement, les laissant ainsi tombés dans la détresse la plus totale. Pourtant ses anciens pays colonisateurs de l’Afrique, ont grandement participé durant des siècles aux pillages des différentes richesses de ce continent. L’humanité semble bien vouloir oublier sa propre origine, car l’humanité tout entière est d’origine africaine, il s’agit du berceau véritable de l’humanité.

    La communauté internationale en agissant ainsi envers le continent africain en générale, veut-elle démontrer une réelle volonté d’action, pour sortir une fois pour tout ce continent de la misère et de la détresse humaine, bien sur que non. Et ceci sans se préoccupé d’avantage de leurs véritables besoins envers un développement durable et effectué à longs thermes, qui pourraient les rendes moins dépendant de l’aide international lors de catastrophe naturelle, comme la sécheresse. Au lieu de leur apporter de l’aide continuelle sous forme d’aide alimentaire, et qui ne résout absolument pas les véritables causes de leur détresse. La communauté internationale devrait plutôt leur offrir un véritable projet de développement régional et durable, concernent entre autre l’accès à l’eau potable, la construction de puits et d’irrigation pour les cultures, d’hôpitaux et de leur donner accès aux médicaments à bon marché. La vie d’un être humain, quel qu’il soit, ne vaut-elle pas la peine d’être sauvée. Pourtant ce n’est qu’un petit effort qui est ici demandé aux différentes multinationales pharmaceutiques, et ceci envers leurs profits abusifs et tueur sur le plan de la raison morale du genre humain. Et tout ceci dans le but de favoriser un développement durable et véritable, dont les objectifs seraient de favoriser une forme d’autonomie régionale pleine et entière, qui serait à mon avis, beaucoup plus efficace et beaucoup moins chère à longs thermes, pour la communauté internationale. Cette forme de coopération et de support international sur le développement des régions les plus pauvres de la planète, démontrerait en fait, un réel soucis d’entraide et de partage offert par la communauté international, en mettant de l’avant des valeur plus humaine et plus réelle face à la pauvreté et à la détresse humaine. Ce qui n’est pas le cas actuellement et l’aspect moral de l’humanité ne ce manifeste pas tellement, sur le plan mondial et international.

    Voila à qu’oi ressemble actuellement la mondialisation des marchés, les pays n’ayant pas les ressources et les capacités nécessaires pour s’adapter rapidement aux différents changements économiques sur le plan mondial. Sont tout simplement écarter et oubliés dans les différents processus de négociations envers le commerce et les échange économiques internationaux. Laisser à eux même, nous avons put constater depuis quelques années déjà, ce qu’ils peuvent leurs arriver. Cette situation et ce laissez faire sur le plan international et mondial, favorise une pauvreté et une intolérance de plus en plus grande dans ces pays, et pousse les individus vers l’Islam ou toutes autres formes d’idéologies racistes pouvant êtres dirigés contres le monde Occidental. Nous connaissons également la suite des évènements, les sentiments entretenus et toujours grandissent envers l’arrogance que démontre actuellement les pays Occidentaux faces à leurs richesses et aux manques de coopérations internationales visant un partage des richesses plus équitable. Est en fait, un terrain propice à l’intégrisme et à la montée de l’Islam, ou de toute autre forme d’idéologie haineuse dirigée contre l’Occident.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  19. #15
    Sephi

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    One Eye Jack parlait des pessimistes, hé bien j'en suis un

    L'avenir de l'humanité ? Question absurde, car l'humanité n'a pas d'avenir.

  20. #16
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Les troubles politiques s’installent peut à peut à l’intérieurs de ses pays, et les opposants des différentes fractions politiques s’organisent et ce regroupe en différant clans bien distincts, comme en Somalie, au Rwanda, etc... Et alors survient par la suite, ce qui était pourtant inévitable sans support et aide supplémentaire venant de l’extérieur. Il s’agit de la détresse humaine avec tout ce qui l’accompagne, comme l’augmentation de la criminalité, la famine, la maladie et des conflits civils internes de toutes sortes, pouvant également porter la population à la désobéissance civile et à la révolte. Dans un t’elle scénario, nous pouvons que donner raison aux différents sentiments dirigés contre l’Occident en général. Car nous sommes en fait, un peut responsable de ce qu’ils leurs arrivent, en ne faisant tout simplement rien pour les aider véritablement et d’avantage, tout en fuyant du même coût, nos véritables responsabilités sur le plan du développement et de la coopération internationale, visant une meilleure stabilité mondiale. La vision du capitalisme, n’est tout simplement pas adapter à la situation et au contexte de la mondialisation actuelle, et cela tant et aussi longtemps qu’elle n’introduira pas des valeurs plus morales et plus humaines dans ses différentes lois, sur la façon de faire des échanges économiques sur le plan mondial. Lois qui devront être axées à l’avenir, sur les véritables besoins de la population mondiale et de ses différentes régions et visant un partage plus équitable des richesses et des ressources de la terre.

    Vers qu'elle option de développement économique et de coopération internationale, voulons-nous nous diriger et nous orientés à l’avenir. Celles-ci peuvent être orientées vers une mondialisation des marchés axée sur des politiques visant un partage plus équitable des richesses, favorisant ainsi des situations de paix, d’entraide et de solidarité sur le plan internationale. Ou tout simplement vers un fossé toujours grandissant entre les pays riches et les pays pauvres de la planète. Comme cela semble bien vouloir ce produit actuellement, favorisant ainsi des situations de conflits majeurs de toutes sortes entre les nations. Mais alors comment faire pour favoriser un commerce économique international plus juste et plus équitable pour tous, sans passer par ce scénario très pessimiste et dont personne ne veut en réalité. Il suffit de penser aux attentats terroristes du 11 septembre 2001, et des autres qui ont suivi par la suite, comme au Bali en octobre 2002. Aux faillites frauduleuses et catastrophiques d’Enron, de WordCom et de bien d’autres. Aux difficultés économiques rencontrées dans les secteurs de l’aéronautique, des hautes technologies et des différents marchés financiers et boursiers de la planète, qui ont plongé le monde entier dans une nouvelle crise économique. Ce scénario si pessimiste, que nous venons tout juste de décrire un peut plus haut, est il en réalité déjà en court de réalisation?

    Nous nous retrouvons présentement confronté à plusieurs formes d’orientations possibles sur le destin de notre propre planète. L’humanité fait face actuellement à plusieurs défit majeur, comme la démographie toujours croissante dans les pays pauvres et envers la pollution et les gaz à effet de serre, ceux-ci contribuent grandement à la dégradation de la qualité de l’air et de l’environnement. Selon les différentes orientations que nous déciderons de prendre à l’avenir, envers nos politiques nationales et internationales de développement et envers l’environnement. Nous pourrions êtres confrontés très prochainement, à une certaine forme de bouleversement environnementale majeur et incontournable, face à l’équilibre planétaire. Après un t’elle bouleversement environnemental, la nature se rétablira d’elle-même, en créant tout simplement un nouvel état d’équilibre à la surface de la terre et la vie poursuivra ainsi son évolution dans ce nouvel environnement planétaire. La nature n’a pas vraiment besoins de l’espèce humaine pour s’en sortir, elle possède ses propres lois qui la gouverne et la font évoluer, pouvant ainsi s’ajuster à toutes sortes de situations. Elle possède en fait, des mécanismes naturels appropriés face à son équilibre, découlant directement de tout un ensemble de probabilité d’interaction physico-chimique envers ses propres constituants, lui permettant ainsi de s’adapter et de surmonter tous les obstacles qui lui sont et seront causés par l’homme.

    Ce nouvel état équilibre environnemental, pourrait être totalement différents de celui que nous connaissons si bien actuellement. Les nouvelles conditions environnementales de la terre face à l’évolution et au maintien de la vie, seront-elles adéquates à la survie de l’espèce humaine. Voilà l’une des données fondamentales qui nous est totalement inconnu pour l’instant et qui pourrait mettre en péril la survie de notre propre espèce. Les changements climatiques, dut par le réchauffement de la planète, peuvent survenir plus rapidement qu’ont le croit en général, serions-nous alors capables et en mesure de nous adaptés adéquatement à ces nouvelles conditions de vie. Seront t’elles tout simplement favorables à la survie de l’espèce humaine, voilà la véritable question qu’il faut se poser. Nous agissons actuellement envers la nature, de manière tout à fait insouciante et incohérente et ceci est causé principalement par le manque d’intérêt de nos dirigeants et envers également notre propre manque de responsabilité individuelle et collective, envers les réelles conséquences de nos actes sur l’environnement.

    Comment en sommes nous arrivés là, pouvons nous expliquer ce manque de respects que démontre si bien l’espèce humaine envers la nature et envers ses propres semblables. Nous sommes présentement arrivées à une forme d’intersection sur les différentes routes que nous pouvons suivre, concernent l’évolution de l’espèce humaine. Nous sommes maintenant confrontés à la plus grande décision de toute l’humanité, concernant les différentes orientations possibles à suivre et nous devons faire un choix qui sera très déterminante face à notre avenir et à la survie de notre propre espèce. La planète sur laquelle nous vivons présentement est devenue pour la première fois dans toute l’histoire de l’humanité, trop petit pour satisfaire les besoins toujours grandissant de sa population.

    Pourtant les ressources et les capacités de la terre sont lions d’être exploité à leur juste valeur. Si les ressources et les richesses de la terre étaient bien gérer et bien administrer par l’espèce humaine et ceci dans un esprit de partage équitable des richesses et du respect des droits et liberté de chaque individus. Nous aurions en notre possession suffisamment de ressources, de bien matériels, d’énergie et de nourriture, pour maintenir la survie de plusieurs fois la population mondiale actuelle, qui était de 6 milliards d’individus en 2002. Nous aurions éliminé la guerre, la faim et la pauvreté, la maladie et les famines seraient choses du passer et les grandes épidémies seraient combattues avec plus de ressources, plus de vigueur et plus d’efficacité. Un grand esprit de solidarité et de partage serais de mise et valorisé par chaque individus de toutes les nations. Mais cela fait partie d’une autre réalité historique, dont l’humanité n’a pas voulu suivre les traces à travers les différentes époques de son évolution.

    Pour certains d’entre nous, nous vivons actuellement à l’intérieurs de certains pays très riches et fortement démocratisés comme l’Amérique du Nord et les pays européens. Société très industrialisée et qui favorisent actuellement des valeurs de consommations très incohérentes et remplies d’injustice envers les pays les plus pauvres de la planète. Les politiques économiques de ses pays, cherche en fait à influencer la régularisation et le contrôle du commerce et des échanges économiques sur le plan international et mondial. Pour ainsi favorisant une approche plus individualisme entre les individus et envers un système capitalisme qui présente des aspects économiques plus agressifs et plus sauvages. Se préoccupant en fait que des notions de profit et de rentabilité, le tout évoluant dans des conditions de vie socio-économique hautement compétitive et sans le moindre respect pour l’environnement. Le capitalisme évoluant dans une bonne société démocratie, peut être un très bon système politique et économique s’il est bien géré et administré, mais il peut également provoquer et favoriser des injustices et des égalités sur le plan social.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  21. #17
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    ReSalut Suite

    Cette manière de voir et de faire les choses sur le plan de la politique est très efficace pour diviser les intérêts de la population en général. Elle empêche de faire toute forme de consensus et de fronts communs sur certaines question intérêts national et international, et favorise du fait même le statut quo. Voici donc le nouveau concept qui est très largement utiliser par nos dirigeants et nos politiciens actuels et qui dit ceci : maintenir la population dans la plus grande ignorance possible envers les véritables orientations financières de certains groupes d’intérêts, comme les banques et les multinationales, tout en divisant les différentes classes sociales d’une nation, pour mieux la gouvernée et la dirigée, et par le fait même de controler leurs véritables intérêts sur le plan du développement socio-politique et économique international. Le capitalisme sauvage ne pourrait-il pas évoluer un jour vers un capitalisme plus moral? Favorisant ainsi un plus grand rapprochement entre les individus, les peuples et les nations. Il existe plusieurs manière de faire la gestion et l’administration des richesses de la terre, comme il existe différentes manières de faire de la politique selon les idéologies adoptées ou imposées par les dirigeants et la population des nations et des peuples. Il s’agit que d’une question de point de vue, envers nos différents intérêts et nos acquis intellectuels, morales et sociales sur le plan des connaissances humaines. Il s’agit également que d’une question de volonté populaire envers les idées et les valeurs que nous voulons exprimer à travers nos sociétés. Valeurs qui sont d’ailleurs très étroitement relier à l’évolution morale et religieuse acquise par les peuples et les nations au court de leur histoire respectif.

    La Justice civile de chaque nation, envers l’expression des droits accordés à chaque individus et de leurs conditions de vie en générale, démontre en fait, les véritables valeurs morales qu’elles ont acquissent au court de leur histoire. Alors est-il plus raisonnable de valoriser des règles et des lois se préoccupant davantage des valeurs morales et sociales, pouvant êtres appliqués dans la vie de tous les jours. Établir des relations de travail moins compétitif et plus harmonieuse envers la famille, tout en respectant les valeurs humaines et visant un partage plus équitable des richesses. N’est pas une contradiction envers le progrès et l’évolution de l’humanité. Au contraire, cela semble plutôt faire partie de la prochaine étapes envers le développement du genre humain et envers une véritable intégration de la mondialisation des marchés. Les sociétés qui permettent davantage d’autonomie sur le plan social et moral de leur population, et qui favorise un partage plus équitable des richesses. Aide grandement en réalité au développement de leur propre société, tout en favorisant un plus grand esprit de coopération entre les individus. Tandis que nos sociétés actuelles favorise plutôt un état d’esprit caractérisé par une forme d’indifférence quasi généralisée envers les intérêts de la collectivité et démontre envers leurs populations, un manque d’intérêts toujours grandissant et remplit de préjuger sur les différents problèmes d’iniquités, d’injustices sociales et de pauvreté.

    Pourtant les problèmes d’iniquités sociales et de pauvreté sont toujours d’actualités et prioritaires d’une élection à l’autre. Nos dirigeants ont-ils vraiment le désir et la volonté de trouver des solutions politiques et économiques concrètes à la pauvreté. La réponse est évidement non, du moins dans son ensemble, car en fait cela impliquerait des réformes politique en profondeur sur les différents aspects des structures de base de chacune de nos sociétés actuelles. C’est-à-dire, de faire une véritable réforme de nos sociétés, ayant comme objectif principal un partage des richesses plus équitable, dont les valeurs morales et sociales seraient les véritables bases et fondement envers toutes les lois et toutes les réglementations. Faisant ainsi ressortir un nouvel aspect de nos sociétés modernes, qui fait tellement défaut de nos jours envers l’expression de valeurs plus humaine et s’appuyant sur les véritables principes de la sagesse.

    La mise en place des différents procédés d’automatisation et d’informatisation, pour moderniser les multinationales et les grandes entreprises, et qui ont été accélérées depuis le milieu des années 1980. Sont en fait, d’autres excellents exemples envers une mauvaise distribution des richesses et des profits, et qui encourage d’avantages les injustices sociales, les iniquités et la pauvreté. Cette situation est d'ailleurs de plus en plus favorisée par les multinationales et par les grandes entreprises face à la mondialisation des marchés. Comme les banques qui favorisent de plus en plus les transactions de toutes sortes, effectués avec les guichets automatiques ou par Internet, et ceci aux dépends de la réduction du nombre d’heures envers l’accessibilité à leurs différents types de services offerts à la population. Les entreprises peuvent également opter pour d’autres solutions, comme par exemple déménager leurs ressources et leur production vers d’autres régions ou d'autres pays qui leurs offrent des conditions économiques plus avantageuses, comme la Chine, le Mexique, etc...

    Cette nouvelle réalité des entreprises et des multinationales est axée sur une meilleure rentabilité face à leurs nouvelles situations économiques envers la concurrence internationale, et ceci sans aucun regard sur les véritables besoins de la population. Les différents procédés de rentabilisation et de rationalisation misent en place par les multinationales et les grandes entreprises, sont et seront toujours effectués au détriment de la qualité de vie des individus qui perdent leurs emplois. Les nouvelles technologies de l’information et des communications sont en effets, des outils essentiels et déterminants au futur développement des États et des régions. Elles favorisent également une meilleure démocratie si elles sont vraiment mises aux services de la population et non pour simplement remplacer les travailleurs pour des raisons de profit ou de rentabilité.

    La nature humaine étant ce qu’elle est, sur les différentes notions de pouvoir et de profit, axée sur l’augmentation des privilèges et des prestiges que cela apporte et que certaine fonction sociale favorise. Valeurs qui sont d’ailleurs mis en vigueur et très de circonstance, étant favoriser comme incitatif sur le plan politique et économique de nos sociétés actuelle. Elles sont d’ailleurs nullement en contradiction avec le désir de tous et chacun de bien vouloir améliorer ses propres conditions de vie et de confort, pour ainsi pouvoir profiter de tous les plaisirs de la vie. Le problème consiste tout simplement envers les différents moyens socio-politique et économique qui sont mis à notre disposition, afin d’atteindre cet objectif. Elles sont tout simplement basées sur des valeurs hautement compétitives entres les individus et elles ne favorisent pas un partage plus équitable des richesses. En fait, selon le niveau de démocratisation acquise dans les pays, elles favorisent d’avantages les iniquités dans le partage des richesses et les injustices sociales envers leurs populations.

    Les lois et les règlements établis par nos représentants politiques pour exercer leur contrôle et leur pouvoir sur la population, et qui sont d’ailleurs soumis à l’heure actuelle à certaines influences et pression envers les différents marchés et milieux financiers de la planète. Sont donc établis en fonction de certaines règles bien établies, envers une certaine vision psycho-socio-économique de nos sociétés actuelles. Vision sociale entretenant ainsi entre les individus et la population, une certaine forme de conditionnement socio-économique et politique sur les différentes conditions et aspects de la vie humaine de tous les jours, principes qui sont d’ailleurs bien ancrés dans les différentes croyances populaires. Le terme de psycho-socio-économique, veut tout simplement dire ceci : «donner et laisser l’impression aux individus, que le seul moyen raisonnable et acceptable, selon nos connaissances actuelles, (psycho) pour répondre à nos différents besoins et envers nos différentes conditions de vie sociales par rapports aux autres (socio). Ce situe seulement au niveau économique, étant d’ailleurs la seule manière de faire et de voir les choses convenablement (économique)» Ce concept a donc pour objectif de faire croire aux individus de l’impossibilité de faire autrement sur le plan politique et économique, soit envers un partage plus équitable des richesses et envers l’amélioration de nos différentes conditions de vie sociales, et tout cela par rapport au capitalisme.

    Ce principe est d’ailleurs totalement faux, car en fait cela n’appartient qu’à nous, citoyens et citoyennes de toutes les nations et de tous les peuples de la terre, de décider véritablement de toutes les nouvelles orientations socio-politiques et économiques que nous désirons entreprendre. Pour bâtir un avenir meilleur et plus équitable envers les individus. Mais pour ce faire, il faut établir des consensus populaires sur les différentes approches et envers les différentes valeurs que nous voulons transmettre à nos sociétés. Il s’agit en fait, de faire un nouveau projet de société, englobant tous les aspects du développement socio-politique et économique sur le plan régional, national, international et mondial. En gros, il ne s’agit que d’une question de volonté populaire, l’avenir de la planète est très préoccupant et incertain pour les cents prochaines années, ils nous appartiennent donc à tous, d’y voir d’un peut plus près et d’agir en conséquence.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  22. #18
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    ReSalut Suite

    Le terme de psycho-socio-économique, cache et démontre en fait, une forme d’hypocrisie que présente certains, si ce n’est pas la plupart de nos représentants politiques actuel, envers une véritable lutte contre la pauvreté. Ce bornant tout simplement à maintenir le tout dans sa forme actuelle et déjà très bien acquise. Pour ainsi donner aux individus les plus riches et les plus privilégié de la société, le temps de profiter amplement de leurs situations très avantageuses par rapport aux autres. Et envers également leurs différentes formes de pouvoirs et influences, qu’ils peuvent exercer sans la moindre hésitation sur la société, pour ainsi la laissé t’elle quelle, ne démontrant aucun autre désir et aucune autre volonté de la voir changée. Cette manière de voir et de faire les choses, à été acquis depuis bien longtemps déjà. Il s’agit en fait d’un type de comportement relié à la dominance, qui à travers notre évolution nous ont permis de nous protéger et de franchire différentes étapes concernant notre adaptation sur le plan individuelle et envers la survie de notre espèce. Ce sujet sera traité plus en profondeur dans le chapitre suivant sur les attributs de la conscience. De nos jours ce type de comportement relié à la dominance et envers la sélection naturelle, n’a plus de raisons d’être si négatif envers la communauté et envers les intérêts communs de l’espèce humaine. Et doit évoluer vers des comportements plus approprier sur le plan moral et social, pour le bien de la communauté, des individus, de l’environnement et de notre planète en général.

    Ce type de comportement relié à la dominance démontre en fait, l’expression d’une certaine forme d’indifférence envers la collectivité et d’un manque de respect et de responsabilité envers les individus. Étant même très nuisible envers le destin de nos sociétés actuelles et envers son progrès. Seul quelques individus déterminent présentement les différentes orientations économiques de la planète, déterminant ainsi à l’avance les différentes conditions sociales qui sont et qui seront appliqués à travers le monde de demain. Cette situation envers toute la population de la planète n’est pas amissible, à cause des injustices et des inégalités sociales que cela favorise, désirons-nous véritablement d’un État policier. Il est temps de se donné une fois pour tout, les véritables outils de développement politique et économique sur le plan régional, national et mondial, pouvant refléter les véritables priorités sociales et morales des citoyens.

    Outils, qui nous permettraient d’ailleurs d’abolire tout les incitatifs politique et économique qui sont si incohérent envers les privilèges et les prestiges qui cause actuellement de si grande disparité entre les individus. Si nous effectuons des véritables réformes de nos sociétés et redirigeons le pouvoir public vers une véritable représentation de la population sur le plan politique et économique, visant une plus grande transparence et un partage véritable des richesses sur le plan humain. Nous enlevons du fait même, tous les moyens et leviers économique qui sont disponibles et qui sont employés actuellement par ces individus de nature plus matérialisme et plus individualistes de nos sociétés, face à l’influence attribuée à leur seul pouvoir économique. Individus qui aiment d’ailleurs manipuler le système à leur propre avantage, dans le seul but est de s’approprier le plus de richesse possible aux dépends d’autrui. Qu’ils cherchent d’ailleurs à contrôler, tromper et soumettre à leur propre volonté, si nuisible aux intérêts communs, pouvant s’orienter vers une forme de capitalisme tueurs. Est-ce que la volonté populaire va être un jour plus forte que la leur, en démontrant tout simplement plus d’altruiste, de bonté, de compréhension et de partage, Ce sujet sera traiter plus en profondeur dans le troisième partie de ce livre.

    C’est une nouvelle forme de conscientisation planétaire, que vise d’une certaine manière la mondialisation des marchés et ceci face à nos différentes valeurs morales et spirituelles, qui ont été acquises par l’observation de la nature et transmise à travers toutes les différentes époques de notre évolution. Il s’agit en fait, du plus grand défit que doit relevé l’humanité tout entière, pour nous permettant enfin de franchire cette nouvelle étape, qui est très déterminante à la poursuite de notre évolution et de notre développement et pour ainsi éviter la destruction de notre propre planète. Il s’agit en réalité d’un teste sur le droit de passage de l’humanité vers des niveaux de développements supérieur envers la morale, la sagesse.

    Nous sommes présentement qu’au tout début des différents processus de négociations qui nous conduirons très vraisemblablement un jour, vers une véritable intégration de la mondialisation des marchés. Avec éventuellement l’abolition complète de toutes les frontières et très probablement vers une forme de pseudo gouvernement mondial contrôlent le tous, sera t’il Américain. Celui-ci sera t’il plus sévert et plus répressif, prenant la forme d’un État policier, pour maintenir l’ordre et contrôler la population. Ou sera t’il tout simplement orienté vers le respect des droits et des libertés humaines, axée sur des valeurs démocratiques plus grandes. Nous savons que c’est un processus de négociation de très longue durée, pouvant s’échelonner en fait, sur plusieurs générations. Mais qu’elles sont en réalité, les véritables manières de bien faire les choses dans l’intérêts de tous et chacun, si ce n’est que par l’approbation de la majorité des citoyens envers un partage plus équitable des richesses et des ressources planétaires.

    La morale et la sagesse sont des valeurs d’ordre spirituel très importantes envers la cohésion et la cohabitation de nos sociétés actuelles. Qui seront à l’avenir de plus en plus multiethniques et de plus en plus ouverte sur le monde ! Sans un respect plus grand envers les valeurs, les traditions et les coutumes des différents milieux culturelles de la planète. Nous nous dirigeons vers une impasse certaine, envers l’orientation des différents processus de négociation sur la mondialisation des marchés et envers surtout les prétentions du capitalisme cyclique en profit, axés actuellement sur l’exploitation des ressources humaines et naturelles. L’ouverture sur le monde ne peut s’effectuer que dans le respect de la différence des autres et envers une nouvelle forme de coopération et de partage des richesses sur le plan international. Si la mondialisation des marchés est effectuer autrement, et de manière plus agressive sans ce préoccuper d’avantage de la pauvreté et des différences culturelles entre les différents peuples de la terre. Alors il nous restera toujours l’exemple envers les solutions qui ont été privilégiés et suivit tout au long de l’histoire de l’humanité pour surmonté ce genre de défit, et qui sont bien entendu des solutions favorisant la guerre et des conflits régionaux de toutes sortes, assisterons-nous en réalité à une nouvelle époque coloniale, La morale est une notion psychique et mentale qui évolue aux même titre que toutes choses se trouvant dans la nature. Elle élargit ainsi nos horizons et nos connaissances vers une meilleure compréhension du monde qui nous entour et de la nature en générale, car elle nous obliges à mieux comprendre et de respectés les autres, dans un esprit de coopération face à l’harmonie et à l’équilibre Universel.

    Les valeurs morales, sociales et spirituelles, permettent de contourner et de ne pas prendre pour acquit toutes les formes de préjuger, qui sont d’ailleurs pour la plupart du temps, sans fondement réel et démontre plutôt une forme d’incompréhension. Les préjugés qui sont actuellement entretenues dans nos sociétés, ne sont que des opinions et des ressentiments exprimés par certains individus aux valeurs morales et spirituelles très douteuses, envers le raciste, la discrimination et les injustices sociales de toutes sortes. Il s’agit en fait, de concept sur le plan de la raison humaine, qui sont tout simplement mal réfléchit et mal maîtriser, exprimant en réalité qu’un point de vue et ne visant pas les véritables sources des problèmes auxquels nous faisons références et qui sont rencontrer dans nos sociétés actuelles. Comme celui de dire que les immigrants viennent dans nos pays, que pour voler nos emplois, alors que nous savons très bien dans qu’elle condition de pauvreté dans lequel se retrouve la plupart d’entre eux en réalité.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  23. Publicité
  24. #19
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Suite et fin

    Pourtant la véritable source du problème concernant cet exemple, ce situ plutôt au niveau de nos politiques internes, et démontre réellement le manque de volonté et de vision à long terme, de nos représentants politiques, afin de faire une lutte véritable contre le chômage et la pauvreté. Dans un autre contexte et selon le niveau de compréhension acquise envers la morale et les valeurs spirituelles, les préjugés peuvent êtres associés à des outils de propagande. Servant entre autre à entretenir une forme de valorisation individuelle et collective, envers une certaine forme de compétition sur le plan de l’orgueil et de l’individualisme, et envers certains privilèges acquis par une certaine catégories d’individus, ne désirant nullement effectuer une forme de partage quelconque, envers les fruits qui résulte de leurs réussites sur le plan social, les sectes en sont d’ailleurs de très beaux exemples.

    La morale et les valeurs spirituelles, sont des concepts étroitement reliés à la conscience et à la raison humaine, ce sont des valeurs hautement subjectives et totalement abstrait faisant partie des fonctions les plus évolués de la nature. Elles font partie des attributs de la conscience humaine, et nous les retrouverons nulle par ailleurs dans le règne animal. Ces concepts ont d’ailleurs évolués tout au long de notre évolution et ce sont exprimer en fonction des nouvelles capacités biologique et physiologique qui ont été acquises par l’évolution de notre espèce et par le développement de notre cerveau. Ce sujet sera développer d’avantage dans le chapitre suivant concernant les attributs de la conscience.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  25. #20
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par riovas
    Ce genre de discours date du début de l'humanité. Ca me rappelle comment j'ai mangé mon père que je conseille à tout le monde de lire. C'est l'histoire de l'apparition du feu. L'un des hommes/singes voit dans cet invention un terrible danger (ça vas brûler toue la vallée) et le début de la fin, une viloation dea loisde la nature. Des centaines de millier d'année plus tard : on est toujours là. La baisse du pétrole mouais 80% de l'énergie en France vient du nucléaire, pour les transports les solutions existe déjà (elles sont juste plus cher), c'est quand même un problème, surtout pour les pays émergeants. Pour l'effet de serre aussi d'ailleurs ce sont surtout les pays pauvre qui en feront les frais (Bengladesh) les pays riches ont les moyens technologique de s'adapter (ou de l'éviter mais faut pas trop rêver non plus), bien que cela se fera aux prix d’une baisse du niveau de vie.
    Je sais pas de quoi l'avenir sera fait (disparition de l'humanité, 1984, terminator, matrix, bienvenue a gattaca, etc... ?) mais si il y a bien truc que je sais c'est que sera pas ça! A part peut-être après un holocauste nucléaire quand on aura oublié les connaissances de l'ancien monde lol. Tu dit que ce sont des absurdité qui vont disparaître, donc tu est optimiste! C'est une bonne chose que des absurdités disparaissent. Mais ce ne sont pas des absurdités : c'est la gloire de l'humanité.
    A mon avis.. le probléme ne réside pas dans le "progrés" mais bien dans le temps qu'on a passé à y réflechir.. je ne prone pas un retour à l'age du feu (avant l'age du feu donc), mais maintenant qu'il n'y a plus de méchante nature à combattre à part notre ignorance, combattons là.. un exemple, les grecs avait probablement une philosophie trés poussé... pour maitrisé la litterature, la philosophie...
    Et qu'est ce qui s'est passé ? ça à trés bien marché pour eux.. j'ai lu récement que la culture européene serait fortement inspiré du Platonissisme dans le fond... il ne s'agit pas d'être rotor, simplement plus prudent, plus attaché aux conséquences à long terme de nos décisions.. si il est possible qu'un jour l'humanité vivent dans une relative sécurité, dans le confort et dans l'accomplissement matériel.. alors il faut chercher comment faire... et non croire que c'est impossible.. moi je ne suis pas nihiliste. Je suis optimiste à grande échelle ..

  26. #21
    martini_bird

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par One Eye Jack
    [...] un exemple, les grecs avait probablement une philosophie trés poussé... pour maitrisé la litterature, la philosophie...
    Et qu'est ce qui s'est passé ? ça à trés bien marché pour eux..
    Sauf vers la fin...
    Citation Envoyé par One Eye Jack
    j'ai lu récement que la culture européene serait fortement inspiré du Platonissisme dans le fond...
    D'une manière générale, notre civilisation tient essentiellement des grecs... C'est pas très nouveau.

    Cordialement.

  27. #22
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    j'ai pas dit le contraire, je voulais juste montrer que beaucoup d'organisation sociale si elles sont suivies, marchent, quand elles sont rationnelles..
    c'est simplement une histoire aprés de bonheur des participants, de justice ou pas, qui fait que ça peut durer ou pas..
    Le problème est en fait beaucoup plus simple qu'il n'y parait, c'est une affaire de coordination et de rapport de force entre les volontés personnels .. si tout le monde est d'accord (si on inclut le rapport de force, il suffit qu'il y ai une certaine stablilité, bien que tout injustice constitue de faite une instabilité) et sait ce qu'il a à faire, paf, ça marche..

  28. #23
    invite9321657

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Par contre quand on est pas d'accord, c'est évident que ça foire...

  29. #24
    martini_bird

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par One Eye Jack
    si tout le monde est d'accord [...], ça marche..
    Par contre quand on est pas d'accord, c'est évident que ça foire...
    [Mode=Je taquine ON]
    Tu connais pas un certain Lapalisse?
    [Mode=Je taquine OFF]
    Plus sérieusement, tout le problème est justement dans le rapport de force dont tu parles: il faut bien entendu qu'il y ait un équilibre.

    Hélas, lorsque tout le monde est d'accord, c'est rarement garant d'un tel équilibre...

    Ceci dit, ton optimisme est le bienvenue dans une époque où beaucoup de personnes (dont moi) ne savent pas trop où le cours des choses nous méne.

    Sincèrement.

  30. Publicité
  31. #25
    glevesque

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Salut

    Et mes 7 pages de texte, personne ne veut les commenter !!!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  32. #26
    riovas

    Re : Comment voyez vous l'avenir de l'humanité...

    Citation Envoyé par glevesque
    Et mes 7 pages de texte, personne ne veut les commenter !!!!
    Si, si mais faut d'abord les lires, lol. Laisse nous le temps!!! (Et essaye de résumer un peu la prochaine fois c'est un forum pas un livre ) Je te promet un commentaire aussi long que le texte (je rigole bien sur) mais pas pour tout de suite!

Discussions similaires

  1. comment voyez vous les technologies dans 10ans?
    Par ibiza23 dans le forum Technologies
    Réponses: 61
    Dernier message: 04/07/2007, 13h06
  2. L'avenir de l'humanité ne dépend pas que des conditions climatiques...
    Par for dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 18
    Dernier message: 13/11/2006, 13h48
  3. que voyez vous?
    Par magmatic_rock dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/08/2006, 00h37
  4. sondage : Comment voyez vous la robotique ?
    Par Tix dans le forum Technologies
    Réponses: 19
    Dernier message: 28/12/2005, 22h09