Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Déterminisme et indéterminisme



  1. #1
    Geoffroy

    Déterminisme et indéterminisme


    ------

    Bonjour,
    lycéen en 1ère S, mon professeur d' E.C.J.S (éducation civique, juridique et sociale) a trouvé le moyen de me donner à faire un exposé dont la problématique est :
    Comment le déterminisme de l'individu conditionnne-t-il le devenir socio-politique ?
    N'ayant jamais fait de philosophie, je me suis donc retrouvé quelques peu démuni et le professeur accepta de me donner quelques pistes.
    Il ne me demandait pas de réellement faire de la philosophie mais plutôt de traiter le sujet de la manière suivante :

    I-Déterminisme : Définition
    II-Différents déterminismes de l'individu
    1)Exemple historique
    2)Exemple à l'échelle mondiale
    3)Exemple français
    III-Le déterminisme n'est pas obligatoire

    Le déterminisme est donc considéré comme une influence, un conditionnement.
    Le sujet me parut alors bien plus simple.
    Seulement le troisième paragraphe me pose encore quelques problèmes. Après avoir considéré le déterminisme comme une simple influence je devrais citer des exemples d'individus exempts de déterminisme. Et je peine à trouver ces exemples. Gandhi est sûrement un bon exemple mais j'aimerais connaitre vos avis et vos conseils. Connaissez vous quelques exemples sachant que je dois prouver le non-déterminisme à travers une courte biographie ?
    On m'avait également parlé d'une étude qui montrait que tous les humains de tous les pays souhaitaient vivre sur le modèle occidental, ce qui montrerait donc qu'il n'y a pas de déterminisme à ce niveau là.
    Merci beaucoup pour votre aide,
    à bientôt

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Magellan

    Re : Déterminisme et indéterminisme

    Salut Geoffroy,
    des éléments de réponse se trouvent peut-être dans les autres fils de discussion de Futura (voir surtout :"Imprévisibilité, déterminisme et libre arbitre").
    Il faudrait savoir ce que ton prof entend par "déterminisme" car,en philo, c'est + qu'une influence ou un conditionnement.
    Dans le monde socio-politique, tout n'est que déterminisme, à partir du moment où l'on se fixe un but, on détermine un objectif, on pose un acte réfléchi, on favorise un résultat, bon ou mauvais.
    Ghandi savait très bien ce qu'il faisait, donc ses actes étaient déterminés, il y avait déterminisme.
    L'absence de déterminisme correspondrait aux actes hasardeux, irréfléchis et sans buts prédéterminés -ex: la folie d'un serial killer tirant sans raison sur la foule...
    En espérant que tu trouveras toutes les réponses pour ton exposé.

  4. #3
    Magellan

    Re : Déterminisme et indéterminisme

    Citation Envoyé par Geoffroy
    Connaissez vous quelques exemples sachant que je dois prouver le non-déterminisme à travers une courte biographie ?
    On m'avait également parlé d'une étude qui montrait que tous les humains de tous les pays souhaitaient vivre sur le modèle occidental, ce qui montrerait donc qu'il n'y a pas de déterminisme à ce niveau là.
    Merci beaucoup pour votre aide,
    à bientôt
    PS : peut-être ton prof fait-il la distinction entre déterminisme dû ou engendré par l'Homme et déterminisme dû aux circonstances de la vie ?
    Si tous les pays souhaitent vivre selon le modèle occidental, c'est encore une fois un déterminisme, une fixation bien nette d'objectif.
    L'indéterminisme politico-social, c'est l'anarchie totale, mais décider d'instaurer une anarchie totale (libertés max pour tout le monde), c'est un acte purement déterministe, volontaire. Seul le résultat de cet acte sera indéterminable...

  5. #4
    Geoffroy

    Re : Déterminisme et indéterminisme

    Je comprends ce que vous voulez dire.
    Mon professeur considère le déterminisme de l'individu comme un conditionnement vécu par exemple dans sa jeunesse qui serait à l'origine de ses actes ou de son caractère. Un exemple tout bête :
    Nelson Mandela a subi un fort déterminisme dans son passé puisqu'il a notamment passé de nombreuses années en prison.
    Le professeur limite dans ce cas le déterminisme à une expérience vécue qui serait à l'origine de changements psychologiques.
    Autres exemples :
    - Hitler qui avait été rejetté des beaux-arts
    - Charles de Gaulle de nombreuses fois blessé durant notamment la 1ère guerre mondiale
    Ma recherche est maintenant tournée vers l'indéterminisme ou un déterminisme faible. Est-ce possible de montrer que dans certains cas, le déterminisme de l'individu ne conditionne pas le dévenir socio-politique ? Sinon, je chercherai une troisième partie différente.
    En tout cas, merci beaucoup pour votre aide.

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Déterminisme
    Par quetzal dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 99
    Dernier message: 28/06/2008, 15h45
  2. Le déterminisme du sexe
    Par Canelle27 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/02/2006, 11h55
  3. La peur du détérminisme.
    Par invite9321657 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/12/2005, 23h41
  4. déterminisme
    Par gatsu dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 413
    Dernier message: 28/11/2005, 17h40
  5. Incertitude et déterminisme
    Par processvince dans le forum Physique
    Réponses: 88
    Dernier message: 22/06/2004, 13h45