Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 87

Cas trés spécial



  1. #1
    youtai
    Caractéristiques du groupe :

    Composé de 4 personnes (amis et copains d’études).

    1- Hélène :

    Fille de 20 ans, Hélène est le centre d’intérêt du groupe. Forte d’une beauté physique et d’une personnalité solide elle a pu, dans l’intervalle de 5 mois de sa première rencontre avec les autres membres, s’imposer au sein de ce groupe comme étant la référence de tout ce qui est juste et bon.
    Malgré son apparente ouverture elle accepte mal les critiques.

    2- Michel :

    Jeune de 20 ans, Michel se considère comme étant le plus fin et chic du groupe.
    Doté d’un esprit vif et marrant il peut quasi-parfaitement camoufler ses sentiments.
    Michel a un penchant pour Hélène. Si elle lui montre le moindre désintérêt cela lui cause de la peine qu’il cache par des plaisanteries et des faux rires.

    3- Sean :

    Jeune de 19 ans, Sean, gêné par un aspect physique peu sympa, a su développer une personnalité dictatrice, autoritaire et forte : Croyant qu’il a toujours raison et qu’il est drôle et ne se mettant jamais en cause, il accuse toujours les autres (notamment Yari et jamais Hélène) de faibles et d’anormaux.
    Sean a un penchant lui aussi pour Hélène, mais apparemment il le camoufle parfaitement.

    4- Yari :

    Le plus jeune du groupe par ses 18 ans, Yari se comporte comme étant le gentil du groupe.
    Il a pu grâce à sa beauté physique et une sympathie excessive d’occuper le centre du groupe durant les premiers mois de la vie de ce groupe.
    Mais sa gentillesse excessive,sa passivité et son incapacité à camoufler ses faiblesses (On y ajoute l’envie des autres) furent qu’il soit détrôné et même marginalisé.
    Yari est d’une grande sensibilité qui le pousse toujours à se mettre en cause.

    N.B :

    Le groupe s’est formé ça fait un an et demi.

    Yari et Sean étaient des copains d’études depuis 4 ans et demi (ils se parlaient peu durant les 3 premières années).

    Sean habite tout près de Michel.

    Michel sympathise avec Yari.

    Hélène montre de l’affection pour les autres membres du groupe (mais rarement pour Yari).

    Questions :

    - Quelles sont les chances de Michel et celles de Sean de devenir le centre d’intérêt du groupe ?

    - Comment expliquer le comportement d’Hélène envers Michel et Sean d’une part, et Yari d’autre part ?

    - Yari, peut il un jour récupérer sa trône ?Si oui, comment ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    guizmo
    Salut,
    est-ce que Elène se doute que Michel et Sean ont un petit penchant pour elle, si c'est le cas, elle a pu en profiter pour devenir la référence dans le groupe,ce qui peut paraître probable car elle accepte mal les critiques.
    Je pense que tant que Sean et Michel restent sur leur penchant pour Elène sans rien faire, il n'y a pas beaucoup de chances pour que ça change...surtout avec Sean qui croit tout le temps qu'il a raison.
    Yari pourrait un jour la retrouver si il en fait "mloins", je pense.

  4. #3
    youtai

    Nouvelles donnes!

    [Svp répondez aux questions, je vous serai très reconnaissant]

    le contexte a radicalement changé :

    - Yari, pressé par l'attitude défavorable du groupe envers lui, a fini par trouver une "solution"! il s'est forgé une personnalité forte et fait preuve d'un calme et d'une maîtrise du soi surprenants.
    En effet, sans une suite de circonstances favorables, il ne pourrait le faire:

    + sean a avoué son amour à héléne. Le refus de cette dernière a précipité la fin de sa dictature.

    + héléne sentait que michel a un penchant pour elle et le dévoila à yari ( la raison est inconnue surtout que yari avait pris ses distances et s'éloignait peu à peu du groupe) .

    + Héléne, pour des raisons toujours inconnues, dévoila a yari qu'elle vivait une histoire d'amour avec un mec externe au groupe.

    Détenant des informations si "vitales", yari réintégre le groupe et se croit maître de la situation.

    Les question sont:

    - Quelles sont les raisons qui ont poussé héléne à dévoiler ses secrets à yari?

    - Comment yari peut-il faire usage des informations qu'il détient pour détrôner héléne , occuper le centre du groupe et s'imposer en tant que leader?

    - qu'en est il pour Michel et Sean?

  5. #4
    halman

    Re : Cas trés spécial

    Classique tout ça.

    On trouve ça dans tous les groupes.

    Faire gaffe à Yari, il est parti pour devenir mysogine, dépressif, et franchement agressif envers toute forme de jeunesse, allergique à toute relation sentimentale, mariage, il a tous les ingrédients pour se marginaliser définitivement.

    Quant à Michel et Sean, je ne leur trouve pas le moindre interet.

    Helene, se comporte comme la plupart des filles de son age, va chercher ailleurs ce qu'elle a sous la main et le regrettera plus tard, par un divorce dont elle ne se remettra jamais vraiment, elle se rendra compte trop tard qu'elle avait le bonheur à portée de main.

    Des plus classique tout ça, on est entourés en permanence de ces gens là.
    Dernière modification par halman ; 23/10/2004 à 10h51.

  6. #5
    acerfull

    Re : Cas trés spécial

    Salut Yari ,

    le principal de toutes tes questions reviennent à une: comment devenir le leader au sein d'un groupe et profiter des avantages et des désavantages. Bien que ça soit un statut que je crois comme étant inné, je crois qu'il soit possible d'improviser, temporairement seulement, le statut de leader au sein d'un groupe. C'est possible en démontrant de l'énergie, en s'interressant au autre, en étant opportuniste quand il est le temps de se valoir par le sport par exemple ou les notes scolaires dans le contexte de l'école. En effet, il faut être meilleur que les autres. Les vrais leader sont souvent des surdoués. Ils n'ont pas besoin par exemple d'étudier beaucoup pour réussir. La beauté physique comme le talent et la sympathie, est un critère important, car elle est signe d'intelligence. Bref, tout ça pour dire que si tu veux devenir leader au sein d'un groupe, il faut que soit supérieur aux autres selon le contexte: ex: premier marqueur au hockey, la meilleur moyenne à l'école, le plus beau ou la plus belle au sein d'un groupe sans but particulier etc...

    Dans ton contexte, étant donné que le groupe n'a pas l'air basé sur le sport, la musique ou les études, je serais porté à croire que le leader serait le plus beau ou la plus belle et là c'est à toi de juger (doter d'un caractère minimum et d'une sympathie)...

    Pourquoi est-ce que la hiérarchie t'intrigue tant? Un vrai leader ne pense pas à ses choses là

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Chris77

    Re : Cas trés spécial

    Marrant, j'ai connu quand çà aussi... En général, 2 cas se posent si la fille est la seule d'un groupe d'amis :
    1) elle préférera sortir avec quelqu'un d'externe, donc qui n'est pas du groupe, au grand dam des garcons du groupe... mais elle reste la bonne copine du groupe.
    2) si la fille sort avec quelqu'un du groupe, le groupe s'éclatera.

  9. Publicité
  10. #7
    halman

    Re : Cas trés spécial

    J'ai connu ça aussi, notre groupe avait parfaitement tenu tant que personne ne s'interessait à la fille, et du jour où un des gars est sortie avec elle, le groupe a aussitot éclaté.

  11. #8
    Alichino

    Re : Cas trés spécial

    Je pense que Yari ne pourra pas devenir le leader du groupe car s'il le devenait ce serait à la place d'Hélène qui est apparement le "ciment" de ce groupe. Si Hélène part, il n'y a plus de groupe.

    Quelles sont les raisons qui ont poussé héléne à dévoiler ses secrets à yari?
    Hélène est en position de force : c'est elle qui maintient le groupe, c'est elle que tout le monde désire, elle a un copain extérieur et elle sait que certains membres du groupe sont attirés par elle. Je pense que son objectif est de garder cette position. Elle a surement parlé à Yari pour le réintegrer dans le groupe puisqu'il commencait à s'en éloigner. Le fait de lui parler des problèmes du groupe va lui permettre de se sentir plus impliqué. Surtout s'il développe une personnalité plus forte.

    Comment yari peut-il faire usage des informations qu'il détient pour détrôner héléne , occuper le centre du groupe et s'imposer en tant que leader?
    Je pense qu'il ne peut pas : C'est Hélène qui fait le groupe. Si il prend ca place il aura deux gars qui font la gueule avec lui et c'est tout.

    qu'en est il pour Michel et Sean?
    Pour les deux il faut faire attention :
    Sean doit être vraiment sur la pente descendante s'il s'est pris un refus (surtout si sa personalité est plutôt colérique) et il va devenir agressif, particulièrement quand il verra Hélène avec son copain.
    Michel aussi est à surveiller : s'il ne montre pas ses sentiments et qu'il a un penchant pour Hélène, la voir avec un copain extèrieur et sentir des tensions dans le groupe doit être difficile à porter s'il intèriorise tout...
    Enfin bon, si Yari raisonne de facon hiérarchique et les autres garcons par rapport à Hélène, ca ne peut que mal se passer vu qu'il y aura un malaise permanent...

  12. #9
    kinette

    Re : Cas trés spécial

    Bonjour,
    . Les vrais leader sont souvent des surdoués. Ils n'ont pas besoin par exemple d'étudier beaucoup pour réussir. La beauté physique comme le talent et la sympathie, est un critère important, car elle est signe d'intelligence.
    Beauté physique signe d'intelligence???? c'est certainement une des choses les plus drôles que j'aie pu lire aujourd'hui... (bon faut dire que les statistiques c'est pas aussi drôle).
    Quand à dire que les leaders sont des surdoués... je n'ose parler d'un certain président outre atlantique...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  13. #10
    acerfull

    Re : Cas trés spécial

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,

    Beauté physique signe d'intelligence???? c'est certainement une des choses les plus drôles que j'aie pu lire aujourd'hui... (bon faut dire que les statistiques c'est pas aussi drôle).
    Quand à dire que les leaders sont des surdoués... je n'ose parler d'un certain président outre atlantique...

    K.
    La beauté physique est un signe(en apparence) d'intelligence, de force, de procréation, c'est un fait. Dans la nature c'est comme ça, je n'apporte rien de nouveau. Je ne prétend pas que l'intelligence est à voir avec la beauté physique. C'est plutôt un réflexe instantanné basé sur le sens qu'est, la vue et l'interprétation du cerveau lorsqu'on voit quelqu'un de belle apparence.

    Le président dont tu fais référence, si il est où il est, il est certainement très intelligent. Les choses qui fait ne le sont pas, par contre....et tu remarquera que c'est un homme de belle apparence tout de même. Ha! l'image....pourquoi c'est si puissant l'image dans la nature? Réponse: Maintenir la race. Là je m'éloigne....

    Toujours est-il que le pouvoir de leaderhip est proportionnel à plusieurs critères dont l'apparence physique, le talent, l'intelligence, et même la virilité dans certain groupe.

  14. #11
    kinette

    Re : Cas trés spécial

    La beauté physique est un signe(en apparence) d'intelligence, de force, de procréation, c'est un fait. Dans la nature c'est comme ça, je n'apporte rien de nouveau.
    ??? je n'ai jamais vu d'étude de biologie montrant une telle corrélation... donc si tu me donne des preuves que ce "n'est pas nouveau"... je serai bien étonnée.
    La "beauté" telle qu'elle est perçue est plus un indice de bonne santé...

    Je ne prétend pas que l'intelligence est à voir avec la beauté physique. C'est plutôt un réflexe instantanné basé sur le sens qu'est, la vue et l'interprétation du cerveau lorsqu'on voit quelqu'un de belle apparence.
    Quand je vois quelqu'un de beau, je ne m'imagine pas que c'est quelqu'un d'intelligent... ni l'inverse...

    Le président dont tu fais référence, si il est où il est, il est certainement très intelligent.
    Dans un groupe animal, l'individu "leader" ne l'est pas forcément en fonction d'aptitudes intellectuelles ou physiques...

    Les choses qui fait ne le sont pas, par contre....et tu remarquera que c'est un homme de belle apparence tout de même. Ha! l'image....pourquoi c'est si puissant l'image dans la nature? Réponse: Maintenir la race. Là je m'éloigne....
    Le terme de race est totalement impropre. De même que ton texte est contraire à la théorie de l'évolution, qui ne fonctionne pas "pour maintenir les espèces" (il y a déjà eu plein de discussion là-dessus en biologie!). Si une préférence pour des caractères physiques est sélectionnées, c'est que ça contribue à la diffusion des gènes de celui qui préfère (même si cette préférence est défavorable globalement pour l'espèce).
    Quand à l'apparence des personnes "leader" dans notre société... mouaaaarf... (surtout la personne à laquelle je pense)... sincèrement, je ne trouve pas tellement d'hommes politiques ou d'influence attirants physiquement (et je doute que les femmes haut placé soient nécessairement trouvées belles par les hommes)...

    Toujours est-il que le pouvoir de leaderhip est proportionnel à plusieurs critères dont l'apparence physique, le talent, l'intelligence, et même la virilité dans certain groupe.
    Si tu regardes comment ça se passe dans les groupes animaux, certaines facultés d'association, de "marchandage", bref des aptitudes plus "sociales" sont favorisées (on pourrait parler chez l'homme du caractère "langue de bois", et "démagogie"...).

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    je suis d'accord avec kinette sauf pour deux choses, la beauté physique est un signe relatif d'intelligence surtout pour les hommes, en effet, on note statistiquement que les hommes ayant un QI tres inférieur a la moyenne ont un visage plus longiforme que la moyenne et les oreilles décollées, indépendamment de toute maladie . vu qu'il y a trois fois plus d'hommes avec un Qi très bas on rencontre ces individus beaucoup plus chez les hommes . (pour finir l'histoire il y a trois fois plus d'hommes avec un Qi très élévé que de femmes ,question de pression sélective plu forte chez les femmes, d'ou une partie de l'explication du nombre plus important d'hommes dans la recherche).
    la seconde chose c'est qu'un "leader" a forcément un avantage physique , intellectuel/comportemental ou materiel par rapport aux autres. a noter que l'aspect matériel est obtenu soit grace à des qualités physiques ou comportementales soit en "héritage".mais l'héritage d'une fortune par exemple veut dire que les ancètres de celui qui hérite ont eu des qualités supérieurs par rapport aux autres,ces qualités sont nécessairement d'ordres génétiques, donc on retrouve forcément une partie de cet héritage génétique dans les la descendance. a très long terme je suis d'accord cet effet peu s'estomper et on peut retrouver de "leaders" faibles intellectuellement. mais logiquement ce ne sont que des états transitoirs.

  16. Publicité
  17. #13
    quetzal

    Re : Cas trés spécial

    le seul problème dans cette etude est que le QI comment dire, c'est de la connerie en boite... elle ne mesure que ce le test mesure, et rien d'autre...

    alors faire des stats a partir d'un test qui ne signifie pas grand chose parcequ'en soi on est pas capble de vriament définir ce que c'est que l'intélligence... c'est pointer vers une réalité globalement très subjective...

    et surtout cela me fait penser au travaux du début du siècle dont on a tirer la bosse des maths... la phrénologie ou etude des bosse du crane, ou quelquechose comme ça... il y a aussi la morphopsychologie, qui est la petite fille de cette dernière... ce que l'on nome aussi le delit de salle gueule en language plus courant...

    le cas du "leader" depent au moins de quelque facteur..
    la personalité de celui-ci et son historique
    mais depent aussi du groupe et de sa culture/historicité

    les raisons qui font qu'un individu vas sortir du groupe sont que celui-ci est capable de réunir a lui les autre membre du groupe... de cristalliser les besoins et d'exprimer la forme du réel ressentie par les autres membre du groupe... c'est en ce sens que celui-ci semble etre dominant... sont historique personel se trouve etre en adéquation avec le reste du groupe... qu'il soit beau/moche grand/petit intélligent ou pas ne compte pas... ce qui compte c'est qu'il puisse apporter au groupe un sentiment d'identité par rapport au evenement que vie le groupe...
    si tu regarde qui serait le plus a même de prendre le pouvoir sur la papier tu te rend compte que ce ne sont pas toujours ceux qui prenne vriament le leader ship...
    pour moi tout cela tiens plutôt du hasard et de l'opportunisme...
    etre au bon endroit au bon moment et avec les bonnes personnes, et avec des qualités non-en dessous de la moyenne(en moyenne) suffise a faire d'un individu quelconque un chef... un leader...
    le facteur chance compte beaucoup plus que le reste, et les grands hommes, n'apparraissent le plus souvant qu'au gré des tribulations de l'histoire dont ils sont entièrement redevable... un peu comme de dire qu'un grand chène a put un jours grandir parcequ'un jours un autre autre grand chène en tombant lui a donner les moyen d'exprimer certainne de ses qualités...

    et généralement l'apparence dominatrice du leader sur le groupe, tiens plutôt a ce que le groupe laisse une personne exprimer ses qualités plutôt que le contraindre a un rôle subalterne... le cas d'hitler est en soi assez exemplaire.. napoleon de même... idem pour degaulle...

    c'est l'hitoire commune d'un groupe qui crée la légende du grand homme... le grand homme est plutôt le fait que le groupe s'en remet a un seul pour regler a sa manière tout les problème du groupe... la ou générlament la concorde prévaut...

    le leader est toujours l'individu provientiel quelque part.. mais le plus souvant par defaut.. puisqu'il en faut bien un...

  18. #14
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    le QI n'est pas de la merde en boite, il mesure certains paramètres ,certains facteurs qui font partie de l'intelligence en général, je n'ai pas dis qu'il mesurait toute l'intelligence. toujours est t il que si tu vas a l'université et que tu mesure le QI des chercheurs il sera en moyenne beaucoup plus élévé que le QI moyen des ouvriers, c'est tout; et ce qu'on demande a un chercheur c'est en principe d'avoir un QI élevé. maintenant, peut être et même surement que le mot intellectuel dans "quotient intellectuel" est mal choisit.

  19. #15
    kinette

    Re : Cas trés spécial

    Bonjour,
    je suis d'accord avec kinette sauf pour deux choses, la beauté physique est un signe relatif d'intelligence surtout pour les hommes, en effet, on note statistiquement que les hommes ayant un QI tres inférieur a la moyenne ont un visage plus longiforme que la moyenne et les oreilles décollées, indépendamment de toute maladie .
    Pour le QI se reporter à des discussions qu'on doit pouvoir retrouver sans problème sur ce forum
    On y expliquait très bien la façon dont il est calculé et pourquoi du coup certaines populations sortent avec des résultats moindres...
    Je pense qu'il ne faut pas nom plus tout confondre.
    Certains dérèglements (homonaux, génétiques) vont effectivement affecter le psychisme et l'apparence physique. Ce ne sera pas nécessairement considéré comme une maladie (puisque tu précises "indépendament de toute maladie). Une remarque: "inférieur à la moyenne" pour le QI ça signifie que tu travailles sur 50% de ton échantillon. A la moyenne exacte, il n'y a rien... Donc dans ton histoire on aurait comparé la longueur du visage entre 50% de l'échantillon et les 100%, ce qui me semble statistiquement débile, puisque le moyenne calculée sur la population inclut les 50%... de plus travailler ainsi n'apporte vraiment aucune finesse à l'analyse: on peut trouver une relation liée à quelques individus extrêmes... sans que ce soit vrai pour la grande majorité.
    De plus montrer que lorsqu'on se place dans une extrême on a une relation ne veut pas dire qu'elle est vraie en général, et encore moins pour l'autre extrème. De plus j'aimerais bien voir l'importance du fameux lien dont tu parles. Pour pouvoir utiliser un caractère comme un "indice de quelque chose" il faut qu'il existe une relation suffisamment importante entre les deux.
    J'ai peur aussi que dans cette histoire, la relation observée soit fortement dépendante de l'échantillon utilisé (et qu'il y ait eu possibilité de biais...): la forme des oreilles et la longueur du visage risque de varier fortement entre populations non?
    De plus, si je regarde autour de moi ou dans les personnes connues j'ai bien peur que cette relation se vérifie mal...

    vu qu'il y a trois fois plus d'hommes avec un Qi très bas on rencontre ces individus beaucoup plus chez les hommes .
    ????

    (pour finir l'histoire il y a trois fois plus d'hommes avec un Qi très élévé que de femmes ,question de pression sélective plu forte chez les femmes, d'ou une partie de l'explication du nombre plus important d'hommes dans la recherche).
    consternant...
    Mais alors comment tu expliques l'augmentation constante du pourcentage de femmes dans la recherche? Une pression de sélection inverse qui a entrainé une évolution rapide des caractéristiques du cerveau des femmes?
    D'ailleurs ton histoire n'est pas claire: quelles pressions sélectives plus fortes chez les femmes et sur quels caractères?

    la seconde chose c'est qu'un "leader" a forcément un avantage physique , intellectuel/comportemental ou materiel par rapport aux autres. a noter que l'aspect matériel est obtenu soit grace à des qualités physiques ou comportementales soit en "héritage".mais l'héritage d'une fortune par exemple veut dire que les ancètres de celui qui hérite ont eu des qualités supérieurs par rapport aux autres,ces qualités sont nécessairement d'ordres génétiques, donc on retrouve forcément une partie de cet héritage génétique dans les la descendance.a très long terme je suis d'accord cet effet peu s'estomper et on peut retrouver de "leaders" faibles intellectuellement. mais logiquement ce ne sont que des états transitoirs.
    J'ai pas grand chose à rajouter à la réponse de Quetzal sur ce point...
    Un point à noter: certaines personnes sont parfois choisies sur des postes grâce à leur médiocrité. Ca peut paraître étonnant à première vue, mais c'est courant: un patron de boîte ou de labo n'a pas nécessairement envie qu'une personne qu'il choisit comme subalterne (et futur successeur) lui fasse de l'ombre tant qu'il est là.

    le QI n'est pas de la merde en boite, il mesure certains paramètres ,certains facteurs qui font partie de l'intelligence en général, je n'ai pas dis qu'il mesurait toute l'intelligence. toujours est t il que si tu vas a l'université et que tu mesure le QI des chercheurs il sera en moyenne beaucoup plus élévé que le QI moyen des ouvriers, c'est tout;
    Je ne suis pas sûre que l'orientation vers un métier ou un autre soit nécessairement liée aux capacités intellectuelles. Evidemment pour la recherche si tu es pas très doué pour la réflexion, ça n'aide pas, mais je connais aussi des chercheurs qu'on pourrait qualifier d'"autistes": très doués dans leur domaine mais pas nécessairement pour le reste... je ne sais pas ce que ça peut donner dans un test de QI.
    Inversement, je connais beaucoup de personnes à qulaification basse qui ont des qualités de raisonnement, une intelligence que je ne considèrerai pas inférieure à la mienne.

    et ce qu'on demande a un chercheur c'est en principe d'avoir un QI élevé. maintenant, peut être et même surement que le mot intellectuel dans "quotient intellectuel" est mal choisit.
    On ne m'a jamais demandé d'avoir un QI élevé... ça, dans la recherche, on s'en contrefout. L'important est d'être capable de produire des articles scientifiques dans des revues bien côtées, et de bien maîtriser le domaine dans lequel on travaille.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  20. #16
    quetzal

    Re : Cas trés spécial

    c'est bien cela le problème evospin, c'est que le QI est pris pour etre une mesure de l'intelligence globale... de plus comme dirais binet:"ce que me sure mon test... l'intélligence bien sur"

    en fait, le test sert d'étalon pour donner la représentation de l'intelligence qui elle-même serviras de de reference pour ce test... c'est bien ce que dit binet... c'est le test qui sert a determiner ce que l'on nomme intelligence... puisque 'lon ne sais pas vraiment ce qu'intelligence veux dire(mais on a des présomptions sans avoir de certitude formelle)...

    c'est la tout le dilemne de cette mesure, elle est auto-référente.. le résultat est donc subjectif au référenciel, donc a la mesure... ce qui ne donne pas quelquechose de très fiable... et c'est sans doute pour cela que l'on trouve des différences parfois importante entre chaque test...
    il y a méthodologiquement un problème du a cette auto-référence,et a la difficulté a de cerner cette notion, toujours très subjective...

    pour ma part je ne tiens pas cette mesure comme une mesure had-oc, et représentative de l'objet conceptuel qu'elle est sencé mesurer...

    autant dire que la distance est ce que mesure le metre... ce n'est qu'une convention, une norme a partir de laquelle toute les autres norme sont fixé... mais en soit le metre ne représante pas grand chose... ormis une distance(x) nomé metre et basé sur la base dix... et sont interet tiens plutôt dans la base dix et la facilité de calcul et la rationalisation qu'elle impose a toute les autres mesure...

    c'est tout le problème ds normes, c'est la difficulté de trouver un référent qui soit solide... la vitesse de la lumière par exemple en physique, qui est une coudée moderne...

    de même ce que mesure le QI vas servir de coudée pour dire ce qu'est l'intelligence... mais je reconnais assez volontier que cette mesure représente quelque chose de réel... reste a determiner ce qu'elle mesure vraiment..

    quand a faire une différence entre universitaire et ouvrier, oui cette différence est sans doute réelle, je dirais même plus les universitaires ont plus de diplôme que les ouvriers... tu pose d'emblé une référence sociale sur un problème qui est d'un autre ordre... loin de moi l'idée de denier aux universitaires une capacité dont il semble mieux fourni qu'une bonne part de la population...

    c'est la methode en elle-même qui pose problème... et je pourrais dire que si elle ne posait pas tant de problème, l'on aurait sans doute pas autant de test différent pour atteindre cette donnée...

    l'un des problèmes que pose ces mesures est qu'elle ne sont pas capable de donnée des résultat fiables avec certain cas... il existe des autiste qui vont excele dans un domaine de la relation logique, et ce retrouver avec des QI faramineux... mesure qui donne d'emblée un doute sur la validité du test en question..

    mais, je pense aussi que l'on a trop tendence a prendre le I de intellectuel, pour le I d'intelligence, et à faire l'amalgame entre ces deux notions... ce qui est clairement abusif...

  21. #17
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    quetzal nous sommes d'accord,
    kinette j'explique l'augmentation constante des femmes dans la recherche par le fait qu'aujourd'hui il y a environ 10 % de femmes dans la recherche. avec ce que j'ai dit avant il devrait y en avoir 25% soit 3 fois moins que les hommes. cette constante augmentation tient au fait du changement du statut de la femme dans notre société.
    les pressions sélectives j'en ai déjà parlé rapidement, pendant la période glaciaire, les hommes ne pouvaient subvenir aux besoins que d'une seule femme en moyenne , cela a créé une pression selective sur plusieurs caractères morphologiques et psychologiques entrainant une Homogénéisation des caractères des femmes, seules celles qui répondaient le plus aux caractères demandés par les hommes étaient choisit.
    en fait ce n'est pas exactement comme cela en réalité mais schematiquement la courbe de gauss est plus étalée pour de nombreux caractères chez les hommes par rapport aux femmes. peut être est ce consternant mais c'est réaliste.en moyenne une femme est aussi intelligente qu'un homme je n'ai jamais dit le contraire.
    pour le visage longiforme j'ai oublié de préciser que je ne parler que des européens.

  22. #18
    kinette

    Re : Cas trés spécial

    Bonjour,
    kinette j'explique l'augmentation constante des femmes dans la recherche par le fait qu'aujourd'hui il y a environ 10 % de femmes dans la recherche. avec ce que j'ai dit avant il devrait y en avoir 25% soit 3 fois moins que les hommes. cette constante augmentation tient au fait du changement du statut de la femme dans notre société.
    Donc les femmes, pauvres êtres stupides et pas aussi douées que les hommes pour les extrêmes seraient incapables d'atteindre un ratio de 50% dans de tels domaines, car elles sont généralement moins douées que les mecs si je suis bien ta pensée...
    Ta conclusion est il y a deux fois plus de mecs très intelligents que de femmes... et de plus tu suppose que pour la recherche c'est uniquement le fameux QI qui compte...
    Je ne sais comment t'exprimer ma consternation...
    Enfin si ça te chante de croire qu'il y a deux fois plus de mecs très intelligents que de femmes très intelligentes, après tout... mais je me demande si c'est un signe d'intelligence de ta part.

    les pressions sélectives j'en ai déjà parlé rapidement, pendant la période glaciaire, les hommes ne pouvaient subvenir aux besoins que d'une seule femme en moyenne , cela a créé une pression selective sur plusieurs caractères morphologiques et psychologiques entrainant une Homogénéisation des caractères des femmes, seules celles qui répondaient le plus aux caractères demandés par les hommes étaient choisit.
    Tu t'appuies sur quelles données scientifiques pour sortir de telles énormités?
    Tu oublies que la structure sociale des groupes humains n'était certainement pas "un homme-une femme" et "l'homme nourrit sa gonzesse"...
    De plus, je ne vois pas comment on aurait pu avoir une homogénéisation supérieur chez les femmes par rapport aux hommes... dois-je te rappeler qu'à chaque génération, les hommes et les femmes se reproduisent entre eux , donc que si on homogénise côté femme, ça va suivre côté homme...

    en fait ce n'est pas exactement comme cela en réalité mais schematiquement la courbe de gauss est plus étalée pour de nombreux caractères chez les hommes par rapport aux femmes.
    Références? Ton explication n'étant génétiquement de plus pas du tout valable, j'aimerais bien comprendre comment tu expliquerais de telles différences...

    peut être est ce consternant mais c'est réaliste.en moyenne une femme est aussi intelligente qu'un homme je n'ai jamais dit le contraire.
    Bref dans ton discours: OK il existe des mecs vachement plus cons que les femmes, mais alors quand on regarde du côté des plus doués, on trouve peu de femmes... les femmes seraient donc cantonnées dans la médiocrité.
    Question: tu ne t'es peut-être jamais demandé quel était la part de l'éducation dans le développement des différentes aptitudes des gens?
    En ce moment les catalogues de pubs pour jouets commencent à affluer dans les boîtes à lettre... regarde attentivement ce qui est proposé comme jouet pour filles et comme jouets pour garçons... ça devrait te donner quelques pistes.

    pour le visage longiforme j'ai oublié de préciser que je ne parler que des européens.
    Autre question subsidiaire à propos de la possible relation entre apparence physique et QI: à ton avis un enfant au physique ingrat sera-t-il traité de la même façon qu'un enfant condsidéré comme beau? Aura-t-il les mêmes stimulations, le même retour par son entourage?
    Un enfant un peu rejeté par les autres se développera-t-il aussi bien?
    J'imagine que les enfants albinos, qui en Afrique sont souvent rejetés par superstition, révèleront peut-être un QI inférieur à la moyenne des enfants aficains. Devrait-on en conclure que l'albinisme influence l'intelligence?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  23. Publicité
  24. #19
    kinette

    Re : Cas trés spécial

    avec ce que j'ai dit avant il devrait y en avoir 25% soit 3 fois moins que les hommes.
    C'est vraiment con... je connais pas mal de labos où le ratio atteint les 50/50 voire les femmes commencent à être plus nombreuses... bon sang c'est pas normal, il va falloir faire une loi pour protéger les mecs contre la discrimination...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  25. #20
    quetzal

    Re : Cas trés spécial

    entièrement d'acord avec kinette sur pas mal de point surtout le dernier, il semblerais que les femmes soit a cause d'une maturité plus précoce que les garçons 3ans en moyenne plus capable dans la course au diplôme... reste qu'il existe tout une norme quand a l'oriantation inconsciente des filles dans leurs parcours scolaire...

    d'ailleur l'on a longtemps présuposé que des classes non-mixtes favoriserais l'etudes des unes et des autres... le problème semble bien etre dans l'education générale donnée aux filles et dans le rôle plus ou conscient qu'on leur attribut dans la société... société qui rappelons le est juste sorti d'un modèle purement patriacal et ce il y a moins d'une génération...
    l'un des porblème que rencontre pour l'instand les filles est le manque de modèle feminin dans leur entourage pour tout ce qui concerne de longue etude... ce qui semble etre un moteur du choix au niveau famillial... je crois qu'il existe beaucoup d'etude sur ce point.. les femmes en soi ne sont ni plus bete, ni moins bete en proportion que les hommes.. seulement il leur est encore difficile de jouer a arme egale en ce qui concerne les poste a haute responsabilitée.. et ce juste par méfiance masculine(complexe XY, badinter, je crois) on diras surtout le manque d'habitude de la part de nos dirrigents de devoir traité avec des femmes...
    et l'on entend ancore trop souvant qu'il n'estpas iimportant pour une femme de faire haute etudes, au pretexte que celle-ci pourras faire un bon mariage sans cela... situation inconsciente qui ne favorise pas l'effort et le choix de celle-ci pour des etudes supérieure..
    si je ne trompe elle sorte en tete en troisième toute catégorie confondue, et ce tasse un peu au lycée... les filles etant plutôt en lettre, tendis que les garçon ocupant en majorité les classe de math/physique les sections Science naturelle et E/S etant mixte... mais cela n'a rien a voir avec les capacités intellectuelles des uns et des autres.. l'on note bien plus une sexuation symbolique de ses catégories (Litéraire et math/physique) que toute autre chose... mais comme d'habitude, la sexuation se fait dnas le sens le l'inconscient collectif.. les catégories reine d'une epoque prenne le sexe masculin, l'autre le sexe feminin...
    jepense qu'il faudras un certain temps pour que les choses evolues, sans doute qu'une génération remplace l'autre...
    de tout façon notre mode de société l'impose, puisque la norme sociale au niveau du travail n'est plus la même... mais ce genre de transition est de toute façon assez longues...

  26. #21
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    je m'appuie simplement simplement sur ce que dit la psychologie évolutionniste, et bien sur il y a des ratio 50/50 dans certain labo, voir www.duance.org pour tout les statistiques sur le QI et les références. la condition de l'homme n'est pas la même que la femme s'il y a selection sexuel. la culture humaine a évolué rapidement a l'echelle evolution et nous réagissons, faisons nos choix avec nos gènes du néolithique.ces choix sont souvent inadptés face a nouvelle société. naturellement on retrouve le stéréotype femme a la cuisine, homme qui part a la chasse...;.ne t'es tu jamais demandé pourquoi plus d'hommes begaient, pourquoi les filles réussissent mieux a l'école, et pourquoi il y a plus d'hommes chercheurs? et bien la psychologie évolutionniste donnent de très bonnes pistes sur ces pb, et je le redis encore une fois cela n'explique pas tout? MAIS C EST UN FACTEUR QU IL FAUT PRENDRE EN COMPTE. le QI mesure une certaine intelligence et ce dont j'ai parlé ne concerne que les extremes de la courbe de gauss. tu dis que je n'apporte pas de sources mais toi tu dis sans arret il me semble, a mon avis. les statistiques sont la, pourquoi beaucoup d'Ashkenazes (juifs européens) sont dans les milieux intellectuels?
    Tu essaie de me faire passer pour un machiste, misogyne parce que je dis qu'il y a plus de hauts QI chez les hommes, si ca te fait plaisir
    tant mieux, mais regarde les statistiques avant. Pour un scientifique je pense que les statistique c'est très important, n'es tu pas d'accord. quant a la psychologie évolutionniste tu n'es pas obligé d'y croire, a ce moment là on en reparlera dans quinze ans.
    et ce n'est pas parce qu'on te dis en moyenne les femmes sont plus homogenes que les hommes que forcement tu es comme toutes les autres femmes.... quand je dis ca je ne fais pas d'attaque personnelles;l'objectivité c'est la première des qualités d'un scientifique, en tout cas la recherche de cette objectivité, à mon avis, il me semble ce n'est pas objectif....
    Dernière modification par evospin ; 30/10/2004 à 00h00.

  27. #22
    quetzal

    Re : Cas trés spécial

    pour ma part je dirais qu'il ne faut pas ocnfondre intelectualisme et intélligence.. l'intellectualisme se base sur un plan conscient des représentations, une capacité basé a jouer avec les shèmes du language symbolique... ce qui certe est une capacité de l'intélligence... je dirais surtout que c'est cette capacité qui est socialement la plus sélectionner chez nous comme forme première de représentation de l'intélligence... jouer avec les mots, des objets, et autres...

    je connais quelqu'un qui est de moins point de vue, beaucoup moins bète que je ne le suis, mais qui de fait d'une scolarité difficile du a un millieu famillial difficile lui aussi, n'a jamais réussit dans ce cadre-là... de fait n'ayant pas de diplôme, n'a pas un travail a la hauteur de ses certainnes capacités... un jours, celui-ci c'est décidé a apprendre un instrument de musique... chose difficile et ardue si il en est pour ceux qui ont tenté l'expérience... or il ne lui a fallut que dix mois pour apprendre les techniques principales de cet instrument... j'en suis encore sur mon derrière... ceci est un exemple...
    mais je dirais que cette personne, n'a pas put avoir accès a une verbalisation formelle du monde pour des raison X et Y, et peut-etre aussi parceque sa compréhension immédiate du monde et des relations entre les gens et les choses, ne cadrais absolument pas avec ce que ses professeurs tentait de lui faire apprendre... je dirais que son intélligence a toujours été un handicap sur le plan relationel, et l'on sait que les rapports sociaux sont pour beaucoup dans l'evolution d'un individu...
    je dirais que trop comprendre intuitivement, peut mettre un individu en porte a faux avec le plan social... et de fait ne permet pas a cet individu d'avoir accès au plan purement intellectuelle du monde, qui n'est qu'une représentation parmis d'autre de ce monde... l'intelligence a mon gout, ne rime pas forcement avec l'intellectulaisme, bien que ce dernier, et par la verbalisation consciente permette d'avoir un meilleur accès a celui-ci... les capacités, peuvent exister, mais sans que forcement elle n'apparaissent, ou bien soit "optimisées".... pour faire une annalogie, je dirais qu'une terre peut-etre riche mais que si elle n'est pas travailler de la meilleur manière elle ne pourras jamais donner en apparence ce dont elle est vraiment capable... ou de donner l'apparence la plus commune attendue comme le signe d'une terre riche... et pour peu qu'elle le soit, elle capable de donner a plein...

    j'ai un autre cas, comme ça, une jeune fille réputé pour ne pas etre une flèche a l'etude, et présentant en apparence, beaucoup de difficulté de memoire, et d'apprentissage... mais placé devant un contete d'apprentissage neuf, un micro-ordinateur, j'ai été assez bleufé la aussi de la vitesse avec laquelle elle a intégré, le fonctionement de ce dernier, et le programe spécifique qui lui étais donné, programme complexe de type symbolique avec plein de joyeuseté ou il faut jouer avec des shèmes, les associé, les dissocier, etc... la ou on pouvait s'attendre au plantage habituel.. la demoiselle a doubler tout le monde, comme si de rien étais.. d'ailleur elle ne s'en est même pas rendu compte...alors que les autres peinait devant cet instrument nouveau, celle-ci contre toute attente, a digéré la chose en deux temps trois mouvement... j'en ait conclue qu'elle avait intégré sa propre incapacité a apprendre et a mémoriser, et que cette donnée etais un trait de sa personalitée... l'incapacité n'étais qu'un refus global et habituel en face d'une situation donnée... en passant a un mode pour lequel il n'y avait sans doute aucune connotation(negative)de ses capacitées, les dites capacité se déployait d'elle-même sans etre génée...
    disont que les certainne personne a force de ce s'entendre dire qu'elle ne sont pas capable, finnisent par intégrer ce shème a leur personalité et agissent plus ou moins consciement pour conserver l'unité globale de la représentation de leur identité...
    cette jeune fille(femme) etais par contre très capable sur le plan social et démontrait une "intelligence fine" sur ce plan là...

    je crois fortement que les test de QI par le simple fait que l'on sache qu'il s'agisse d'un test que QI, ne donne en fait qu'un trait conscient de l'intelligence globale de l'individu... la subjectivité propre de l'individu sur ces capacités jouant aussi sur l'effort que l'individu consentira a donner pour la réalisation du test... celui-ci etant de fait tronqué par le plan subjectif de l'individu.. le cadre même peut-etre une connoté d'emblé négativement pour un individu sur unplan non-conscient...

  28. #23
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    désolé pour les references ce n'est pas duance.org mais www.douance.org

  29. #24
    quetzal

    Re : Cas trés spécial

    désolé pour les références, mais a mon avis tu ne connais pas le problème de l'interieur... hihihi

  30. Publicité
  31. #25
    Lucifer

    Re : Cas trés spécial

    Par rapport aux hommes et aux femmes et leur proportion... J'ai bien ris à lire les posts. Pourquoi utiliser des statistiques et les QI. La seule logique suffit pour expliquer la situation. Je sais pas pour les européens, mais du cote canadien tout s'explique par le fait que avant les femmes n'étaient pas encouragées à faire des études supérieurs. Aujourd'hui le marché leur est de plus en plus accessible. Et puis le système scolaire encourage davantage les filles que les garçons puisque les garcons sont beaucoup plus actif, ils ont besoin d'action dans l'apprentissage et non de cour magistraux. Combiné les 2, et vous aurez de plus en plus de femmes et de moins en moins d'homme dans les labo... Même si il y a plus de chercheur cela ne veut rien dire... Penser juste a celle qui a découvert les corpuscule de barr et qui a recu son prix nobel 40 plus tard... Un homme aurait fait la meme découverte et aurait été honoré la même année !

    Au diable les statistiques... bienvenue esprit critique !

  32. #26
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    si tu veux y croire libre à toi,puisque tu sais que TOUT s'explique par ce facteur, tu dois avoir fait une étude sur ce sujet ou bien avoir quelques references...

  33. #27
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    tu penses la même chose sur ce sujet que laplupart des gens (qui souvent n'ont aucune compétences, yvont a coup d'opinion), mais ton superbe ESPRIT CRITIQUE ne te l'a pas soufflé

    les sciences sans statistiques ne valent rien, la encore ton esprit critique t'as fait défaut

    au diable l'opinion bonjour esprit critique.

  34. #28
    kinette
    Bonjour,
    Je viens de trouver sur le site que tu conseilles (douance.com).
    IL me semble qu'on peut émmettre des doutes par rapport à certaines affirmations:
    Il est maintenant démontré que le QI est une des caractéristiques humaines les plus déterminées génétiquement (de 40 à 80% de corrélation). Evidemment l'environnement est extrêmement important, mais son influence semble n'être qu'à la baisse (i.e. : un environnement défavorable peut détruire un potentiel, mais un environnement favorable ne peut l'augmenter)
    D'une part l'affirmation "une des caractéristiques les plus déterminées génétiquement"... ont-ils réellement fait la comparaison avec d'autres caractères?
    De plus, la fameuse "détermination génétique" est dépendante du contexte... il est évident qu'en environnement similaire, la variance entre enfants pourra être expliquée en grande part par la génétique. Mais dans un environnement lui-même variable, le taux d'explicatio par la génétique risque de descendre fortement.
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/q..._uids=14629696 elle montre que la part génétique expliquant la variance des test de QI dépend fortement des conditions dans lesquelles sont placés les enfants... ça peut aller de 0 à 60%: dans de bonnes conditions la part de la variance expliquée par la génétique est proche de zéro.
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/q..._uids=11381833
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/q..._uids=10414224
    J'ai bien peur qu'on ait de plus encore ici une grosse confusion entre l'héritabilité et l'hérédité... confusion classique mais grave.

    Ceci (issu du même site) devrait te faire un peu douter sur tes certidudes sur les bases génétiques des différences des courbes de QI entre hommes et femmes:
    Le QI a un fort caractère prédictif sur de nombreux éléments (voir ci-après). Mais il est PLUS prédictif pour la partie gauche de la courbe que la partie droite : les bas QI sont plus limités par cette faiblesse et présentent plus de ressemblances, alors que les hauts QI présentent plus de variétés. Tout se passe comme ci il fallait un certain niveau de QI pour que certaines caractéristiques puissent se développer. Cela signifie également que l'environnement a un impact plus important sur les surdoués que sur les QI inférieurs.
    Donc contrairement à tes affirmation, s'il y a une différence observable dans la partie droite de la courbe, il ne faut peut-être pas aller chercher du côté des gènes et de l'évolution...

    la condition de l'homme n'est pas la même que la femme s'il y a selection sexuel. la culture humaine a évolué rapidement a l'echelle evolution et nous réagissons, faisons nos choix avec nos gènes du néolithique
    IL me semble que la sélection naturelle a surtout sélectionné une énorme plasticité des réponses comportementales, qui permet une adaptation souvent bien plus rapide à des situation nouvelles que l'évolution biologique. Du coup, il est un peu rapide de dire que des choix "se font avec les gènes du néolithique"...
    TU ne m'as toujours pas expliqué par quel moyen magique l'évolution, avec plus de contraintes sur la femme aurait sélectionné une intelligence plus centrée autour de la moyenne... génétiquement je vois difficilement comment ça pourrait marcher (les gènes de l'intelligence n'étant pas encore été localisés sur le chromosome Y).

    ne t'es tu jamais demandé pourquoi plus d'hommes begaient, pourquoi les filles réussissent mieux a l'école, et pourquoi il y a plus d'hommes chercheurs? et bien la psychologie évolutionniste donnent de très bonnes pistes sur ces pb, et je le redis encore une fois cela n'explique pas tout? MAIS C EST UN FACTEUR QU IL FAUT PRENDRE EN COMPTE.
    C'est si facile de t'en référer à la "psychologie évolutioniste" comme à un dieu infaillible... au sein des évolutionnistes il ne me semble pas qu'il y ait consensus total...
    Je ne vois toujours pas, mais alors pas du tout comment la génétique et l'évolution expliquerait qu'on ait peu de femmes très intelligentes, et que du coup on en ait moins dans la recherche...
    Par contre je vois des explications très simples, et beaucoup plus logiques. COmme l'a dit Lucifer, c'est une question d'esprit critique: pas la peine d'aller chercher des choses tirées par les cheveux pour comprendre.
    L'intelligence n'est à mon avis pas corrélée à la quantité de connaissances accumulées (tu me sembles en avoir effectivement pas mal) mais à la capacité de raisonnement, qui détermine l'usage qu'on fait des connaissance qu'on a.
    La maîtrise de la langue française (si c'est la langue maternelle) est aussi une part de l'intelligence non?

    le QI mesure une certaine intelligence et ce dont j'ai parlé ne concerne que les extremes de la courbe de gauss.
    Cf. bout de texte que j'ai copié plus haut.

    Tu dis que je n'apporte pas de sources mais toi tu dis sans arret il me semble, a mon avis. les statistiques sont la, pourquoi beaucoup d'Ashkenazes (juifs européens) sont dans les milieux intellectuels?
    La syntaxe de cette phrase la rend difficilement intelligible... je ne comprends pas ce que je dirais donc sans arrêt... quand aux statistiques je sais suffisament bien comment ça marche pour pouvoir émettre des doutes par rapport à certaines interprétations que tu en fais.
    Quand aux Ashkanazes, je te conseille de te renseigner sur ce qu'est l'héritabilité... à ton avis, pourquoi beaucoup d'ashkanazes étaient coiffeurs-barbiers??? des aptitudes génétiques à la coupe des cheveux?

    Tu essaie de me faire passer pour un machiste, misogyne parce que je dis qu'il y a plus de hauts QI chez les hommes, si ca te fait plaisir
    Tu pourrais affirmer l'inverse, je te ferais les mêmes remarques. Je ne sais pas si tu es misogyne, et j'avoue que je m'en fous. Je ne dis pas que sur les résultats de QI ce n'est pas vrai. Mais ta conclusion comme quoi c'est d'origine génétique et lié à la sélection au néolithique n'est-elle pas un peu hâtive?
    Ce n'est pas parce que tu as lu ceci quelque part que c'est nécessairement vrai. J'invoque ton esprit critique...

    tant mieux, mais regarde les statistiques avant. Pour un scientifique je pense que les statistique c'est très important, n'es tu pas d'accord. quant a la psychologie évolutionniste tu n'es pas obligé d'y croire, a ce moment là on en reparlera dans quinze ans.
    Je trouve très drôle de la part de quelqu'un comme toi de me tenir ce discours. Une des premières choses que j'essaie d'apprendre à mes étudiants est d'analyser des statistiques correctement et se méfier des interprétations hâtives. Une corrélatio n'est pas nécessairement une preuve d'action de cause à effet; et peut même être fortuite. Un test significatif assume un risque de se tromper, faible mais réel.
    Pourquoi "dans 15ans"? Tu crois que tu vas devenir un grand ponte du domaine et imposer tes propres convictions au monde entier?
    Tu n'es même pas capable de m'expliquer comment au niveau génétique une sélection forte sur un caractère d'un des sexes pourrait changer la répartition de ce caractère de façon à ce qu'elle soit différente de l'autre sexe, et pourtant pour toi tout est génétique... je trouve tout de même ceci assez paradoxal.
    Tu oublies aussi que l'évolution ne sélectionne pas que des stratégies absolues, mais aussi des stratégies conditionnelles...

    et ce n'est pas parce qu'on te dis en moyenne les femmes sont plus homogenes que les hommes que forcement tu es comme toutes les autres femmes.... quand je dis ca je ne fais pas d'attaque personnelles;l'objectivité c'est la première des qualités d'un scientifique, en tout cas la recherche de cette objectivité, à mon avis, il me semble ce n'est pas objectif....
    Dans ton histoire, il faut que tu voies que tu te bases sur des choses peut-être pas si solides que tu veux bien l'affirmer. Le QI n'est pas nécessairement une mesure adéquate de l'intelligence... surtout justement pour les extrêmes. De plus sa base génétique est bien loin d'être totale. Enfin, la relation QI/chercheurs reste certainement à démontrer...
    Donc ton objectivité... hum hum.
    En termes de capacités à atteindre les "hautes sphères de la recherche", ton affirmation que les femmes sont moins bonnes que les hommes est totalement débile, excuse-moi de te le dire, et je ne sais à quoi attribuer cette affirmation, sinon à tes propres fantasmes et conceptions de la femme. J'espère me tromper, mais je suppose que se lancer si vite dans de telles conclusion, en rejetant si facilement l'esprit critique, a peut-être quelques explications psychologiques.

    tu penses la même chose sur ce sujet que laplupart des gens (qui souvent n'ont aucune compétences, yvont a coup d'opinion), mais ton superbe ESPRIT CRITIQUE ne te l'a pas soufflé
    Quelles sont donc tes propres compétences pour venir ici nous asséner des affirmations sans bases solides?
    L'esprit critique est quelque chose d'accessible à tous, et qui permet souvent d'éviter des erreurs grossières. Lire et apprendre sans esprit critique est à mon avis bien pire que de peu se documenter mais de bien réfléchir.

    les sciences sans statistiques ne valent rien, la encore ton esprit critique t'as fait défaut
    Les statistiques sans réflexion et sans prudence permettent bien des choses: bien des erreurs et bien des manipulations...

    au diable l'opinion bonjour esprit critique
    Prends ce conseil pour toi au lieu de snober les autres en disant comme un gamin "c'est celui qui dit qui y est"...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  35. #29
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    je suis allé visiter le premier lien que tu m'as donné http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/...t_uids=14629696 et quelle surprise exactement le contraire de ce que tu disais par la suite, n'etant peu être pas expert en synthaxe, je ne dis pas le contraire de ce qu'il y a d'écrit dans mes réferences. ce que tu me dis par la suite n'as donc plus de valeur puisque tu construis ton raisonnement à partir de cet article.
    ensuite moi je sais à qui je parle mais toi tu ne le sais pas forcément, j'ai peut être mis "étudiant" en biologie pour voir comment des personnes comme toi, réagissent lorsqu'elles sont à priori plus compétentes pour répondre à certaines questions. j'espère en tout cas que tu reconnaitras ton erreur.
    on en reparlera dans 15 ans ça ne veut pas dire que je serais "un grand" de la psychologie évolutionniste je n'ai pas cette prétention. mais je prétends que cette partie de la biologie va surement connaitre un grand développement (c'est déjà le cas depuis 20 ans). t'es tu renseigné sur cette science?ou bien par principe tu la méprises?
    (un conseil ne t'arrête pas au titre de certains bouquins ou de certains sites qui peuvent paraitre racoleurs).

  36. #30
    evospin

    Re : Cas trés spécial

    ps: douance.org est le site francais le plus complet sur le QI, les informations tirées de ce site ont été vérifié plusieurs fois, par des spécialistes. et après c'est moi qui snob les autres.

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Holmes trés trés grand champ avec un avant plan
    Par pickering dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/11/2007, 21h16
  2. [Biologie Cellulaire] une membrane très fluide est elle très perméable?
    Par prawnie dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 07/10/2007, 20h45
  3. [Identification][résolu] : Arachnoïde tres spécial ! et autre
    Par Anethon dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/07/2007, 11h58
  4. [traitement du signal] Demande d'avis =>Cas très pratique
    Par bibicool dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/04/2007, 12h31